ALTER INFO

La tournée européenne de Vladimir Poutine


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 01:10 Algérie l’Impérialisme à l’algérienne



Ilia Kramnik
Vendredi 1 Juin 2012

La tournée européenne de Vladimir Poutine

La Biélorussie, l’Allemagne et la France : voici les destinations des premières visites du président Poutine. Le 31 mai il se rend à Minsk, le 1er juin en Allemagne et puis en France pour discuter avec ses homologues les questions liées aux relations bilatérales mais aussi les problèmes internationaux.

A Minsk le chef de l’Etat russe rencontrera son homologue biélorusse Alexandre Loukachenko et signera une déclaration commune sur le développement des relations entre les deux pays. La visite du président Poutine coïncide avec le 20ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques avec la Biélorussie. La coopération économique entre Moscou et Minsk ne cesse à se développer : pour la seule année 2011 les échanges commerciaux entre les deux pays ont progressé de 40% pour atteindre 38 milliards de dollars. La Russie envisage d’aider sa voisine de construire des centrales nucléaires, les négociations sont en cours afin de réunir les actifs des constructeurs automobiles KAMAZ (russe) et MAZ (biélorusse), d’autres projets encore sont en train d’être réalisés. Les présidents parleront, par ailleurs, de l’avenir de l’Union ainsi que de celui de l’Union douanière entre la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan, et de l’Espace économique commun entre ces trois pays.

A partir du 1er juin Vladimir Poutine sera à Berlin pour rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel et le président du pays Joachim Gauck. Dès son entrée en fonctions le chef de l’Etat russe n’a pas manqué de souligner l’importance pour la politique extérieure russe des liens unissant la Russie à l’Allemagne. Le Kremlin insiste sur le caractère informel des rencontres de Berlin ce qui ne saura pourtant pas atténuer leur intensité et la diversité des sujets abordés. Sans précédent en termes d’événements programmés, l’Année croisée Russie-Allemagne se déroulera en 2012 et 2013. Le président Poutine envisage de discuter le partenariat entre la Russie et l’Union européenne, les perspectives en matière de sécurité euro-atlantique et le règlement des conflits régionaux, explique le directeur du Centre des études germaniques de l’Institut de l’Europe, Vladislav Belov.

« Ce sera un test pour nos relations avec l’Europe mais aussi un coup de fouet pour leur développement. Avec l’Allemagne, il n’y a pas de problèmes. Mais la France a un nouveau président, François Hollande. Poutine va donc essayer d’établir un contact personnel avec lui. Et puis, plus généralement, de tester les relations entre la Russie et l’Europe ».
Paris est la dernière destination de la tournée européenne de Vladimir Poutine. Il y fera connaissance avec le président Hollande. L’agenda sera chargé vu la position clé de la France au sein de l’UE et les liens économiques l’unissant à la Russie. Les présidents parleront des investissements, de la coopération en matière de nouvelles technologies, d’industrie aérospatiale et d’efficacité énergétique. La suppression du régime des visas entre la Russie et les pays de l’UE ainsi que le déploiement du bouclier antimissile figurent également sur l’ordre du jour de la rencontre des deux présidents. Par ailleurs, ces derniers discuteront le programme nucléaire iranien et la situation en Syrie et en Afghanistan.

french.ruvr.ru



Vendredi 1 Juin 2012


Commentaires

1.Posté par joszik le 01/06/2012 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et peut-être la mort au bout du chemin ! un fou un Russe ou un Afghan, va savoir !!

2.Posté par VIRGILE le 01/06/2012 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Russie entend rester souveraine tout en s'ouvrant intelligemment au monde. Les US-sionistes tentent depuis des années de renverser le système Poutine pour injecter des formes de subprimes et autres produits toxiques comme le libéralisme dérégulé. Pourtant les USA sont techniquement en faillite avec 200 000 milliards de dettes (écoutez Myret Zika) et le dollar ne vaut plus rien.
Par ailleurs, sans Poutine, la Syrie serait déjà cassée comme en Irak et en Libye (entres autres).
Espérons qu'il restera en vie durant ces visites car ces cramés du CIA/Mossad sont capables de tout...
Vive le BRIC et qu'on en finisse avec ce dollar pourri.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires