MONDE

La source de la maladie mortelle au Vietnam a été trouvée



E. Nicoulina
Samedi 28 Avril 2012

La source de la maladie mortelle au Vietnam a été trouvée
Une épidémie provoquée par un virus inconnu dans la province de Quang Ngai a déjà tué 19 personnes et 10 personnes se trouvent toujours dans un état grave.

En tout 190 cas de maladie ont été enregistrés, et la majorité des malades sont des enfants. La maladie commence par la fièvre et des éruptions cutanées sur les mains et les pieds. Ensuite le virus atteint le foie et d’autres organes. Les médecins vietnamiens ont demandé de l’aide à l'OMS et des organisations médicales américaines pour identifier le virus, mais pour l’instant n'ont pas encore reçu de réponse.

Les autorités vietnamiennes ont annoncé le 24 avril que des rickettsies ont été retrouvées dans le sang des personnes touchées par la maladie. Il s’agit des bactéries qui provoquent des fièvres de diverse nature et le typhus. Pour l'Asie du Sud-est, la maladie du tsutsugamushi (du japonais tsutsuga, ce qui veut dire « maladie » et mishi « incecte ») est assez caractéristique, explique le scientifique-épidémiologiste Irina Tarasevitch:

« Cette maladie a été décrite en Chine, au Japon, plusieurs siècles avant notre ère. La fièvre et des éruptions cutanées sont des symptômes classiques de tsutsugamushi. Par ailleurs, la maladie est accompagnée des forts maux de tête, atteignant les organes internes. Les rickettsies habitent dans l’organisme des rongeurs, et ce sont les acariens implantés dans ces rongeurs qui transportent la maladie. Près de 20.000 soldats de l’armée française sont morts du virus lorsqu’ils étaient en mission au Vietnam. Les soldats recevaient du ciel des costumes de protection, imprégnés d’insecticides, mais ces substances n’étaient plus suffisamment efficaces dans la chaleur et l’humidité pour lutter contre la maladie. La fièvre tsutsugamushi est transmise par des larves d'aoûtat, qui attaquent facilement l'homme. Il est impossible de voir ces larves, car elles sont tellement minuscules qu’une dizaine d’elles peuvent tenir sur la tête d’une épingle. Au Japon, pendant la Seconde Guerre mondiale, 55 personnes infectées sur 100 mourraient de cette maladie. Elle a également causé des pertes aussi importantes à l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale, que le Congrès américain a même créé une commission spéciale pour étudier le virus. Avec l'émergence des antibiotiques, la maladie est devenue guérissable ».

Il n’y a pas de vaccin contre la fièvre tsutsugamushi. Mais toutes les fièvres, provoquées par des rickettsies, sont guéries avec des antibiotiques à base de tétracycline. C’est la doxycycline, l’antibiotique très connu dans le monde, qui est utilisé le plus souvent pour la soigner, affirme Irina Tarasevitch. Il est important de détecter cette maladie le plus tôt possible pour la soigner le plus rapidement.

La raison de la maladie a été identifiée. On peut donc espérer que les malades seront sauvés.

french.ruvr.ru



Samedi 28 Avril 2012


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires