MONDE

La sonde martienne russe serait tombée dans le Pacifique


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 1 Octobre 2018 - 02:10 SE DÉFROQUER, BERGOGLIO !



IRIB
Lundi 16 Janvier 2012

La sonde martienne russe serait tombée dans le Pacifique
La Russie pense que les fragments de sa sonde martienne défectueuse "Phobos-Grunt" sont tombés, dimanche soir, dans l'océan Pacifique, a déclaré un responsable du ministère de la Défense.
L'Argentine, la Chine, l'Atlantique avaient été évoquées : ce serait finalement, dans le Pacifique, que les fragments de la sonde martienne défectueuse "Phobos-Grunt" seraient tombés, dimanche. "Selon nos calculs, la chute (...) a dû avoir lieu, à 21h45, heure de Moscou, (18h45, heure de Paris)", a déclaré le colonel russe, Valéri Zolotoukhine, cité par l'agence Interfax. Cité par l'agence d'Etat Itar-Tass, ce responsable du ministère de la Défense a précisé que les fragments étaient tombés à 1.250 km, à l'Ouest de l'île de Wellington. Les forces spatiales du ministère de la Défense ont contrôlé la dernière phase de la sortie de l'orbite, a expliqué le militaire. "Cela a permis de pronostiquer; avec une haute probabilité; le lieu et l'heure de la chute de l'appareil", a souligné le colonel Zolotoukhine. L'agence spatiale russe "Roskosmos", qui peinait, ces derniers jours, à dire où sa sonde allait tomber, était injoignable, dimanche soir. La dernière information disponible sur son site et faisant état de la situation, à 16h15 GMT, (17h15, heure de Paris), annonçait que la chute devait intervenir entre 17Hh0 et 18h34 GMT, (entre 18h50 et 19h34, heure de Paris), en désignant "le point moyen", dans l'océan Atlantique. Ses prévisions concernaient, cependant, une large partie du globe : l'Amérique du Sud, l'Afrique de l'Ouest et du Nord, l'Europe, une large partie de l'Asie, l'Australie et les océans Atlantique et Pacifique. Une source, dans le secteur spatial, citée par l'agence Ria Novosti, a, de son côté, affirmé que les fragments étaient tombés, dans l'océan Atlantique, près de la côte brésilienne. "Phobos-Grunt", lancée le 9 novembre, devait se diriger vers un satellite de Mars, "Phobos", et en ramener des échantillons, mais elle a échoué à s'affranchir de l'attraction de la Terre. Cet appareil, d'un coût de 165 millions de dollars, devait marquer le retour de la Russie, dans l'exploration interplanétaire, abandonnée, après l'échec, en novembre 1996, de la sonde "Mars 96", qui était retombée dans l'océan Pacifique.


Lundi 16 Janvier 2012


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires