EUROPE

La justice néerlandaise condamne les Pays-Bas pour le massacre de Srebrenica



http://french.ruvr.ru
Mercredi 6 Juillet 2011

La justice néerlandaise condamne les Pays-Bas pour le massacre de Srebrenica

La Cour d’appel néerlandais a jugé que les Pays-Bas étaient responsables du massacre des musulmans à Srebrenica en 1995. Les « casques bleus » néerlandais n’avaient rien fait pour empêcher les soldats du général Mladic de massacrer la population musulmane.

La cour a condamné le gouvernement des Pays-Bas de payer les dommages et intérêts aux familles de trois victimes de Srebrenica. En première instance, la demande avait été rejetée le juge ayant estimé qu’un Etat ne saurait être tenu responsable pour les agissements de ses soldats faisant partie des forces de maintien de la paix de l’ONU.

La justice a triomphé. Mais la décision de la cour d’appel pourra compromettre le principe même de la participation des forces onusiennes aux opérations de maintien de la paix. Une autre conséquence qui est peut-être encore plus grave, c’est que la décision est dirigée indirectement contre les Serbes plus précisément contre Mladic accusé par la justice pénale internationale de crimes de guerres commis lors de la guerre civile en Yougoslavie. Avec cette décision la justice néerlandaise n’a probablement fait que se conformer à une volonté politique qui veut faire les Serbes endosser la responsabilité pour les crimes commis lors de cette guerre-là. L’opinion de la directrice du centre de la crise aux Balkans auprès de l’Institut des études slaves, Elena Gousskova :

« Le rôle des soldats de maintien de l’ordre est de prévenir un conflit mais tout en restant neutres. Je ne me souviens d’aucun cas où les forces de maintien de l’ordre aient pris partie dans un conflit. Si l’on parle de Srebrenica et des soldats néerlandais, ceux-ci y avaient des conditions telles qu’ils se croyaient dans une base de loisirs. Mais c’est de là qu’ont été faites les sorties pour détruire des villages serbes des alentours au cours de 1992-1994. Il y a eu 22 villages serbes qui ont été rasés. Les Néerlandais qui se trouvaient à Srebrenica, en étaient parfaitement au courant ».

La décision de la Cour d’appel néerlandaise profite au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) qui examine l’affaire du général serbe Mladic accusé entre-autres du massacre de Srebrenica. Mladic plaide non-coupable et exige que les musulmans soient reconnus responsables du génocide des Serbes. Le TPIY semble pourtant poursuivre des objectifs autres que la quête de la vérité. Quant à la décision de la justice néerlandaise, c’est une occasion toute faite pour relancer la propagande antiserbe.



Mercredi 6 Juillet 2011


Commentaires

1.Posté par Tanguy le 07/07/2011 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est bon, dans les circonstances actuelles, de se rappeler quelques un des mensonges de guerre proférés durant les "troubles" de Yougoslavie et la "libération" du Kosovo....

Cela éclaire aussi le présent....

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires