Diplomatie et relation internationale

La Russie et la Turquie semblent en passe de revenir à de meilleurs sentiments


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Avril 2019 - 00:25 U.S.A : Ne sont plus des « Tovarishch »



Mardi 1 Décembre 2015

La Russie et la Turquie semblent en passe de revenir à de meilleurs sentiments
La Russie et la Turquie semblent en passe de revenir à de meilleurs sentiments
M K Bhadrakumar   Indian Punchline
 
Le Président de la Russie, Vladimir Poutine, et son homologue turc, Recep Erdogan, sont presque certains de tomber l’un sur l'autre, aujourd’hui, à un moment donné de la Conférence sur le changement climatique à Paris. Erdogan va-t-il essayer d’éviter Poutine, ou vont-ils tout simplement s’assoir à l’écart pour  discuter comme des gens raisonables.
 
Erdogan voudrait avoir un véritable entretien. Le Kremlin n’a pas dit catégoriquement « Nyet ». Ce qui est un bon signe dans les circonstances. Moscou voulait que M. Erdogan présente des excuses pour avoir abattu l'avion, mardi dernier. Mais en règle générale, les Sultans ne s’excusent pas - du moins publiquement. Tout de même, samedi, Erdogan a répondu du mieux qu’il pouvait aux attentes de Poutine :
 
  • Nous sommes vraiment désolés de cet incident. Nous ne souhaitions pas qu'une telle chose se produise, nous ne le voulions pas, mais malheureusement, elle est arrivée. Je souhaite que cela ne se reproduise jamais. Nous disons à la Russie : « Parlons de ce problème et réglons-le. Ne faisons pas des heureux en laissant nos relations se dégrader ». Je pense que le Sommet sur le changement climatique planétaire des Nations Unies qui se tiendra à Paris, lundi, pourrait être l’occasion de rétablir nos relations.
 
Pendant ce temps, le cadavre du pilote russe a été amené sur la base militaire d’Ankara pour être remis aux Russes. De son côté, Poutine a signé le décret présidentiel sur les « sanctions » contre la Turquie vendredi, avant de partir pour Paris. Ce faisant, il apaise l'opinion nationale en Russie où les sentiments sont exacerbés, et il crée l’atmosphère appropriée à sa rencontre avec Erdogan.
 
Cependant, un examen plus approfondi montre que ce sont des sanctions avec lesquelles la Turquie peut apprendre à vivre. Le problème, c’est que les sanctions pourraient finir par se retourner contre la Russie. La balance commerciale est largement en faveur de la Russie. Sur les 30 milliards de dollars américains d’échanges commerciaux, les exportations de la Turquie représentent moins de 5 milliards de dollars. De toute évidence, c’est dans le domaine de l'énergie que les sanctions peuvent se révéler les plus « cruelles » en raison de la forte dépendance de la Turquie au gaz russe. Mais les revenus des exportations de gaz sont extrêmement importants pour l'économie russe qui est dans une phase de récession. Moscou a soigneusement évité d’affecter ses liens énergétiques avec la Turquie.
 
Cela me donne à penser que Poutine a l'intention de parler de tout cela avec M. Erdogan. Une trait constant du caractère de  Poutine est qu'il ne fuit jamais ses responsabilités et qu’il ne laisse jamais des antagonismes personnels (ou des querelles d’ego) se mettre en travers de son chemin, ce qui le laisse tout à fait libre de se concentrer sur les problèmes avec un esprit clair et délié. Et, de fait, les liens la Russie et la Turquie sont loin d'être brisés. Poutine et Erdogan ont tous les deux beaucoup investi dans leur amitié réciproque et cela ne leur plairait pas que ce qu’ils s’évertuent à construire depuis 10 ans, parte en lambeaux.
 
D’ailleurs, personne ne fait pression sur eux pour qu’ils tiennent bon. Tout comme l'OTAN et les États-Unis ont pris leurs distances avec la vilaine bagarre de la Turquie avec la Russie, Téhéran et Pékin restent « neutres » (tout en exprimant leur désapprobation de l’attaque turque de l’avion russe.) Un commentaire paru lundi dans Global Times, le journal du Parti communiste chinois, écrit par un éminent think-tank, recommande un accord politique et diplomatique entre Moscou et Ankara.
 
De même, le conseiller en politique étrangère du guide suprême de l'Iran (et ancien ministre des Affaires étrangères), Ali Akbar Velayati, a déclaré dimanche : « La montée des tensions entre la Turquie et la Russie est loin d'être bonne ; nous la regrettons, et nous espérons que ces tensions s’atténueront et que les deux pays redeviendront de bons voisins ». Fait intéressant, Velayati a fait cette déclaration à Damas, après avoir rencontré le président Bachar Al-Assad. Velayati s’est rendu à Damas en tant qu'envoyé spécial du Guide suprême et était accompagné du plus important diplomate iranien concernant les affaires arabes, le vice-ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian.
 
La mission de Velayati avait pour objectif  spécifique de faire comprendre aux États-Unis et à leurs alliés régionaux (spécialement la Turquie) que Téhéran soutenait totalement Assad et ferait tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher le « changement de régime » qui est à l'ordre du jour en Syrie (auquel l'Arabie saoudite travaille toujours.)
 
Velayati aurait dit à Assad,
 
Grâce à vous et à la présence et au courage du peuple syrien, on se souviendra de cette période comme de la période la plus glorieuse et sublime de l’histoire syrienne. Nous pouvons et vous pouvez indéniablement être fiers de  vous parce que vous avez résisté aux ennemis de l'Islam, à une attaque internationale, et aux mouvements extrémistes takfiri.
 
Velayati a dit : l’Ayatollah Khamenei a « toujours soutenu le gouvernement et le peuple syriens et il prie pour votre victoire. Nous sommes certains que cette victoire sera celle du peuple syrien et de sa résistance ». Aucun dirigeant politique iranien n'a jamais présenté les choses d’une manière aussi forte et claire que l'a fait Velayati, en soulignant le soutien personnel de Khamenei pour Assad. Il est clair que Téhéran voit loin, et il se peut que Velayati ait discrètement demandé à Moscou d’éviter d’attiser les tensions avec la Turquie au point que les arbres ne lui cachent la forêt. 
 
Traduction : Dominique Muselet
 


Mardi 1 Décembre 2015


Commentaires

1.Posté par Mila le 01/12/2015 13:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'avais raison,ce n'est que du cinéma pour manipuler les benêts.

Ces 2 pays sont des fervents soutiens d'Israel !

2.Posté par Hamid le 01/12/2015 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et non tu avait encore une fois tort:-) ils ne se sont pas rencontré au contraire
Ils en ont même remis une couche

3.Posté par Mila le 01/12/2015 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Poutine, Erdogan et les iraniens n'arrêtent pas de rencontrer Benyamin Netanyahou pour parler de l'avancée du génocide arabo-musulmans sunnites

4.Posté par Depositaire le 02/12/2015 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour éviter que l'on n'entende, ou ne ise que la manière de voir les choses de @ Mila et consort, d'ailleurs, on a l'impression que @ Mila est le chef de file du groupe de salafistes qui déversent leurs délires sur ce site, donc pour éviter cela, même si je n'en ai guère envie, c'est peu dire, je me dois de faire entendre ou lire autre chose que des propos délirants.

Franchement, une telle obstination et une telle obsession contre les chiites, c'est pathologique !

Et encore une fois, les seuls qui ont une telle haine vis à vis des chiites et qui imaginent, dans leurs délires paranoïaques qu'ils veulent massacrer les sunnites, ce sont, comme par hasard les wahhabites/salafistes saoudiens. N'est-ce pas curieux cette convergence totale entre @ Mila et ces gens-là ?

Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. Et d'ailleurs, remarquez que chaque fois qu'elle est interpellée sur cette "curieuse" convergence, elle ne répond jamais. Ca aussi c'est très symptomatique. Et derrière elle, il y a tous ces perroquets comme @ Hamid, @ yukof, @ ATR, @ Idem, @ Moi, etc. C'est à qui va surenchérir dans le délire.

Ce qu'il y a de proprement incroyable, et c'est ce qui me fait penser que ces individus ont subit un véritable lavage de cerveau avec, comme conséquence l'incapacité foncière d'avoir une réflexion posée et objective, c'est qu'en Syrie, on voit clairement, et c'est maintenant bien connu, des bandes d'individus animés d'une violence inouïe dévaster le pays, massacrer à tour de bras les syriens détruire tout autour d'eux, usines, maisons, mosquées, écoles, universités, hôpitaux, le patrimoine immémorial civilisationnel, véritable mémoire de l'humanité, rien n'est sacré pour eux. Mais pour @ Mila et son groupe, non, il s'agit de syriens qui s'opposent à un dictateur sanguinaire qui fait massacrer son peuple qui résiste courageusement et qui plus est, avec l'aide des iraniens et des russes veut massacrer tous les sunnites de Syrie !

Mais comment peut-on, une seconde, croire une telle absurdité ? Tous les syriens qui fuient leur pays et qui viennent en Europe sont unanimes pour dire qu'ils fuient non pas leurs dirigeants, mais ces bandes de takfiristes, qui ne sont pas syriennes, mais composée d'individus venus des quatre coins du monde et qu'ils ne peuvent et ne veulent pas vivre avec ces gens là, car ils ne savent si demain ils ne décideront pas , dans un excès de délire à venir les massacre. Et au contraire, ils affirment que l'armée régulière syrienne essaie de faire ce qu'elle peut pour les protéger. On est loin des délires de certains.

Mais forcément, quand on a subi un lavage de cerveau, on peut vous présenter des preuves à l'échelle de l'univers, vous ne les reconnaîtrez pas.

Qui, aujourd'hui, ne sait pas que cette guerre qui dévaste la Syrie a été voulue, organisée, préméditée, par les grandes puissances occidentales, israël, la Turquie, le Qatar, et l'Arabie saoudite ?

Qui a recruté, armé, financé, transporté, tous ces individus qui sont venus et qui continuent à venir pour combattre en Syrie ? Si, comme le prétendent @ Mila et ses copains, c'est le peuple syrien qui combat une effroyable dictature, il faudrait bien nous expliquer comment une population qui n'a aucune expérience militaire, qui n'avait pas d'armes, est capable de tenir tête à une armée organisée, très bien équipée, entrainée, disciplinée durant quatre ans ? C'est tellement ridicule que s'en est risible ! De plus, cette armée qui soi-disant veut massacrer tous les sunnites de Syrie, et il faut sans doute y ajouter les chrétiens qui s'ils ne sont pas mentionnés, selon les délires de @ Mila, devront aussi y passer, donc cette armée syrienne régulière est composée à plus de 85% d'appelés, qui sont sunnites. Et bien entendu, en tant qu'appelés, ils proviennent de toutes les couches de la population et de toutes les régions de la Syrie, de sorte que s'ils massacraient soi-disant les civils, cela reviendrait à dire qu'ils massacreraient leurs familles et leurs proches. Encore une absurdité.

Devons-nous encore ajouter le fait que ce même peuple qui se fait "massacrer par son armée", lors des dernières élections présidentielles, élections que tous les observateurs, y compris le Qatar et les états unis dont le moins que l'on puisse dire est qu'ils n'ont aucun intérêt à vouloir le bien être de Bachar el Assad puisqu'ils font tout ce qu'ils peuvent pour essayer, en vain, de le faire tomber du pouvoir, donc, tous ces observateurs ont dû admettre que ces élections, partout où elles ont pu se tenir ont été parfaitement régulières. pourtant , tant les bandes de takfiristes, que les pays occidentaux et la Turquie où de nombreux syriens se sont réfugiés, n'ont pas ménager leurs efforts pour les empêcher de voter. Et malgré cela, Bachar el Assad a été réélu à plus de 70% des votants !!! Pour un peuple que son président fait massacrer, c'est pour le moins bizarre. Serait-il devenu fou ?

Bon, on ne va pas encore en rajouter.

Juste encore quelques mots sur le wahhabisme/salafisme. En réalité cette doctrine non seulement n'est pas de l'Islam, même si elle en prend l'apparence, mais en est l'exact opposé !

Précisons bien les choses : Le modèle par excellence en Islam est le Prophète (SSP) et après lui, ses compagnons. Ensuite ce sont ceux qui sont qualifiés dans le Coran par l'expression : "el 'Ibadu Er-Rahmân", les serviteurs du Tout Miséricordieux. On les appellent aussi les "Awliya Er-Rahmân", les saints, les amis du Tout Miséricordieux. Le Coran dit à propos de ces gens là que quand un ignorant s'adresse à eux ils répondent : "salam", paix ! Les wahhabites/salafistes sont aussi mentionnés dans le Coran. Ils sont nommés "el awliya esh-shaytan". Les amis du démon ! Quand on s'adresse à eux ils répondent "guerre". Ils ont été annoncés par le Prophète (SSP). Il a d'abord précisé que du Najd, (province d'Arabie) sortira une des cornes du shaytan. Il se trouve que le fondateur du wahhabisme et sa doctrine, ainsi que sa dérivée, le salafisme sont nés dans cette province du Najd !

Ensuite, il a dit à ses compagnons : "Viendra un temps où on verra des hommes tenir des discours d'une éloquence à vous faire pâlir d'envie. Ils citeront le Coran d'une telle façon que vous aurez l'impression d'être ignorants devant eux, mais leurs paroles ne dépassera pas leur gorge" ! (Expression qui signifie que ce ne sont que de belles paroles mais ne seront pas vécues, pas enracinées dans leurs cœurs. Comme des magnétophones. On appuie sur un bouton et il vous restitue de façon impeccable tout le Coran s'il le faut. mais bien sur, on ne va pas dire que le magnétophone vit ces paroles)

Mais allons au bout de cette question, car il y a plus grave.

Le wahhabisme/salafisme a un objectif : Détruire totalement l'Islam véritable pour le remplacer par son hérésie mortifère et obscurantiste, et, en même temps, détruire toute la mémoire civilisationnelle de l'humanité. C'est une véritable œuvre satanique pour subvertir totalement l'humanité. Qu'elle se soit alliée précisément avec l'oligarchie subversive mondiale très présente aux états unis et en Occident et dont israël est une manifestation notoire, n'est, bien sur pas un hasard. Il y a une convergence de vues et de buts flagrante entre tous ceux-là.

Voilà la réalité derrière toute cette violence. Les enjeux vont bien plus loin que la Syrie et le Moyen Orient en général. Je ne peux, ni ne veux détailler plus, j'en ai dit bien assez . Et peu m'importe les vociférations des salafistes sur mon commentaire, s'il est publié. Il importe que les lecteurs sachent à quoi s'en tenir sur cette mouvance.

5.Posté par Ajdir le 29/12/2015 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si le fascisme wahabo-salafisme des arabes sunites n'est pas le vrai islam, alors c'est quoi le vrai Islam ?
Le chiisme qui lapide et tu en publique au nom des tribunaux populaires est peut être le vrai islam ?
Pourtant le Djihâd (terrorisme arabe), occupe une grande place dans le Coran et le Hadith (sans Djihâd le Coran est caduque et l' islam devient contes des mille et une nuit).
L'islam et les arabes doivent se réformer pour devenir crédibles, si non islam = barbarie, car c'est la seule
religion qui glorifie le Djihâd et récompense ses héros, en leur offrant les joies et les douceurs du ciel (avant et après le paradis).

6.Posté par yukof le 30/12/2015 03:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Ajdir

djihad ça veut dire "lutte" pauvre ignorant et pas forcement guerre et encore moins terrorisme . Et encore heureux qu'il y ait un djihad armée pour que les musulmans se défendent des occupations , manquerai plus qu'on laisse les occidentaux occupés des pays arabes sans résistances, car c'est bien d'eux que les guerres ont commencés .

la guerre dans le coran est codifié toujours à la condition de la légitime défense .Et sans ça , les arabes aurait deja été exterminer comme les indiens d'Amérique (c'est avec le djihad armée que les arabes ont empechés Cortès de mettre à feu et à sang l'Afrique du Nord comme il venait de le faire avec le continent sud-Américain) .

Après qu'il y ait des musulmans qui tombent dans l'excès et l'extremisme , c'est condamnable mais parfaitement justifiable quand on voit les massacres subit par des pays comme la Tchétchènie , la Palestine , l'Irak , le Turkestan .

Qui commence à attaquer subit en retour une autre attaque .

On va pas certainement se réformer et se soumettre à la toute puissance occidentale qui veut nous asservir

7.Posté par yukof le 30/12/2015 03:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Depositaire

un type comme vous qui se permet , sans etre diplomé d'aucune grande école islamique , d'allez à contre-courants des 4 Imams sunnites ou meme des chiites , Ibadites , sur des sujets aussi simpliste que le voile , n'est pas crédible pour parler d'Islam .

Et nier les massacres des sunnites par des chiites comme Sadr (dont les partisans se vantent meme sans honte) Maliki , Assad , fait de vous un négationiste inutile , seulement porter par sa haine envers les musulmans trop pratiquants à ses yeux .

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale


Publicité

Brèves



Commentaires