Reflexion

Larouche et Socrate: Sur Dieu


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 29 Août 2018 - 11:56 De la grandeur d'un athéisme pensant

Mercredi 23 Mai 2018 - 22:18 L'Europe s'initie au jeu de Go


Larouche, un économiste américain, rencontre le philosophe Socrate pour lui présenter une définition moderne du mot Dieu.

Bonne lecture!

Par Romain Angeles
http://lelucifer.wordpress.com


romain.angeles@gmail.com
Vendredi 20 Juin 2008

Larouche et Socrate: Sur Dieu

Introduction

1. Salut Socrate !!
2. Hey, salut Larouche, comment vas-tu?
3. Très bien, ça me fait vraiment plaisir de te voir, tu ne sais pas à quel point. Ça fait tellement longtemps qu’on ne s’est pas parlé, mais finalement aujourd’hui, après ces siècles passés, je te revois, et ça me fait du bien.
4. Tu m’en vois également ravi Larouche. Je t’avoue que tu m’as beaucoup manqué aussi. Je sais que tu as été très occupé dans tes affaires, et j’espère qu’on aura aujourd’hui une très bonne discussion, comme nous en avions l’habitude. Alors, de quoi voulais-tu discuter aujourd’hui ?
5. Haha ! Excuse-moi, mais d’une part je suis très enthousiasmé de partager mes nouvelles idées avec toi, et d’autre part, je ne suis pas sûr de ta réaction face à ce sujet. On pourrait dire sans vraiment se tromper je crois qu’il s’agit du sujet de discussion le plus ancien de l'Humanité, et qu’il s’agit sûrement en réalité du sujet le plus important qui existe. Tu y as évidemment déjà réfléchi et tu en as aussi parlé à plusieurs reprises, mais je ne pense pas que tu aies jamais approché le sujet de la manière que je vais te proposer aujourd’hui.
6. Oh ! Larouche, là je t’avoue que tu me prends par surprise. La discussion que tu proposes me paraît presque controversée à t’entendre parler. Je vais t’avouer que tu as déjà piqué ma curiosité, et je te prierai sans plus tarder de t’exprimer.
7. Il s’agit du concept de Dieu.
8. Dieu ! Ah oui, là je t’avoue que sans vouloir exagérer, cela risque d’être une très longue discussion. C’est un sujet auquel j’ai pensé plus d’une fois, comme beaucoup de ceux qui s’intéressent à la philosophie. Malgré tout ce que j’ai pu entendre sur le sujet, autant par des prêtres que des philosophes, je n’ai jamais pu m’identifier pleinement avec leur définition. Je ne te mentirais pas si je te disais que je n’ai pas perdu l’espoir d’entendre une description nouvelle du concept de Dieu, et j’attends beaucoup de la discussion qu’on vient de commencer, surtout car c’est de toi qu’elle vient.
9. Je te remercie beaucoup de cette confiance Socrate, et j’essaierai de ne pas te décevoir en approfondissant et en défendant du mieux que je peux cette idée.
10. N’attends pas plus, je t’en prie, et commence s’il te plaît…

Larouche et Socrate: Sur Dieu

Le Dieu biblique et les extra-terrestres

11. Très bien. D’abord, ce qui me fascine d’emblais, c’est de constater que tout le monde semble savoir intuitivement ce qu’on entend par Dieu. Même un enfant très jeune semble connaître l’idée, et je n’ai rencontré aucun enfant, ni même aucun adulte, qui a posé la question sincère, naïve et innocente de « Qui est Dieu ? » ou « Qu’est-ce que ça veut dire Dieu ? ». Il me semble que seul le philosophe se pose cette question, non pas parce qu’il n’ait jamais entendu ce mot, et qu’il n’ait aucune idée de sa signification, mais bien parce qu’il constate que tout le monde en parle sans l’avoir défini préalablement. Pour lui, cela pose un problème : il remarque des gens qui parlent d’une chose et souvent sont en désaccord, mais ils n’ont jamais vraiment défini de manière personnelle et individuelle le concept de Dieu. Cela mène inévitablement à des malentendus, voire à des guerres. C’est là que le philosophe a un rôle à jouer : dénouer les malentendus en redéfinissant de manière universelle les concepts incompris. C’est donc ce rôle que j’aimerai jouer avec toi aujourd’hui si tu le veux bien.
12. Volontiers, Larouche. Je ferai de mon mieux pour te guider comme je le peux, et te nourrir de mes propres réflexions.
13. Merci Socrate. Avec ton aide je sais que je suis entre bonnes mains, et cela me mettra plus à mon aise, je parlerai plus librement et je serai moins anxieux de commettre des erreurs dans ma pensée. Commençons donc si tu le veux bien.
14. Bien sûr.
15. Alors, comme je le disais, il semble que le mot même de Dieu, malgré le fait qu’il ait rarement été défini dans la vie des individus, est un concept qui semble être évident en soi, et dont tout le monde, ou presque, reconnaît l’existence. Dieu existe, d’accord, mais qui est-il ? Que représente-t-il ? En occident, ce concept a été majoritairement défini à travers la Bible, et même si le christianisme a perdu de sa vigueur, les athées rejettent souvent l’existence de Dieu car leur définition est ancrée dans la Bible. Mais comme Raël l’enseigne, même dans la Bible, et plus particulièrement dans l’Ancien Testament, il semble évident que Dieu n’est pas qu’un concept, mais plutôt une personne vivante. Déjà on parle du Dieu « vivant ». On voit Abraham marcher et parler avec Dieu qui est décrit comme ayant un corps humain. On voit Jacob se battre physiquement avec Dieu, qui a un corps humain. On voit aussi Moïse voir Dieu en face et lui parler comme à un ami. Mais ce Dieu de la Bible avec un corps humain, capable de parler, capable d’avoir des émotions, de se faire influencer, malgré ses caractéristiques essentiellement humaines, est incontestablement supérieur en terme de capacité, de connaissances et de bonté. Comment donc résoudre ce problème qui voudrait qu’un Homme supérieur à presque tous les niveaux, au point de faire ce que la Bible a appelé des miracles, pourrait-il être réel ? Ce Dieu mentionné ne vient évidemment pas de la Terre, il ne s’agit pas, d’après la Bible d’un être humain descendant d’Adam et Ève. Non, il s’agit bien d’un être humain ayant été le Créateur de la vie sur la Terre, et donc de l’Humanité. S’il ne vient pas de la Terre, mais qu’il s’agit d’un être humain, d’où alors peut-il bien venir ? De l’espace, nous n’avons pas d’autre possibilités raisonnables. Mais comment un être humain comme le Dieu décrit par la Bible pourrait-il venir de l’espace ? Où pourrait-il vivre ? Aucune autre réponse raisonnable et logique ne semble être possible que le fait de dire qu’il habite sur une autre planète. Il en serait de même aussi pour les anges de la Bible. Mais comment un être humain, habitant sur une autre planète, pourrait-il arriver sur la Terre ? Par un voyage interplanétaire évidemment. Comment ? Avec ce qu’on appelle un vaisseau spatial nécessairement. Pour ce faire, le Dieu décrit dans la Bible devait donc être doté d’une technologie très avancée, même plus avancée que la nôtre présentement.
16. Arrête-toi là deux minutes s’il te plaît Larouche ! J’apprécie ton raisonnement, mais tu files vraiment à mille à l’heure, et j’ai besoin de t’arrêter pour reformuler ce que tu as dit, et être sûr de bien comprendre. Tu es en train de dire que le Dieu biblique est un être humain ?
17. Oui.
18. D’accord, je vais très certainement relire les passages de la Bible que tu as mentionnés, et même d’autres car cela ne me semble toute somme pas impossible. Soit, le Dieu biblique est un être humain. Mais tu affirmes que logiquement, il devait habiter sur une autre planète… Ça fait de lui un extra-terrestre si je ne me trompe pas ?
19. C’est exact.
20. Si on prend le sens étymologique d’extra-terrestre, donc qui habite à l’extérieur de la Terre. Cela semble nécessaire, car d’après la description biblique de Dieu, il ne vient pas de la Terre, c’est plutôt lui qui crée la vie sur la Terre.
21. Bon, encore une fois, je suis très intrigué par ce que tu avances. C’est quelque chose que je n’ai jamais entendu auparavant, et qui de par le simple fait que cela paraît farfelu aux yeux de beaucoup, m’intéresse à aller chercher plus loin. C’est souvent dans les coins les plus ridiculisés que se cache la vérité.
22. Je suis content de t’avoir présenté une si nouvelle idée Socrate, et je t’encourage surtout à lire le message du prophète Raël à ce sujet, tu en seras plus qu’éclairé. J’espère que cela te nourrira pendant longtemps.
23. Je l’espère aussi. Mais avant de te laisser continuer, j’aimerai faire quelques commentaires qui me viennent à l’esprit concernant ton raisonnement. D’abord il s’agit du fait que tu parles du « Dieu biblique ». Cela suppose évidemment qu’il y a d’autres conceptions de Dieu, en dehors de la Bible. Tu ne vois donc pas le concept de Dieu comme une entité absolue mais comme un concept culturel ?
24. Oui, tu as raison là-dessus Socrate. Par contre, je voudrais te préciser que cela ne veut pas dire que ma conception de Dieu n’est pas celle d’un être absolu et parfait. Cela veut simplement dire que les conceptions de Dieu sont des résultats culturels. Ceux qui affirment que Dieu est omniprésent sont incapables d’expliquer comment il se fait qu’il y ait autant de diversité dans les religions dites révélées. Tu sais très bien, que tout comme toi, j’abhorres les visions dogmatiques du monde. Et j’ai aussi beaucoup de difficulté à parler à des gens dont la pensée est ancrée dans des dogmes soi-disant irréfutables. Je ne perdrai donc pas mon temps avec toi à montrer la mentalité dogmatique et donc ridicule par nature de la plupart des Hommes qui se disent religieux. Je préfère avoir une discussion agréable et constructive avec toi Socrate.
25. C’est également ma préférence. C’est justement pour éviter de tomber dans le dogme que je suis très curieux d’entendre ce que tu as à dire sur le concept de Dieu. Reviens donc s’il te plaît à ta présentation du Dieu biblique.
26. Comme tu avais compris, il me semble, que d’après la Bible, il s’agit d’un être humain extra-terrestre, appartenant à une civilisation très avancée technologiquement par rapport à nous. Et à ce titre, les Mormons sont bien plus proches de ce qui semble être logique que beaucoup d’autres Chrétiens. Ils reconnaissent à ce niveau que le Dieu de la Bible a un corps, tout comme Jésus, et qu’ils habitent sur une autre planète. C’est quelque chose qui m’a rapidement sauté aux yeux, et qui m’a intéressé, mais je n’irai pas plus loin car notre objectif n’est pas de présenter en détails les croyances de l’Humanité, mais plutôt de voir la diversité des concepts de Dieu…
27. Ce qui m’intéresse surtout, Larouche, c’est de connaître ta propre conception de Dieu.
28. Avant de le faire, j’ai quand même dû m’assurer de te montrer que la théorie de la civilisation extra-terrestre venue créer la vie sur la Terre est aujourd’hui la plus raisonnable et crédible de toutes. Il suffit d’effectuer quelques recherches pour remarquer qu’à travers toutes les cultures, ce que les anciens appelaient des Dieux n’étaient rien d’autre que des membres de cette civilisation extra-terrestre. Et on voit bien aussi qu’ils avaient une conception beaucoup moins mystique que la nôtre dans un sens. D’un côté ils étaient incapables de comprendre les connaissances de ces dieux et ils qualifiaient donc ce qu’ils faisaient de miraculeux et d’inaccessible, mais de l’autre côté, ils reconnaissaient qu’ils avaient une forme, un visage. Aujourd’hui, la plupart des croyants diront que Dieu est invisible, immatériel, omniprésent et en même temps ils admettent que c’est le Dieu décrit dans la Bible du nom de Jéhovah. C’est évidemment ridicule car une lecture un peu intelligente de la Bible nous prouve que c’est faux et que Jéhovah est bien un être humain vivant avec un corps, des jambes, des bras, une tête. On a donc progressé au niveau technologique et scientifique, mais j’ai l’impression qu’il nous manque encore quelque chose au niveau spirituel et intellectuel qui nous permettra de grandir et devenir de vrais adultes. Encore une fois, je pense que chaque croyant, qu’il soit musulman, chrétien, juif, hindou, ou tout autre, doit admettre que ses croyances sont compatibles et même complémentaires à la théorie de la civilisation extra-terrestre. Un peu de bonne foi et de recherche et la chose est facilement découvrable. Quant aux athées, la recherche se fait de manière différente. Compte tenu qu’ils n’adhèrent à aucune croyance et qu’ils ne suivent aucun livre sacré, leur recherche doit être directement orientée vers la science, l’histoire ancienne, le bon sens, et du phénomène extra-terrestre ou ce qu’on appelle les ovnis. Pour cela, il faut sortir un peu de son égocentrisme et effectuer des recherches honnêtes sur ce sujet. Je pense que la capacité de réussir à comprendre ces choses ne dépend pas tellement de l’intelligence des individus mais plutôt de la bonne volonté. Je ne veux pas essayer de te convaincre Socrate, et je sais que tu seras en mesure de faire tes propres recherches de manière indépendante.
29. Je t’en remercie Larouche, et c’est évidemment quelque chose que je ferai par moi-même. Mais j’aimerai quand même connaître le fond de ta pensée là-dessus. En admettant donc que le Dieu mentionné dans la Bible nommé Jéhovah est un être vivant issu d’une civilisation extra-terrestre technologiquement très avancée, cela implique nécessairement une lecture toute nouvelle de ce texte sacré, et j’aimerai en connaître ton interprétation.
30. Oui, je vais satisfaire ta curiosité Socrate, mais pour ce faire, je vais d’abord devoir satisfaire ton premier souhait et te présenter ma nouvelle définition de Dieu.
31. Très bien.

Larouche et Socrate: Sur Dieu

L’Humanité est un macro-organisme

32. Bon, tout comme les concepts de Dieu dans le passé sont un produit culturel, le nouveau concept de Dieu en est aussi un. C’est un produit culturel issu de nos avancés dans nos connaissances scientifiques et historiques. Nous sommes arrivés à un stade de notre développement en tant qu’espèce humaine qui nous permet, progressivement, d’arriver à une connaissance véritable et véridique de notre histoire commune. En même temps, l’ancien concept de Dieu qui se voulait être une entité invisible, omniprésente, omnipotente, mystérieuse et ainsi de suite tombe progressivement de notre réalité, même si certains essaient à tout prix de le maintenir en vie. Ce concept mystique et par définition incompréhensible est voué à la mort. En effet, nous vivons dans un monde où, de plus en plus, chaque individu voit que l’information lui est facilement accessible et la plupart du temps gratuitement, et cela le pousse à vouloir comprendre les choses par lui-même, sans passer par un prêtre ou une autorité externe. On évolue donc vers une conscience planétaire qui cherche à savoir et pas seulement croire. Le concept de Dieu ne peut donc plus se limiter à une croyance tirée de livres écrits il y a des milliers d’années. Ces concepts, très certainement inspirés par des humains plus évolués venus d’une autre planète, demeurent néanmoins aussi des produits culturels d’une Humanité primitive, immature et ignorante. Si nous voulons évoluer et dépasser notre passé, nous devons changer cette ancienne définition de Dieu pour une nouvelle définition dont la compréhension et l’accès ne sont pas limités à une élite qui la véhicule par des dogmes dont la remise en question est interdite. C’est dans cette optique que je veux te proposer une nouvelle définition de Dieu qui n’est pas dogmatique ni révélée, mais qui est intelligible par tous, moyennant un peu de raisonnement logique et de connaissances.
33. Cela est très intéressant Larouche. Je pense aussi que comme tu mentionnais que la distribution de l’information s’effectuait maintenant de manière globale, ce dont Internet est largement responsable, nous allons arriver à un stade de notre évolution humaine où toute l’Humanité sera enfin reliée et à ce moment, nous pourrons arriver certainement à une conscience humaine mondiale. Nous verrons les mêmes choses au même moment en quelque sorte. De plus, l’information sur notre histoire sur la Terre sera dévoilée à tous, et nous prendrons conscience de nos racines communes. Je pense que ce phénomène est déjà en cours actuellement, mais il n’est évidemment pas encore complété car on sait que tout le monde n’a pas encore accès à l’Internet par exemple. Trop de gens ne savent encore ni lire ni écrire, et encore pire, trop de gens meurent encore de faim. Cette dernière étape de conscience humaine mondiale ne pourra jamais aboutir tant que les droits de chacun ne seront pas respectés. Cela me déchire le cœur de savoir qu’il existe encore des Humains sur Terre qui sont prêts à tuer des milliers de gens, ou à les rendre pauvres simplement pour s’enrichir. Et cette maladie mentale s’applique autant chez les plus riches que chez les plus pauvres : entre le milliardaire qui profite d’une crash économique pour s’enrichir encore plus et le vagabond qui tue son prochain pour lui soutirer 20$, la mentalité est la même. C’est cette mentalité de la violation des droits de notre prochain qui nous empêche maintenant d’arriver à vivre dans un monde où il fait réellement bon vivre. C’est un travail personnel, et nous avons tous une responsabilité à faire évoluer l’Humanité dans ce sens. Je m’excuse de te parler de ces choses là Larouche, je sais qu’il ne s’agissait pas du centre de notre discussion, mais je n’ai pu m’empêcher de penser à ces choses quand tu as parlé de conscience mondiale.
34. Il n’y a pas de problème Socrate, je partage entièrement tes positions. Il me semble en effet que l’idée de reconnaissance d’un Dieu par l’Humanité ne pourra se faire que lorsque chacun de nous individuellement aura atteint un niveau de conscience similaire. Pour ce faire, nous devrons évidemment avoir tous atteint un certain niveau de survie, de connaissance, notamment en terme historique et culturel, de sorte que nous reconnaissons nos origines communes et notre unicité en tant qu’espèce. Pour le moment, je vais plutôt essayer de te présenter le principe de Dieu que je propose du mieux que je peux.
35. Soit, je t’écoute…
36. Je vais affirmer ce que je crois et ensuite je vais essayer de te le prouver, te le démontrer de manière constructive. Je pense donc que l’Humanité est un véritable organisme vivant géant. Je ne pense pas qu’il s’agisse de pensées entièrement nouvelles, seulement je pense qu’à mon humble connaissance, cette idée n’a pas été poussée suffisamment loin. Je ne prétends pas la pousser jusqu’au bout aujourd’hui, mais j’espère rendre son implication et son importance plus explicite à tes yeux et envisager quelques pistes d’investigation et de recherches. Je ne veux rendre rien de mystérieux, et je vais essayer du mieux que je peux de prouver ce que j’avance. J’affirme donc que l’Humanité est un organisme vivant. Qu’est-ce qui me fait dire cela ? Si on se tourne vers la définition classique de ce qu’est un organisme vivant, on voit qu’il a les caractéristiques suivantes : il réagit face à certaines situations, c’est-à-dire qu’il est doté d’un pouvoir d’action autonome contrairement à une roche par exemple, il se reproduit, il grandit et finalement il s’autorégule. Voyons donc si cette définition s’applique à l’Humanité. L’Humanité est en effet dotée d’un pouvoir d’action autonome, il s’agit d’une entité capable de réagir à différentes situations. Maintenant considérant le point de la reproduction, je pense qu’on peut aussi dire que l’Humanité en tant qu’entité se reproduit, c’est-à-dire que l’Humanité est capable de se séparer en « deux » et se développer dans deux régions différentes sans avoir d’interactions. Ensuite, en ce qui attrait à la capacité de grandir ou de croître, je pense qu’il est aussi évident de constater que l’Humanité est capable de se répandre sur la Terre, de former des villes, des nations et des civilisations. Finalement, concernant l’autorégulation de l’Humanité, je dirai que nous avons cette capacité, qui apparaît de manière individuelle évidemment, de se questionner et essayer sans cesse de mieux s’adapter à notre environnement. Que penses-tu donc de ces explications Socrate ?
37. Elles me semblent tout à fait crédibles et même assez évidentes. Je suis d’accord sur ce point : nous pouvons considérer l’Humanité comme un organisme vivant géant.
38. Je suis content de voir que tu as accepté mes explications que j’ai gardées le plus simple possible. Nous admettons donc que l’Humanité est un organisme biologique, et on pourrait même parler, comme Raël l’a exprimé, d’organisme macro-biologique. Et nous pouvons même reprendre le terme inventé par le scientifique français Joël de Rosnay pour désigner cet organisme : le cybionte (1). Je pense judicieux de commencer notre étude en regardant ce dont la vie de cet organisme dépend. Regardons donc l’Humanité dans son ensemble et dans ses interactions avec son milieu extérieur. Nous remarquons immédiatement que l’Humanité ne pourrait exister sans une planète adéquate, dans notre cas ce que nous nommons la Terre. Le cybionte a donc besoin d’une planète pour se développer. Maintenant, une fois sur cette planète, de quoi se nourrit-elle ? En d’autres mots, de quelles ressources avons-nous besoin pour survivre? Évidemment, nous avons besoin de nous nourrir et cela se fait par l’agriculture et l’élevage. Nous travaillons donc la terre pour en tirer des graines, des fruits, des légumes et toutes formes de végétaux. Ensuite, pour les animaux, nous les élevons pour en tirer la viande, la fourrure et d’autres produits. Nous pouvons donc dire que le cybionte se nourrit de la matière organique de la Terre : des végétaux et des animaux. Mais cela n’est pas notre seule interaction avec les ressources terrestres. En effet, nous utilisons aussi le bois, le fer, le bronze, l’or. Le bois est de la matière organique, ce que nous avons déjà mentionné plus tôt. Mais le fer, le bronze, l’or et tous ces types de matériaux sont de la matière minéral, donc inorganique. J’allais oublier que nous utilisons aussi l’eau qui est aussi de la matière inorganique et également que nous respirons et que nous utilisons donc l’air qui se trouve dans l’atmosphère.
39. Si je résume rapidement ce que tu as dit : le cybionte, en tant qu’organisme macrobiologique, se nourrit des formes organiques et minérales que lui procure la Terre…
40. Exactement. Dans ce sens, on peut considérer le cybionte comme une espèce de parasite de la Terre, dans le sens où on vit à ses dépends. Mais la Terre est tellement gigantesque par rapport à nous que notre influence est négligeable dans sa survie à long terme. En d’autres termes, nous ne somme pas capable de détruire la Terre, et dans ce sens, nous ne sommes pas un virus mais simplement un parasite. La Terre ne retire rien du fait qu’on l’habite, mais on retire tout d’elle. Sans elle, nous n’existerions pas. Rappelons-nous aussi des sages paroles du grand chimiste Lavoisier qui affirmait que « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Dans ce sens, la masse de la Terre n’est pas influencée par notre activité humaine. Nous ne faisons en réalité que prendre la matière sous une forme naturelle, et la transformer pour l’adapter à nos besoins. Par exemple, dans la construction d’une maison, tous les atomes de cette maison ne peuvent provenir que de la Terre elle-même et de nulle part ailleurs : le bois venant des arbres, les briques venant des roches, le plastique venant du pétrole souterrain, le métal venant de grottes, et ainsi de suite. Ce que nous faisons donc en tant qu’espèce humaine est d’extraire, de transformer et de relocaliser la matière déjà existante. Dans ce sens la pollution n’est pas un absolu, mais est une fonction de la relation entre la nature chimique d’un produit, sa concentration et son emplacement. En effet, le pétrole est un produit naturel existant dans le sous-sol de la Terre. À cet endroit, ce n’est pas un polluant. Par contre, si des grandes quantités se retrouvent déversées dans la mer, alors là il devient polluant car il nuit aux organismes vivants. Il est en de même pour toutes les formes que prend la matière sur la Terre, il s’agit à la fois de quantité, de concentration et d’emplacement. Si nous pouvions développer une véritable science écologique, nous saurions enfin équilibrer nos désirs, nos besoins et les limites que la nature nous impose.
41. Je suis très d’accord avec toi là-dessus, Larouche. Et c’est un problème majeur que beaucoup d’environnementalistes semblent oublier j’ai l’impression. Ils sont rapides à manifester, mais plus lent à raisonner. C’est bien de remarquer un problème, c’est encore mieux de le résoudre.
42. Très bien dit Socrate. Et j’espère justement proposer une solution à ce problème millénaire qu’on appelle Dieu. Je vais donc continuer toujours en approchant l’espèce humaine comme un parasite macrobiologique. Mes connaissances biologiques sont assez limitées, alors je ne m’aventurerais pas dans des explications détaillées sur la nature de cet organisme qu’on appelle le cybionte, mais je te proposerai des avenues de réflexion sous forme de comparaison simples entre des composantes de la société et des composantes biologiques d’un organisme. Par exemple, le système immunitaire pourrait être associé aux hôpitaux et aux ambulances ; les banques et le système financier et monétaire pourraient correspondre au système énergétique comme notre système cardiovasculaire ; l’Internet, la télévision et la radio pourraient correspondre au système nerveux du cybionte, et ainsi de suite. Comme l’enseigne Raël, une toute nouvelle science pourrait ainsi voir le jour si des biologistes et des politiciens se mettaient ensemble pour créer ce qu’on nommerait la macrobiologie. Si nous étions capables de développer cette science de manière certaine comme nous avons développé l’astronomie, alors nous serions en mesure de transformer la politique en une science à part entière qui se voudrait le régulateur de tout cet organisme qu’on nomme le cybionte. Peut-être qu’une fois ce jour venu, nous verrions finalement la fin des guerres et le début d’une ère de justice et d’égalité pour tous.
43. J’en suis certain. Comme toute nouvelle idée légitime, elle prendra certainement du temps à se concrétiser, mais une chose est sûre : elle en vaut la peine. Mais cela n’est pas vraiment le sujet de notre discussion, Larouche, reviens plutôt s’il-te-plaît avec ta notion de Dieu qui m’intrigue depuis le début…
44. Très bien Socrate, j’y reviens. En tant que macro-organisme, le cybionte se compose de certains éléments essentiels qui, de par leurs interactions, assurent sa survie et son développement. Es-tu d’accord là-dessus ?
45. Oui. Si je comprends bien ce que tu veux dire, c’est comme pour le corps humain, il a besoin d’un système nerveux, un système cardiovasculaire, un système squelettique, et un certain autre nombre défini d’éléments pour pouvoir exister. Sans un de ces éléments, le corps humain ne peut pas vivre. Et l’interaction entre les différents systèmes ou éléments du corps assure sa vie et son bien-être. C’est ça ?
46. C’est exactement ça. Maintenant, si nous nous servons de ton excellente comparaison avec le corps humain, serais-tu d’accord avec moi pour dire que ce ne sont ni les pieds ni les mains qui le commandent, mais bien un autre élément ?
47. Oui, je suis d’accord avec toi là-dessus.
48. Il est en donc de même pour le cybionte ?
49. J’imagine, mais je n’en suis pas certain…

Larouche et Socrate: Sur Dieu

Dieu comme élément du cybionte

50. En tant qu’organisme biologique, nous avons convenu que le cybionte se composait d’éléments biologiques qui à travers des activités à la fois uniques et complémentaires interagissaient pour assurer la survie et le bien-être du tout, c’est-à-dire du cybionte lui-même. Mais comme tout organisme biologique, il lui faut également un centre de commande, un élément supérieur aux autres dont la majorité des autres dépendent. Dans le corps humain, on pourrait dire que cet élément est la conscience et certains affirment qu’elle logerait dans la glande pinéale du cerveau. Son emplacement exact n’est pas nécessaire dans notre discussion, mais nous devons simplement reconnaître que la même chose est valide pour toute l’espèce humaine : il existe un élément supérieur de cet organisme qui prend les décisions et régit les activités du tout. Tout comme cet élément supérieur dans le corps humain a une manifestation physique réelle, il en est de même pour l’espèce humaine. Cette manifestation physique réelle doit se faire par des individus car l’entité la plus élémentaire du cybionte est l’individu. Ainsi, on doit admettre que l’élément biologique correspondant au centre de décision du cybionte est un individu ou un groupe d’individus agissant comme une entité unique et unifiée au sein de ce macro-organisme. Cet individu ou ce groupe d’individus est en réalité la conscience du cybionte et ce qu’on a appelé « Dieu ». On peut vite comprendre pourquoi le concept de Dieu a en quelque sorte toujours existé dans notre histoire mondiale. Ce concept, dans le sens que j’ai expliqué, fait partie de notre identité individuelle et collective d’Humain.
51. Attends, juste pour être sûr de comprendre ce que tu avances…tu es en train d’affirmer que Dieu est l’individu ou le groupe d’individu ayant le plus haut degré de responsabilité dans la hiérarchie des éléments biologiques du macro-organisme qu’est le cybionte ?
52. Oui. Il s’agit en fait de l’élément de cet organisme duquel dépend le plus tous les autres éléments. C’est lui qui prend les décisions, qui fait les choix qui affectent tout le cybionte. Tout comme dans le corps humain, sans l’élément biologique où loge la conscience, le corps cesse de fonctionner, il est en de même au niveau macrobiologique pour tout le cybionte : sans l’individu ou le groupe d’individu composant l’élément décisionnel qu’on a appelé Dieu, tout le cybionte cesse de fonctionner comme un tout. Mais cela me fait penser à la chose suivante : j’ai l’impression que le parasite qu’est le cybionte est capable, si cet élément est détruit, de former par elle-même d’autres centres de décision. J’ai l’impression aussi que c’est comme cela que nous fonctionnons actuellement et que nous avons fonctionné depuis au moins 6000 ans. C’est comme si le cybionte avait plusieurs centre de décisions différents, donc plusieurs dieux pour différentes régions du globe, chaque groupe étant autosuffisant et ayant tous les éléments macrobiologiques du cybionte. C’est ce qu’on a pu constater dans le développement des grandes civilisations je pense. Mais maintenant, nous approchons une étape où nous commençons à nous unifier et les frontières qui nous séparaient sont en train de tomber une par une. Nous voilà face à un paradoxe que nous devons résoudre : d’une part le fait qu’il existe plusieurs centres décisionnels au sein du cybionte, et de l’autre le fait que les autres éléments macrobiologiques sont en train de s’unifier et former un tout cohérent. Je pense plus particulièrement à l’Internet, mais aussi au commerce et aux transactions financières. Je pense que naturellement, le cybionte est poussée à s’unifier dans un macro-organisme uni et cohérent, et l’existence de plusieurs centres de décision représenterait une barrière à cet objectif. Je pense donc que nous en sommes là et que la question qui se pose à chacun de nous est la suivante : comment allons-nous nous unifier ? comment allons-nous assurer l’unification du cybionte dans un seul macro-organisme avec un seul centre décisionnel ? Nous savons qu’il s’agit d’une conséquence inévitable de notre développement scientifique et technologique. Il en revient à nous de décider la manière dont nous allons y arriver. Il semblerait que certains aient décider d’y arriver par la force, la violence et la guerre : c’est ce que certains appellent le Nouvel Ordre Mondial et la conspiration des Illuminati. Mais c’est là que nous devons, peu importe notre position dans ce grand organisme qu’est le cybionte, exprimer notre volonté. Je pense que tout comme les maladies psychosomatiques existent chez l’humain au niveau individuel, il est en de même au niveau macrobiologique pour tout le cybionte. Nous devons donc exprimer de manière forte et sans ambiguïté notre désaccord à toute politique de violence de la part des preneurs de décision dans chacune de nos sociétés, et nous devons exprimer notre volonté et détermination profonde d’arriver à une unification de l’Humanité par des moyens pacifiques et rationnels.
53. Ça me fait penser à ce que Gandhi a accomplit en Inde…

Larouche et Socrate: Sur Dieu

L’action politique : comment influencer « Dieu »

54. Très certainement. Tu vois juste Socrate. Il s’agit en fait de conscientiser l’élément décisionnel de nos sociétés et de lui faire ressentir une douleur pour qu’il porte une attention à ce problème, qu’il réalise qu’il s’agisse d’un problème qu’on qualifierait de psychosomatique, et qu’il change d’attitude et de mentalité en conséquence, sous peine de perdre son statut de preneur de décision, ou de Dieu comme je l’ai nommé plus tôt. Cela suppose évidemment de la part de chacun d’entre nous d’être conscients de qui sont les réels preneurs de décision. Parce que j’ai remarqué qu’on a souvent tendance à penser que celui qui a le pouvoir est celui qu’on voit à la télévision, et on oublie que celui qui tient la caméra en a certainement autant, et l’employeur de ce dernier en a sûrement encore plus. De la même manière, on pense que celui qui est riche est celui qui a des millions ou des milliards dans un compte bancaire, alors qu’on oublie que celui à qui appartient la banque l’est certainement bien plus. Pour trouver le pouvoir, nous devons donc chercher à démasquer les individus qui contrôlent et à qui appartiennent les différents éléments macrobiologiques de chaque société. C’est-à-dire à qui appartient le système nerveux, ou les médias, à qui appartient le système bancaire, le système politique et ainsi de suite. C’est en identifiant ces individus et en suivant leurs actions qu’on sera en mesure de les garder dans la voie de l’amour et de la justice. Et quand on sait par qui sont contrôlés les médias de notre société, on peut mieux comprendre les motifs derrière la diabolisation d’un individu ou d’un groupe d’individus, et être en mesure de discerner s’il s’agit d’accusations légitimes ou insignifiantes.
55. C’est exactement ce qu’on a vu aux États-unis avec l’invasion de l’Iraq. Les pouvoirs politiques, médiatiques et financiers se sont alignés pour justifier l’invasion illégitime de tout un pays.
56. En effet. Et je m’inquiète tous les jours un peu plus de l’avenir de mon pays. Une période dramatique s’annonce à l’horizon, et personne ne semble pouvoir l’arrêter.
57. Que veux-tu dire par là ?
58. Je veux parler de la possibilité de l’instauration d’une dictature à part entière. Tu sais comme moi que des injustices flagrantes ont eu lieu aux Etats-Unis depuis des décennies, et les assassinats de John F. Kennedy, son frère Robert Kennedy, de Martin Luther King et de Malcolm X pour n’en nommer que les plus connus sont des exemples concrets de corruption au plus haut niveau de la société américaine. Mais nous semblons rentrer dans une phase qu’on pourrait appeler terminale, où la possibilité de l’apparition d’un régime ouvertement fasciste est une réalité sérieuse. Mais bon, tu n’es pas là pour m’entendre parler des Etats-Unis Socrate ni pour me vider le cœur. Ça sera pour une autre fois…
59. Tu as raison. Mais avant de se laisser Larouche, j’aimerai que tu répondes à une question qui m’est venue en t’écoutant parler.
60. Très certainement. Je t’écoute.

Larouche et Socrate: Sur Dieu

Le Dieu biblique dans le cybionte

61. Quand les Juifs, Chrétiens et Musulmans disent qu’ils croient en Dieu…de quel Dieu parlent-ils ?
62. Très bonne question Socrate, je suis vraiment content que tu la poses. Je me suis demandé la même chose récemment figure-toi, et je suis arrivé à deux réponses différentes mais qui me semblent compatibles. Comme Raël l’explique, nos Créateurs sont les Élohim, cette civilisation venue d’une autre planète créer la vie sur la Terre et l’Homme en leur image. La Torah, le Nouveau Testament, le Coran et le Livre Mormon sont tous des livres qui parlent de Dieu. Maintenant, à savoir de quel dieu ils parlent, je pense que d’une part ils parlent de Yahvé, le chef qui est la véritable conscience de cette civilisation et d’autre part ils parlent du principe macrobiologique qui régit le développement et la vie du cybionte. Je pense que reconnaître Yahvé comme étant leur Dieu signifie qu’ils acceptent de l’avoir comme leur conscience, comme leur preneur de décisions ultime. C’est comme si au lieu d’avoir un être humain de la Terre comme conscience et preneur de décision d’une société, les Juifs, Chrétiens et Musulmans avaient décider de déléguer cette responsabilité à Yahvé et à nos Créateurs, par l’intermédiaire de prêtres et prophètes. C’est un geste d’amour, de reconnaissance et de confiance sublime de notre part comme de la leur je pense, surtout considérant notre état primitif de l’époque.
63. Ok. Cela me paraît tout à fait plausible, surtout que nous étions comme des enfants en terme de maturité et de connaissances scientifiques, il était certainement préférable de nous faire guider, mais toujours avec notre accord évidemment.
64. Exactement. C’est une chose merveilleuse de voir à quel point Yahvé et les Élohim respectent notre libre-arbitre. Mais soit, voilà ma première manière de comprendre ce que ces religions entendent par Dieu. L’autre est reliée à la première et est en quelque sorte le principe universel supérieur duquel Yahvé est la meilleure personnification. Je m’explique : Dieu pourrait représenter également le principe universel auquel le cybionte en tant qu’organisme macrobiologique obéit. Et comme notre conscience est dotée d’un libre-arbitre mais aussi d’une capacité de raison scientifique, nous avons à la fois la capacité de découvrir le principe scientifique qui régit notre survie et notre bonheur et aussi la capacité de choisir de l’appliquer ou non. Par exemple, nous avons la capacité de découvrir scientifiquement ce qui est bon à manger, et nous avons également la capacité d’agir en fonction de cette connaissance ou de l’ignorer. Il est en de même à plus grande échelle. Yahvé peut donc personnifier ce principe humain macrobiologique dans le sens où il en est le garant. Cela pourrait expliquer la croyance en un dieu omniprésent. Il est omniprésent dans le sens où il s’agit d’un principe universel présent dès que deux êtres humains sont en interaction. J’ai même l’impression que les Égyptiens avaient déjà ce concept à travers Amun ou Maat. Je ne connais pas suffisamment la religion égyptienne pour me prononcer avec assurance. Mais une autre chose est frappante en Égypte ancienne est cette personnification de principes universels. Il y avait cette même confusion entre le principe et celui qui le véhicule. C’est un peu comme si on disait que la cause de l’électricité est Benjamin Franklin parce qu’il en est le découvreur, et qu’on personnifie le principe de l’électricité en lui. Ou encore, de voir Denis Papin comme le principe régissant le fonctionnement de la machine à vapeur. C’est un amalgame que nous avons tendance à faire par facilité ou par manque de connaissance, mais espérons que maintenant que nous sommes capables de nous éduquer de manière indépendante, nous serons en mesure de ne plus le faire.
65. Mais attends un peu Larouche, pourquoi s’arrêter là : on pourrait aller encore plus loin et dire que Dieu est le principe universel ultime qui régit tout l’Univers !

Larouche et Socrate: Sur Dieu

Dieu comme le principe régissant tout l’Univers

66. Tu vois très juste Socrate, et sûrement que cela est la définition la plus générale à donner. Je dirai, pour être encore plus précis, que la recherche de Dieu est la recherche de l’unité dans la diversité. C’est la recherche de la plus grande chose commune à un ensemble de choses observées et connues. Il s’agit donc de la création d’un concept qui se veut le dénominateur commun et élémentaire à un ensemble de connaissances voire aussi de croyances. Je pense en effet que croire à quelque chose implique nécessairement, de manière implicite ou explicite, l’existence d’une chose qui a une raison d’être. Mais nos connaissances et nos croyances étant toujours limitées et en évolution constante, notre conception de Dieu évolue également. La recherche de Dieu est donc la recherche continue d’unité commune et élémentaire aux existences que l’on reconnaît en soi. On voit donc que chaque individu crée continuellement sa propre conception de Dieu. En effet, nous n’avons entre nous jamais le même niveau de croyances et de connaissances et donc nous ne reconnaissons jamais les mêmes existences en nous. Cette disparité entraîne nécessairement une différence dans nos solutions d’entités communes et élémentaires. De manière individuelle, nous aurons donc toujours des niveaux de compréhension des choses qui seront différentes, et je doute de notre capacité à vraiment devenir tous pareils dans un futur raisonnablement envisageable. Je pense que c’est ce vers quoi nous tendons, pas par le conformisme, mais plutôt par la même définition de Dieu à travers des expressions diverses. Je me demande même si Dieu ne pourrait justement pas être défini comme ce principe de recherche active d’unité dans la diversité. Mais cela pourrait être, encore une fois, une création personnelle du concept de Dieu, ou il s’agirait tout du moins de mon niveau de compréhension, par rapport à mes croyances et connaissances, de ce concept.
67. Mes connaissances sont également limitées, mais cela me semble tout à fait possible et cohérent. Je serai d’accord avec toi pour définir Dieu comme ce principe d’unité dans la diversité. En effet, j’ai l’impression que ce principe est sous-jacent et nécessaire à tout l’Univers de sorte qu’il reste lui-même tout en changeant…
68. Je pense que ces dernières paroles sont adéquates pour clore notre discussion Socrate. Ce fût un véritable plaisir et j’ai déjà hâte à notre prochaine rencontre. À bientôt !
69. Merci à toi Larouche…à bientôt !


----------

(1) Je vous conseille de vous renseigner sur le terme "cybionte", et sur son inventeur Joël de Rosnay:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cybionte
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jo%C3%ABl_de_Rosnay


Vendredi 20 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par bluesfear le 20/06/2008 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

larouche est un imbécile !!!
le monde l'a couvert de sa parure et voilà qu'en plus d'agir comme une bête il parle également comme elle !!!!
beurk !!!!
envierait-il son libidineux rael avec sa panoplie de plumes......??


2.Posté par al Kahf le 20/06/2008 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.255.
Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même “al-Qayyum”. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône “Kursiy” déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.


Dieu un être humain, rael un prophète??? vraiment cet article déraille, pas étonnant venant d'un site qui se nome "lucifer".....
Larouche devrait ouvrir les livres de Dieu et s'en instruire, parce que vu son niveau de connaissance, on comprends mieux pourquoi il se cantonne à l'économie ^^

3.Posté par Babin le 20/06/2008 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le dieu est en réalité le soleil, ses 12 apôtres sont les constellations la bible est une métaphores de notre univers, le fait de créer un dieu unique à permis au christianisme d'asseoir leur suprématie sur le peuple (la première grande secte).Jésus fut crucifié un 25 décembre et fut réssusité 3 jours plus tard suivant le cycle du soleil. le catholicisme c'est du vrai wall disney, un compte de fée prix au premier degré par ses adeptes.Vous imaginez à quel point ce compte de fée à influencé le monde depuis 2008 ans. ils ont crée le calendrier grégorien que l'on utilise tous comme acquis et pseudo scientifique, pourquoi somme nous en 2008?
c'est ça la vrai question, il est vrai qu'il faut bien établir une date, mais pourquoi une date religieuse. Dieu est utilisé a des fin criminel pour soumettre les peuples à une pensé unique. la nasa a prévu pour notre avenir le projet blue beam il veules réprésenter les différente divinité en hologramme qu'ils diffuserons suivant les croyance sur plusieurs parties du monde, ces hologramme expliquerons aux humains leurs erreurs sur leurs croyances, afin de recréer un dieu unique mondial, une vision mondiale fabriqué de toute pièce pour assouvir l'être humain. il se servirais de H.A.A.R.P vpour conditionner les plus rétissents.

4.Posté par souad le 20/06/2008 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fatras de blabla entre la secte rael et l'eglise de scientologie. Eh Larouche, faut arréter de fumer la moquette.
ARahmane, Alama Alcoran.

5.Posté par James le 20/06/2008 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'importe quoi !

Voilà un nouveau "spécialiste" de la Bible qui va tout nous ré expliquer avec des balivernes abracadabrantes.

Le diable use de tous le moyens possibles pour discréditer la Bible et la faire passer pour un fatras de niaiseries, quand il ne s'agit pas de faire dire qu'elle a été falsifiée...

Si tu veux prendre la Bible à témoin, ne discrédite pas toi-même ce témoin en lui faisant dire ce qu'il ne dit pas.
Il faudra prendre cet article pour ce qu'il est en réalité, un nouveau conte pour amateurs de science-fiction métaphysique.

Mais le pis est de dire que Jéhovah est un homme, alors que rien ne permet de le rabaisser au niveau de ce que nous sommes avec nos turpitudes et nos façons de voir !

Un mythe de plus qui n'apportera rien à l'humanité, à part un plus grand état d'égarement si on y prête attention.

James

6.Posté par James le 20/06/2008 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Babin, ton post est rempli d'inexactitudes au sujet des dates, est-ce que tu l'a fait exprès pour te moquer, ou est-ce vraiment ce que tu crois ?
Pas de doute, même le dernier de ceux qui se disent chrétiens sait que Jésus n'a pas été exécuté le 25 décembre, et beaucoup parmi eux savent que ce n'est pas non plus la date de sa naissance.

La chrétienté a trahi le christianisme (essayez de comprendre la différence) et elle a donné une fausse idée de ce que que la Bible nous enseigne. Revenez à la source et au modèle original.
La religion n'est pas le seul moyen utilisé pour asservir les humains, le laïcisme est un autre instrument de privation de liberté avec son valet, le matérialisme. De même pour tous les mythes mystiques et pseudo scientifiques ou à apparence religieuse qui constituent l'engouement de l'humanité actuelle.
Fort heureusement, le monde arrive à sa fin et ce sera la fin de la domination de l'homme par l'homme. Tout ce que nous voyons aujourd'hui en est le signe, annoncé dans les évangiles.

James

7.Posté par Pascal Didier le 20/06/2008 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me suis régalé à lire vos différents commentaires.

Merci à chacun d'entre vous...


Il n'y a pas que des morts spirituels sur la planète... Vous en êtes la preuve...Mais qui aime réellement la Vérité ?

Pascal Didier lettre chrétienne.


8.Posté par azgral le 20/06/2008 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ james et pascal didier
je m'interresse sincerment sue l'idée que vous faites de dieu, vous semblaient avoir une notion pertinante sur le sujet, j'aimerai quelque details, qui il est (dieu)? un ptit CV quoi.
ceci dit , babin n'a pas completement tort, il ya beaucoup de details qui pourront ébranler votre foie dans le documentaire ZEITGEIST , premiere partie sur l'origine du christianisme, il est telechargeable via le torrent ça vous prendra quelques heures et vous ne serait pas deçu en tout cas pour les deux autre parties: le 11sep 2001 et la dominiation des banques mondiales, on en discutera apres.

9.Posté par Romain Angeles le 20/06/2008 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ceux qui n'ont pas oublié leur intellect et leur conscience dans leur lit, et qui lisent la Bible de manière honnête, et ceux qui se disent croyants, je vous invite à lire certains passages de la Bible, et de trouver une explication meilleure que celle d'extra-terrestres (attention, on ne parle pas de bonshommes verts avec des antennes, mais bien d'êtres humains vivant sur une autre planète):

Genèse 18 et 32:24-30;
Exode 33:11;
Ezéchiel 1;

Souvent, ceux qui ne veulent pas reconnaître la vérité le font parce qu'ils se refusent à admettre que quelque chose qu'ils ne comprennent pas peut exister, ou bien papr peur de devoir changer leur manière de penser et leurs habitudes:

Jean 6:19-20
Après avoir ramé environ vingt-cinq ou trente stades, ils virent Jésus marchant sur la mer et s'approchant de la barque. Et ils eurent peur.
Mais Jésus leur dit : C'est moi ; n'ayez pas peur !

10.Posté par lemajan le 20/06/2008 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour définir Dieu, moi je pars de l'adage qui dit "on reconnait l'arbre à ses fruits". De cette façon, je pense que tant qu'on ignore le fonctionnement de l'univers - oeuvre de Dieu - on ne peut Le définir, car il est nécessaire d'avoir une vision globale de Ses oeuvres pour saisir qui ou qu'est-ce qu'Il est.
Par conséquent, les différentes définitions jusque là répandues, sont à mon avis partielles voire partiales suivant l'ignorance ou l'intérêt des hommes dans leur définition de Dieu.

Concernant la définition des religions (sectes) qui donnent une interprétation selon la lettre et non l'esprit des Ecritures, il apparait de fait que leur définition tient plus de "walt disney" qu'autre chose. Pourquoi ? Eh bien parce que les Ecritures ont été scellées par leurs auteurs afin que nul autre que celui qui doit les désceller, en l'occurence le Fils de l'Homme, ne les comprenne.

Seul ce personnage peut les lire convenablement et les enseigner au monde. Il s'agit ici de l'allégorie de Jésus qui distribue le pain (spirituel) à la foule, qui guérit les infirmes (spirituels) ou qui ressuscite les morts (spirituels). Par conséquent, il apparait que Jésus lui-même est un personnage allégorique décrivant le Fils de l'Homme (en chair et en os) attendu à la fin des temps. Et cette fin des temps, de plus en plus de personnes commencent à la percevoir comme étant notre époque actuelle.

Il apparait donc que cet homme annoncé fasse son apparition de nos jours. En fait, il est déjà là et on peut prendre connaissance de son oeuvre à travers ce livre qu'il a écrit pour nous délivrer de notre ignorance : le Livre de Vie de l'Agneau

Je suis conscient que cette déclaration est fracassante, mais de grâce, avant de me sauter à la gorge ou de m'affubler de divers noms d'oiseau, prenez le temps de vérifier par vous même ces affirmations en allant lire ce livre qui est mis gratuitement à disposition pour tous.

Je pense sincèrement qu'après cette lecture, les choses vous apparaitront beaucoup plus clairement, comme ça a été le cas pour moi, car cet homme dévoile les Ecritures, explique le fonctionnement de l'univers et décrit le monde post-apocalypse, ce qu'aucun autre n'a pu faire aussi clairement.

En portant à la connaissance des hommes ces éclairages, n'est-ce pas la meilleure façon de définir Dieu ?

Merci de ne pas prendre ce message à la légère.

PS : pour ceux qui objecteront que les Ecritures préviennent de ne pas écouter ceux qui affirment (comme moi) que le prophète est ici ou bien là, je leur dis qu'en suivant leur raisonnement ils passeraient à côté de lui sans l'appercevoir. Car cette mise en garde des Ecritures sous-entend de ne pas rechercher le prophète AVANT qu'il ne soit arrivé, c'est à dire avant la fin des temps.

11.Posté par Zac le 20/06/2008 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@azgral

Je ne vois pas en quoi Zeitgest "ébranlerai" leurs fois... perso je connaissais ces redondances avant de trouver la foi..

Tu connais les cycles ?

regarde un peu du coté de la biologie... Elle les connait bien.

Quant aux Extra.. blabla.. laissons les "new-agiens" croirent qu'ils vont venir nous sauver..

Pour ceux qui ont la foi,quelle qu'en soit l'origine : La lutte ne fait que commencer et méfiez vous des faux prophètes..

Ps ce texte est vraiment de Larouche ?






12.Posté par James le 21/06/2008 00:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les personnes qui peuvent se laisser ébranler par ces théories sont en fait celles qui n'ont pas fait l'effort de consolider leur foi par une connaissance sérieuse des saintes écritures. Les autres ne perdront pas leur temps à voir des montages plus ou moins bien faits mais faux néanmoins.
Elles sont des victimes toutes désignées pour les beaux parleurs et les escrocs qui sauront toucher leurs émotions et flatter leur égo et leur raviront leur bien le plus précieux, c'est à dire leurs relations avec Dieu.
L'ennemi de Dieu est très habile (il a plus de 6000 ans d'expérience) et il s'attaque surtout aux personnes qui commettent l'erreur de ne pas porter toute l'armure spirituelle, qui se laissent éblouir par de fausses lumières.
Les éclairages à l'apparence salvatrice apportés par ces théories ne sont en réalité que des feux allumés par des naufrageurs qui veulent détrousser ceux qui se fracasseront sur leurs écueils.
La multitude des religions existantes fait partie du piège diabolique, et comme les anciennes confessions ne font plus recette, le diable en fabrique de nouvelles au goût du jour (gaïa, new-age, et l'histoire de cet article ) pour éviter que les gens ne voient la vraie lumière qui est par Christ.

Lisez la Bible, ne laissez pas quelqu'un vous la raconter sans que vous vérifiiez ce qu'elle dit vraiment !

James

13.Posté par Népios le 21/06/2008 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je veux bien avoir un cœur d'enfant, mais je ne veux pas qu'on m'infantilise. Cet étrange dialogue fictif et les montages iconographiques m'ont franchement horripilé. Qu'avez vous fait des écritures, du vieil héritage...? Yahou... connais pas... Le "Livre de Vie de l'Agneau", pas testamentaire... connais pas non plus... veux pas connaître... Quant à ZEITGEIST par contre, intéressant. Je n'ai pas honte d'être l'héritier d'un culte solaire osiriaque (Osir, Osser, « Trône de l’Oeil ») lui-même syncrétisme de temps et mythes immémoriaux, suivant l’évolution normale et l’éveil spirituel progressif de l'humanité se diluant dans l'héritage mésopotamien syncrétique qu'est elle-même la première alliance. Tout un chacun qui s'intéresse un peu aux religions sait que le temps du taureau laissa place au temps du poisson et que vient le verseau et que toutes nos religions d’entre 3500 à l’année de l’hégire en sont héritières de cette symbolique et au delà. Je revendique que cet héritage ait transmit, en transcendant le symbole jusqu’à la pure majesté du réel (Teilhard de Chardin) et continuant à le faire chaque jour que se lève le Soleil sur la Terre, La Bonne Nouvelle à Israël et aux Nations, Le Commandement Nouveau, La Nouvelle Alliance. Résultat: Je suis chrétien, n'en démordrais pas et ce que j'ai lu ici et là n'a rien à voir ni avec le Verbe, ni avec le Verbe Incarné, ni avec cette Lumière Qui était au commencement de toutes choses et sans Qui rien n’a été fait. Limite, vous m'auriez offensé tout autant même si j’avais été zoroastrien ou adepte de Mithra et je n'ai pas l'habitude d'appuyer la critique à ce point en matière religieuse. Je ne tiens pourtant pas ma révélation personnelle et choisie en toute conscience et en foi solidement ancrée comme étant exclusive et utilise volontiers les outils d’autrui, les plus lointains parfois (je pense à mes frères aborigènes, au Dream Time que je vénère…)… Mais là… je ne m’y retrouve à aucun moment. Désolé d’avoir eu la critique un peu vache.

14.Posté par Népios le 21/06/2008 02:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah, j'oubliais avant d'aller me coucher: "Jéhovah", connais pas non plus car si la prononciation du tétragramme a été volontairement perdue (YHWH - &#1497;&#1492;&#1493;&#1492;) elle ne pouvait sans aucun doute possible être celle-là... Pouah... C'est une coquetterie du XVIIIème siècle... Comme une mouche sur une face poudrée... Popularisée au XIXème... Ça sonnait tellement bien en anglo-saxon... Cécile-de Millesque... En pire.

15.Posté par lemajan le 21/06/2008 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Nepios

Tu dis : "Qu'avez vous fait des écritures, du vieil héritage...? ...." et la phrase d'après "...le Livre de Vie de l'Agneau", pas testamentaire... connais pas non plus... veux pas connaître..."

Je te retourne la question : que fais tu des Ecritures, notemment l'Apocalypse de Jean où il est écrit :


Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles: je connais tesœuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. 2 Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir; car je n'ai pas trouvé tesœuvres parfaites devant mon Dieu. 3 Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi. 4 Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n'ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu'ils en sont dignes. 5 Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. 6 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises!

ou bien ici

Et il se tint sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. 2 La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité. 3 et je vis l'une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l'admiration derrière la bête. 4 et ils adorèrent le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ? 5 et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes; et il lui fut donné le pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois. 6 et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel. 7 et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation. 8 et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé. 9 Si quelqu'un a des oreilles, qu'il entende! 10 Si quelqu'un mène en captivité, il ira en captivité; si quelqu'un tue par l'épée, il faut qu'il soit tué par l'épée. C'est ici la persévérance et la foi des saints.

et encore ici

Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. 12 et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. 13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses œuvres. 14 et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. 15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu.

Maintenant comme tu le dis, si effectivement tu ne veux pas connaitre, c'est une autre affaire.

16.Posté par Népios le 21/06/2008 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Apocalypse de Jean est testamentaire et je tiens ce livre crucial comme étant mien et véritable Révélation, Dévoilement.

17.Posté par Népios le 21/06/2008 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est d'ailleurs pas vers la Bible que me renvoyait votre lien. Cordialement.

18.Posté par M`ris(raelien) le 21/06/2008 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo,ce fut très intéressent et une grande ouverture d`espris.J`espère que les gens vont sortir de leur paradigme pour réfléchir sérieusement. Dans la bible il est dit`tout homme est abrutie faute de science` alor avent de réagir émotionnellement a cause de vos écrie, prené le temp de bien vous renseignez.
L`avenir de l`humanité est entre les mains de chacun de nous,alor ne raton pas notre chance.
Paix,amour, fraternité aux peuple de la terre.

19.Posté par azgral le 21/06/2008 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rebonjour les amis.
j'aurais aimais que vous me definissez vous meme dieu au lieu de me referrer à la bible,faute de temps.
pour moi il est:
le seul et unique maitre du "tout", et il n'est pas "tout" comme disent certains.
le seul qui a tout crée
il est dans une place bien precise : son Règne
le plus puissant
le plus genereux
l'omniscient
n'a ni d'ascendance ni de descendance ni une un ou une compagne..........etc
a certainement communiquer avec nous via ses prophets, les plus connus:
adam (meme si yavait pas de peuple en son temps)
noé
abraham
israel (jacob)
moise
joseph
jesus
mohammad (qui est le dernier)
TOUS PORTAIENT LE MEME MESSAGE:
1. Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
2. Louange à Dieu, Seigneur de l'univers.
3. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
4. Maître du Jour de la rétribution.
5. C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
6. Guide-nous dans le droit chemin,
7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.


20.Posté par azgral le 21/06/2008 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ux chretiens
quelques contradictions bibliques, que je n'ai pas encore verifié, mais vous pourrait peut-etre mieu nous eclaircir la dessus.

L'heure de la crucifixion:
--------------------------------------------------------------------------------
Mar 15:25 C'était la troisième heure, quand ils le crucifièrent.
Joh 19:14 C'était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure. Pilate dit aux Juifs: Voici votre roi.
--------------------------------------------------------------------------------

On voit bien d'après Jean, qu'à 6 heure Jésus n'était pas encore crucifié (on était entrain de le juger dans le tribunal nommé Pavé) alors que Marc nous confirme qu'à 3 heure, l'était déjà!!
Qui croire?


A-t-on informé les Apôtres après la visite de la tombe et dans quel état?

A-t-on informé les Apôtres :
--------------------------------------------------------------------------------
Luk 24:9 A leur retour du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux onze, et à tous les autres.
--------------------------------------------------------------------------------
Mar 16:8 Elles sortirent du sépulcre et s'enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.
--------------------------------------------------------------------------------
Mat 28:8 Elles s'éloignèrent promptement du sépulcre, avec crainte et avec une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples.
--------------------------------------------------------------------------------

A la différence des autres, Marc nous dit que les femmes n'ont rien dit aux disciples, en plus, Matthieu dit qu'elles étaient très contentes alors que Marc dit qu'elles avaient très peur!!!
Qui croire?

Qui était à la tombe?:
--------------------------------------------------------------------------------
Joh 20:12 et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été couché le corps de Jésus, l'un à la tête, l'autre aux pieds.
--------------------------------------------------------------------------------
Mat 28:2 Et voici, il y eut un grand tremblement de terre; car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s'assit dessus.
--------------------------------------------------------------------------------
Luk 24:4 Comme elles ne savaient que penser de cela, voici, deux hommes leur apparurent, en habits resplendissants.
--------------------------------------------------------------------------------
Mar 16:5 Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche, et elles furent épouvantées
Qui a accueillit la(les) femme(s) à la tombe?
Jean parle de deux anges, Matthieu parle d'un ange, Luck parle de deux hommes et marle parle d'un jeune homme!
Un ange, deux anges, un jeune homme ou deux hommes?
Qui a visité la tombe?:--------------------------------------------------------------------------------
Joh 20:1 Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.
--------------------------------------------------------------------------------
Mat 28:1 Après le sabbat, à l'aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l'autre Marie (mère de Jacques) allèrent voir le sépulcre.
--------------------------------------------------------------------------------
Luk 24:10 Celles qui dirent ces choses aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles.
--------------------------------------------------------------------------------
Mar 16:1 Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d'aller embaumer Jésus. Mar 16:2 Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre, de grand matin, comme le soleil venait de se lever.
--------------------------------------------------------------------------------

Les 4 évangiles invoquent la visite de la tombe, mais leurs récits ne sont pas cohérents:
Jean parle d'une seule femme: Marie Magdala, Matthieu parle de deux femmes: Marie de Magdala et Marie mère de Jacques, quand à Marc, il a cité 3 femmes: Marie de Magdala, Marie mère de Jacques et Salomé enfin Luck parle lui de plusieurs femmes: Marie de Magdala, Marie mère de Jacques, Jeanne et les autres (??).
A-t-on informé les Apôtres :
--------------------------------------------------------------------------------
Luk 24:9 A leur retour du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux onze, et à tous les autres.
--------------------------------------------------------------------------------
Mar 16:8 Elles sortirent du sépulcre et s'enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.
--------------------------------------------------------------------------------
Mat 28:8 Elles s'éloignèrent promptement du sépulcre, avec crainte et avec une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples.
--------------------------------------------------------------------------------

A la différence des autres, Marc nous dit que les femmes n'ont rien dit aux disciples, en plus, Matthieu dit qu'elles étaient très contentes alors que Marc dit qu'elles avaient très peur!!!
Qui croire?

5. Qui l'a insulté?:
--------------------------------------------------------------------------------
Mat 27:44 Les brigands, crucifiés avec lui, l'insultaient de la même manière.
Luk 23:39 L'un des malfaiteurs crucifiés l'injuriait, disant: N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous! Luk 23:40 Mais l'autre le reprenait, et disait: Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation?
--------------------------------------------------------------------------------

Matthieu nous dit que les deux crucifiés avec lui l'avaient insulté tandis que Luck parle d'un seul à l'avoir insulté, mieux encore l'autre l'avait défendu!
Qui croire.


5. Qui l'a insulté?:
--------------------------------------------------------------------------------
Mat 27:44 Les brigands, crucifiés avec lui, l'insultaient de la même manière.
Luk 23:39 L'un des malfaiteurs crucifiés l'injuriait, disant: N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous! Luk 23:40 Mais l'autre le reprenait, et disait: Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation?
--------------------------------------------------------------------------------

Matthieu nous dit que les deux crucifiés avec lui l'avaient insulté tandis que Luck parle d'un seul à l'avoir insulté, mieux encore l'autre l'avait défendu!
Qui croire.

amicalement

21.Posté par lemajan le 21/06/2008 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Nepios

J'aimerais bien continuer cet échange de manière constructive avec toi et éventuellement d'autres qui seraient interressés. Cependant, je constate un aveuglement de ta part car je te prouve que le Livre de Vie de l'Agneau est cité dans les révélations de Jean comme étant authentique, mais malheureusement tu l'ignores. Le bon sens impose pourtant d'en tenir compte conformément aux textes auxquels tu sembles croire, auquel cas il a cohérence entre le message et l'acte de foi.
Ceci n'est pas anodin, Jean dit en effet que quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu. Il me semble que ce passage est suffisamment lourd de sens pour daigner s'y intéresser un minimum, non ?

Mais entendons nous bien, je ne cherche nullement à convertir quiconque à mes croyances, il s'agit simplement pour moi de donner une info nouvelle avec ,au besoin, argumentation à l'appui pour "qui à des oreilles pour entendre". Sinon à quoi donc fait référence ce livre de vie cité dans l'Apocalypse de Jean ? Et qu'est donc la Bonne Nouvelle si ce n'est la venue du Messie prédite depuis des millénaires ? Est-ce cette image ridicule d'un homme en apesanteur dans le ciel et accompagné de volatiles (les anges) comme le prétend le clergé ?

Oui le lien que j'ai communiqué ne renvoie pas vers la Bible, mais à quoi t'attendais-tu ? A un site certifié conforme par le vatican ? Si c'est le cas, je préfère passer mon chemin car il y a pour moi une différence certaine si ce n'est un abîme entre le message des Ecritures et celui des religions. Pourquoi ? Parce que, comme l'ont remarqué plusieurs d'entre nous, les religions que je qualifie de sectes font une lecture littérale et une interprétation intéressée des Ecritures n'en saisissant par conséquent pas l'Esprit. De plus et comme affirmé plus haut, personne n'a le pouvoir de saisir les Ecritures si ce n'est le Fils de l'Homme comme décrit encore une fois dans la Bible de façon allégorique : ce n'est que lorsque Jésus arrive sur le Mont Golgotha (lieu du crâne), que le voile du temple (voile qui recouvre les Ecritures) se déchire de haut en bas. Le lieu du crâne est le lieu du temps où l'esprit de l'homme est formé et en mesure de porter la vérité.

Mais je pourrais citer encore mille exemples des Ecritures pour soutenir cet argumentaire, mais à quoi bon lorsqu'une personne t'affirme connaitre une source connaissant l'univers entier et que tu lui tourne le dos. Je trouve ça insensé. Trop gros ou trop beau pour être vrai ? Le meilleur moyen de le savoir est d'aller vérifier par soi-même, après chacun pourra juger du bien fondé ou non de ces allégations.

Pour ceux que ça intéresse, je remet le lien : http://www.lelivredevie.com/livredevie.htm

Cordialement

22.Posté par UnPeuDeSérieux! le 26/06/2008 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VA TE FAIRE EXORCISER !!!


A moins d'être enfermé en isolement depuis une bonne dizaine d'année à Guantanamo, drogué et torturé, il faut avoir un sérieux problème pour perdre autant de temps à écrire une telle daube.

Et je ne parle même pas de l'Homme de l'espace, mais de ce pseudo dialogue socratique qui te sert en fait de plateforme de proselytisme raëllien.

Quand Socrate dialogue, il ne cherche pas à prouver quelque chose, il a surement une idée de direction, mais il cherche, et il se risque à changer d'idée, ce qui est loin d'être ton cas. Socrate se retournerait dans sa tombe s'il donnait de l'importance à ce que tu dis, ce dont je doute.

Ton incompétence se retrouve même dans la fait que tu fasses de LaRouche un adepte de Raël, ce qui est ridicule pour toute personne l'ayant lu (ce qui n'est pas ton cas).

Après si ton seul but, c'est d'être lu (faire du buzz), c'est bon, mais une seule fois...à moins que tu saches de quoi tu parles quand tu en parles.




23.Posté par hyperendy le 12/12/2008 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce texte c'est de la merde non seulement parce que la secte de Rael se fait passer pour des humanistes mais en plus d'utiliser Larouche de la manière dont cela est fait à travers ce dialogue est honteux car cela ne sert qu'à dénaturer sa pensée ... alors à quoi sert ce dialogue inventer en utilisant Socrate et Larouche à part mystifier la pensée de Larouche pourquoi ne par avoir pris quelqu'un d'autre pour jouer le rôle de ce faux Larouche ... je ne vois ici qu'une attaque contre sa pensée et rien de sérieux aux niveaux des idées ... Larouche n'est en rien un raëlien ...

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires