Proche et Moyen-Orient

LES GALEJADES DES TARTARINS DE LA SOI-DISANT « OPPOSITION SYRIENNE » ET LA CREDIBILITE PERDUE DES MEDIAS DE L’OTAN



Lundi 19 Août 2013

LES GALEJADES DES TARTARINS DE LA SOI-DISANT « OPPOSITION SYRIENNE » ET LA CREDIBILITE PERDUE DES MEDIAS DE L’OTAN
Luc MICHEL pour Syria Committees – Comités Syrie /
Avec SANA – PCN-SPO – La Libre Belgique – AFP / 2013 08 18 /
 
« l’idéologie tient une place centrale dans sa stratégie (celle d’Assad). Le régime a réussi à convaincre ses troupes qu’elles se battent pour défendre la Syrie contre le terrorisme islamiste (…) Pendant ce temps, Bachar el-Assad donne des interviews dans lesquelles il apparaît plus ferme que jamais, et évoque même sa participation à une présidentielle en 2014 (…) tout en sécurisant les zones qu’il contrôle, avec l’appui de milices populaires »
- Fabrice Balanche, spécialiste de la Syrie au CNRS (6 juin 2013)
 
Je traitais précisément il y a quelque jours dans un éditorial de la valeur des infos diffusées par les médias de l’OTAN (1) à propos de la Syrie.
L’actualité me donne à nouveau l’occasion de disséquer les mediamensonges sur la Syrie des presstitutes au service de Washington.
Le dernier en date, répercuté ce 18 août 2013 par l’AFP, Belga et repris par la très sérieuse Libre Belgique (Bruxelles : « Effondré, al-Assad ne gouvernerait plus la Syrie » (sic).
 
AHMAD JARBA MENT, LES MEDIAS DE L’OTAN REPRENNENT ET APPUIENT …
 
Derrière ce qui apparaît plus comme une galéjade, digne d’un tartarin de Tarascon, le tartarin « chef de l'opposition syrienne » Ahmad Jarba. Plus connu comme traficant d’armes et homme-lige des Saoudiens. Jarba a déclaré que le président Bachar al-Assad était « effondré » (sic) et que « la Syrie était en fait gouvernée par son allié iranien », dans un entretien paru dimanche. Jarba a en outre affirmé que « les combattants de l'opposition contrôlaient désormais près de la moitié du territoire syrien et que les prochains mois seraient "décisifs" (...) Bachar est un assassin et un criminel et je crois qu'il n'existe plus (politiquement), car il est effondré », a déclaré M. Jarba à al-Hayat, un journal à capitaux saoudiens.
 
Le chef de la pseudo « opposition » - made in Ryad – Washington – Tel-Aviv, à ce stade ce n’est plus de la prostitution politique mais de l’abatage de masse -  a de plus répété son refus "que Bachar ou quelqu'un de son clan" prenne part à une solution politique au conflit syrien. Ajoutant en pleine galéjade, « De toute manière, Assad ne gouverne pas en ce moment la Syrie, les véritables dirigeants sont les gardiens de la Révolution iraniens (...) et les combattants du Hezbollah chiite libanais soutenu par Téhéran (…) Avant nous combattions une armée du régime, affaiblie et découragée, sujette à de nombreuses défections. Aujourd'hui nous combattons une armée possédant les armes les plus sophistiquées et conduite par les gardiens de la Révolution, le Hezbollah et les Houthis (rebelles chiites du Yémen).
 
LES MEDIAMENSONGES DE JARBA DEMONTES
 
Premier médiamensonge .
Prétendre que le président Assad serait « effondré » est indéfendable. Alors que Assad multiplie les apparitions publiques depuis le 1er mai dernier (2), sur la ligne de Front notamment (3). Sa précédente apparition télévisée fut pour la cloture du Ramada, à la Grande Mosquée de Damas (4). Elle montre un Assad détendu, souriant, sur de lui. Et ce jour, nous y reviendrons, il recevait une délégation des partis arabes mauritaniens. Honte particulièrement à La Libre Belgique qui illustre les galéjades de Jarba d’une photo précisément extraite de la video d’Assad à la Grande Mosquée de Damas ! Le poids des mensonges, le choc des photos détournées. Et la déontologie aux abonnés absents …
 
Second méadiamensonge.
La présence des iraniens aux commandes. Si l’axe géopolitique Damas-Téhéran-Herbollah est une réalité, c’est méconnaître la solidité de l’Etat ba’athiste, du Parti Ba’ath et de son idéologie, que de les décrire sous influence ou contrôle.
J’apporterai mon témoignage personnel. J’étais à Damas à la mi-juin 2013 et j’y ai été impressionné précisément par l’organisation et la détermination des forces loyalistes : Armée Arabe Syrienne, services anti-terroristes, milices populaires. Et par l’appui de la population dont elles bénéficient. J’ajouterai que j’ai aussi vécu les derniers mois de la Jamahiriya libyenne au printemps-été 2011. J’étais à Tripoli notamment pour l’organisation de la seule conférence internationale qui y fut organisée, sous les bombes de l’OTAN, pour défendre la Libye. Là il y avait détermination et soutien populaire, mais l ‘état s’était déorganisé et sa colonne vertébrale, le MCR, avait disparu en quelques jours. Rien de tout cela en Syrie et particulièrement un Ba’ath épuré, réorganisé, et un leadership sur de lui.
 
Troisième médiamensonge.
« une armée du régime, affaiblie et découragée, sujette à de nombreuses défections ». C’est exactement l’inverse. J’ai longuement traité de ce sujet dans un récent éditorial (5), citant notamment les analyses de Francis Balanche, expert au CNRS. L’Armée Arabe Syrienne – qui fête ce 31 juillet les 68 ans des forces armées syriennes – est depuis la Révolution ba’athiste de 1963 une armée politique, bâtie sur une éthique et des principes idéologiques solides (ce dont ne se choqueront que les presstitutes occidentales) : ceux du Ba’ath. Panarabisme – Libération nationale – Défense du peuple. Ce sont ces valeurs qui sont au cœur du combat de libération nationale que mène actuellement l’Armée Arabe Syrienne.
Assad est en train de réussir la conquête des âmes et des cœurs, dans laquelle les théoriciens français de la « Contre-insurrection » (lors des guerres de décolonisation) voyaient la clé des combats. Ce que confirme Balanche : « une partie de la population fuit les territoires occupés par les rebelles pour rejoindre ceux tenus par le régime, car elle s’y sent plus en sécurité ».
C’est cette cohésion et cette force idéologique que n’ont toujours pas compris les stratèges de l’OTAN et les mercenaires arabes de l’Occident qui attendaient un « effondrement rapide » et l’ « isolement du clan Assad ».
 
ET LA SITUATION SUR LE FRONT ?
 
Peu avare en rodomontades, Jarba a aussi « lancé un nouvel appel aux pays le soutenant de fournir des "armes modernes" aux rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) ». « La rébellion n'a cessé de réclamer des armes lourdes pour protéger les zones civiles de la puissance de feu du régime », nous disent l’AFP et La Libre … Odieux au moment où les djihadistes de l’ASL commettent massacres sur massacres, en particulier près de Lattaquié et au Kurdistan syrien (6).
 
Selon Jarba, « les armes promises pourraient "changer le cours" du conflit "au profit du peuple syrien", dans la mesure où la rébellion contrôle désormais "des zones des grandes villes comme Damas, Lattaquié (ouest) et Hama (centre)" mais surtout de grands pans de territoires dans les campagnes ». Affirmations gratuites démenties par la situation réelle sur le tarrain. Mais immédiatement confirmées par les médias de l’OTAN. L’AFP et la Libre assènent en conclusion : « De larges zones dans le nord et l'est de la Syrie sont sous contrôle rebelle, mais la majorité des grandes villes sont aux mains du régime, à l'exception de Raqa (nord). Le chef de l'opposition a enfin affirmé qu'il possédait "des données permettant d'affirmer que les prochains mois (seraient) décisifs dans l'histoire de la révolution de notre grand peuple". »
 
En réalité, l’ASL est réduite à Damas aux attentats de petits commandos terroristes dans la banlieue, traqués par l’Armée sans relâche. A Homs, l’ASL ne contrôle plus que quelques rues. Qusseir et Quneitra sur le Golan sont libérés. La Bataille d’Alep  est engagée et l’ASL n’y contrôle plus que les deux cinquièmes. Sans oublier les combats menés par les Forces d’auto-défense kurdes du PYD contre les djihadistes, appuyés par les forces spéciales turques dans le Nord syrien.
 
ET LA « BATAILLE DES CÔTES » ???
 
La grande affaire du moment, c’est la "bataille de la libération des côtes" Planifiée  par les services saoudiens du prince Bandar et qui visait à une offensive menée essentiellement par des djihadistes non syriens, notamment de l’UE, issus des rangs du Jabat al-Nusra (al-Qaida en Syrie) et de l’Etat islamique en Irak et au Levant (al-Qaida en Irak), pour isoler ou prendre Lattaquié. Là aussi, malgré les armes – dont des missiles – livrées par Ryad et l’OTAN (France et Grande-Bretagne notamment), l’Armée Arabe Syrienne marche vers la victoire
 
Les opérations de l'armée syrienne pour ratisser la province côtière de Lattaquié en sont en effet à leur dernière étape. « Il est clair que l'Armée syrienne est déterminée à nettoyer Lattaquié puis à relier cette province à Idleb , à l'est du pays. l'armée vise surtout à couper les voie d'approvisionnement des terroristes à Lattaquié » commente SANA. Les sources militaires syriennes disent que « l'Armée ne permettra plus une reconduction de la bataille de la libération des côtes syriennes ». L'Armée contrôle désormais les sommets des collines stratégiques de Lattaquié . les terroristes reculent sur tous les fronts après avoir commis de nombreux crimes ...
 
ET ASSAD ? SI « EFFONDRE » QUE CA ???
 
Pendant que les médias de l’OTAN donnent la parole sans réserve ni critique aux bonimenteurs de la pseudo ASL et osent titrer sur un « Assad effondré » (sic), que fait vraiment le président syrien ?
 
Précisément ce 18 août, le président Assad recevait une délégation de partis mauritaniens venus le soutenir (7). Un Assad pugnace et déterminé a affirmé à la délégation mauritanienne « l'importance du rôle des Partis nationaux, des syndicats et des organisations populaires arabes dans le renforcement de la sensibilisation populaire et l'éveil national face aux plans visant à démembrer la région en l'entraînant à des conflits absurdes, dont le premier profiteur est l'ennemi sioniste ». Il a aussi rappelé que « la Syrie a accueilli favorablement tous les efforts sincères déployés pour parvenir à une solution politique de la crise, tout en réitérant sa résolution à faire face au terrorisme jusqu'à son éradication de par la cohésion entre l'armée et le peuple ».
 
De leurs côté, les membres de la délégation ont indiqué que « la Syrie avait payé et continue à payer le prix de son rôle national pionnier et de son soutien à la résistance face aux projets qui visent la nation arabe ». Ils ont apporté leur « pleine solidarité avec le peuple, l'armée et la direction en Syrie », exprimant « leur confiance en sa capacité de sortir de la crise plus forte et plus cohérente ».
 
Après ce barnum médiatique, une chose est sûre : ce qui s’est effondré c’est la crédibilité des médias de l’OTAN …
 
Luc MICHEL
 
http://www.syria-committees.org/syria-committees-les-galejades-des-tartarins-de-la-soi-disant-opposition-syrienne-et-la-credibilite-perdue-des-medias-de-lotan/
__________________________
 
(1) cfr. Luc MICHEL, FOCUS / GUERRE MEDIATIQUE EN SYRIE (1) : QUE VALENT LES INFORMATIONS DES MEDIAS DE L’OTAN ?
sur http://www.lucmichel.net/2013/08/08/luc-michel-focus-guerre-mediatique-en-syrie-1-que-valent-les-informations-des-medias-de-lotan/
 
(2) SYRIA COMMITTEES – COMITES SYRIE / LE PRÉSIDENT ASSAD AVEC DES OUVRIERS SYRIENS À DAMAS POUR LE 1ER MAI
sur http://www.syria-committees.org/syria-committees-comites-syrie-le-president-assad-avec-des-ouvriers-syriens-a-damas-pour-le-1er-mai/
 
(3) KH & LM, ASSAD : UN PRESIDENT SÛR DE LA VICTOIRE,
sur http://www.syria-committees.org/syria-committees-assad-un-president-sur-de-la-victoire/
 
(4) Cfr. PCN-TV / TV SYRIA : BACHAR AL-ASSAD A LA MOSQUEE ANAS BIN MALEK A DAMAS
sur http://www.syria-committees.org/pcn-tv-tv-syria-bachar-al-assad-a-la-mosquee-anas-bin-malek-a-damas/
et Luc MICHEL, FOCUS / GUERRE MEDIATIQUE EN SYRIE (1) : QUE VALENT LES INFORMATIONS DES MEDIAS DE L’OTAN ?
sur http://www.lucmichel.net/2013/08/08/luc-michel-focus-guerre-mediatique-en-syrie-1-que-valent-les-informations-des-medias-de-lotan/
 
(5) Cfr. Luc MICHEL, POURQUOI L’ARMEE ARABE SYRIENNE A TENU BON !?
sur http://www.syria-committees.org/syria-committees-pourquoi-larmee-arabe-syrienne-a-tenu-bon/
 
(6) Voir – exemple hélas parmi tant d’autres - :
PCN-TV/ TV SYRIA : CRIME DE GUERRE DJIHADISTE A LATTAQUIE !
sur http://www.syria-committees.org/pcn-tv-tv-syria-crime-de-guerre-djihadiste-a-lattaquie/
 
(7) Notons que la délégation mauritanienne, qui a mené une série d'entretiens avec les hauts responsables syriens, est composée du secrétaire-général du Parti unioniste démocratique socialiste, Mahfouz Weld Laaziz, du vice-président du Parti du front populaire, Mahmoud al-Talabeh, du président du Parti socialiste démocratique Asleko Ahmad Omar, et du secrétaire-général des Syndicats professionnels mauritaniens, Abdallah Saleh al-Charif.
____________________________
 
Photos : Pendant que les médias de l’OTAN titrent sur un « Assad effondré » (sic), le président syrien, pugnace et déterminé fait part de sa certitude dans la victoire à une délégation mauritanienne à Damas, ce 18 aoùt 2013 …


Lundi 19 Août 2013


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires