MONDE

La guerre civile frappe à la porte de la Côte d'Ivoire


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Lundi 28 Mars 2011

La guerre civile frappe à la porte de la Côte d'Ivoire
Alassane Ouattara, reconnu par la communauté internationale comme Président ivoirien, a refusé le médiateur nommé par l'Union africaine, afin de résoudre la tension politique, dans le pays.
M. Ouattara a refusé la médiation de l'ancien ministre des Affaires étrangères des îles du Cap-Vert, Jose Brito, sous prétexte que ce dernier entretient des relations personnelles avec Laurent Gbagbo. L'Union africaine avait nommé l'ancien ministre des Affaires étrangères des îles du Cap-Vert, Jose Brito, afin de mettre un terme à la crise politique qui a conduit le pays au seuil d'une guerre civile. Le camp Gbagbo s'est, par contre, logiquement félicité de ce choix: "On accepte, mais, maintenant, c'est à l'UA de décider", a indiqué, dimanche, à l'AFP, le Porte-parole du gouvernement Gbagbo, Ahou Don Mello. Partant de là, les discussions entre les parties en conflit, en Côte d'Ivoire, sont dans l'impasse. Dans le même temps, Laurent Gbagbo mobilisait des milliers de partisans, à Abidjan. Plusieurs milliers de personnes, essentiellement, des jeunes, se sont rassemblées, à Abidjan, de samedi, à la mi-journée, jusqu'à dimanche matin, à l'appel de Charles Blé Goudé, le Chef des "patriotes" pro-Gbagbo, pour apporter leur soutien au président sortant. "Il n'y aura pas de guerre civile", a-t-il martelé, s'en prenant au Président français, Nicolas Sarkozy, mais aussi, au Président américain, Barack Obama, à l'ONU et à la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Le Conseil de sécurité de l'ONU doit, de son côté, examiner, dans les prochains jours, un projet de résolution, déposé par la France et le Nigeria, visant à interdire l'utilisation d'armes lourdes, à Abidjan, au bord de la guerre civile, et demandant, explicitement, le départ du pouvoir de M. Gbagbo. Lentement, mais sûrement, la Côte d'Ivoire bascule dans la guerre civile, estiment certains observateurs. Prise entre deux feux, la population vit dans la terreur. Dans l’Ouest, de violents combats opposent les Forces nouvelles (FN), dont l’objectif est de progresser vers le Sud, pour contrôler la boucle du cacao et le port de San Pedro et les reprendre aux troupes fidèles à Laurent Gbagbo. Ces affrontements ont poussé plus de 80 000 personnes à s’exiler au Liberia voisin. À Abidjan, près de centaines de milliers d'habitants ont fui les quartiers périphériques où les militaires pro-Gbagbo et le "commando invisible" (insurgés composés d’éléments des FN, de jeunes pro-Ouattara et de transfuges des Forces de défense et de sécurité) se battent, quotidiennement. Le pays bascule, malheureusement, dans la guerre civile.


Lundi 28 Mars 2011


Commentaires

1.Posté par balaize le 28/03/2011 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d'abord il n'y aura jamais de guerre dans mon pays.au lieu de penser a un lendemain meilleure vous vous pensez au pire pour mon pays;les ivoiriens ont besoin d'un site qui rassure.bon enfin je souhaite que les concepteurs de ce site là se ressaisissent.

2.Posté par afrik le 28/03/2011 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

attention à l'intoxhttp://www.afrikagora.net/index.php?/A-La-Une/comme-la-presse-francaise-abidjannet-est-en-plein-dans-lintox-contre-la-cote-divoire.html

3.Posté par gjingis le 28/03/2011 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.Posté par afrik le 28/03/2011 22:21

unifiez vous IFRIQIA

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires