Histoire et repères

LA PREMIÈRE CRISE DU PÉTROLE ALGÉRIEN


« Certains esprits nostalgiques, espèrent prolonger le processus coloniale en imposant au peuple qui a réussi à réaliser son émancipation politique des structures qui reviennent à laisser entre les mains de l’étranger les leviers de commande de l’économie de ces peuple »H. Boumediene


BENALLAL
Dimanche 23 Février 2020

Une date historique qu’il ne fallait pas oubliée, c’était un certain 29 juillet 1965, ou un accord a été paraphé entre le tout nouvel état algérien et la France officielle ; il portait sur une richesse qui avait fait le buzz de la politique internationale. Ce contrat accordait beaucoup de faveur aux entreprises françaises (approvisionnement assuré et prix très avantageux) contre une participation du côté français à l’industrialisation de l’Algérie. Ce fameux accord était conclu pour une période de 15 ans avec une spécificité d’une clause qui mentionnait bel et bien la révision des prix à partir de 1969.
Cet accord prévoyait, de prendre également en considération les intérêts réciproques et par conséquent le staff algérien dont Houari Boumediene avait établi un bilan quelque temps après.
Les conclusions ressorties de cet accord mettaient en lumière l’inapplication des clauses du contrat par la partie française.

Un jeune Président nommé H. Boumediene continu la guerre de libération économique

Pour ce jeune Président nommé Houari Boumediene âgé à peine de 32 ans, croyait pour sa première expérience dans le domaine économique, que cet accord représentait un modèle unique de coopération entre un pays en voie de développement, et un pays industrialisé.
La partie algérienne avait appliqué le contrat dans sa lettre, et dans l’esprit, le cachet algérien était bien respecté comme disait H. Boumediene.
C’est par le biais de la presse Française à ordre, que la France officielle, s’est ingéniée à présenter les premiers responsables algériens comme n’ayant aucune considération pour les lois internationales.

Rouge est le pétrole Algérien, il ressemble au sang de nos martyres

Un peu plus tard, est survenu le problème portant sur la commercialisation du gaz naturel algérien. Ce gaz Algérien n’était pas utilisé sur le marché français, et la France importait à l’époque du gaz Hollandais, et même de l’ex. URSS professant, que le gaz algérien était impropre à l’usage, et le pétrole était de couleur rouge ; soit de mauvaise qualité.
Par ailleurs des dispositions de l’accord prévoyaient la construction d’industries pétrochimiques, mais en réalité, rien n’a été fait, et aucune usine n’a été réalisée par le partenaire Français.
D’autre part, il a été convenu dans le présent accord d’assurer le développement de la production pétrolière, et de la recherche. Les responsables français ont avancé au partenaire algérien comme quoi, il n’a pas été décidément possible de découvrir quoi, que ce soit dans le Sahara algérien, H. Boumediene leur rétorquait sèchement : « On nous disait autrefois dans nos écoles que le Sahara ne recèle aucune richesse ! ».
Pour ce qui concerne la révision des prix prévue dans le contrat de 1969 ,des négociations vaines ont été opérées de 1969 à 1970, le blocage du côté français, qui ne souhaitait pas parvenir à une solution, et H. Boumediene disait en tant qu’Algérien responsable de ce pays libre, et indépendant , il avait « décidé » ( le fameux : « QARARNA » (décision des Algériens) de déterminer et de fixer le prix( de 2,08$ à 2,85$), de l’autre côté de la mer , des voix tendancieuses ont crié à l’hérésie, et que seule la force française doit être la solution ; le colonialisme à la tête dur.
Le président G. Pompidou avait déclaré, qu’il ne pouvait appliquer cette décision unilatérale, et de préférence de reporter les négociations à une date ultérieure, car le problème du pétrole, et le vin étaient reliés aux travailleurs algériens en France.
La situation se complique, et se détériore de mieux en mal, c’était le visage de la politique colonialiste mise en œuvre pour fléchir, et ébranler la révolution algérienne en 1967. La révolution algérienne avait traversé une période très difficile, la France jetait à chaque occasion de l’huile sur le feu en refusant carrément d’acheter le vin algérien, un moyen de pression pour faire plier l’Algérie, afin de la mettre sous son espace et dimension politique. H. Boumediene disait que : « ce vin était un poison légué par la France et constitue un moyen de pression ».

Le « NIF » Algérien entre en action

Entre temps la production du vin, qui était stockée dans les caves algériennes, l’État algérien continuait de supporter les charges d’exploitation ,et de payer les ouvriers sans aucune valeur marchande ajoutée une situation, qui pouvait créer des troubles, mais aussi une façon de ternir le nouveau régime en plus des assassinats de personnalités par les services secrets français pour discréditer le pouvoir ,et surtout la personnalité de H. Boumediene.
Face à ce problème, l’Algérie avait quand même accepté de jouer le jeu en mettant dans un seul panier le pétrole, l’immigration, les travailleurs algériens en France, le gaz, le vin et les coopérants français en Algérie pour d’éventuelles négociations plus élargies ; ce n’était pas une question de d’excitabilité ou d’hyperesthésie. Mais d’un droit qui repose sur le « Nif » purement algérien. C’est en 1970, que les négociations se sont entamées entre le mois de mars et la fin de novembre 1970, ces négociations ont été menées parle ministère des affaires étrangères (Bouteflika) sans pouvoir apporter le moindre résultat apparent.

La presse française à ordre prend le relai par des invectives à l encontre de l’Etat Algérien

Par ailleurs, une vaste campagne de dénigrement de la presse à ordre française, à tel point que H. Boumediene se demandait s’il s’agissait vraiment d’une nouvelle conquête de la France officielle et coloniale, qui s’apprêtait à lancer.
Autrement, il fallait déceler les motifs cachés de cette virulente campagne, c’est alors, que les manigances se sont fait voir.
Les sociétés Françaises qui coopéraient en Algérie avec l’état algérien, et le gouvernement français au nom de la coopération ; la France criait au secours pour que le Cartel vienne défendre les intérêts des sociétés françaises oubliant qu’il existait un accord en les deux états, et que la partie Française ne cessait de le piétiner et de l’ignorer.
La France est allée plus loin en constituant un front unique avec les grandes puissances (Cartel) pour faire plier les pays producteurs.
Alors, que le problème se situe au niveau de l’état français, et non au niveau des producteurs, et des exploitants. Ceci a été véhiculé de sorte à apitoyer l’opinion publique européenne en lui avançant, que les pays producteurs désiraient augmenter les prix, et les consommateurs seront dans l’obligation de supporter cette hausse, sachant pertinemment ce, qui n’a pas été dit, que les impôts perçus par la France sur le pétrole étaient plusieurs fois plus importants, que les redevances perçues par les pays producteurs.

La France manigance pour faire taire les revendications légales Algériennes

Le gouvernement ’algérien avait attendu patiemment les résultats des négociations, qui se tenait à l’époque en Iran début 1971, sans que cette réunion apporte une quelconque réponse. La France avait observé un silence de marbre devant l’expectative du gouvernement algérien, la réunion suivante à tripoli n’avait rien apporté de nouveau et la France rien entrepris. Les biens de l’Algérie étaient gelés alors que l’Algérie avait tant besoin pour financer la réalisation du plan quadriennal ; c’était une façon pour la France d’humilier la politique du régime de H. Boumediene.
Ce dernier en homme averti avait instruit la partie française, que ce soit versé notre dû ; dans le cas échéant l’Algérie en déduira, qu’il n’existe aucune volonté de négocier .Le relai se fait voir du côté de la presse française à ordre en apportant la réponse suivante : « les algériens s’étaient pendant ces négociations montrés inutilement impatients et hâtifs »

La nationalisation est un droit propre aux biens des algériens

Une première leçon politique algérienne par interférence à une bataille mondiale sur le pétrole, qui se terminera par la nationalisation du pétrole algérien
Les sociétés américaines, anglaises et autres ont étaient nationalisé avec indemnisation sans le recours aux négociations ; la nationalisation est un droit, qui relève de la souveraineté du pays, et c’est au peuple de décider de ces propres ressources.

H. Boumediene grand défenseur des intérêts Algériens

La patience de la partie algérienne était entérinée dans le but de ne pas porter préjudice à l’accord de 1969, mais devant le faux fuyant, la procrastination, et les tergiversations du gouvernement français .Cet état de fait, oblige H. Boumediene de prendre en main la destinée de nos ressources naturelles , c’était le moment de la responsabilité, de la Rodjla, la révolution est portée cette fois ci sur la bataille du pétrole suivit plu tard par les matières premières.

QARANNA !

Ainsi H. Boumediene proclame officiellement ce 24 février 1971, Devant les travailleurs, au nom du conseil de la révolution et au nom du gouvernement :
* la participation algérienne dans toutes les sociétés françaises est portée à 51% de façon à ce, que le contrôle se fait par les algériens seulement.
*La nationalisation du gisement de gaz naturel.
*La nationalisation du transport terrestre, de l’ensemble des canalisations se situant sur le territoire algérien.
*nous continuons d’approvisionner le marché français en pétrole algérien sur la base du prix du marché.
*nous sommes prêt à reprendre les négociations.
*Nous sommes prêt aussi à définir de nouveaux prix.
La presse française à ordre débutait ses dénigrements tout en provoquent la communauté algérienne résidentes en France, les français ont mis sur la même balance le pétrole, le vin, le gaz et les êtres humains et confondent travailleurs, et problèmes économiques.
Les nationalisations algériennes ont porté bien avant sur les biens fonciers, et immobiliers après l’indépendance, les responsables algériens se sont conformés aux résolutions de la charte de tripoli de 1964, qui sollicitait la récupération des richesses naturelles, et les nationalisations des entreprises aux services vitaux de l’économie algérienne.

Périodes des nationalisations

Les années 1966-1967-1968 ; la nationalisation des sociétés de recherches et d’exploitation minière, et celle de la société de Gara-Djebilet de Tindouf ,qui provoqua en 1966 le mécontentement de Hassan II, les assurances, les banques les sociétés de distributions des produit pétrolier (total –Esso Shell..) en 1968.
Le droit au développement, et de l’indépendance de notre économie passait par la récupération de nos biens :
L’objectif des nationalisations disait H. Boumediene
« Les sociétés étrangères se sont bornées à exploiter le pétrole, et ont été concentré dans un esprit colonialiste, leurs efforts, sur la seule exportation afin de tirer rapidement des bénéfices, aussi faciles que substantiels. Elles se sont, de ce fait désintéressées du gaz naturel. Elles se sont contentées de le détruire, le transformant en fumée ,de telle sorte que les touristes étrangers face à ses énormes torchères, s’interrogeaient sur les motifs profonds du gaspillage d’une telle richesse naturelles ; ce gaspillage était perpétré aux dépend d’un peuple, qui dans certains des cas manquait de charbon, et de bois pour se réchauffer ou préparer ses repas, et au moment même d’autres pays dans le monde consentaient des sacrifices, et payaient le prix fort pour se procure cette richesse. Les sociétés, qui exploitent nos richesses tentent par ailleurs d’expliquer leur étrange comportement, et de justifier leur bizarre attitude en prétextant, que l’exploitation du gaz n’est pas une grande rentabilité ».
Les conditions primordiale de l’industrialisation réside dans l’énergie et ce pays a été doté par la grâce de Dieu de cette ressource, qu’aujourd’hui sa rente est destinée plus à la consommation .les responsables des travailleurs sont complices en ce 24 février de ce bradage.
Car avec les ressources naturelles, qu’on fait bâtir une infrastructure industrielle qui lui reviendra le rôle décisif de créer de nouvelles source de revenus, qui permettra de :
• Absorber le chômage
• De substituer progressivement la production nationale aux importations, contrairement de ce, qui est en train de se faire dans l’état actuel.
Dans ce domaine, s’écarter de cette voie, les solutions miracles ne pourraient point exister et toutes autres ressources seront destinés à la consommation immédiate, et une économie de bazar n’est pas la solution.

Conclusion

Il n’y a pas mieux de terminer par la parole de H. Boumediene :

« Si jamais un gouvernement bourgeois (oligarchique) s’installait dans notre pays avec ses appareils et sa police, le paysan et l’ouvrier ne connaîtraient que l’avilissement. Il va sans dire qu’une classe bourgeoise serait créée et serait pire que le colonialisme » juin74. Aujourd’hui nous sommes au pied du mur et une refondation de l'Etat et du système est devenue une nécessité sinon Adieu l’Algérie.


BENALLAL Mohamed ancien cadre.
*Pau Balta « la stratégie de Boumediene »
*Discours de H.Boumediene
*Khalfa mameri « Citations du président Boumediene »
*Un président nommé Boumediene Ania Franco

*le gaz algerien de Belaid Abdessalem


Dimanche 23 Février 2020


Commentaires

1.Posté par Naceur le 23/02/2020 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n’y a pas mieux de terminer par la parole de H. Boumediene :

« Si jamais un gouvernement bourgeois (oligarchique) s’installait dans notre pays avec ses appareils et sa police, le paysan et l’ouvrier ne connaîtraient que l’avilissement.
Il va sans dire qu’une classe bourgeoise serait créée et serait pire que le colonialisme


Boumediene fut le seul président de l'Algerie, c'était un véritable visionnaire car un gouvernement oligarche s'est installé ces 15 dernières années sous les commandes des kabilo
sionistes qui détenaient les rênes du pouvoir sous le regard d'une peuplade médiocre et complice , ils prenant des décisions au nom de Bouteflika alors qu'il était inconscient
Dieu merci Gaid Salah a compris ce traquenard et les a mis au trou et c'est à monsieur de Tebboune que nous soutenons de terminer ce travail car il reste encore des traitres
à la nation

2.Posté par KOCEILAANTALAS le 23/02/2020 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sil faut analyser l'installation de ce gouvernement oligarchique, il faut revenir à la genèse de l'histoire, la prise du pouvoir post indépendance, la dictature militaire et la naissance des vipères qui étaient sous couveuse. Qui est le responsable premier de ce résultat? je vous laisse deviner. Pour ce qui ont la mémoire courte ce sont ces kabyles qui se sont opposés les armes à la main, avec 400 moudjahid tués indépendamment des 2000 moudjahid des wilaya III et IV tués lors de la prise d'Alger par la milice des frontières.Les Dieux finissent toujours par mourir (Où sont des anciennes mythologies) quand à Teffoun c'est un larbin au service des décideurs (Généraux, Mercenaires et Voyous), il finira dans la poubelle de l'histoire tout comme ceux qui l'ont précédés.

3.Posté par maamar le 24/02/2020 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Koceilaa je suis désolé de vous dire qu'apparemment c'est l'analyse o combien réaliste de notre ami Naceur qui vous fait dire n'importe quoi. les""Moudjahidines " ne sont ni kabyles ni X ni Y ils étaient des algeriens et se sont soulevés pour l'algerie. Par contre ce sont les Kabylos sionistes qui ont violé l'algerie dans tous les sens et créé de toutes pièces des leaders kabyles à la tete de partis larbins et des escrocs dans l'administration pour diriger toutes les richesses du pays vers des regions précises.Le Hirak a tout bousillé mais le risque existe toujours de voir les kabylosionistes détourner ce mouvement vers leur survie et meme prétendre à se réinstaller dans une nouvelle donne.
Que dieu nous garde...........

4.Posté par Pierre Pinto le 24/02/2020 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous invite à lire l'interview de Tebboune au Figaro, c'est à mourir de rire ou à pleurer au choix.

Tebboune fait preuve d’une chutzpah assez phénoménale en affirmant : « L’armée accomplit ses missions constitutionnelles, elle ne s’occupe ni de politique, ni d’investissement, ni d’économie » ! Il fallait l’oser !

Concernant les rapports avec la France, au lieu de parler de la mafia maçonnique qui a détruit le pays, au lieu de parler de Total et de tant d’autres scandales, Tebboune va nous expliquer qu’il existe un lobby marocain puissant en France qui travaille contre les intérêts de l’Algérie ?!! Si l'Algérie ressemble à l'ex URSS c'est de la faute de la diaspora marocaine...Voilà un peu le niveau de ce pantin mise en place par la junte militaire criminelle de masse.

Ce n’est rien d’autre qu’un discours creux et hypocrite qui n’a aucun lien ni rapport avec le monde réel.

5.Posté par YYY le 24/02/2020 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les criminels de masse sont les colonisateurs Français.
132 ans de colonisation et 8 000 000 ( huit millions) de morts !

Les sionistes Marocains sont un réel souci voir plus .
PM:la famille AZOULAY qui tisse une toile sur le maghreb

6.Posté par YYY le 24/02/2020 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Pierre Pinto

Occupez-vous de la gay pride à tel aviv et laissez l'Algérie aux Algériens.

7.Posté par Captain Algéria le 24/02/2020 22:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pierre Pinto si c'est ton vrais nom lol ? Tu viens manipuler ce qui n'est pas manipulable, nous sommes vaccinés et connaissons toute vos méthodes de manipulation, nous sommes
trop nombreux pour défendre la terre des hommes !

8.Posté par Pierre Pinto le 24/02/2020 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Captain Algeria

Sympa votre pseudo tout comme votre commentaire mais dans la réalité, vendredi 21 février dernier des dizaines de millions d’Algériens sont sortis à l’occasion du 53e acte du Hirak.
Pourquoi à votre avis ? Bah pour les raison que j'explique plus haut.

Ici je dénonce le pouvoir en place, pas le peuple algérien qui est innoncent et victime de cette junte militaire criminelle.Non vraiment il n'y a pas de quoi sortir les drapeaux..
Toute la propagande démocratique et droidelomiste s’écroule et n’a plus de raison d’être, une bonne partie du peuple algérien l'a compris.

Après si vous pensez vraiment que le Maroc est la source de vos problèmes, je vous dirais d'aller consulter.

9.Posté par Jordan le 25/02/2020 07:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ KOCEILAANTALAS / Pierre Pinto

Occupez-vous de vos pays et laissez les algériens tranquilles! Vous êtes tout simplement déçu que l’Algérie ne soit pas tombée dans le piège de nos ennemis.
Inquiétez-vous pour vous et les votre, les algériens sont vaccinés et savent très bien qui combattre le moment venu.
Le peuple algérien n’attend pas sur des documents déclassifiés des services de pays ennemis pour connaître la vérité, ce pays est tout simplement entouré de pays soumis à
leurs maîtres occidentaux qui rêve de faire pareil avec ce grand pays et ce grand peuple courageux fiers et accueillant.

10.Posté par KOCEILAANTALAS le 25/02/2020 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ maamar, Je parlai de la prise de pouvoir par la milice des frontières et le coup d'état contre le GPRA et non de la lutte armée pour l’indépendance, quand au reste merci, je connais
vos pensées : les maux de l’Algérie se résument pour vous à la faute des Kabyles, tous solidaires pour dépouiller les autres naifs? Quand on veut tuer son chien il suffit de l'accuser tout
simplement de rage.Malheureusement pour vous nous sommes là et comptons le rester pour vous le rappeler.

11.Posté par KOCEILAANTALAS le 25/02/2020 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Pierre Pinto un proverbe de chez nous dit : Je n'aime pas mon frère mais je ne permet à personne de le frapper, il est vrai que nous avons des problèmes que nous comptons
résoudre pour le bien de notre pays mais au delà, il appartient à tout un chacun de faire son mea culpa, il faut dire que notre voisin de l'Ouest présente des similitudes frappantes
avec nous (corruption, restrictions des libertés, répression, paupérisation de la population, soumission aux puissances tutélaires qui soit dit joue l'un contre l'autre et j'en passe)
aucun de nous ne peut se prévaloir d’être mieux loti que l'autre. Il est à espérer que les lendemains avec une reprise en main des peuples de leur destinées et souveraineté nous
ouvre les perspectives d'une union maghrébine au bénéfice de nos peuples. -Nous sommes un de par l'histoire, la sociologie, et nous sommes condamner à nous rapprocher ou
à disparaitre.

12.Posté par Pierre Pinto le 25/02/2020 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ KOCEILAANTALAS

L'union du Maghreb est mon voeux le plus cher et un jour certain celà se produira et par la grâce d'Allah, c'est écrit et prophétisé, le Mahdi commencera sa mission depuis le Maghreb.

Ceux qui disparaitront seront ces vendus du système et qui continuent à défendre l'indéfendable se faisant complice des élites criminels au nom d'un nationalisme aveugle et antéislamique.

Le Miracle viendra d'Allah pas des urnes bourrées à l'avance, le jour ou les arabes et amazighs comprendront celà alors on pourra à nouveau espérer.

Al Imâm Abû 'Abdi Llâh Muhammad Al Qurtubî Al Ansârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

« Si le Mahdî apparaît au Maghreb comme le laissent penser certains ahâdîth, les gens de Al Andalus iront à sa rencontre et lui demanderont de les gratifier de son soutien envers la péninsule ibérique reconquise par les mécréants.

Le Mahdî ralliera alors la plupart des tribus du Maghreb et réussira à constituer une armée de 80 000 hommes, prêts au combat pour la reconquête de Al Andalus. Ils traverseront la mer pour débarquer à Homs, qui n'est autre que la ville de Séville (Ishbiliyyah). Le Mahdî prononcera alors un discours particulièrement éloquent qui soulèvera les Musulmans de Al Andalus. Ces derniers passeront aussitôt un pacte avec lui et se prépareront ensuite à affronter les Byzantins (les Chrétiens d'Europe). »

Fin de citation.

13.Posté par YYY le 25/02/2020 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@captain algerie
Concernant les articles du figaro, référence de '' pierre pinto / la pierre aux deux couleurs '' sa langue est également double. Voir la vidéo

Algérie El Hirak les dessous des Articles du Figaro et de Libération
https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=dxgcrRy3jbU

14.Posté par YYY le 25/02/2020 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Pierre Pinto de la hasbara des sayanims

'AJAB !!!
''...c'est écrit et prophétisé ???, le Mahdi ???commencera??? sa mission depuis le Maghreb???

??? Al Imâm Abû 'Abdi Llâh Muhammad Al Qurtubî Al Ansârî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) a dit :

« ???Si le Mahdî apparaît ??? au Maghreb comme le laissent??? penser certains??? ahâdîth ???, les gens de Al Andalus??? iront à sa rencontre et lui demanderont de les gratifier de son soutien envers la péninsule ibérique reconquise par les mécréants.
Le Mahdî ralliera alors la plupart des tribus??? du Maghreb??? et réussira à constituer une armée de 80 000 hommes, prêts au combat pour la reconquête de Al Andalus. Ils traverseront la mer pour débarquer à Homs, qui n'est autre que la ville de Séville (Ishbiliyyah). Le Mahdî prononcera alors un discours particulièrement éloquent qui soulèvera les Musulmans de Al Andalus. Ces derniers passeront aussitôt un pacte avec lui et se prépareront ensuite à affronter les Byzantins (les Chrétiens d'Europe). »...'' 'Ajab !!!!!

Et une autre histoire inventée, 'ama yaçifoun !!!

Des Mahdi à toutes les sauces, une chiite, une salafiste, une wahhabite, une souffiste et pour finir la sauce sioniste...chaque secte a son histoire et en voici une autre.

Ces diables vont façonner un autre khalife/Khalouf comme Baghdadi ensuite ils interviendront et mettront le feu en Algérie, Libye., le maghreb etc.. .

Certains vous diront de suivre des mahdi et moi je vous dit de suivre le Qor-an où aucun mahdi n'est cité!

Al Baqara S2 A252
Voilà les versets d'Allah, que Nous te (Mohammad) récitons avec la vérité. Et tu es, certes parmi les Envoyés.

ٍAli-Imran S3 A103
Et cramponnez-vous tous ensemble au «Habl» (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous: lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui qui
réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères.
Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre
Ses signes afin que vous soyez bien guidés.


Luqman S31 A22
Et quiconque soumet son être à Allah, tout en étant bienfaisant, s'accroche réellement à l'anse la plus ferme. La fin de toute chose appartient à Allah.

15.Posté par KOCEILAANTALAS le 26/02/2020 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Jordan je tiens à vous préciser que je suis algérien et que je vis en Algérie et ce depuis ma naissance à ce jour, quand à ce qui s'y passe tout le monde est au courant , c'est un secret
de polichinelle, nous donnons nos avis et appréciations sur bien des pays, ce qui est valable pour nous et valable pour toute autre personne, nous ne permettons pas de propos
déplacés, racial ou tout autre c'est tout. A supposons que Pinto soit notre voisin de l'Ouest, il peut donner son avis, nous autres aussi parce que ce qui se passe à l'ouest ou au
Maghreb d'une manière générale nous concerne et pourrait avoir un impact, l'inverse est valable pour nos voisins. L'important est l'union des peuples face à ses pourris qui nous
"gouvernent" à leurs profits et ceux des puissances tutélaires.

16.Posté par Jordan le 27/02/2020 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ KOCEILAANTALAS
Mon cher ami, chacun a le droit de donner son avis... sur ce qu’il connaît, même si vous êtes né en Algérie cela ne change rien, dans mon post précédent j’insiste sur le fait que les algériens n’ont besoin de personne et surtout pas une alliance quelconque avec nos voisins de l’est ou de l’ouest, l‘Algérie a tout les atouts pour sortir de cette impasse et elle n’a pas besoin de coalition avec des pays qui vivent au crochet de certaines puissances.
Il n’y pas d’union possible avec des gens qui vous haïssent, je suppose que vous c’est pareil.

17.Posté par KOCEILAANTALAS le 27/02/2020 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Jordan, Dans votre post il me semble que vous m'avez interpellé : @KOCEILAANTALAS/Pierre Pinto, alors je n'ai fait que répondre. Bien sur que tout un chacun a le droit d'exprimer son avis, c'est le cas de chacun de nous ici sur ce site, en ce qui concerne ce qui se passe chez nous actuellement, c'est notre affaire à nous algériens en ce qui concerne sa résolution, je n'ai fait aucunement allusion à une quelconque alliance avec qui que se soit, j'ai seulement souligné que tout un chacun de nous peuple doit se battre contre les pourris qui nous rackettent pour une union des peuples du Maghreb, de notre union dépend notre force en tant que puissance qui compte sur l’échiquier mondial, quel que soit nos atouts ou notre force, les autres possèdent aussi des atouts que nous pouvons mutualiser aux bénéfices de nos peuples indépendamment de notre histoire commune, de notre socle sociologique commun, comme dit l'adage on a toujours besoin d'un plus petit que soi (et nos voisins ne sont pas petits) à méditer, je ne pense pas que la haine est une chose positive, elle mène souvent à une impasse ou à des situations tragiques, un voisin tu ne peux pas le déplacer, il faut composer avec lui à défaut d'avoir des relations cordiales, personnellement tous les maghrébins sont mon peuple, nos ancêtres ont toujours eut la vision et le rêve d'un ensemble nord africain uni (un seul bloc, quelque soit la forme (fédération, état unitaire, confédération peu importe...), le premier parti algérien fut l’Étoile Nord Africaine, ce qui veut tout dire, il ne faut jamais hypothéquer l'avenir.Si Dieu le veut le Maghreb sera uni un jour et toutes ces divisions et dissensions appartiendront à l'histoire. Bien à vous

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires