Conspiration

La police norvégienne sous le feu de la critique à cause de son inaction durant le massacre d’Utoya


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 23 Septembre 2018 - 02:56 Danger de la 5G : cri d'alarme (2 vidéos)



Jane Burgermeister
Mercredi 24 Août 2011

La police norvégienne sous le feu de la critique à cause de son inaction durant le massacre d’Utoya
* La police lourdement armée se tenait en arrière et a observé la fusillade d’Anders Behring Breivik pendant une demi-heure. La police se trouvait à seulement 600 mètres de l’île d’Utoya avec beaucoup de bateaux disponibles, disent des témoins * La police a essayé d’empêcher les touristes de sauver les adolescents qui nagaient pour se mettre en sécurité sur le rivage
* Une vidéo montre l’unité de police anti terroriste arrivant au camping, tournant autour, et repartant à nouveau pour un camp plus éloigné
* Une vidéo confirme que la police est partie faire un long périple inutile de 3,6 kms dans un petit bateau
* Un hélicoptère militaire était disponible
* Breivik a appelé la police dix fois pour se rendre
* Breivik a dit qu’il réalisait sa mission pour le compte des Templiers d’Europe, et savait quel chef des opérations contacter
 
La police de Norvège est l’objet de critiques de plus en plus importantes, après il soit apparu qu’ils auraient pu mettre un terme à la fusillade d’Anders Behring Breivik beaucoup plus tôt.
Breivik a tué 69 personnes lors d’un massacre le 22 Juillet sur l’île d’Utoya qui a duré 61 minutes, en plus de tuer 8 autres personnes dans le cadre d’une attaque à la bombe à Oslo. Il s’est rendu aussitôt que les policiers sont arrivés sur l’île à 18h25.
La police locale armée de mitraillettes et portant une tenue de protection corporelle est arrivé sur le site du camping en face de l’île d’Utoya à 17:52, mais se tenait les bras croisés et regardait Breivik accomplir sa fusillade, a t-il émergé.
http://derstandard.at/1313024581884/Utoeya-Vorwurf-gegen-untaetige-Polizei
Selon le diffuseur norvégien, NRK, il y avait beaucoup de bateaux privés disponibles pour le transport de la police vers l’île, qui était situé à seulement un demi-kilomètre de là.
Mais loin d’essayer de traverser les 600 mètres les séparant des îles en bateau, la police a même essayé d’empêcher les touristes d’aller à la rescousse des adolescents tentant de nager jusqu’au rivage dans le but d’échapper à la fusillade.
Un vacancier allemand, Marcel Gleffe, a bravé les tirs pour faire quatre à cinq voyages sur son bateau afin de tirer les adolescents hors de l’eau, et il est crédité d’avoir sauvé 30 vies. Gleffe a déclaré que la police avait mis fin à ses tentatives de sauvetage quand ils sont arrivés, lui disant que c’était trop dangereux.
La police a donné comme raison de leur décision de ne pas traverser l’île, en dépit du fait qu’ils étaient si lourdement armés et entraînés pour ce genre de situation, les fausses informations selon lesquels il y avait sept hommes armés sur Utoya. Ceci, malgré le fait que les campeurs qui ont réussi à se mettre en sécurité ont confirmé qu’il y avait un seul tireur.
La police locale est arrivé 25 minutes après avoir reçu un appel concernant la fusillade à 17: 27, et a attendu des renforts de l’unité de police anti-terroriste.
Une vidéo présentée sur NRK montre un véhicule de la police anti terroriste Delta arrivant finalement au camping, s’arrêtant puis faisant des tours et repartant plus haut vers la côte, vers un emplacement à bateaux qui était situé à 3,6 kilomètres, donc perdant au moins 15 minutes.
http://www.faz.net/artikel/C32742/attentate-von-oslo-und-utoya-kritik-an-der-norwegischen-polizei-waechst-30486704.html

Aucune explication n’a été donnée pour ce détour inutile de la police.
Les agents de l’unité anti-terroriste ont finalement utilisé un bateau en caoutchouc qui était trop petit et commença à pendre l’eau, forçant la police à réquisitionner deux bateaux privés pour se rendre sur l’île.
Une vidéo amateur montre la tentative bizarre de traverser l’île par des forces de police spécialement formées et à un moment où chaque minute comptait.
http://www.nrk.no/nyheter/norge/1.7743706
L’unité de police Delta a utilisé un véhicule pour se rendre sur le lieu de la fusillade, en dépit de la disponibilité d’un hélicoptère militaire. Un hélicoptère militaire qui transportait des victimes de l’attentat d’Oslo vers l’hôpital était disponible pour une utilisation immédiate.
La police a donné comme raison pour ne pas utiliser l’hélicoptère la nécessité d’une remise en état ou d’une rénovation pour le rendre plus apte à la mission. L’équipage de l’hélicoptère de la police était en vacances.
En outre, il est apparu que Breivik – qui était vêtu d’un uniforme de policier – a appelé la police dix fois en offrant de se rendre aux autorités.
http://www.nzz.ch/nachrichten/panorama/norwegischer_attentaeter_rief_zehnmal_bei_polizei_an_1.11884125.html

Les responsables de la police ont publié les transcriptions de deux appels téléphoniques à la demande de l’avocat de Breivik.
Un appel a été passé à 18h01, soit une demi-heure avant que la fusillade soit terminée lorsque la police est finalement arrivée sur l’île.
Dans un deuxième appel à 18:26 Breivik demande à être transféré au « chef des opérations de Delta ». Breivik dit qu’il a terminé sa mission pour le compte de l’organisation européenne des Chevaliers Templiers.
http://theforeigner.no/pages/news/police-reveal-breivik-called-twice-broke-communication/
Comment Breivik pouvait-il savoir que le chef de l’unité de police Delta était celui qui a été, en fait, désigné pour le capturer s’il ne disposait pas d’informations d’initié?
Pourquoi la police norvégienne continue t-elle d’affirmer que Breivilk était un loup solitaire alors qu’il lui-même déclaré qu’il travaillait pour l’organisation bien connue des Chevaliers Templiers?
Pourquoi l’unité de lutte contre le terrorisme Delta a mis 61 minutes pour se rendre sur l’île alors qu’ils auraient pu utiliser un hélicoptère pour faire le trajet en dix minutes?
La police et le gouvernement préfèrent nettement le scénario d’un tireur isolé qui a planifié et exécuté le massacre de sa propre initiative ou avec des complices, qui sera en accord avec le scénario de « l’extrémiste de droite chrétien », permettant aux autorités de cibler les critiques du renflouement des banques et du gouvernement répressif, et ils manipulent les preuves en conséquence.
Cela ne s’accorde pas avec la version officielle selon laquelle Breivik avait des complices – et avec le fait que tous les éléments de preuves indiquent que ceux-ci se trouvent au sein de la police et du gouvernement. Breivik a clairement eu des scrupules à tuer autant de jeunes gens de sang froid et a essayé de raccourcir la mission en appelant son contact dans la police afin de se rendre. Mais ses coaches voulaient apparemment qu’il ait le plus grand nombre possible de victimes afin d’attiser l’indignation du public et faire avancer leur ordre du jour ou répression.
Les éléments de preuves suggèrent que la police s’est efforcée de trouver des raisons de ne pas atteindre l’île pour arrêter le massacre, jusqu’à ce que le décompte des morts ait atteint le nombre incroyable de 77 jeunes victimes.
Cependant, le scandale concernant le massacre sur Utoya atteint la police elle-même avec les critiques croissantes de leurs actions dans les médias et le public en général.
Dans une tentative pour empêcher un examen plus approfondi de ce choquant incident, le gouvernement a reporté le procès de Breivik d’un an – et il ne peut être exclu que Breivik soit « abattu » de la même façon que Jack Ruby a abattu Lee Harvey Oswald pour le réduire au silence au cas où ses employeurs penseraient qu’il risque de donner trop d’informations.
La façon routinière dont la police se tient à l’écart pour permettre à la violence d’échapper à tout contrôle afin de justifier une répression de la liberté d’expression, a été soulignée par les événements entourant les émeutes au Royaume-Uni.
Les parallèles avec les émeutes au Royaume-Uni et les massacres de Brevik sont alarmants. Tous deux ont seulement été rendu possible par l’inaction de la police.
Ce fut l’inaction de la police qui a conduit à une situation où les voyous ont réussi à saccager les maisons en feu de Londres, assassinant des gens et pillant.
Il est apparu qu’on avait ordonné à la police britannique de se retirer, permettant ainsi à la violence de s’intensifier. Au lieu de licencier les officiers de police responsables d’un manquement à la sécurité aussi catastrophique, le gouvernement britannique s’est lancé dans une répression contre la liberté d’expression et de protestations.
La corruption endémique au sein des forces de police a été mise en évidence par une enquête parlementaire, qui a révélé quelques-uns des liens ténébreux entre les officiers de police, l’empire médiatique de Rupert Murdoch, et les politiciens, y compris David Cameron. En Norvège, il y a maintenant des preuves claires d’éléments au sein du gouvernement et de la police conspirant pour contraindre la police à l’inaction dans des situations de sécurité extrêmes afin de faciliter le meurtre des citoyens dans le but de justifier la restriction des droits civiques.
Source: birdflu666

http://infoguerilla.fr



Mercredi 24 Août 2011


Commentaires

1.Posté par NO2NWO le 24/08/2011 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le National Security Council (NSC) vota le 18 juin 1948 la célèbre directive NSC 10/2 autorisant la CIA à effectuer des missions clandestines dans tous les pays du monde et instaurant au sein de l’Agence un service des opérations secrètes baptisé OPC (Bureau de coordination politique).

1950-1990: Le scandale des armées secrètes de l’OTAN
Le scandale fut peu divulgué par les médias car la guerre du Golf commençait à ce moment.
http://www.dailymotion.com/video/xhb65t_1950-1990-le-scandale-des-armees-secretes-de-l-otan-1sur3_school
http://www.dailymotion.com/video/xhb5vg_1950-1990-le-scandale-des-armees-secretes-de-l-otan-2sur3_school
http://www.dailymotion.com/video/xhb5pl_1950-1990-le-scandale-des-armees-secretes-de-l-otan-3sur3_school

D’un point de vue purement technique, le département des opérations secrètes de la CIA correspond à la définition d’une organisation terroriste donnée par le FBI.
Le « terrorisme » est selon le FBI, « l’usage illégal de la force ou de la violence contre des personnes ou des biens dans le but d’intimider ou de contraindre un gouvernement, une population civile, ou un segment de celle-ci, à poursuivre certains objectifs politiques ou sociaux. »

Quand au milieu des années 70, le congrès des US découvrit que la CIA et la pentagone avaient étendu leurs pouvoirs presque au delà de tout contrôle et l’avaient outrepassé en de nombreuses occasions, le sénateur américain Frank Church fit avec assez de clair voyance ce commentaire :
« La multiplication des abus commis par nos services de renseignement révèle un échec plus général de nos institutions ».

A notre époque où le terrorisme est une préoccupation mondiale, il est particulièrement dérangeant de découvrir que l’Europe de L’Ouest et les USA se sont alliés pour créer des organisations qui se sont par la suite converties au terrorisme.

Extrait de « les Armées secrètes de l’OTAN ».

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires