International

La fonction du film islamophobe: provoquer une discorde entre chrétiens et musulmans


Le film-brûlot islamophobe a été le détonateur d’une série d’événements et de protestations contre les symboles de la présence américaine dans les pays dudit Printemps arabe, où Washington se vantait d’avoir réussi à rasseoir son influence, à travers des mouvements islamistes populistes. Renfloués, ces forces ont constitué le nouveau cadre de l’hégémonie occidentale. Cela est clairement apparu en Egypte, en Tunisie, en Libye et au Yémen, qui sont aujourd’hui en ébullition après la diffusion sur Youtube d’une vidéo sur le film-scandale de l’Israélo-américain Sam Bacile.


Ghaleb Kandil
Lundi 17 Septembre 2012

La fonction du film islamophobe: provoquer une discorde entre chrétiens et musulmans
La Confrérie des Frères musulmans et ses ramifications utilisent l’affaire du film pour redorer leur image auprès de l’opinion, à travers, uniquement, des condamnations verbales. Les Frères musulmans d’Egypte, qui avaient appelé à une manifestation, se sont rétractés. Le président Mohammad Morsi, qui vient des rangs de cette organisation, a voulu donner de lui l’image d’un dirigeant hostile aux politiques américaines et à leur desiderata, alors qu’en réalité, ses prises de positions traduisent des engagements clairs donnés aux Etats-Unis. En Syrie, il appuie sans détour la guerre livrée par l’Occident contre le dernier pays arabe encore indépendant politiquement; à Gaza, il continue, activement, la politique de son prédécesseur en imposant un blocus à ce territoire palestinien. Il est même allé plus loin que Hosni Moubarak, en détruisant des dizaines de tunnels souterrains qui faisaient passer les matières de premières nécessité dans ce réduit encerclé.

La Libye n’est pas en reste. Les nouvelles autorités ont fait un grand pas vers la normalisation des relations avec Israël, alors qu’elles s’apprêtent à donner leur feu vert à l’installation de bases américaines, sous le prétexte de la guerre contre le terrorisme.

La situation au Yémen et en Tunisie n’est guère plus reluisante. La présence américaine multiforme dans ces pays n’a jamais été aussi importante.

Toutefois, dans ce tableau, il y a un facteur difficile à contrôler: l’opinion publique religieuse, qui reste réfractaire aux pressions américaines, et qui a laissé éclater sa colère contre les Etats-Unis et Israël.

Le film de Sam Bacile est clairement offensant pour le prophète Mahomet. Son principal objectif est de semer la discorde entre les chrétiens et les musulmans, surtout que des informations commencent à circuler sur la présence, parmi les producteurs et les financiers du long-métrage, de groupes coptes installés aux Etats-Unis. La volonté de provoquer des affrontements entre musulmans et chrétiens intervient après l’échec du plan visant à allumer une discorde entre les sunnites et les chiites, surtout que les développements en Syrie ne vont pas dans ce sens malgré tout ce qui est fait pour cela, de même qu’au Liban, où les feux de la fitna sont éteints à chaque fois que les fauteurs de troubles les allument.

La diffusion de ce film en ce timing vise aussi à faire échec à la visite du pape Benoit XVI au Liban, qui vise à promouvoir et à renforcer l’idée de la convivialité et du partenariat entre chrétiens et musulmans en Orient. Ce qui, évidemment, ne s’inscrit pas dans la logique des Etats religieux (juif et salafistes), pour lesquels plaident et militent Israël, les pétromonarchies du Golfe et leur mentor américain.


Lundi 17 Septembre 2012


Commentaires

1.Posté par danile le 17/09/2012 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il n y a pas de discorde entre chretien et musulman,c 'est ce que les media essaye de nous faire passer comme message.
la discorde elles est entre les musulmans et le bloc:sionniste atlantiste sataniste laicard qui veut saper dieu de l existense de l homme.
ils ont reussi avec l eglise qui n arrive meme pas a se prononcer sur le mariage homo et l adoption des enfants et et ils essaye avec l islam en attaquant ses symbole de foi pour voir son atachement.
ils ont testé et ils ont vu
alors j appel tout les chretiens,cette confrontation n 'est pas la votre,les sionniste essayerons de vous faire croire que ....bla bla bla;il suffis de lire le talmud pour savoir qu 'es ce qu il pense de jesus et de marie et des chretiens en general;

2.Posté par Madame Marie Adélaïde DUGLAN le 17/09/2012 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" Il est temps que musulmans et chrétiens s'unissent pour mettre fin aux violences et à la guerre "

Les blasphèmes,

Après les récentes profanations commises par des extrémistes juifs contre des institutions chrétiennes de Terre Sainte, le Père Pierbattista Pizzaballa a écrit au président israélien Shimon Peres pour lui demander d’intervenir.
Les chrétiens sont inquiets de cette vague d’agressions commises en toute impunité par des colons vivant dans les territoires palestiniens.

Des slogans insultants comme « Nous allons vous crucifier », « Mort au christianisme », « Marie est une prostituée », ont récemment été tagués sur les murs d’enceinte d’institutions chrétiennes à Jérusalem, soit une école, un monastère, ou dans un cimetière.

Le Père Pizzaballa, custode franciscain de Terre Sainte, a demandé à Shimon Peres de faire usage de sa fonction afin que l’on arrête les extrémistes responsables de plusieurs actes de vandalisme visant des sites chrétiens ces dernières semaines à Jérusalem.
Un groupe de colons, se réclamant du slogan « Price tag » (le prix à payer), proteste contre le démantèlement des constructions juives illégales dans les territoires palestiniens.
Ils s’en sont déjà pris aux institutions chrétiennes ainsi qu’à des installations militaires israéliennes.
Les pacifistes israéliens sont également visés.

Des prêtres victimes de crachats,

Selon le Père Pizzaballa, « ces slogans choquants, ‘tagués’ sur des lieux de prière chrétiens, spécialement à Jérusalem, blessent tous les chrétiens de Terre Sainte, aussi bien que les centaines de milliers de pèlerins qui visitent Jérusalem et la Terre Sainte, et encore des millions d’autres au plan mondial », rapporte le quotidien israélien « Haaretz ».
« Je vous serais reconnaissant si vous utilisiez tout votre pouvoir et influence auprès des autorités afin que ce type d’action dangereuse soit éradiqué et que ces actions cessent, avant qu’elles ne deviennent une habitude à l’encontre des chrétiens en Israël », peut-on lire dans la lettre du Père Pizzaballa.

Le journal révèle également que la communauté chrétienne de Jérusalem se sent de plus en plus dans le collimateur des extrémistes.
Des prêtres vivant dans la vieille ville de Jérusalem, spécialement les prêtres arméniens qui doivent souvent passer par le quartier juif, rapportent qu’ils se font cracher dessus quasiment tous les jours, écrit « Haaretz ».
Cette pratique est devenue si courante qu’un certain nombre d’entre eux, pour éviter les crachats, ont tout simplement cessé de se rendre dans certains quartiers de la vieille ville de Jérusalem.

La coupe est pleine,

Les attaques ciblées visant les institutions chrétiennes ont provoqué l’inquiétude des communautés minoritaires.
Le responsable de la Custodie de Terre Sainte a demandé au président israélien Shimon Peres d’intervenir au plus vite, pour mettre fin à cette vague d’agressions antichrétiennes.
Les auteurs de ces actes de profanation sont des colons juifs orthodoxes et nationalistes qui agissent impunément. Ils commettent régulièrement des actes de vandalisme contre les militants juifs pour la paix, visant des personnalités ou des biens des membres du mouvement « Peace Now », quand ils ne s’en prennent pas directement aux Palestiniens, à des mosquées ou à des voitures.« Les chrétiens de Terre Sainte, écrit le Père Pizzaballa, ont appris au fil des années à ignorer les provocations.
Mais cette fois, la limite a été franchie, et ils n’entendent plus se taire ».

3.Posté par Farid le 17/09/2012 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Diviser pour régner, est une ruse que les sionistes ont toujours utilisés, ça suffit de lire un peu l'histoire. Depuis les 30 dernières années, ils ont essayé de diviser les musulmans sunnite et chiite.
Pour cela, leur unique et même centre est situé à Tel-Aviv en Palestine occupée.
Tantôt ils propagent que les sunnite ont dit ceci contre les chiite, et tantôt ils propagent que les chiite ont dit ceci contre les sunnites. Depuis toujours le même centre.
Apparemment, les sionistes ne sont pas assez satisfait, alors via ce film dégueulasse veulent diviser les musulmans et les chrétiens. Inchallah ne vont pas arriver à leur fin.

4.Posté par BVGF le 17/09/2012 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La réaction des gens dans les pays musulmans est un avertissement pas seulement pour les sionistes mais aussi les régimes traîtres dans le monde musulman qui aiment bien se soumettent aux USA sionisé.

5.Posté par aude le 17/09/2012 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont presque réussi et celà va s'amplifier de jour en jour, pour finir par nous éclater tous en pleine gueule. Pas très difficile de manipuler...

6.Posté par Manu le 17/09/2012 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'invite les visiteurs et intervenants de ce site à prendre connaissance de l'analyse faite de cet événement particulièrement grave et de cette m.... cinématographique que propose Monsieur Thierry MEYSSAN sur le site du "Comité Valmy". Il ne doit pas être très éloigné de la vérité.

7.Posté par margue le 18/09/2012 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce film a plusieurs objectifs et je ne vais pas m'arrêter sur la violence gratuite qu'il provoque au sein de la communauté musulman ou les victimes collaterals.
Après leur premier test sur la caricature de Mahomet, ils ont concluent que "le chien aboie quand la caravane passe". Cette fois-ci, c'est pour identifier "le chien" pour soit le mettre un collier qui envoie des décharges électriques quand il aboie ou le changer par un chien plus docile. Bien sûr que je ne compare pas des humains à des chiens mais c'est l'exemple le plus parlant que j'ai trouvé (désolé pour les pieux).
Autrement dit, cette provocation permettra d'identifier les leaders des groupes pour mieux les contrôler.
Et si je ne me trompe pas, le moyen orient va tendre vers un seul bloc contrôler par un pouvoir réligieux centralisé dans un genre de Pape pour les musulmans.
Déviner où va se trouver son siège?

8.Posté par Depositaire le 18/09/2012 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'article et les commentaires sont assez éloquants sans qu'il soit nécessaire d'en rajouter. Par contre, il y a une chose qui est quelque peu choquante. C'est la transcription du nom du Prophète de l'Islam en "Mahomet" ! Doit-on dire encore et toujours que ce terme est insultant ? Qui aujourd'hui peut encore ignorer que son nom était Muhammed ? Il faut faire preuve d'une mauvaise foi insensée pour l'affirmer.

Certains disent qu'en Occident, c'est le nom qui est le plus connu et c'est pour le distinguer d'un citoyen lambda musulman qui porterait ce nom de Muhammed. Donc, si on suit ces gens, il faut admettre qu'il faille se conformer à un terme insultant et à l'ignorance, au prétexte qu'il y a consensus ? Eh bien nous disons non ! L'Occident qui se veut porteur d'une "glorieuse civilisation", (curieuse gloire que d'aller semer le chaos et les massacres dans les autres pays et fonder sa prospérité sur le pillage des ressources des pays pauvres), est incapable de sortir des ornières de l'ignorance et de l'insulte vulgaire ? Alors ceux qui commentent ou écrivent des articles sur l'Islam et qui sont sincères, s'il vous plait, cessez d'écrire "mahomet", son nom est Muhammed (SSP). si vous craignez qu'il soit confondu pour un citoyen musulman lambda, il suffit de dire "le Prophète Muhammed", ou "le Prophète de l'Islam". Ce n'est pas compliqué.

9.Posté par margue le 18/09/2012 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Depositaire
j'ai utilisé l'expression qui a été utilisé lors des caricatures et le tronquer revient à enlever son sens .
Dire que quelqu'un est insultant et ignorant parcequ'il retrenscrit un fait ou plutôt une expression est très très... osé.

10.Posté par Indigné le 18/09/2012 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l objectif du film est simple clair detourner l attention et la conscience des peuples de l essentiel les crimes contre l humanite en palestine l irak la lybie la syrie pour ne citer que ces pays

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires