RELIGIONS ET CROYANCES

LA RÉVÉLATION D’ARÈS, fin



ZEINAB ABDELAZIZ
Samedi 17 Octobre 2015

LA RÉVÉLATION  D’ARÈS, fin
LA RÉVÉLATION D’ARÈS, fin

Dans ce dernier article concernant la RA, je commence par démontrer la présentation de ces textes par leur auteur, ce à quoi ils tendent, ou quelle est leur visée :

Dans l’édition de 2009, à la fin de la présentation du logo on peut lire : "Le monde redeviendra Éden, la mort elle-même sera vaincue" (p. 11). À la page 25, dans l’encadré, Potay répète : "La RA fera lever sur le monde le jour où l’homme ne souffrira plus ni ne mourra" ! Dans l’introduction on trouve : "La RA constitue la seule voie vers la Lumière" (p. 19) ; "Ce livre ne peut déboucher, une fois accomplie, que sur un monde changé sans religion ni politique, ni institutions interventionnistes ou dirigistes" (p.19). La fin de l’introduction se termine par un titre intercalaire qui précise : "Universalité de ce livre", une universalité qui ne donne plus accès ou aucun signe de vie aux cultures, puisqu’"elles sont implicitement dénoncées dans la RA" !

Commencer un chemin qui se veut universel en promettant l’annihilation de l’évènement le plus sûr, le plus absolu de la Vie ou le plus véridique, étant la fin de tout organisme vivant, homme, animal ou végétal, c’est commencer son chemin de travers : car le monde n’a jamais été un Éden, la mort n’a été et ne sera jamais vaincue, la vie et la mort étant les deux inséparables facettes de la Création Divine, qui commence par la vie et se termine par la mort. Puis, ajouter à cette distorsion de la logique et de la réalité, une universalité qui annihile toutes les cultures et toutes les religions ! Cela veut dire imposer un arrière-fond de nihilisme inconcevable, et un autoritarisme inadmissible qui supprime l’apport Humain de sur cette Terre !

Toujours dans la continuité de la présentation, si on jette un coup d’œil sur la 4° page verso de quelques éditions, et c’est à l’auteur que revient cette charge, on notera sûrement un changement catégorique ou plutôt un virement à 180 degrés : Dans l’édition de 1974, la toute première, on peut lire : "Cette Révélation, dictée par le Christ d’une voix d’homme (40/3), représente un évènement d’importance biblique, une date capitale des rapports entre Dieu et l’homme et de l’histoire du Salut : Elle prend place parmi les Ecritures Saintes ; Elle est bien un Evangile : un enseignement complet et universel du Christ en vue de la rédemption. Loin de remplacer ses quatre illustres antécédents, cet Evangile vient les parfaire ; son but évident est de désenliser le chrétien des erreurs, mensonges et bavardages inutiles qui se sont répandus de siècle en siècle sur la Parole déjà donnée, barrant la voie du Salut. Il condamne les Eglises et leurs clergés, dénoncés comme principaux agents de l’erreur, mais aussi les structures hypocrites et injustes de notre société pseudo-chrétienne". Ce qui veut dire que cet évangile qui vient parfaire les quatre antécédents, concerne seulement les chrétiens, puisqu’il s’agit de la rédemption, de leur histoire du Salut, et des structures hypocrites et injustes de la société pseudo-chrétienne.

Bien plus, il est dit clairement dans Évangile 14/ 2 – 3 : « Les épis les plus lourds seront les plus difficiles à gerber : ceux poussés à Rome et à Athènes. Un rempart d’épines les tient loin de ta faux ; un orgueil inouï dresse leurs tiges comme des lances. Que ton courage ne faiblisse pas devant eux, car ils sont Ma plus belle Récolte. Tu devras brûler les épines sans brûler les épis pour L’atteindre et, pour en ployer les tiges, te blesser les mains à leurs barbes raides ; (tu devras) gémir sous le poids de leurs gerbes ». Comment voulez-vous que ces 2 versets puissent concerner les musulmans ?! Impossible ! C'est clair et parfaitement clair, que cela désigne le christianisme catholique (Rome) et celui orthodoxe (Athènes). De quel droit insère-t-il ’Islam ?

Le 4° verso de l’édition 1989 commence par un titre en gros caractère disant : "La Révélation d’Arès est l’évènement le plus important depuis le Bible et le Coran" !! Et la première phrase d’assurer : "Reçu surnaturellement en 1974 et 1977, voilà le puissant appel à la liberté et au bouleversement lancé à l’homme encore enchaîné à un système de valeurs fausses et de pouvoirs, soumis au mensonge, à l’inégalité, à la violence et à la mort après les millénaires de judaïsme, de christianisme et d’islam inaccomplis" !! Là on ne peut que se demander de quel droit le sieur Potay juge-t-il le Qur’ān et trouve qu’il est "inaccompli" ?! Qu’est-il arrivé qui puisse le faire changer d’avis à ce point et inclure l’Islam dans un message qui, comme il l’a précisé lors de la première édition, il y a presque une quinzaine d’années, ne concernait que les chrétiens ?

Au bas de la même page, dans la présentation de l’auteur, il écrit de lui-même : "Pourtant, si cet homme n’était pas le prophète donné au monde à l’approche du XXI° s., l’égal d’Abraham, de Moïse, de Jésus et de Mahomet, alors tout ce que contient ce livre serait faux. C’est impossible". N’est-il pas curieux de voir Potay continuer la trame de l’Eglise et ses distorsions concernant le nom du Prophète Mohammad (sws), et continuer à écrire "Mahomet" ? N’est-il pas curieux de voir que les deux textes de la RA, prononcer le nom correctement, "Mouhamad", et malgré cela Potay, l’ex-prêtre ou ex-évêque, opte pour cette vilénie à l’intérieur de ses commentaires ?
Le verso de l’édition 1995 commence par le même titre que 1989, et le second paragraphe débute par cette phrase : "Cette révélation, cependant, n’est pas toujours rangée dans le rayon "religion", parce qu’elle repousse et dépasse toute "religion". Elle est encore plus étrangère à l’ésotérisme. C’est un livre de vie pour l’âme et le monde à venir". Et le quatrième paragraphe de répéter : "Aucune espérance fondée sur la Parole révélée, notamment le judaïsme, le christianisme et l’islam, n’a été accomplie" ! Si en tant que prêtre il a tout droit, et pour cause, d’accuser les textes du judaïsme et du christianisme, comment ce permet-il de juger de l’Islam, après vingt ans de méditation et de lecture d’une parole qui lui dicta : Ferme tous les livres sauf "Mouhamad", surtout que l’Islam ne rentrait pas sous la coupe de la RA dans sa première publication en 1974 ? N’y a-t-il pas là quelque chose d’intrigant ?? Bien plus, comment nie-t-il la relation de la RA avec l’ésotérisme alors qu’elle lui fut dictée selon un des domaines ésotériques ?!

Quant à la présentation de l’auteur, on lit : "Frère Michel est français, né en 1929, Ingénieur athée de 1954 à 1964, il fit ensuite une brève recherche dans l’ésotérisme qui ne le convainquit pas. (…)En 1977 le Livre lui fut révélé et paracheva son prophétisme". Drôle d’escapade du domaine ésotérique, qu’il nie à deux reprises, puisque très tôt dans sa vie il accompagnait sa mère assister à des séances spirites, puis étudia amplement ce domaine selon les théories du XIX° s. finissant, puis selon les "pouvoirs secrets de l’homme" en rapport avec les expériences télépathiques menées par la marine américaine. Puis il ouvra une clinique à Lyon, où il pratiqua pendant deux années consécutives. Et le voilà qui gomme toutes ces expériences en disant qu’il "fit de brèves recherches dans l’ésotérisme qui ne le convainquit pas" ?! Les brèves recherches ne prennent jamais des années, sinon de quoi qualifierait-il les longues ? C’est pourquoi le fait de s’exprimer à géométrie variable, dans toute cette RA, porte atteinte au document et à son auteur.

* La promotion grandissante de Potay :

Après avoir mis à nu les tenants de l’Eglise, dénoncés leurs ruses et leurs hypocrisie, Jésus tranquillise Potay : "Mais qu’ils veuillent te mordre, Je ne permettrai pas qu’ils mordent Mon Messager" (15/1-3)… Et la promotion de Potay va grandissante ! Si l’évangile se termine par "Désormais tu es Mon Messager" (40/6), le Livre surenchère et dit de Potay : Il est béni, il donne la vie (IX/26) ! Il devient Nabi à deux reprises (XX/1) et (XX/8), puis, Potay est confirmé prophète, sa parole est la parole de Dieu, sa part est la part de Dieu, et finit par être "l’Honneur de Dieu" (XXXVI/10) ! N’est-ce pas un peu vulgaire à l’égard du Créateur ? Bien plus, la note du verset I/4-5, de l’édition 1989 dit : "Depuis Philippe, le frère Michel comme ecclésiastique descend bien en ligne directe de la "succession apostolique", en l’occurrence de l’apôtre Philippe" !! C’est Potay qui écrit les "notes" ! Est-ce admissible ?!

Il est clair que tout ce qui importe Michel Potay est sa propre escalade : parachever sa promotion de "prophète", se tramer une succession apostolique, universaliser le texte et devenir le prisme par lequel Dieu parle à toute l’humanité ! Rien de moins.

Dans l’édition de 1989, dans laquelle il a inséré l’Islam dans sa mission, Potay commente les versets (1/6-8) en disant : "Le témoins d’Arès ne s’en tiendra pas à transmettre ce qu’il reçoit, il purifiera ce qui fut reçu de Dieu avant lui, en débarrassant le Livre des écrits ajoutés ou corrompus par les siècles. Cet ordre concerne beaucoup moins le Coran. L’Islam le transmet droitement, à condition de le lire dans la fidélité à l’essentiel". Alors pourquoi insère-t-il l’Islam à moins qu’il n’y ait un autre arrière-fond, surtout si on ajoute la mission universelle qu’il se confère ? Par contre, il n’a absolument rien fait, comme il lui a été indiqué, par Jésus "corporellement", et par Dieu, "personnellement", pour purifier ce qui fut reçu de Dieu avant lui, à savoir judaïsme et christianisme. Et là je me permets de demander, non seulement à Potay, mais aussi à ses adeptes, surtout à ces musulmans qui acceptèrent la participation : Qu’est-ce que la RA a apporté de neuf ou de solide qui ne se trouve pas dans le Qur’ān ?!

Contradictions du Texte et des notes :

* Le Texte : Il me peine de dire que les contradictions se trouvent dans le texte même de la RA, et dans les notes de Potay. Dans l’Evangile donné à Arès, c’est Jésus qui parle, au verset 23/4 il dit "comme je l’ai livré aux prophètes et aux disciples". Nul n’ignore que celui qui livre aux prophètes c’est Dieu, celui qui livre aux disciples c’est Jésus. Qui est-ce donc qui parle ici : Dieu ou Jésus ?! Evangile 32/2 : "l’homme Jésus n’est pas Dieu, c’est le Christ qui est Dieu, c’est Moi né de Jésus né de Marie" : Est-ce que Dieu est né de Jésus et de Marie, je ne vois pas comment ?! Evangile 32/5 : Jésus, dit de Jésus : "Je l’ai fondu en Moi ; j’en ai fait un Dieu ; il est devenu Moi" ! Qui est-ce qui parle Jésus ou Dieu ? C’est Jésus qui est apparu à Potay, comme il insiste à préciser plusieurs fois, en chair et en os, donc ici, dans ce verset, c’est surement Jésus qui parle : est-ce qu’il a fondu Dieu en lui, et en a fait un Dieu, puis ce Dieu est devenu Jésus ?! Evangile 37/3, c’est Jésus qui parle : "Tu pourras dire : "j’ai vu Dieu" ! Ces mélanges sont-ils logiques ?!

* Les notes : Il est dit dans l’avertissement du Livre : "Les mots et les phrases entre parenthèse dans le texte de la révélation sont des compléments rédigés par le témoin en personne pour faciliter la compréhension", etc. Nombreuses sont les notes qui n’ont rien à voir avec le Texte, à ne citer comme exemple : le texte dit : XXXII/1 "le roi blanc, son fils, son corps coule dans l’eau noire". Potay commente dans les notes : "Le roi blanc, son fils" = "toutes les religions et leurs dérivés. Elles sont vouées à se noyer (couler) dans leurs propres erreurs" ! D’abord, quel rapport y a-t-il entre le texte et le commentaire ?! Ensuite, après que Dieu lui ait dit de fermer tous les livres sauf celui de Mouhamed, comment Potay se permet-il de dire que l’Islam sera noyé dans ses propres erreurs ?! Verset XXXIII/12 : "Tu écris, le vent ride la mer" = "Ce qu’écrit Mikal dans le cadre de sa mission est comme écrit par le créateur" ! Appliqué au commentaire précédent on reste bouche bée ! Verset XII/8 "Le feu lourd tombe le bec de fer sous la mer." = "Soit une invention humaine aussi insensée que catastrophique (bombe nucléaire), soit un fléau naturel encore inimaginable (éruption sous-marine géante, tsunami, pollution monstre ?), peut anéantir aujourd’hui si fière de ses conquêtes scientifiques et politiques" ! Non seulement quel rapport y a-t-il avec le texte, mais où ces trois lignes d’explications trouvent-elles raison ?!!

Un dernier point que je soulève vraiment avec peine : les commentaires de Potay sur le choix divin de sa personne et les réponses qu’il donne sur son blog. Qu'il ignore toutes les Raisons Célestes pour lesquelles il a été choisi ou qu'il reste encore ébahi de ce qui lui est arrivé, libre à lui, mais qu'il dise qu'il a été choisi par hasard ! ... Un homme parmi les hommes, dont le nom a été tiré d'un grand chapeau, ce qui revient à dire que Dieu joue de la loterie ou à la roulette, au hasard, et il le répète !!! Je n’ai que dire d’une telle plaisanterie mauvais goût à l’égard de Dieu en le plaçant dans un Casino !

Ci- suivent trois citations de son blog, décembre 2011, juillet 2012, et février 2015, il y en a plus, car il le répète à l'envie :

* 28 déc. 11 125C6 Réponse :
« Voilà des compliments qui m'ébahissent un peu.
Je ne crois pas que je sois un être exceptionnel. Je suis seulement un être qui a vécu une expérience exceptionnelle et qui depuis lors remplit une mission exceptionnelle. Ce sont ces événements et mission qui sont exceptionnels. Pas moi.
Dans le Sud, il arrive, dans l'exercice de mon apostolat, que des personnes venues m'écouter au local de mission me demandent: "Pourquoi avez-vous été choisi pour être le témoin de Dieu ?" Je répond "C'est comme si vous demandiez au gagnant de l'Euromillion: Pourquoi vous ? Il ne pourra rien vous répondre. À mon avis, en ce qui concerne l'événement d'Arès et La Révélation redonnée à Arès: Dieu pour trouver un témoin a mis dans un chapeau tous les noms de tous les humains écrits sur des petits bouts de papier et il a tiré un papier au hasard. C'est tout bonnement tombé sur un type appelé Michel Potay à Arès en Gironde, France. Ç'aurait pu tomber sur vous," et j'ajoute quelquefois, si le questionneur me paraît possiblement réceptif : "Voilà pourquoi vous devez vous considérer comme destinataire à part entière de La Révélation d'Arès." »

* 28 juil. 12 132C54 Réponse :
« Votre commentaire est très sympa, malgré quelques petites erreurs comme celle-ci: Vous dites: "...le pouvoir illusoire de domination ayant gangréné leurs âmes, comme celles des politiques aujourd'hui," mais en fait, selon La Révélation d'Arès, leurs âmes n'ont pas été "gangrenées" mais simplement empêchées de naître.
Concernant "le choix du Messager", non, Jésus ne m'a pas répondu. J'ignore et j'ignorerai peut-être toujours pourquoi j'ai été choisi, si tant est que j'aie été choisi, parce que je crois plutôt que le Père a mis dans un grand chapeau les noms de tous les hommes et en a tiré un au hasard. C'est tout bêtement tombé sur moi. De toute façon, le Message que j'ai reçu, je ne l'ai pas reçu pou moi, mais pour toute l'humanité.
Pour ma part, je m'applique à rassembler le petit reste (Rév d'Arès 24/2) que le Père m'envoie personnellement réunir en suivant les directives qu'Il m'a données.
Oui, l'humanité a la possibilité de se détruire aujourd'hui avec l'oxyde de carbone, l'ozone, etc., mais je pense qu'elle l'a toujours eue, même au temps où elle était beaucoup moins nombreuse, ne serait-ce que par la peste, le choléra, la variole, etc. toutes les maladies infectieuses, aujourd'hui vaincues, qui faisaient de grands ravages au temps du Bouddha. »

* 20 fév. 15 162C13 Réponse :
« Voilà une question, frère François, qui m'a été souvent posée, très souvent à Nice où j'ai été en mission en 2010, 2011; 2012, 2013 et 2014: "Pourquoi Dieu serait-il venu parler en France ?" Cette question est généralement accompagnée d'une autre question : "Pourquoi Dieu vous a -t-il parlé à vous, Michel Potay ?"
À cette dernière question, on sait comment je réponds: "Dieu en fait parle à l'humanité, mais celle-ci est tombée en déficience, et comme pour éviter les désaccords survenant dès que deux pécheurs voient et entendent une même chose, Il n'a voulu parler qu'à un seul, qu'il a gratifié du charisme de Vérité. J'imagine qu'il a écrit sur des petits papiers les noms de tous les hommes, les a pliés, mis dans un chapeau et en a tiré un au sort: C'est tombé sur moi."
À la question: "Pourquoi Dieu serait-il venu en France ?" je réponds par déduction: "Puisqu'il a tiré du chapeau le nom d'un Français, Dieu est venu en France. Il aurait aussi bien pu venir en Allemagne, en Lituanie, au Brésil."
C'est la façon que j'ai de dire que je ne sais pas. En fait, je suis incapable de répondre à ces questions. »

* Récapitulation : Lorsque le choix de Dieu tombe "Tout bêtement" sur Potay, "gratifié du charisme de la Vérité", et qu’il soit "tiré au sort", comme d’un Casino Céleste, pour l’investir d’une mission dont il précise la visée : "Un monde changé sans religion ni politique, ni institutions interventionnistes ou dirigistes, [que] l’universalité de ce livre ne donne plus accès aux cultures, puisqu’elles sont implicitement dénoncées dans la RA, et que les trois religions seront noyées dans leurs propres erreurs", puis voir que des gens acceptent cet illogisme, pour ne pas dire cette mascarade, surtout des musulmans qui ont le Qur’ān entre les mains, on ne peut que se demander sur la réalité qui se meut derrière ces textes qui se veulent universalisés !

Un texte qui se veut divin, n’a pas à patauger dans la politique discriminatoire du quotidien, sinon il perd son statut ou son désir d’universalisme. Bien plus, un texte qui incite si amicalement à une fraternité avec les juifs/sionistes, alors qu’ils ont usurpé tout un pays qui ne leur appartient point, qui ont massacré ses habitants et continuent de le faire, qui ont poussé ceux qui restent de parmi eux dans un camp de concentration à ciel ouvert, dans des conditions inhumaines, atroces, au vu et au su de tout le monde, est un texte raciste, biaisé, et loin d’être divin, absolument loin.

Une remarque incontournable reste à faire : La RA est écrite de sorte que chacun des adeptes des trois monothéismes s’y sente plus ou moins familier, représenté. Puis, vient l’amalgame, puis la noyade, pour finir par se trouver dans un nouvel ordre mondial ! N’y voit-on pas clair ?!

La flambé de réactions agressives et mal fondées que j’ai vu dans les commentaires des 2 articles précédents, par quelques arésiens, laissent à désirer quant à la pratique de cet amour fraternel, qui se veut universel, tel que décrit par la RA. Mais quelles que soient les réactions à venir, cela ne changera en rien toutes les contradictions et les incohérences qui se trouvent dans les deux textes, dans leurs commentaires, et surtout dans leur visée inadmissible.

Que quelque musulmans le suivent, libre à eux c’est leur choix, mais d’ici à "enrôler les pays islamisés", comme l’écrit Potay, et non "les pays musulmans", alors que le texte ne l’exprime point, il faut y voir clair…

Zeinab Abdelaziz
Samedi 17 octobre 2015

Pour ceux qui désirent développer leurs connaissances sur :
http://www.alterinfo.net/L-ISLAM_a81908.html
http://www.alterinfo.net/Le-Jihād-en-Islam-1-2_a82276.html
http://www.alterinfo.net/Le-Jihād-en-Islam-2-2_a82515.html

 


Samedi 17 Octobre 2015


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 17/10/2015 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement, il y a un certain nombre de contradictions dans ce texte. Bien difficile de dire ce qu'il en est vraiment.

Certes, Dieu peut faire ce qu'Il veut comme Il veut. Toutefois, je relève un point important qui, à mon sens n'est pas souligné ou pas assez. les Révélations antérieures, d'une part n'avaient pas pour objectif d'apporter une "nouvelle religion", car ce serait vouloir dire que Dieu est imparfait et n' a pu octroyer une Révélation valable jusqu'à la fin de la présente humanité que sur le tard, les autres étant des "essais imparfaits", ce qui est absurde, alors qu'en fait, c'est le même message décliné selon les périodes du temps et selon les peuples avec un habillage spécifique. En ce sens, l'Islam est le message qui récapitule le message originel donné à l'humanité adamique et actualisé de telle façon qu'il est valable pour tous les temps à venir. Si on pose la question pourquoi est-il seulement apparu maintenant, disons depuis 15 siècles, la réponse tient, peut-être qu'il fallait faire en sorte que l'humanité entière puisse être touchée par ce message universel et pour cela il fallait "attendre" qu'elle ait développé les moyens de déplacements d'un continent à un autre et, comme on le voit aujourd'hui, se mondialiser. De sorte que si les hommes rusent, comme dit le Coran en croyant faire une mondialisation strictement matérielle et profane, "Dieu est le plus rusé de ceux qui rusent" et sans le savoir les hommes ont faciliter l'accès au Coran pour ceux qui autrement n'auraient pas pu avoir cet accès.

Mais ce sur quoi je voudrais insister, c'est le fait que la Révélation de la Thora et des Psaumes s'est faite en hébreu, langue sacrée par excellence, Pour ce qui est de l’Évangile, il y a là un mystère. Ce que l'on appelle sous ce terme aujourd'hui n'a rien à voir avec et, si on compare avec l'Islam, est plus proche de la sunna, (de Jésus, en l'occurrence), que de la Révélation proprement dite. On ignore si effectivement Jésus est venu avec un Livre transmis d'abord sous forme orale et qui se serait perdu ou si Jésus (SP) lui-même, (après tout il était le verbe divin fait homme), était le Révélation proprement dite et se sont ses paroles qui étaient la Révélation transmise aux hommes. Selon le Coran ce serait, si on comprend le texte au niveau littéral, le premier cas. Jésus est venu avec l’Évangile qui est un Livre comme la Thora et le Coran, et dans ce cas, en quelle langue aurait-il été écrit ? Très probablement en hébreu aussi, comme la Thora et les Psaumes, même si Jésus s'exprimait en araméen, autant qu'on le sache.

Et pour ce qui est du Coran il a été Révélé en arabe, langue sacrée également. Or, ce que l'on remarque sur ces deux langues, arabe et hébreu, c'est que leur structure a cette particularité d'avoir plusieurs sens superposés possibles. La langue se prête à cela. d'autant que chaque lettre hébraïque ou arabe a une valeur numérique qui fait que certains mots s'écrivant avec les mêmes lettres, mais dans un ordre différent ont toujours la même valeur numérique ce qui donne l'idée que le sens est voisin. Exemple en arabe, le terme "verbe, parole" se dit "kalam" ou "kalim" selon la déclinaison. Il est formé de trois lettres "k" "l", "m,". Or si on met les lettres dans un autre ordre nous obtenons le terme "malik" qui veut dire "roi", "souverain". Si on change encore cet ordre on obtient "kamal" ou "kamil" qui signifie "parfait, complet". Or attribué à Dieu son "verbe" ne peut être que "parfait" et Jésus, qualifié dans le Coran de verbe, parole de Dieu est aussi qualifié dans les textes évangéliques de "roi" au sens spirituel et non temporel. Mais le nombre du mot n'a pas changé, puisque ce sont les mêmes lettres.

On peut faire la même chose avec " 'amala " qui signifie "oeuvrer", et '" alama " qui signifie savoir. Ces deux mots sont constitués aussi des mêmes lettres "aïn", "mim" et "lam"; Et le sens est clair. On ne peut agir sans savoir, et savoir implique l'action. Or en français, une telle opération est impossible. Ce n'est pas une langue sacrée de plus elle dérive du latin avec de forts emprunts au grec et même à l'arabe. Donc, une "Révélation" qui ne reflète pas une pluralité de sens est quelque chose de curieux et de suspect.

C'est une question que je pose, car, après tout, encore une fois, Dieu fait ce qu'Il veut comme Il veut, même si nous ne comprenons pas Son action. Mais il est indiscutable que Mme Abdelaziz a souligné toute de même des contradictions voire des invraisemblances pour le moins curieuses.

Un dernier mot à propos de la notion "d'ésotérisme". Ce terme fait partie de ceux que je qualifie de "galvaudés". Il y a bien des termes qui sont tombés dans le domaine profane qui ont été complètement détournés de leur sens, comme "éternité " qui signifie intemporalité et non indéfinité temporelle, "ontologie" qui est la science des états multiples de l'être et qui est utilisé en informatique dans un tout autre sens, métaphysique, etc. En l'occurrence, l'ésotérisme n'a absolument rien à voir avec les élucubrations spirites, ni avec la recherche de pouvoirs, (voyance, télépathie, influence à distance ou autres). L'ésotérisme c'est essentiellement la dimension intérieure d'une Tradition spirituelle, (d'ailleurs, même le mot "tradition" a été galvaudé et utilisé pour dire "habitude"), ou religion. L'exotérisme en constitue la dimension extérieure, à laquelle tout le monde à accès et l'ésotérisme en constitue la dimension intérieure spirituelle qui est la manière de cheminer spirituellement vers Dieu. (et ça n'a rien à voir avec le mysticisme. L'ésotérisme est une science à part entière avec ses règles, ses pratiques et ses lois). dans le monde musulman des représentants de cet ésotérisme sont bien connus comme : Junayd, Ghazali, Ibn 'Atal'llah. Et des auteurs ont écrits au sujet de cette science en terme plus qu'élogieux, comme Es-Suyuti, Ibn Hanbal, Chahfi'i, Malik, et même Ibn Khaldun dans sa Muqaddima en parle. Dans l'Islam on l'appelle "soufisme" ou "taçawwuf" pour lui donner son terme exact.

Si le terme "ésotérisme" en est venu à signifier les imbécilité des spirites, (un comble) cela est dû très vraisemblablement à "l'occultisme" de Papus (Dr Gérard d'Encausse) au début du vingtième siècle et à la société Théosophique de Mme Blavastky vers la même période, qui ont eu, à leur époque beaucoup de retentissement, mais qui, bien sur, n'étaient que des mélanges douteux d'un peu n'importe quoi avec une touche de spiritisme et qui, bien sur n'avaient pas le moindre lien avec le véritable ésotérisme. Aujourd'hui, surtout en Occident, on trouve toute une littérature sous le vocable "ésotérisme" où se côtoient les imbécilités les plus invraisemblables mélange de magie, de voyance, spiritisme etc. Où bien sur, il n'y a rien de concret derrière et fort heureusement. Il existe malheureusement certains manuels de magie qui peuvent être efficaces mais ceux qui ont le malheur de les utiliser finissent, en général dans un hôpital psychiatrique. On ne saurait toucher à ce domaine en toute tranquillité. C'est le domaine des djinns qui se jouent des individus qui touchent à cela et les laissent, après avoir "jouer" avec eux, dans un état lamentable.

2.Posté par njama le 17/10/2015 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeinab
Contradictions du Texte et des notes :
* Le Texte : Qui est-ce donc qui parle ici : Dieu ou Jésus ?!


Les deux, je dirais. L'entrelacement assez constant dans le Texte de l'Évangile embrouille parfois la lecture, les premières lectures. Pour certaines phrases à l'évidence Jésus parle, le Jésus historique, il ne pourrait en être autrement - le Jésus "plus glorifié encore" que Elie (Ev. 2/11-12), le ressuscité ? - ; pour d'autres phrases je dirais que le Verbe s'exprime par Jésus. Ou par Christ ?
Le Verbe ne dit pas que Jésus est Dieu, Il dit précisément : "J’en ai fait UN Dieu" ... l'expliquant en raison de son accomplissement ("à cause de ses exploits pour mettre ses pas dans Mes Pas, pour aimer Mon Peuple ..." Ev. 2/12, etc.)
ce qui suppose en raison de sa vie terrestre, ce MOI né de Jésus, né de Marie.
Dans la Genèse est l'homme est fait à l'image et ressemblance de Dieu ... état Adamique originel qu'il nous est difficile de percevoir ...

Dans le LIVRE, c'est Dieu qui parle, et Jésus est nommé le Bon , et d'autres fois Yëchou, lorsque mis en relation avec Moché et Mouhamad
Dans les versets II / 3-4 , la Préséance Divine est très nettement manifestée, et laisse comprendre que le Bon évolue à l'Unisson du Créateur, Père de l'Univers !

Le Bon descend, il est bas ; il va (à) droite, il est (à) droite, (quand) Je (le lui) dis.
Je descends, Je suis (en-)haut ; Je vais (à) droite, Je suis (au) milieu. (Je suis l’)Étalé.

3.Posté par adith le 18/10/2015 06:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ najma
Je suis dans le noir, je n'ai lu que vos deux dernières phrases.

quatre façons d'écrire,

de droite à gauche
de gauche à droite
de haut en bas
de bas en haut

4.Posté par njama le 18/10/2015 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ depositaire
Langue Sacrée ? pourquoi Dieu change-t-il de langue d'une Révélation à une autre ?
Nous pouvons supposer que Abraham parlait la langue des Chaldéens de Babylone, la langue assyrienne ou une langue proche du syriaque. Avant qu'il ne parle celle des Cananéens, qui ont comme les Phéniciens leur propre écriture ( http://antikforever.com/Syrie-Palestine/Phenicien%20Cananeen/Images/canaan08b.gif )
Pour Moïse, l'hébreu doit dériver de la langue parlée par les Égyptiens. L'écriture hébraïque a de très fortes ressemblances avec les hiéroglyphes (cf. "Les Secrets de l'Exode", de Messod et Roger Sabbah). Jésus parlait l'araméen. Mouhamad l'arabe.
S'il y a quelque chose de sacré ce ne peut être que le sens des Paroles.

@ adith
lol ... il y a aussi l'écriture circulaire sur vinyls, cd et dvd. Le Coran est disponible en CD sur Amazon calligraphié en octets.
Si cette Révélation avait été en chinois, nul doute que nous serions une immensité à ne faire aucun effort pour en comprendre les sinogrammes. On ne pourrait que compatir avec eux, car ils resteraient bouches bées devant cette Révélation aux accents sémitiques à laquelle ils ne comprendraient rien, et qui n'a rien à voir avec leur histoire. C'est donc une chance pour eux que dans la Loterie Céleste le sort soit tombé sur la tête de Michel Potay et pas sur celle d'un mandarin.

@ Zeinab
suite, ... la forme du Texte de l'Ev d'Arès se rapproche de près de celle des Évangiles de Palestine. Parfois Jésus s'adressait selon le Verbe (paraboles par exemple, ou Sermon sur la Montagne), et la plupart du temps, non. Si l'on prend la prière qu'il enseigne à ceux qui lui demandent comment prier, "Père! Que ton nom soit sanctifié; ...." et patati-et patata (Luc 11/ 1-4), c'est une parole d'homme à l'évidence, car on ne pourrait imaginer Dieu dire "Priez-Moi de telle façon ... "! La remarque vaut pour le "Père de l'Univers" de l'Év. d'Arès qui ne peut être une Parole de Dieu, sauf à imaginer Dieu narcissique.

Ceci dit en passant, cette prière des Chrétiens s'inspire de sources juives attestées, et confirme l'Unicité de Dieu. Si Jésus avait été Dieu (Fils de Dieu) du temps de son Messianisme en Palestine, le dés étaient pipés d'avance, car Dieu, ou UN Dieu, Est par Essence Immortel et l'histoire de la Croix, de son sacrifice rédempteur par le sang versé et bla-bla-bla ... n'aurait été qu'un faux-semblant et un non-sens.
Qu'il fût "plus glorifié encore" que Elie, "fondu ne LUI" ... ce qui est à mon sens hors de portée de notre perception, est de mon point de vue, étranger à l'existence terrestre de Jésus. C'est probablement à placer sur un autre plan, celui propre à l'Eternel, et au Céleste.

Le Qu'ran est très différent dans la forme, comme dans sa tessiture souvent poétique (de l'italien tessitura «tissage, objet tissé»). "Nous vous Envoyâmes des Messagers", "Nous leur Accorderons ...", "Nous Voulons ..." De mémoire, ce "Nous" si employé dans le langage coranique ne figure pas dans le langage biblique, ou rarement.

5.Posté par adith le 18/10/2015 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@njama

lol, je suis gauchère et pour me déchiffrer l'on doit prendre un miroir.

Vous me parlez de chinois, je vous invite à consulter wikipédia :
Isa ou Aissa.

Sur la droite vous avez une ancienne miniature persane de Isa ibn Maryam.
Naissance présumée entre 7 et 5 siècle avant jésus christ.

Je vous laisse le soin d'apprécier.

6.Posté par njama le 19/10/2015 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ adith
Isa (Wikipedia). Ces miniatures persanes sont de mon avis postérieures aux invasions mongols ce qui expliquerait ces chapeaux pointus ⋀ ⋀ ⋀ ⋀
https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_mongol

"Nous avons envoyé, à la suite des prophètes, Aïssa, fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Nous lui avons donné l'Évangile où se trouvent une direction et une lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui: un guide et une exhortation pour les pieux" (Sourate Al-Maidah verset 46).

@ Zeinab
Si les éventuels points de divergence entre la Révélation d'Arès (RA) et le Coran sont à établir (s'ils existent ?), ces deux Messages, nommés Évangile d'Arès et LIVRE, confirment les Écritures antérieures. A l'évidence la guidance de ʿīsā, عيسى, Jésus, an-Nabi, al-Massih, Ibn Mariam, Kalimatou'Allah (le prophète, le Messie, le fils de Marie, le Verbe de Dieu) a en bonne partie échoué, et s'est égarée en s'éloignant du Champ d'Israël.
La RA en explique quelques raisons, "ils sont partis sur les terres incultes où ils croyaient trouver meilleur profit à défricher et labourer, oubliant qu’il n’y a qu’un seul Semeur, ... et la Moisson d’Israël s’est desséchée sur place, et ils n’ont récolté qu’herbes sauvages et broussailles luxuriantes, ..." (Ev. d'Arès 5/ 3-4) . Alors que la Message porté par Mouhamad rectifiait les divergences entre (judéo) nazaréisme et sabéisme qui pouvait être paraît-il la religion du Prophète avant qu'il ne reçoive la révélation du Coran
https://fr.wikipedia.org/wiki/Naz%C3%B4r%C3%A9ens
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sab%C3%A9isme

Les paroles et commentaires de Michel Potay sont de la prédication, une annonce de la Parole de Dieu, qu'il décline différemment parfois dans la forme, pour essayer de se faire comprendre, ou entendre ...
" ... et ce que tu auras écrit, parviendront à ceux qui doivent se repentir." (Ev. 33/10)

"Le témoins d’Arès ne s’en tiendra pas à transmettre ce qu’il reçoit, il purifiera ce qui fut reçu de Dieu avant lui, en débarrassant le Livre des écrits ajoutés ou corrompus par les siècles. Cet ordre concerne beaucoup moins le Coran. L’Islam le transmet droitement, à condition de le lire dans la fidélité à l’essentiel".

Michel Potay, non arabisant est très mal placé pour passer le Coran au peigne fin. D'autre part concernant les Écrits bibliques, Évangiles compris (les 4 + les apocryphes rejetés par le Concile de Nicée on imagine), ce serait suicidaire de sa part de s'aventurer seul dans ce "nettoyage" ... car s'il en accouchait une version light et épurée, son travail serait passé au crible, non pas pour polémiquer, mais pour le vérifier avec exigence ... Pareillement que pour le Coran, à ma connaissance il n'a pas les compétences requises pour faire ce job qui demanderait de rassembler des qualités intellectuelles variées de haut niveau, qui prendrait une décennie si pas deux au bas mot, et qui devrait rester ouvert au révisionnisme car on n'imaginerait pas qu'il puisse être scellé si d'autres apports pouvaient parfaire ce travail.

7.Posté par adith le 19/10/2015 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ njama

Apprends à guérir tes blessures dans le sable et à graver te joies dans la pierre

Mach' Allah
ma cha2a IIah ou ce que dieu a voulue

8.Posté par njama le 19/10/2015 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci adith
Surface de Dieu (voir démonstration sur Wikipedia), , Gestes et Opinions du Docteur Faustroll, pataphysicien.

« Dieu est le plus court chemin de zéro à l'infini, dans un sens ou dans l'autre ».
[...]
Mais, Dieu étant inétendu n'est pas une ligne, et dans l'identité ∞ - 0 - a + a - 0 = ∞ la longueur a n'est pas une ligne mais un point. La conclusion du calcul de la surface de Dieu sera donc, conformément à la formule du Docteur Faustroll :
« Dieu est le point tangent de zéro et de l'infini. »

9.Posté par adith le 19/10/2015 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@njama,
Allez donc regarder l'article : une puissante explosion sur le soleil enregistrée par la nasa!
!

10.Posté par njama le 19/10/2015 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeinab

Je suis en accord avec votre conclusion, il n'y a rien d'évident dans le texte de l'Év. ou celui du Livre qui justifie d'inclure les "pays islamisés" comme les notes des dernières Éditions le prétendent.

Si l'on considère le verset XX/16 qui concerne bien les musulmans "(Pour) le frère de Mouhamad la sexte (est) à * la fin ; son cheval court (sur) le jarret (de la jument).", pourquoi Michel Potay note-t-il : "sexte = sieste. Le sommeil qui a engourdi les religions est moins profond dans l'islam que dans le judaïsme, la chrétienté ou d'autres" (Éd. 2009). Ce qu'il fait depuis la 1° publication de cette Théophanie en septembre 1982 :
16. La sexte = La sieste, la « sexta hora » romaine, comme sommeil moins profond que celui, nocturne, de l'étoile (voir ci avant). Ainsi l'on comprend déjà en I/6 comparé à I/7, l'Islam, quoique spirituellement touché par la Révélation d'Arès n'est pas directement visé par sa mission terrestre qui s'adresse surtout aux frères de Moché (Moïse) et de Yëchou (Jésus). Cependant la foi dans l'Islam étant commune à la foi du peuple de l'étoile, il se joint tôt ou tard forcément à son oeuvre de reconquête de la terre sur l'impiété et les religions-systèmes, et s'épure notamment dans ce dernier sens
* Textuellement « a » du verbe « avoir » .

sexte = sieste ?
sexte a un sens précis en français, pourquoi Dieu a-t-Il choisi de dire "sexte" plutôt que "sieste" qu'il ne peut ignorer !

SIESTE est un temps de repos, avec ou sans sommeil pris dans la journée

Étymol. et Hist. 1661 dormir la sieste ([D'Ouville] = [A. Le Métel, sieur d'O.], trad. d'A. de Castillo Solorzano, La Fouyne de Seville, p. 71 et 237 ds Fonds Barbier); 1670-1700 faire la Siesta [à Madrid] (B. Martin, Voyages faits en divers temps en Espagne, en Portugal, etc., p. 83 ds Reinh., p. 45); id. faire sa Sieste [à Grenade] (Id., ibid., p. 170, ibid., p. 46). Empr. à l'esp. siesta « sieste » (dep. ca 1220-50, Berceo), issu p. ell. du lat. hora sexta « la sixième heure du jour », c'est-à-dire la sixième des heures canoniales qui correspondait à l'heure de midi, donc l'heure la plus chaude. Voir Cor.-Pasc. et FEW t. 11, p. 559b.

SEXTE : ANTIQ. ROMAINE ou littér. Troisième des quatre parties du jour; heure à laquelle elle commence (vers midi, sixième heure du jour). Le soleil à son heure de sexte qui brille au centre de la circonférence (Claudel, Corona Benignitatis, 1915, p. 382).
B. − LITURG. CATH. Heure canoniale qui se récite vers midi, sixième heure du jour, entre tierce et none.

http://www.cnrtl.fr/definition/sieste
http://www.cnrtl.fr/definition/sexte
http://www.cnrtl.fr/definition/canoniale

Il semblerait que M. Potay aurait opté une traduction de sexte par sieste (avec sommeil ...) pour la mettre en relation avec la nuit du verset I / 8 "(et) la nuit couche sur les frères.", bien que celui-ci se rapporte au précédent " Moché, ses frères ; Yëchou, ses frères, le(ur)s bras (pèsent) sur le(ur)s frères,"

Le frère de Mouhamad serait-il à ce point engourdi, ensommeillé ? alors que la suite du verset XX/16 dit que : "son cheval court (sur) le jarret de la jument" ? il dort sur son cheval ?

Or si l'on considère que la course du soleil est au zénith, à midi, à la « sexte », cela pourrait tout aussi bien signifier que l'islam serait à son apogée, la portée dans le temps des Révélations n'ayant jamais été infinie (?) ainsi que nous pouvons le constater par l'histoire ou par ce verset :IV / 2 "De Yëchou à Mouhamad mille ans petits ; de Mouhamad à toi mille ans grands."

11.Posté par zeinab abdelaziz le 19/10/2015 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ njama le 19/10/2015 11:54

Cher frère,

Désolée de commencer par dire que nos points de vue sont diamétralement opposés !

Il n’est pas question d’établir des points de divergences entre un Texte Révélé, qui n’a jamais varié le long des quatorze siècles, et la RA, un texte écrit par un être humain qui se contredit, par-dessus le marché !! Ce n’est point la RA qui va confirmer les textes antérieurs, surtout pas le Qur’ān. Cela m’étonne de voir la plupart des commentateurs, même des deux articles précédents, s’arrêter à une phrase de la RA, rester ébahi ou applaudir de contentement, sans voir l’ensemble de l’œuvre, ses contradictions ou ses visées. C’est une chose qui me dépasse…

L’échec de Jésus dans son message est bien connu, même le pape François l’a mentionné le 25 septembre 2015, à la Cathédrale Saint-Patrick de New York : « La vie de Jésus s’est soldé par un échec sur la croix » ! Tous les membres du corps ecclésiastique le connaissent, y compris Potay. Mais cela ne veut rien dire dans la mesure où tout ce qui a été commis comme crimes de changement, de contrefaçon, dans les Textes premiers, par l’Eglise, de sorte qu’il n’y a absolument rien de concret des quatre premiers siècles, rien que ce que l’Eglise a voulu qu’on le sache, à partir de la Vulgate de Saint Jérôme. Et même, cette Vulgate : lisez l’introduction écrite par Saint Jérôme, au Père Damase, qui lui avait accordé la mission d’amalgamer la cinquantaine d’évangiles en circulation à l’époque, et vous serez vraiment choqué de ces aveux !

Les travaux du « Westar Institut » aux Etats-Unis connus sous le nom du : « Jesus Seminar », menés par plus de 200 professeurs qualifiés ont prouvés que 92 % des paroles accordées à Jésus il ne les a point prononcées, et 96 % des gestes qui lui sont attribués il ne les a point faits.

Michel Potay non seulement n’est pas à la hauteur de passer le Qur’ān au peigne, mais il n’en a pas le droit de le faire vu le niveau de probité intellectuelle avec lequel il manie le texte la RA et ses commentaires. Ce « nettoyage », que vous mentionnez, le dit Potay était ordonné par Jésus, qu’il a vu en chair et en os, comme il le répète, de le faire avec les textes de la Bible, et il ne l’a point fait ! Qu’il exécute cet ordre comme bon lui semble et qu’il laisse le Qur’ān en paix, s’il vous plait !

12.Posté par njama le 20/10/2015 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeinab

Pareillement les Textes de la Bible et des Évangiles retranscrivaient une Tradition Orale, le Coran ne diffère pas sur ce point, la compilation uthmanienne ne faisait que restituer et ordonner ce qui avait été écrit sur omoplates, cuirs ou je ne sais quelle matière. Donc si vous dites la RA, un texte écrit par un être humain, dans l'absolu le Coran aussi et toutes les Écritures qui précédaient également, à moins de penser que Allah tenait le crayon (?) Lui-Même ! La fidélité de la retranscription et les altérations et forgeries ultérieures sont un autre sujet ... qui nous éloignerait du votre.

La RA, c'est TROIS TEXTES, de "textures" si différentes qu'ils ne pourraient être d'un seul et même esprit. De plus Michel Potay n'a aucun talent littéraire - ce que chacun peut constater facilement au travers de ses écrits - , et assez peu d'imagination à ce qu'il me parait.
DEUX reçus sous la dictée, ÉVANGILE (Christophanies en 1974) et LIVRE (Théophanies en 1977), donc "révélés", et dans le troisième, tout ce qui tourne autour de ces deux-là, qui est de la main et l'esprit de Michel Potay que je résume par "prédication" (liminaires, introductions, notes et autres publications qu'il signe de son nom). Hormis quelques ponctuations qui ont été modifiées entre les Éditions successives *, ces DEUX "révélées" sont restés identiques, et force est de constater qu'ils réveillent la foi d'un certain nombre de personnes ! (* vous pourrez y trouver là une transgression, c'est possible, mais concernant le Coran, les points diacritiques n'ont-ils pas été rajoutés par la suite ? qui peut en garantir l'exactitude Absolue ?)

Non seulement je ne pense pas comme j'essaie de le montrer à partir du Texte que cette Révélation concernerait "les pays islamisés" comme les appelle M Potay, mais en plus, à l'aune de vos vives réactions Zeinab je mesure toute la difficulté qu'il y aurait pour qu' Elle pénètre cet espace ! Il est vrai que la sémantique particulièrement judéo-chrétienne, surtout très marquée dans l'Év. aurait de quoi désarçonner des bataillons entiers de bonnes âmes musulmanes, et décourager de nombreuses bonnes volontés tant ces références religieuses propre au Champ d'Israël pourraient s'avérer culturellement étrangères et indigestes pour des musulmans.

Récapitulons, au moins pour ce qui concernerait les musulmans, et vous-même :
La RA accorde noir sur blanc une MAGNIFIQUE reconnaissance à Mouhamad en termes très élogieux ...
Que vous la lisiez écrite de main d'homme (mais c'est assez invraisemblable qu'un prêtre orthodoxe se suiciderait à l'avoir fait !), ou que vous envisagiez de l'imaginer et de croire que cette attestation est de Source "révélée" ... peu importe ce que vous croyez, car elle vient se joindre à votre combat que vous menez de longue date contre le mépris du christianisme qui entoure l'islam, qualifié d'hérésie chrétienne déviante, et Mouhamad de faux-prophète. sans parler des insultes proférées par Benoît XVI au Discours de Ratisbonne etc. car la liste des attaques contre l'islam est très longue, je ne vous l'apprend pas, vous connaissez ce sujet bien mieux que moi.
Vous ne vous en plaindrez pas j'espère de ce renfort inattendu (?), et inespéré je crois (?), de cette Providence ? Elle devrait vous ravir, vous réchauffer l'âme, et vous devriez même souhaiter que cette RA prospère bon trian dans cet "Occident" en complète déroute spirituelle, au moins au titre de ce Sceau écrit ("Je suis Celui Qui a parlé par Mouhamad, le briseur d’idoles ..." (2/9)) .
Puis surviendrait après tous ces siècles d'inimitié injuste et souvent fratricide une possible "alliance fraternelle" * déjà pourtant suggérée dans le Coran aux travers des nombreux versets concernant les Gens du Livre qui invitent à une parole commune (je comprends état d'esprit, fond spirituel).
* "Tu feras alliance fraternelle avec les assemblées des synagogues, celles des soumis de Dieu, nuls de Mes Fils ne seront pour toi des étrangers. Sur le chancel de l’assemblée tu disposeras Ma Parole comme ils La proclament, tu n’écarteras aucun de Mes Livres ..." (Év. 35/11-12)
Cette Observance prescrite ne place-t-elle pas le Coran à l'endroit qui lui revient de Droit ?
Je rêve d'une Nouvelle Andalousie ... pas vous ?
Très fraternellement
njama

13.Posté par Antoine Bastien le 20/10/2015 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ma sœur Zeinab,
Je salue votre dernier article dont le ton me parait plus pacifié que les deux premiers -c'est le Fond du Qur'an, la recherche de la paix- et relativement respectueux à l'égard de notre Saint Livre, La Révélation d'Arès. Vous restez cependant dans une posture assez négative à l'égard de la Parole donnée à Arès et surtout de son témoin, mais je discerne mieux dans votre texte le problème que vous vous posez : la peur ou l’inquiétude que vous avez sur l'impact de cette Parole sur la religion “musulmane” traditionnelle et même plus généralement sur ce qu'on appelle civilisation et/ou culture : vous parlez de nihilisme, d'autoritarisme, vous vous demandez ce que la RA apporte qui n'est pas dans le Qur'an...
 
Mais avant de tenter de répondre à vos inquiétudes et de clarifier certaines de vos incompréhensions sur la RA et son prophète, je tiens à nouveau à vous rappeler ce que dit le noble Qur'an et à vous inviter à avoir une posture plus bienveillante à l'égard de notre mouvement prophétique. Je le fais dans l'esprit de responsabilité d'avertir transmise par le prophète Ézéchiel entre autres :
- “mitaq” d'abord, cet engagement solennel exigé par Allah de Ses prophètes, développé dans la sourate 3/81-82 et dont la sourate 33/7 précise que Mouhamad a aussi du prendre cet engagement. Il engage donc les musulmans qui affirment suivre le prophète de l'Islam à écouter et secourir un messager venant après lui et confirmant le Qur'an qu'il a reçu
- la sourate 2 qui dans son verset 97 met en garde les ennemis de Gabriel, donc ceux qui récusèrent Mouhamad comme prophète, puis ensuite dans le verset 98 met en garde contre les ennemis de Ses anges et de Ses messagers, Gabriel et Mikal. Rien n'est laissé au hasard dans le texte du Coran, et cette mise en garde supplémentaire s'adresse à mon avis aux musulmans actuels. L'hypothèse conventionnelle que “Mikal” fait référence à un ange plus qu'à un messager est faible et devient très fragile avec l'irruption de la RA.
L'ijtihad traditionnelle est verrouillée autour de cette idée très contestable mais confortable qu'il n'y aura plus de prophète après Mouhamad, ce que contredit clairement le verset 33/7. Donc libre à vous ou à tout autre de mes frères dans l'Islam d'avoir à l'égard de la RA une posture négative, mais elle devrait se dissiper après réflexion. Le modeste travail d'apôtre que font les pèlerins d'Arès d'origine généralement chrétienne consiste entre autres à réhabiliter le Qur'an dans leur cœur et dans cette société française qui lui est à l'évidence hostile, à travailler à leur pénitence, en particulier se libérer de leurs préjugés. Quel mal y voient nos frères issus culturellement de l'Islam ?
 
Venons en à vos inquiétudes personnelles et difficultés à comprendre la RA et son prophète.
Vous dites que votre article est une “démonstration”, pardonnez ma rigueur scientifique, mais je n'y vois qu'un commentaire de textes présentant votre analyse et l'énoncé de vos hypothèses personnelles sur l'origine et la “visée” de la RA.
 
D'abord, je conçois tout à fait votre réticence à l'égard de l'image du grand chapeau utilisée par Michel Potay dans son blog à propos du choix du Père Qui lui dit pourtant comme il est dit pour Jérémie “avant que tu n'entres dans les entrailles maternelles, Je t'ai réservé à Mon Service”. De cette image peut-être maladroite, c'est son côté naturel et son humilité qui ressort. Chaque prophète est différent et loin de l'image culturelle que ses contemporains se font d'un prophète. A son époque, on s'étonnait déjà que Mouhamad “aille sur les marchés” et ne se comporte pas comme un ange. Moïse, atteint de bégaiement, était l'homme le plus modeste de sa génération, on comprend que le glorieux pharaon ait eu du mal à le prendre au sérieux. Il est donc tout à fait légitime que vous contestiez le “bougon” de M. Potay, sa manière de parler, pour montrer les problèmes d'incompréhension que cela peut poser à certains. L'homme Michel évolue comme l'a montré son itinéraire personnel qui vous rend perplexe.
 
Rien n'est figé et je trouve très hasardeuse votre formulation dans votre article sur l'Islam que “tout ce qui touche à la Réalité Divine n'est point sujet à transformations”. Que savons nous de Lui en dehors de ce que Sa Parole nous dit ? La RA nous rappelle avec force que la relation qu'Il a avec l'humanité est celle d'un Père qui s'inquiète pour Ses enfants qui ont librement choisi la voie du péché avec pour conséquence le vieillissement et la mort. Donc Il nous appelle et nous envoie des messagers avec un rappel des Révélations précédentes. Sur ce sujet de la mort, j'ai été très surpris de vous voir tenir au début de votre article ce propos sur “la mort qui ne sera jamais vaincue” et “Eden qui n'a jamais existé”, propos qu'on entend facilement des athées et “croyants” rationalistes. C'est la première fois que j'entend une musulmane érudite affirmer aussi clairement cette opinion et je vais creuser cette question de la position de l'Islam culturel sur ce sujet quand les circonstances me permettront de croiser à nouveau des oulémas ou de fins connaisseurs du monde musulman traditionnel.
 
La déculturation n'est pas une “annihilation” mais un enrichissement qui permet de se libérer des préjugés et de l'ignorance de l'autre liés à la culture dans laquelle le hasard nous a fait naître. C'est un travail de connaissance et d'objectivation. J'ai commencé vigoureusement ma propre déculturation vers 20 ans, après avoir toléré le moule des études scientifiques choisies pour faire plaisir à mon père humain. Je me suis alors plongé avec délice dans l'étude de philosophies de toutes époques et origines, des religions et textes sacrés. J'ai ensuite pu aller sur place, voyager à la rencontre du vécu de l'autre, de mon frère plongé dans un contexte très différent du mien afin de mieux le comprendre et de mieux l'aimer. J'ai renforcé mon aversion naturelle pour tout conditionnement systémique, toute forme de pouvoir sacré ou profane dont j'ai pu constater les dégâts partout sur cette planète. Je me suis ainsi éloigné du chauvinisme culturel, de l'arrogance intellectuelle de la culture française, de sa lecture biaisée de l'histoire, des mythes des guerres patriotiques et de la colonisation civilisatrice. Travail indispensable pour devenir un croyant libre après avoir été un croyant imprégné d'une culture religieuse et sociale aléatoire. Mais je ne suis pas devenu un ignorant en culture française, je l'ai relativisée et dépassée.
 
A tort ou à raison, je vois dans ce que vous écrivez ma sœur Zeinab, l'imprégnation de la culture arabo-musulmane où vous êtes née, le côté positif étant votre science coranique sans commune mesure avec la mienne (mais la compréhension sémantique du Coran a aussi besoin de sa compréhension spirituelle). Mais il y a aussi cette asymétrie de compassion qui vous fait vous indigner légitimement face aux souffrance de vos frères palestiniens mais occulter celle de vos frères israéliens, musulmans et surtout juifs. Je vous entends parler à juste titre de l'apport de la civilisation arabo-musulmane à la culture occidentale, mais sans évoquer l'apport au moins aussi important de la grande civilisation perse. Vous vous indignez des guerres historiques faites par des “chrétiens” mais pas de celles faite par des “musulmans” comme la dramatique conquête de la Perse constellée de massacres, de viols, de pillages et qui était injustifiable. Car le Coran, dans mon ijtihad, accepte la légitime défense dans les circonstances comme celles auxquelles le prophète était confronté de son vivant, mais je suis sûr qu'il n'aurait jamais validé les exactions faites après sa mort.
 
Dans votre commentaire 11, vous demandez même au témoin de “laisser le Qur'an en paix”, mais y a-t-il la paix dans le cœur des hommes qui s'en réclament et surtout entre eux ? Ouvrez les yeux, ma sœur sur les réalités de ce qui se passe là ou “flotte l'étendard de Mouhamad”, voyez tous les humains qui fuient les drames qu'ils vivent sur ces terres d'Islam. Je m'indigne que nous ne les accueillons pas en France avec l'amour fraternel que nous leur devons et l'espérance de l'enrichissement culturel qu'ils nous apporteront, si nécessaire dans un pays où l'ignorance à l'égard du Coran, la peur et parfois le mépris sont évidents pour qui s'informe de la réalité locale. Je m'indigne encore plus de l'irréflexion du pouvoir politique français qui y vomit des bombes qui tueront des innocents, mes frères. L'Occident en général a des responsabilités dans ces drames mais ce n'est pas le seul. Nous avons vu en son temps le Fatah et la Hamas régler leurs différents par balles et qui ne connait les problèmes de violence, de corruption, de mépris de la femme qui sévissent en terre arabe parfois plus qu'ailleurs ?
 
C'est tout à l'honneur de l'Egypte, votre pays, d'avoir eu un président comme le pieux Sadate qui comprit l'appel à la paix lancé par Allah en 1977 et relayé par le prophète Mikal et su épargner d'innombrables souffrances aux égyptiens comme aux israéliens. Il faut dépasser sa culture d'origine pour mieux aimer les autres, en particulier vos frères juifs car la restauration de la paix entre sémites sera un travail de longue haleine qui commencera par poser un regard différent sur l'autre, à “enlever la poutre de son œil avant de chercher la paille dans l’œil du voisin” comme l'enseignait le prophète Jésus. La peur d'une mère juive pour ses enfants vaut bien la peur d'une mère palestinienne, la souffrance des proches des victimes est la même des deux côtés, il est plus que temps de se déconditionner de la logique de ressentiment, de vengeance qui arrange les pouvoirs et les vendeurs d'armes, il est plus que temps de rentrer dans la logique du pardon et de la paix à laquelle appelle le Saint.
 
Ce dont l'Islam a besoin pour retrouver la Paix du Saint, c'est de reprendre sur la base du texte arabe l'interprétation du Qur'an et de rectifier les erreurs d'une lecture guerrière et sectaire; de rétablir le Fond de la Vie qu'y a mis Allah, en particulier la continuité prophétique que l'interprétation conventionnelle a renié sur la base d'une analyse douteuse du verset 33/40. C'est un classique de la dérive de la culture religieuse : “il n'y a plus rien après le prophète auquel nous nous référons, notre religion est parfaite et notre interprétation de la Parole est parfaite! ”. Allah est le Vivant, personne ne peut prétendre le faire taire, surtout quand Il voit l'état de l'humanité.
 
L'Islam au sens spirituel est la religion de tous les prophètes sans distinction entre eux, Adam, Noé et Abraham compris, celle dans laquelle naissent les enfants innocents avant que les cultures des adultes ne viennent les conditionner et les diviser. L'Islam au sens profond dépasse très largement la présentation sincère mais culturellement conformiste que vous en avez donnée dans votre article mis en référence. Ma sœur, je vous souhaite une très longue vie, de dépasser le record de 122 ans établi par Jeanne Calment afin que vous puissiez approfondir votre ijtihad comme chacun de nous a à le faire avant de quitter provisoirement cette planète. Il faut y rechercher pour nos enfants la Voie de l'amour, du pardon, de la paix, construire un pont avec le monde chrétien et le monde juif quelles que soient leurs erreurs que l'histoire montre et que la RA expose clairement.
 
A la fin de votre article, vous évoquez une citation de M. Potay “enrôler les pays islamisés” qui m'étonne car la RA appelle des consciences individuelles et pas des pays. Puis-je savoir où elle se trouve ?
 
Cela me fait penser à un article récent sur un pays qui s'appelle “République islamique de Mauritanie” et qui est en tête du hit parade mondial des pays où l'esclavage existe encore. Ces pauvres êtres humains sont des descendants d'ethnies africaines du Sud où les ethnies du Nord du pays allaient parfois faire des razzias d'esclaves. Ils n'ont pas besoin d'être enchaînés, ils sont dans un tel état d'ignorance et de soumission parfois sexuelle à leur “maître” qu'il faut leur réapprendre la liberté ce que leur maître se garde bien de faire. Pouvez vous alors vraiment considérer que l'Islam tel qu'enseigné par le Qu'ran est accompli ?
Ma sœur, il y a beaucoup, beaucoup de travail à faire chez nos frères musulmans comme chez nos frères chrétiens pour retrouver les sentiers du Bien, siraat al moustaqeen.
 
En tout cas je vous remercie de concéder leur liberté aux musulmans comme moi fidèles au Fond du Qur'an qui reconnaissent en Mikal le témoin honnête d'une Révélation qui se situe dans la continuité prophétique de la Parole passant par Moïse, Jésus et Mouhamad. En cela ils respectent l'engagement solennel demandé par Allah et accepté par Mouhamad. Quant aux autres musulmans réservés à l'égard de la Révélation d'Arès, qu'ils se rappellent de l'avertissement donné aux ennemis de Mikal dans le Qu'ran et nous accordent une confiance sans arrière pensées pour construire avec eux l'alliance fraternelle nécessaire pour apporter un peu plus de paix et d'équité dans ce monde.
 
Je vous salue fraternellement dans la Paix du Saint et prie avec vous
 
 

14.Posté par zeinab abdelaziz le 20/10/2015 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ njama le 20/10/2015 10:53

Il est triste de voir à quel point les francophones en Europe, et surtout en France, se laissent imprégner par la projection que fait l’Eglise, de tout ce qu’a subi le Christianisme comme manipulations, sur l’islam ! Sans nul doute, cela revient en premier lieu à l’ignorance de la langue arabe, mais aussi au peu de références dignes de probité.

Il n’est pas question de mettre le Qur’ān dans le même sac que les autres écrits bibliques qui subirent altérations et forgeries. Est-il lieu de vous rappeler que le Vatican et sa curie possèdent une des plus anciennes copies du Qur’ān, et que si jamais ils avaient trouvé la moindre incorrection ils l’auraient crié haut et fort ?!

Ceux qui ont procédé à noter les Versets du Qur’ān dès leur Révélation, sont connus nommément ; ceux qui placèrent les Versets dans leur ordre définitif, sous l’égide du Prophète, sont aussi connus nommément. Au péjoratif, le mot "compilation" que vous employez pour le Qur’ān, est une allusion indigeste par rapport à ce Texte Révélé et point modifié. Othman n’a fait que mettre le tout en un seul exemplaire sans la moindre gaffe : Pour la simple raison, le Qur’ān jouit d’une facilité extrême pour être appris par cœur, contrairement à tous les textes bibliques. Ce sont des milliers, même des dizaines de milliers de personnes qui le connaissent par cœur, même des enfants de dix ans, et il n’est pas question de faire le moindre changement.

Qui est-ce qui prouve que les deux textes de la RA sont révélés ? Comment peut-on admettre une chose pareille malgré tous les points faibles qu’elles renferment ou qui nécessitent un vrai travail de recherche ? Cela est suffisant pour contester l’origine du texte, ne serait-ce que la relation de Potay et Clément XV, aussi prit d’ésotérisme, et la relation de Potay avec ce même domaine occulte et la marine américaine, surtout en un temps où la guerre froide, avec tout ce qu’elle comporte de sombres manigances contre l’Union Soviétique, battait son plein ?!

Comment peut-on dire que les "DEUX" textes sont révélés et restèrent identiques, alors que les deux sont pleins de rajouts de la part de Potay ? Des rajouts non seulement dans les commentaires mais dans les textes mêmes. Ce qui est inadmissible pour un texte qui se veut révélé, et représente une réduction drastique de la sphère divine… En ce qui me concerne, la supercherie est décelable non seulement à l’examen des textes, mais surtout dans tout ce qui précède la performance.

Les points diacritiques que vous mentionnez à l’égard du Qur’ān, n’ont point changé l’exactitude absolue du Qur’ān, pour la simple raison que le graphisme même de la langue arabe n’a point changé.

Il me semble l’avoir déjà dit plus d’une fois, quelle que soit la magnificence de la reconnaissance accordé à Mohammad et au Qur’ān, quels que soient la sublimité et la grandeur de l’éloge, cela n’empêche que cette RA est basée sur du faux. Inutile d’ajouter que la règle de la logique dit que : tout ce qui est basé sur du faux est FAUX. En ce qui me concerne ce n’est point un "renfort inattendu", car je place toutes les données dans l’ensemble du texte, qui vise à " noyer tous les textes à cause de leurs inexactitudes" ! Comment Dieu peut-il dire à Potay d’enlever ou de jeter tous les livres sauf celui de Mohammed, puis ce même Dieu dit de noyer tous ces livres à cause de leurs inexactitudes ?!

Une vraie alliance fraternelle entre les trois familles abrahamiques ne peut jamais avoir lieu sans que la Palestine ne soit restituée à ses propres habitants, sans que l’Eglise ne cesse sa mensongère "évangélisation du monde " en excluant les Juifs. En quel honneur ?!! Malgré toutes les concessions que le Vatican et son Saint-Siège ont présenté à ces sionistes, ils refusent la reconnaissance de Jésus, la Trinité et tout ce qui constitue le christianisme. Comment donc peuvent-ils être exclus de cette évangélisation ? En excluant les juifs de ce manège, il ne reste que les musulmans à déraciner par tous les moyens. Est-ce admissible ?!

En terminant ce dialogue de sourds, si j’ose dire, je ne peux que demander à l’unisson avec vous : Qui ne rêverait d’une Nouvelle Andalousie ?!

Espérons-le, à condition que cessent les jeux malhonnêtes.

15.Posté par njama le 21/10/2015 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Antoine Bastien

L'hypothèse conventionnelle que “Mikal” fait référence à un ange plus qu'à un messager est faible et devient très fragile avec l'irruption de la RA.

Il me semble que vous abondez dans le registre des superstitions. Les Chrétiens ont cherché dans l'AT l'annonce de Jésus Messie, ils la prétendent en Isaïe (VIIIe siècle av. J.-C), verset 59/20 je crois : "Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l'Éternel".
Ce verset ne pourrait-il pas s'appliquer à Mikal ?

Mais quelle précaution diligente de l'Eternel !!! 8 siècles avant !!!!! quel maternalisme précautionneux,"soupe au lait" ! j'en reste coi ! Honnêtement cher frère Antoine ce genre de spéculation me fait tordre de rire.

Les Musulmans ont (entre)vu l'annonce de Mouhamad - tant certains cherchaient à la justifier - dans Jean Chapitre 14, verset 16 "Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous,.." sauf que ce "consolateur" ne peut être humain ainsi que la suite du verset l'indique : "'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous".
Donc ces spéculations dignes de Madame Soleil, célèbre pour ses horoscopes sur une Radio, ne tiennent pas la route.
De voir l'annonce de Mikal dans le verset 98 de la Sourate 2, grand bien vous fasse cher frère Antoine ainsi qu'à d'autres sûrement , je n'ai rien d'autre à dire, ni n'ai besoin de cet argument si cela conforte et fortifie vos convictions. Cependant s'il vous plaît ne proférez pas des divagations que vous ne pouvez certifier assurément.

Michel Potay, heureux élu de la Loterie Céleste ?
Je suis bien d'accord que le hasard, c'est Dieu qui se balade incognito. Je m’efforce de l'imiter de mon mieux d'ailleurs en me faufilant dans la vie ordinaire.
Toujours est-il qu'un certain nombre de versets de cette Révélation d'Arès le concernent en personne, cet "homme Michel", et que si Dieu lui est tombé dessus c'est bien à un moment précis de sa vie, particulièrement significatif sur le plan symbolique. Prétendre que c'est du pur hasard statistique, c'est vouloir masquer le contexte de cette émergence qui n'est pas sans importance pour la compréhension de ces Textes, et très particulièrement celui de l'Évangile.

16.Posté par zapata le 21/10/2015 03:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est la nouvelle mode..faire surgir de je ne sais ou une religion soi disant clémente envers l'islam
Bon à la limite, c'est pour ceux qui ont du temps à perdre

17.Posté par zapata le 21/10/2015 03:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Antoine bastien

" surtout quand il voit l'état de l'humanité " : Vous avez la faiblesse de penser que Dieu est spectateur du monde comme vous l'êtes. Par pitié, arrêtez de mêler Dieu aux affaires de ce monde

18.Posté par zeinab abdelaziz le 21/10/2015 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Antoine Bastien :

Bonjour frère,

le texte de Potay, que vous avez demandé, se trouve dans l’édition de 1995 : dans les Annotations, Verset par Verset, ou générales * , § 6-7

Merci pour votre intervention à laquelle il serait difficile de répondre à tous les points que vous soulevez, la longueur dépasserait cet espace…

Il faudrait pourtant préciser que ce qui se passe en terres d’Islam actuellement, est préparé avec préméditation et provoqué par les EU et leurs alliés. L’Occident n’a pas seulement « des responsabilités dans ces drames » : il les a machiavéliquement provoqués et continue de le faire. Il y a une grande différence entre colonisés et colonisateurs, entre usurpés et usurpateurs. Nous n’avons pas le droit de mélanger les cartes.

Un pardon ne peut être réglé seulement sous les auspices de la Bonté : il faut restituer ce qui a été volé, usurpé, et dédommager ce qui a été démoli, saboté, réduit en ruines de par le monde, à cause de ces guerres préméditées.

Bonté ne veut point dire abolir la Justice, et la Justice ne peut jamais être appliquée à géométrie variable.

Fraternellement,
zeinab

19.Posté par njama le 21/10/2015 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Antoine Bastien

même remarque que pour sexte = sieste ?

"sur les réalités de ce qui se passe là où “flotte l'étendard de Mouhamad”,"

Vous reprenez l'expression dans les notes concernant les versets 6 -7, Veillée 5, et pas ce qui est écrit dans la Parole, laquelle dit : "jusque où se dresse l'étendard de Mouhamad"
Se dresser, c'est çà dire jusqu'où apparaît soudain, jusqu'où surgit.

Pourquoi substituer un mot à un autre ? Dieu n'a pas dit sieste, ni dit jusqu'où flotte ! Ignorerait-Il ces mots ?
Je suis très étonné de cette liberté prise avec le Texte, là où Dieu s'exprime en français très compréhensible.

Comme le fait remarquer Zeinab, c'est seulement à partir de l'Edition 1995 qu'apparaissent "les régions d'Afrique islamisées", "A l'est d'Arès jusqu'aux pays islamisés, judaïsés et christianisés (Sibérie) d'Asie ..." "grosso modo la famille abrahamique : juifs, chrétiens et musulmans."

Après c'est comme vous voulez ... et, un jour peut-être, une traduction de la RA sortira en arabe pour la faire connaître, mais ce n'est certainement pas la priorité dans l'ordre des traductions à réaliser. L'espagnol est la troisième langue parlée au monde, déjà en s'occupant d'une diffusion en Europe cela me paraîtrait plus pragmatique et correspondrait à cet "Occident" à qui s'adresse cette Révélation.

20.Posté par Antoine Bastien le 21/10/2015 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@njama

Pour "flotte" au lieu de se "dresse", vous avez raison, Njama, mais soyez indulgent pour mes erreurs, mon cerveau vieillissant est devenu imprécis et tout va trop vite sur Internet. Comme la source est de textes publics, je ne prends pas le temps de tout vérifier avant d'envoyer. De même la citation donnée par notre sœur Zeinab demande à être reprécisée ce que je ferai demain, Inch Allah!

Mais quand vous m'accusez "d'abonder dans les superstitions", vous êtes injuste. A l'époque des grands prophètes juifs comme Isaïe, Yahweh leur permettait d'annoncer parfois plusieurs siècles à l'avance des événements qui allaient se produire, c'était une des preuves de leur statut face aux faux prophètes qui s'opposaient à eux, et dans Isaïe, que vous le vouliez ou non, il y a beaucoup de prophéties de ce genre qui se sont réalisées, rien à voir avec Nostradamus. Ce n'est par hasard si Isaïe sa place dans la RA.

Il me semble clair que le prophète Mouhamad a bénéficié de la part d'Allah d'une certaine connaissance d'événements futurs, pas toujours faciles à comprendre ou à transmettre à l'époque mais qui deviennent plus clairs le moment venu. C'est dans ce sens qu'en travaillant laborieusement sur les deux textes du Qur'an et de la Révélation d'Arès, je trouve de nouveaux sens possibles au premier. Ce ne sont que mes hypothèses d'ijtihad.

De même, je sais que des érudits musulmans ont cherché dans l’Évangile palestinien des traces d'annonce par Jésus du prophète Mouhamad, c'est logique puisque le Qur'an en parle. J'avais lu que certains voyaient cela dans l’annonce de l'envoi d'un "paraclet", mais cela ne me convainc pas et de plus c'est dans l’Évangile de Jean dont on sait que le texte est beaucoup plus douteux comme témoignage fiable que celui des synoptiques et que la RA nous demande d'écarter comme Parole. Je pense que ces prophéties de Jésus ont tout simplement disparu en raison de l'incapacité de ses disciples à comprendre et transmettre un enseignement aussi profond donné dans un temps aussi bref.

Cette recherche de la continuité prophétique dans les textes dont nous disposons est non seulement légitime mais nécessaire : "Ma parole ne se divise ni ne se tait", et avec le Qur'an et la RA nous disposons pour moi d'une base textuelle fiable.

Donc pour sexte, la Parole, Qur'an ou Révélation d'Arès, peut se lire sous divers éclairages complémentaires et que vous le vouliez ou non, la RA montre la confiance accordée au témoin mais dans une logique évolutive qui est loin d'être achevée. Je souhaite comme à notre sœur Zeinab une très très longue vie à notre prophète.
Je vois donc personnellement un sens complémentaire à sexte qui évoquerait la succession des grands prophètes de la continuité prophétique. Dans ce cas, après Adam, Noé, Abraham, Moïse et Jésus, Mouhamad serait le prophète déterminant dans le sixième moment historique de l'humanité dans son retour vers Eden qui est le Dessein du Créateur et que l'humanité a quitté à son premier moment à la suite du mauvais choix des Adams et de Eves. Mais bon, ce n'est que ma lecture même si le chapitre xxviii parle clairement des plus récentes étapes historiques.

21.Posté par Adith le 22/10/2015 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ma messagerie msn
Alix hardy , il y a 16h
Sarkozy: Moi vivant, "jamais Copé ne sera candidat aux primaires"
Comme il sait que le procès n'aura pas lieu tout de suite, il balance pour que je perde des plumes.
Source: jdd le JDD (n'ai pas vérifié)

22.Posté par njama le 22/10/2015 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher frère Antoine
Iyëchayë* tranche le jour (de) la nuit.
Crieur, le chameau (d’Iyëchayë est) le soleil (tournant) autour (de Yëchou, Mouhamad et Mikal).
(De Mikal Iyëchayë) dit : « Vois ton bras épais, (il en)lace la raie, (il en)roule sa peau, le livre (qui) ment.
Le(s) prêtre(s) dégorge(nt l’Eau qu’ils ont bue indûment). »

(XLII/15-18)
* Iyëchayë = Esaïe et voir notes ici > http://michelpotay.info/RevelationdAres2009-theophanie.p146.html

Ce Verset que Dieu indique reste pour l'instant inconnu ...On peut comprendre que si peu flatteur pour la fonction sacerdotale, un (ou des) "prêtre(s)" l'aurai(en)t supprimer ... J'ai confiance qu'un jour ou l'autre il resurgira du passé comme les manuscrits de Sanaa (Yémen), ou les manuscrits de Qumrân (Cisjordanie) ont rejailli des premiers siècles. Seulement le quart de ces derniers serait traduit, et presque exclusivement par des Dominicains et des Jésuites de l'École Biblique de Jérusalem, ce qui n'est pas forcément un gage d'impartialité ...
Voir La Bible confisquée , Enquête sur le détournement des manuscrits de la Mer Morte ( http://www.plon.fr/ouvrage/la-bible-confisquee/9782259025133 )


Effectivement le Consolateur est parfois traduit selon les Bibles par Paraclet. D'où l'importance de consulter différentes versions, ce qui très aisé aujourd'hui, pour la Bible, comme pour le Coran. Ne jetons pas la pierre à Internet, un magnifique outil !
http://www.lexilogos.com/bible.htm
http://www.lexilogos.com/coran.htm

Au passage je signale (puisque j'ai la chance de connaître Zeinab) que pour réaliser sa traduction du Coran en français, ce qui lui a pris dix années, elle l'a fait verset par verset, en ayant sous ses yeux les 24 traductions françaises qui avaient été jusqu'ici réalisées, dont la plus ancienne qu'elle s'était procurée "L'Alcoran de Mahomet", translaté d'arabe en françois par le sieur Du Ryer, sieur de la Garde Malezair (1647). Et la connaissant, je ne doute pas qu'elle y a mis non seulement toute l'honnêteté qui la caractérise, mais aussi tout son cœur et tout l'amour de l'ouvrier.

Notez qu'il aura fallu plus de MILLE ANS pour qu'une traduction en français soit accessible au public, alors que la 1° traduction du Coran commandée par Pierre le Vénérable (neuvième abbé de Cluny dès 1122) traduite en latin par Robert de Rétines, moine de l’Ordre de Cîteaux date de 1143, et l'Église se gardait bien de la communiquer.

L'Év. d'Arès ne précise pas le pourquoi Jean est écarté des Livres, mais il ne faut pas chercher bien loin pour en trouver des raisons car toute la Christologie, et la Martyrologie (La Passion, La Croix) reposent essentiellement sur ce texte (et vous savez combien toutes ces attentions si louables et émouvantes fussent-elles sont bien inutiles à la pratique de la "pénitence", au sens arésien), sans compter qu'il a peu de liens avec les 3 Synoptiques; aucune parabole dans Jean par exemple, alors que le fondamental des Évangiles repose sur les Enseignements de Jésus !
De plus l'Église fonde son universalisme (qu'elle appelle œcuménisme*) sur cette citation tronquée du verset 14/6 "Nul ne vient au Père que par moi." ! (la sentence férule papale l'a dit ! hormis être chrétien point de Salut !) faisant abstraction de l'ensemble de ce chapitre comme de la phrase précédente dans laquelle Chemin (Enseignement) conduit à la Vérité (au Vrai), et par suite à la Vie.
La Vie aurait-elle seulement commencé avec Jésus il y 2000 ans ?
* Empr. du lat. eccl. oecumenicus «de toute la terre habitée» «universel», dér. de oecumene «la terre habitée, l'univers» (empr. du gr. η ̔ ο ι ̓ κ ο υ μ ε ́ ν η s.-ent. γ η ̃ «la terre habitée»

Au sujet de l'Islam, il est vrai que son éclat est comme l'îjtîhad (hélàs) un peu sous l'étouffoir depuis Ibn Taymiyya (1263-1328) environ, et sous cet aspect on peut comprendre que Michel Potay le comprend ensommeillé (sieste ?). C'est une chose, et de cette époque partent je crois les dérives salafistes ... https://fr.wikipedia.org/wiki/Ibn_Taymiyya
Mais d'un autre côté, si "Les épis les plus lourds seront les plus difficiles à gerber : ceux poussés à Rome et à Athènes. Un rempart d’épines les tient loin de ta faux ; un orgueil inouï dresse leurs tiges comme des lances" (Év. d'Arès 14/2), il faut comprendre et ne pas perdre de vue que cet orgueil a été encore bien plus INOUÏ vis à vis de l'Islam, et ce depuis ses débuts, car "la polémique islamo-chrétienne s’est instaurée des le VIII° siècle" (Le Coran, Régis Blachère, coll. Que sais-je ?)

Pour ce que je connais de l'Islam et des musulmans, la Vénération qu'ils ont pour le Messager Issa, comme pour sa mère Maryam est profondément touchante. Ce n'est pas l'Islam qui est fermé à la foi et la dimension spirituelle véhiculée par le prophétisme de Jésus et son Charisme si singulier, il ne l'a jamais été. Pour preuve que ces trois monothéismes coexistaient, et coexistent encore sous son aile depuis l'Hégire dans cet Orient, au Maghreb comme au Machrek.
C'est cet "Occident" chrétien qui de tous temps l'a été. Cela ne me paraît pas honnête au regard de l'histoire de mettre les 3 monothéismes sur le même plan sur la base que nous serions tous pécheurs, car cette pauvre logique simpliste très réductrice devrait inclure aussi les confins de l'Asie aussi qui n'ont connu ces monothéismes. L'Islam n'a jamais fermé la porte, le christianisme a verrouillé la sienne. Quand cela changera ici, les musulmans en seront ravis je n'en doute pas un instant. Je partage l'avis de Zeinab, cet amalgame n'est pas honnête, on ne peut pas comme ça biffer l'histoire en quelques phrases.

Merci pour l'échange, et merci à Alterinfo et à la modération de l'avoir rendue possible.
Espérons qu'il donnera l'occasion à l'assemblée arésienne de méditer et de mieux nuancer sa prédication apostolique.
Très fraternellement
njama

23.Posté par Antoine Bastien le 22/10/2015 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeinab

 Merci ma sœur pour votre précision sur la référence que vous aviez en tête en parlant “d'enrôler les pays islamisés”. La formulation précise des notes du témoin sur la veillée 5/6-7 qui définit un Champ pour l'action missionnaire liée à la Révélation d'Arès est la suivante : dans l'édition 1995 “L'aire tracée par Dieu couvre grosso modo la famille abrahamique : juifs, chrétiens et musulmans” et il précise dans les notes plus courtes de l'édition 2009 “l'aire de mission désignée ici n'est pas géographique. C'est un Champ de sensibilité spirituelle”; Il ne s'agit donc pas d'appeler des pays car la sensibilité spirituelle est toujours personnelle. Et il s'agit encore moins “d'enrôler”, c'est à dire de faire entrer dans un groupe car les pèlerins d'Arès ne formeront jamais un groupe religieux. Comme Allah seul sait qui est musulman, le Père seul sait qui est vraiment “pèlerin d'Arès” dans la mesure où ce mot a un sens.

Je ne pense pas que la RA ne concerne que ce qu'on appelle l'Occident : je me sens personnellement très concerné par le Qur'an, plus que la plupart des “pèlerins d'Arès”. Il est pour moi vraiment un “bienfait pour les mondes”, mais je ne suis pas aussi directement concerné par certains versets que mes frères de culture arabophone et encore moins que les compagnons du prophète, surtout quand on entre dans les questions de charia. Le contexte de la société dans laquelle je vis est très différent. Réciproquement, et cela me parait très clair dans le Livre chapitre xiii, Allah appelle l'humanité à se libérer du “roi qui tient la Barbe de Moché, Yëchou et Mouhamad”, ce qu'on pourrait appeler la religion système. Mais on voit dans de nombreux passages du Livre sur l'action à entreprendre que “le frère de Yëchou” et “le frère de Mouhamad” joueront des rôles différents et complémentaires. Les européens comme nous, même les plus érudits en culture islamique ou en arabe, n'ont pas la sensibilité et les connaissances nécessaires pour faire ce travail de libération spirituelle parmi les musulmans du Moyen Orient. C'est à chacun, à chaque âme individuelle de décider si l'Appel le concerne, de sa manière d'y répondre, seul ou en affinité avec d'autres.

Notez également le contexte très différent de la Parole. Il est dit dans le Qur'an “obéissez à Allah, obéissez au prophète”, mais il est dit à Mikal “tu ne seras le chef de personne”, et “tu n'imposeras les mains à aucun successeur, tu ne fonderas pas une dynastie sur Mes Assemblées, car avec toi déjà et après toi plus encore elles seront souveraines d'elle même”. Dans le vaste Champ où la Révélation d'Arès diffusera lentement dans les coeurs, ce sont les individus et les assemblées sur place qui définiront la manière de l'accomplir. Aucun risque d'un fonctionnement comparable à celui des religions humaines ou partis politiques qui recrutent pour leur compte. La RA commence à avoir un peu d'influence sur le terrain français 40 ans après le début de la mission locale dans ce désert spirituel malgré le silence qui perdure des medias et des pouvoirs, mais sa place aux USA est insignifiante 20 ans après le début de la diffusion de la traduction anglaise.

Ce se sont les américains qui définiront la mission américaine où le terrain n'est pas comme en France athée ou athéiforme mais envahi par le troupeau de dinosaures que constituent les religions structurées dites “chrétiennes”. De même ce seront les sémites qui définiront la manière d'accomplir la RA dans les nombreux contextes contrastés et la violence endémique du Moyen Orient. La situation en Israël est particulièrement compliquée avec une importante minorité arabe qui n'y a pas sa place légitime et une clique politique au pouvoir largement dominée par des faucons pour des raisons qui seraient trop longues à développer ici. Or une attitude négative à l'égard des “juifs” en général qu'on commence à discerner même en France parmi nos frères arabes ne fait que renforcer la peur et donc le camp des faucons politiques israéliens. Pour établir une paix durable, “quatre générations ne suffiront pas”, comme dit la Parole,

Mais il faut d'abord établir dans le cœur des hommes les conditions de la paix et vous avez tout à fait raison pour le pardon. Jésus à Arès en 36/15 nous dit : tu réprimanderas le menteur, tu exhorteras le voleur à restituer, le méchant à réparer, mais tu ne jugeras personne”. Pardonner n'est pas oublier le mal fait, ce qui peut encourager le méchant à recommencer, c'est réfléchir à la manière de repousser le mal par le Bien, comme le dit le Qur'an. Cela peut passer par l'exhortation à l'autre mais cela nécessite toujours de laver son propre cœur des ressentiments et envies de vengeance qui nous aveuglent et relancent le mal, c'est le travail de pénitence. Quand il s'agit de problèmes interindividuels ce n'est pas toujours facile mais c'est plus simple. Quand il s'agit des conséquences des horreurs de la colonisation et de la guerre provoquées par un système qui perdure, c'est plus complexe.

Donc, oui l'Occident en général doit assumer les conséquences de ses exactions passées, mais réparer nécessite un long travail de réflexion et de concertation avec les populations concernées, en Afrique et au Moyen Orient pour aider ces pays intelligemment par nos dons et nos impôts afin que les familles puissent avoir leur maison chaude et des conditions de vie dignes. Au lieu d'y vendre des armes et d'y projeter des soldats ! Mais pour cela, il faut changer l'opinion publique chez nous, respiritualiser et libérer tous les peuples de l'endoctrinement afin que les populations ne puissent plus se faire manipuler par des médias au service de pouvoirs ou d'intérêts particuliers. Les résidents locaux doivent apprendre à partager fraternellement la terre qui n'est la propriété d'aucun peuple ou ethnie, surtout à notre époque où émigration et immigration se renforceront partout et où le nombre de couples “mixtes” augmentera malgré les barrières établies par les pouvoirs et les cultures, une immense espérance de partage de l'amour. Il n'y a pas de solution de rejet de l'autre dont certains rêvent, ici ou ailleurs : “nul de Mes Fils ne seront pour toi des étrangers”, “dis étrangers je vous aime avant de vous connaître”.

La Paix du Saint, seule durable ne pourra être établie qu'en redonnant au Père Sa place dans le cœur des êtres humains ce qui leur permettra de rechercher ensemble l'équité pour que chaque famille ait sa maison chaude et des conditions de vie digne et que la notion d'étranger et surtout de race soit éradiquée, il y a qu'une seule race spirituelle, celle des enfants des Adams et des Eves.

24.Posté par ASSUNTA le 23/11/2015 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Antoine
Vous dites """"La Paix du Saint, seule durable ne pourra être établie qu'en redonnant au Père Sa place dans le cœur des êtres humains ce qui leur permettra de rechercher ensemble l'équité pour que chaque famille ait sa maison chaude et des conditions de vie digne et que la notion d'étranger et surtout de race soit éradiquée, il y a qu'une seule race spirituelle, celle des enfants des Adams et des Eves. """"


Changer au fond de soi, pour le croyant tout comme pour l'incroyant (mais oui il y a des incroyants qui se changent) donc changer en soi, est "redonner au Père sa place dans le cœur des êtres humains" ou dit autrement retrouver sans force interne...
Les croyants (arès notamment) ont le chic pour prendre que ce qui les arrange dans les Paroles et occulter ce qui est clairement dit :
E/28/03 - Voilà où Je suis : Ma Parole comme un fleuve s’écoule à nouveau sur les steppes, Elle trace son cours dans les terres glacées où J’ai suscité des hommes rudes, des hommes qui ne Me connaissaient plus dans les masques qu’on M’avait façonnés, des hommes scandalisés par les puissants et les marchands, les princes et les prêtres.
E/28/04 - Je les ai suscités. Ils ne prononcent pourtant pas Mon Nom, ils n’écoutent pas Ma Parole ; beaucoup Me haïssent, mais cela ne leur sera pas reproché parce qu’ils ont été scandalisés.
E/28/05 - L’abusé devient prudent ; pourquoi enverrais-Je des prophètes à ceux qui furent visités par les faux prophètes ? C’est deux-mêmes que Je fais des prophètes.
E/28/06 - C’est pourquoi Je n’ai pas envoyé à ces hommes Ma Parole dans les Livres, mais en secret J’ai conduit leurs pas vers la Vérité qui gisait comme un aigle blessé dans les cœurs de leurs pères et de leurs frères ployés sous les puissants et les riches, et ils ont libéré la Vérité, et ils ont libéré leurs pères et leurs frères ; et Je Me cache encore d’eux parce qu’on les avait fatigués de Moi, Je souffle en silence dans leur poitrine.

Dieu à Arès est venu réhabiliter ceux que les religions appellent "impies" (parmi d'autres impies). Je ne parle pas que de l'islam, hélas même à Arès ce mot (sur le blog de MP) ce mot et autres noms d'oiseaux ont été cités tant de fois !!!!. Et il sera urgent d'ôter les mots "mécréants" ou autres adjectfis négatifs à leur égard... Comment voulez-vous changer le monde, ou bien donner une belle image de vos religions respectives tant que vous dénigrez ou niez ces gens ???

Le monde change et évolue actuellement, partout, il suffit de bien regarder, avec des croyants ET des incroyants (athées ou agnostiques).... Ils sont encore petits et invisibles mais doucement, ils amènent de belles choses, il suffit de savoir voir...

TOUT PARTIRA DE LA BASE
Les peuples veulent la Paix, hélas les politiques eux ne les écoutent pas. C'est pour cela qu'il nous faut nous détourner des puissants et construire autre chose, dès à présent... Mais ce qui est sûr, c'est que tout partira de la Base, des petits....

E/31/04 - Mon Peuple s’éloignera-t-il des princes du culte et des prêtres, s’éloignera-t-il des fausses promesses, fuira-t-il les prostituées, les marchands, les usuriers qui le retiennent par leurs séductions, tous ceux qui le corrompent et le scandalisent, qui rendent des jugements iniques, qui menacent de malheur les faibles s’ils se rebellent, qui détournent vers eux Mon Héritage ? Et les pénitents reviendront-ils à ceux qui les perdaient ?

E/31/05 - Devrai-Je étendre Ma Main vers le levant pour appeler les hommes rudes des steppes, qu’ils grondent à l’horizon sur leurs chevaux marqués, pour abattre comme Ma Trombe au temps de Noé ceux qui ont égaré Mon Peuple, qui ont bâti sur ses gémissements leur opulence en invoquant Mon Nom, pour fermer les bouches qui crient des mensonges, des blasphèmes et des insanités, pour trancher les mains qui ont volé l’héritage de Mon Peuple ?

Vous dites aussi =
il y a qu'une seule race spirituelle, celle des enfants des Adams et des Eves.

Il n'y a qu'une race, c'est la race Humaine... Nous ne sommes pas des enfants des Adams et Eves (peut-être voulez-vous dire descendants???° C'est un peu alambiqué votre phrase et source d'erreur toute religieuse chrétienne celle qui a tant sali et déformé le sens de la Vérité...

Adam = "être humain", "de la terre" (représente l'humanité : les hommes et les femmes) - En Hébreuאדם = le sang, le rouge
האדם Adamah = genre humain (sens le plus fréquent de l'Ancien Testament) - En Hébreu האדם = la Terre, le Pays, la Contrée

ISHA אשה féminin intérieur d'Adam (de tout homme et femme) nommée Eve=la vivante.

Ish (principe masculin) est sa partie consciente, extérieure et
Isha sa partie féminine intérieure, profonde et inconsciente.

חוה (Hawwah) – Eve = La Vivante

Ce nom se compose de trois lettres : le Heth, ח, le Vav, ו, et le Hé, ה. Il signifie Eve ou encore primitivement «la Vivante», ‘Hawwah. Ce nom, qui provient de la racine חוה qui signifie «respirer», est donné par Adam à son Isha (son féminin intérieur) car «elle est mère de tout vivant».

Cette Ève qu'on a dit saisie par le serpent n'est pas la femme biologique ; elle est le premier féminin de la Bible, c'est-à-dire ISHA - qui est le côté ombre qu'Adam (chaque homme et chaque femme) a reçu l'ordre de garder et de cultiver = notre inconscient.

PAR RAPPORT A ISRAEL

Il est important de dire et surtout de constater, que les peuples désirent la PAIX. Certes il y aura toujours des belliqueux côté israélien comme coté palestinien.... Mais beaucoup du peuple en Israêl par exemple désirent la Paix avec les Palestiniens et réciproquement...

Attention de ne pas GENERALISER car ainsi on se trompe lourdement....

Ce sont les politiques israélienne et palestinienne (le Hamas n'est pas un parangon de vertu et fait empêcher les jeunes de quitter le pays) qui ne veulent pas la paix ni aucune concorde...

Les puissants qu'ils soit politiques ou religieux, qui aiment gouverner, dominer, n'aiment pas laisser les peuples libres et heureux... A quoi serviraient-ils s'ils laissaient le peuple vivre à sa guise?? Les puissants ont besoin de soumis... de gré ou de force... et aiment etre adulés...

NOUS TOUS
Tous occidentaux comme orientaux avons à changer certes mais ce que l'on oublie c'est que nous avons une telle puissance mise en nous, qu'au lieu de la connaître, la découvrir, on en est à toujours voir ce qui ne va pas chez l'autre au lieu de se pencher vers soi et découvrir nos merveilles pour pouvoir amener de belles choses à l'humanité et l'aider à changer !!! Et ainsi il sera possible d'amener de grandes choses, notamment cette paix si d'abord elle est installée en nous !!!!

LA PAIX S'ETABLIRA
Malgré ce monde terrible, paradoxalement, nous allons, les peuples veux-je dire, allons demander la paix, et ferons tout pour qu'elle s'établisse... Au début il vous faudra accepter les agnostiques, les athées... car les croyants ont bcp de mal avec eux... Car si vous restez encore sectaires (bcp de musulmans le sont et à Arès aussi ils le sont) vous n'aiderez pas tellement à ce que le monde change... Il vous faut accepter tous les reflets des roches !!!

Déjà des gens agissent = http://vie-spirituelle.all-up.com/t1194-refusons-l-esprit-de-guerre-cultivons-l-esprit-de-paix
------------------------------
Et pourtant parmi eux (le mouvement humaniste composé de croyants, athées et agnostiques, mais oui la diversité est tout à fait possible!) le Nom, HaChem n'est pas prononcé....

http://www.theworldmarch.org/index.php?lang=fra

NOUS SOMMES LA NATION HUMAINE UNIVERSELLE.
APPEL POUR DES MOBILISATIONS
DANS LE MONDE ENTIER
EN FAVEUR DE LA PAIX ET LA NON VIOLENCE !
Les seuls qui veulent et provoquent des guerres (militaires, économiques ...) sont les êtres humains qui contrôlent les puissances économiques (banques, multinationales, états ...).
TOUS les (autres) ÊTRES HUMAINS veulent vivre en PAIX.
Une mobilisation quasi planétaire a déjà eu lieu (Marche Mondiale pour la Paix, Printemps Arabe, Indignés, Occupy ...) pour demander des comptes à ceux qui jettent les peuples dans la misère.
C'est à nous de nous mobiliser sur toute la planète pour demander des comptes à ceux qui veulent la guerre et détruisent nos vies.
Une mobilisation planétaire doit avoir lieu pour qu'ils arrêtent toutes les guerres et toutes formes de violence.
NOUS TOUS ENSEMBLE SOMMES LA NATION HUMAINE UNIVERSELLE.

Assunta

25.Posté par Antoine Bastien le 25/11/2015 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@assunta
Je suis désolé que vous ayez mal interprété mon dernier §, comme une sorte de mépris ou de condescendance à l'égard des athées ou agnostiques qui seraient incapables de changer.
Ce commentaire était adressé à l'auteure de l'article, notre sœur Zeinab qui comme moi a une foi affirmée publiquement en un Créateur unique, le Dieu des prophètes, et il était formulé en conséquence.
Croyez moi, dans mon apostolat public en France, je rencontre surtout des athées et des agnostiques et je ne les traite pas d"'impies" ou de "mécréants", au contraire je trouve souvent en eux plus d'espérance et de volonté de changement que dans des croyants mous et conformistes que je croise.
Le Quran dit "le plus noble d'entre vous est le plus pieux" et je n'ai pas moi-même la prétention d'en être là, il y a beaucoup de croyants plus pieux que moi et je me considère donc comme relativement impie et mécréant car ma foi doit sans cesse se renforcer pour se rapprocher de "Celui qui est plus près de moi que la veine de mon cou".
Avec ceux qui ont été scandalisé par les religions, le Père" souffle en silence dans leur poitrine" et se "cache encore d'eux parce qu'on les avait fatigué de Lui". Je fais donc de même avec les incroyants, je parle "d'établir l'équité" avec eux, je parle du Dieu Immanent et de la nécessité de dépasser le petit moi et ses frontières artificielles qui distinguent l'Immanent du Transcendant.
Je peux pour cela citer Bouddha :"l'hypothèse que le moi existe est vaine et fausse, mais l'hypothèse que le moi n'existe pas est vaine et fausse, la Vérité est entre les deux, c'est le juste milieu que la Bouddha enseigne".

D'autre part je ne pense pas comme vous que "les peuples veulent la Paix", il suffit de voir les ravages causés par les violences domestiques et querelles de voisinage. Je n'oppose pas des puissants impénitents à des peuples pénitents. La Paix du Saint est à construire dans le cœur de chaque homme. Bien sûr les puissants disposent d'outils et de leviers pour faire beaucoup plus de dégâts par leur orgueil, leur violence verbale et leur soif de pouvoir et de vengeance que des petits comme nous, bien sûr ils peuvent plus facilement endoctriner les peuples vers le sectarisme nationaliste et ses conséquences belliqueuses. Se détourner d'eux est nécessaire mais pas suffisant. La pénitence reste la seule solution durable pour établir la Paix.

Quant à l'unique race humaine par opposition aux soi disant races blanche, noire... inventées par des pseudo scientifiques pour servir des idéologies racistes, oui je voulais dire que nous sommes tous des descendants génétiques des adames et ahoua du temps d'Eden que je ne considère pas comme un mythe. Ils ont un moment coexisté avec d'autres races d'homo sapiens comme les Néandertaliens, disparus depuis. Je voulais juste rappeler l'importance de nous considérer tous comme des frères et sœurs avec le même Créateur, des ancêtres communs et une planète à partager.

26.Posté par ASSUNTA le 25/11/2015 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci de votre réponse...
Vous dites : "Croyez moi, dans mon apostolat public en France, je rencontre surtout des athées et des agnostiques et je ne les traite pas d"'impies" ou de "mécréants", au contraire je trouve souvent en eux plus d'espérance et de volonté de changement que dans des croyants mous et conformistes que je croise."
Vous ne m'apprenez rien, je connais les athées et je les préfère aux religieux tel que arès....
Super si vous vous en êtes rendu compte ; alors dites-le à votre maître qui, durant des années à traité sur son blog même, les gens que vous missionniez (tous) comme des moins que rien, et qui soutient les spoliateurs...
Je lui envoyais de mails pour lui dire de quitter son esprit religieux, sectaire et méprisant. Vous savez bien qu'il est méprisant même s'il essaie de changer... Tout ce que je dis là, je le lui ai exprimé, il sait... je lui ai même envoyé toutes ses incohérences et il a ôté de certaines entrées des posts pour les faire disparaître....
Apparemment il essaie de bien écrire souhaitons que cela continue... Son opération du coeur (son coeur mauvais a failli le faire mourir) -
Mais l'amour des autres, notamment de ceux qui ne disent pas le Nom, c'est pas clairement effectfif à Arès... (je me réfère à Potay que vous prenez tous pour le capitaine du bateau et vous tous les suiveurs... Ici aussi il y a une grande erreur c'est seul que l'on est maître de sa propre vie, pas en suivant un chef... personne ne peut parler, penser, agir à notre place...)...

D'autre part je ne pense pas comme vous que "les peuples veulent la Paix", il suffit de voir les ravages causés par les violences domestiques et querelles de voisinage.

Bien sûr que si les peuples veulent la paix... Bien sûr pas tous il ne faut pas généraliser mais une grande majorité d'entre eux... vous ne pouvez arbitrairement affirmer que les peuples ne veulent pas la paix sous prétexte de violence domestique (parlez aux gens, écoutez les femmes, etc - regardez aussi la marche mondiale pour la paix et la non violence qu'a faite le mouvement humaniste et vous verrez votre erreur !!)
Par rapport aux violences domestiques on ne vous voit pas les arésiens... Il ne suffit pas de prier, missionner pour se croire agissant pour Dieu. c'est justement en allant vers ceux qui souffrent, ne vont pas bien que vous grandirez et apprendrez... Mais le problème c'est, comme le maître, vous vous voulez le haut du panier et vous croire supérieurs en compréhension et connaissance (mais oui votre maître l'a écrit : vous vous situez 1 étage au-dessus des autres, écrit tel quel dans son blog, quelle arrogance et manque de spiritualité, que de mépris)....

La pénitence reste la seule solution durable pour établir la Paix.

En tant que religieux vous imposez ce mot "pénitence"... Tout en sachant que les gens se méfient (à juste titre d'ailleurs du système religieux et de leurs mots devenus négatifs et stupides même) ....
Mais comme je vous dis, le changement intérieur que pratique beaucoup de monde, dont certains athées et agnostiques, EST UNE PENITENCE... Je n'emploie pas ce mot religieux... Comme toutes les religions (arès est une religion tant que Potay est le maître, le chef comme il le dit lui-même, CHEF DE RAYON dit dans son blog) vous imposez vos mots, vos vues et désirez que les gens entrent dans vos rangs même si vous le dites pas ou en défendez puisque vous croyez que vous seuls amenez la Vérité !!..
Mais ce n'est plus valable aujourd'hui... Aujourd'hui les gens agissent en fonction de leur propre conscience et s'unissent en fonction de leur ressemblance dans leur changement et action... Vous avez mis de côté tous les athées et agnostiques... La Vie est un état de conscience, pas de suivisme... Donc si vous êtes de vrais spirituels, il vous faut vous adapter au monde et voir tout l'apport qu'il emmène (soit vous voyez que le mauvais côté ou bien tout l'apport, vous devez bien choisir et ainsi vous aimerez et comprendrez les autres)...

Car aujourd'hui chacun est prophète, c'est fini l'époque où un seul guidait le peuple et le seul à qui on se référait... Michel Potay est juste le 1er à recevoir un Rappel (ce n'est qu'un rappel où il est enfin valorisé les athées et valorisé les femmes) donc la RA est un rappel et MP est le 1er à avoir reçu ce rappel , non pas le 1er pour être le maître mais juste le 1er, point barre.... Sa mission il l'a accomplit : en faire un livre... Mais il a manqué à ce qui lui a été demandé = purifier les livres, cela n'a pas été fait et d'autres choses aussi...
Mais il est impossible de prendre un tel risque (se mettre à dos les religions en purifiant les livres) si la personne veut être maître, tenir les rennes, gouverner les esprits en dirigeant le bateau (vu sur l'eau bleue dans le joli dessin où est notifié que potay tient le gouvernail du bateau)....
Tant que Potay veux gouverner et tant que vous le prenez pour un maître il aura lui-même aussi du mal à évoluer... Il se limitait lui-même à cause de son orgueil tout en accusant le monde, les autres.... Vous resterez mauvais si vous accusez les autres, lui avais-je écrit...
Qu'il dirige ceux qui acceptent d'être soumis, mais ne pas demander aux gens de suivre bêtement, sans chercher à comprendre ou bien comme vous faites, imposer ce que vous vous avez compris...

Quant à l'islam, il doit se réformer, Je rejoins ce que dit ce frère (un homme spirituel que j'apprécie énormément) =
Je le cite = http://vie-spirituelle.all-up.com/t1197-revoir-la-parole-de-dieu-a-la-lumiere-de-l-amour
""""Suite à quelques reportages sur l'islam de France et à l'audition de quelques prêches, je me rends compte que le problème est plus important que je ne le pensais. Si, en France, on peut entendre, lors d'un prêche adressé aux enfants, que celui qui fait de la musique, risque de se retrouver transformé "en porc" dans l'autre monde, on peut mesurer la sottise et le danger de ce qui peut se dire au nom de l'islam. Plus grave, la justification de l'agression sexuelle des hommes vis à vis des femmes qui n'ont pas la pudeur de se couvrir.

Nous ne vivons plus dans ce monde là, nous ne voulons pas y vivre. Certains rétrogrades devront en prennent la mesure.

Entre les versets violents contenus dans le Coran, les vrais et les faux hadiths du prophète, il va falloir que les croyants mettent de l'ordre. Car le musulman humaniste, plein de bonté et celui qui tue au nom de Dieu disent s'appuyer sur le même texte. Ce n'est pas possible !
Si la Parole de Dieu ou ce que l'on prend pour telle pousse un Homme à la violence ou à la haine, c'est que cette parole est fausse, mal interprétée ou obsolète.
C'est vrai pour le Coran, c'est vrai pour la Bible ou tout autre texte. Les croyants doivent revisiter leurs textes et déclarer dépassées toutes paroles porteuses de violence.

Dieu est non seulement parfait, mais aussi bon. Il ne peut être l'artisan de la haine. Avant tout, Dieu respecte l'Homme qu'il a créé à son Image.
Si ces deux critères sont mises à mal c'est qu'une mauvaise interprétation a été donnée, ou que les paroles sont été mal rapportées.
Non seulement les paroles qui contiennent de la violence ne sont pas utiles puisque Dieu n'a suscité personne pour être le juge de ses compatriotes, mais surtout elles sont à l'opposé de la volonté divine qui nous demande de nous aimer les uns les autres.Il n'y a parmi nous aucun redresseur de tort, nous sommes égaux devant Dieu et c'est chacun qui se présentera devant Lui, seul."""""

On ne peut aimer l'islam que si on rejette les saletés (surtout envers les femmes) qu'll y a dedans et pas s'appuyer sur cela et en faire l'apologie... votre maître dans une entrée se prosternait devant Kalil homme d'arabie saoudite "terre bénie par Dieu" Quelle honte en plus en rajoutant que la France était cendre noire... Il prend non seulement les gens pour des imbéciles mais en plus tout en faisant l'apologie de l'islam rigoriste, il prenait Dieu pour un imbécile. Pourquoi Dieu a choisi la France ???
Il y a bcp de choses à revoir dans vos dogmes et appréciations négatives et mauvaises...
Tout cela je l'ai dit à votre maître !!!!!

Assunta

27.Posté par Antoine Bastien le 25/11/2015 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@assunta
Salam ma sœur,
Je ne veux pas entrer dans des polémiques stériles avec vous, surtout au niveau où vous placez l'échange qui est centré sur toutes vos pensées négatives sur le témoin de la Révélation d'Arès et ceux qui le suivent comme prophète. Vous manquez à mon avis totalement d'objectivité.
Votre accusation que nous le prenons pour maître est particulièrement mal venue, "pas d'autre maître et Seigneur que Dieu" dit le Qu'ran. J'ai choisi le destin de servir Dieu et donc d'aider comme je le peux le prophète qu'il envoie en France à cette génération, cela ne m'empêche pas d'avoir une conscience, une liberté de pensée, des idées bonnes ou mauvaises parfois différentes des siennes.
Parler de l'Arabie Saoudite comme "terre bénie de Dieu" me parait tout à fait approprié puisque ses habitants sont les gardiens des Lieux Saints pour 1,5 milliard d'hommes. Cela ne veut pas dire que nous partageons la pensée wahhabite et son interprétation rigoriste du Qu'ran, il y a aussi une diversité de pensée des musulmans qui habitent dans ce pays mais elle est plus discrète qu'en France. En tout cas je reste particulièrement reconnaissant à mes frères saoudiens pour m'avoir accueilli avec autant de fraternité pour mon Hadj.

Les échanges que nous avons eu avec notre sœur Zeinab sont beaucoup plus constructifs, fraternels et respectueux de la pensée de l'interlocuteur même si nos pensées sont très différentes sur beaucoup de points : c'est la diversité qui fait la richesse de l'humanité si elle est source d'échanges, de complémentarité et pas de confrontations.

28.Posté par assunta le 25/11/2015 23:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci de votre réponse...
Affiirmer """"Parler de l'Arabie Saoudite comme "terre bénie de Dieu" me parait tout à fait approprié puisque ses habitants sont les gardiens des Lieux Saints pour 1,5 milliard d'hommes. Cela ne veut pas dire que nous partageons la pensée wahhabite et son interprétation rigoriste du Qu'ran"""
Il est important d'être cohérent lorsqu'on veut servir Dieu !!!!!! Choisir Dieu ou Mammon !!!!

c'est la diversité qui fait la richesse de l'humanité si elle est source d'échanges, de complémentarité et pas de confrontations.

Il n'y a pas de confrontation il est important de rappeler des faits et de rappeler surtout l'importance de rester soi-même... "Suivre un homme st s'éloigner de la voie" disait Krishnamurti... Il n'a pas tort si on suit à la lettre une personne...

Mais je respecte votre interprétation des choses
Cordialement.....
Assunta

29.Posté par BAB le 08/12/2015 02:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Zeinab Abdelaziz

Je viens maintenant de terminer la lecture de vos trois articles sur ce site sur la Révélation d’Alès (mais pas encore de tous les commentaires).

Je vous remercie vivement pour cette étude très intéressante et clairvoyante.
Grâce à vous je vois maintenant ces écrits comme pouvant être une tentative sioniste pour créer une religion unique pour le nouvel ordre mondial.

30.Posté par zeinab abdelaziz le 08/12/2015 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB – 29

Bonjour BAB,

Vous dites : « je vois maintenant ces écrits comme pouvant être une tentative sioniste pour créer une religion unique pour le nouvel ordre mondial ». Eh bien, c’est déjà fait !!

Je ne peux qu’admirer la perspicacité de votre analyse. Ci-suit le lien de cet article où il est fait mention aussi de la Révélation d’Arès. L’article suivant, vous l’avez à l’en-tête de ce troisième article sur la Révélation d’Arès, mais c’est sur le voyage du pape en Afrique, pour voir ce que fait le Vatican et si vous pouvez, lisez l’article qui le termine.

Sur mon site, je vous avais donné le lien, dans la rubrique Français, vous trouverez ma traduction du Qur’ān, avec préface et introduction.

Bonne journée

http://www.alterinfo.net/Le-NOUVEL-ORDRE-MONDIAL-et-la-RELIGION-d-ASTANA-_a118515.html

http://www.alterinfo.net/Le-pape-FRANCOIS-en-AFRIQUE_a119210.html

31.Posté par zeinab abdelaziz le 08/12/2015 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB – 29

Bonjour BAB,

Vous dites : « je vois maintenant ces écrits comme pouvant être une tentative sioniste pour créer une religion unique pour le nouvel ordre mondial ». Eh bien, c’est déjà fait !!

Je ne peux qu’admirer la perspicacité de votre analyse. Ci-suit le lien de cet article où il est fait mention aussi de la Révélation d’Arès. L’article suivant, vous l’avez à l’en-tête de ce troisième article sur la Révélation d’Arès, mais c’est sur le voyage du pape en Afrique, pour voir ce que fait le Vatican et si vous pouvez, lisez l’article qui le termine.

Sur mon site, je vous avais donné le lien, dans la rubrique Français, vous trouverez ma traduction du Qur’ān, avec préface et introduction.

Bonne journée

http://www.alterinfo.net/Le-NOUVEL-ORDRE-MONDIAL-et-la-RELIGION-d-ASTANA-_a118515.html

http://www.alterinfo.net/Le-pape-FRANCOIS-en-AFRIQUE_a119210.html

32.Posté par BAB le 09/12/2015 01:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chère Zeinab

Merci beaucoup de votre réponse.

Pour moi le Pape n’est qu’un évêque comme un autre.
Contrairement aux Catholiques Romains je ne lui donne pas trop d’importance.

J’ai un petit problème ; je n’arrive pas à ouvrir ni à enregistrer le PDF de votre traduction du Coran. Pouvez vous m’aider ou me conseiller,

Merci pour tout.
BAB

33.Posté par zeinab abdelaziz le 09/12/2015 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB – 32

Bonjour BAB,

Ça arrive à tout le monde ! Activez le site, pressez sur la rubrique Français en-haut à gauche, vous verrez cinq titres à droite : pressez sur : Traduction du Qur’ān, vous aurez cette phrase : Pour télécharger la traduction du Qur’ān cliquez ici : pressez sur ‘cliquer ici’ ça doit ouvrir sans problème. Le lien direct :

http://www.zeinababdelaziz.com/pdf/Quaran/Traduction%20du%20Qur’ān%20Prof%20Dr%20Zeinab%20Abdelaziz%202014.pdf

Excusez-moi pour tous ces petits détails de procédure, j’ai essayé de vous donner les deux possibilités d’accès.
Bonne journée

34.Posté par BAB le 09/12/2015 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chère Zeinab

Je souhaite acheter votre traduction du Coran sous forme papier. Où la commander ?

Merci de votre réponse
BAB

35.Posté par BAB le 10/12/2015 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chère Zeinab,

Je viens enfin d'ouvrir le PDF grâce à Firefox.

660 pages c'est trop pour les lire avec l'écran et pour mon imprimante.

J'aurais bien aimé pouvoir acheter une copie papier.

Merci de votre réponse.

BAB

36.Posté par zeinab abdelaziz le 10/12/2015 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB – 34

Bonjour BAB,

La traduction a été imprimée cette année, pour la vente, par la maison Idrissi au Maroc. Avant cela, depuis 2002, elle a été imprimée par trois différents éditeurs pour la distribution, dans des centres islamiques en Afrique francophone et ailleurs. Vous pouvez les contacter et voir s’ils peuvent vous fournir un exemplaire.

Sinon, prenez mon email de la modération Alterinfo, envoyez-moi votre adresse, il me reste un exemplaire que je peux vous l’envoyer sans probllèmes.

Les coordonnées de la Maison Idrissi au Maroc :
Tel. 00212522992173
Fax 0021252298414
Email info@idfor.org
www.idfor.org

37.Posté par BAB le 11/12/2015 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chère Zeinab

Merci beaucoup de votre réponse et pour votre offre généreuse et votre gentillesse,

Gardez votre exemplaire car je vais me débrouiller pour commander un exemplaire chez l’éditeur sinon je ferais faire une copie du PDF par un imprimeur, ce qui me permettrait de l’avoir en grand format (A4) pour une bonne lisibilité.

Après je serais très content de pouvoir avoir des échanges avec vous en contactant la modération d’Alter Info.
C’est quoi leur courriel ? .

Merci pour tout
BAB

38.Posté par zeinab abdelaziz le 11/12/2015 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB – 37

Bonjour BAB,

Ci-suit le courriel du site Alterinfo, le groupe est très gentil, vraiment très serviable,
Moi aussi je serai très contente de pouvoir répondre à vos questions.
Bonne journée

moderation@alterinfo.net

39.Posté par BAB le 11/12/2015 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zeinab

Merci bien de votre courriel.

Il va falloir me laisser un peu de temps.

Ce serait bien si vous écrivez ici des articles commentant certains versets du Coran...

En attendant joyeuses fêtes de fin d'année.

BAB

40.Posté par BAB le 12/12/2015 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Zeinab Abdelaziz
Chère Zeinab
Je serais vraiment très heureux d’avoir vos reflections au sujet de l’article ci-dessous.
Par avance Merci
BAB
------------------
50 ans de Nostra Ætate : un grand pas vers une religion mondiale
« Approfondissent de la dimension théologique du dialogue entre juif et catholique. »
« Cela réfléchit le changement vraiment révolutionnaire dans l’approche catholique envers les juifs et le judaïsme. »

En grandes pompes, le 8 décembre 2015, le pape François a ouvert le Jubilé de la Miséricorde, temps de réconciliation et de pardon, pour fêter le 50e anniversaire de la fin du concile Vatican II et, selon l’évêque de Rome, « la monumentale richesse de foi » (sic) qu’il a répandue sur le monde.
Les fruits de cet anniversaire ne se font pas attendre : après le scandaleux spectacle mondialiste et naturaliste sur la façade de Saint-Pierre de Rome, le 10 décembre 2015, eut lieu, dans la salle vaticane Jean-Paul II, une conférence de presse de présentation d’un document de la Commission pour les rapports religieux avec le judaïsme pour commémorer le 50e anniversaire de Nostra Ætate.
Un pas de plus dans l’abandon de la théologie catholique par les hommes d’église eux-mêmes au profit d’une nouvelle théologie est accompli.
Est-ce si étrange d’ailleurs ? À nouvelle église, nouveaux sacrements, nouveau droit canon, nouvelle religion et nouvelle théologie !
Le document Nostra Ætate adopté le 28 octobre 1965 stipulait que « les juifs ne doivent pas être présentés comme réprouvés par Dieu ni maudits, comme si cela découlait de l’Écriture ».
Un nouveau regard est porté depuis sur le peuple juif, sa vocation unique dans l’histoire et la permanence de sa mission universelle à l’égard des nations.
À partir du document conciliaire, toute la théologie du salut et de la révocation de l’Ancienne Alliance au profit de la Nouvelle Alliance est revisitée et graduellement abandonnée au profit d’une nouvelle théologie du salut qui nie la théologie de la substitution et interdit aux catholiques tout prosélytisme envers les juifs.
« Les réflexions catholiques romaines décrivent le respect croissant pour la tradition juive qui s’est développé depuis le concile Vatican II.
Un approfondissement de l’appréciation catholique de l’alliance éternelle entre Dieu et le peuple juif, de même qu’une reconnaissance de la mission donnée par Dieu aux juifs de témoigner de l’amour fidèle de Dieu, conduisent à la conclusion que des campagnes qui visent à convertir des juifs au christianisme ne sont plus théologiquement acceptables dans l’Église catholique », expliquent les évêques américains en 2002 dans un document publié par le Comité épiscopal des Affaires œcuméniques et interreligieuses.
Pour Jean-Paul II, les juifs doivent être considérés comme « nos frères aînés ». Pour François, dans un discours prononcé le 30 juin 2015, aux membres du Conseil international des chrétiens et des juifs, « les confessions chrétiennes trouvent leur unité dans le Christ ; le judaïsme trouve son unité dans la Torah. Les chrétiens croient que Jésus-Christ est la Parole de Dieu qui s’est fait chair dans le monde ; pour les juifs la Parole de Dieu est présente surtout dans la Torah.
Ces traditions de Foi ont toutes deux pour fondement le Dieu Unique, le Dieu de l’Alliance, qui se révèle aux hommes à travers sa Parole.
Dans la recherche d’une juste attitude envers Dieu, les chrétiens s’adressent au Christ qui est la source de vie nouvelle, les Juifs à l’enseignement de la Torah. »
Est-ce une juste attitude envers Dieu que de nier le Christ, son Fils unique, comme seul et unique sauveur des hommes, ce que fait si publiquement le document présenté le 10 décembre 2015 ?
Benoit XVI avait en son temps été favorable à l’écriture d’un tel texte, qui contient de nombreuses références de l’Écriture Sainte mais également de la Mishna et du Talmud, et qui prend forme sous le pape François. Réalisé par la Commission pour le dialogue entre juif et catholique, ce travail a reçu l’aide et le soutien de la Congrégation de la doctrine de la foi et particulièrement du Cardinal Müller, actuel président de cette congrégation, qui est vivement remercié pour sa compétence.
S’il est bien affirmé que ce n’est pas un document officiel de Magistère de l’Église catholique, ce document affiche comme but de donner une impulsion pour d’ultérieures discussions théologiques, selon l’objectif fixé par François lui-même.
Plusieurs points sont abordés dans ce document, qui veut œuvrer au changement théologique initié au concile Vatican II sur le salut et la permanence de la mission d’Israël et continuer à éduquer les mentalités catholiques à avoir une autre approche envers les juifs, qui ne sont pas à convertir :
« De la confession chrétienne d’une seule voie de Salut ne découle pas cependant que les juifs sont exclus du salut de Dieu parce qu’ils ne croient pas en Jésus-Christ comme le Messie d’Israël et le Fils de Dieu… Dieu a donné à Israël une mission unique (…) Le fait que les juifs ont part au salut de Dieu n’est théologiquement plus à discuter, mais comment cela sera possible sans une confession explicite du Christ est et demeure un mystère divin insondable. » [...] « L’Église doit donc comprendre l’évangélisation envers les juifs, qui croient à l’Unique Dieu, de manière différente par rapport à celle dirigée vers ceux qui appartiennent à d’autres religions ou ont d’autres visions du monde.

Cela signifie concrètement que l’Église catholique ne guide pas ni n’encourage aucune mission institutionnelle tournée spécifiquement vers les juifs. (…) les chrétiens sont appelés à rendre témoignage de leur foi en Christ même devant les juifs ; ils doivent le faire cependant avec humilité et sensibilité, reconnaissant que les Hébreux portent la Parole de Dieu et en gardant à l’esprit la grande tragédie de la Shoah. »
Le rabbin David Rosen, invité à s’exprimer à cette conférence de presse de présentation du document, a cette formule qui résume l’idée : « Le Judaïsme est une source vivante d’inspiration divine pour l’Église catholique. » « Ceci réchauffe le cœur, cela réfléchit le changement vraiment révolutionnaire dans l’approche catholique envers les Juifs et le Judaïsme. C’est une révolution copernicienne », ne peut-il s’empêcher de s’exclamer. Sur ce point nous serons bien d’accord avec lui !

On peut se demander cependant quel est l’objectif principal des juifs dans ce dialogue révolutionnaire. Travaillent-ils, vraiment, si intensément, depuis 50 ans, à « un approfondissent de la dimension théologique du dialogue entre juif et catholique » uniquement dans le but de changer la théologie du salut de l’Église catholique ? Où se servent-ils de ce dialogue révolutionnaire comme moyen pour hâter l’avènement de l’ère messianique annoncée par les prophètes où Israël retrouvera son héritage, son rôle d’unique peuple sacerdotal et sa vocation d’apporter le salut aux nations ?
Pour discerner cela, il faut considérer un des thèmes majeurs du document présenté :
« Un des objectifs importants du dialogue juif chrétien consiste indubitablement dans l’engagement commun en faveur de la justice, de la paix, de la sauvegarde du créer et de la réconciliation dans le monde entier. »
Cette propective est bien à rapprocher de l’attente, par les juifs qui ont refusé le Christ, de cette ère messianique que le grand rabbin de Paris, Jacob Kaplan, décrivit en 1966 lors d’un dialogue public avec le père Daniélou :
« Selon notre doctrine, la religion juive n’est pas seule à assurer le salut. Sont sauvés tous ceux qui, n’étant pas juifs, croient au Dieu suprême et ont une conduite morale, obéissant aux lois dîtes noachides, celles que le créateur a prescrites à Noé. […] En conséquences, les rabbins enseignent que les justes de toutes les nations ont droit au salut éternel.
C’est uniquement pour les juifs qu’en plus des lois noachides il y a les prescriptions de la Thora, la loi de Moïse, lesquelles ont raison d’être dans le projet divin de former un peuple destiné à une action religieuse dans le monde. L’espérance d’Israël, ce n’est donc pas la conversion du genre humain au judaïsme,mais au monothéisme.
Quant aux religions bibliques, elles sont, déclarent deux de nos grands théologiens, des confessions qui ont pour tâche de préparer avec Israël l’avènement de l’ère messianique annoncée parmi les prophètes.
Alors nous souhaitons ardemment travailler en commun à la réalisation de cet idéal essentiellement biblique […] Par là nous pourrons hâter l’ère messianique, qui sera celle de l’amour, de la justice, de la paix. […] »
On dirait bien que François, à la suite de tous les papes conciliaires dont il est un fidèle disciple, a bien assimilé l’enseignement judaïque et talmudique. N’est-il pas déjà convaincu qu’il n’y a qu’un Dieu unique de toutes les religions et qu’un gouvernement mondial est nécessaire pour protéger la maison commune et donner amour, justice et paix au monde ?
Ce nouveau document sorti des officines du Vatican avec son placet pour fêter les 50 ans de Nostra Ætate est un pas de plus accompli, par l’Église conciliaire, dans la destruction de la théologie catholique, dans la négation du Christ seul et unique sauveur, et par voie de conséquences de l’œuvre de la Rédemption.
C’est aussi une avancée considérable dans la mise en place d’une religion mondiale, fondement spirituel de l’ère messianique tant attendue par le peuple qui a crucifié le Christ.
Francesca de Villasmundo
http://www.egaliteetreconciliation.fr/50-ans-de-Nostra-AEtate-un-grand-pas-vers-une-religion-mondiale-36631.html


41.Posté par zeinab abdelaziz le 12/12/2015 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB – 40

Cher BAB,

Toutes les remarques de l’article sont très justes par rapport aux christianisme/catholicisme/Eglise. Le document original, que je viens de lire cette après-midi, contient des choses pires que l’auteure n’a pas remarquées ou qui n’avaient pas d’importance à son avis.

Vous avez un article que j’ai soumis ce matin et qui vient de paraitre : « Un jubilé double-face », j’y parle un peu de Vatican II.

Je vous avais proposé de lire un article intitulé : « le nouvel ordre mondial et la religion d’Astana » où je parle de ce qui se prépare actuellement et je fais le rapprochement avec la RA.

Veuillez prendre mon email de modération ou passez-leur le vôtre qu’ils me l’envoient car toutes ces discutions s’éloignent de l’article.

Bonne soirée

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires