Actualité en ligne

La Libye et le caméléonisme occidental


IRIB- L’éviction des despotes ne peut qu’enchanter les hommes libres ! Mais des hommes libres, y en-a-t-il, réellement, à la tête des Etats occidentaux ?


Farid Merrad
Jeudi 24 Février 2011

La Libye et le caméléonisme occidental
IRIB- L’éviction des despotes ne peut qu’enchanter les hommes libres ! Mais des hommes libres, y en-a-t-il, réellement, à la tête des Etats occidentaux ?
Cette interrogation, on se la pose, avec une rare insistance, depuis que le cordon incendiaire de la liberté embrase le monde arabe et qu’il fait fondre, dans son sillage, des chapes de plomb. Cet absurde personnage, qui, depuis dix jours, bombarde son propre peuple, en Libye, qui s’arroge le droit de pourchasser, chars, roquettes, mercenaires importés à l’appui, les protestataires, «jusque dans leur repaire», et que l’Occident et son Conseil de sécurité rechignent à condamner, englués qu’ils sont, dans leur «politiquement correct», revient de loin. Longtemps honni, pour son rôle dans l’explosion terroriste d’un avion de la Panam, au dessus du village écossais de Lockerbie, Kadhafi s’est fait, miraculeusement, blanchir, sous le règne d’un certain George Bush, en versant quelques millions de dollars sur le compte de l’Etat américain. Depuis ce geste mémorable, tout a changé pour le colonel. Devenu, du jour au lendemain, fréquentable, l’excentrique dictateur est sorti de la liste noire des terroristes, avant de figurer en tête des clients de choix, pour les armuriers britanniques, français, et américains et d’être convié, dans les plus grandes capitales occidentales, où il s’exposait, sous sa tente bédouine, prêchant la bonne parole, vantant son impeccable modèle de gouvernance. De cette époque pas très lointaine, datent, d’ailleurs, des dizaines de contrats fort juteux, pétroliers, essentiellement, pour la signature desquels, l’Occident, en général, et la Grande Bretagne, en particulier, sont allés jusqu’à aller à Canossa et à tolérer la libération du cerveau de l’attentat de Lockerbie, que le Colonel a accueilli en héros, à l’aéroport de Tripoli. Et cette tolérance complice reste intacte à l’heure qu’il est. Sinon, comment comprendre qu’un Occident dit «démocratique», et qui plus est, se pose en père nourricier du concept du droit international et des droits de l’Homme, fasse profil bas, pèse chacun de ses mots, modère son discours, pour dénoncer ce à quoi aucun autre terme ne sied mieux que celui de «génocide». À travers cet évident malaise, d’aucuns perçoivent des signes autrement inquiétants : et si le mutisme transatlantique visait, avant tout, à refermer la trappe sur un Zaïd aux abois, à le pousser à scier les dernières branches sur lesquelles il est juché ? Après tout, cela fournira le bon vieux prétexte, pour envahir le territoire pétrolifère de la Jamahiriya, de la découper en morceaux, suivant un dessein, partiellement, mis en œuvre, en Irak, entièrement accompli, au Soudan ? La question est ouverte et la réponse n’est pas pour nous rassurer.


Jeudi 24 Février 2011


Commentaires

1.Posté par Abdulrahim le 24/02/2011 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les USA et l'Occident demandent que l'Otan agit rapidement pour créer une zone d'interdiction de vols au-dessus de la Libye et envoyer un message fort au régime en l'empêchant d'utiliser des hélicoptères et des avions pour bombarder et mitrailler des civils. Les Etats-Unis et leurs alliés européens doivent geler les actifs des officiels libyens et doivent envisager d'autres sanctions ciblées. Pendant ce temps-là, la communauté internationale doit aussi faire savoir que tous les individus impliqués dans les atrocités seront poursuivis devant le Tribunal pénal international.
Bref les charognards sont prêt pour envahir comme d'habitude quand ils voient leur que proie est devenu assez faible pour attaquer et piller la richesse de ce pays musulman.

2.Posté par Taleb le 24/02/2011 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Khadafi ne quitte pas le pouvoir, il va agir exactement comme saddam. Il va offrir son pays aux occidentaux.
2 dictateurs, 2 ambéciles, le même destin. C'est à dire bêtement mettre le morceau dans la bouche de loup pour que le pays soie piller.

3.Posté par Saber le 24/02/2011 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Impossible que ça soit comme l'Irak .
Il y aura plus 1 millions de maghrébins disponible pour nettoyer le terrain.

4.Posté par dramo le 24/02/2011 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.slate.com/id/2286172/

How Much Does It Cost To Hire an African Mercenary?

5.Posté par Nouri le 24/02/2011 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

United states : Il est temps d'intervenir.

Cela confirme ce que de nombreux observateurs ont déjà souligné, la Libye est passée d'un type de conflit à un autre. Le modèle le plus approprié pour le décrire n'est pas les révolutions égyptienne ou tunisienne mais plutôt la Bosnie, le Kosovo et l'Irak après la première guerre du Golfe –des guerres civiles dans lesquelles les dirigeants ont perpétré et prémédité des tueries en masse de non combattants

Donc les voleurs sionistes arrivent à grand pas.

6.Posté par Bernard le 24/02/2011 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Cet absurde personnage, qui, depuis dix jours, bombarde son propre peuple, en Libye, qui s’arroge le droit de pourchasser, chars, roquettes, mercenaires importés à l’appui, les protestataires, «jusque dans leur repaire»"

Oulala...Quelle affirmation gratuite...En matière de mercenariat et de Mensonge Justifiant le Crime, comme la pendaison de Saddam et l'assassinat de ses fils en Irak, l'Occident est loin d'être en reste...

7.Posté par Heavenseeker le 25/02/2011 02:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Bernard

C'est clair !

8.Posté par sana le 25/02/2011 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ALTERINFO A TOUT L'AIR D'ETRE UN FORUM QUI S'OFFRE A CELUI QUI PAYE LE PLUS...TANTOT DES ARTICLES VENANT DE TRIPOLI.... TANTOT DE TEHERAN

9.Posté par tiracoun le 26/02/2011 03:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo monsieur Calvi!!
Au cours de l'émission du 25 février 2011 j'ai assisté à un trucage d'image par Calvi dans son émission Cdans l'air .
En effet Calvi, en montrant l'image, sans le son, de kadafi harrangant les foules sur la place verte , Il en conclue, qu'il n'y a pas de son . Or un peu plus tard aux info nationales et sur deux chaines différentes , les mêmes images sont diffusées et la voix de Kadafi ainsi que le brouhaha de la foule présente, sont clairement entendus .Que s'est-il passé?Un problème de son au studio?
Sur le plateau une journaliste , un prof d'université , et Sfeir bien connu des plateaux de télévision dès que les occidentaux interviennent dans le monde arabe . Ces trois individus qui vivent tranquillement à Paris interviennent pour critiquer une dictature qui assassine son peuple.Sfeir ,qui regarde le même écran que moi , se permet de dire que la foule qui assiste au discours de Kadafi est aussi clairsemée alors que la place est bondée de mond .C'est peut-être une image qui date dit-il?
Est-il besoin de mentir et de truquer les images , de porter des jugements simplistes pour nous convaincre de suivre la pensée dominante sans critiquer nos dirigeants ? Trop d'amalgames dans cette émission .Ce sont toujours les mêmes têtes que l'on voit . Cette émission frise la propagande . Calvi est toujours parfait dans son rôle .
La ficelle était un peu grosse hier au soir monsieur Calvi . Je comprendrais ça d'une chaine privée .
Avec de tels journalistes nous sommes revenus aux vielles habitudes de la télévision publique fînançée en plus avec nos impôts .
Il n'y a pas que ça , car malgré les propos insultants et xénophobes pour les arabes et les noirs, de Sémour sur une chaine de télé, ce dernier est toujours présent sur les écrans . Son commentaire insultant , discriminatoire qui pousse à la haine, se traduit en une phrase simple : . Imaginons ces mêmes qualificatifs utilisés pour la communauté juive . ...
Il y a deux poids et deux mesures car d'autres ont été mis au ban de la société pour des paroles moins blessantes(le FN mis à part),et qui n'ont pas mis à feu et à sang notre société .Nous souhaiterions que Zémour disparaisse de notre TV publique.
Notre société marche sur la tête , car les valeurs ,qui ne sont pas celles du peuple français,mais celles d'un gouvernement, sont hissées comme valeurs universelles et sont tout à fait dans le droit fil de la nouvelle pensée unique qui est devenue la normalité . De nombreux écrivains humanistes ont traversé le siècle et n'ont pu enrayer ce phénomène . Ils ont été empêchés . Ils ont été très peu entendus et vus dans nos médias . D'autres ont pris leurs places et représentent ces nouveaux intellectuels , qui dit-on sont la fierté de la France. De quelle France s'agit-il? ils encouragent des conflits armés constamment attisés , au nom de la supériorité d'une seule culture sur toutes les autres ou d'un soi-disant peuple désigné par un dieu que personne n'a jamais ni vu ni entendu .Cela ne veut pas dire qu'il n'existe pas;
Les états qu'ils soient , dits démocratiques et opposés aux autres , dits dictatoriaux, ne protègent plus leurs citoyens citoyens.Seule compte le profit et la force .

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires