Conflits et guerres actuelles

La réponse ferme et rapide de Moscou bouleverse à jamais le grand échiquier


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 18 Septembre 2018 - 11:02 Les revendications occidentales sur la Syrie



Stevan Gajic
Samedi 28 Novembre 2015

La réponse ferme et rapide de Moscou bouleverse à jamais le grand échiquier

La réponse ferme et rapide de Moscou change pour toujours le grand échiquier. Incapable d'arracher des assurances fermes à ses partenaires atlantistes de Washington, le Français a paru vaciller. Cela a-t-il poussé Hollande vers Poutine ?
 

    Les événements se sont enchaînés très rapidement après qu’un chasseur F16 turc ait abattu un bombardier russe Su-24 au-dessus du territoire syrien, à proximité de la frontière turque. Cet acte a été qualifié de « coup de poignard dans le dos » des Turcs par le Président russe Vladimir Poutine. Les autorités et le public russes sont particulièrement courroucés par la mort de l'un des pilotes, et plus encore par les vidéos du corps de l'un d’eux traité avec un mépris total par des terroristes turkmènes dans le nord de la Syrie – l’un des groupes dont on sait parfaitement qu’il est parrainé par la Turquie.
 

    Pour les Russes, il semble que la ligne rouge ait été franchie et qu’ils ne toléreront aucune agression contre leurs forces sans conséquences et représailles graves. Pour prouver que les actes valent mieux que les paroles, des avions russes ont férocement pilonné la région syrienne où se trouvait ce groupe de terroristes particulier, et des systèmes réputés de défense antiaérienne S400 ont été immédiatement déployés sur la base aérienne russe de Khmeimim, près de la ville syrienne de Lattaquié. Ce système a immédiatement modifié l'équilibre des forces dans la région, car sa portée de tir dépasse le territoire syrien. Inutile de dire que d'autres retombées ont été décidées par les autorités russes, par exemple, un embargo économique, allant des importations de volaille et accords gaziers, au tourisme.
 

    Pourquoi donc Recep Tayyip Erdoğan a-t-il pris cette décision ? Une raison pourrait être la crainte de l'alliance russo-iranienne, qui a été rendue publique à Téhéran seulement un jour avant que le bombardier russe ne soit abattu. Une autre pourrait être que les Russes ont détruit environ 1000 camions citernes pour le transport de pétrole et une raffinerie de pétrole de l’EI, une grande source de pétrole bon marché pour la Turquie, et aussi pour la famille Erdoğan, d’après certaines sources. Ou bien la Turquie voulait peut-être se venger pour son avion F4 abattu au-dessus de la Syrie par l'armée arabe syrienne il y a trois ans.
 

    Quelle qu’en soit la raison, il semble que les Turcs regrettent ce qu'ils ont fait car leurs dernières déclarations officielles sont devenues plus contrites, mais pas suffisamment, et Moscou n’acceptera rien de moins que des excuses franches. Mais ce qui est plus important, c’est que les Turcs ont annoncé officiellement que leur avions de chasse aérienne ne patrouilleront plus sur la frontière syrienne. Ils craignent manifestement de les voir abattus par le S400.
 

    Les Turcs n’ont pas non plus évalué un autre paramètre avant de décider d’abattre le bombardier russe. Après le carnage à Paris, la France semble revenir sur le droit chemin avec ses bonnes relations avec la Russie. Il y a seulement quelques mois, ils s’opposaient dans une polémique diplomatique sur affaire des Mistral et des sanctions économiques imposées à la Russie. Mais après la tragédie de Paris, essayant de se rattraper, François Hollande rejoint la guerre contre les Islamistes et oublie même la rhétorique anti-Assad.
 

    La Turquie a aussi essuyé une réaction glaciale de la part des ses alliés. Le soutien de l'OTAN à la Turquie est vraiment allé jusqu’au bout, car l'alliance de l'Atlantique Nord a déjà montré de la réticence à se battre du côté turc dans l’éventualité d’une guerre russo-turque, et il y a à peine deux mois, l'OTAN a ôté de Turquie quelques écumoires Patriot. Dans le même temps, le Royaume-Uni a remanié d’importante manière sa position et projette à présent de combattre énergiquement les Islamistes. Cela pourrait avoir quelque chose à voir avec la récente visite de David Cameron en Chine, où il a signé un certain nombre de grands accords commerciaux avec l'empire asiatique émergent.
 

    La vraie question est, les USA ont-ils d’autres chats à fouetter, et peut-être, uniquement pour assister à ce qui va se passer sans s’engager davantage dans les événements, vont-ils laisser la Turquie affronter la Russie ? Ou peut-être que les USA ne veulent tout simplement pas se salir les mains et, pour la dernière guerre, veulent-ils combattre la Russie par une série de conflagrations par procuration, avec la Turquie, l’Ukraine ou l’Allemagne (comme l’a suggéré George Friedman), comme dans le « bon vieux temps » de la guerre soviétique en Afghanistan, dans les années 1980. Quelles qu’en soient les raisons, pour leurs actions, les Turcs sont sur le point de faire face à de graves conséquences. Les événements s’enchaînent de façon linéaire, dans un seul sens : les Turcs ne peuvent pas revenir sur ce qu'ils ont fait, et les réactions russes, aussi sûrement que celles dont nous avons parlé plus haut, ont changé à jamais le jeu géopolitique. Si tel était le but de l'OTAN, alors il a peut-être réussi – mais du coup, les Russes ont liberté d’action, et sont désormais maîtres du jeu.
 

Fort Russ, Stevan Gajic, 27 novembre 2015

Original : fortruss.blogspot.com/2015/11/no-more-mr-nice-guy-moscows-firm-and.html
Traduction Petrus Lombard



Samedi 28 Novembre 2015


Commentaires

1.Posté par Hamid le 28/11/2015 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les f16 turcs on arrête provisoirement leur sortie en territoire syrien avec les américains et non pas leur missions de protections de la frontière qu'ils ont aux contraire renforcé :-)

vous avez pas pensé à une possibilité
Et si la Turquie voulait entrez en guerre ?!
Une guerre à domicile,un pays de 80 millions de personne s'y prépare avec une culture militaire
Et une armée solide,ça peut être une occasion de faire le ménage dehors comme a l'intérieur

2.Posté par Le sage le 28/11/2015 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Turquie entrer en guerre? tu l'a rêvé quand??

3.Posté par Hamid le 28/11/2015 20:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne pas aimez Erdogan si vous voulez,mais le faire passer pour un imbécile c'est prouvez ça méconnaissance du bonhomme,on en reparle dans 1 mois ça ne sera pas long:-) j'y vie

4.Posté par Mila le 28/11/2015 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


"La Turquie entrer en guerre? tu l'a rêvé quand"
Exactement Le Sage!


Poutine et Erdogan sont des alliés d'Israel, tout ça n'est qu 'enfumage pour les gogoles

5.Posté par Hamid le 28/11/2015 21:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On a tous un appelle qui nous vient des treep
Une grande victoire nous attend

Voilà le slogan qui passe dans les chaînes pro gouvernementales en ce moment

6.Posté par Reverend buddah le 28/11/2015 22:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelque soit la puissance de la foudre elle ne peut abattre l''irocco. Quelque soit la force de la turquie elle ne peut combattre la russie.

7.Posté par Hamid le 28/11/2015 23:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ton irrocco c'est fait descendre par les Afghans et tchechen !!!
Et je ne dit pas que la Turquie va occuper la Russie,mais qu'elle est dans son environnement géographique et qu'elle est de ce fait de loin avantagé et ton ours alcoolique le sait

8.Posté par Power le 28/11/2015 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hamid, la Russie ne va pas se rabaisser en faisant la guerre à la Turquie. Il lui suffit juste d'armer le PKK et l'affaire en pliée. La turquie dans son environnement et depuis plus de 15 ans fait la guerre au PKK et ne parvient pas à la battre et c'est la Russie elle veut se frotter. Bonne chance à elle.

9.Posté par Saber le 29/11/2015 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Hamid

Penses un peu à la population civile turque qui vit paisiblement, elle n'a rien à gagner dans ce jeu de dupes.

10.Posté par Siffon le 29/11/2015 00:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Hamid

Ta bien raison.. et l'ours alcoolique n'aiment pas les guerres Longues !

11.Posté par yukof le 29/11/2015 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Power
si la Turquie avait les meme méthodes que Saddam Hussein envers les kurdes séparatistes , il y a belle lurette que le PKK aurait disparue ...ce mouvement n'a pour autant jamais pris une seul ville , ni gagné une seul bataille , et est contraint de se planquer dans les montagnes ...
mais voilà , la Turquie , surtout depuis la fin de la dictature n'est plus une tyrannie , et les kurdes dans la grande majorité sont musulmans avant d'etre kurde .

On peut dire pareil de Poutine envers les insurgés Tchétchènes et Dagestanais qui tue bien plus de policiers/militaires russes que le PKK tue de Turcs .

ça fait 10 ans qu'on nous dit que les russes sont les maitres du jeu blabla ... en réalité , ce pays est ruiné , les femmes russes préfèrent se marier avec des beaufs américains ou des paysans Français que de rester là-bas , l'alcoolisme fait baisser le niveau de vie et le taux de suicide y est plus elevés que dans les pays les plus pauvres au monde ...

En Syrie , l'intervention russe n'a donner globalement aucun résultat positifs , les troupes iraniennes d'Assad sont toujours sur la défensives

12.Posté par yukof le 29/11/2015 01:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'avais pas vu la photo de l'article ... elle est digne des plus gros beaufs ... le nain poutine avec des flames en fond ...

13.Posté par Haltausketch le 29/11/2015 02:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



"ACTUALITE. La construction de la première centrale nucléaire turque annulée ? Le 19 novembre, le ministre de l'énergie turc annonçait le lancement de la construction d'une centrale nucléaire à Akkuyu, province de Mersin, sur la côte méditerranéenne. Le constructeur devait être l'agence nucléaire russe, ROSATOM. Suite à la destruction d'un avion de chasse russe par la Turquie le 24 novembre, la Russie paraît vouloir se retirer de ce projet."

14.Posté par Poulpe le 29/11/2015 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parfois, il n'est pas nécessaire d'aller chercher des explications alambiquées à des décisions ou des actes cruciaux même s'ils sont porteurs de lourdes conséquences. Il est évident que la Turquie ne fait pas le poids face à la puissance militaire et nucléaire russe.

"des systèmes réputés de défense antiaérienne S400 ont été immédiatement déployés sur la base aérienne russe de Khmeimim"

Thierry Meyssan a peut-être raison lorsque qu'il dit dans une interview que cet acte de guerre (la destruction du bombardier russe) aura permis à l'OTAN de mieux étudier les systèmes de défense russes. C'est peut être aussi con que ça. Après tout, des vétérans américains n'ont-ils pas dit que le bombardement de Hiroshima et Nagasaki (alors que le Japon était déjà en déroute) n'avait d'autre but que d'intimider la Russie ?

Que penser de l'attitude versatile de Erdogan ?
Je me souviens bien en 2009, à Davos, la façon dont il a fermé le clapet de shimon peres suite à l'opération plomb durci sur Gaza. Et puis, il y a eu la flottille dont les morts étaient essentiellement turcs. Et puis la participation de la Turquie à un accord sur le nucléaire iranien (du temps d'ahmadinjad) avec le Brésil et la Russie. Il semblait bien que la Turquie rejoignait sensiblement l'axe anti impérialiste.
Ensuite, revirement total.

Je pense tout connement que les membres de l'OTAN et israel en tête ont un dossier sur le "conservateur" Erdogan. On sait, des autorités israeliennes elles-mêmes, qu'elles pratiquent souvent le chantage pour soumettre des personnalités politiques. Ma main à couper que c'est le cas du président turc.

15.Posté par as le 29/11/2015 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que de propagande... shalomov a -t-il abattu un avion israelien en represailles, car ca fait deux fois que le otan israel le dezingue... deplus il y a aucun revirement, ils ont creer le daeshistan, depuis 18 mois, ils veulent maintenant dessiner le contour du kurdistan syro-iraquien pompe a petrole de tel aviv.... par les f 16 turcs n'ont pas demoli les infrastructures petrolieres kurdes montees par les compagnies israeliennes? a un moment donne les peuples locaux se rendent compte que les mafaits se sont arrangees sur leur dos...

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires