insolite, humour, conspiration...

Lady B. nous a quitté


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 26 Août 2018 - 12:15 France : violation irresponsable d’un tabou …



Lundi 21 Mai 2012

Lady B. nous a quitté
16 Avril 2052, ce matin, la France s’est réveillée dans le froid, la mauvaise humeur et la tristesse. La montre-i-radio-télé-internet-rasoir sonne un hallali grave, constipé, électrique. Pris d'alarme, à peine éveillé, le peuple apprend une nouvelle tragique. A minuit douze, sa grande et belle dame, la seule, l’unique, la première, s’est éteinte. Nous sommes tous orphelins. Le monument sera embaumé demain. La voix auguste de l'épousée des français s'est tue. Et c'est aux pieds angéliques de la momie que nous adresserons désormais nos laïques prières.

Carla Bruni. Première dame de France depuis un peu plus quarante ans, a quitté définitivement le palais de l'Élysée. L'ingestion d'un burger ultra-protéiné, lors des préparatifs de ses neuvièmes noces présidentielles, a eu raison d'elle. L'enquête vient de révéler que son sandwich était un Mc Quick Hallal. La piste terroriste n'est donc pas écartée. Autant dire que ce crime ne restera pas impuni et que tous les suspects, par charrettes de banlieusards basanés, seront guillotinés séance tenante, place de la Concorde.


« Si je m’occupais moi-même des bouquets de fleurs de l’Elysée, ce serait une catastrophe pour notre République » chantait-elle. Les fleurs du Palais sont aujourd'hui en deuil et nos larmes intarissables font reluire de jais leur pétales funèbres.

Hommage à la vertu


Déjà, nous l’apprenons, les hommages se multiplient. Ses ex-maris et femmes se sont écroulés en larmes, ils gardent tous l’image de la femme docile mais libre, de l'épouse aimante mais libertaire, de la femme engagée, compagne de toutes les valeurs et de la mère, de huit enfants, aimante mais indépendante.

Ses amis, Jacques Séguéla, artisan de sa première idylle avec Nicolas Sarkozy (souvenez-vous) s’est, le premier, exprimé sur sa mort. Regrettant une chanteuse engagée dont il s’est lui-même inspiré dans sa quête opportuniste pour se situer, sans faillir, dans le sens du vent. « J’ai tout appris à Carla et puis ce fut l’inverse… » Nous glisse-t-il entre deux sanglots.

Son premier mari-président, Nicolas, sort de sa contemplation séculaire et nous avoue depuis un monastère flamand que les quarante huit albums de la défunte chanteuse étaient ses disques de chevet accompagnant son silence patient. Il propose d’instaurer un jour férié pour commémorer la vie de notre dame. Il propose également que son tube (dont nous n’avons pas compris le titre) soit désormais au programme des classes de collège, dans un devoir de mémoire destiné à alimenter la flamme de la vertu pour tous les siècles.

De quinquennats en fiançailles

« Des fiançailles ? Jamais. Je ne vivrai désormais avec un homme que s'il me fait un enfant. »

Carla, cette femme qui a fait l’amour a la France, toute la France. La star-fuckeuse exemplaire, qui a connu un nombre incroyable d’hommes de renom ou de la foule des anonymes. Carla l’insoumise, mariée à Nicolas Sarkozy, et trouvant enfin sa voie présidentielle… Carla, femelle féroce, qui a su éliminée sa rivale Valérie Trierweiler. Elle a renoué avec le socialisme auprès de François Hollande pendant 10 ans. Peu de choses à retenir de ce moment-là, si ce n’est que, si les américains n’étaient pas là, nous aurions tous été grecs (ce vieux pays n’existe plus depuis 2024, renseignez-vous sur Wikipédia).

Carla, femme de Jean-François Copé, le troisième époux, président si dévoué à l'intérêt général. Ils vécurent tous les deux un véritable amour. Dix ans au service de la Douce France et d'idylle encore rompu par des élections. Tellement trivial. Tellement humain.

Et puis il y a eu la Carla des avancées sociales. Lorsque Najat Vallaud-Belkacem est élue en 2032. La loi doit alors évoluer. Le mariage homosexuel est légalisé. Le couple peut convoler. Et puis les successeurs, dont le rayonnement est encore trop douloureux pour être remémoré, entre Le Pen et intégristes de tout crin. Tellement de temps a passé depuis Nicolas, François, Jean-François, Najat, Karim et les autres.

« Je suis monogame de temps en temps mais je préfère la polygamie et la polyandrie. » L'épouse des français ne les soulagera plus de ses gestes princiers aux soirs des misères de l'amour, elle a rejoint les cieux d'Arielle Dombasle, nous laissant doublement orphelins.

La France, sans la voie de sa maîtresse

Carla, chanteuse cosmopolite et engagée, tu es partie trop tôt. La France avait besoin de toi, nous t’attendions sur des sujets comme l’atroce pillage que subissent les grands artistes avec internet. Une actualité trop présente, les sept cent lois votées depuis le vieil Hadopi n’y auront rien fait.


Sur la pénurie de pétrole qui empêche les gens honnête d’aller travailler en hélicoptère et écouter ton œuvre dans leur engin volant.
La réforme des retraites… Doit-elle être repoussée à 78 ans ou baissée à 74 ans comme le réclame le sénile Jean-Luc Mélenchon ? Et qu’aurais-tu pensé de cette insécurité florissante ? Celle qui fait que des gens comme nous ont peur de se faire attaquer à la Kalachnikov laser en allant chercher une baguette de pain frais à Auchan ?

Carla, toi seule aurais été capable de nous faire rire, réfléchir, chanter même sur tous ces sujets graves. Au revoir Carla, chère actrice des délassements instantanés. Tu nous manqueras.



Commentaires de citoyens :

J’apprends à l’instant sur BFMTV que les étudiants de HEC Clermont-Ferrand ont décidé d’aller déposer un pull en cachemire aux portes du palais. Benjamin Lancar, l’homme qui aurait pu être le mari de notre dame dans quelques jours a approuvé cette idée dans la douleur. Olivier Mazerolles trouve aussi qu’elle est bonne. Il pense également créer un lipdub sur l’air d’une de ses chansons dont nous n’avons toujours pas pu saisir le titre.


Un ex étudiant de Sciences-Po Dijon sanglote : "Carla, je me permets de t’appeler Carla, car tu étais comme une mère pour nous tous, tu laisses derrière toi 50 ans de musique, d’œuvres de charités, de fondations contre le Sida, l’illettrisme, les enfants malades du Sida ou le cancer de l’utérus. C'est toi qui nous fit danser un slow sur une chanson dont nous cherchons encore le titre, un soir de blues amoureux ou un week-end de bizutage".

Évidemment quelques gauchistes, autant de satanistes, viennent faire les trouble-fête : « à force de tout vouloir maîtriser elle est devenue l'ombre de l'ombre d’elle-même, employant toujours les mêmes mots, avec toujours la même tonalité. De sa beauté et de son faste révolus, il me semblait deviner, ces derniers jours, un visage fantomatique, fatigué, usé par la chirurgie. Des phrases bizarres, des mots désincarnés s'échappaient de sa bouche pincée. Ses yeux écarquillés à la cataracte opaque, brûlés, tirés par tant de passions laissaient parfois apparaître la figure terrifiante d'une lady en décrépitude. »

Bien que nos meilleurs experts télégéniques semblent corroborer cette information, que les gauchistes n'aillent pas plus loin dans le blasphème ou nous les abattrons froidement, sans jugement.


http://travail-famille-patrie.centerblog.net/


Lundi 21 Mai 2012


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires