International

La nouvelle allégation des Sionistes contre l'Iran



Samedi 22 Mars 2008

La nouvelle allégation des Sionistes contre l'Iran
Le ministère des Affaires étrangères du régime sioniste ‎vient de publier un communiqué dans lequel il a proféré de ‎nouvelles accusations contre l'Iran et critiqué la Suisse pour ‎avoir signé un important contrat gazier avec l'Iran. En ce sens, ‎l'ambassadeur suisse en Palestine occupée a été convoqué au ‎ministère des Affaires étrangères du régime sioniste où Berne a ‎été appelé à rejoindre le camp anti-iranien. Le communiqué du ‎ministère des Affaires étrangères du régime de Tel-Aviv vient ‎d'être rendu public, alors que les responsables américains ont ‎exprimé leur colère après la visite de la ministre suisse des ‎Affaires étrangères à Téhéran, assortie de la conclusion d'un ‎contrat d'achat du gaz naturel. Pour rappel, l'entreprise privée ‎suisse (EGL) a signé lundi avec l'Iran un important contrat de ‎fourniture de gaz s'étalant sur 25 ans. Rappelons que les ‎responsables américains et sionistes avaient décuplé leurs ‎pressions politiques à l'échelle internationale dans l'objectif ‎d'influencer le processus des récentes élections législatives ‎iraniennes, tenues le 14 mars. Mais ce plan a échoué. En effet, ‎malgré tous ces complots et l'adoption d'une 3ème résolution ‎contre l'Iran, la Communauté internationale semble faire fi de ‎ces nouvelles mesures punitives, ce que confirme d'ailleurs la ‎visite de Mme Micheline Calmy-Rey en Iran. En effet, cette ‎visite s'est effectuée au moment où les Etats-Unis s'attendent ‎avec impatience un alignement total de tous les membres de ‎l'Union européenne sur leurs politiques anti-iraniennes. Le ‎contrat signé entre la Suisse et l'Iran a par ailleurs provoqué une ‎vaste campagne d'infamie de la part du régime sioniste qui ‎cherche par tous les moyens possible à détourner l'intention de ‎l'opinion internationale de l'existence de ses propres arsenaux ‎prohibés. Le régime occupant Qods, soutenu par la France, la ‎Grande-Bretagne et les Etats-Unis, dispose de plus de 200 ‎ogives nucléaires, ce qui compromet la sécurité du monde et du ‎Moyen-Orient d'autant plus que les responsables de ce régime ‎ont prouvé à plus d'une reprise qu'ils ne respectaient pas les ‎règles internationales dans le cadre des systèmes de contrôle et ‎de surveillance du nucléaire. Au contraire de l'Iran qui lui, en ‎tant que pays signataire du TNP, respecte toutes les clauses du ‎Traité de non prolifération. C'est dans c contexte que les ‎faucons de la Maison Blanche et les responsables sionistes ‎cherchent à faire croire que les activités nucléaires iraniennes ‎sont dangereuses pour justifier l'adoption par le Conseil de ‎Sécurité de l'ONU de nouvelles sanctions contre l'Iran


Samedi 22 Mars 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires