Analyse et décryptage

La Loi crée le mouvement : Ḏūl-Qarnayn en exemple.


Dans la même rubrique:
< >

La réussite est indépendante de l'action entreprise. Elle est en réalité dans le mouvement qui l’effectue. Or ce mouvement-là ne peut s'agencer hors de la légitimité qui, elle, ne peut découler que d'une Loi unanimement admise. Le cas de Dul-Qarnayn en exemple.


Cide
Lundi 20 Février 2017

De tous les événements relatés dans le Coran, un particulier mérite que l'on s'y attarde avec beaucoup d’intérêt et que l'on y marque un long temps d’arrêt. Il évoque pour cause le projet à l'origine du salut même de notre Humanité, face au danger majeur qui la guettait : Gog et Magog.

C'est dire qu'en ces temps des menaces tous azimutes, cette histoire est un cas d’école à suivre impérativement pour tout projet de sauvetage expresse face à une menace imminente.

Il s'agit en effet de l'histoire de Ḏūl-Qarnayn que la Sourate El Kahf présente en trois étapes bien définies.

La Première précise le défi qu'un peuple donné affronte et qui, pour le surmonter, s'adresse délibérément à un homme dont les qualités sont reconnues pour l'entretenir de son malheur. « Ils dirent: ''Ô Ḏūl-Qarnayn, les Yā jūj et les Mā jūj commettent du désordre sur terre. Est-ce que nous pourrons t’accorder un tribut pour construire une barrière entre eux et nous?''» [1].

Tout un contrat à durée déterminée est ainsi fixé. Il prendra fin avec l'absence du danger menaçant. Rien à voir donc avec cette éternisation au pouvoir devenue la marque de fabrique de tous ces despotismes islamiquement compatibles. L’élu prend alors possession de son mandat et commence à traiter le problème posé. Il explique son approche, et surtout engage tous les moyens en sa disposition pour arriver à ses fins.

La deuxième est de créer avec ses sujets un rapport de confiance dont le socle premier est de les rassurer quant à ses intentions et ses propositions pour s'acquitter de sa tâche. « Il dit: ''Ce que Mon Seigneur m’a conféré vaut mieux (que vos dons). Aidez-moi donc avec votre force et je construirai un remblai entre vous et eux »[2]. L’idéologie est aussi clairement déclarée, et elle est d'essence divine. Ainsi les contours du projet sont révélés et nécessitent les concours des intéressés et leurs implications plus que de leurs moyens financiers.

Vient enfin la troisième : les actions communes. « Apportez-moi des blocs de fer. Puis, lorsqu’il en eut comblé l’espace entre les deux montagnes, il dit: ''Soufflez!''Puis, lorsqu’il l’eut rendu une fournaise, il dit: «Apportez-moi du cuivre fondu, que je le déverse dessus»[3].

C'est ce verset-ci en fait qui analyse en profondeur la vraie nature de l'action collective. Celle-ci, une fois émanent d'une autorité légitime et délibérément consentie, s'accomplit aisément au point de passer d'une tache à une autre sans tenir compte de la difficulté de l'une ou la simplicité de l'autre. Et aussi bien sont aspect le plus complexe, comme rapporter les blocs de fer et les fondre, que son aspect le plus léger, comme le simple fait de souffler dans le vent, se réalisent avec le même enthousiasme et la même aisance.
Car la réussite est indépendante de l'action entreprise. Elle est en réalité dans le mouvement qui l’effectue. Or ce mouvement-là ne peut s'agencer hors de la légitimité qui, elle, ne peut découler que d'une Loi unanimement admise.

Ce sont justement les conditions propices à la réalisation de ce souffle créateur qui nous font défaut dans le monde musulman. Parler donc aujourd’hui d'autre chose que la Loi consiste tout simplement à se résigner dans un navire qui prend l'eau à, éthiquement, évacuer d'abord les femmes et les enfants au lieu de plonger dans la cale pour colmater la brèche de la quelle la mer s'est infiltrée. Opération certes autrement plus dangereuse et difficile mais sans laquelle il n'y a point de salut. Verser en somme dans la sempiternelle esquive à la quelle les intellectuels musulmans se sont résolus depuis quatorze siècles.






[1]Verset 94, Sourate Al-Kahf (La Taverne)
[2]Verset 95, Sourate Al-Kahf (La Taverne)
[3]Verset 96, Sourate Al-Kahf (La Taverne)

 


Lundi 20 Février 2017


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires