insolite, humour, conspiration...

La Checharia


Dans la même rubrique:
< >

J'ai réuni, hier, quelques membres de mon politburo, Proudhon, Marx, Lénine, Bakounine et Rosa Luxembourg pour résoudre une énigme.
Toute seule, j'avais du mal à joindre les deux bouts : marche avant ou marche arrière?


Le journal de personne
Dimanche 27 Novembre 2011

Alors, camarades, vous êtes révolutionnaires oui ou merde ?

La Checharia
La Checharia

J'ai réuni, hier, quelques membres de mon politburo, Proudhon, Marx, Lénine, Bakounine et Rosa Luxembourg pour résoudre une énigme.
Toute seule, j'avais du mal à joindre les deux bouts : marche avant ou marche arrière?
Progrès ou regret? Révolution ou religion?
J'avais du mal à accepter de voir le nouveau jour s'ouvrir sur la nuit des temps... le printemps arabe renouer avec le moyen-âge.
Alors camarades, vous êtes révolutionnaires oui ou merde ?
Merde, me répond le Che, le plus jeune et le moins cultivé. Je ne l'ai pas vu venir, peut-être parce que je suis un peu plus sensible aux grandes gueules qu'aux belles gueules...
Les membres de notre ignoble assemblée, vivaient tous de haine et de bière... c'était le seul à vivre d'amour et d'eau fraîche... un cigare de temps en temps et point barre.
Je l'ai prié, lui, le révolutionnaire sans titre de s'expliquer avec des mots si possible plutôt qu'avec des balles. Merde, vous n'avez donc rien compris, dit le Che. Mais pour un vrai révolutionnaire, cela tombe à pic.
La Charia n'est pas la solution, en effet, poursuit le Che, c'est LA SEULE SOLUTION pour tous ces peuples que l'occident a humilié, infantilisé et diabolisé.
La Charia est une philo thérapie, si je puis dire...
Pour ces peuple, il s'agit d'abord de couper le cordon chirurgical avec la mauvaise mère, la mère indigne, la putain irrespectueuse de l'empire judéo-chrétien.
Parce qu'elle ne l'a pas nourri... mais empoisonné sa vie avec ses paradis artificiels.
Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, la Charia est incontournable pour tous ces jeunes révolutionnaires qui n'ont que leur cœur pour laver l'affront... pour affronter nos démons.
Avant la liberté... la nécessité de passer un bon coup de balai... pour rompre une bonne fois pour toutes avec la religion de l'argent, avec le diktat de l'empire financier qui s'exprime en or jaune ou noir.
Ils sont obligés de sortir leur Dieu du grenier pour affronter le dieu usurpateur, le dieu affiché sur le dollar américain. Exit le veau d'or! Celui qui leur a valu des siècles de dictature des pères indignes et des faux-frères. Tous ceux qui étaient au service de la matrice capitaliste et impérialiste.
La Charia n'est pas la voie du salut mais la seule voix crédible sur le chemin du Salut.
Il faut leur pardonner d'atteindre leur but, en passant par derrière...
Parce que l'ennemi est partout, pour corrompre et aliéner de nouveau les futures générations... il est ici... il est là... dans notre hamburger, dans notre i-phone, sur notre petit écran pour nous familiariser avec ses taux d'intérêt.
La bourse ou la vie... le printemps arabe a choisi Dieu pour mettre fin à cette logique binaire qui n'a rendu personne ni heureux, ni meilleur.
L'occident a tout divinisé, ses hôtels et ses bordels. Sa mauvaise liberté et sa fausse monnaie.
La Charia va proclamer bientôt à Tunis comme à Tripoli... au Caire comme à Damas... le crépuscule de ces dieux parce que, disent-ils, il n'y a d'autre Dieu que Dieu... je n'y crois pas mais j'y souscris...
Parce que ça va nous laver de la tête aux pieds... ça va nous débarrasser de toutes les saletés et de toutes les obscénités. Qui peut mieux dire ?
Step by step... avant de s'installer quelque part, on commence par nettoyer. La Charia nous promet un grand nettoyage. Je dis oui et je serai du voyage !
http://www.lejournaldepersonne.com/2011/11/la-checharia/


Dimanche 27 Novembre 2011


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires