Conflits et guerres actuelles

La Turquie explique à quelle condition elle stoppera son opération en Syrie


Dans la même rubrique:
< >


fr.sputniknews.com
Jeudi 17 Octobre 2019

Ankara est prêt à arrêter son offensive dans le nord-est de la Syrie à condition que les forces kurdes «déposent leurs armes et leurs équipements» et quittent la zone de sécurité «tout de suite, ce soir», a déclaré Recep Tayyip Erdogan qui avait annoncé la veille qu’il poursuivrait son opération «que le monde accepte ou pas» de le soutenir.

Le Président turc a déclaré mercredi 16 octobre que l’offensive dans le nord-est de la Syrie serait arrêtée si les forces kurdes désarmaient et reculaient.

«Tout de suite, ce soir, que tous les terroristes déposent leurs armes et leurs équipements, détruisent toutes leurs fortifications et se retirent de la zone de sécurité que nous avons fixée», a-t-il indiqué.

Lorsque les combattants kurdes se seront retirés «de Minbej à la frontière irakienne, alors notre opération Source de Paix, qui ne vise que les terroristes, se terminera d'elle-même», a ajouté Recep Tayyip Erdogan.

La veille, la Turquie avait déclaré que son opération militaire dans le nord de la Syrie se poursuivrait, «que le monde accepte ou pas» de la soutenir.

Entretemps, le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a annoncé que la visite de Recep Tayyip Erdogan en Russie pourrait avoir lieu avant la fin du mois d’octobre.
Sanctions américaines

Les États-Unis ont pour leur part décrété des sanctions contre la Turquie pour son opération militaire, notamment contre les ministres turcs de l'Énergie, de la Défense et de l'Intérieur. Leurs éventuels avoirs aux États-Unis sont gelés et leurs transactions internationales en dollars sont bloquées.

L’opération Source de paix, lancée par la Turquie le 9 octobre dans le nord-est de la Syrie, devrait permettre de créer une zone de sécurité à la frontière et assurer le retour de Syriens réfugiés en Turquie, selon le Président Erdogan.


Commentaires:

- Omar Pacino: Je vous l'avait dit lors d'un de mes postes""""""""""""Toutes les grandes villes du nord de la Syrie seront réstituer aux forces gouvernementale Syrienne occupé par les Kurdes. Il n'y aura pas de combat important (voir pas du tout) entre les forces Syriennes et Turcs. Dans les lieux ou il y a contact entre Syriens et Turcs la police militaire Russe se déploie pour qu'il n'y est pas d'incidents. Le plan entre toutes les parties, à savoir la Russie, la Turquie, l'Iran et la Syrie se déroule comme convenue. Dans les jours à venir le matériels de guerre lourd que possède les Kurdes seront remis à l'armée réguliere Syrienne. Les Kurdes aux cotés de l'armée Syrienne garderont leurs armes légère afin d'aider les Syriens à faire la police dans les villes.. Restera plus que la ville d'Iblid ou un plan a déjà été préparer et sera mit à exécution une fois le calme revenue dans les autres villes du nord""""""""".
Les Kurdes commence à être désarmer par l'armée régulière Syrienne dans certains endroit au nord de la Syrie. Suite à cella l'armée Turque reculera pour se positionner à 5 kms en territoire Syrien. Un ancien accord avec Hafez el-Assad prévoyait que la Turquie pouvait intervenir en Syrie en cas de besoin à la limite de 5kms en territoire Syrien. Cette accord est toujours d'actualité... Des troupes supplémentaire de l'armée régulière Syrienne font route actuellement vers le nord de la Syrie et avec eux des détachements Palestinniens. Bientôt Iblid sera également d'actualité car il ne faud pas l'oublier cette ville est encerclé par l'armée régulière Syrienne... A BON ENTENDEUR////

- Esan Siva: Bravo et bien dit M.Erdogan, il intolérable que les Kurdes imposent leur dictat au peuple Syrien.
De plus pourquoi ils n'ont pas encore rejoint leur territoire.

Ceux qui pensent que les Kurdes sont des victimes sans à côté de la plaque.



Jeudi 17 Octobre 2019


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires