International

La corne de l'Afrique a faim



Fabien Fernandes
Mercredi 5 Octobre 2011

Poésie critique

La corne de l'Afrique a faim
La corne de l'Afrique a faim

Une corne me transperce le ventre,
Corne d'une Afrique affamée.
Or nous geignons délaissés,
Seuls dans l'arène, en son centre.
Moi, ruisselant de stupeur,
Elle, affaiblie, presque morte,
Et pas la moindre cohorte
De journalistes au labeur.
Je souffre de ce qu'on l'oublie,
Il parait que le spectacle,
Cyclique, lasse les têtes à claques
Accrocs aux faits inouïs.
La mort de faim, trop lente,
Ne plaît aux médias pressés
Qui attendent le moment clé,
"Décision bien inconsciente"
Celui des visages à vendre,
Des corps desséchés, sans vie.
Instants du trop tard, pardi !
Réagissons sans attendre,
Que cette corne soit d'abondance
Pour qu'enfin nous témoignions
Des beaux sourires à foison
Des ventres repus de l'Enfance.

A voir aussi La poésie "famine"
"cahier de décharge de chien savant" sur http://cadededechsa.over-blog.com/


Mercredi 5 Octobre 2011


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires