Conspiration

La milliardaire décédée, gardait-elle le secret de la mort d’Olof Palme ?


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 03:14 La redoutable stratégie des Rothschild pour 2019

Samedi 10 Novembre 2018 - 01:58 Tempora patet occulta veritas



Eva Bertrand
Vendredi 14 Septembre 2012

La milliardaire décédée, gardait-elle le secret de la mort d’Olof Palme ?

L’assassinat d’Olof Palme reste jusqu’à présent un excellent sujet pour un roman policier d’Agatha Cristie ou de Stig Larsson. L’enquête sur la mort du premier ministre suédois le plus charismatique n’a pas encore éclairci des points peu clairs. La mort récente de la milliardaire Eva Rausing en a aussi pas mal.

« Je sais qui a tué Olof Palme », a-t-elle déclaré dans sa lettre. Voilà ce qu’elle a raconté quelques mois avant sa mort au journaliste suédois Gunnar Wall, un expert sur l’affaire d’assassinat d’Olof Palme. Monsieur Wall a fait part des détails de sa correspondance avec Eva Rausing à La Voix de la Russie dans un interview exclusif.

« Une chose est évidente : si elle savait quelque chose sur l’assassinat d’Olof Palme, cela pourrait être une raison pour la faire se taire pour toujours ».

Olof Palme, premier ministre de Suède et chef du parti Social-démocrate, a été tué le 28 février 1986, alors qu’il rentrait du cinéma avec sa femme, Lisbeth Palme. En 1988, les juges d’instruction sont arrivés à la conclusion que monsiur Palme avait été tué par un criminel de petit acabit Christer Pettersson. Il a d’abord été condamné, puis libéré. L’affaire reste en suspens.

« Dans la police suédoise, il y a une petite section qui continue l’investigation de ce cas. Le problème est qu’en Suède, il existe une loi qui dit qu’il faut arrêter l’enquête 25 ans après l’assassinat. Mais cette loi vient d’être modifiée. Maintenant, l’enquête doit être poursuivie tant que l’assassin est en vie », a raconté Gunnar Wall à La Voix de la Russie.

D’après Eva Rausig, l’assassin appartient aux élites du grand business suédois. Pourtant, son mari Hans Rausig nie cette version.

Palme était « un politique bien particulier», certains le considèrent toujours comme un John Kennedy suédois à cause de la similitude de leurs avis concernant les questions sociales et internationales.

Cela permet de comprendre les difficultés auxquelles se heurtent tout le temps les policiers: les assasins présumés, ce peuvent être des militants sud-africains aussi bien que des nationalistes ou des hommes d’affaire suédois. Gunnar Wall a noté:

« Il existe une centaine de variantes, toutes sont aussi vraisemblables. Les événements dont m’a parlé Eva Rausing, ce n’est qu’une petite partie de ceux qui pourraient avoir lieu en réalité. Donc, si vous considérez l’affaire de ce point de vue, on peut dire qu’elle n’a pas de perspective. Mais, d’autre part, une des pistes pourrait aboutir ».

La mort d’Eva Rausing n’a pas jeté de lumière. C’est une autre affaire en suspens, comme celle d’Olof Palme.

french.ruvr.ru



Vendredi 14 Septembre 2012


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires