International

Le 6ème Sommet du D-8



Mercredi 9 Juillet 2008

Le 6ème Sommet du D-8, qui s'est tenu à l'Hôtel Hilton de Kuala Lumpur, capitale malaisienne, a pris fin, hier, 8 juillet. Le Premier ministre malais, Abdullah Ahmad Badawi, lors de la cérémonie de clôture du sommet, a formulé le voeu que les membres du D-8 s'attachent avec enthousiasme et un double engagement à exécuter les accords conclus. Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, tout en qualifiant de sensible la nouvelle période que le D-8 va entamer, a rendu hommage au Premier ministre malais. Le groupe D-8 est composé de 8 pays islamiques en voie de développement qui jouissent d'une capacité relativement supérieure à d'autres pays du monde de l'Islam. Généralement, les réunions du D-8 se tiennent à trois niveaux: les experts, les ministres des Affaires étrangères et les Chefs d'Etat et de gouvernement. Au Sommet de Kuala Lumpur, les questions régionales et internationales ont été discutées, tout en s'axant sur le développement des coopérations économiques et commerciales, dans le cadre de la "Feuille de route", proposée, par la RII. L'approbation de cette "Feuille de route", conformément à laquelle les échanges commerciaux et économiques entre les membres doivent atteindre, d'ici 2018, les 517,5 milliards de dollars, est l'un des acquis importants du Sommet de Kuala Lumpur. Selon cette "Feuille de route", les activités du D-8, comme le développement des coopérations économiques et commerciales, l'échange d'informations scientifiques et technologiques et l'utilisation des expériences des autres membres, sont définis pour deux périodes allant de 2008 à 2013 et de 2013 à 2018. De même, les membres se sont focalisés sur la tenue d'expositions et l'échange de délégations économiques et commerciales, afin de pouvoir assurer leurs principaux besoins, au sein du D-8, et aider, ainsi, au développement durable des uns et des autres. Faciliter les formalités douanières, accorder les règlements et encourager le secteur privé, pour avoir une présence plus active, sur le plan commercial, comptent parmi d'autres sujets abordés au 6ème Sommet du D-8. Dans l'ensemble, et compte tenu de la volonté politique des pays membres, à savoir, l'Iran, la Malaisie, la Turquie, l'Egypte, l'Indonésie, le Pakistan, le Nigeria et le Bangladesh, qui jouissent chacun de capacités économiques particulières, on peut dire que le D-8 s'est engagé dans une juste direction et on s'attend à ce que ses objectifs soient atteints, jusqu'à la création d'un marché commun islamique.


Mercredi 9 Juillet 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires