MONDE

LE "POURQUOI" D'UNE HAINE (2 / 3)


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 31 Octobre 2018 - 02:26 Le discours enflammé de Kadhafi (Vidéo 08.02.1988)



zeinab abdelaziz Prof. emérite de civilisation française
Mercredi 1 Août 2012

LE "POURQUOI" D'UNE HAINE (2 / 3)

Zeinab Abdelaziz
Prof. Émérite de civilisation française

2 – Le Qur’ân et la divinité de Jésus :

La déification de Jésus représente la barrière insurmontable et incontournable qui sépare chrétiens et musulmans. Et qui dit déification de Jésus, suscite instinctivement son inséparable corollaire, la Trinité, puisque les deux constituent des parties intégrantes, d’un même dogme. Mais avant d’aborder ce que dit le Qur’ân sur « cet immense blasphème », il est nécessaire de voir la trajectoire de ce dogme qui, jusqu’à nos jours, n’a point finit de susciter des schismes et des réactions parmi les adeptes du christianisme et ses institutions. Ce qui mène à dire, lorsqu’un dogme, depuis sa formation et le long de deux mille ans presque, trouve du mal à se faire accepter, ou suscite tant des combats qui vont jusqu’aux meurtres prémédités, cela veut dire qu’il y a quelque chose d’incompréhensible.

Nul n’ignore que le mot Trinité ne figure point dans le Nouveau Testament, ni dans les textes de la première communauté chrétienne. Le mot grec « trias », qui signifie « trois » par rapport aux trois personnes divines, parait pour la première fois vers 180, c’est-à-dire bien après la rédaction des évangiles, et c’est Tertullien (150-220) qui a introduit le terme « Trinitas », presque deux siècles après la dite crucifixion. Quant à l’idée de la divinité de Jésus, elle apparaît à la fin du premier siècle, dans les textes attribués à l’apôtre Jean, qui fit de Jésus le « Verbe de Dieu » : « Au début était le Verbe ; le Verbe était avec Dieu et Dieu était le Verbe », dit-il ! Formule qui joua un rôle considérable dans l’établissement de cette doctrine et la place qu’elle tient, dans la tradition chrétienne, bien qu’une analyse logique du texte lui porte largement atteinte.

A noter que le monothéisme, dès le début, fait une transcendance absolue de la divinité : « Ecoute, Israël, l’Eternel, ton Dieu, est un » (Deut. 6 : 4). Et Jésus, dans plus d’une dizaine de phrases, fait une distinction nette, catégorique, entre lui et Dieu, le Créateur de toute chose. Problèmes et querelles commencèrent dès les primes tentatives de déviation de cette transcendance absolue et l’obstination inébranlable pour ordonner autre chose. Déjà au premier Concile de Nicée, qui l’imposa, il existait 130 tendances chrétiennes différentes.
« La Trinité est le mystère d’un seul Dieu en 3 personne : le Père, le Fils, et le Saint-Esprit reconnues comme distinctes dans l’unité d’une seule nature, ou essence, ou substance », essaye d’expliquer le Dictionnaire Critique de théologie », à quoi ajoute le Petit Dictionnaire de théologie catholique : « un mystère qui n’est connu que par révélation, et même révélé, ne peut pas être pénétré par l’intelligence créée » ! Et si on ne reçoit pas la dite révélation, l’adepte demeure dans l’incompréhension ?!

La listes des antitrinitarismes et loin d’être réduite en quelques lignes. Arius, c’est déjà le quatrième siècle ! Il fut condamné par le premier Concile de Nicée en 325, et qualifié d’hérétique, parce qu’il insistait à enseigner la différence entre le Fils et le Père. Son courant de pensée, refusant la divinité de Jésus, connu une grande diffusion et se poursuit encore, même en sourdine, et donna lieu à plusieurs autres courants, qui refusent cette déification, à ne citer que l’Eglise unitarienne, l’Eglise de Dieu, la Science chrétienne, les Christadelphes, l’Eglise Universelle de Dieu, certains groupes d’adventistes, l’Antoinisme, les Témoins de Jéhovah, l’Association des Etudiants de la Bible, etc., etc. Pour ne rien dire de l’Eglise Hollandaise qui élimina carrément la Trinité en 1966, parce que « incompréhensible »…

Pour essayer d’imposer ce qui ne passe point par la logique humaine, de toute personne qui fait normalement usage de son cerveau, saint Augustin passa seize ans de sa vie, de 400 à 416, à écrire un livre de quinze volumes, pour expliquer le dogme de la Trinité. Et pourtant, malgré ces volumes et tant d’autres amas d’écrits, la querelle du Filioque, une des principales discordances, qui eut lieu à partir du VIIIe siècle, entre l’Eglise romaine et l’Eglise grecque, concernant le dogme de la Trinité, aboutit au grand schisme d’Orient en 1054, qui sépara l’Eglise catholique de l’Eglise orthodoxe, voulant toutes deux décider de qui procède le Saint-Esprit !

Inutile de se demander à propos du nombre des victimes des Eglises, le long du parcourt de cette falsification, il suffit de sauter jusqu’au XVIe siècle et citer l’exemple de Michel Servet, théologien et médecin espagnol, né en 1511 et exécuté le 27 octobre 1553 à Genève, mort sur le bûcher par l’Inquisition, sur ordre du Grand Conseil de Genève, car il refusait le dogme de la Trinité, qui « n’apparait nulle part dans la Bible et résultait des faux enseignements des philosophes grecs ». Et Dieu seul sait le nombre des victimes de cette tromperie.
Avant d’aborder ce que dit le Qur’ân, principale preuve Divine contre cette falsification, il est nécessaire de préciser qu’il contient 6236 Versets, et que le tiers de ce nombre, c’est-à-dire presque 2078 Versets traitent des gens du Livre, de la mécréance, du polythéisme ou de la Trinité. Les Versets qui suivent ne sont donc cités qu’à titre d’exemples entre tant d’autres :

* « Et ils dirent "Le Miséricordeur adopta un fils !" Vous avez commis une chose inouïe, peu s’en faut que les Cieux ne se fendent, que la terre ne s’entrouvre et que les montagnes ne s’écroulent avec fracas, d’avoir prétendu un fils au Miséricordeur ! » (19 :88-92) ;
* « …Et quiconque associe à Allah, c’est comme s’il s’affalait du ciel et que les oiseaux le ravissent, ou comme si le vent le faisait choir en un gouffre profond » (22 : 31) ;
* « Devinrent sûrement mécréants ceux qui ont dit : "Certes, Allah est le Messie fils de Marie" » (5 :16) ;
* « Devinrent sûrement mécréant ceux qui dirent qu’Allah est un des trois de la Trinité, alors qu’il n’y a de Dieu qu’un Dieu unique … » (5 : 73) ;
* « Et ils firent des émules à Allah pour fourvoyer de sa voie … » (14 : 30) ;

* « le Messie fils de Marie n’est autre qu’un Messager, tout comme les Messagers qui passèrent avant lui. Sa mère est véridique, et tout deux mangeaient de la nourriture. Regarde comment Nous leur Explicitons les Versets, puis regarde comment ils louvoient ! » (5 : 75) ;

* « et avertir ceux qui dirent : "Allah Adopta un fils". Ils n’en ont aucune science, ni même leurs pères. Grave est cette parole qui sort de leurs bouches. Sûrement ils ne disent que du mensonge » (18 : 4-5) ;

* « Il [Jésus] dit : Je suis le dévoué d’Allah, Il m’A Donné le Livre, et Il m’A Fait prophète » (19 : 30).

Là il est étonnant de montrer tout de suite ce que disent les évangiles ou même Jésus, car les dogmes fabriqués à travers les Conciles, qui mettent Jésus à pied d’égalité avec Dieu, sont clairement contredits par les phrases qui suivent :

* « Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es Prophète » (Jean 4 : 19) ;

* « Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus fait, disaient : celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde » (Jean 6 : 14) ;

* « Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant : un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple » (Luc 7 : 16) ;

* « Quoi ? leur dit-il. Et ils lui répondirent : Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un prophète puissant en œuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple » (Luc 24 : 19) ;

* « Lorsqu’il entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l’on disait : qui est celui-ci ? La foule répondait : C’est Jésus, le prophète de Nazareth en Galilée » (Matt. 21 : 10-11) ;

* « Dans la foule, plusieurs, qui avaient entendu ces paroles, disaient : "C’est vraiment lui le prophète" » (Jean 7 : 40).
Inutile d’ajouter que ce qualificatif de « prophète » se trouve cité dans tous les évangiles. C’est-à-dire il prouve que c’était l’idée générale que se faisaient les gens de ce grand Messager d’Allah. Ce qui plus est, Jésus, comme tous les prophètes, nous dit, d’après le Qur’ân, qu’il faisait les miracles par le Vouloir d’Allah, et non par une magie quelconque :

* « … Je suis venus à vous avec un Signe de votre Seigneur. Je vous crée de l’argile, comme la forme d’un oiseau, sur laquelle j’insuffle et elle devient oiseau par le Vouloir d’Allah. Je guéris l’aveugle-né, le lépreux, et je fais revivre les morts par le Vouloir d’Allah. Je vous informe de ce que vous mangez et de que vous amassez dans vos maisons, il y a en cela, certes, un Signe pour vous si vous êtes croyants » (3 : 49) ;

La même précision de son message et ses œuvres se trouve répétée, avec quelques variantes, dans la Surah intitulée « La Cène, Verset 110 ». Cependant, les évangiles ne disent pas autre chose en toute clarté :

* « Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous, par les miracles, les prodiges et les signes qu’il a opéré par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes » (Act. 2 : 22) !
Peut-on être plus claire ? En fait, Jésus, homme et grand prophète, opérait des miracles et des prodiges par la Volonté et par le Vouloir d’Allah, Le Créateur de toute chose.

Quant à la nature humaine de Jésus, lui-même l’assure en disant : « Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi un homme qui vous ai dit la vérité que j’ai entendu de Dieu. Cela, Abraham ne l’a point fait » (Jean 8 :40).

Il est gênant d’ajouter que toute l’histoire de l’Eglise repose sur une foule de légendes qui la mettent en contradiction directe avec les Textes. Elle annule la parole de Dieu au profit de sa Tradition, tissée avec préméditation, et de son ambition de christianiser le monde pour se maintenir au pouvoir. Elle excommunie ceux qui ne reçoivent pas ses doctrines, étrangères à la Bible, pour faciliter l’adhésion de nouveaux adeptes, et combien de commandements ou de prescriptions n’a-t-elle pas changé, à ne citer à titre d’exemples que : l’annulation de la circoncision, voulue éternelle par Dieu ; la Trinité, conception déjà existante dans toutes les anciennes civilisations ; l’annulation du second Commandement et l’approbation du culte des images pour imposer ses déviations en faisant de l’art « la Bible pour analphabètes » (second Concile de Nicée (787) dixit !).

Charles Vaudet, dans son intéressant ouvrage le Procès du Christianisme (1933), fait presque le résumé des Versets du Qur’ân, et considère le christianisme actuel comme une escroquerie de la conscience des peuples "visant par l’hypocrisie et le mensonge à réaliser son projet de domination universelle". En montrant comment l’Eglise s’est développée par le mensonge : en falsifiant ses Textes ; par la crainte : en menaçant ceux qui refusaient de lui obéir ; par la violence : avec les croisades, les guerres de religions, la saint Barthélémy, les Dragonnades, la Terreur blanche et les guerres qu’elle a fomentées entre les peuples ; par la fortune : en accaparant par les moyens les plus odieux la richesse publique et privée.

C’est pourquoi il est clairement dit dans le Qur’ân :

* « Certes, Allah n’absout point de Lui donner des associés, et Il Absout ce qui est moindre que cela à qui Il Veut. Quiconque donne des associés à Allah a sûrement controuvé un immense péché » (4 : 48).

Pour contrarier toutes ces fraudes, pour mettre fin à tous ces massacres, ces divergences, ces querelles, présenter une dénouement logique, le Qur’ân propose la solution à faire pour sortir de ce long dilemme, de ce long mensonge qui atteint maintenant vingt siècles, de l’homme-dieu, fini et infini, créé et incréé, ignorant et omniscient, passible et impassible, etc. car c’est une honte pour l’humanité que de s’être aussi longtemps prosternée devant ces fraudes, et propose :

* « Dis : "O gens du Livre, venez-en à une parole normative entre nous et vous : de n’adorer qu’Allah, de ne rien Lui associer, et que nous ne nous prenions point les uns les autres pour Seigneurs à l’exclusion d’Allah". Et s’ils s’en détournent, alors dis : "Témoignez que nous sommes musulmans" » (3 : 64)

Et être musulman c’est s’en remettre entièrement et foncièrement, en toute tranquillité, à la Volonté d’Allah. La clarté des prescriptions divines islamiques, scrupuleusement gardées intactes, depuis sa Révélation jusqu’à nos jours, revient au fait qu'il n'y a point d' "alchimie" imposée par un obscurantisme quelconque, point de messianisme, point d'histoire "organisée", remaniée, réajustée ou manipulée, point de messie, de médiateur ou de médiation ourdie, point de rédempteur ou de rédemption inventée de toute pièce ! Rien de toutes ces machinations ecclésiastiques. Rien qu'un simple choix à faire entre le bien et le mal, entre le licite et l'illicite, entre un chemin de rectitude, nettement prescrit, et une tortuosité louvoyante. Un choix perpétuel que doit faire chacun des êtres humains, et qui le place tout seul, face à son Créateur, n'ayant que ses propres actions, délibérément choisies, pour passer son examen du Jugement Dernier. Tel est l'Islam.
Mais le Vatican rejeta la Main Tendue qui lui fut présentée, préféra maintenir ses fraudes, et décréta, dans son second Concile Œcuménique, en 1965, l’évangélisation du monde… Si cet appel à une nouvelle croisade commença en sourdine d’abord, "faire parvenir l’évangile à tout le monde", il suffit de surfer tous les sites vaticanais ou chrétiens, pour voir la haine ignominieuse avec laquelle ils incitent tous les adeptes à y participer, à prendre part dans cette nouvelle bataille qui se prépare !

A tous ces fraudeurs, à tous ces faussaires mécréants à travers l’histoire, le long de vingt siècles, il est des Versets que le Qur’ân adresse aux croyants, puissent-ils aider à mieux voir, au lieu d’enrégimenter tous les adeptes en les fourvoyant, au lieu d’attiser une haine qui ne consumera que ceux qui l’animent :

* « Un groupe des gens du Livre voudrait bien pouvoir vous fourvoyer, mais ils ne fourvoient que leur propre personne et ils ne se rendent pas compte » (3 :69) ;

* « Dis "O gens du Livre, pourquoi rebutez-vous celui qui croit, de la cause d’Allah ? Vous la désirez tortueuse, alors que vous êtes témoins ! Allah n’Est point Inattentif à ce que faites" » (3 :99) ;

* « Dis "O gens du Livre, nous gardez-vous rancune parce que nous croyons en Allah, en ce qui nous fut Révélé, en ce qui fut Révélé auparavant, et parce que la plupart d’entre vous sont des pervertis" ?! » (5 : 59)…
* « Ils veulent éteindre la Lumière d’Allah par leur paroles, alors qu’Allah Tient absolument à Parfaire Sa Lumière, serait-ce contre le gré des mécréants » (9 : 32).
1 Août 2012



Différentes représentations de la Trinité dans les anciennes civilisations à travers les siècles,
Ce qui prouve qu’elle fut copiée pour faciliter l’adhésion de nouveaux adeptes...

LE "POURQUOI" D'UNE HAINE (2 / 3)


Mercredi 1 Août 2012


Commentaires

1.Posté par bitat le 02/08/2012 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Exellent Article

Je pense que le Vatican n'est pas seul à vouloir évangéliser le monde, il y a les pharisiens, le Deutéronome et la loi
lévétique. Le deutéronome est au Judaisme et au sionisme officiel, ce que le Manifeste communiste fût à la révolution destructrice de notre siècle. Et là on comprend bien l'alliance Judéo-Crétienne pour la désintégration des religions et des fausse nations pour le Nouvel-Ordre-Mondiale voulu par les Illuminatis-Sionistes.

Deutéronome tel qu'il fut lu en 621 av. J.C, car les livres de l'Ancien Testament furent sans cesse modifiés jusqu'à l'époque de la première traduction, où d'autres modifications diverses furent faites, sans doute pour éviter une agitation excessive parmi les gentils. Nul doute que quelque chose fut supprimé alors, si bien que le Deutéronome dans sa forme originelle devrait être vraiment violent, car ce qui demeure est déjà bien assez brutal. l'intolérance religieuse est la base de cette "seconde loi" ( L'intolérance raciale allait suivre plus tard, dans une autre" nouvelle loi"), et le meurtre au nom de la religion est son principe caractéristique. Cela nécessite la destruction des Commandement moraux, qui sont en fait mis en place pour mieux être démolis. Ainsi, les commandement moraux contre le meurtre, le vol, l'adultère, la convoitise, la haine du prochain et autrea du même genre, sont-ils viciés par une multitude de "loi" enjoignant expressément à massacrer les autres peuples, assassiner les apostats , prendre des concubines parmi les femmes captives, " détruire totalement " en ne laissant " rien en vie ", " exclure l'étranger " de la remise de dettes, et autres exemples du même acabit. Quand on arrive à la fin du Deutéronome, les commandements moraux ont été invalidés de cette manière, dans le but d'installer, sous l'apparence d'une religion, l'idée politique grandiloquente d'un peuple envoyé spécialement dans le monde pour détruire et " posséder " les autres peuples et pour dominer le terre. L'idée de destruction est essentielle au Deutéronome. Ce concept de destruction en tant qu'article de foi est unique, et son apparition en pensée politique (par exemple, dans la philosophie communiste) pourrrait à l'origine provenir de l'enseignement du Deutéronome, car il n'y a pas d'autre source vérifiable. Le Deutéronome est avant tout un programme " politique " complet : l'histoire de la planète, créée par Jéhovah pour ce "peuple spécial doit se terminer par le triomphe de ce peuple et la ruine de tous les autres. Les récompenses offertes aux fidèle sont exclusivement matérielles : massacre, esclave, femmes, butins, terres, empires. La seule condition imposée pour ces récompense est l'observance des " lois et jugements " qui commandent essentiellement la destruction des autres. La seule culpabilité définie réside dans la non-observance de ces lois. " Sept nations plus grandes et plus puissantes que toi "
doivent être livrées aux mains des Judaites, et : " Tu les détruiras entièrement ; tu ne feras aucune alliance avec elles, et tu ne leur montreras aucune pitié... tu détruiras leurs autels... car tu es un peuple saint pour l'Eternel ton Dieu ; L'Eternel ton Dieu téà choisi pour que tu sois un peuple spécial à ses yeux, entre tous les peuples qui sont sur la surface de la terre... Tu seras béni entre tous les peuples... Et tu consumeras tous les peuples que l'Eternel ton dieu te livrera ; tes yeux seront sans pitié enverts eux... L'Eternel ton Dieu enverra les frelons contre eux, jusqu'à ce qui se cachent de toi, soient détruits... Et l'Eternel ton Dieu expulsera ces nations devant toi petit à petit... Mais l'Eternel ton Dieu te les livrera, et les détruira par une destruction puissante jusqu'à ce qu'il soient détruis... Et il livrera leurs rois entre tes mains, et tu datruiras leur nom de dessous les cieux. Arrivés au XXe siècle de notre ère, les peuples de l'Occident, dans l'ensemble, avaient cessé d'attacher toute signification actuelle à ces incitations, mais les peuples directement concernés ne pensaient pas la même chose. Par exemple, la population arabe de Palestine fuit en masse sa terre d'origine après le massacre de Deir Yassin en 1948, parce que cet événement signifiait pour eux ( tel que ses auteurs l'avaient voulu) que s'ils restaient, ils seraient entièrement détruits.
Ils savaient que les dirigeant sionistes, en train de palabrer avec les politiciens britanniques et américains du lointain Occident, avaient déclaré à plusieurs reprises que " la Bible est notre Mandat " (le Dr Chaim Weizmann), et ils savaient(si les populations occidentales ne le réalisaient pas) que l'allusion se référait à des passages tels que ceux ordonnant la " destruction totale " des populations arabes. Ils savaient que les dirigeants Occidentaux avaient soutenu et continueraient à soutenir les envahisseurs et ainsi, ils n'avaient même pas l'espoir d'une simple survie, sinon dans la fuite. Ce massacre de 1948 ap. J.-C. se rapporte directement aux" loi et jugements" stipulés au chapitre 7 du livre de la loi, que les Lévites terminèrent et lurent en 621 av. J.-C. Les incitations et la séduction du Deutéronome continuent : Va
prendre possession des nations plus grandes et plus puissantes que toi... l'Eternel ton Dieu ira lui-même devant toi ; tel un feu dévorant il les détruira, et il les terrassera devant toi ; alors tu les chasseras, et les détruiras promptement, comme l'Eternel te l'a dit... Car si tu observes avec zèle tous ces commandements que je t'ordonne... alors l'Eternel chassera devant toi toutes ces nations, et tu posséderas des nations plus grandes et plus puissantes que toi-même...
même les côtes de la mer Occidentale seront tiennes. Ce principe de" la Loi" exige du fidèle qu'il détruise les autres religions. Impartiale quand elle fut promulguée, elle acquit une application spécifique dans les siècles qui suivirent, du fait que la foi chrétienne se répandait, et la mojorité des Juifs à l'époque évoluait dans la même zone géographique:
l'Occident.( Cela faisait de la chrétienté l'objectif premier de l'ordre de " destruction totale des lieux..., et le dynamitage
des cathédrales Russes,l'ouverture des " musées anti-Dieu ", la canonisation de Judas et autre actions des premiers gouvernements Bolchevistes, qui étaient constitués aux neuf dixième de Juifs de l'Est, furent à l'évidence des actes
d' "observance" sous cette"loi" du Deutéronome). Les idées d'inquisition des hérétiques et des dénonciateurs, que
l'Occident utilisa dans ses périodes rétrogrades et renia ses périodes éclairées, trouvent aussi leur source origunelle (à moins que quelqu'un puisse en localiser une plus ancienne) dans le Deutéronome. De peur qu'un tel hérétique ne remmette en question la loi de la destruction, résumée dans les paragraphes précédentes, le Deutéronome stipule ensuite que " si parmi vous s'élève un prophète ou un rêveur de rêve... il sera mis à mort ; la crucifixion de Jésus (et la mort de nombreux protestataires contre le Judaisme littéral) tombent sous le coup de cette "loi". La dénonciation des proches qui s'attirent la suspicion d'hérésie est exigée. Ce fut le moyen terroriste introduit en Russie par les bolcheviste en 1917 et copié en Allemagne par les nazis en 1933. A l'époque, le monde chrétien exprima son horreur devant ces innovations barbares, mais la méthode est clairement stipulée dans le Deutéronome, qui exige que quiconque déclare " Allons servire d'autres dieux " soit dénoncé par ses frères, soeur, fils, filles, épouses et ainsi de suite, et lapidé à mort. Tu châtieras avec assurance les habitants de cette ville avec le tranchant de l'épée, la détruisant totalement, et tout ce qui s'y trouve. Concernant la destruction des villes, le deutéronome fait la distinction entre ville proche ( c'est-à-dire Palestiniennes) et les villes lointaines. Qand une " ville lointaine " a été prise, " tu en châtieras tous les mâles avec le tranchant de l'é^ée, mais les femmes, et les petits enfants, et le bétail, et tout ce qui se trouve dans la ville, même tout le butin, tu les prendras pour toi... Cette incitation concernant les femmes faites prisonnières est un thème récurent, et le Deutéronome décrète la loi selon laquelle un ravisseur judaite qui voit parmi les prisonnières " une belle femme " a le droit de l'emmener chez lui, mais que s'il n'en avait " aucune jouissance ", il aurait le droit de la renvoyer. Le cas d'une ville proche est différent ; la loi de destruction totale ( que Saul transgressa) prévaut. Mais à propos des villes de ces gens que l'Eternel ton dieu te donne en héritage, tu ne laisseras en vie rien qui respire; Mais tu les détruiras entièrement... comme l'Eternel ton dieu te l'a ordonné.( Ce verset 16 du chapitre 20, une fois encore, explique la fuite massive des Arabes Palestiniens après Deir Yassin, où rien de ce qui respirait ne fut épargné. Ils virent que cet accomplissement littéral de la loi de 621 av . J.-C. était à l'ordre du jour en 1948 ap. J.-C, et que les puissances Occidentales étaient derrière cet accomplissement de la loi de destruction totale).

L'Eternel ton Dieu viendra devant toi, et il détruira ces nations devant toi, et tu les posséderas..., et enfin, on lui permit en terre de Moab. C'est dans" la loi mosaique " que l'idée destructrice a pris forme idée qui devait menacer la civilisation chrétienne de l'Occident ( qui étaient tous les deux inconcevables à l'époque). Durant l'ère chrétienne, une assemblée de théologiens décida que l'ancien et le Nouveau Testament devaient être remis dans un seul livre, sans aucune différenciation, tels la tige et la fleur, et non tels un objet immobile et une puissance irrésistible. L'encyclopédie que j'ai sous les yeux au moment où j'écris déclare laconiquement que les églises chrétienne acceptent l'ancien Testament comme étant "d'autorité divine égale" à celle du nouveau Testament. Cette acceptation inconditionnelle couvre la totalité du contenu de l'Ancien Testament et pourrait être la source originelle de beaucoup de confusion au sein des églises chrétienne et de beaucoup d'affolement parmi les masses qui recherchent le Christianisme, car le dogme exige la croyance simultanée en des choses contraires. Comment le mêmes Dieu, par commandement à Moise, peut-il avoir ordonné aux homme d'aimer leur prochain et de " détruire totalement " leur prochain ? Quel rapport peut-il y avoir entre le Dieu universel et aimant de la révélation chrétienne et la divinité maudissante du Deutéronome ?
Mis si en réalité , tout l'Ancien Testament -y compris ces commandements ainsi que d'autres - est " d'autorité divine égale " au Nouveau Testament, alors l'Occidental d'aujourd'hui a le droit de l'invoquer pour justifier les actes par lesquels la chrétienté s'est reniée le plus : l'importation d'esclaves Africains en Amérique par les colons Britaniques, le triatement des Indiens d'Amérique du Nord par les colons américains et cannadien, et la domination sévère des Afrikaners sur les Bantous d'Afrique du Sud, et les génocides des colons Français en Afrique et les torrtures sur les Algériens. Il peut à juste titre faire directement porter la responsabilité de toutes ces choses à son curé ou à son évêque Chrétien, si ce dernier enseigne que l'Ancien Testament, avec son injonction continuelle à massacrer, asservir et piller est " d'autorité divine égale " . Acun ecclésiastique chrétien ne peut s'estimer irréprochable s'il enseigne cela.
La décision théologique qui mit en place ce dogme projeta sur la chrétienté et sur les siècles ç venir l'ombre du Deutéronome tel qu'il retomba sur les Judaites eux mêmes quand on le leur lit en 621 av. J.-C. Seul un autre écrit eut jamais un effet comparable sur les esprits des hommes et sur les générations futures; si l'on s'autorise quelque simplification, la plus tentante est de voir l'histoire entière de l'Occident , et en particulier de ce XXe siècle décisif, comme une bataille entre Loi mosaique et le Nouveau Testament et entre les deux corps de l'humanité qui se rangent derrière l'un ou l'autre de ces deux messages respedtifs de haine et d'amour. Dans le Deutéronome, le Judaisme est né, mais il serait mort-né, et on aurait peut-être plus jamais entendu parler du Deutéronome, si cette question n'avait dépendu que des Lévite et de leurs Judaites prisonniers. Ils n'étaient pas nombreux ; et une nation cent fois plus nombreuse n'aurait jamais pu espérer imposer cette doctrine barbare au monde par la force de son seul pouvoir. Il n'y avait qu'une façon pour que " la Loi mosaique " puisse gagner envie et en puissance et devenir une influence perturbatrice dans la vie des autres peuples durant les siècles à venir. A maintes reprises, les dirigeants de ces " autres nations " qui devaient être dépossédées et détruites épousèrent la doctrine destructrice, firent les volontés de la secte dominante, et au détriment de leur propres peuples l'aidèrent à servir son étrange ambition.
Environ ving ans après la lecture du Deutéronome à Jérusalem, Juda fut conquise par le roi Babylonien, en 596 av. J.-C. environ. A l'époque, l'affaire avait tout l'air d'être terminée, et à vrai dire c'était une insignifiante en elle-même, parmi les grnads événements de cette période. Juda n'exista plus jamais en tant qu'Etat indépendant, et n'étaient les Lévites,leur seconde Loi et l'aide étrangère, les Judaites - comme les Israélites - auraient fini par s'impliquer dans l'humanité. Au lieu de cela, la victoire babylonienne fut le début de l'affaire - ou de ses conséquences énormes pour le monde. La Loi, au lieu de mourire, devint plus forte à Babylone, où pour la première fois un roi étranger lui donna sa protection. Le permanent Etat- dans -les -Etats, nation- dans-les-nations fut projeté - une première - dans la vie des peuples ; la première expérience d'usurpation de pouvoir et de contrôle sur eux fut acquise. Beaucoup de soufrance pour les autres peuples se tramait alors. Concernant les Judaites, ou les Judaistes et les Juifs qui en émergèrent, il semble qu'ils héritèrent de l'avenir le plus malheureux qui soit. En tous les cans, ce n'est pas un homme heureux
(même s'il s'agit d'un écrivain Juif actuel, M. Maurice Samuel) qui, 2500 ans plus tard, écrivit : ... nous les juifs, les destructeurs, resteront les destructeurs à jamais ... rien de ce que les gentils feront ne répondra à nos besoins et nos exigences. A première vue cela semble railleur, venimeux, éhonté. L'étudiant appliqué de la contrverse du sionisme découvre que cela ressemble plus à un cri de désespoir, tel que la " Loi mosaique " doit en arracher à tout homme qui sent qu'il ne peut échapper à son impitoyable doctrine de destruction.

L'antisémitisme sert à occulté et à faire diversion,sur cette " Shétanerie " pour nous culpabiliser pour leur projet du N.O.M.

2.Posté par ffilou6 le 02/08/2012 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un peu hors-sujet =
je me demande toujours pourquoi,
depuis la fin de l'Antiquité jusqu'au au moins 17ème siècle,
les "chefs" ou "haut placés" hiérarchique chrétiens savaient depuis l'Antiquité que
-la Terre était ronde,
-qu'elle tournait autour du Soleil,
pourquoi ont-ils "caché", "obscurci" tout cela aux croyants et ou pratiquants?
Alors que Hypatie, Galilée, Copernic et d'autres se sont battus pour apporter ces connaissances au public!
Vraiment bizarre...

3.Posté par bitat le 04/08/2012 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ ffilou6
Bien sur que les chefs ou " haut placés " hiérarchique chrétiens savaient depuis l'antiquité que la terre était ronde, mais la secte dirigeante on a décidé autrement.

Il est salutaire pour le gentil de contempler son monde,passé et présent, par ces yeux ( Juifs ), et de découvrir que ce qu'il avait toujours pensé être significatif, digne de fierté ou honteux, n'existe même pas, sauf en tant qu'arrière-plan flou à l'histoire de Sion. C'est comme si d'un oeil, il se regardait par le mauvais bout d'un télescope, et de l'autre, il regardait Juda à travers une loupe grossissante. Pour le Juif littéral, la terre est toujours plate, et Juda, son héritière,
est le centre de l'univers. La secte dirigeante a réussi, dans une large mesure, à imposer cette théorie de l'existence aux grandes nations de l'Occident, de même qu'elle imposa originellement la Loi aux Judaites eux-mêmes. Le commandement : " détruis " forme la base même de la Loi créée par les Lévites.

4.Posté par GASKIYA DOKIN KARFE le 13/08/2012 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BRAVO ET DU COURAGE L’HONORABLE ZEINAB ABDOULAZIZ!!! QU'ALLAH TE PLACE AU PLUS HAUT SOMMET DANS LES CONNAISSANCES POUVANT ÉCLAIRER PLUS D'UN SOMNOLENT OU INSOUCIANT AFIN D’ÊTRE BIEN GUIDÉ DANS CE LABYRINTHE SCABREUX DE LA VIE TERRESTRE!!! AMEN.
QUE DES BORNÉS, DES AVEUGLES, DES SOURDS MUETS PORTANTS DES PIERRES A LA PLACE DU CŒUR ET DU PLOMB DANS LES OREILLES POUR NE RIEN ENTENDRE ! QU'EST-CE QUE NOUS VOULONS? D'OÙ SOMMES-NOUS VENUS? OÙ SOMMES-NOUS PRÉSENTEMENT? OÙ ALLONS-NOUS? IL N'Y QUE L'ANIMAL QUI NE PEUT SE RÉPONDRE À CES QUESTIONS !
- Nous vivons dans un monde où les plus doués qui se croient les meilleurs, ignorent qu'ils sont les plus cons du monde. Exemple: Voici des ingénieurs-architectes de ponts et chaussées avec des ouvriers qui exécutent des ouvrages moyennant de salaires pour l'argent avec lequel ils s’achètent leur ticket pour vivre. Autrefois, tel le nom de cette matière - l'argent - qui revient de droit comme salaire à tout travailleur; c’était le métal "or" entassé, engrangé et thésaurisé aux palais des empires et des royaumes, qui était fondu pour faire des pièces afin de payer des soldats revenus des guerres. Puis, ce fut le temps de la fonte du métal "argent" pour faire les pièces afin de régler les salaires des paysans et laboureurs des champs. Cela se généralise aux bucherons qui ont du bois à vendre ou les porteurs de bagages... C'est Allah le Créateur de la création - base de toute créature - des Cieux, de la terre et ce qui s'y trouve entre eux Qui a créé l'argent et la monnaie afin d'instaurer la compréhension, l'harmonie, la paix, la bonne communication et l'amour entre les peuples et les communautés des hommes. Depuis que les descendants du premier assassin (Caïn tueur de son frère Abel fils d'Adam) sur terre, conseillés et guidés par leur maitre Satan/Ebliss, ont trouvé l'occasion de prostituer la valeur de l'argent, cette matière qui permet la communion des cœurs et des esprits entre hommes et les peuples; l'argent dépouillé de toute sa substance organiquement positive, est devenu un poison pour les hommes. Depuis que les banquiers ont souillé la valeur de l'argent sur terre quand ils étaient parvenus à renforcer le pouvoir des serviteurs d'Ibliss/Satan, ce grand maitre très rusé et trompeur de l’humanité, le désordre prit place sur terre.
- Hier, chaque travailleur touchait son salaire palpable et physique en pièces d'or ou d'argent à la fin du temps réglementé.
- Malicieusement, Ibliss/Satan apprit aux banquiers de retirer tout l'or et l'argent en métal pour le remplacer par des pièces en un autre métal de moindre valeur comme l'aluminium, le bronze ou le cuivre avant de tout supplanter avec du papier imprimable; par qui? Ahhh! Encore les banquiers adorateurs des dieux du désordre sur terre! Peut-on penser que les fabricants de l'argent sont ceux-là mêmes qui distribuent des tickets pour l'enfer? Rien n'est moins faux, car tous les grands mouvements financier semblent animaliser les humains en leur posant des implants d'identification pour leur achats et contrôles aux passages portuaires ou les lieux de travail et divertissements. Semble-t-il qu'en 2013, tous les américains auront l'implant (mouchard) sous leur épiderme. C'est le début de contrôle de chaque citoyen sélectionné à passer ou non dans l’équivalent de la porte de non-retour de la maison des esclaves à l'Ile de Gorée (Sénégal) car, il suffit de programmer l'ordinateur central pour bloquer la recharge financière du mouchard et faute de moyen de soin médical, l'on mourra de faim ou d'une maladie avant de passer au crématoire comme un poussin indésirable.
- Aujourd'hui, le salaire est réglé à l’équivalent des signaux électroniques par l'entremise des cartes bancaires ou de crédit express pour tout achat de votre alimentation, règlement du pharmacien ou médecin traitant jusqu'au carburant du véhicule aux stations service. Quel enfer terrestre!
- Tout ce subterfuge est l’œuvre des banquiers qui eurent su exploiter l'homme le plus intelligent soit-il, Albert Einstein, Faraday, Hertz, Ampère, Watt, Pierre et Marie Curie... qui décrochèrent des Prix Nobel ou ces vaillants soldats qui obtinrent des décorations de toute légion.., afin que chacun et tout le monde travaille pour servir la "BOURGEOISIE' mère des Pachas et des Princes restés paresseusement oisifs et cachés dans leurs palais, inattentifs aux plaintes, cris et souffrances du reste des populations qui se lamentent d'abominations. Et, lorsque cette population se révolte contre l'ingratitude de la "Bourgeoisie" qui les exploite; il suffit du petit doigt levé d'un serviteur de cette classe fermée pour que les dirigeants des nations qu'elle a installés aux pouvoirs sur ces populations révoltantes et du coup, déferlent les éléments dits "Force de Défense et de Sécurité" pour restaurer l'ordre et la discipline en matraquant les gens afin de les tenir en respect. C'est ainsi que, des plus intelligents comme les savants-chercheurs aux plus forts mastodontes boxeurs; tous travaillent inconsciemment sous un esclavage à outrance pour de l'argent au service de qui? Nos Présidents, nos Chefs d’États et de gouvernements sont tous des employés de la "BOURGEOISIE" et les autres sont leurs esclaves. L'origine de toute cette injustice est liée aux temps immémoriaux jusqu'aux quatre siècles de commerce humain à travers l'esclavagisme afro-américain. Et, ça continue. Si cette bourgeoisie pouvait regarder dans le rétroviseur du temps et voir les dégâts collatéraux causés par l'insouciance et l'argent! Si les grandes Organisations humanitaires mondiales pouvaient revoir systématiquement leur politique en l'adaptant a une équitable répartition de la richesse telle l'a si bien indique l'Islam enseigné par le Saint Prophète Mohamed (PS) Messager Envoyé pour guider l’humanité sur le bon chemin, la Voie d'Allah, en réajustant l’équilibre de droits et l’égalité des humains en l'exemple des fidèles musulmans qui, dans les mosquées, se mettent en lignes parallèles tous rangés derrière un seul conducteur de la prière sans riches ni pauvres, sans rois ni sujets, sans classe sociale ou caste raciale, épaules contre épaules, pieds touchant pieds; ensemble regardant une même direction "la Qibla" vers la Sainte Ka'aba; certes le monde sera doucereusement vivable. Allah a dit que le meilleur d'entre les hommes est celui qui croit le plus en Lui le Seigneur Très Haut, ce serviteur là qui combat le blâmable et recommande le convenable. Qu'Allah protège l’humanité. Amen.

Détrompe-toi, mon cher frère ou ma chère sœur en Islam. Ceux dont tu parles ne sont pas si humain pour comprendre ton commentaire. Ton message deja exprime par tous les précédents qui aspiraient a cette philosophie, a été comme le cri de l'agneau dans la gueule du loup. Ce qui reste aux croyants c'est de redire aux Vrais Juifs et aux Sincères Chrétiens; qu'il y a plus d'un millénaire et demi qu'Allah Soubahanahou wa Ta'Ala a dit dans le Saint Coran: "... Oh, croyants! En cas de litige, adressez-vous aux gens de lettres et de l’écriture". Qui sont alors ces gens du livre? Ce sont eux les Juifs et les chrétiens qui détiennent la Thora et l’Évangile dans laquelle était détaillée l'histoire du Prophète Job/ Ayoub qui a subi toutes les calamités que lui a causées Ibliss pour tenter de le dévier de la voie d'Allah. Le méchant ennemi des serviteurs de Dieu Absolu; oui, ce Cheitane et ses serviteurs tapis dans l'ombre sous tous les recoins de la société, ont transformé tout le corps du sage Job fait de terre sans rien entamer de son "Âme" qu'Allah Seul connait son emplacement. Comme quelqu'un l'a dit quelque part dans la toile, le corps humain fait de terre est inaltérable mais l’âme est indestructible et est ramenée auprès du Seigneur Maitre Suprême qui lui demandera de restituer toutes les informations emmagasinées par la créature l'ayant portée, Ici-bas. Or, dans l'Aude-la, aucune information ne sera omise et personne ne sera lésée au jugement, dans la balance très précise.Il est incontestable à n'en point douter qu'en cas de panne de votre ordinateur contenant toutes vos informations relatives à vos activités, la première des choses de la part de votre technicien, consiste à retirer le disque dur pour vous le remettre et la carcasse de la machine n'a qu’à être jeter à la casse. Tout se passera comme sur l'espace du net par la toile dont met Alterinfo à la disposition de tout navigateur pour s'exprimer. Dans l'espoir de gagner la sagesse des puissants de ce monde, espérons que la plupart des hommes et des femmes qui visitent cet espace, saisiront fermement ce message pour en profiter au maximum. Qu'Allah éclaire nos pas dans ce labyrinthe scabreux de la vie sur terre. Si les Juifs et les Chrétiens pouvaient obliger le Vatican de fouiller le Nouveau comme l'Ancien Testament dans la Sainte Bible pour nous expliquer ce qui est écrit dans le Livre d’Ézéchiel Chapitre 9 ! Versets 1 à 11 ainsi que le chapitre 10; Versets 1 à 8. Il est clair à n'en point douter qu'il n'y a qu'en pratique du rite musulman (aux Roukou'u et Soudjoud) lors des cinq prières canoniques assidument adressées à Allah que se produit la marque sur le front des fidèles pratiquants ; alors qu'aucune autre pratique rituelle ne ressemble à la Sublime Dernière Religion Universelle et dernier rempart protecteur de l’humanité contre les effets néfastes d'Ibliss et ses serviteurs tapis dans tous les rouages de la société humaine. Qu'Allah nous guide sur le droit chemin. Amen!!!!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires