International

La lettre officielle de l'Iran au Secrétaire général des Nations-unies



IRIB
Vendredi 3 Août 2007

Le représentant permanent de la RII, auprès de l'ONU, a remis une lettre au Secrétaire général des Nations-unies, Ban Ki Moon, pour demander la prise de mesures sérieuses et fermes du Conseil de sécurité, pour contrer les crimes, commis, par le régime sioniste contre les Palestiniens. Dans cette lettre, dont le texte a été publié, le mercredi 1er août, l'Ambassadeur de la RII, à l'ONU, Mohammad Khazaï, a évoqué les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité du régime de Tel-Aviv, pendant plus d'un demi-siècle. Il a, ensuite, fait remarquer que deux éléments importants avaient toujours empêché la Communauté internationale d'agir efficacement contre les actes inhumains des Sionistes contre les Palestiniens: en premier lieu, les dirigeants israéliens, qui, en mettant à profit l'histoire de la Shoah, jouent la carte de la "victimisation", afin de faire croire qu'Israël se trouve, depuis sa création, dans une situation défensive, et que le massacre des civils palestiniens est un acte de légitime défense. En second lieu, les Etats-Unis voient, en Israël, un instrument important de la domination américaine, sur l'ensemble de la région du Moyen-Orient, ce qui conduit Washington à soutenir, par tous ses moyens, le régime sioniste, et à empêcher la Communauté internationale d'agir, efficacement, contre les criminels sionistes. Les Etats-Unis sont, donc, directement, impliqués dans les crimes commis par Israël contre les Palestiniens et les autres nations du Moyen-Orient. L'Organisation des Nations-unies et son organe exécutif, le Conseil de sécurité, s'avèrent être, parfaitement, incapables de contredire la volonté des Etats-Unis, dans ce domaine, et au lieu de défendre les droits des peuples, défendent les intérêts illégitimes des occupants et des criminels. Dans une situation d'immunité totale, le régime sioniste, qui viole les droits les plus élémentaires des Palestiniens, taxe d'anti-sémitisme les gouvernements qui dénoncent ses crimes. En tout état de cause, le régime sioniste, qui est le seul détenteur de l'arme atomique, dans la région, en violation de toutes les Conventions internationales, accuse des pays, comme l'Iran, de menacer la paix et la sécurité du Moyen-Orient, pour suggérer que le programme nucléaire de l'Iran a un caractère militaire, afin, peut-être, de faire oublier que les arsenaux nucléaires d'Israël abritent plus de 200 ogives atomiques.


Vendredi 3 Août 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires