International

Lavrov entend développer la coopération Russie-ASEAN


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 14 Mars 2020 - 00:05 Coronavirus au Maroc



Ria-Novosti
Mercredi 1 Août 2007

Lavrov entend développer la coopération Russie-ASEAN
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a proposé aux pays de l'Association des nations du Sud-Est de l'Asie (ASEAN) de renforcer la coopération, notamment dans le domaine de l'énergie nucléaire et la prévention du terrorisme nucléaire.

"A l'avenir, nous pourrions penser à approfondir notre collaboration dans des domaines comme la science et les technologies, l'énergie nucléaire et la sécurité de la circulation des matières radioactives", a déclaré mercredi M. Lavrov à Manille, lors d'une rencontre ministérielle entre la Russie et l'ASEAN.

Au rang des priorités de cette coopération figure également l'utilisation des technologies nucléaires à des fins médicales, industrielles et agricoles.

"Cela répond aux intérêts russes comme à ceux des pays de l'ASEAN, cela correspond au potentiel de croissance des économies de nos pays respectifs", a souligné le ministre russe.

Il a indiqué que l'ouverture d'un centre de l'ASEAN au sein de l'Institut des relations internationales de Moscou (MGIMO) était un projet prioritaire pour la coopération Russie-ASEAN.

Il a également invité à élaborer une feuille de route pour la conclusion d'accords économiques et la réalisation d'un programme spécial d'activités entre la Russie et l'ASEAN.

Les préparatifs d'une nouvelle rencontre des leaders de la Russie et de l'ASEAN sont considérés commes priorités communes, selon M. Lavrov.

Une première rencontre de ce type avait eu lieu en décembre 2005 à Kuala Lumpur, capitale malaisienne.

L'ASEAN réunit Brunei, le Vietnam, l'Indonésie, le Cambodge, le Laos, la Malaisie, le Myanmar (Birmanie), Singapour, la Thaïlande et les Philippines.

La base contractuelle du dialogue entre la Russie et les pays de l'ASEAN est déterminée en particulier par l'Accord sur la coopération dans le domaine de l'économie et du développement, ainsi que par le Programme spécial pour le développement de la collaboration entre 2005 et 2015.

Un fonds Russie-ASEAN a été créé, dans lequel le gouvernement russe a déposé 500.000 dollars. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, c'est cela qui permet de créer les conditions pour initier des programmes communs au niveau des gouvernements.

Au cours de cette rencontre, le gouvernement russe a été remercié pour les sommes déposées sur ce fond.

"Cette somme n'est certes pas très élevée, mais ce n'est qu'un début. Le plus important, c'est que ce fonds crée les conditions nécessaires à la mise en oeuvre de programmes communs", a ajouté M. Lavrov.

Selon lui, les prochains versements sur ce fonds dépendront directement de l'efficacité des projets réalisés.


Mercredi 1 Août 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires