Néolibéralisme et conséquences

La Banque centrale européenne obtient des pouvoirs illimités


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 11 Décembre 2018 - 02:00 AMLO : « Privatiser, c’est du vol »



Kirill Bezverkhi
Vendredi 14 Septembre 2012

La Banque centrale européenne obtient des pouvoirs illimités

La Commission européenne a présenté un projet de loi selon lequel la Banque centrale européenne devient régulatrice de toutes les banques de la zone euro. La BCE peut mettre à l'amende où tout simplement fermer les organisations financières qui n'exécuteront pas les ordres de Francfort-sur-le-Main.

Selon l'économiste principal de la compagnie Finam Management Alexandre Osine, si la proposition de la Commission européenne est adoptée, cela permettra d'améliorer sérieusement à court terme la situation économique dans l'Ancien Monde.

La création d'un régulateur unique est une base qui permettra de faire du fonds européen de stabilisation une structure qui créditera directement les banques. A mon avis, on peut dire que l'Europe a créé un système de stabilité assez sûr. La base de croissance est créée pour l'année prochaine.

Cependant, certains ne considèrent par le nouveau mandat de la BCE comme une panacée contre la crise. Selon l'économiste principal de la compagnie d'investissements Uralsib Kepital Alexeï Deviatov, l'unification de la politique budgétaire et fiscale serait beaucoup plus utile pour l'Europe.

Je ne pense pas que cela permettra de surmonter la crise parce qu'elle est provoquée par un déficit important, par les dettes de certains pays de la zone euro, il faut s'unir du point de vue de la politique fiscale. Il faut que l'Etat soit fédératif avec un organe unique responsable de la politique budgétaire et fiscale.

Pour que la BCE élargisse ses pouvoirs, tous les pays qui font partie de l'UE doivent approuver cette proposition. Cependant, selon Alexeï Deviatov, certains pays seront surement contre.

Le processus de transfert de souveraineté au centre est toujours un processus douloureux pour tous les pays. Si les pays périphériques se trouvant dans une situation financière compliquée sont prêts à un compromis, les petits pays européens dont la situation financière est moins difficile, tels que la Finlande et la Suède, seront préoccupés par le transfert d'une partie de leur souveraineté vers le centre.
La Grande-Bretagne peut se prononcer contre l'initiative de la Commission européenne. Le Royaume-Uni ne fait pas partie de l'UE, cependant les banques britanniques sont présentes sur le marché de l'UE, ce qui veut dire qu'elles sont partiellement sous la juridiction de la Banque centrale.

french.ruvr.ru/



Vendredi 14 Septembre 2012


Commentaires

1.Posté par Al Damir le 14/09/2012 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est le commencement de la fin de la souveraineté de chaque Etat Européen dans la voie de l'instauration et la consolidation du Gouvernement du Nouvel Ordre Mondial des finances et des banques privées.

2.Posté par Marie-Thérèse le 14/09/2012 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Banque centrale européenne obtient des pouvoirs illimités

le POUVOIR sur quoi ? sur qui ? les pauvres ?

QUI leur a donné se POUVOIR ? c'est la banque centrale qui c'est donné ses POUVOIRS ? il serait bien
d'avoir le nom et le pedigré des personnes qui ont donné se pouvoir ],QUI SONT-ELLES ? LES PEUPLES qu'ont -ils a dire ? puisque

logiquement personne a voté pour donner se POUVOIR , c'est le diable qui a donné ce pouvoir ? il a visage ?

une fonction ? il habite OU ? A la BCE il faut qu'ils arrête de fumer la moquette ,ou se shooter a la coca

3.Posté par bitat le 14/09/2012 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aujourd'hui nous retrouvons quotidiennement la " méthode Monnet ", dans des articles et des discours de politiques. La Chancelière fédéral Merkel et le président de la répuiblique Française Hollande déclarent en permanence que la solution, c'est plus d'Europe. Ils rerinent presque quotidiennement à la population qu'il faut" transférer à Bruxelles " encore plus de compétences nationales, surtout dans le secteur budgétaire (ce qui mènera forcément à une union politique).

Les Rothschild Contrôlent les banques centrales du monde Occidental (via l'impérialisme U.S), savent bien tout le bénéfice qu'ils en retirent puisque c'est leur ancêtre qui a inventé le principe. En mettant la corde au cou des gouvernements ils sont assurés de garder le contrôle dessus. Et quand cela dure depuis des siècles alors le pouvoir est solide. Ne croyez pas qu'il existe des banques centrales d'état, en vérité elles sont toutes privées et contrôlées par un cartel bancaire dominé par les Rothschild l'initiateur du projet. Car c'est lui (Baron de Rothschild) le premier à avoir privatisé la banque centrale Anglaise et avoir importé le concept avec l'aide de Rokefeller aux USA. Cela s'est concrétisé par l'indépendance de la Fed Resrv US en 1913 qui n'est ni fédérale, ni de réserve, ni même américaine ! En France notre banque centrale est privée depuis 1973 " grâce " à la loi Giscard-Pompidou ( ex-directeur général de la banque Rothschild). Or vous constaterez que la dette de la France commence exactement à cette époque pour augmenter exponentiellement car c'est là tout le système. Il est basé sur l'octroi de crédits à intérêts qui finissent par s'accumuler et devenir inremboursables. Un système impossible à gérer à moin de le détruire.

La BCE Européenne étant elle aussi Européenne et sous contôle des Rothschild exactement comme les banques Centrales des pays Arabos-Musulmans.

La haute finance a financé les deux côtés de toute les guerres depuis au moins les guerres napoléoniennes lorsque les Rothschild de France financaient Napolépon et les Rothschild d'Angleterre financaient la couronne et le duc Wellingon. En ce sens, l'histoire nous a prouvé sans conteste possible que les révolutions violentes n'ont rien amenés de progressiste dans nos sociétés. La grande Révolution Française de 1789-1793, la révolution de 1848, la révolution Russe de 1917 n'ont été que des révolutions bourgeoises qui écartèrent le peuple et le pouvoir populaire très vite pour laisser place libre à une nouvelle aristocratie toujours à la solde des marchés et donc des banquiers. Après avoir analysé l'histoire, il est devenu évident que notre problème à nous les peuples, est un problème systémique. En effet, quelque soit le " système " mis en place : monarchie, monarchie constitutionelle, république en mode de " démocratie parlementaire ", le pouvoir est toujours centralisé aux mains de petit nombre, tous des aristocrates de " droit divin " ou de" droit constitutionelle ", ce qui n'est de fait qu'un outil de validation de la caste dirigeante qui est au service non pas des peuples et du bien-être commun, mais des marchés, du profit et des intérêts du petit nombre et qui garantissent une " rente d'état " à ses serviteurs obbédients.

4.Posté par VIRGILE le 14/09/2012 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Évidemment que les bansters sionistes sont à l’œuvre pour imposer leur hégémonie planétaire. Ce qu'ils ont réussi à faire en Angleterre puis aux USA leur donne des forces pour phagocyter le monde entier et en priorité les pays qui ont la bombe atomique, seul insecticide qui mettra fin au règne su sionisme international.

Bien sûr et grâce à Dieu, deux pays résistent aux fantoches sionistes, à savoir les Russes et les Chinois. Les Russes ont déjà payé très cher le bolchévisme et le trotskysme juif par dizaine de millions de morts. Il y aura tôt ou tard une revanche au nom de la Justice. Quant aux chinois, ils sont hermétiques aux conneries judéo-chrétiennes version Zion. Et c'est tant mieux, ils pourrons bombarder en toute objectivité...

Cela fait longtemps que les pays d'Europe ont perdu leur souveraineté où tout se décide à Bruxelles (Washington/tel Aviv) par des fonctionnaires qui ne sont même pas élus...et souvent issus de Golman Sachs en matière économique.

Mais chaque système a une limite et une fin, c'est la leçon majeure de l'Histoire. Aujourd'hui, le talmudo-sionisme rayonne, fierté de Satan et de sa lumière luciférienne. Demain, ce sera autre chose. Entre temps, il y aura une terrible et pénible guerre mondiale et là, les juifs réformés ne pourront plus se servir du paravent US pour perpétrer leurs crimes abominables.

En effet, la lumière émise par Zion, n'est que ténèbres, chaos, guerres, maladies, épidémies, tremblements de terre et autre fléaux de l'homme sioniste qui meurtrissent l'Humanité.

Mais l'Homme a un puissant instinct de survie et il l'utilisera au Temps marqué par Dieu pour éradiquer la communauté qui crucifie l'humanité sur l'autel de la cupidité et de toutes les débauches.

Dieu nous avait averti: Ou Dieu ou Mammon...

5.Posté par Candide le 15/09/2012 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rectificatif Mr Kirill Bezverkhi

Le Royaume Uni est intégré à l 'Union Européenne depuis 1973
mais reste résolument hors de la zone Euro .

Les Britanniques sont là pour percevoir les subventions de l'Europe mais ils se gardent bien sur les conseils avisés des experts de la city d'entrée dans la zone Euro . Ce n'est pas pour rien qu'on surnomme ce pays la Perfide Albion . Ces Anglo-saxons ont conquis le monde entier aux travers de leurs empires et continus à manipuler les Nations avec leurs places fortes financières ( La City et
Wall street US ) ainsi que leurs paradis fiscaux .

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires