International

La réunion du Quartette de la paix au Moyen-Orient à Washington


Le Quartette pour la paix au Moyen-Orient se réunira à Washington avec pour objectif de trouver une solution censée résoudre la crise palestinienne. A ce propos, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a indiqué que la réunion du Quartette devra être au-delà du pur dialogue et trouver une issue à la question palestinienne.


IRIB
Vendredi 2 Février 2007

Composé des Etats-Unis, de la Russie, de l’UE et de l’ONU, le Quartette a été mis sur pied, en 2003, après la présentation par le Président américain, George W. Bush de la « Feuille de route », proposant la création, jusqu’en 2005, d’un gouvernement palestinien et cela dans trois phases. La « Feuille de route », malgré ses nombreuses lacunes et ambiguïtés sur la situation de Beitolmoqadas et les réfugiés palestiniens ainsi que sur les frontières de l'Etat indépendant palestinien, s’est vu confronté à bon nombre de problèmes dans sa mise à exécution. Les experts politiques estiment que le bilan israélo-américaine témoigne du fait qu’ils n’ont pas agi, avec responsabilité, envers ce plan et son application. On peut évoquer, entre autres, le plan du retrait unilatéral du régime sioniste de la bande de Gaza, avancé par l’ancien Premier ministre Ariel Sharon ; visant, en effet, à reléguer au second la « Feuille de route » qui proposait la création d’un Etat palestinien sur les territoires occupés en 1967. Ceci dit, le Quartette, dès ses débuts, a connu les entraves et tergiversations du régime sioniste qui était, d’ailleurs, soutenu par les Etats-Unis. D’autant plus que la poursuite de la construction de la barrière de séparation, voire sa poussée vers les frontières de la bande de Gaza avec l’Egypte sur le désert Sinaï, témoigne du fait que Tel-Aviv cherche d’autres objectifs. Récemment, le ministre israélien des Affaires étrangères a dit que la création d’un Etat palestinien n’était possible que dans la bande de Gaza. Ce qui siginifie que le régime sioniste n’a aucun programme pour se retirer de la Cisjordanie. Quant aux Etats-Unis, eux aussi, ils ne semblent pas très sérieux, comme l’estiment les analystes politiques, pour rendre plus actif le Quartette à mettre en exécution la « Feuille de route », qui est, plutôt, un plan américain pour lier les pays conservateurs arabes au régime sioniste, qu'un plan pour résoudre l’affaire palestinienne. Ceci dit dans les circonstances où les entraves et politiques expansionnistes israéliennes empêchent la mise à exécution de la « Feuille de route », les Américains s’efforcent à faire croire que le gouvernement issu du Hamas, qui refuse de reconnaître l'entité sioniste, se trouve à l’origine du retard et des entraves à l’application de la « Feuille de route ».


Vendredi 2 Février 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires