Propagande médiatique, politique, idéologique

LE CANARD DES INTELLECTS INVENTE UN GADGET POUR JUGER


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 29 Mars 2020 - 00:54 Trump prend les commandes de la Fed


Avec la dérive actuelle des médias, leur inflation, le matraquage non-stop, la surinformation, l'absence de régulation, les manipulations de toutes sortes, les polémiques pour les polémiques, l'information s'est transformée aussi en une sorte de poison lent, tant elle est devenue incontrôlable et contradictoire. Un médicament capable de rendre dépendant, stressé et, au bout du compte, malade.
Patrick Lemoine


BENALLAL MOHAMED
Vendredi 10 Février 2017

LE CANARD DES INTELLECTS INVENTE UN GADGET POUR JUGER
La gazette des intellects « le monde » est reconsidéré comme un journal mis à la solde du salut des intellectuels passifs, il fait parti de la corporation de la presse écrite .La presse écrite fut dans un proche passé récent le pilier le plus solide qui protégeait sans aucune résipiscence tout médias confondu et était considérée comme le quatrième pouvoir .La presse écrite et en l’occurrence « le monde » est aujourd'hui peut être sous respiration financière artificielle, parait il c’est le fond qui lui manque le moins , la teigne fait perdre les cheveux de la tête de l’ homme ; « le monde » et la presse écrite en général perdent des lecteurs potentiels dans un marchéd’idées informationnel monopolisé par la TIC.
Cet état de fait permet aux canards de supporter un autre mal qui est le manque de crédibilité qui va en crescendo D.Trump en est pour quelque chose lorsqu’il a osé incriminer certains medias. La TIC ou l'expérience du numérique à temps réel a porté un coup sec et dur à la presse écrite. Les recettes publicitaires (rente ou manne des medias) ont quant à elle, reculé manifestement et un vent froid souffle dans les caisses des canards et les tirages prennent les escaliers vers le bas par la force de gravitation du marché.
« Le monde » aujourd’hui a été piqué par une drôle de mouche voulant être le juge de la pensée médiatique et le gendarme de l’opinion ( voir decodex) présentant un nouveau gadget informationnel servant de moteur capable de ratiboiser tout site d’information. Monsieur « le monde » vous être un canard à la merci des « mainstreams », vous vous érigez en maitre penseur pour façonner l’opinion de petits lambadas par de la désinformation que les « mainstreams » vous obligent et vous exigent moyennant quelques pécules pour arrondir la fin du mois, c’est tout un quatrième pouvoir acheté par la force de l’argent. Ou comment essayer de formater les lecteurs ! C’est beau la démocratie !! un journal qui ne vit que grâce aux largesses de l'état français donc du « con…..tribuable » « Franc sait »! .

Les canards qui véhiculent de fausses nouvelles délibérément publient des canulars , de la propagande, du mensonge et de la désinformation censés être de vraies nouvelles et amplifient leur effet pour bien sonner, il ya des larbins qui prennent en charge tout cela pour un but bien trop précis, Une Amnesty qui fournis une information non fondé sur les prisonniers syriens n’a jamais dit mot sur les activités criminelles de Daech, ni les crimes d’Israël. Contrairement à la nouvelle satire, les faux sites d’actualité cherchent à tromper, plutôt que divertir, les lecteurs à des fins financiers ,politique ou autres
Ces gazettes ont favorisé les mensonges politiques et ont en fait le rêve et la réalité.
Le quotidien « le Monde » a mis en place un outil numérique permettant d'analyser si la source d'information est fiable ou non. Il s'avère que « decodex » instrument de dépistage des sources informations erronées et affiche des failles pour certains biens ciblés. Les « Décodeurs » du Monde ont mis en place un outil numérique pour juger de la fiabilité des sites d'information. C’est une initiative à saluer si son objectif est louable c’est à dire de guider le lecteur dans un flux médiatique incessant. Cependant l’aberration se manifeste dans le constat de sites mêlés à une série de polémiques classés comme «fiables» telles ceux qui prônent le mouvement de la résistance sont non fiable mais tous ceux qui épousent la ligne sioniste est fiable. L’argent et les oligarques sont les critères de premier choix de la bonne conduite autrement le « decodex » ne reconnaitra pas ceux qui ne se sentent pas l’odeur de l’argent.
Sinon la chaine « Al Jazeera » (Qatar) , elle est trop partiale et sombre dans la pure désinformation et même du mensonge vulgaire quant il s’agit de la couverture des événements en Syrie, en Irak et au Yémen le « decodex » la situe dans la classe de la catégorie « verte » ?
Cette nouvelle illustration ou « gadget policier » pour l’esprit, l’opinion ou la pensée un « Decodex » émanant du journal « Le Monde ».Ce "dispositif" s'arrogeant le droit propre de Monsieur « le monde » de juger les sites d'information. Il parait que cette outil mis en place conceptuellement par les « mainstreams » s’en moque de la de la fiabilité, mais se fixe sur des positions avec les concepts idéologiques et politiques propre aux « mainstream ».

Il y a une raison dans tout cela qui se rapporte probablement aux grands medias qui vont mal où peut-être ce besoin d'intimider la concurrence et d'éloigner les lecteurs potentiels.
Supposant si on prenant en considération ce nouveau principe très simple qui est que "lorsque tout le monde pense la même chose, personne ne pense" pensée du parti unique qui ne fait que reculer sur tout ce qui avance ca été dit par un lambda algérien « avancez vite en arrière que je puisse démarrer ».
.
Les grands medias comme « Le Monde » sont actuellement et probablement délaissés la TIC a injecté un virus grippal mortel pour par presse écrite et ceux qui veulent résister n’ont qu’à faire le vaccin et s’ immuniser dans une « presstituée » . Nous ne savons pas si c'est injuste, mais c'est un fait que la loi du marché fixe ses règles quand la demande se rétrécis l’offre se fane et les caisses se vident.

Nous recommandons aux lecteurs une valeur qui profite justement de la déconfiture de la presse écrite et connaît une croissance enviable.
Toutefois, on voit mal comment un « tribunal de la pensée » et un « gendarme d’opinion » tel que le « Decodex » pourrait améliorer les affaires financières de ces grands journaux et leur faire revenir des lecteurs ou des dociles semblables aux troupeaux de moutons si ce n’est du marketing propre à la « presstituée ».
« le temps de cerveau » du lecteur lambda.
Le Monde n’est pas passé à l'épreuve du « Décodex » : la plupart des grands médias, y compris ce canard qui se prétendait avoir assumé l’ unique rôle celui « de ministre de la Vérité », Ces medias ont repris une phrase attribuée à l’ex président d’Iran « Mahmoud Ahmadinejad » : « Israël doit être rayé de la carte ».
Certes,« Mahmoud Ahmadinejad » n’était pas ,n'est et ne serait jamais pas un ami d'Israël et pourtant il n’avait jamais prononcé cette allocution, qui est en fait une traduction erronée(désinformation).
La citation exacte était beaucoup plus intelligente et pas du tout violente( esprit Perse), bien sensée de la part d'un homme qui refuse de reconnaitre l'État d'Israël: « Le régime occupant Jérusalem doit disparaître de la page du temps ».
Un média « désorienté »
Quant au « Monde », il a enquiquiné pas mal de medias qui ne roulaient pas avec les « mainstreams », il a fait la une de ses cibles privilégiées, les qualifiants d'outil de propagande ( ex.spoutnik)
Cet étouffement de la confiance trop naïve serait-il encore une fois la publication d'un point de vue opposé à celui des médias « mainstream », dont la plupart publient obstinément un contenu similaire à la lettre près. Si nous Prenons par exemple, les événements qui se déroulent en syrien. Selon le « Monde » ceux qui se trouvent sur le terrain « propage régulièrement de fausses informations et ne sont pas considérés », alors ceux qui émettent depuis Londres voir « l'Observatoire syrien des droits de l'homme » (OSDH) ont l’aval des « mainstreams » se sont les diseurs de vérité mais des faiseurs de mensonges.

Certains medias anonymes donnent la parole aux habitants d’Alep et aux témoins présents sur place, dont l'humanitaire français « Pierre Le Corf ».

Bien qu'il se défende de tout biais idéologique et ne prétende juger les sites que par leur « qualité journalistique », le « Décodex » ne se prive pas de parti-pris. Toute la presse « mainstream » et son « think tank » est jugée fiable et les Décodeurs jugent d'ailleurs de la fiabilité d'un site par ce qu'en disent ses confrères de cette même presse officielle.
Si le principe d'aider les lecteurs à se protéger des fausses informations est louable, est-il normal qu'un journal comme Le « Monde » soit seul en charge de définir ce qui est fiable et ce qui ne l'est pas? Par conséquent peut-on nous dire exactement quels sont les critères de la vérité?
Il est certain que les philosophes et les hommes de science et d’art en discutent depuis bien trop longtemps. Bravo le canard le « monde » ait quand même fini par solutionner le problème. Cet épineux problème est pris en charge par le création de ce fabuleux gadget ou l'outil numérique « Décodex » destiné à dévoiler les fausses sources d’information ( détenteur de mensonge de l’information) ou positionner les ennemis des oligarchies, enfin, discerner le vrai du faux est loin d'être une tâche facile pour le commun des mortel il ya que la force pour un temps de dire la vérité , la morale jugera le reste du temps.
*source spoutnik
BENALLAL MOHAMED


Vendredi 10 Février 2017


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires