ALTER INFO

La Suisse lave plus blanc. Mais ça pue quand même... Boîte de réception x


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 16 Juin 2019 - 01:04 Algérie: La grande lessive



Djeha
Dimanche 12 Mai 2019

La Suisse lave plus blanc. Mais ça pue quand même... Boîte de réception 	x
Algérie : la belle-fille d'Issad Rebrab et le paradis fiscal d'Obwald

De notre correspondant à Genève, Ian Hamel, LePoint.fr, le J. 09/05/2019 à 12:06

Pui Yan Leung, la belle-fille de l'homme le plus riche d'Algérie, est à la tête d'une société perdue au milieu des vaches.

Pour vouloir s'installer à Sarnen, la capitale du demi-canton d'Obwald, en Suisse centrale, il faut d'abord parler allemand, mieux encore, le dialecte, le schweizerdutsch, et surtout aimer la campagne et ne pas avoir peur de s'ennuyer.

C'est pourtant dans cette bourgade que Pui Yan Leung, l'épouse de Salim, l'un des trois fils d'Issad Rebrab, président-directeur général de Cevital, le premier groupe privé algérien, a fondé le 26 juin 2014, la société Mediterranean Float Glass Europe AG. Une structure liée à Mediterranean Float Glass (MFG), filiale du groupe Cevital, premier producteur de verre plat d'Algérie.

Cette société anonyme, au capital de 100 000 francs suisses (90 000 euros), ne doit pas occuper beaucoup de mètres carrés, car à la même adresse, au 114 Brünigstrasse à Sarnen, cohabitent quatorze autres entreprises. Mediterranean Float Glass Europe Ag ne communique pas de chiffre d'affaires.

Pourquoi Pui Yan Leung, originaire de Singapour, et bénéficiant d'un passeport britannique, s'est-elle enterrée dans le demi-canton d'Obwald ? Un peu las de ne compter que sur ses vaches pour nourrir sa population, Obwald est devenu un paradis fiscal.

La société ne communique pas

À l'intérieur de la Suisse, les cantons se concurrencent entre eux pour attirer les entreprises. À défaut de leurs sièges, ils accueillent aussi des boîtes aux lettres. Depuis quelques années, Obwald a rejoint Zoug, Schwyz et Nidwald au hit-parade des paradis fiscaux de la Confédération. Qui dit sociétés à la pelle, dit administrateurs en très grand nombre. C'est le job d'Olivier Kœnig. Plus précisément, il est administrateur-liquidateur. Administrateur de Mediterranean Float Glass Europe AG, il occupe également la même fonction dans la société Antei International SA, à Genève, aux côtés de Pui Yan Leung, présidente et directrice.

Joint par Le Point au téléphone lundi matin, Olivier Kœnig nous a d'abord demandé de lui adresser nos questions par mail. Peu avant 13 heures, il nous envoyait un message pour nous dire… qu'il ne répondrait pas à nos questions. Au siège d'Antei International, rue Prévost-Martin à Genève, la communication téléphonique a été tout aussi rapide : « Pas de commentaire. » Créée le 15 octobre 2013, la société est dans l'achat, la vente, le négoce, le commerce, l'échange, la fourniture, la gestion, le transport, le stockage, la distribution « de matières premières et de produits finis agroalimentaires et de tous autres produits ».

Le capital passe de 3 à 28 millions
En 2017, le site algeriepart.com évoquait déjà la présence de Pui Yan Leung à la tête de cette société qui répondait alors au nom de Skor International SA, rappelant que « Skor est la marque du sucre produit et distribué en Algérie ». Son capital était de 3,250 millions de francs suisses (2,925 millions d'euros). Skor est toujours dans l'annuaire et partage le même numéro de téléphone qu'Antei International SA, mais donne une adresse différente.

En décembre 2018, cette société de négoce a fait bondir son capital de 3,250 millions à… 28,250 millions de francs suisses (25,42 millions d'euros). « Généralement, ces fortes hausses annoncent de fulgurants développements », constate La Tribune de Genève.

Comme les multiples sociétés de la famille Kouninef sur les bords du lac Léman, celles liées au groupe familial Cevital, fondé par Issad Rebrab, n'ont jamais attiré l'attention dans la Confédération. C'est d'autant plus surprenant que la Suisse compte de nombreux opposants algériens. À commencer par Mourad Dhina, ancien haut dirigeant du Front islamique du salut (FIS). Ne s'intéressent-ils pas à ce qui pourrait peut-être ressembler à de l'évasion fiscale ? Le nom d'Issad Rebrab a été brièvement cité dans le scandale des Panama Papers. Via une société domiciliée aux îles Vierges britanniques, il aurait possédé un compte à l'UBS à Genève. Le patron du groupe Cevital a toujours démenti.



Dimanche 12 Mai 2019


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires