Société

La reconnaissance faciale en France : un danger pour les libertés individuelles ? (DEBAT)


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 11 Décembre 2019 - 12:00 La dernière croisade du Crif



rt.com
Vendredi 4 Octobre 2019

Thomas Fauré, PDG de Whaller et Etienne Papin, avocat spécialisé en nouvelles technologies, débattent pour RT France de la question de la reconnaissance faciale et de la compatibilité de cette option sécuritaire avec les libertés individuelles.

Pour débattre autour du thème de la reconnaissance faciale en France, Stéphanie de Muru a reçu le 2 octobre sur le plateau de RT France Thomas Fauré, fondateur et PDG de Whaller, start-up qui crée des réseaux sociaux privatifs pour les entreprises, et Etienne Papin, avocat spécialisé en nouvelles technologies.

Thomas Fauré craint que cette technologie soit calquée sur le modèle chinois, qui utilise «la surveillance de masse» pour «attribuer des points, des crédits de bonne conduite – des crédits de mauvaise conduite en réalité – à l'ensemble de leurs citoyens.» «Ce ne sont pas nos valeurs», relève néanmoins Thomas Fauré.

Etienne Papin remarque pour sa part que la «boîte de Pandore» a été ouverte avec des expérimentations dans des villes comme Nice, où «les caméras [de surveillance] ont été couplées avec des algorithmes de reconnaissance faciale [sur la base] du volontariat». Il assure que beaucoup de municipalités demandent désormais «un cadre juridique beaucoup plus ouvert pour permettre cette utilisation de la reconnaissance faciale de manière massive et, évidemment, sans demander l'autorisation des habitants de la commune».



Vendredi 4 Octobre 2019


Commentaires

1.Posté par JBL1960 le 12/10/2019 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Etienne Papin remarque pour sa part que la «boîte de Pandore» a été ouverte avec des expérimentations dans des villes comme Nice, où «les caméras [de surveillance] ont été couplées avec des algorithmes de reconnaissance faciale [sur la base] du volontariat». Il assure que beaucoup de municipalités demandent désormais «un cadre juridique beaucoup plus ouvert pour permettre cette utilisation de la reconnaissance faciale de manière massive et, évidemment, sans demander l'autorisation des habitants de la commune».
=*=
Absolument !
Mais c'est une conséquence logique, à l'adhésion à l'Agenda21 "local", dont la finalité est la Smart-City / Ville connectée du Projet Smart-Grid dont Nice se prévaut d'être la 4ème Smart-City du Monde...

C'est un fait, ce n'est pas une invention de ma part : https://www.lejdd.fr/Economie/Nice-quatrieme-ville-connectee-au-monde-731552 (Notez bien que cela n'a nullement empêché l'attaque au camion du 14/07/2016).

Que croyez-vous que vise Cédric Villani avec la ville de Paris ?

C'est pourquoi nous pouvons stopper net la tyrannie technotronique, juste en boycottant les prochaines élections municipales de 2020... Sans arme ni haine ni violence...
JBL

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires