MONDE

La ferveur à la tunisienne s’est élargie au Yémen


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



IRIB
Dimanche 30 Janvier 2011

La ferveur à la tunisienne s’est élargie au Yémen
La révolution tunisienne n’en finit par d’inspirer les autres pays arabes, dont le Yémen, théâtre de vastes manifestations contre le gouvernement de Sanaa.
Inspirés, par les évènements, en Tunisie, qui ont abouti à la fuite de Ben Ali, les manifestants réclament le départ du Président yéménite, Ali Abdollah Saleh. "Nous ne serons heureux que lorsque nous entendrons les mots, «je vous ai compris», dans la bouche du président", a expliqué Ahmed Hashid, un parlementaire yéménite indépendant, en référence à la déclaration de Zin el Abidine Ben Ali, prononcée, la veille, seulement, de sa fuite. Inquiets de manifestations de grande ampleur, le parti au pouvoir a proposé un dialogue à l'opposition, en vue de mettre fin aux manifestations hostiles au gouvernement qui secouent le pays, depuis une quinzaine de jours. L’opposition accuse, surtout, Ali Abdullah Saleh, de vouloir transmettre le pouvoir à son fils. Mais, ce dernier s’en est défendu. «Nous sommes une république, nous sommes contre la transmission», a-t-il dit, lors d’un discours à la télévision. Ceci dit, l’opposition dit ne pas pouvoir se fier aux promesses du Président Saleh, car, selon l’opposition, il n’a tenu aucune de ses promesses, d’autant plus qu’il avait promis de ne pas se porter candidat aux élections de l’an 2006. En outre, la visite de Hillary Clinton, au Yémen, où elle rencontré les chefs de l’opposition, ainsi que ses propos tenus, à Bahreïn, en faveur des réformes politiques et sociales, dans les pays arabes de la région, ont été interprétés comme un feu vert de Washington donné à l’opposition yéménite. Pour l’heure, l’opposition, galvanisée par des manifestations anti-gouvernementales de vaste ampleur, exige que ses revendications d’ordre politique, économique et social soient entendues. Pour la première fois, le gouvernement a fait marche arrière et appelé l’opposition au dialogue, pour parler des modalités du partage du pouvoir.


Dimanche 30 Janvier 2011


Commentaires

1.Posté par damien le 30/01/2011 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les pays arabes sont à l'image des dictateurs à leurs têtes.
Des vieux cons séniles.

2.Posté par salahddin le 30/01/2011 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le president salah agent du sionisme doit dégagé le pays le plus rapidement possible s'il ne veut pas une guerre civile au yemen

3.Posté par ouvrier le 30/01/2011 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Autant que ton président damien, la différence c'est que pour toi, il non pas besoin de posé le pot vaseline sur la table sa passe tout seul..................

4.Posté par HAMMANA le 30/01/2011 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'opposition ne doit jamais se fier à de telles promesses prises sous la contrainte de la pression de la rue car une fois le rétabli,le pouvoir reviendra à la charge avec plus de férocité maintenant qu'il est convaincu que son avenir politique est à la merci de ses opposants. Autrement,pourquoi les bonnes intentions arrivent toujours trop tard.?

5.Posté par BD le 30/01/2011 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et oui c'est ça la revolution tunisienne !!! la tunisie n' a rien fait jusqu'à là ....TOUJOURS le meme general ,la meme police ,le meme premier ministre qui est venir chef à la place de ben ali !! rien à changer ,toujours la meme misere !!

6.Posté par Why not le 31/01/2011 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BD :

Tu pensais vraiment que la revolution Tunisienne appaortera la democractie ? On n'est pas seul dans l'univers ....

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires