Conflits et guerres actuelles

LUC MICHEL INTERVIEWE PAR ‘LA VOIX DE LA RUSSIE’: A QUI PROFITE LE CRASH DU BOEING 777 DE LA MALAYSIA AIRLINES?


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 02:04 « ILS » la veulent leur sale guerre

Mardi 18 Septembre 2018 - 11:02 Les revendications occidentales sur la Syrie



Zeynel CEKICI
Mardi 22 Juillet 2014

LUC MICHEL INTERVIEWE PAR ‘LA VOIX DE LA RUSSIE’: A QUI PROFITE LE CRASH DU BOEING 777 DE LA MALAYSIA AIRLINES?
# PCN-SPO/ LUC MICHEL INTERVIEWE PAR ‘LA VOIX DE LA RUSSIE’: « CUI PRODEST ? » … A QUI PROFITE LE CRASH DU BOEING 777 DE LA MALAYSIA AIRLINES?
 
Igor YAZON, pour la Radio ‘LA VOIX DE LA RUSSIE’ (Rossiya Segodnya), interroge Luc MICHEL à propos du crash du Boeing d’Air Malaisia au dessus de Donetsk. Mais aussi des sanctions contre la Russie et de la compétition entre les industries d’armement occidentales et russes. Tous dossiers étroitement liés à la crise ukrainienne et au dossier d’Air Malaisia  …
 
PCN-SPO avec La Voix de la Russie/
2015 07 21/
 
« CUI PRODEST ? » … A QUI PROFITE LE CRASH DU BOEING 777 DE LA MALAYSIA AIRLINES?
 
# Igor YAZON / LVdlR :
Cui prodest ?
 
# Luc MICHEL :
A qui profite le crime ? C’est assez simple, déjà il faut regarder a qui il ne profite pas. Certainement pas à la République du Donbass car c’est une catastrophe pour eux en terme d’image en Occident. D’autant plus que sur le front militaire, et cà c’est dissimulé par les médias de l’OTAN, le départ de Slaviansk n’a été qu’un repli tactique, depuis une grosse semaine maintenant, les forces de l’armée du Donbass mènent une offensive victorieuse. Cette offensive a lieu autour de la colline stratégique de Saur-Mogila, et vous constaterez comme par hasard que le crash de l’avion est dans la même région. A Saur-Mogila, les forces de Kiev ont été écrasées, le front des forces de Kiev a été brisé en deux, le fameux bataillon ukrainien Azov, constitué de néonazis ukrainiens et européens, ainsi que de mercenaires français, italiens, britanniques, polonais qui se battent en Pologne, du coté des forces de Kiev, a été décimé.
 
Il y a des témoignages, j’en ai publié sur les réseaux sociaux. Ce sont des jeunes soldats de la garde nationale qui téléphonent dans des émissions de télévision a Kiev, où il y a un grand mouvement de mères, de mamans, voulant arrêter la guerre. Et ces soldats témoignent que leurs unités sont détruites à 90%. Il y a un document du Ministre de l’Intérieur de Kiev Avakov qui circule et évoque des milliers de morts. Donc, voir arrêter cette offensive, cela arrive au bon moment.
 
Deuxièmement ce qui permet encore Kiev de garder une présence militaire, ce sont les bombardements aériens. Pendant que la presse occidentale pleure les morts du crash – et elle a raison de le faire -, elle oublie de pleurer les dizaines et dizaines de civils à Lougansk, Donetsk et dans les petites villes autour, massacrés chaque nuit par l’aviation de Kiev. Donc pour la république du Donbass c’est une catastrophe.
 
Deuxièmement, cela ne profite pas à Moscou, c’est l’occasion d’une campagne de russophobie, complétée par le « Poutine bashing ». LIBERATION (Paris) a fait une grande couverture samedi, avec le grand portrait de Poutine, et le titre « Poutine accusé ». Donc, cela ne profite pas à Moscou. De plus Moscou pour l’instant a eu une action importante pour essayer de lancer un processus de paix en Ukraine, et Moscou sort d’un grand succès en Amérique latine. C’est l’émergence d’un bloc des BRICS autour de Moscou. Donc cela ne profite ni a Poutine, ni a Moscou.
 
Donc, à qui profite ce crime ?
Tout d’abord a la junte de Kiev, qui mène une sale guerre. Une guerre menée avec des armes interdites contre leur propre population. L’aviation, l’artillerie lourde. On se rappelle en 2011 de la campagne contre Kadhafi, quand on a prétendu a tort que Kadhafi faisait bombarder sa propre population. La, immédiatement, le Conseil de Sécurité s’est réuni, et on a fait la fameuse « zone d’exclusion aérienne ». Et l’OTAN a bombardé directement l’armée de Kadhafi. Mais a Kiev, il n’y a rien de tout cà. Tous les jours, l’armée de Kiev commet des crimes de guerre. Dans la sale guerre contre le Donbass, qui n’est pas une opération antiterroriste, mais une guerre civile. Et on peut même dire que du point de vue du Donbass, c’est une guerre de libération nationale. On emploie des bombes au phosphore, des missiles contre la population, des bombes a sous-munitions, des armes chimiques. Rappelez-vous des hurlements quand on a prétendu que Bashar Al-Assad avait utilisé l’arme chimique dans la banlieue de Damas. On a failli avoir des frappes occidentales (américaines, britanniques et françaises) sur Damas. Quand Kiev fait la même chose, personne ne bouge.
 
Donc, grâce au crash d’Air Malaysia, la junte de Kiev a reçu un blanc-seing des occidentaux pour continuer la sale guerre. Le Président de droite polonais, par exemple, a déclaré que Kiev avait raison d’utiliser tous les moyens possibles, dont l’aviation pour combattre les « terroristes du Donbass ». Au passage, le président polonais oublie les centaines de milliers de victimes polonaises des pogroms bandéristes entre 1941 et 1945. Les gens au pouvoir a Kiev sont les héritiers directs de Bandera. Et cà le président polonais l’a oublié, car grâce aux américains la Pologne est revenue à avoir les rêves géopolitiques qu’elle avait avant 1940. C'est-à-dire une Pologne qui dominerait en tout cas une partie de l’Ukraine, en n’oubliant pas que certains territoires ukrainiens ont été polonais jusqu’en 1939. Kiev a reçu un blanc-seing d’Obama, des français et des britanniques également pour continuer la sale guerre.
 
A qui cela profite en dernier ressort ?
Ce sont aux américains eux-mêmes, l’administration Obama ou encore ceux que j’appelle les nouveaux faucons de Washington.
 
Qui gouverne les Etats-Unis actuellement ?
Ce sont les faucons, ceux voulant une nouvelle guerre froide. On revoit les fameux néo-conservateurs de l’ère Bush, les neocons, ainsi que Brezinski qui veut absolument la confrontation et le fameux lobby antirusse, constitué notamment autour de John McCain, du sénateur Lieberman, et du vice-président Joe Bidden. Ces gens veulent la confrontation avec la Russie, et son démembrement en dernier ressort. Un plan de Brezinski vise à démembrer la fédération russe en trois Etats : Moscovie, Oural, et Sibérie orientale. C’est exactement ce qu’étaient les plans du IIIe Reich en 1941 pour détruire l’Union Soviétique.
 
Donc, ces gens poussent à la guerre, pour relancer la course aux armements. L’avantage de la course aux armements étant que le lobby militaro-industriel fera à nouveau énormément d’argent, avec de nouveaux contrats juteux pour tous ces industriels. Ce lobby est constitué de politiciens et de marchands d’arme. Autre avantage de cette course aux armements, c’est qu’elle empêchera la ré-émergence de la Russie du stade de puissance régionale à celui de puissance mondiale. Il faut se souvenir de la leçon des ‘Années Reagan’ a partir de 1980. Ce qui a détruit l’union soviétique ? Qui n’a pas perdu la guerre idéologiquement, cela est un fantasme occidental, ni militairement. Il y avait encore une armée soviétique intacte, qui va devenir l’armée russe. Ce qui explique qu’actuellement l’armée russe est encore une grande puissance. En Afghanistan, l’armée rouge avait gagné militairement sur le terrain. Mais l’Union soviétique a perdu face à l’Occident dans la course aux armements. Cette course aux armements a saigné a mort l’économie de l’Union Soviétique mais aussi de tout le bloc du Pacte de Varsovie. Et donc, le résultat en est qu’on ne savait plus produire de biens de consommation, la population était mécontente et l’économie s’est effondrée. C’est cela, que les faucons aux Etats-Unis veulent de nouveau, et donc, le crash d’Air Malaysia est pour eux « une divine surprise ». Cela tombe au bon moment et dans la bonne situation.
 
# Igor YAZON / LVdlR :
M. Luc, vous avez mentionné que l’Occident est plus intéressé à affaiblir la Russie. Voila ce qui est indiqué ce dimanche par l’agence des actualités économiques Bloomberg. Il est écrit que le premier ministre britannique, David Cameron, « multiplie les démarches auprès de l’Union Européenne pour durcir les actions contre Moscou et introduire des mesures punitives contre l’industrie de défense russe ».
 
# Luc MICHEL :
Mais c’est évidemment l’un des aspects ! Les occidentaux, qui se présentent comme des pacifiques, sont les plus gros exportateur d’armes. Dans le marché des armements, il n’y a actuellement qu’un grand concurrent pour les industries occidentales d’armement, c’est évidemment la Russie. C’est l’un des aspects aussi de la crise ukrainienne, c'est-à-dire que les industries d’armement ukrainiennes, russes, et biélorusses sont des industries pour le moment intégrées. Certains experts économiques disent qu’une des raisons pour lesquelles les occidentaux veulent contrôler l’Ukraine est à fin de détruire l’industrie d’armement ukrainienne. Il y a aussi un autre aspect, la technologie : on sait déjà que la junte ukrainienne a vendu des données technologiques de son industrie d’armement aux occidentaux. Donc on est dans un problème directement lié.
 
L’autre problème est la question des navires Mistrals. Dès que le crash est arrivé, Mme Merkel – il faut rappeler que l’Allemagne n’est ni l’alliée ni l’amie de la Russie, il y a en Allemagne un lobby pro-russe avec notamment l’ancien chancelier Schröder, prônant une alliance avec la Russie, ce sont des gens désormais extrêmement minoritaires. Comme les gens qui prônent un axe Paris-Moscou dans la classe politique française - donc Merkel est directement intervenue pour dire à la France qu’elle devait » « respecter les sanctions contre la Russie », notamment en ne vendant pas les Mistrals. Et pour une raisons psychologique, et médiatique, l’affaire des Mistrals est très importante pour les Occidentaux. Cela donc veut dire la faillite des chantiers navals de Saint-Nazaire. Ceux-ci ne tiennent plus que par ces commandes là, mais cela, tout le monde s’assied dessus.
 
Comme les sanctions dans les mois qui viennent, c’est la faillite de la dernière sidérurgie lourde européenne. On va perdre des milliers d’emplois en Belgique qui est le premier Etat concerné, a Vérone en Italie, ou au Danemark. La dernière industrie lourde européenne, elle, est a capitaux russes, elle est tenue par l’industriel russe Libzinski, c’est le groupe KLP, qui a déjà averti que » les sanctions ne lui permettaient plus d’apporter l’argent nécessaire dans l’Union Européenne pour une industrie qui n’est plus compétitive ». Voila où l’on en est.
 
La question des armements est très importante car l’un des buts des occidentaux est d’éliminer la Russie sur le marché mondial des armements. Cela a des implications militaires mais aussi politiques et diplomatiques. Pour le moment, la Russie offre une porte de sortie pour les Etats qui ne veulent pas dépendre de l’Occident.
 
Alors qu’est-ce que dépendre de l’Occident ?
Je vais vous donner un cas pratique là-dessus, afin d’être bien compréhensible. Le fournisseur d’armement, vous dépendez de lui en cas de conflit.
Pour vous donner un cas très pratique, pendant la guerre Iran-Irak (1980-1988), toute l’armée iranienne, qui était encore largement l’armée du Shah, avait besoin de pièces d’avion américaines. Les iraniens ont donc du se faire livrer par des circuits très compliqués pour avoir des pièces d’avion, qui passaient d’ailleurs par Israël, c’est la fameuse « affaire de l’Iran Gate ».
A un moment donné, l’armée de Saddam Hussein dépendait de pièces d’avion françaises à la fin de la guerre. Et à la fin de la guerre de Golfe, elle ne les avait plus.
En 1985, il y a eu le fameux raid des aviations britannique et américaine sur Tripoli (Libye), on a bombardé Tripoli et même la résidence de Kadhafi (tuant une de ses filles), il y a eu des centaines de morts, puis Kadhafi s’est rendu compte que les avions français par exemple qu’il avait achetés et qui fonctionnaient avec des radars français, n’ont pas fonctionné comme par hasard pendant l’attaque des forces de l’OTAN.
 
Donc la Russie, offre à tous ces gens une porte de sortie, une alternative. Imaginez par exemple Bashar Al-Assad dépendant des fournitures occidentales, il ne serait plus là maintenant. Donc l’industrie russe et celle des pays alliés, c’est une des cibles prioritaires de l’agression actuellement des occidentaux en Ukraine et ailleurs.
 
# Article original + Interview audio MP3 de Luc MICHEL sur :
http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/5646129/274979301/
_____________________________
 
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office


Mardi 22 Juillet 2014


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires