RELIGIONS ET CROYANCES

LA RÉVÉLATION d’ARÈS


C'est avec un grand retard de ma part, que j'ai pris connaissance de la »Révélation d’Arès », grâce à un ami en France qui, pensant me consoler, face à ces interminables attaques contre l'islam, il me parla de ce livre qui donne à l’Islam, Divinement Révélée, la place qui lui est due. Qu'il veuille trouver ici mes remerciements cordiaux pour m'avoir donné une clé que je cherchais…


ZEINAB ABDELAZIZ
Dimanche 30 Août 2015

LA RÉVÉLATION  d’ARÈS
LA RÉVÉLATION d’ARÈS
"La Révélation d’Arès" est le quatrième et dernier point auquel ont recours les Big Boss du Nouvel Ordre Mondial pour accomplir leur mainmise sur le monde, les trois autres domaines étant le politique, l’économique, et le social, en voie de réalisation. C’est grâce aux révélations reçues par Michel Potay, l’une de Jésus incarné corporellement, en chair, en os, et en âme ; l’autre, de Dieu personnellement, incarné en un petit bâton de lumière, que se joue le scénario de cette manœuvre. Ces rencontres, nocturnes, eurent lieu sans aucun témoin, sans le moindre indice qui puisse les prouver, tous les membres de sa famille étant en état "léthargique" durant ces scènes…

La Révélation d’Arès lance la pratique de l’amour du prochain, le pardon, la paix, l’intelligence et la liberté spirituelle au-dessus de la politique : croire, prier et faire le bien. Elle incite à dépasser les systèmes religieux et politiques, et à établir une équité universelle par-delà les différences des croyances. Elle n’a pas pour vocation d’être une religion régie par une institution, dit-il, laisse une liberté totale aux hommes : « on ne peut qu’accepter, que consentir, sans discuter » (15/3) ! Tout est préparé pour que "disparaissent les religions, la politique, la civilisation matérialiste actuelle". Elle contient la dynamique d’un bouleversement social en profondeur, et, comme le dit justement J.-F. Meyer, qui lui a consacré quatre ouvrages (!) pour mettre en relief cette Révélation : Elle pratique un éloignement progressif du contexte chrétien d’origine, et à rendre le message d’Arès plus facilement acceptable des personnes d’origine musulmane ou ayant une inclination pour l’Islam.

Né en 1975, le mouvement de la Révélation d’Arès s’est étendu dans presque toutes les villes de France. Il se dote d’une soixantaine d’associations dans une vingtaine de ville, s’infiltre un peu, comme la théorie du genre, et s’étend dans les garderies d’enfants, jouit d’un soutien scolaire, des ateliers de pratique artistique et d’expressions pour les jeunes, de comités de Fêtes et certains conseils municipaux. Il s’est étendu en Europe et en quelques pays francophones. Les adeptes de la Révélation d’Arès ont infiltré la communauté musulmane pour tenter de les convertir à la «vraie foi ». Ils sont classés comme secte dangereuse par deux commissions parlementaires en France, en 1996 et en 2005, pourtant leur travail continu à se propager. Le prosélytisme est imposé aux adeptes, surtout le porte à porte. La présentation de cet évangile par son auteur dit : «la Révélation d’Arès devra rester l’unique Lumière, le seul guide, de toute âme ».
Pour saisir l’envergure de ce manège d’hommes politiques, il est intéressant de voir les éléments qui le constituent un peu plus en détails :

Michel Potay :
Né le 11 juillet 1922 à Suresnes, près de Paris, dans une famille marxiste, il est ingénieur en 1955, directeur d’usine de 1958 à 1965 à Paris puis à Lyon. Athée et rationaliste à l’âge de vingt ans, puis communiste actif jusqu’en 1988, puis anti-communiste. Durant cette période il accompagne sa mère dans quelques cercles spirites. Il s’intéresse à l’ésotérisme, fonde sa propre pratique sur les théories des oculistes du XIX° s. et sur les « pouvoirs secrets de l’homme » en rapport avec les expériences télépathiques menées par la marine américaine. En 1965-1966 il ouvre un cabinet à Lyon, pratique l’occultisme, la psychothérapie, la voyance, le magnétisme curatif et la télékinésie, sous le nom de Mickael Berkeley (?). Après deux ans de pratique, il ferme son cabinet et s’engage dans l’église orthodoxe.

Conduit du communisme à la foi, Potay est ordonné diacre en 1969, il établit la paroisse de la Sainte-Trinité à Bourges. Il quitte l’Eglise catholique orthodoxe de France en novembre 1970 et essaye de faire entrer sa communauté sous la juridiction du Patriarcat de Moscou. Il tente un rapprochement entre l’Eglise catholique et l’Eglise orthodoxe (Vatican II avait déjà décrété l’œcuménisme de toutes les églises). En 1971, à la sortie d’un office célébré à Lyon, il est abordé par deux inconnus venus lui demander d’accepter de rétablir et de représenter en Occident « l’Eglise vivante » russe. A la suite des tractations avec ces deux mystérieux de « l’Eglise vivante », il a été ordonné prêtre le 14 avril 1971, et consacré évêque le jour suivant. Il mène une grande activité malgré la non-reconnaissance de son épiscopat par les autres églises orthodoxes, et reçoit, à Bourges, la visite de l’antipape Clément XV (1905-1974), avec lequel il y eut des "aventures loufoques", qui nécessitent une étude à part. Il tente un rapprochement avec l’Eglise rénovée de Clément XV, donne sa démission d’exarque tout en demeurant évêque au sein de la même Eglise vivante. A la même époque il décide d’aller à Arès. En juin 1973 il achète une ancienne hôtellerie pour installer une communauté de prière. Moins de deux semaines plus tard surviennent les évènements de la Révélation : L’Évangile d’Arès est dicté par Jésus, ressuscité en chair et en os, répète-t-il plus d’une fois, du 14-15 janvier 1974 au 13 avril 1974, en 40 séances ; et cinq théophanies, Dieu sous forme d’un bâton de Lumière, dit-il : le 2, le 9 et le 19 octobre 1977, puis le 9 et le 22 novembre 1977.

De cet abrégé biographique, on remarque : une mouvance entre communisme, athéisme, foi, ésotérisme, pratique en relation avec les expériences de la marine américaine, choix d’un pseudo nom américain, un va-et-vient entre différentes églises en France et à Moscou, à l’époque de la guerre froide ; la rencontre de deux inconnus-mystérieux, puis ordonné prêtre et le lendemain évêque, soulève des interrogations. Il reçoit la visite de l’antipape Clément XV, qui a son petit Vatican, connu pour ses expériences ésotériques, et avec lequel il fait quelques projets... A peine installé à Arès, qui connait déjà les apparitions mariales depuis 1947 dans l’Arcachon, commencent les Révélations. Une biographie qui suscite quelques points d’interrogations.

L’antipape Clément XV (Michel Collin, septembre1905- 23 juin 1974) :
Le jour de sa communion Jésus lui apparait et lui assure qu’il serait prêtre, évêque, et pape ! Ordonné prêtre en 1933, il fonde de nombreux groupements qui dénotaient chez lui un certain mysticisme, et recevait fréquemment des révélations privées. C’est lors d’une vision mystique en 1950 que Jésus le nomme Clément XV. Il a transmis à son confesseur cette révélation privée, qui a été transmise à Rome, mais fut réduit à l’état laïc par l’Eglise catholique, le 17 mai 1951, en raison de son comportement d’illuminé. Il fonda « l’Institut des apôtres de l’amour infini » sans l’approbation de l’autorité vaticane qui le laisse faire. C’est le troisième secret de Fatima qui se trouve révélé, lit-on, annonçant la papauté de Michel Collin (Clément XV), couronné le 9 juin 1963, six jours après le décès de jean XXIII. Clément XV prêche une croyance en l’ésotérisme, les extra-terrestres, les révélations, et pense à l’organisation d’un christianisme cosmique. On peut dire les mêmes orientations de Michel Potay, pensaient changer le monde en meilleur, grâce à un christianisme interplanétaire. Il décède en juin 1974, condamné par la justice pour escroquerie. Condamné, mais pas empêché de pratiquer sa charge.

Les écrits de Michel Potay :
1 - L’Evangile d’Arès : En ce qui concerne le christianisme, il remet en cause petit à petit les données des évangiles canoniques : traite la Trinité d’élucubration ; nie la divinité de Jésus ; nie la filiation consubstantielle ; rejette l’évangile de Jean ; enlève les épîtres de Paul et de Pierre, paroles d’hommes ; attaque l’appareil clérical. Les trois synoptiques doivent être fondus en un seul pour devenir : « l’évangile israélien » ! Bref, supprime tout ce qui a été fait par les papes, les docteurs ecclésiastes et les Conciles pour la formation du christianisme actuel. D’ailleurs la critique scientifique, depuis Arius jusqu’à nos jours, en a prouvé les subterfuges. Mais garde pour le moment : la ressuscitation de Jésus, l’eucharistie, et une place haut placée pour Marie.

Par contre, l’Islam est magistralement mis en valeur étant la seule Révélation Divine restée intacte jusqu’à nos jours. Mohammad, reconnu l’ultime prophète auquel Dieu s’adressa pour lui Dicter le Qur’ān, se situe à un point crucial des rapports entre Dieu et les hommes ; tous les préceptes et la morale du Qur’ān se trouvent adoptés directement ou indirectement dans cette révélation. Même le moyen grâce auquel Mohammad recevait la Révélation est accordé à Michel Potay : «Ne réponds rien de toi-même, demande un délai pour la prière, attends que Je te parle » (39/2). Le rituel quotidien : les ablutions, la prière à des moments déterminés, tourné vers Arès, la nouvelle Jérusalem, se déchausser, porter une tunique blanche, etc. Cependant, tôt ou tard l’Islam est destiné à se joindre à « l’œuvre de reconquête de la terre sur l’impiété, du fait de l’héritage commun avec les peuples d’origine juive et chrétienne » ! Le long de ces soirées, Michel Potay est promu « le Messager Fort » de Jésus (26/7), son « épée » et son « prophète » !

2 - Le Livre : Le Livre, est un des noms du Qur’ān que Potay se l’approprie. Cinq théophanies, les 2, 9, 19 octobre puis le 9et le 22 novembre 1977, au cours desquelles Dieu apparait sous forme de petite canne de lumière et dicte à Michel Potay le complément de l’Evangile d’Arès. Au lieu de faire un commentaire discourtois, je cite le Qur’ān: « la montagne s’écrasa à la vue du Seigneur tellement Sa Lumière est Puissante, et Moïse tomba foudroyé » (7 :143). Nul n’ignore que la lumière du soleil aveugle, et ce n’est qu’un astre dans l’incommensurable univers ! Que dire de la force inimaginable du Créateur ? La dicté se fait dans un français lapidaire, incompréhensible, rebutant, et quelques mots ou expressions qui n’existent point sur terre, mais Michel Potay les expliques. Le sens est difficile à comprendre si on ne consulte pas en parallèle, obligatoirement, les annotations et les encadrés de Potay. La ligne principale de ces dictées élève Michel Potay de prophète à ange Mikel, qui met « ses pas dans la Sandale de Dieu » (XXXVI/19), il est « fils de Dieu » (IX/13) puis « l’Honneur de Dieu » (xxxvi/16) ! Il est soumis à l’expérience d’un voyage nocturne dans l’au-delà ; voit une procession de prophètes ; une procession des morts ; et reçoit « une gifle » [bien méritée, je pense !].

3 - Les Piliers de la Pénitence et le Pèlerin d’Arès:
Depuis décembre 1979, «le souffle de Dieu passe sur le prophète Michel Potay/ange Mikal, et la parole de Dieu purifiée, redressée, apparaît sous sa plume inspirée ». Potay s’est trouvé à parler ainsi, « ses lèvres mues par une volonté et une vie extérieures à la sienne, et écrivait sous sa dictée, en même temps ». De 1978 à 1988 Michel Potay publie un trimestriel, "les Piliers de la Pénitences", mais à partir de 1989 "le Pèlerin d’Arès" paraît sous forme de livre annuel ou biennal. Ce qui veut dire que ces écrits sont aussi une sorte de révélation ayant le prophète Mikal/ Potay comme médium et auteur ou co-auteur divin.

Sans le moindre doute, Michel Potay joue un rôle actif dans les commentaires politiques ou doctrinaux du texte. Quant aux éditions, elles varient énormément selon les rajouts. La première est de 94 pages précédées d’un liminaire de 12 pages ; celle de 1995 renferme 800 pages, dont un appendice de 50 pages (718-767) intitulé « Nous croyons. Nous ne croyons pas ». La dernière, celle de 2009, que j’ai pu me procurer, est de 152 pages, avec notes et encadrés en très petits caractères à côté du texte dans chaque page.

Le domaine ésotérique :
Le domaine ésotérique, comme tout autre domaine spirite ou terrestre, a ses règles strictes et ses lois, il n’est pas question que l’un puisse interférer dans l’autre. Ces révélations d’Arès ont comme pivot principal l’incarnation de Jésus, ou sa ressuscitation. Aucun moyen de ces phénomènes occultes ne permet une telle manifestation. Aucun. Une âme peut apparaitre sous certaines conditions, comme une fumée, le phénomène est connu ; le corps physique jamais. Là il perpétue l’idée du ressuscité, inventée par l’Eglise et qui lui sert d’alibi pour impressionner les adeptes. Parler des stigmates de la crucifixion (4°§), impossible. « Je ne le vis jamais entrer, j’étais toujours réveillé après son arrivée, mais je le voyais partir, s’élevant et disparaitre », écrit-il dans la dernière révision de la RA, le 25 mai 2001). Un phénomène spirite qui a lieu tout seul, en s’incarnant chair et os, puis envoi chercher le spectateur !! Comment une personne avec son physique peut-elle s’élever et disparaitre ? Il étoffe son texte de quelques amalgames irréalisables qui portent atteinte à sa crédibilité. Il répète la même gaffe à la page d’avant-garde, avant le texte : « …parce que son messager était Jésus corporellement éternisé et parce qu’elle suivait la ligne de pensée des évangiles de Matthieu, Marc et Luc » : il prend un point d’appui sur les synoptiques officiels de l’Eglise, qu’il prétend rectifier ou critiquer, et qu’il finit par bannir, en se contredisant !

La séance décrite au 28/1-27 est irréalisable. Il est impossible qu’une séance spirite dure des heures comme il le dit. Le temps de dicter et d’écrire 6 pages imprimées en petits caractères, ce qui donne plus d’une vingtaine de pages manuscrites dans l’obscurité, c’est du bluff ! Le rythme du langage dans ce genre de séances étant beaucoup plus lent que le normal.

Le message principal dit : « la nécessité d’un nouveau monde, ayant pour loi la parole de Jésus (28/8) ; voilà venu le temps de l’accomplissement (28/13) ; où ma parole s’accomplit (28/14) ». C’est l’évangélisation du monde, un monde Christiano-Islamisé à leur façon, qu’ils préparent comme première transition avant d’annuler toutes les religions selon le nouvel ordre mondial.

Dans l’avertissement du Livre, Potay écrit : « Les mots et phrases entre parenthèse dans le texte de la révélation sont des compléments rédigés par le témoin en personne [C’est lui qui est l’unique témoin] pour faciliter la compréhension et la récitation harmonieuse d’une Parole dont le sens lui était insufflé en même temps qu’il en entendait le son ». Comment peut-on suivre la dicté d’un texte et l’explication de ses termes incompréhensibles, dictée en même temps, et n’écrire que le texte comprenant des mots qui n’existent point dans la langue ?! Le médium ne peut être moyen d’expression de deux modes spirites à la fois. Tous ces commentaires sont contraires au fameux 10/10-11 de la Révélation du dit auteur.

Ses connaissances sur l’au-delà ou du spiritisme laissent à désirer, malgré sa longue pratique : les mélanges et les incompréhensions qu’il commet, pour mouler son message, ne lui font point honneur et prouvent l’artifice de ce texte voulu révélé, malgré quelques belles idées ou expressions. Il suffit de lire : « Les armes secrètes PSI. Energies Psi et armes parapsychologiques dans l’affrontement Est-Ouest » d’Ernst Meckelburg, ou : « Espions psi : l’histoire secrète de l’espionnage extrasensoriel américain » de Jim Schnabel, qui révèlent l’impact de ce domaine, entre tant d’autres, sur l’effondrement de l’Union Soviétique. Domaine dans lequel la FBI et la CIA ont tenté de stupéfiantes expériences d’espionnage psi, dans lesquelles se trouvent engagés Jimmy Carter, Ronald Reagan, Gorbatchev et Jean-Paul II qui forma la révolution du polonais Lech Wałença.

Les commentaires et les encadrés de Michel Potay : Au chapitre 10/10-11 de la Révélation Jésus dit à propos de ses livres : «Leurs langue sera sans artifice ; leurs marges seront pures de toute glose; ma parole (…) libre du harnais que lui mettent les docteurs », « personne ne se présentera jamais devant les pécheurs pour ajouter à ma Parole ». Que fait Potay ? Ce qu’il a ajouté dans les marges et les encadrés dépassent de loin le texte même des deux Révélations. Bien plus, les théophanies sont d’un style si indéchiffrable, que lire les commentaires de Potay devient une obligation. Ces notes et réflexions sont foncièrement contraires à la parole du dit Jésus, l’alourdissent, font le pendant de ce qu’a fait l’Eglise avec la Bible, en imposant son propre point de vue et le remodelage voulu pour ces falsifications. Bien plus, ces commentaires et ces encadrés autour du texte, dit révélé, jouent un rôle fondamentale pour les rajouts que Potay introduit, surtout en ce qui concerne le côté politique, qui, dès le début, il annonce qu’il est inexistant dans ces écrits !

Le côté politique : De tout ce que renferment ces deux révélations comme données politiques il est indispensable de relever trois points pour montrer le vrai arrière fond américano-vaticanais de ces écrits pour voir à quel point c’est un texte orienté de quelque part :
1) Dans un encadré de la théophanie 15, p. 114, il est écrit : « On a vu dans l’évangile d’Arès la prédiction, quinze ans à l’avance, de l’effondrement du bloc communiste (28/20, 31/5), une éventualité inimaginable en 1974. On verra plus loin (xxxv/4-9) l’annonce de la paix plus de deux ans à l’avance d’une guerre, que rien ne laisse davantage présager, entre l’URSS et les croyants Afghans et la victoire de ceux-ci sur l’armée soviétique, alors la plus forte au monde ». [Inutile de pointer le mensonge et le parti-pris de ces annonces, car tout le monde sait qui a formé ces combattants].

2) Théophanie XXV, p. 126 : « XXV/2 ; Sarbal et Moussa…= (écrit comme entendu) l’Egypte (Jabal et Musa, montagne du Sinaï). …ferrent Yërouch’lim) = l’Egypte finira par vaincre Israël si la paix n’est pas vite conclue entre les deux pays. [Un texte qui cherche à sauver Israël malgré tous les crimes commis depuis son implantation ! La forme de l’arabe est fausse. Ce Dieu Potayïste doit être un ignoble racisto-sioniste, d’un parti-pris discriminatoire, pour essayer de sauver Israël au détriment de la Palestine et des Palestiniens dont tout le monde connait l’histoire, depuis sa formation illégitime jusqu’à nos jours].

3) Dans un encadré de la théophanie 25, p. 127 on trouve : « Le 27 octobre, le Créateur demande au témoin de la Révélation d’Arès d’écrire au Président d’Egypte Anouar el Sadate et au Premier Ministre Israélien Menahem Béghin pour les prier de faire la Paix. Tel Aviv n’accusera jamais réception. Par contre, l’ambassadeur d’Egypte à Paris, très tôt le 9 novembre 1977, téléphonera à Mikal qu’Anouar el Sadate arrivera en Israël sous peu. L’Avion du Président Egyptien atterrit à Tel Aviv le soir même ». Pas de commentaires !!

Outre ces trois points accusateurs/révélateurs, quelques phrases encore pour montrer que tout le texte est parsemé de politique : 35/11 : Titre : Tous les croyants sont appelés à changer le monde: « Tu feras alliance fraternelle avec les assemblées des synagogues, celles des soumis de Dieu, nuls de Mes Fils ne seront pour toi des étrangers » ; «Inviter ce monde qui se croit moderne (…) à faire un passage vers un nouveau monde » (encadré p. 43) ; « réfléchir aux suites funestes que peut avoir une mission inconséquente comme celle jadis faite par des disciples ou des messagers de l’Evangile qui prêchèrent les païens et barbares au lieu de prêcher Israël, la nation préparée pour accomplir la Parole » (encadré p. 53) ! « Ce monde doit changer, renoncer au système choisi par Adam » (encadré p. 86) ; «L’alliance à faire avec les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans (35/11), la famille d’Abraham, qui finiront par accepter cette Alliance, l’importance d’observer la prudence et de prendre conseil » (35/10, encadré p. 87).

Michel Potay, d’après ces théophanies est promu : p. 137 notes : « xxxiii/12 : Ce qu’écrit Mikal dans le cadre de sa mission est comme écrit par le Créateur » ; p. 143 notes : « xxxix/16 ; Mikal est tout à la fois l’ami du Créateur et l’ami des hommes » ; p. 140, xxxvi, ce Dieu avoue à Potay : « Tu es mon Honneur » !! L’Honneur de Dieu ! Un ego aussi démesurément gonflé mérite autre chose que d’être suivi !

La mise en scène : Le nombre d’éditions, intégrales, bilingues, publications périodiques, livres, sites internet, site concernant l’édition, la librairie, les bibliothèques, le mouvement des pèlerins d’Arès, les témoins, le pèlerinage et autres sujets spirituels, Associations pour la Diffusion Internationale, des filiales dans toute la France, courriers, etc. plus un compte en Suisse en francs suisses (dissimulation fiscale ?), tout cela ne peut être fait sans l’approbation d’un certain Feu Vert de quelque part, et surtout être réalisé sans la moindre condamnation du Vatican, qui est au fond, partie prenante. D’ailleurs toute la curie du Vatican œuvre pour le NOM via l’ONU : Jean-Paul II en 1986 ; Benoît XVI en 2005 et François plus d’une fois, et il ira intervenir le 25 septembre. Les trois ont appelé de leurs vœux un nouvel ordre mondial…

Récapitulation/Analyse : Le cheminement de Michel Potay comprend clairement des pénombres, des cotés louches et un tas d’interrogations. Il joue un rôle qui fait le pendant de celui du polonais Lech Wałença en politique, qui facilita l’effondrement de l’URSS, décrété par Vatican II. Il eut affaire avec Clément xv, dans le domaine ésotérique, et c’est son physique, grand, brun, un peu arabe que Potay a pris comme modèle pour décrire Jésus et passer d’autres idées. Comme le domaine avec lequel il interprétait son rôle est celui de la Religion, il était indispensable d’avoir recours à une atmosphère qui tienne plutôt d’une croyance en l’au-delà. L’ésotérisme était parfait comme moule principal pour donner forme à son message. Les notes et les encadrés lui facilitèrent énormément la tâche pour ajouter tout le programme qui lui est indiqué.

L’Islam n’a pas été choisi et mis en relief par amour dans ces écrits. Bien au contraire, dès le début de son expansion l’Eglise et la politique raciste n’ont cessé de le combattre par tous les moyens jusqu’à ce moment-ci. Depuis Vatican II, qui décréta l’éradication de l’Islam, la guerre est de plus en plus acharnée. Le fameux 9/11, cette comédie Home made, leur a permis de se doter d’une légitimité interntionale pour l’éradiquer en minorant et en accusant méthodiquement et obstinément tout ce qui est musulman ou arabe. Ne pouvant raser de sur terre plus d’un milliard et demi de musulmans, la guerre du terrorisme « américano-vaticanais » en a déjà fauché quelques millions en Afghanistan, en Iraq, en Lybie, en Syrie ou au Yémen et en tant d’autres pays à majorité musulmane. Bien plus, ce qui se passe en réalité c’est l’éradication de tous les vestiges qui prouvent la grandeur de la Civilisation Musulmane. Cette Civilisation qui fut le vrai flambeau sur lequel s’éleva l’Occident raciste, qui, tel le chien affamé, commence par mordre la main qui lui a été tendue. Et éradiquer, en même temps, toutes les preuves de ce qui a été copié, de ces civilisations dans le christianisme débutant, pour faciliter son implantation dans chaque pays.

Arès, la nouvelle Jérusalem, n’a pas été choisie comme site principal, seulement à cause des apparitions mariales qui commencèrent dans l’Arcachon depuis 1947, ou parce que c’est un lieu déjà préparé à recevoir des apparitions et des révélations, mais parce que au cours de cette rage destructrice de tous les monuments et les vestiges musulmans ou arabes, il est planifié que la Mosquée Al-Aqsa qui, prétend-on, a été édifiée sur le temple juif, qu’absolument rien n’a prouvé, sera démolie, et les adeptes auront eu une Qibla ailleurs, à Arès !!

Un évangile qui fait de la politique raciste, qui vise à un changement catégorique de la société pour l'enfoncer dans le nouvel ordre mondial, qui prône Israël à être la nation préparée à assumer ce changement, pour accomplir la Parole, est tout à fait autre chose qu'un évangile. La Révélation d’Arès fait partie de cette planification diabolique qui vise à éradiquer Islam et musulmans : une partie de cette éradication par la mort guerrière, une autre par l’horrible destruction préméditée, et le reste par l’absorption, de ceux qui demeureront, dans la nouvelle religion du dit Nouvel Ordre Mondial.
Zeinab Abdelaziz
Le 30 aout 2015
 


Dimanche 30 Août 2015


Commentaires

1.Posté par jetuilnousvousils le 30/08/2015 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'évangile provient du grec ancien euangélion, ou bien eux ange et lion, ou bien eux en legion, allez savoir?

2.Posté par Philippe le 30/08/2015 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La révélation d'Arès ou pèlerins d'Arès est une secte classée dangereuse par deux commissions parlemantaires

3.Posté par njama le 31/08/2015 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse à Philippe commentaire du 30/08/2015 21:38
Sans vouloir vous offenser votre remarque n'apporte rien au sujet de l'article puisque Zeinab Abdelaziz le précisait déjà dans son 3° §. Peut-être auriez-vous confronté vous-même en bon philosophe le jugement sentencieux de ces deux commissions parlementaires à votre propre jugement ? si oui, nous vous serions reconnaissant de nous instruire de votre ressenti face à ces Textes qui seraient selon l'auteur de cette publication, Michel Potay, de source divine ! ... ce qui mériterait au minimum un peu d'attention au moins par curiosité.
Pour en revenir à cette question de secte, je dirais que la société française n'a aucune originalité en la matière, car toutes sociétés traquent depuis la nuit des temps les mouvements "dissidents", qu'ils soient politiques, économiques, religieux ... la France n'a pas inventé la chasse aux hérétiques ou aux sorcières de tous poils, toutes les nations "blacklistent" les empêcheurs de croire, de penser en rond, les artistes, les poètes et écrivains, les thérapeutes qui pourraient écorner leurs enseignes, ou remettre en question un ordre moral, social, économique (cas du communisme par exemple), religieux, scientifique (Galilée) ou politique.
Donc si vous consulter cette liste ( http://www.antisectes.net/liste-172.htm ) vous pourrez constater que cet inventaire est un véritable bric à brac de mouvements en tous genres d'importances et d'influences inégales ...

L'histoire de la lutte antisecte en France commence au début des années 80 avec la médiatisation de la secte Moon, du drame de Waco, des suicides dans l'Ordre du Temple Solaire, etc ...; elle sera poursuivie autant par les gouvernements successifs de droite comme de gauche, et prend quasiment fin en 2007 avec l'intégration au forceps dans l'Europe qui prône à contrario la promotion des communautarismes en tous genres, voir Article 17 du TFUE :
"Le traité de Lisbonne introduit expressément l’idée d’un dialogue entre les institutions européennes et les Églises, les associations ou communautés religieuses, ainsi que les organisations philosophiques et non confessionnelles."
http://www.patronagelaique.fr/index.php/laicite/legislation/textes-europeens/182-13-decembre-2007-article-17-du-traite-sur-le-fonctionnement-de-l-union-europeenne-tfue

Tout cela en raccourci pour dire qu'il me semblait un peu cavalier et trop facile de balayer du revers de la main le sujet de l'article au prétexte d'allégations, de rumeurs partiales non argumentées voire calomnieuses sur fond politique. Quoiqu'on en pense de ces listes de sectes,ou de cette révélation d'Arès, le temps a montré à ma connaissance que cette nouvelle mouvance spirituelle "d'Arès" ne trouble en rien l'ordre public.

4.Posté par (-------------------) le 31/08/2015 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeinab Abdelaziz


En effet, Paul écrit : ce sont des choses que l'oeil n'a (point) vues, que l'oreille n'a (point) entendues,et qui ne sont (point) montées au coeur de l'homme. Paul aux corinthiens 2/9.
Ce texte que Paul écrit vers l'an 55 dit-on, n'est écrit nul part, or Paul nous instruit des paroles de Thomas. ( Paul voit aussi Jésus)
évangiledethomas.over-blog.com/article -4325153.html


Les gnostiques ne croyaient pas en la divinité corporelle de Jésus, seule son Ame était remplie du Père et non d'un baton,
Jésus a dit, je ne suis pas votre Maitre.

Je suis effaré, n'avez-vous pas ( ) Allah pou vous consoler.

5.Posté par njama le 03/09/2015 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse à Zeinab

Je me limiterai à deux remarques fondées sur les Textes que l'on supposera "révélés" pour l'hypothèse et la cohérence du raisonnement, et non sur les commentaires ajoutés en marge par M. Potay

D'une part que ce soit dans le 1° Texte, dit évangile" ou le second, "le Livre", Mouhamad est cité plusieurs fois comme "Messager" de Dieu.
D'autre part, et d'une manière générale il est assez clair que l'islam n'est pas concerné par cette révélation, ou très indirectement dans l'avenir par effets de voisinage fraternel que l'on supposerait vertueux, généreux, spirituels, fraternels contrairement aux relations hostiles ayant pu exister entre christianisme catholique ou orthodoxe avec l'islam par le passé depuis son apparition. Pour preuve ces versets 5/6-7 qui ne présentent aucune équivoque possible quand au rayonnement auquel se destine cette Parole. Aire qui correspondrait grosso-modo à l'espace "l'Occident" chrétien ...
"Vois, Je trace la lisière du Champ où Je t’envoie : du côté du soleil à midi jusqu’où descendent les frimas en hiver ; du côté opposé jusqu’où flottent les glaces en été ; au levant jusqu’où se dresse l’étendard de Mouhamad ; au couchant jusqu’aux îles de corail.
Comme J’avais envoyé Mes Disciples aux nations d’Israël Je t’envoie aux nations que borne la lisière que tu as vue, pas au-delà."

Il me semble difficile d'être plus clair.

De plus on pourra espérer que cette injonction divine « Tu feras alliance fraternelle avec les assemblées des synagogues, celles des soumis de Dieu, nuls de Mes Fils ne seront pour toi des étrangers » vaudra immensément plus que œcuménisme condescendant du Vatican ou des chrétiens en général vis à vis des musulmans. Alliance ne voulant pas dire prosélytisme, ni assimilation, ou inculturation qui est un sous-marin de la missiologie chrétienne, catholique très particulièrement. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Inculturation ).

Je ne vois pas où la révélation d'Arès pourrait représenter un quelconque danger pour l'islam sauf à s'égarer de son Texte, alors qu'au contraire le Verbe l'installe dans une reconnaissance que le Vatican et le christianisme ne lui avait jamais reconnue auparavant, et qui était même opposée au sacerdoce qu'exerçait Michel Potay et à ses convictions orthodoxes, l’Islam étant pour lui avant ces événements de 1974 un avorton du christianisme.

"De Yëchou* à Mouhamad mille ans petits ; de Mouhamad à toi mille ans grands." Livre IV/ 2 (* Jésus)

Outre la qualité concédé au Coran par rapport à la Bible : "Ferme (dans) le Livre les siècles ! Ferme, sauf Mouhamad ! Ses frères sont (des) droits changeurs ; (ils) donnent contre fidélité bon change." Livre I /6 , sur l'importance de l'islam le Livre XXVIII / 7 -10 apporte cette métaphore qui donne un ordre d'importance toute d'actualité puisque l'islam dépasse le christianisme qui lui régresse :
"Abraham, son frère (est) le lézard, (sur) son ventre (il) marche.
Moché (Me) voit, (il) mange dans Ma Main (comme) le chat ; le chat (a) le lézard sous son ventre.
Yëchou, son frère (est) le bélier ; le chat (passe) sous son ventre.
Le frère de Mouhamad (est) le cheval ; le bélier (passe) sous son ventre."


Sur l'avenir de l'islam, comme quoi il a encore de beaux jours devant lui et n'est pas près de disparaître avec la perspective de garder ses singularités:
"(Pour) le frère de Mouhamad la sexte (est) à la fin ; ..." Livre XX/ 16 **

pour la compréhension de ce verset qui pourrait paraître nébuleux, la note de l'Édition 89 indique que la sexte (sexta hora) ou sixième heure représente le milieu de la journée. De plus elle nous dit :
"Ainsi qu'on l'a compris en comparant le verset I/ 6 au verset I/ 7, l'Islam quoique concerné spirituellement par la révélation d'Arès, est moins visé par sa mission que les frères de Moché (juifs) et de Yëchou (chrétiens), sur qui règne l'erreur la plus épaisse (i[la nuit couche, voir I / 7-8). Mais la foi de l'islam étant commune à la foi du peuple de l'étoile (v.15)il se joindra tôt ou tard à son œuvre de reconquête de la terre sur l'impiété.]i

Voilà qui pourrait enfin je l'espère vous rassurer très chère Zeinab ...
njama

6.Posté par zeinab abdelaziz le 05/09/2015 06:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ njama
Merci pour votre commentaire, cher frère. J’espère ne pas trop vous désappointer en précisant qu’en traitant ce sujet de la "Révélation d’Arès", je ne cherchais point à me tranquilliser à propos de l’Islam, car il est dit clairement dans le Qur’ān : « C’est Nous, en fait, que Nous Avons Révélé le Qur’ān, et nous le Conservons à jamais » (S. 15, V. 9), mais je voulais voir de près cet élément qui me manquait, concernant le domaine de la Religion dans le Nouvel Ordre Mondial, pour mieux saisir le fonctionnement.

Rédiger un commentaire en supposant que le sujet est vrai ou probable, c’est déjà faire table rase des données principales du dit sujet qui, lui, pose déjà plusieurs problèmes tel un puzzle qu’il faut reconstituer à partir d’un certain nombre d’éléments dont les rapports, au premier abord, échappent à l’esprit. C’est exactement ces éléments disparates que j’ai essayé de relever pour montrer à quel point cette Révélation est pleine de confusions : la biographie de l’auteur ; l’antipape Clément xv ; le domaine ésotérique ; la relation fort douteuse entre les deux, Potay et Clément xv ; les commentaires de Michel Potay ; et la mise en scène de cette Révélation.

Comme les trois principaux domaines du NOM sont en voie de réalisation depuis le siècle dernier, c’est celui du religieux qui nécessitait, à mon avis, d’autres données à part le fait de la diabolisation incontournable et nauséabonde de l’Islam, qui se poursuit avec acharnement depuis le fameux 9/11. Je trouvais illogique, ou pas très pratique, de massacrer un milliard et demi de musulmans, donc il leur fallait un autre moyen. La Révélation d’Arès m’a donné la réponse : Faire "diluer" les principales religions en une seule, d’abord, puis, les éradiquer pour ne garder que cette nouvelle religion Potayïste, qui se marie bien avec les principales données de l’Eglise.

L’Islam est mis en valeur dans les deux textes, surtout dans le Livre. Si dans l’Evangile d’Arès Mohammad est présenté comme étant "le plus écouté des Messagers", "le plus sage", "qui n’a pas fait ployer son peuple", etc. (2/9), ou que "Mohammad, Mon Messager, venu avant toi, a enseigné que Jésus n’est pas Dieu, que ceux qui croient cela sont impies" (32/1) ; Le Livre, qui se veut dicté de Dieu, commence par deux titres : "le Créateur, silencieux depuis Mohammad, revient…" (p. 101) ; "Mahomet leur a échappé et a ouvert une voie" (p. 113). Ce "Mahomet" de la part de Potay révèle que c’est lui qui explique comme il veut ou selon l’habitude ecclésiale, ce n’est pas Dieu qui va distordre le nom de son Prophète !

Que le nom de Mohammad soit cité cinq fois dans une dizaine de lignes (p. 112) ou que les frères de Mohammed soient à la droite du Seigneur (p. 114), cela n’empêche que le dessein de ces textes est : Un nouveau monde ; que le monde doit changer ; Jésus disant : "Ma parole est la Loi qui vient (…) Ma Parole est la Loi qui est. Elle est la Loi qui sera" (28/7-9), "Moi seul montre la Voie" (33/15). N’est-ce pas un peu les évangiles qu’il condamne ou plutôt le Vatican qui parle ?!

Enfin, un exemple du charabia du style : "Ma Main a oint les lèvres de Mon Messager ; son enseignement est vrai : l’homme Jésus n’est pas Dieu, C’est le Christ qui est Dieu ; c’est Moi né de Jésus né de Marie (32/2). [que veut dire cette dernière phrase, que le Christ/Dieu est né de Jésus et de Marie ?! ].

Je m’excuse de contredire votre analyse : l’Islam est bien concerné dans ces deux textes, c’est le moyen le plus logique de l’éliminer en l’absorbant, ou en le diluant, dans leur perception satanique.

Bonne journée.

P. S. : A propos, le mot "sexte" (Livre xx/16), contrairement à ce que vous écrivez, Potay l’explique dans l’édition 2009 par "sieste". J’avais lu quelque part que le texte ne change point d’une édition à l’autre !!

7.Posté par wneferta le 06/09/2015 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zeinab Abdelaziz,

Avez-vous été sur le site internet de Michel Potay.

Intoduction:

Le bonheur viendra sans religion et sans politique.

8.Posté par Eric Desneux le 06/09/2015 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui etes vous Zeinab Abdelaziz ? Et quelle obédience servez-vous?

Je viens de lire votre long article à l'évidence très documenté et je suis tout encore abasourdi de l'énormité des faussetés qu'il contient. Je me demande : êtes vous sincère ou manipulatrice ?

Je suis Pèlerin d'Arès depuis plus de 25 ans maintenant. Je lis La Révélation d'Arès tous les jours, je crois pouvoir dire que je connais bien ce livre. Je connais aussi le Frère Michel, témoin de La Révélation d'Arès avec lequel je correspond régulièrement et avec lequel j'ai eu l'occasion de m'entretenir en tête à tête à plusieurs reprises. Je peux vous dire que je ne reconnais ni la première ni le second dans vos propos en dépit, ici et là, de quelques informations factuelles que vous rapportez et qui sont justes. La Révélation d'Arès est un message spirituel d'une très haute tenue et le frère Michel est un homme d'une très grande et même rare probité tant intellectuelle que morale et spirituelle. J'en témoigne.

Je passe sur les nombreuses inexactitudes et les élucubrations que contient votre article. Les relever et les commenter me prendrait au moins autant de lignes que votre écrit.

Je me contenterais de parler du fond de votre propos.

Comment peut-on à ce point déformer la réalité ? Comment peut-on honnêtement assimiler La Révélation d'Arès à un message "politique" complotant pour l'avènement d'un "nouvel ordre mondial" et de faire de son témoin un pantin piloté par les pouvoirs "américano-vaticanais" (ce sont vos formules que j'ai mis "entre guillemets"), quand la Révélation d'Arès dit clairement d'un bout à l'autre que religion et politique sont dépassées, que le bonheur ne viendra ni de l'une ni de l'autre mais de la simple volonté de l'homme de faire le Bien et de réapprendre à vivre sans chefs et sans prêtres et qu'elle fait de son témoin, non un chef (il lui est dit expressément "tu ne seras le chef de personne" (16/1) et "tu ne commanderas à personne"(36/19)) mais un guide pour les âmes que l'homme est libre de suivre ou non ?

Oui elle promeut l'avènement d'un "monde changé" comme vous le soulignez, mais c'est tout le contraire du monde que vous décrivez dans votre "analyse".

La Révélation d'Arès n'appelle pas à un nouvel ordre politique. Elle dit clairement dès la veillée 1 et 2 que la mal est né et s'est installé peu à peu dans le monde, de la volonté de certains hommes de dominer d'autres hommes. Et qu'est-ce la politique sinon un moyen de dominer les autres ?

La révélation d'Arès n'appelle pas à manigancer et à œuvrer en sous main pour le compte de puissances occultes, elle appelle simplement l'homme à entrer en pénitence, c'est à dire à aimer, pardonner, faire la paix, se libérer des peurs et préjugés et restaurer son intelligence spirituelle.

La Révélation d'Arès ne promeut pas le gouvernement US ou le Vatican. Elle vise clairement à la dispersion des grands ensembles (nations, états, superstructures...) comme le rappelait récemment Michel Potay sur son blog dans son article "La pénitence dispersera la masse" (http://freesoulblog.net/jPF/jPFtv.html). Elle vise de fait, à la disparition progressive de tous les pouvoirs (américains, français, vaticanais et autres) qui empêchent l'homme de vivre véritablement libre et aimant.

Dit autrement, La Révélation d'Arès n'est ni politique, ni religieuse, ni même ésotérique comme vous le suggérez c'est un message du Créateur tout simplement et elle appelle à la vie spirituelle libre, à la recherche du Bien simple et vrai, libéré des dogmes, des lois,... de tous pouvoirs.

Comment avec le temps que vous avez manifestement passé à étudier la question et à écrire votre article, comment avez vous pu passer à coté de cela ?

Ou bien vous n'avez pas vraiment lu La Révélation d'Arès et vous vous êtes contentée (en toute sincérité mais la sincérité ne fait pas nécessairement la vérité) de projeter sur elle vos préjugés et d'écrire votre article par automatisme.
Ou bien vous l'avez vraiment lue et vous cherchez à discréditer sciemment cet Appel et l'immense espérance qu'il contient pour toute l'humanité, en la faisant passer pour tout le contraire de ce qu'elle est. Ma question est : pourquoi et pour le compte de qui ?

Généralement les hommes de plume et de pensée s'abstiennent de parler de la Révélation d'Arès car la Révélation d'Arès comme tout ce qui vient de Dieu, dérange profondément. Ceux qui la reconnaissent comme vraie préfèrent se taire plutôt que d'en dire du bien pour ne pas faire de vague et nuire à leur réputation et à leur carrière. Ceux qui la jugent néfaste préfèrent n'en rien dire pour ne pas lui faire de la publicité. De fait historiquement, si le prophète Mouhamad fut le plus combattu de tous les prophètes, on peut dire en parallèle que le frère Michel, prophète lui aussi, fut le plus ignoré de tous.

Mais les temps changent.... et il semblerait que la Révélation d'Arès suscite de plus en plus d'intérêt. La raison pour laquelle une personne comme vous mette son talent au service de ses détracteurs ? J'aimerai comprendre.....

Vous aurez remarqué que je n'ai pas écrit ce commentaire sous un pseudonyme. Je l'ai signé de mon vrai nom. J'ignore si c'est votre cas mais je veux croire que vous êtes capable de me lire la tête froide, de vous interroger et de me répondre franchement.

Dans l'attente de vous lire,...

Respectueusement votre

9.Posté par njama le 07/09/2015 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Eric Desneux, cher inconnu, bonjour

Pour démarrer de façon positive je dirais que l'article de Zeinab Abdelaziz (de son vrai nom) aura le mérite de questionner des lecteurs. Faut-il déjà préjuger de ce que chaque lecteur en penserait ?
L'auteure, victime de ses préjugés ? nous avons tous baigné dès la naissance dans une "marmite culturelle", y compris Miche Potay. Qui peut donc prétendre être libre à 100 % de tous préjugés, libre du prisme de perception de l'esprit, baignant dans la science infuse et être à l'abri en permanence de toutes erreurs de jugement? alors même que chaque langue a ses propres limites qui ne permettent pas d'exprimer l'indicible, ou des concepts qui nous sont étrangers. Et que "l'autre" n'a pas forcément les mêmes perceptions.

Ceci dit il se pourrait qu'elle aurait été pour une part influencée par le passé un peu décousu, erratique il faut le dire, de Michel Potay. Comme par ses relations atypiques avec Moscou, et quelques prélats dont l'illuminé antipape Clément XV ! C'est peut-être ce passé suspect d'occultiste - même si cet épisode fut court dans sa vie - qui lui aurait valu d'être mis sur la liste anti-secte plus que la Révélation d'Arès (RA) elle-même ? La chasse anti-sectes étant largement orientée dans une chasse aux sorcières vers les pratiques thérapeutiques alternatives toutes jugées hérétiques. La médecine officielle est elle-aussi aussi une religion avec ses dogmes pas toujours très scientifiques.

Vous dites : "Et qu'est-ce la politique sinon un moyen de dominer les autres ?"

Comme vous y allez, je vous trouve bien sentencieux pour affirmer une telle chose, la politique fut-elle imparfaite (tout le monde l'admettra), mérite-t-elle pour autant aucune considération (jusqu'au mépris ?) au point que toutes ses facettes auraient été parfaitement inutiles ? n'est-ce pas une insulte envers ceux de "bonne foi" qui en ont une pratique vertueuse ou dont les intentions philanthropiques tendaient vers cette limite de bienfaisance ?
Vous mélangez politique, gestion de la cité (de polis, la cité en grec), structure et fonctionnement (méthodique, théorique et pratique) d'une communauté, d'une société, d'un groupe social (qui sera toujours à mon sens nécessaire, ne fut-ce qu'au minimum) avec la politique "art du pouvoir" et son outil la hiérarchie dont use également à différents degrés les religions, comme d'autres instances. Cette position générale lapidaire dévalue tout, fait table rase du passé sans que Michel Potay ne propose la moindre idée, la moindre guidance hormis pratiquer la fameuse "pénitence". Il laisse à ses adeptes une page blanche sur le sujet. Est-il seulement inspiré ? on se le demande ...
Si Michel Potay souhaite entretenir cette vision utopique ... mais alors qu'il la nomme sans fausse pudeur, "anarchie" (ou Anarchie pour y ajouter un zeste de Noblesse) puisque le mot existe, si comme vous dites la RA "vise clairement à la dispersion des grands ensembles (nations, états, superstructures...)".

La RA a-t-elle une vocation universelle ?
Le fait que ce soit (ou serait) le Verbe (de Dieu), "Parole", qui s'y exprime, ajouté à celui qu'il s'adresse à "l'homme" pourrait faire pencher vers une réponse positive, et, par extension un Message Céleste destiné à "coloniser" l'humanité. Mais était-ce vrai pour Abraham, Moïse, Jésus, Mouhamad ? l'histoire devrait servir de leçon, à l'évidence ce genre de développement prosélyte universaliste n'a jamais été prêché par un prophète, ni n'a jamais abouti ni par l'un ou l'autre de ces Messagers. Seul le Vatican, grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf, (et une des cheville ouvrière de la mondialisation) semble encore y croire, et l'écrit expressément noir sur blanc dans ses Encycliques depuis avant Vatican2. Zeinab qui est une spécialiste du sujet parmi bien d'autres talents [...] pourrait vous le confirmer sources à l'appui, ou lisez ses articles.Est-ce que cette prétention à l'universalisme n'est pas exagérée et surtout contradictoire avec le Texte qui fixe clairement cette Mission dans des limites géographiques et culturelles précises comme je lui indiquais dans mon commentaire précédent ? Le Livre ne dit-il pas "(Arès est) le val Hanouka (au) ras (de la mer), (où) le frère ne lèche pas le bois. Hanouka-la-langue-propre, le val béni sous ta paupière large." (XLVII/ 5-6)
Hanouka, allusion biblique claire à un pan précis de la descendance prophétique qui s'est prolongé par Jésus sous le nom de christianisme, et dont la révélation d'Arès serait la suite ...

Universalisme de la RA ? alors même que par sa sémantique seule, particulièrement chrétienne évangélique dans le premier texte, la RA serait totalement culturellement incompréhensible au 2/3 de l'humanité.
Qu'une vie exemplaire au sens de la "vraie piété" aurait des effets bénéfiques petit à petit sur l'humanité nous n'en douterons pas mais ce ne serait que conséquences heureuses de la vertu par voisinages, par esprit d'équité et de justice, par humanisme, par fraternité.
Un universalisme contradictoire avec le Coran : « A chacun d'entre vous Nous Fîmes une Loi et une Méthode. Si Allah le Voulait, Il vous Aurait Fait une seule communauté, mais c'est pour vous éprouver en ce qu'Il vous A Donné. Concourez donc en œuvres de bienfaisance. Vers Allah sera votre retour en totalité. Il vous informera alors sur ce dont vous divergiez.» (sourate 5 verset 48, traduction Zeinab Abdelaziz)

Bien fraternellement et bon chemin.
njama

10.Posté par zeinab abdelaziz le 07/09/2015 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Eric Desneux

Monsieur, le manque de courtoisie de votre commentaire m’impose de répondre sous forme de question et réponse, au moins pour ne rien oublier de l’essentiel :

Q - Qui êtes-vous Zeinab Abdelaziz ? Et quelle obédience servez-vous?
R – Egyptienne, Musulmane, Professeur émérite de Civilisation française. Je sers l’Obédience de la Logique Humaine et du Raisonnement non Biaisé. Vous pourrez les vérifier en lisant la cinquantaine d’articles que vous trouverez sur ce site-ci, sur http://saaid.net/daeyat/zainab/f.htm , ou www.zeinababdelaziz.com , en formation.

Q - Je passe sur les nombreuses inexactitudes et les élucubrations que contient votre article. Les relever et les commenter me prendrait au moins autant de lignes que votre écrit.
R – D’après le style de votre commentaire (pour ne pas dire niveau), c’est sûrement le sens de production déraisonnable, et extravagante que vous entendez par inexactitudes et élucubrations. Non, les relever et les commenter honnêtement nécessite beaucoup plus que le format de mon article.

Q – (premier grand paragraphe) :
R – Relisez l’article avec l’intention de comprendre, vous verrez beaucoup de points et de faits qui vous échappent, par nature ou par inattention.

Q - êtes vous sincère ou manipulatrice ?
R – à vous de le vérifier après lectures et relectures de mes écrits. Entre nous soit dit, un vrai pèlerin arésien ne commence pas par lancer des pics et des accusations, il est dit quelque part dans cette RA d’aimer son prochain, à quoi j’ajoute : d’être probe et courtois !

Q - Comment peut-on à ce point déformer la réalité ? Comment peut-on honnêtement assimiler La Révélation d'Arès à un message "politique" complotant pour l'avènement d'un "nouvel ordre mondial" et de faire de son témoin un pantin piloté par les pouvoirs "américano-vaticanais" (ce sont vos formules que j'ai mis "entre guillemets"), quand la Révélation d'Arès dit clairement d'un bout à l'autre que religion et politique sont dépassées, etc.
R – Relisez calmement et honnêtement le peu que j’ai relevé de la RA comme données politiques référenciées, et dites-moi si elles se trouvent dans le texte ou elles sont inventées !

Q - La Révélation d'Arès n'appelle pas à un nouvel ordre politique, etc.
R – Vous avez besoin de relire la RA avec un crayon à la main pour marquer les passages où il est question du nouvel ordre mondial/politique.

Q – (…) elle appelle simplement l'homme à entrer en pénitence, c'est à dire à aimer, pardonner, faire la paix, (…) etc.
R – D’après votre commentaire, il semble que vous appliquez mal les préceptes de la RA malgré votre lecture quotidienne.

Q - Ou bien vous l'avez vraiment lue et vous cherchez à discréditer sciemment cet Appel et l'immense espérance qu'il contient pour toute l'humanité, en la faisant passer pour tout le contraire de ce qu'elle est. Ma question est : pourquoi et pour le compte de qui ?
R – Grossièreté à part, je ne cherche ni à la discréditer ni à la faire dire ce qu’elle ne dit pas : j’en ai entendu parler, je me suis procurée un exemplaire de chez Amazon, éd. 2009, la seule trouvable,car je voulais comprendre. J’ai écrit ce que j’ai trouvé en mettant la référence. Relisez l’article pour voir et comprendre.

Q - Généralement les hommes de plume et de pensée s'abstiennent de parler de la Révélation d'Arès car la Révélation d'Arès comme tout ce qui vient de Dieu, dérange profondément etc. …
R – Pourquoi voulez-vous que tout ce qui vient de Dieu dérange ? Le Qur’ān est le seul Texte religieux Révélé par Dieu, qui soit resté invariable, depuis sa Révélation jusqu’à nos jours, et personne de parmi le milliard et demi-milliard de musulmans et musulmanes ne se sent dérangé ou ressent un malaise quelconque. Bien au contraire, l’amour, le respect et la vénération que chacun des musulmans et musulmanes lui portent est proverbial.

Q - La raison pour laquelle une personne comme vous mette son talent au service de ses détracteurs ? J'aimerai comprendre.....
R – Comme vous le dites pour vous-même : « J'aimerai comprendre », j’ai voulu comprendre, et j’ai été choquée. Donnez-vous la peine de relire honnêtement l’article, lentement, pour le comprendre sans rien perdre ou confondre. Quand à votre accusation qui mérite autre chose qu’une simple réponse : Je Ne Suis au Service de Personne, un peu de retenu, monsieur !

Q - … je veux croire que vous êtes capable de me lire la tête froide, de vous interroger et de me répondre franchement.
R – Pauvre monsieur, si vous saviez ce que ma franchise m’a valu dès ma prime enfance, vous verseriez des larmes, au lieu de m’attaquer avec ce manque de distinction ou de délicatesse, sans rien comprendre de ce que j’ai écrit.
======
Il y a des années, j’ai voulu comprendre le bouleversement ahurissant qui se passait dans le domaine des Beaux-Arts. Ayant compris l’ensemble du sujet, j’ai écrit « le Jeu de l’Art Moderne », en 1984. Quatre maisons d’éditions en France ont refusé de l’éditer. L’année passée, 2014, la maison Idrissi au Maroc l’a édité. Comme vous êtes photographe et poète, vous saisirez peut-être énormément de choses en le lisant, sur mon site, qui n’est pas encore terminé :
http://www.zeinababdelaziz.com/index.php/francais/livres/270-le-jeu-de-l-art-moderne-

Bonne journée

11.Posté par zeinab abdelaziz le 07/09/2015 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ njama,

Cher frère,

Je viens de voir votre commentaire en plaçant le mien concernant M. Eric Desneux.

C’est la deuxième fois que vous prenez la défense de cet article avec enthousiasme et ardeur. Le sujet mérite un travail beaucoup plus approfondi, sur les mêmes thèmes exposés, mais mes circonstances ne me permettent pas de faire une étude plus développée, du moins pour le moment.

Veuillez trouver ici l’expression de mes remerciements cordiaux.
zeinab

12.Posté par Eric Desneux le 07/09/2015 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour njama,

J'ai lu et relu votre réponse à mon commentaire.
Je tiens à vous remercier de l’intérêt que vous y avez apporté.
Nous ne nous connaissons pas en effet même si j'ai déjà lu sur certains forums qui parlent de la Révélation d'Arès, des interventions signés njama. C'était il y a plusieurs années mais je crois reconnaitre la même pensée qui anime ces lignes.

Le commentaire que vous avez posté précédemment (le numéro 5) montre que vous connaissez la Révélation d'Arès et les difficultés qu'elle a eu et qu'elle a toujours à se faire connaitre, en France en particulier. Votre réponse à l'auteure sur la position de La Révélation d'Arès par rapport à l'islam et les difficultés qu'elle a eu face à la lutte antisecte est très pertinente et je la partage. Je me suis d'ailleurs abstenu d'intervenir sur ces points là parce que j'ai jugé que ce que vous aviez dit était suffisant d'une part et d'autre part, parce que je n'ai pas voulu m’immiscer dans l'échange que vous avez engagé avec l'auteure.

J'avoue à l'inverse, avoir eu un peu de mal à comprendre où vous vouliez en venir dans votre réponse à mon commentaire. Je ne suis pas sûr que ce soit l'endroit pour un tel échange (le sujet de ce fil est l'article de Madame Zeniad Abdelaziz) mais je vais quand même essayer de vous répondre sur les deux points que vous soulevez :

1. Je ne confonds pas politique et "gestion de la cité". De gestion les hommes auront toujours besoin pour s'entendre sur leurs affaires communes. Je crois que nous sommes d'accord la-dessus. La Révélation d'Arès appelle de ses vœux un monde sans chefs (c'est à dire un monde sans arbitraire) mais pas un monde chaotique.
Vous avez raison de parler d'Anarchie (du grec an-arkhia qui signifie sans hiérarchie ou sans commandement) à propos de la révélation d'Arès. Nous employons peu ce mot en raison de la connotation violente et révolutionnaire qu'il a, mais Michel Potay l'a utilisé très tôt dans ses écrits et nous l'utilisons nous même parfois pour qualifier le mode de fonctionnement de nos assemblées. Nous parlons d'une "anarchie de pénitents" pour souligner justement l’absence de tout pouvoir qu'elle qu'il soit en notre sein. Pour vous en convaincre, je vous invite à consulter cette page de notre site parisien > http://revelation-ares.paris/les-pelerins-d-ares/une-anarchie-de-penitents/://

Quand je parle de la politique à l'inverse, je parle de la quête du pouvoir, qui est bel et bien exercice de domination. C'est dans ce sens que l'auteure a dit de la Révélation d'Arès qu'elle visait un but "politique" et c'est sur ce point bien précis que je suis intervenu.

2. La RA poursuit-elle un but universel ? me demandez vous. Je vous réponds OUI sans ambages parce que bonheur et salut seront universels ou ne seront pas et que ce sont là les buts que La révélation d'Arès poursuit.
J'ai conscience que la Parole d'Arès s'adresse en priorité à la grande famille abrahamique (voir les limites géographiques qui lui sont attribuées dans la veillée 5) mais je ne vois pas en quoi cela l’empêcherait d'être universelle sur le fond comme le sont ailleurs le message de Bouddha, des Védas, des sagesses amérindiennes,....Bien qu'étant universelle sur le fond, la Révélation d'Arès parle d'ailleurs de sentiers (au pluriel!) pour évoquer les multiples chemins qui mènent au bien et à la vérité. Vous avez comme moi lu la veillée 25. N'est ce pas un appel universel ?
Je vous renvoie au paragraphe qui clôt l'introduction de l'édition 2009 page 19 que vous pouvez consulter ici : http://michelpotay.info/RevelationdAres2009-introduction.p19.html:// qui dit bien l'universalité de ce livre.

J'ai compris de vos différentes interventions que vous étiez plus attaché à La Révélation d'Arès qu'à son témoin, Michel Potay. C'est votre position (votre "sentier" devrais-je dire) et je la respecte entièrement. Personnellement j'ai choisi en toute conscience de suivre cet homme en qui j'ai placé toute ma confiance pour comprendre la Révélation d'Arès. Il est donc vain de m'apostropher à son sujet. je me ferai toujours le défenseur de ce qu'il est (un authentique prophète) et de ce qu'il dit.

je vous remercie de cet échange.

Je vous salue bien fraternellement

13.Posté par adith le 07/09/2015 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ njama

sourate 5
(la table? la table en question est celle que les envoyés demandent à ( jésus? de faire descendre du ciel. la sourate est parfois intitulée (les obligations? Traduction Chouraqui.

14.Posté par wneferta le 07/09/2015 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

, @11

Puisque vous zetes sous obligations de commandements,
le 8ème commandement est :la médisance bannira et le mensonge également.
Vous nous di^tes avoir reçu ce livre d'un ami de france, puis, que vous vous e^tes procuré ce livre chez amazon. (?) 2 versions.
Chère soeur en Adam,

15.Posté par tarik le 07/09/2015 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces Histoires a dormir debout n'existe que chez les Chretiens et comme par hasard la Sainte Vierge avait decide de s'exiler en ----->>> france !
C'est fou mais beaucoup y croient !
Comme par hasard la Sainte Vierge aime l'Occident developpe mais pas les pays chretiens arrieres (Amerique Latine etc) , elle n'apparait donc qu'aux riches et beaucoup y croient dans ces conneries !
Alors n'importe quel hurluberlu s'invente une religion au point d'arriver a faire apparaitre Le Createur de l'Univers en baton de Lumiere la bonne blague !
on aurait du interner ce monsieur et le soigner au lieu de le laisser en liberte polluer les esprits de gens faibles ...
Ah Occident ...tu arrives doucement au bout de ta course devenue malfaisante !

16.Posté par Eric Desneux le 07/09/2015 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeinab Abdelaziz

D'abord je tiens à vous remercier d'avoir accepté l'échange en dépit du "manque de courtoisie" que vous avez ressenti à la lecture de mon premier commentaire. Je tiens à m'en excuser, je n'ai pas voulu vous offenser. Je me suis certes exprimé de manière un peu sèche en disant très clairement ce que j'avais ressenti à la lecture de votre article mais je ne pense pas vous avoir manqué de respect.

Je crois même avoir fait preuve de mesure à l'égard de quelqu'un qui débute sa présentation de la Révélation d'Arès (elle est exactement pour moi ce que le Coran est pour vous, mettez vous à ma place), comme - je vous cite- : "le quatrième et dernier point auquel ont recours les Big Boss du Nouvel Ordre Mondial pour accomplir leur mainmise sur le monde" et qui finit par la qualifier in fine "d'évangile qui fait de la politique raciste" et qui fait partie "d'une planification diabolique pour éradiquer l'islam et les musulmans" notamment "par la guerre", et qui tout au long de sa démonstration dénigre Michel Potay et l'Auteur de cet ouvrage (qualifié "d'ignoble racisto-sioniste") et en tord le sens pour le faire passer comme l'agent d'un complot planétaire pour faire régner sur le monde "l'Occident raciste" !

J'aurais pu prendre le parti d'en rire tellement la chose est énorme. D'ordinaire je ne réponds pas à ce genre de polémique. Mais l'article émanant de quelqu'un dont le patronyme renvoyait directement (sur google) à un cursus universitaire et de nombreuses publications dont une traduction du Coran, j'y ai vu une provocation d'un autre niveau (d'où mon doute sur votre identité et mes questions un peu provocantes, car sur internet il est facile d'usurper l'identité de quelqu'un et rien dans le corps de l'article ne disait qui vous étiez réellement). Vous me confirmez être LA Zeniab Abdelaziz et vous me dites agir en votre nom propre et pour le compte d'aucune obédience, je vous crois ! Mais comment aurais-je pu répondre à votre article autrement qu'en vous faisant part de mon indignation ?

Votre article est certes très documenté (vous n'avez pas trouvé ces informations dans la seule édition 2009, alors où ?), comme je l'ai souligné dans mon premier commentaire, mais hélas, en plus de s'appuyer sur ce que je qualifie "d'élucubrations" (où êtes vous allé chercher que les événements d'Arès s'inscrivaient dans la suite de manifestations mariales ésotériques et spirites ?), il sert un propos qui est totalement erroné. Désolé de vous le dire de manière aussi abrupte mais c'est ce que je pense.

Je n'ai pas voulu rentrer dans les détails de votre démonstration pour m'en tenir à l'essentiel : la Révélation d'Arès n'est pas de nature politique, ni même religieuse et encore moins ésotérique contrairement à ce qu'affirme votre article. C'est un authentique message spirituel du Créateur, comme l'est le Coran, qui promeut l’avènement d'un monde radicalement différent que celui dans lequel nous vivons aujourd’hui (comme le Coran), et ce monde est tout le contraire de la main mise "américano-sioniste" que vous décrivez et redoutez.

Je vous rassure sur ce point. Je redoute autant que vous la création d'un gouvernement mondial, je pleure chaque jour sur les ravages que font les guerres, je trouve inconséquente la politique des USA au Moyen-orient, absurde la politique de conquête de l'Etat d'Israel, ignoble le sort réservé aux palestiniens. mais je ne crois pas au "complot".

Je crois que le monde va mal, très mal, que l'homme devient chaque jour "plus avide de bien, de plaisirs et de puissance" (Révélation d'Arès 26/7) et que l'humanité, étouffée entre les puissantes forces du mal qu'elle a elle même déchaînées, est en passe de perdre le peu de force spirituelle qui lui reste pour résister aux forces de domination qui l'emprisonnent chaque jour davantage. Je crois que c'est pour cette raison que le Créateur qui se soucie du sort de l'humanité, est revenu parler à Arès. Pour la sauver in extremis d'une mort spirituelle certaine qui la ferait s'éteindre inexorablement.

Je connais bien les trois passages sur lesquels vous vous appuyez pour construire votre thèse d'un complot politique orchestré par "l'Occident raciste" auquel la Révélation d'Arès participerait. Ils concernent en effet à première vue des événements qui ont eu des répercutions considérables sur le cours de l'Histoire : prédiction de l’effondrement du bloc communiste (28/20, 31/5), annonce de la paix plus de deux ans à l’avance d’une guerre entre l’URSS et les croyants Afghans et la victoire de ceux-ci sur l’armée soviétique (XV/1 à 8), et enfin intervention céleste pour inciter Égypte et Israël à faire la paix (XXV/1 à 11).

N'y a t-il pas des prophéties du même ordre dans le Coran qui annonce au 7ème siècle, la disparition prochaine des empires perses et byzantins et qui se confirmeront lors de l'avancée des cavaliers d'Allah dans ces contrées moins d'un siècle plus tard ? "Dieu est Omniscient" est-il écrit à de nombreuses reprises dans la Coran. Auteur de La Révélation d'Arès, comment s'étonner qu'il puisse prédire certains événements historiques ? Là ou vous voyez manipulations, je vois des signes. De grands signes, des appels à la paix et à la libération qui ont fait entrer la Révélation d'Arès dans l'Histoire pour nous appeler à faire une autre Histoire. Mais cette Histoire à faire, n'est pas celle de la domination israélienne ou occidentale. Comme l'écrit Michel Potay dans l'introduction de la Révélation d'Arès 2009 (page 15) : "L'Histoire qui se défait appelle une autre Histoire à faire. Si à l'Histoire du mal ne succède pas l'Histoire du Bien, les plus tragiques épreuves attendent l'humanité. cette métamorphose ou transfiguration de l'humanité est à la portée de l'homme. C'est tout le sujet de La Révélation d'Arès". Historiquement nous sommes à l'aube d'une interpenetration de l'Orient et l'Occident qui verra peu à peu s'amoindrir, puis disparaitre les Etats, nations, cultures,... qui nous divisent aujourd'hui, pour laisser la place à de multiples petites unités humaines, libres et autogérées, fluides et complémentaires. Cela ne se fera pas tout seul ni sans heurts et cela se fera lentement. C'est ce que La Révélation d'Arès prédit.

Je comprends qu'il puisse être difficile pour un musulman d'accepter l'idée que Dieu revienne parler à l'homme car il est dit dans la Coran que Mouhamad est "le sceau des prophètes", ce que votre tradition interprète comme "le dernier des prophètes". Il y a en outre dans la Révélation d'Arès l'apport de nouveaux concepts, comme ceux de "pénitence", "âme" ou "ha", "polone"... qui sont au cœur de ce livre et dont le sens n'est pas immédiatement perceptible, et qui rendent difficile sa lecture de prime abord. Il y aussi une certaine rudesse dans ce texte qu'il faut dépasser pour en saisir le sens profond et la générosité. De cette rudesse, le frère Michel dit que ce n'est que l'écorce qui protège l'Amour qui coule comme une sève tout au long de ces lignes vigoureuses.

Il y a surtout dans ce livre un existentialisme puissant qui revisite complètement les rapports entre l'homme et Dieu et qui semble aller à l'encontre du fatalisme si fréquemment répandu dans l'islam pour lequel Dieu est Puissant sur toutes choses. Mais malgré cela, La Révélation d'Arès a été lue et reconnue par un grand nombre de personnes dont d'éminents musulmans comme le regretté Si Hamza Boubakeur, ancien recteur de la mosquée de Paris et auteur d'une très appréciable traduction en français du Coran.

Alors je vous en prie, acceptez de revoir votre jugement. Acceptez de relire cette Parole en oubliant vos préjugés sur la question politique. La Révélation d'Arès n'est pas l'ennemi des musulmans. Elle n'est pas l'agent des pouvoirs "américano-vaticanais" ou "américano-sionistes. Elle conforte même le Coran et le prophète Mouhamad sur bien des points. Elle ne vise pas faire prévaloir les américains ou Israël ou à l'inverse écraser les Palestiniens. Elle vise au contraire à sortir de cette vengeance sans fin qu'est notre triste histoire humaine. La Révélation d'Arès nous appelle à en finir avec l'histoire et les guerres. Elle appelle à la paix (36/17), à l'alliance fraternelle (35/11) entre les peuples. Comprenez-vous cela ? Acceptez de la relire comme la simple Parole de Dieu qui vient redire pour la nième fois depuis Noé, "arretez de faire le mal, faites le choix du Bien et du Bien seul !"

Je lis dans votre réponse que vous avez "choqué" à la première lecture. Je peux le comprendre. Moi même j'ai éprouvé des difficultés les premiers mois de la découverte. Mais ce "choc" est la preuve qu'elle vous a touchée et que vous n'y êtes pas insensible. Vous avez ensuite approché ce texte en le dépiautant pour construire votre argumentaire. Vous l'avez intellectualisé. Relisez le d'une traite avec votre cœur pour en sentir le Souffle et une deuxième fois pour vous imprégner de sa Vie. A la troisième lecture, vous devriez sentir son Feu. Je suis prêt à répondre à vos interrogations et vous accompagner dans la découverte de cette Parole si vous le voulez. Vous pouvez m'écrire en privé. Voici mon mail e.desneux@free.fr

Voilà. J'ai passé la soirée à vous écrire ce commentaire qui je l'espère achèvera de vous apaiser. Je le répète, je n'ai pas voulu vous offenser en écrivant mon premier commentaire. J'ai simplement manifesté mon indignation face à un texte qui violentait ma foi. Je crois que vous pouvez le comprendre vous qui manifestez souvent la votre quand il s'agit d'évoquer le sort réservé aux musulmans et à la foi musulmane dans certaines parties du monde.

Je vous souaite une bonne fin de soirée et vous salue fraternellement

Avec vous dans la paix,

Eric Desneux

17.Posté par croyance le 08/09/2015 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Potier Michel

Hommage à Rhéa ou Rhéia !

18.Posté par Zapata le 08/09/2015 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Eric Desneux

L' homme pense se suffire à lui même jusqu' à s'ériger en son propre DIeu.

Je peux vous citer des courants religieux même liés à l'islam qui on pervertis l'intelligence qui leur a été confiée.

L'islam est par excellence la soumission, c'est à dire l'acceptation raisonnée et spirituelle que Dieu est à l'origine de toute chose.

19.Posté par zeinab abdelaziz le 08/09/2015 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Eric Desneux

C’est à mon tour de vous remercier pour ce second commentaire, et pour vos excuses. Entre frères et sœurs, dans cette grande famille humaine, il faut toujours revenir au mode de la compréhension et de l’entente pour pouvoir dialoguer, se comprendre et avancer dans la vie.

Ce que j’ai appris le long de ma carrière, pour saisir un sujet, j’ai comme critère irremplaçable : la Logique. Je lis le document d’abord pour voir de quoi il s’agit, voir le domaine pour m’orienter, le relire pour prendre notes, et le relire une troisième fois en le plaçant dans le cadre des évènements qui se passent dans le monde en relation avec le sujet. C'est ce que j'ai fait avec la RA.

En ce qui concerne la Révélation d’Arès, sans toucher en rien votre foi ou votre sentiment à son égard, il y a, à mon avis, plus d’un point ou de domaines illogiques. Ce qui veut dire que c’est là qu’il faut chercher, qu’il faut travailler pour comprendre vraiment ce que représente cette RA. La biographie de Michel Potay renferme beaucoup de points d’ombre et d’illogique : son trajectoire ; la navette qu’il fait entre communisme ; athéisme ; foi et pratique entre églises différentes, surtout à la période de la guerre froide ; l’ésotérisme ; sa pratique selon le mode américain et son choix d’un nom américain pour pratiquer ; sa rencontre avec le pape ou l’antipape Clément xv qui partageait les mêmes orientations ; les affaires ou aventures qu’ils eurent ensemble ; son déplacement tout de suite après vers Arès.

Concernant le domaine ésotérique dans son ensemble, et surtout celui propre à la ressuscitation de Jésus ou sa parution en chair et en os, c’est de d’illogique pure, car ce domaine a ses règles strictes et incontournables. Pour certains de mes travaux, j’ai dû lire depuis Alain Kardec et son groupe jusqu’aux principaux travaux contemporains pour comprendre. D’après toutes ces lectures, ce que dit Potay se classe dans l’illogique pure. De même pour le domaine politique. De même pour la langue et le style, car un message a comme fonction première d’être compris, surtout pour "le Livre" ! Je défie n’importe quel lecteur qui puisse dire pouvoir le comprendre sans les commentaires de Potay, dont la longueur dépasse le texte même ou ce que "Jésus" dans l’évangile d’Arès.

Il y a beaucoup à faire et ce n’est point dans un article qu’on va tout résoudre. Ce n’est point pour minimiser ou attaquer que j’ai fait ce travail, mais pour comprendre ce qui se passe.

Bonne soirée, et à un de ces jours,
zeinab

20.Posté par Eric Desneux le 09/09/2015 00:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeinab

Chère soeur Zeinab

Un grand merci pour votre commentaire apaisant et apaisé. Je me réjouis de pouvoir poursuivre ce dialogue sereinement en laissant derrière nous ce qui dans nos positions et points de vue respectifs nous ont opposés jusqu'à présent.

"Avancer dans la compréhension, le dialogue, l'entente" comme vous le dites, rien n'est plus cher à mes yeux car c'est de cette dynamique là que sortira un monde changé, un monde de paix et d'amour fraternel auquel nous aspirons tous secrètement dans nos cœurs.

Les questions que vous soulevez à propos de Michel Potay qui concernent sa vie AVANT la Révélation d'Arès sont légitimes. Vous cherchez à comprendre qui est cet homme en étudiant sa vie passée. C'est logique.

Michel Potay est simplement un homme qui a, toute sa vie, cherché la vérité honnêtement, et qui est passé par différentes phases qui sont racontées en détail par le témoin lui même à cette page : http://www.freespirituality.net/MP-RdA/histoire.html

i[[ En voici un résumé à l'attention de ceux qui ne connaissent pas Michel Potay: né en 1929 à Suresnes (ville ouvrière de la banlieue parisienne) d'un père communiste et d'une mère catholique, il a connu la guerre, les privations, perdu son père (mort d'un cancer) à l'age de 13 ans ; devenu jeune homme il s'engage dans la marine, mais les convictions communistes de son défunt père l’empêchent d'y faire carrière. Il retourne à ses études, obtient un diplôme d'ingénieur et entame une brillante carrière dans l'industrie grâce à son travail opiniâtre à partir de 1954. Devenu athée, il milite pour le parti communiste jusqu'au jour où il comprend que l'organisation matérialiste de la société ne fera jamais le bonheur de l'humanité et que le fond de l'homme échappe à la raison raisonnante. Il quitte l'industrie, prend un congé sabbatique et entame alors une recherche personnelle à partir de 1964. Il se tourne vers l'ésotérisme pour explorer cet irrationnel. C'est là qu'il prend le pseudonyme de Berkeley du nom d'un philosophe de l'irrationnel et de l'empirisme, mais il abandonne assez vite ce domaine qu'il finit par juger spécieux pour se tourner vers la religion. Il trouve la foi et s'engage dans l’Église orthodoxe (parce que son grand-père Mathurin, prêtre catholique défroqué y avait trouvé assistance lors de jours sombres). Il se marie (dans l’Église orthodoxe les prêtres peuvent se marier) et progresse dans la hiérarchie de son Eglise. En 1973 son supérieur hiérarchique lui demanda de faire passer son courrier apostolique par l'ambassade soviétique à Paris. Il refuse et est libéré de sa charge. En attendant une autre fonction il s'installe à Arès en Gironde (France) dans l'intention d'y fonder une communauté chrétienne. C'est là, à peine installé avec sa famille, que Jésus lui apparait à 40 reprises dans sa maison alors en chantier à partir du 15 janvier 1974]]i

Que retenir de ce récit ? Athéisme, communiste, ésotérisme, foi religieuse... ce sont simplement les étapes d'un parcours qui l'ont fait passer de l'athéisme à la foi dans le monde qui était le sien alors. N'avez vous pas dans votre entourage connaissance d'hommes ou de femmes qui ont avancé dans la vie de manière similaire au gré de ruptures parfois étonnantes ? Personnellement je viens aussi de l'athéisme et je suis passé par le bouddhisme, l'ésotérisme, l’anarchisme et l'art avant de trouver la foi puis la Révélation d'Arès. Mon parcours fut assez chaotique, tumultueux. Je me suis guidé à l’instinct, j'ai pris des virages sans raison apparente, suivi ce que je croyais être des "signes"... Rien de logique la dedans en apparence et pourtant .... Tout cela m'a conduit à la foi ! Certes, j'ai mis du temps à me stabiliser après avoir trouvé Dieu car on ne s'équilibre pas du jour au lendemain mais une fois trouvé, la foi m'a grandement aidé. Le frère Michel parle lui, de "ligne brisée" pour évoquer sa vie et son parcours d'avant la Révélation d'Arès. Ce n'est qu'après 1974 et 1977 que sa vie prend tout sons sens et s'engage dans une ligne droite. C'est à partir de là qu'il devient l'homme que vous connaissez aujourd’hui.

La Révélation d'Arès dit à Michel Potay qu'il n'y a rien dans son passé dont il puisse être fier (16/10) mais que sa fréquentation des milieux dirigeants et décideurs l'a quand même préparé à recevoir le message qu'il a reçu et accomplir la mission que Dieu lui confie (veillée 15) même si sa vie passée n'a guère d’intérêt en réalité. La Révélation d'Arès ne lui doit rien (elle vient de Dieu!) et vous serez bien en peine de trouver des traces d'athéisme, de communisme, d'ésotérisme... dans ce message. Quand Jésus survient, Michel Potay est tout simplement bouleversé par sa venue car le contenu du message que Jésus lui laisse remet en cause, dès la première veillée, tout ce à quoi il a cru et ce à quoi il croit. Frère Michel mettra quand même plusieurs années pour se reconstruire spirituellement et c'est une fois achevé ce travail de refonte de sa foi et de sa vie pur la rendre spirituelle, que Dieu lui apparaitra (en 1977) comme à Moise sur le Mont Sinai.

Permettez moi un parallèle avec Mahomet (que j'honore et respecte comme n'importe quel prophète de Dieu j'insiste sur ce point). N'a t-il pas lui aussi évolué et cherché Dieu tout au long de son existence avant de recevoir la Révélation coranique ? On raconte que parvenu près de la quarantaine, il s'isolait régulièrement dans la grotte du Mont Hira pour méditer et que c'est au cours de l'une de ces méditations nocturnes qu'il reçu la première visite de l'ange Gabriel. Lui aussi fut surpris par cette venue soudaine et inattendue au point même d'en être terrifié. C'est sa femme Khadija qui le rassura sur le sens et la nature de Son Visiteur. Et bien avant cela, ne peut-on pas voir dans ses expériences d’hommes d'avant la Révélation (orphelin recueilli par son oncle, caravanier doué en affaires,...), des étapes qui lui ont permis de se forger une personnalité et des qualités que Dieu utilisera plus tard quand il en fera Son Envoyé ? Et à quoi le Coran réduit la vie passé de Mahomet ? A 4 lignes résumées dans la sourate 93 versets 6 à 9 : i["5. Ton Seigneur t'accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait. 6. Ne t'a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t'a accueilli! 7. Ne t'a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t'a guidé. 8. Ne t'a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t'a enrichi.". ]i Rien de plus.

Je vais poursuivre si vous le voulez bien la comparaison avec Mahomet . Vous dites trouver illogique les apparitions de Jésus à Arès parce que non conforme à ce que vous avez lu sur le domaine spirite. Mais comment considérez vous les apparitions de l'ange Gabriel à Mahomet ? Avez vous déjà vu un archange ? Savez vous à quoi cela ressemble ? Si ça parle, marche, mange, rit ou dort ? je parie que vous pourrez trouver à lire quantité de choses sur ce domaine de la part de spirites ou d'ésoteristes versés dans les choses occultes, mais qu'aucune de leurs descriptions ne correspondront réellement à ce qu'a vu et entendu Mahomet. Un rationaliste pourrait chercher aussi une explication "rationnelle" à ces apparitions: il pourrait dire "Mahomet a été inspiré de l'intérieur, il a cru voir un être qui lui parlait mais c'est son esprit fiévreux qui projetait l'image de l'archange, son fameux voyage nocturne est un rêve éveillé, les anges qui lui ont ouvert la poitrine quand il était enfant pour lui laver le cœur avec de la neige sont une légende, une parabole, etc....". Comment le vérifier ? Quoi en penser ? La seule explication "logique" pour un homme de foi c'est que Mahomet a réellement vu et entendu l'archange Gabriel comme il le dit et décrit lui même. C'est personnellement ce que je crois même si je n'ai jamais vu d'ange je fais entièrement confiance à la description qu'en donne Mahomet tout en sachant que ce qu'il me dit restera un mystère pour moi. Comme je crois que la seule explication logique concernant Michel Potay c'est qu'il a réellement vu et entendu Jésus puis Dieu comme il le raconte dans ses écrits tout en sachant que jésus et Dieu resteront inconnaissables pour moi. Point. Toute tentative de rationalisation ou d'approche spirite ou ésotérique de ces faits ne peut aboutir qu'à des suppositions vaines et illogiques à mon sens. Car dénués de fondements. Très peu d'hommes ont en réalité vécus ce genre d'expérience auxquels ont été soumis les prophètes.

Quant au sens de La Révélation d'Arès, il est vrai qu'elle n'est pas compréhensible pour le tout venant de prime abord. Mais Le Coran l'est il tout autant ? Si vous n'aviez pas les hadiths et toute la tradition musulmane pour vous éclairer sur le sens des versets et de ce Saint Livre, comment feriez vous ? Les premiers compagnons de Mouhamad eux aussi avaient recours aux explications de leur prophète pour comprendre ce que Dieu leur disait dans le Coran et de génération en génération, ils ont transmis leur compréhension à leurs proches. C'est comme cela que cette révélation vous est parvenue. C'est cela un prophète. c'est un homme qui parle pour Dieu et dont la première tache est d'enseigner et de transmettre aussi fidèlement qui lui est possible le sens de la Parole qu'il a reçu à un peuple. Il parait donc logique que Dieu donne à son Messager le sens du Message qu'Il lui confie, non ? C'est ce qui s'est passé avec Abraham, avec Moise, avec Jésus, avec Mahomet,.... chacun de ces prophètes s'est trouvé en lieu et place de parler pour Dieu, de vivre au milieu d'un peuple, de l'enseigner, de l'accompagner, de corriger ses erreurs, de l'amener progressivement à mieux comprendre et à mieux agir conformément à la vérité...et ce pour qu'ensuite cet enseignement et cette parole rayonne dans le monde. C'est exactement ce que que fait Mikal (frère Michel) avec nous : il a reçu de Dieu un Message. Dieu lui en a donné simultanément le sens et il nous le transmet. Si vous lisez et suivez le blog de frère Michel (http://freesoublog.net) vous verrez combien ses frères de foi, ceux qui le suivent, sont lents et longs à la comprenette, combien les niveaux d'expression et de compréhension de ses frères sont variés et quels efforts Mikal fait pour rappeler inlassablement les mêmes choses fondamentales sur tous les tons variés possibles et imaginables sans dénaturer la vérité qu'il a reçue. Les annotations qui accompagnent la parole originale dans La Révélation d'Arès relève de cette simple logique. Lisez les comme des "hadiths" authentiques.

Aucun de nous n'a en réalité compris la Révélation d'Arès entièrement à la première lecture. c'est un texte extrêmement dense, riche, profond,... comment même en épuiser le sens ? Avez vous saisi le cœur du Coran à la première lecture ? Combien de musulmans sincères ont ils réellement compris le fond de ce Saint Livre d'après vous ? Entre les Sunnites, les Chiites, les Kharidjites, les Ismaélites, les Druzes,... sans parler des écoles différentes au sein de chaque grande famille (malékites, hannbalites, ...), qui a raison, qui a vraiment compris et épuisé le sens du Coran ? Aucun homme en vérité. Nous sommes tous en recherche et en évolution permanente, en recherche de nous même comme de la vérité en réalité. car ces livres que font-ils sinon nous éclairer sur ce que nous sommes ? Et il faut parfois toute une vie pour comprendre ce qu'est être véritablement un être humain et vivre comme tel.

Pour finir je dirai que je comprends vos hésitations, vos difficultés, vos doutes aussi face à La Révélation d'Arès et c'est pour cette raisons que ma grille de lecture c'est l'enseignement de Michel Potay. je m'y accroche comme un naufragé à sa bouée. Sans cet éclairage j'aurais eu vite fait de projeter sur la Révélation d'Arès ce que j'étais quand je l'ai découverte. Et je serai passé à coté. D'ailleurs au début de l'ère arésienne, Michel Potay rappelait que des marxistes avaient vu dans la Révélation d'Arès le marxisme, des ésotériques, l'ésotérisme, des kabbalistes, une nouvelle Kabbale, des catholiques, un catholicisme réformé.... C'est le piège de toute culture. On ne voit pas celle qui nous habite et elle façonne notre regard à notre insu. Le frère Michel a du se défaire de ses réflexes et de ses croyances orthodoxes, de ce qui lui restait de marxisme et d'ésotérisme quand il a reçu La Révélation d'Arès.

Aujourd’hui sa pensée est claire et à l'unisson du divin message qu'il a reçu. faites lui confiance pour appréhender cette parole. Je vous invite à consulter son site http://michelpotay.info:// ainsi que son blog http://freesoulblog.net . Prenez le temps d'approfondir ce qu'il dit et écrit. Je suis sur que vous n'en comprendrez que mieux ce que Dieu dit dans le Coran car c'est du même fond dont il s'agit.

Je vous remercie de m'avoir offert la possibilité de cet échange et j'en profite aussi pour remercier le webmaster de ce site qui nous a laissé totale liberté de nous exprimer. Grâce lui soi rendue !

Louange à Dieu Le Seigneur des mondes vers lequel nous reviendrons tous un Jour.

Je vous adresse mes plus respectueuses pensées

Je prie avec vous si vous priez.

Eric Desneux

21.Posté par adith le 09/09/2015 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ange ou Ar -change.

l'ange aux cheveux d'or ,

ce qui le fait briller d'une Lumière céleste.

Icone : la technique employée; tempéra , est, le procédé original, celui utilisant le jaune d'oeuf.



article : l'encyclopédie libre.

article : l'encyclopédie libre.

22.Posté par Antoine Bastien le 17/09/2015 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madame,
Votre article porte sur un sujet essentiel et complexe : le texte de La Révélation d'Arès que vous venez de découvrir. Je le tiens pour un Livre sacré au même titre que le Coran et qui comme lui et contrairement à la Bible ou au Veda n'a pas subi d'altérations au fil des siècles. Vous venez de le découvrir, et à mon humble avis votre réflexion n'en est qu'à ses débuts, mais va être guidée selon vos propos par beaucoup de “travail” sérieux et un critère irremplaçable, la “Logique”.
Un des premiers lecteurs de La Révélation d'Arès, le savant coraniste Si Hamza Boubakeur, contacté en 1974 comme recteur de la mosquée de Paris par le témoin désemparé des Evénements d'Arès Michel Potay, fut le seul des 99 autorités religieuses pressenties à avoir le courage et la courtoisie de lui répondre. Il lui dit qu'après l'avoir étudié avec attention, il ne voyait aucun contradiction entre le Coran et ce Message, ajoutant qu'il le plaignait car il allait subir beaucoup d'épreuves comme en avaient subi avant lui Mouhamad ou Jésus.

Dans la logique de votre première lecture, vous êtes partie d'un postulat, celui que Michel Potay était l'auteur du texte, directement ou indirectement sous l'influence d'un groupe d'influence obscur. C'est ce même postulat que la grande majorité des “chrétiens” occidentaux appliquent au texte du Coran : il aurait été inventé par Mouhamad en compilant les diverses sources bibliques auxquelles il avait accès. Ce postulat ne résiste pas à l'analyse logique. La Force et la Hauteur du Texte sont sans commune mesure avec ce que son supposé auteur aurait été capable d'écrire. Vous cherchez ainsi à expliquer le Texte à partir du parcours de Michel Potay avant son Appel prophétique. Si on applique la même analyse à Moïse, l'assassin en fuite d'un peuple d'esclaves exploité par le puissant empire égyptien, à Jésus, un charpentier de Galilée à l'accent provincial d'un peuple sous le joug de l'empire romain, ou à Mouhamad, on ne peut expliquer l'influence sur l'histoire de l'humanité de ces hommes. Il y a une rupture totale dans la vie des ces hommes quand il deviennent prophètes à l'Appel du Créateur.

Il faut à mon avis reprendre la lecture du Texte tel quel sans préjugés et avec le texte du Coran comme référence. C'est ce que j'avais fait il y a 30 ans quand j'ai découvert la Révélation d'Arès. Je m'étais engagé dix ans auparavant dans l'Islam à la suite d'un long travail d'étude du Coran. Contrairement à vous j'ai été élevé dans un milieu occidental dont vous connaissez l'ignorance et la condescendance pour le Coran mais je refusais d'ignorer un texte considéré comme sacré par un milliard d'êtres humains. Je vous avoue que mes premières lectures du Coran, purement intellectuelles, furent assez décevantes d'autant plus que je n'étais pas arabophone, mais j'ai persévéré et ce furent mes voyages dans des pays musulmans , en particulier l'Indonésie, qui me permirent de dépasser l'approche intellectuelle, nécessaire mais pas suffisante, pour entrer dans le Coran comme un texte sacré envoyé pour guider les hommes et qui prend son vrai sens dans une pratique au quotidien, personnelle et collective de la Voie Droite. C'est alors que je me suis fermement engagé dans cette Voie, suivre Dieu et ses prophètes que j'aime “sans distinction entre eux” comme le recommande le Coran et que j'ai pris la décision de faire mon hadj. Ce n'est qu'en 2010 que j'ai pu réaliser ce vœu, vivre l'immense bonheur de rendre hommage au travail extraordinaire du prophète Mouhamad et partager la prière avec des millions de croyants hommes et femmes venus dans la paix de ces pays dits “musulmans” où la violence et la guerre continuent leurs ravages au mépris du Coran.

C'est donc comme musulman comme vous que j'ai découvert La Révélation d'Arès dont j'ai reconnu le caractère sacré après de longues réflexions et prières. Le Coran ne dit-il pas qu'Allah envoie un prophète à chaque époque, à chaque peuple, dans une langue claire pour eux ? L'Occident n'est-il pas une culture de langues indo-européennes très différentes des langues sémitiques, dans un contexte social extrêmement différent de celui du Coran il y a 1300 ans ? Un prophète n'est-il pas nécessaire pour ces peuples qui ont détourné l’Évangile et ignoré le Coran ? Comme vous je souffre des violences au Moyen Orient, et sans vouloir dégager la responsabilité des violents chez nos frères sémites juifs ou arabes, je connais la lourde responsabilité des puissances occidentales dans le contexte historique de ces drames, la colonisation, la création de frontières et d'Etats artificiels, l'ignorance ou le mépris des minorités... L'Occident n'a-t-il pas besoin d'un prophète pour que le monde se libère de l'emprise d'un système inique qui couvre l'humanité de ténèbres guerrières ?

Je vous laisse y réfléchir et vous propose un dialogue fraternel et constructif sur la base de l'étude comparée et objective des textes du Coran et de la Révélation d'Arès. Le site de nos frères d'alterinfo est probablement un bon support pour un dialogue (dans le cadre d'un autre de vos articles pour ne pas alourdir le volume de ces commentaires ?).
Nous sommes unis dans la prière et dans l'Islam au sens le plus noble du terme, de la racine slm, paix : celui qui est en paix avec son Créateur se doit de construire la paix avec toutes Ses Créatures

23.Posté par zeinab abdelaziz le 17/09/2015 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 22. Antoine Bastien

Merci pour votre commentaire et pour votre proposition. Je saisis l’occasion, ici, pour exprimer mes remerciements et ma gratitude à nos frères, l’équipe Alterinfo, qui font montre d’une patiente et généreuse coopération pour le bien commun.

Je vous promets un second article sur la Révélation d’Arès, tenant compte de votre intervention, pour ne pas alourdir le volume de ces commentaires.
Salam

24.Posté par BAB le 07/12/2015 03:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zeinab abdelaziz

Je viens de lire votre remarquable analyse des ecrits de la Revelation d'Alès.
Je crois que vous avez tres bien vu clair bien que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire ces écrits.

25.Posté par SIMON le 16/10/2016 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

https://mon-partage.fr/f/gAUzSXB2/

26.Posté par SIMON le 16/10/2016 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

https://mon-partage.fr/f/aymeDYG4/^
Important de la lire.

27.Posté par yves le 19/10/2016 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pendant longtemps je me suis demandé si j´étais le seul a avoir vu dans la Révélation d´Arès une propagande destinée á distiller les idées du Nouvel age et du Nouvel Ordre Mondial d´une manière bien sûr subversive et dissimulée. Je suis heureux de voir grâce á cet article que ma solitude n´en est plus une et j´en remercie son auteur. Ce qui s ´est passé juste avant que ne se produise cette soi-disant révélation est justement révélateur. L´église vivante de tendance orthodoxe contrôlée par la Russie communiste et un prêtre dans une situation difficile; tous les ingrédients étaient réunis pour qu´á travers un message d´apparence chrétien et divin puisse être distillée une propagande communiste et nouvel âgeuse. Le Dieu de la Révélation d´Arès ne fait pas de miracle et n´íntervient quasiment pas dans les affaires humaines, c´est l´homme lui-même qui est hissé au niveau de dieu et ce sont ses actions qui vont changer le monde. voilá des idées que l´on pourrait qualifier d´humanistes, et d´athées. Peu importe la religion donc on ouvre la porte à une religion unique mondiale, but du Nouvel Ordre Mondial. Ce n´est pas la première fois qu´un texte soi-disant révélé ne serait en fait rien d´autre qu´une manipulation idéologique et politique dissimulées.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires