Politique Nationale/Internationale

La France, le Hirak et les non-dits


Deux chaînes de télévision publiques françaises viennent de se rappeler au souvenir du peuple algérien en diffusant, simultanément hier soir, des émissions consacrées au Hirak en Algérie.


Tarek B, ancien diplomate
Samedi 30 Mai 2020

La France, le Hirak et les non-dits
Cette sollicitude intéressée n’a rien de spontané. Sur la forme, tout d’abord, le timing (au sortir du mois sacré de Ramadhan et au tout début de la période de dé-confinement) intrigue forcément. Le choix des invités, le contenu orienté à force de questions dirigées de la part des animateurs de ces deux émissions, tout cela nous commande de nous interroger sur les motivations réelles de ceux qui se disent être «inspirés» par le Hirak algérien (au fait lequel? l’originel, celui qui est béni puisque drainant les aspirations fortes et légitimes du peuple algérien ou le néo-Hirak, parasité par ceux qui se réunissent régulièrement à Paris ?)

En fait, une seule question s’impose : veut-on rallumer la mèche des manifestations pour précipiter notre pays dans le chaos en jouant dangereusement sur les clivages politiques, « ethniques » et sociétaux ? Cette question est loin d’être ingénue et elle trouve sa validation dans les analyses préfabriquées concoctées de l’autre côté de la Méditerranée.

En effet, pour l’observateur avisé, il suffit de parcourir les nombreuses dépêches que l’agence de presse officielle française consacre à l’actualité de notre pays pour se convaincre que l’objectivité n’est pas de mise. La grille de lecture, sciemment distordue et principalement à charge dans son dénigrement systématique de l’Algérie, que l’on retrouve au gré des émissions de télévision et de radio (France24, RFI, TV5…), renseigne sur l’état d’esprit des institutionnels français, visiblement très agacés par les prises de position, à forte charge patriotique, du nouveau leadership algérien.

L’aggiornamento de la doctrine militaire algérienne (dont les prémisses sont contenues en germe dans le projet de la nouvelle Constitution) et sa future capacité de projection potentielle dans une zone où les appétits hexagonaux sont voraces ne sont pas étrangers, non plus, à cette crispation patente de l’establishment parisien.

L’ère de l’Algérie, tel un Gulliver entravé, et souvent caricaturée en géant qui a peur de son ombre, sera bientôt révolue et cela, bien entendu, n’enchante guère tous ceux dont l’agenda géopolitique unique est de faire perdurer une posture hégémonique sur une zone dite «d’influence».

Après la convocation de l’ambassadeur de France, fin mars, suite aux propos mensongers tenus par le haineux Ghiles sur le plateau de la chaîne France24, la fameuse «indépendance rédactionnelle» invoquée rituellement et de manière très sélective par le Quai d’Orsay, telle une misérable feuille de vigne, ne suffira plus à ajourner une nécessaire et franche explication. Ceci sera salutaire pour la préservation des intérêts globaux bien compris des deux pays.


Par Tarek B, ancien diplomate

Source: Afrique-Asie.fr
https://algerie54.com/2020/05/27/algerie-france-3/?fbclid=IwAR2oYkQF6FgHNgTW_gKTJXdUaNswJivyVPlYbNbd_p6pPeM40XV2YIjJLyg


Samedi 30 Mai 2020


Commentaires

1.Posté par Lecteur le 30/05/2020 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je l'ai déjà écrit sous un autre article. C'est tout simplement un aveu de faiblesse de la part des autorités algériennes que de donner une telle ampleur à un reportage télévisé n'ayant aucune profondeur ni consistance.

Cela démontre encore une fois la fragilité d'un pouvoir (nouvelle génération) en Algérie, surtout quand il s'agit de signes, de faits ou de déclarations venant d'un pays avec qui on ne sait pas gérer les choses.

En Algérie si on n'a pas des personnes comme le président Bendjedid qui a su faire avec son homologue Mittérand ou un Bouteflika avec Chirac, la diplomatie tombe dans le niveau le plus médiocre.

Bien à vous Monsieur Tarek B.

2.Posté par oh-daz le 30/05/2020 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

.." la diplomatie tombe dans le niveau le plus médiocre."... oui lecteur..
mais il faut reconnaître que tout ceci n'est pas du fait de l'Algérie....paris cherche des poux a tout prix et enrage..

3.Posté par KOCEILAANTALAS le 31/05/2020 07:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une constante du pouvoir algérien de recourir à ce genre de démonstrations pour ameuter les quelques ouailles qui lui restent (affidés, clientèle, pique assiette en tout genre) et essayer de titiller l'ego des algériens sachant que ceux ci sont très sourcilleux sur tout qui touche au nationalisme. Tout ce touin touin n'est qu'une mascarade de plus qui ne dupe personne sauf les naïfs, sachant que notre nomenklatura est plus française que les tenants du pouvoir de l'Hexagone. Si à chaque fois qu'une nation faisant l'objet d'un reportage, d'une insulte, d'un écart diplomatique réagit de cette manière, ce serait tout le monde actuel qui sera au bord d'une grande conflagration de tous contre tous, pour que ce pouvoir soit crédible il devrait faire des ouvertures vers l'apaisement envers son peuple et s'atteler à trouver un dialogue constructif au leu de ruer dans les brancards, ce qui n'est pas le cas hélas, en ce moment de confinement, il n'y a pas de confinement de la répression envers les militants du Hirak. Cette attitude démontre un manque de confiance en soi et une perte de légitimité évidente, ce qui n'augure rien de bon pour notre avenir avec un personnel pareil.Sinon pour moi c'est un jeu de roles, leur argent, leurs avoirs, leurs familles et leurs cœurs sont chez ceux là même qu'ils critiquent aujourd'hui, demain ils se retireront chez eux avec une retraite bien méritée et payée par l’Algérie. Une chose l'Algérie de demain ne sera pas celle d'hier ni celle d'aujourd'hui.

4.Posté par Lecteur le 31/05/2020 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oh-daz, si une emission télé provoque un séisme c'est que le pays a vraiment des soucis à faire par rapport à son avenir.
J'ai vu ce reportage, vraiment il serait passé inaperçu.

Ce qui me désole c'est une jeunesse algérienne gavée comme des oies, avec un nationalisme souvent mal placé, hisser le drapeau algérien à n'importe quelle occasion, en passant par le fameux one two three viva l'Algérie, sans oublié de sortir le mot Nos Martyres (paix à leurs âmes) n'importe où et n'importe quand, la référence à la guerre d'Algérie est devenue un passage obligé et tout ce qui excite le citoyen avec une fierté exacerbée à la limite du maladif. Et si un petit coup vient de l'ancienne puissance coloniale, là c'est la tempête dans un verre d'eau.

Eduquons notre jeunesse à voir loin et demandons à nos gouvernants de jouer leurs rôles et ne pas manipuler le peuple pour cacher leur faiblesse devenue si apparente.

5.Posté par oh-daz le 31/05/2020 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non Lecteur... ce n'est pas qu'UNE émission télé qui provoque un séisme, comme vous dites.. depuis qu'il est
en place, ce gouvernement est sans cesse dénigré dans tous les médias; et pas besoin d'émisSION spéciale
pour le passer au broyeur... les vautours tentent le tout pour le tout, car ils voient l'Algérie leur filer entre les serres,
tout comme la Syrie l'a fait.
A propos de Syrie, n'oublions pas que la destrucSION de ce pays a débutée avec des vidéos bidonnées de
téléphones portables; je n'ai aucune envie de voir ceci sur les terres de mes ancêtres..
.." Eduquons notre jeunesse à voir loin..".. d'accord avec vous.
.." demandons à nos gouvernants de jouer leurs rôles.."..il n'est là que depuis quelques mois; ne lui demandons
pas de faire des miracles et de "réparer" ce qui a été détruit depuis toutes ces décennies par les gouvernants
précédents...laissons le s'asseoir et respirer..
.." et ne pas manipuler le peuple pour cacher leur faiblesse devenue si apparente." vous faites allusions au
régime parisien, si je ne m'abuse !!??...

6.Posté par Naceur le 02/06/2020 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Lecteur le 31/05/2020 13:00 |

Meme si c'était le cas est-ce une raison de détruire tout un pays?
Pourtant dans le gouvernement actuel , je vois qu'il y a des gens très compétents à l'image du Pr Chitour et surtout Mr FERHAT ALI, un kabyle que je respecte beaucoup hier adulé par les kabyles aujourd'hui on le traite de tous les noms parce qu' il a été nommé ministre de l'industrie et commence à nettoyer ce secteur pourri comme tant d'autres, dans toutes ces entrevues le bonhomme n'a jamais jonglé sur l’appartenance à quelconque tribu, un homme respectable intègre et honnête

7.Posté par ABDELKRIM BADJADJA le 03/06/2020 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MON ARTICLE EN REACTION AUX ATTAQUES DE FRANCE 24 CONTRE L'ALGERIE:
FRANCE 24 : Balaie devant ta porte tous les mensonges de deux siècles d’histoire de France en Algérie.
« Montreuillois : Ces cinquante-six jeunes soldats (français) qui ne sont pas rentrés de la guerre d’Algérie… ».
https://www.lavoixdunord.fr/553937/article/2019-03-18/ces-cinquante-six-jeunes-soldats-qui-ne-sont-pas-rentres-de-la-guerre-d-algerie?fbclid=IwAR0yoJWXh3kMVgbkMupFck3lEN29eVLTTeEfLlkXP-6Wkv2nyZ5nvbrP1Jo

Vous voulez savoir ce qu’ils sont devenus ? Morts au combat et abandonnés par leur commandement ? Tués par leurs officiers pour avoir refusé d’exécuter des prisonniers ou pour avoir fui les combats ?
Consultez, si vous y êtes autorisés, les journaux de marche et opérations où sont consignés -en principe- toutes les activités de l’unité envoyée aux combats.
La législation française frappe d’interdit à la communication les archives médicales, fixant les délais de communicabilité à « cent cinquante ans à compter de la date de naissance pour les documents comportant des renseignements individuels de caractère médical ».
Il s’agissait de dossiers à caractère médical ayant trait aux énormes pertes subies par l’armée française durant les premières années de la conquête coloniale : 8 822 soldats français morts au combat entre 1830 et 1834, soit en cinq ans. Et dans les dossiers, il était plus souvent question de morts de maladies, d’épidémies que de morts au combat. Ayant eu à travailler sur la bataille de Constantine, 1836-1837 (1), j’avais déjà constaté une différence de taille entre les chiffres officiels des pertes françaises en 1836 (sept cents morts), et l’évaluation du commandant Changarnier, officier qui avait sauvé l’honneur de l’armée française en ne cédant pas à la panique générale après l’échec subi devant les murs de Constantine, surnommée la ville du diable. Cet officier avançait dans ses mémoires (2) le chiffre de trois mille morts, et autant de blessés, lors de la première expédition de Constantine (novembre 1836) à laquelle il avait participé. Dans ce chiffre de trois mille morts, il faut compter les nombreux cas de suicide de soldats désespérés, et les exécutions sommaires de certains d’entre eux par leurs propres officiers pour lâcheté ou tentative de désertion (quitte à les déclarer après comme tombés pour la France, ou morts de maladie). Pour faire le joint entre le chiffre officiel de sept cents morts et celui réel de trois mille morts, il y a les archives médicales produites probablement avec de fausses déclarations, tant il est vrai que l’on ne peut cacher indéfiniment des cadavres.
Autres chiffres réels cachés pendant cent soixante-dix ans et relatifs aux pertes subies par l’armée française en Algérie : 5 207 soldats français mis hors de combat en 1845 sur tout le territoire algérien ; ce chiffre était passé à 7 650 en 1846 (3). Les archives médicales, en particulier les dossiers individuels, sont-elles aujourd’hui communicables ? Et les journaux des marches et opérations (JMO) qui relatent régulièrement les faits dans les unités combattantes, voire les cas de suicides et d’exécutions sommaires ? Sinon, pourquoi ces archives restent interdites après ce laps de temps ? Craint-on une extrapolation avec des événements similaires qui se seraient produits lors de la guerre d’Algérie entre 1954-1962 ? Et d’autres questions encore qui relèveraient de l’histoire interne des Français.

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES
1. Abdelkrim Badjadja, La bataille de Constantine, 1836-1837, publication à compte d’auteur, Constantine, Imprimerie El Baath, 1984 ; aussi in Cahiers de Tunisie, n° 157-158, 1991.
2. Général Changarnier, Campagnes d’Afrique, 1830-1848, Paris, 1930.
3. Service Historique de l'Armée de Terre (SHAT), Vincennes, DGAN-8/1998, pp.131-153.
4. Abdelkrim Badjadja, "Les archives 1954-1962 de l'armée française conservées au château de Vincennes à Paris", publication DGAN-8/1998, p.155-165.
5. Abdelkrim Badjadja, La bataille de Constantine 1836-1837, - Editeur : CHIHAB - Parution : 2016

ALGERIE VS France : Que cachent Les archives de l’armée française à Vincennes depuis 1830 ? Communication des archives médicales après 150 ans.

8.Posté par ABDELKRIM BADJADJA le 03/06/2020 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MA PROPOSITION POUR METTRE UN TERME DEFINITIF AUX ATTAQUES FRANCAISES CONTRE L'ALGERIE:
DOCUMENTAIRE INFAME DE FRANCE 5 SUR LE HIRAK
Je pense que pour mettre un terme aux ingérences politiques françaises, il faudrait rompre les relations diplomatiques avec la France. Y en a marre de voir la France frétiller de la queue chaque fois que l'Algérie décide de quoi que ce soit qui ne soit pas perçu comme dans l'intérêt de l'ancienne puissance coloniale. Les français n'ont toujours pas digéré l'indépendance de l'Algérie. Jusqu'à ce jour beaucoup de citoyens français sont convaincus que c'est leur pays qui a créé l'Algérie. Les autorités françaises refusent de restituer à l'Algérie les 59 traités bilatéraux signés entre les deux pays du 16ème au 19ème siècle qui prouvent que notre pays existe depuis plusieurs siècles. La liste de ces traités a été publiée en annexe du livre du diplomate français Eugène Plantet dans son livre "Correspondance des Deys d'Alger avec la cour de France, 1579- 1833".
Ne laisser subsister en matière de relations bilatérales que le commerce entre sociétés des deux pays. Quant aux affaires des personnes elles seront gérées par un bureau chargé des intérêts de l'Algérie, placé à l'ambassade de Tunisie par exemple.
A titre personnel, je me suis juré depuis 2014 de ne plus remettre les pieds dans ce pays devenu au fil du temps raciste et bientôt sioniste selon Macron qui envisage d'assimiler l'antisionisme à l'antisémitisme. Ce qui reviendrait à accorder aux sionistes un permis de tuer non seulement les palestiniens, mais aussi des milliards de citoyens à travers le monde qui qualifient les sionistes de racistes.

9.Posté par Abdelkader le 03/06/2020 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le vrai hirak des vrais patriotes nationalistes algériens qui ont chasser un régime néfaste des escrocs corrompus voleurs des richesses du peuple algérien il est mort et si on ne comprend pas on moura avec lui.
le néo hirak nè à Paris par des services français spécialistes des coups tordus avec la complicité de certains traîtres pour provoquer le chaos dans le pays, ces gens sont des séparatistes pour diviser la patrie. Le lobby des ultra-racistes en étroite relation avec les traîtres du néo hirak.
ces traîtres sans fierté nationale ni sentiment d'appartenance à cette patrie et qui sont toujours attachés à leurs maîtres colonialistes français.
le hirak n'existe plus.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires