RELIGIONS ET CROYANCES

LES 10 SUNNAS DE PHARAON ET LES 5 SUNNAS DE BELKYS


Dans la même rubrique:
< >

Louange à Allah et prière et paix sur son prophète. Les sunnas de Pharaon et Belkys dont il est question ici ne concernent pas la croyance et la pratique religieuse, mais la manière de dialoguer, d’échanger et de se comporter face à une opinion différente.


Ben Halima Abderraouf
Lundi 23 Janvier 2012

LES 10 SUNNAS DE PHARAON  ET LES 5 SUNNAS DE BELKYS

Louange à Allah et prière et paix sur son prophète. Les sunnas de Pharaon et Belkys dont il est question ici ne concernent pas la croyance et la pratique religieuse, mais la manière de dialoguer, d’échanger et de se comporter face à une opinion différente.

  1. « Je ne vous fais voir que ce que je vois et je ne vous guide que sur la voie de la raison » (40/29). Voici le plus important principe de la mentalité pharaonienne : « je ne vous montre que ce que je vois » ; tout ce que je vous explique, c’est parce que j’en suis profondément convaincu. « Et je ne vous guide que sur la voie de la raison » : de surcroît, c’est cela qui est bon et juste, donc inutile de chercher ailleurs ou d’écouter un autre : mon avis est le bon et il vous suffit largement.

  2. « Je crains qu’il ne vous change votre religion ou qu’il ne fasse régner la corruption sur terre » (40/26). Surtout ne l’écoutez pas, car vous êtes faibles et il vous influencera en mal alors laissez-moi vous protéger de son influence.



  3. « On dit aux gens : « êtes-vous tous là ? Peut-être suivrons-nous les sorciers s’ils sont vainqueurs » » (26/39-40). Annoncer sa victoire certaine avant la confrontation.

  4. « Ne t’avons-nous pas élevé parmi nous depuis ta naissance et n’as-tu passé parmi nous plusieurs années de ta vie ? N’as-tu point commis ton fameux forfait en dépit de toute reconnaissance ? » (26/18-19). Attaquer l’adversaire sur sa vie personnelle et son passé au lieu de discuter du sujet dont il est question et juger les opinions par les personnes au lieu de les considérer objectivement.

  5. « Qu’en sera-t-il alors des premières générations ? » (20/51). Détourner la discussion vers des hors sujets et des culs de sacs quand on est dépassé par les arguments.

  6. « Apporte-la donc (la preuve évidente) si tu es un homme sincère » (26/31) « Quel que soit le signe que tu nous apporteras pour nous ensorceler, nous ne sommes pas disposés à le croire » (7/132). Réfuter toutes les preuves et arguments qui ne vont pas dans son sens alors qu’il était le premier à réclamer des preuves.

  7. « Si tu adoptes un autre Dieu que moi, je te mettrai sûrement en prison » (26/29). Si on échoue par la voie du dialogue et qu’on n’a plus d’arguments pour convaincre, on passe à la manière forte.

  8. « Mais il n’est en réalité que votre grand maître qui vous a appris la magie » (20/71). Se placer au-dessus des spécialistes et experts et les accuser d’incompétence ou de parti-pris si leur opinion n’est pas conforme à la nôtre.

  9. « Quand les sorciers arrivèrent, ils dirent à Pharaon : « avons-nous une récompense certaine si nous sommes les vainqueurs ? Il dit : « oui, et vous serez parmi les favoris » » (26/41-42). Récompenser et honorer les participants en fonction de leur adhésion à sa cause et non en fonction de la vérité.

  10. « Nous en fîmes un précédent (salaf) et un exemple pour les générations futures » (43/56). Si vous constatez les neuf premières sunnas de Pharaon dans votre vie, alors vous êtes un Salafi. Salaf veut dire un prédécesseur qui a fait un antécédent, et le salafi est celui qui suit cet antécédent, et la seule fois qu’Allah emploie ce mot dans le Coran est pour Pharaon. Si vous suivez la sounna de Pharaon vous êtes un salafi… de Pharaon.

 

Allah nous donne un modèle de gestion humaine par la concertation (choura), l’écoute et l’échange à travers l’histoire de Belkys la reine de Saba (même s’il n’y a pas certitude sur son nom) dans la sourate Les Fourmis.
 

«Elle dit : Ô éminents seigneurs ! On vient de me jeter une noble lettre (29). Elle vient de Salomon et c’est : « au nom de Dieu le Miséricordieux par essence et par excellence (30). Ne vous montrez point orgueilleux avec moi et venez à moi en toute soumission » (31).

1 Ainsi la choura commence par réunir les concernés et leur exposer la situation. Cela permet à tout le monde de se concentrer sur le sujet, de saisir les enjeux de la situation et de réfléchir avec les mêmes données.
 

« Elle dit : Ô dignitaires de la cour ! Donnez-moi votre avis dans cette affaire qui me touche et je ne prends jamais de décision si ce n’est en votre présence (32) ».

2 Voici le cœur de la choura – concertation ou consultation : le responsable, quel que soit son niveau de connaissance, d’expérience et de maîtrise du sujet ne prend jamais de décision sans en discuter avec son équipe car il ressent un doute sur la pertinence de sa propre position, il espère trouver une idée meilleure chez ses camarades ou un moyen d’améliorer son idée et il cherche leur accord et leur collaboration avant de prendre la décision. Par ailleurs elle a laissé la liberté à chacun de s’exprimer selon son désir au lieu d’interroger un par un ou de cadrer les interventions d’une façon ou d’une autre.
 

« Ils dirent : Nous disposons d’une grande force et nous sommes durs au combat et la décision revient à toi. Réfléchis à ce que tu vas ordonner (33) ».

3 Voici le modèle pour l’équipe qui est avec le chef : donner son opinion en toute franchise ; manifester qu’on est soi-même prêt et engagé entièrement dans la cause qui nous réunit ; et être prêt à accepter la décision du chef quelle qu’elle soit.
 

« Elle dit : quand les rois rentrent dans une cité, ils la corrompent, humilient les personnalités les plus hautes et c’est ainsi qu’ils agissent (34) ».

4 Avant de trancher, elle a expliqué les conséquences de la guerre et a donné des exemples. En effet en étudiant toutes les guerres on s’aperçoit que la plupart du temps les belligérants minimisent la force de leurs adversaires et les conséquences de la guerre et souvent même les gagnants ont tout perdu. Cela évite de prendre une décision incomprise du groupe qui risque de créer une fracture dans le groupe et une contestation de la valeur du leadership.
 

« Je vais leur envoyer un cadeau et voir quelle réponse vont rapporter les messagers (35) ».

5 Ensuite elle a choisi une solution intermédiaire entre la soumission qu’exigeait Soulaymane alayhi salam et la résistance que proposait son conseil : envoyer un cadeau pour tâter le terrain et chercher un arrangement. Ah, si seulement les présidents aujourd’hui s’échangeaient des cadeaux au lieu de se faire la guerre ! Et si seulement les groupes et tendances islamiques se rapprochaient avec respect et dialogue au lieu des critiques et de la rupture ! Et voilà l’objectif central de la choura : construire à partir des opinions, des connaissances et des expériences de tous les présents, construire une position commune enrichie par tous les aspects positifs que les uns et les autres ont souligné ; donc le meilleur qu’on puisse tirer de ce groupe, et l’émir est celui qui dirige les discussions, recherche les aspects positifs et les synthétise dans une décision finale. La qualité requise en l’émir est donc celui qui peut exploiter au mieux tous les potentiels du groupe. Qu’Allah nous aide et nous guide.



Lundi 23 Janvier 2012


Commentaires

1.Posté par popol le 24/01/2012 01:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"si vous constatez les neuf premières sunnas de Pharaon dans votre vie, alors vous êtes un Salafi."

quand j'ai lu cette phrase, j'ai eu une impression de rêver pendant une seconde, puis j'ai ri.

2.Posté par nibras le 24/01/2012 06:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent article merci pour ce précieux rappel.

3.Posté par toi le 25/01/2012 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salafi ? nous somme musulmans, SALAFI sa veut dire '' qu'ont'' comprend les textex '' corans et sounna" telle que nos prédécesseurs '' salfa c'est a dire le prophéte et les compagnons'' comprené ces textes ! et sa ne nous empéche pas de méditer sur les textes ! donc salafi c'est juste une appélation METHODOLOGIQUE, nous sommes musulmans et nous suivons nos PREDECESSEURS !

voila la réelle définition de ce fameux mot ! alors oui sauivant cette définition tout les musulmans devrait étre des salafiSTE METHODOLOGIEMENT PARLANT BIENSUR !.

et pourquoi méthodologiquement vous me direz ? la communauté musulmane a était séparer en 73 groupes comme l'avait prédit le prophéte, a cause du délaissement de la compréhension de nos prédécésseurs ''salaf'' et que d'autres thologicien ont innover dans la religion ''bidaa" surtout dans la croyance ''aqida'' mais s'ils se sont retenu sur la compréhension des salaf ils ne serait pas la cause de cette SEPARATION,

méditer sur les textes est une chose, mais laisser l'explication du prophète ''le plus important prédécesseur salf de la comunauté" est une autres chose.

j'espère que vous avez compris

4.Posté par Saber le 26/01/2012 06:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Apprenez Monsieur l'auteur de cet article un peu brut que "sunna" veut dire tout simplement "loi divine ou naturelle" applicable dans le droit musulman ça s'appelle "la charia" et elle est applicable dans toute sorte de domaine physique, chimique, mathématique etc...

5.Posté par fleur le 26/01/2012 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent article!

6.Posté par loyauté le 27/01/2012 01:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@saber
Salam Frère , Il m'arrive parfois de lire le Saint Coran en arabe et il me semble qu'il est aussi parfois noté sunna سنة lorsqu'il s'agit des coutumes paillennes comme celles des parents d'Abraham (haleyhi salam) et consorts.

quelqu'un peut confirmé avec versets à l'appui ? Merci

7.Posté par Saber le 27/01/2012 03:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

6.Posté par loyauté le 27/01/2012 01:02

Salem frère, le mot sunna se compose certes de lettres d'alphabets arabes mais dans le coran sacré il y a trois variantes selon les nobles versets.

1°Quand il s'agit de "sunna " nous avons deux variantes l'une veut dire "ettabiâ "الطَّبِيعَة ou la nature divine ou loi divine et l'autre "ettariqa الطَّرِيقَة ou model humain pour agir parmi les humains.

Le Butin - Al-Anfâl
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[8:38]
Dis à ceux qui mécroient que s'ils mettent fin à leurs agissements, il leur sera pardonné pour ce qui est passé ; mais s'ils récidivent, qu'ils se rappellent ce qui est advenu aux Anciens.
Al-Hijr
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[15:13]
ils ne croient pas en lui, en dépit de l'exemple laissé par les Anciens.
Le Voyage Nocturne - Al-Isrâ
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[17:77]
selon la façon dont Nous avons eu coutume d'agir avec les messagers que Nous avons envoyés avant toi ; or, tu ne trouveras pas de changement dans Notre façon d'agir.
La Caverne - Al-Kahf
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[18:55]
Les hommes n'ont été empêchés de croire, lorsque la Guidance leur est parvenue, et de demander pardon à leur Seigneur que par leur insistance à vouloir subir le sort réservé aux Anciens ou à vouloir que le châtiment les atteigne de plein fouet.
Les Coalisés - Al-Ahzâb
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[33:38]
Il n'y a rien à reprocher au Prophète au sujet de ce que Dieu a décrété pour lui, conformément à la coutume instituée par Dieu pour ceux qui vécurent dans le passé - l'ordre de Dieu est un décret inéluctable -,
[33:62]
Telle est la coutume que Dieu a établie pour ceux qui ont vécu auparavant, et tu ne trouveras pas de changement dans la coutume de Dieu.
Créateur - Fâtir
ou Les Anges - Al-Malâ'ikah
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[35:43]
leur orgueil sur la terre et leur ruse perverse. Mais la ruse perverse n'enveloppe que ses auteurs ! Ne considèrent-ils donc que la coutume de leurs ancêtres ? Or, dans la coutume de Dieu tu ne trouves ni changement ni déviation.
Le Croyant - Al-Mu'min
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[40:85]
Mais leur foi ne leur servit de rien dès lors qu'ils virent Notre rigueur. Telle est la façon dont Dieu, dans le passé, a agi envers Ses serviteurs. Et c'est ainsi que les mécréants ont couru à leur perte.
La Victoire - Al-Fath
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[48:23]
Telle est la coutume de Dieu, qui était déjà en vigueur auparavant. Tu ne trouveras dans la coutume de Dieu aucun changement.

2° Cas nous un sens qui définit un temps "sanatin ou sanaten سَنَةً ou سَنَةٍ

La Vache - Al-Baqara
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[2:96]
Tu les trouveras plus avides de vivre que tous les autres hommes, y compris les associateurs. Tel d'entre eux voudrait pouvoir vivre mille ans, mais être prolongé ne lui éviterait pas le châtiment. Dieu voit parfaitement ce qu'ils font.
La Table Servie - Al-Mâ'ida
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[5:26]
Dieu dit : " Ce pays leur est désormais interdit durant quarante ans, pendant lesquels ils erreront sur la terre. Ne te tourmente donc pas pour ce peuple pervers ".
Le Pèlerinage - Al-Hajj
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[22:47]
Ils te pressent de hâter le châtiment ; mais Dieu ne faillit jamais à sa promesse. Un seul jour, pour Dieu, est en vérité comme mille ans de votre comput.
L’araignée - Al-'Ankabût
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[29:14]
Nous avons envoyé Noé à son peuple. Il demeura avec lui durant mille ans, moins cinquante ; puis le déluge les emporta parce qu'il étaient iniques.
La Prosternation - Al-Sajda
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[32:5]
Du ciel, Il ordonnance les choses de la terre, puis Il fait tout remonter vers Lui en un Jour dont la durée est de mille ans selon votre comput.
Les Dunes - Al-Ahqâf
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[46:15]
Nous avons recommandé à l'homme la bonté envers ses père et mère. Sa mère l'a porté avec peine et elle l'a enfanté avec peine. Entre le début de la grossesse et le moment du sevrage, trente mois se sont écoulés. Plus tard, lorsqu'il est parvenu à sa pleine maturité et qu'il a atteint l'âge de quarante ans, il a dit : " Mon Seigneur ! Inspire-moi de Te remercier pour les bienfaits dont Tu m'as comblé, ainsi que mes parents, et de faire le bien que Tu agrées. Accorde-moi une descendance vertueuse. Je suis revenu à Toi et, assurément, je compte parmi ceux qui Te sont soumis (muslimûn) ".
Les Degrés Ascendants - A-Ma'ârij
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[70:4]
Les anges et l'Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans.

3°Cas il s'agit des âges ou usure des âges "sinaten سِنَةً

La Vache - Al-Baqara
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[2:255]
Dieu ! Il n'y a de dieu que Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même. Ni l'assoupissement, ni le sommeil n'ont de prise sur Lui. A Lui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Qui pourrait intercéder auprès de Lui, sinon avec Sa permission ? Il sait ce qu'il y a devant les hommes et ce qu'il y a derrière eux ; mais ils n'embrassent de Sa science que ce qu'Il veut. Son Trône s'étend sur les cieux et sur la terre, et leur garde ne Lui pèse pas. Il est le Sublime, le Magnifique.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires