MONDE

LA MORT À GÉOMÉTRIE VARIABLE !


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 12 Juin 2018 - 11:00 FALSIFICATION DE LA BIBLE (2/2)



ZEINAB ABDELAZIZ
Mercredi 25 Novembre 2015

LA MORT À GÉOMÉTRIE VARIABLE !

LA MORT À GÉOMÉTRIE VARIABLE !


La mort est ce qu’il y a de plus effroyable, de plus cruel qu’une personne puisse affronter comme expérience. Cette douleur sourde, intense, cette déchirure embrasée, qui hurle au fond du cœur et s’empare de toute notre âme, rien, absolument rien ne peut la décrire, rien ne compense cette perte qu’on subit. La mort a une sacralité qui la place au sommet de toutes douleurs vécues. Mais de là à l’instrumentaliser, à la médiatiser ou à la "marchandiser", l’écart est incommensurable.

Le lendemain de ces atroces évènements du 13 novembre 2015, toute l’Europe et un peu partout au monde, juste le lendemain et comme s’ils étaient tous mis d’accord, les principaux bâtiments étaient peinturlurés de bleu, blanc rouge, des lois promulguées, des tensions attisées. D’un autre côté, des appels étaient lancés pour apporter des roses blanches, de faire parvenir des dons pour des jeunes des Journées mondiales de la jeunesse, ce rassemblement des jeunes catholiques du monde entier inventé par Jean-Paul II, ou des appels aux Rolling Stones, pour assister aux funérailles, des appels pour trouver des artistes de «street-art» afin de décorer le cercueil d’une des victimes ! 15000 Toulousains rendent hommage aux victimes, des réactions outrées s’implantent qui dénoncent une certaine mise en scène ! Tout ce décorum théâtral ou ecclésial ne compense en rien le départ criminel de ces victimes.

Cette même médiatisation, à grande échelle, a déjà été déployée en janvier, pour les victimes de Charlie Hebdo, où des centaines de milliers de citoyens, avec le soutien d’une cinquantaine de pays, et quelques chefs, présidents ou ministres, qui prirent part à la manifestation-marche solidaire du 11 janvier 2015. Des évènements qui posent plus de points d’interrogations qu’ils ne révèlent de vraies compassions, des interrogations sur les vrais fomenteurs de ces crimes…

Ce qui se passe actuellement est une internationalisation de la douleur, mercantillement excitée, que ce soit sur le plan local ou international, accompagnée d’un "va-t-en guerre" contre l’Islam et les musulmans, largement véhiculé, à commencer par le Président de la République, qui suit au pas la politique étasunienne, qui vient de se rendre compte que la France est en "guerre" !! Ne savait-il pas que la France participe à des guerres fomentées surtout depuis l’après 9/11, en Afghanistan, en Irak, au Yémen, en Somalie, en côte d’Ivoire, en République Centrafricaine, au Sahel, en Lybie, au Mali, en Syrie et que, par hasard, ces pays se trouvent être des pays musulmans ? !

Bien plus, le chef de l’Etat Français doit rencontrer ces jours-ci, si ce n’est déjà fait, ses homologues britannique, américain, allemand et russe pour tenter de mettre en place une grande coalition contre l’Etat islamique ! Un Etat formé, dressé, équipé et manié par cette même clique oligarchique. Drôle de situation ! Car personne n’a bougé pour faire cette coalition contre les sionistes qui, depuis 1948 usurpèrent la Palestine avec leur consentement, et ne cessent de traquer les Palestiniens par un génocide qui se mène, en toute arrogance, devant tout le monde et on les laisse faire ! Personne ne s’est déplacé pour ces milliers de cadavres de Rohingyas entassés sur la plage de leur pays, photos qui firent le tour du monde. Depuis le fameux 9/11, les morts des musulmans se comptent par MILLIONS, et non par dizaines, Sacrée géométrie variable !!

Après les attentats Home made de ce 11 septembre 2001, le président des États-Unis, George Bush, annonça une "croisade" contre la Terreur. Et c’est une vraie croisade que nous vivons depuis, une Croisade qui dépassent de loin celles lancées par le pape Urbain et qui se poursuit dans un crescendo inadmissible, surtout de nos jours, contre des pays dont le seul défaut est de se trouver sur des terres qui couvrent des gisements pétroliers, gaziers ou d’autres ressources et matières premières. L’invasion totalement démente de l’Irak, sans mandat de l’ONU, pour la seule raison que les Etats-Unis soupçonnaient, et je répète : soupçonnaient que ce pays détenait des armes de destruction massive, était-elle logique ?!

Depuis 2014, le pape François évoque régulièrement la « troisième guerre mondiale ». Un religieux, qu’a-t-il à évoquer ou parler de guerre avant même qu’elle n’ait eu lieu ? Pour lui, non seulement le terrorisme et les conflits armés qui secouent le monde, mais aussi les attentats qui ont frappé Paris en janvier 2015 ou le 13 novembre 2015 sont autant de « morceaux » de cette guerre « non-conventionnelle » et «disséminée » !

Plus d’une dizaine de fois, depuis plus d’un an, il ne cesse de marteler ce mot de Guerre : Le 18 août 2014, lors de la conférence de presse de retour du voyage en Corée ; le 13 septembre 2014, pour le centenaire de la Première Guerre mondiale au cimetière militaire de Redipuglia ( en Italie) ; le 28 octobre 2014, lors de son discours à la rencontre mondiale des mouvements populaires à Rome ; le 30 novembre 2014, lors de la conférence de presse de retour du voyage en Turquie ; le 6 juin 2015, à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) ; le 9 juillet 2015, lors de la 2e rencontre mondiale des mouvements populaires à Santa Cruz de la Sierra (Bolivie) ; le 14 novembre 2015, lors d'un entretien téléphonique avec la chaîne de télé TG2000 après les attentats de Paris…

Et de marteler encore : "Tout est feint ! Le monde continue à faire la guerre, à faire les guerres. Le monde n'a pas pris la voie de la paix", "Partout il y a la guerre, aujourd'hui il y a la haine. Et qu'est-ce qui reste ? Des ruines, des milliers d'enfants sans éducation, tant d'innocents morts, tant ! Et tant d'argent dans les poches des trafiquants d'armes", a-t-il insisté en lançant un "Maudits !" aux fabricants d'armes. « Une guerre peut se justifier, entre guillemets, par tant et tant de raisons. Mais quand le monde entier, comme aujourd’hui, est en guerre – c’est une guerre mondiale, par morceaux, ici, et là, et là, partout -, il n’y a pas de justification. Et Dieu pleure », a ajouté le pape pour dramatiser encore. «Cela nous fera du bien à nous aussi de demander la grâce de pleurer, pour ce monde qui ne reconnaît pas la voie de la paix. Qui vit pour faire la guerre, avec le cynisme de dire qu’il ne la fait pas », a-t-il dénoncé crocodilement. Ce gentil chef d’Etat n’ignore point que son Institution collabore avec la mafia, le trafic des armes, des organes, des enfants, du blanchiment d’argent, et la liste s’allonge…

Malgré le style pseudo dramatique de ces révélations, qu’il vient de dire, trois mots sont à relever : le verbe feindre, la haine, et la grâce de pleurer !! Déjà qualifié de "fourbe" par des journaux français, il ne reste qu’à ajouter celui de "comédien", qui, au lieu demander l’arrêt "subito" [tout de suite], lancé à la mort de Jean-Paul II pour le sanctifier tout de suite, il aurait été plus honnête de demander l’arrêt de ces guerres fomentées au lieu de demander à Dieu de lui accorder la grâce de pleurer !

Nul n’ignore plus, que le monde infernal dans lequel nous vivons aujourd’hui, résulte en fait de politiques et d’actions délibérées menées par les Etats-Unis au cours des dernières décennies, accompagnées de ses liges européens, pour des raisons non seulement économiques, mais qui chantent à l’unisson avec la programmation du Vatican qui, depuis 1965 surtout, décréta à Vatican II entre tant d’autres, l’élimination de l’Islam et l’évangélisation du monde afin que le troisième millénaire commence avec un monde christianisé !!.

Ce n’est donc pas la grâce de pleurer, qu’il faut demander à Dieu, mais qu’il vous donne le courage, de dénoncer toutes les planifications sataniques que vous et votre établissement menez, pieusement, de longue date. Au lieu de décréter la guerre mondiale par morceaux, et l’annihilation de l’autre, commencez par débarrasser le christianisme de tous les remaniements que votre Institution lui imposa à travers des siècles, et commencez par pratiquer le vivre-ensemble de par la terre, car cette Terre appartient à tous ses habitants, sans exceptions.
Que cela vous plaise ou pas, nous sommes tous parents, appartenant à la famille Abrahamique, nous sommes tous voisins, vivant sur la même Terre qui nous appartient à TOUS. Unissons-nous pour la Cultiver, dans le double-sens du terme, moralement et matériellement, car la bombe lorsqu’elle tombe ne choisit point entre juif, chrétiens ou musulman !

Zeinab Abdelaziz
Le 24 novembre 2015


Mercredi 25 Novembre 2015


Commentaires

1.Posté par Antoine Bastien le 26/11/2015 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeinab

La mort nous guette tous, conséquence non voulue par le Créateur de la liberté donnée à l'homme qui a choisi de s'éloigner du Père et de s'enfoncer dans un péché généralisé qui retombe sur tous, c'est très clair dans la Révélation d'Arès (RA) et peut se déduire des Livres révélés aux prophètes qui l'ont précédé.
De mon côté, je suis prêt à mourir sereinement, quelles que soient les circonstances aléatoires qui m'y conduiront. Je partage votre indignation face à la mort des autres -surtout quand il s'agit de crimes directement attribuables à des hommes haineux-, mais sans pouvoir en parler avec votre talent littéraire.

Je constate aussi comme vous que l'émotion face aux crimes est sélective, on a beaucoup parlé des plus de 2000 militaires américains morts en Irak et très peu des plus de 200 000 victimes essentiellement civiles.
Les guerres sont toujours une horreur et ne résolvent rien, nous avons des monuments aux morts partout en France sur lesquels est écrit “morts pour la patrie”, quelle ineptie! Il y eut 15 millions de morts en 1914-1918 et 50 millions en 1939-1945, cette boucherie atroce causée par la politique dont seuls les habituels profiteurs de guerre profitèrent fut aggravée par des armes de plus en plus meurtrières comme ces bombes qui tuent aveuglément. En bombardant la Syrie, comme s'il n'y avait déjà pas assez de violence sur place dans une situation inextricable que les interventions extérieures compliquent, le pouvoir politique français actuel oublie les leçons de l'histoire et montre son impulsivité, son irréflexion, son inconséquence. Cette position beaucoup moins sage que celle de Chirac qui s'était opposé avec fermeté à l'absurde guerre d'Irak montre aussi, contrairement à ce que vous semblez penser, que les décisions des pouvoirs occidentaux ne sont pas la conséquence d'un “complot mondial” mais les résultats aléatoires des choix personnels d'élus ou de partis, des alliances et influences nationales et internationales qu'ils font et défont. De même et heureusement, Obama est un homme plus prudent et réfléchi que Bush malgré la pression constante du lobby américains des va-t-en guerre par idéologie ou intérêt commercial.

Si la France envoie des militaires dans des pays souvent musulmans, c'est parce que son empire colonial s'étendit sur ces pays par les hasards de l'histoire et de la géographie. Il n'y a pas complot délibéré contre l'islam mais réaction irréfléchie d'un pouvoir politique qui croit aider ainsi ces pays. Mais en insistant pour des états nation qui permettent à des dictateurs sanguinaires de se gaver de pouvoir et de richesses, en les armant, la politique française contribue aux malheurs locaux. Heureusement le poids politique et financier de l'Europe décline inexorablement, ses états nations sont en déliquescence, endettés et mal gérés, le pouvoir mondial se redistribue en particulier vers la Chine qui a maintenant plus d'un million de millionnaires en dollar. Le système financier est devenu incontrôlable, ne pensez pas que tel ou tel puissant ou famille juive souvent citée ait une influence significative sur la finance internationale, de plus en plus chaotique ou sur un complot mondial anti musulman. Les chinois aussi persécutent les musulmans ouïgours de même que les bouddhistes tibétains, mais pour d'autres raisons, parce que ce sont des ethnies périphériques au monde chinois qu'ils colonisent à leur manière. Et en Inde, les attentats de Bombay perpétrés par des criminels “musulmans” ont fait autant de morts qu'à Paris et peut-être inspiré Daesh. Ces crimes ont été précédés par d'autres crimes commis par des fanatiques hindous contre des musulmans au Gujarat et n'ont fait qu'envenimer les violences inter-religieuses. Partout toute violence engendre une vengeance sans fin (RA 27/9), seule la Paix du Saint qui se plante pour longtemps (RA XXV/11), pas la paix des calculs politiques, peut y mettre un terme.

Dans votre article comme dans les autres, je ne comprends pas l'importance que vous donnez à l’évêque de Rome quel qu'il soit et à ses discours : le pape prend presque la moitié du texte de votre article! En France le pouvoir religieux n'a plus d'influence. A force de parler pour ne rien dire de significatif, la religion système a épuisé l'attention publique, comme le dit le Livre dans sa langue si particulière : le muet lasse l’œil (RA/ i,3). Ses discours ne changent pas grand chose aux idées et actions des masses “catholiques”, même de ses rares croyants fervents. Je partage votre souhait que la hiérarchie catholique remette en cause les déviations dogmatiques de ses vieux conciles, mais s'ils le faisaient cela ne changerait pas grand chose aux rapports difficiles entre le monde dit “chrétien” et le monde dit “musulman” et surtout aux rapports difficiles des musulmans entre eux. La distinction dans les causes de conflits entre les calculs politiques, mercantiles et religieux est souvent difficile et dépend du contexte local.

Par contre, pour le pouvoir médiatique, je suis tout à fait d'accord avec votre expression “internationalisation de la douleur, mercantilement excitée” car les médias qui nous bombardent sans cesse de leur agitation, en particulier depuis les attentats, cherchent de l'audience -rien de tel que du sang et des coupables-, et travaillent en connivence avec les pouvoirs dont ils ont besoin, en particulier les financiers et politiques. Ils n'informent pas, ils excitent les plus bas instincts et participent à un voyeurisme malsain et à une indignation très sélective comme vous le soulignez.
Autant je comprends les responsabilités de l'Occident dans la colonisation qui importa les Rohingya du Bangladesh en Birmanie comme travailleurs pour ses plantations -immigration que les bouddhistes locaux n'ont jamais accepté-, les ventes d'armes partout, la création d'Etat nation artificiels en Afrique et au Moyen Orient, la condescendance ignorante à l'égard du Qu'ran, autant je ne vois vraiment pas d'éléments de preuve sérieux qui en ferait des comploteurs contrôlant Daesh

Je ne comprends vraiment pas non plus le lien que vous faites dans votre article du 8 novembre sur ce site sur la “religion d'Astana” entre l'initiative du président kazakhe et la Révélation d'Arès. Les dépenses du président kazakhe pour faciliter des discussions entre rois blancs et rois noirs ne changeront pas grand chose à la décrédibilisation de tous les pouvoirs dont l'imposture est déjà révélée (RA 22,12). Ne confondons pas les pouvoirs religieux, les rois blancs qui glissent dans la boue (RA XIX/16) et la foi des croyants que le Père appelle à faire alliance fraternelle (RA 35/11). Et ne confondons pas comme vous le dites dans un commentaire à Cide du 13 octobre 2012 l'Islam (du Qu'ran) et les “musulmans”. En tout cas ces dépenses discrétionnaires kazakhes valent mieux que nos dépenses militaires françaises et j'ai appris récemment que le Kazakhstan était un des pays les plus égalitaires du monde à l'aune du coefficient de Gini qui le place dans le peloton de tête avec l'Europe du Nord et le Japon. Leur président est probablement un autocrate, mais il y a pire.

Ce qui me chagrine vraiment, c'est cette posture victimaire par rapport à l'Occident de beaucoup de mes frères musulmans. Elle est compréhensible au regard du passé et du présent mais n'aide pas à construire l'avenir de nos enfants. Par exemple, les meurtriers musulmans se réjouissent de “tuer des croisés” et vous citez les mots de Bush, mais pour les occidentaux, le mot croisade évoque très rarement un imaginaire historique ou religieux, contrairement aux musulmans pour qui il évoque le déferlement barbare de guerriers moyenâgeux soit disant chrétiens qui se sont livrés parfois à l'ivresse de la violence qui caractérise le péché : pillages, viols, meurtres. Mais les guerriers arabes qui ont envahi et conquis l'empire perse pour le “convertir” à l'Islam n'ont guère fait mieux! On parle ici de croisade contre le cancer, le sens religieux s'est évanoui dans nos mémoires occidentales si ce n'est comme vague rappel des fautes des pouvoirs religieux de l'époque.

Donc bien sûr, je suis de tout cœur avec vous quand vous demandez à la fin de votre article que “les enfants d'Abraham s'unissent pour cultiver la Terre moralement et matériellement”, mais pourquoi ne pas regarder avec un peu plus de bienveillance vos frères juifs et chrétiens et examiner avec plus de lucidité toutes ces théories du complot, leur solidité, leur pertinence par rapport aux actions que nous avons à entreprendre ensemble sans arrière pensées ?

Nous devons faire notre travail de respiritualisation de l'Occident, mais nos frères musulmans doivent changer les interprétations belliqueuses erronées du Qu'ran : les frères de Mouhamad sont droits changeurs, ils donnent contre fidélité bon change (RA I/6).
L'éditorialiste Quanta Ahmed, citée dans le numéro après attentats de Courrier International est très incisive : “il faut donner un message clair aux islamistes; les musulmans -les vrais musulmans- vous auront”.
Rappelons leur la sourate 5 ou est cité le premier meurtre de l'humanité, celui du fils d'Adam. Coran 5/32, El-Maida (La Table Servie) : Et c'est pour cela que nous avons prescrit aux enfants d'Israël que celui qui tue une vie non coupable de meurtre ou d'un délit sur terre, c'est comme s'il avait assassiné tous les hommes, et celui qui sauve une vie c'est comme s'il avait sauvé tous les hommes et malgré la venue  de nos Prophètes, beaucoup continuent sur terre de commettre des excès (péchés).

C'est par eux même, par leur pénitence, en revisitant leur ijtihad, et sur le terrain -car les situations varient considérablement d'un lieu à l'autre- que nos frères musulmans traiteront leurs difficiles problèmes, ce n'est pas par la violence et en dénonçant l'autre qu'ils y arriveront. Rappelez-vous de la célèbre parabole du prophète Jésus sur la paille et la poutre!

2.Posté par Lecteur le 26/11/2015 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Antoine Bastien

Je me joins à vous quand vous invitez les musulmans à changer les interprétations belliqueuses erronèes du Qu'ran.

Je ne nie pas qu'il existe dans le monde musulman des personnes qui croient à la guerre sainte et au retour de l'islam triomphant par la force. Mais ces personnes là sont une minorité, mais pas seulement, elles n'ont aucune force de frappe.

En revanche ce qui est absurde depuis ces dernières années et là je ne sais pas si vous vous joignez à moi, c'est que le monde musulman est abasourdi par des attentats (Saint-Michel Paris, 11 septembre, Londres, Madrid, Charlie-hebdo et dernièrement Bataclan...etc) attribués à des jeunes dits islamistes, radicalisés, faisant partie de groupes haissant l'occident et sa manière de vivre.
Selon vous si les musulmans dans leur grande majorité condamnent ces attentats comment se fait-il que des jeunes à peine 20 ans accomplis se donnent à ce genre de pratiques interdites par l'islam lui-même? Comment des jeunes du jours au lendemain (souvent n'étaient meme pas pratiquants...) puissent mener des attentats au nom de l'islam sans réel motif (le cas de Merah à Toulouse et Mantauban à titre d'exemple...).
Le monde musulman ou du moins sa majorité ne croit pas à ces supercheries. Je dirais heureusement que certains non-musulmans ne croient pas non plus. Ces attentats sont là pour semer le désordre sur terre comme le Prophète Mohamed (PsL) avait prévenu.

Merci

Merci

3.Posté par Antoine Bastien le 26/11/2015 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@lecteur
Ayant 65 ans, j'ai du mal à comprendre l'état d'esprit de ces jeunes, mais j'essaie.
Quels sont leurs problèmes spécifiques (je parle surtout des maghrébins et africains descendants d'immigrés qui ont eu la vie rude ici) ?
Côté perspectives professionnelles, l'horizon leur semble bouché, nous sommes une société figée où les vieux, les rentiers et ceux qui ont du capital social sont privilégiés.
Côté urbanisation, ils sont souvent dans des ghettos où leur pensée collective tourne en rond, gangrenée par le business de la drogue (l'interdiction ne fonctionne pas et encourage le trafic) et la fascination pour les objets de consommation que le matraquage publicitaire attise.
Côté spirituel, connaissance des écritures, elle est extrêmement faible, les générations d'immigrés qui les ont précédés ne s'en sont pas occupés, pris par le travail mais aussi habitués au contexte rural ou pseudo urbain du Maghreb où tout le monde se connait et la pression sociale pour une religion conformiste est énorme.
Côté spirituel, pratique du Bien, la religion musulmane est devenue comme la chrétienne un respect de certains formalismes ( prière, jeune, nourriture...) qui n'entraînent pas vraiment à une spiritualité vivante et personnelle.
Or tous les jeunes ou presque rêvent, d'amour mais aussi de richesse, de grandeur, d'un monde changé, parfois d'espérances universelles et leurs caractères varient considérablement, donc chez certains le dégoût de la vie, l'exaltation de la célébrité du martyr, des fausses perspectives de salut, se traduit par une acceptation du sacrifice qui quand elle croise la route d'endoctrineurs qui ont besoin de chair à ceinture explosive devient dramatique pour eux et les humains qu'ils croisent.
Il est donc essentiel que les vieux comme moi et les chrétiens et athées majoritaires changent le regard qu'ils ont sur ces jeunes qui savent très bien quand on les regarde avec crainte ou condescendance, leur parlent et contribuent à leur éducation en s'enrichissant eux-même dans ce dialogue. Je constate dans ma mission de rue que l'attitude de ces jeunes, même en groupe est beaucoup plus positive que ce qu'on pourrait imaginer mais pourrait certainement devenir verbalement agressive si j'agissais différemment.
Donc il y a évidemment des solutions collectives pour lesquelles les pouvoirs français, politiques, financiers, scolaires, religieux... pourraient contribuer, mais le changement des rapports entre nous est incontournable, donc ce sera long car il faut aussi éduquer les vieux et les privilégiés à se comporter différemment.
Je ne sais pas pourquoi le Créateur est venu ici et maintenant envoyer un prophète, mais je vois que nous pouvons et devons ici et maintenant faire beaucoup de choses.
Les avertissements du prophète du Qu'ran sont plus que jamais d'actualité, je crois qu'on rapporte qu'un de ses compagnons l'avait vu pleurer amèrement et il lui a expliqué qu'Allah lui avait donné à voir certaines des choses que des musulmans feraient dans un lointain avenir en son nom.
Que la Paix du Saint soit avec vous, mon frère

4.Posté par njama le 27/11/2015 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Zeinab

"Mais de là à l’instrumentaliser, à la médiatiser ou à la "marchandiser", ..."

Difficile de ne pas y voir au-delà d'une bien naturelle compassion pour les victimes et leurs familles et amis, ... une indécence certaine quand les événements sont exploités politiquement. L'évidence de cette indécence est d'autant plus forte que la puissance des médias de notre ère moderne l'amplifie d'une manière assourdissante.

Le plus terrible est peut-être cette exploitation du drame. Qui ne tient pas d'ailleurs au nombre de victimes comme on avait pu le voir avec la mort de ce petit garçon Aylan Kurdi, le plus obscène étant la mise en scène de son cadavre qui a été déplacé pour faire pleurer dans les chaumières.
Voici où a vraiment été retrouvé le petit Aylan : http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve1523

L'indécence ne réside pas dans la mort elle-même, ni même dans sa réalité, ni dans le deuil même si l'absence peut être très douloureuse, mais bien dans le mensonge, dans l'impudicité, dans l'hypocrisie. Avec les victimes d'un tremblement de terre, d'un glissement de terrain ou d'une avalanche, personne ne penserait même à exploiter le drame. Sur ce point, puisque Antoine Bastien est venu commenter il me donne l'occasion d'exprimer que je ne suis pas d'accord avec Michel Potay. Non, ni la politique, ni la religion ne sont le problème, ni la communication, ni le journalisme, ni la science, ni toutes activités humaines ... ne sont le problème, dès lors que l'on campe dans la Voie Droite, que l'on appelait "Franchise", noblesse de cœur, de caractère. Peut-être est-il très difficile d'imaginer dans le monde actuel que cela ne pourrait être sans corruption d'aucune sorte ... mais de là à prétendre que toutes ces multiples formes de relations sociales à la base de l'organisation sociale seraient caduques, nulles et non-avenues, il y a un pas que je ne franchirai pas.

Les médias ne sont pas plus le problème tant qu'ils informeraient les plus objectivement et honnêtement possible, mais les mensonges au travers d'exagérations et de déformations, au travers d'un emploi devenu immodéré du conditionnel, sont devenus légions. Quelques autres exemples sur le dos des cadavres :

En marge de Houla : bilans truqués & photo recyclée, mai 2012. Le massacre de Houla. Le problème c’est que cette photo de dizaines de corps enfermés dans des sacs blancs, di Lauro l’a prise… le 27 mai 2003 à al Musayyib, en Irak !
http://www.infosyrie.fr/actualite/en-marge-de-houla-bilans-truques-photo-detournee/

Le massacre de Hama en 1982, + de 40 000 morts que nous répètent les médias. Or un Rapport officiel initialement secret de la Defense Intelligence Agency (DIA) américaine, déclassifié en 2012, estime le nombre total de victimes à environ 2 000 ce qui doit correspondre aux combattants islamistes ("frères musulmans") ...
voir Conclusion page 7 >> « The total casualties for the Hama incident probably number about 2000. »
page précedente 6 : « On the same date, Muslim Brotherhood sources in Vienna claimed 2 000 governement forces had been killed and another 3 000 wounded ... »
https://syria360.files.wordpress.com/2013/11/dia-syria-muslimbrotherhoodpressureintensifies-2.pdf
Les USA n'étant pas particulièrement amis de la Syrie, on peut penser que la réalité doit se situer plus près de ce rapport que des 20 fois plus colporté par la presse et l'opposition qui exploite le chiffre fallacieux.

Syrie: Human Rights Watch poursuit ses accusations à l’aide de fausses photos
le directeur de Human Rights Watch, Kenneth Roth, avait utilisé une image des destructions à Gaza provoquées par Israël pour accuser le gouvernement syrien d’utiliser aveuglément des «bombes barils» ...
http://arretsurinfo.ch/human-rights-watch-poursuit-ses-accusations-a-laide-de-fausses-photos/

5.Posté par Zlabilla le 27/11/2015 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@A.BASTIEN

"La mort nous guette tous, conséquence non voulue par le Créateur"

je me suis arrété la.
votre arrogance est-elle si énorme qu'elle vous permette de penser connaitre la volonté du créateur.
De plus vous prétendez qu'il existe des "conséquences" qui échappent au "Créateur" ?
dans ce cas la votre "Dieu" et le mien ne sont pas les memes car le mien est superieur à toutes choses.
IL est omniscient et omnipotent et rien ne lui échappe.

6.Posté par Antoine Bastien le 27/11/2015 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Zlabilla,
Salam mon frère ou ma sœur Zlabilla,
Nous avons tous le même Dieu parce que le Créateur est Unique;
Simplement, vous le voyez différemment de moi qui me contente de relayer -bien ou mal- ce qu'en disent les prophètes.
Je connais cette notion d'un Dieu omnipotent qui en déduit une annihilation de la liberté de l'homme qui ne pourrait que suivre une sorte de prédestination, un destin voulu par Dieu qui nierait sa liberté. Des musulmans comme des chrétiens, théologiens ou simples croyants, pensent ainsi, c'est contestable.
Je comprends ce qualificatif d'une autre manière plus cohérente avec ce qu'Il a dit aux prophètes : Il a souverainement décidé de privilégier l'Amour et le Pardon et de laisser sa liberté à l'homme. Mais Il n'a jamais voulu que l'humanité délaisse le Plan Créateur réalisé pour lui en Eden et s'enfonce dans le péché, le malheur, la mort qui Le font également souffrir parce qu'Il nous aime. Il a décidé de nous châtier lors du Déluge, puis Il a regretté et décidé qu'Il ne le ferait plus. Nous en sortirons, nous vaincrons la Bête (le mal, ce système soutenu par l'alliance perverse de tous les rois blancs et noirs et l'impénitence des hommes) pour faire advenir le Jour, Allah nous aidera, mais nous devons y travailler par la pénitence : "Je (n'é)lève pas (de force), Mon Bras (attend) au bout du bras d'homme"(Rév. d'Arès XXX/6).
Etre en désaccord sur ce point ne change pas grand chose à l'amour fraternel que nous devons nous porter, à notre dialogue et à la constance dans la Voie Droite (sirat al moustaqeen) que j'espère nous partageons.

7.Posté par njama le 27/11/2015 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zlabilla
Si les causes Lui échappent, en raison du libre arbitre de l'homme, ce n'est pas pour autant que les "conséquences" Lui échappent puisqu'elles sont prévisibles. Mais avant que les causes soient manifestées comment les "conséquences" pourraient-elles être prévisibles ?
Par analogie (pauvre comparaison j'admets), qui sait comment se déroulera une partie d'échecs ? les conséquences sont pourtant là dans la résultante des choix libres des joueurs.
Il faut pouvoir concilier l'Omniscience et l'Omnipotence de Dieu avec le don de liberté fait à la créature humaine. La "fatalité" est une explication trop simpliste et super confortable pour se défausser de ses responsabilités.
Ou alors si cet ordre est immuable, mektoub, c'est écrit, nous ne serions guère plus que des insectes, des sortes de robots un peu évolués engendrés par des robots un peu évolués, ou des marionnettes dont Dieu tire les ficelles ? ... Comment l'homme pourrait-il alors être jugé dans l'Au-Delà d'un destin dont il ne serait pas responsable ?
La foi n'interdit pas la logique. Même si cela paraît paradoxal, ce n'est donc pas incompatible de dire que les "conséquences" ne sont pas connues du "Créateur" tant que les actes qui les engendrent n'existent pas, et qu'elles ne Lui échappent pas dès qu'ils se manifestent.

8.Posté par Antoine Bastien le 27/11/2015 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un autre problème très important que pose cette interprétation assez courante de l'omnipotence de Dieu, surtout dans un monde athée comme le notre est que beaucoup nous disent : "il ne peut pas y avoir de Dieu car il y a trop de malheurs sur terre et s'il y avait un Dieu, Il ne laisserait pas faire".
La question de la liberté et de ses rapports avec le Créateur est une des plus difficiles à traiter pour les philosophes athées ou croyants, de même le scandale du mal sur terre qui frappe des innocents pose de grandes difficultés pour répondre de manière juste aux incroyants.
Il dit à Arès par la bouche du prophète Jésus : "A Moi la Puissance et la Connaissance, à toi la mesure, la patience et la piété" (39/3), donc confirme Ses attributs cités par Zlabilla, mais le contexte de l'ensemble de la Révélation permet de sortir des faux sens habituels véhiculés par la culture religieuse. Notons également que la Puissance, celle de Dieu, est citée 9 fois dans l’Évangile donné à Arès y compris dans la prière de Jésus que ses disciples avaient mal transmise. Oui, Allah est La Puissance par excellence.
Mais cette erreur d'en déduire un fatalisme, assez marquée dans la culture arabe, on le retrouve dans la mauvaise compréhension du karma chez les "bouddhistes" qui ne connaissent pas les sutras et reprennent les vieilles conceptions hindouistes d'un karma qu'on subit inévitablement, à l'opposé de l'enseignement de Jésus, par exemple dans la parabole de l'ouvrier de la onzième heure. Bouddha enseigne le karma comme principe des causes et des conséquences qu'il faut bien comprendre, mais l'homme change son karma par la pratique du noble sentier (on retrouve là la pénitence comme solution).
Le Créateur appelle l'homme à retrouver le Plan initial, Il patiente : "Mon Jour recule sans cesse" (Rév. d'Arès 30/4), mais il adviendra car pour vaincre le mal et la mort, la seule solution qu'a l'humanité est de restaurer son lien avec le Père, Seul hors du temps, et donc le lien fraternel, étroit entre tous les hommes qui existait au temps d'Eden.
Notre sœur Zeinab, quand elle parle de la Terre qui nous appartient à TOUS me comble de joie. Nous entendons tellement souvent les uns ou les autres disant" c'est ma terre et pas la tienne, elle est à ma nation et pas à la tienne", d'où les frontières et les guerres; Bien sûr chaque foyer a droit à sa maison chaude, mais quand nous partagerons enfin dans l'amour, il y aura de la place pour tous, même avec plus de 10 milliards d'humains.

9.Posté par louise le 28/11/2015 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zeinab, bonjour, j'apprécie votre article ,je suis plutôt d'accord sur l'éclairage du pourquoi des évènements , ( la fabrication de ces guerres, l'opportunisme d'une oligarchie qui risque de nous mener tous en enfer) , mais à propos du pape, vous faîtes erreur. L'église catholique reconnaît l'islam, comme une religion JUSTE, religion d'amour , et du même Dieu révélé aux hommes; ce qu'elle critique c'est le cœur( pécheur) de certains (de loin pas la majorité , mais nombreux ) de ses disciples qui la corrompent dans son expression violente et génératrice de destruction. Le pape devrait , c'est vrai, être encore plus radical dans son positionnement pour dénoncer ces folies d'aujourd'hui et demander l'arrêt subito de cet enfer. Pour information, dans les années 70, avec des amis nous sillonnions chaque année, souvent en deux chevaux citroên, le sahara, niger, algérie, libye, l'arabie sahoudite, l'afghanistan,et même le tibet...dormions à la belle étoile, jamais un problème...sauf panne de voiture, ou plus de tunes...les gens rencontrés, accueillants, pacifiques! etc.. et aujourd'hui, un monde de cinglés! donc le pape ne devrait pas dire "guerre mondiale "mais apocalypse !!!!!

10.Posté par louise le 28/11/2015 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@A.Bastien, bonjour, je vous joins un site qui pourrait vous éclairer sur la théorie dite de complot. Il s'agit d' une conférence à Bâle, suisse, de la part d'un chercheur Daniele Ganser, tout ce qu'il y a de plus sérieux et reconnu de ses pairs, professeur à l'université à Bâle ..." la théorie des guerres masquées": à visionner sans modération https://youtu.be/uz4NaV50wh0 Cela dit, je reviens sur Dieu omnipotent, Il nous laisse une TOTALE liberté d'agir vers le bien ou le mal à notre guise,( contrairement à nos bienveillants dirigeants de toute nature qui, eux, veulent nous manipuler à leur profit ! ), Il ne nous inspire et donc nous guide, que si nous le Lui demandons expressément, en l'implorant et en nous reconnaissant Son enfant, et chaque fois que l'on fait le mal , on le fait contre Lui, mais Il ne nous en empêchera pas sauf si on le prie sincèrement ! mais qui est vraiment sincère aujourd'hui, nous sommes devenus des êtres de calcul, mécaniques, robotisés, notre sensibilité profonde a fondu comme la banquise ...

11.Posté par zeinab abdelaziz le 29/11/2015 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous, et excusez ce petit silence.

@ Antoine Bastien,
Vous couvrez un peu trop l’attitude criminelle et raciste de l’Occident et surtout des Etats-Unis, en réduisant le nombre des morts en Iraq à 200000 personnes. Le nombre de ces victimes est connu et dépasse le Million, un million de musulmans et quelques chrétiens fauchés pour un soupçon. Rien qu’un soupçon, ils le savent et ils le disent, ce n’est point un secret !! Libre à vous de comprendre ou de saisir la réalité du complot contre l’Islam, les faits sont là et je n’ai pas à vous les démontrer. Ce n’est point par un hasard de l’histoire ni de la géographie que la France s’est formée un empire colonial en Algérie et en Egypte ou dans tout le Moyen-Orient, mais par avidité, cupidité, convoitise, arrogance et vol, comme tous les autres pays occidentaux colonisateurs depuis plus de cinq siècles. Ce n’est point pour le bienfait de ces pays, mais pour leur voler ressources et matières premières, en écrasant leurs peuples, en les réduisant à la pauvreté, en passant à une élite le mode de vie occidental et en formant, en même temps, des liges pour leur faciliter leur vol, sans oublier de citer l’évangélisation, bien avant qu’elle ne soit officiellement imposée par le Concile Vatican II en 1965.

Je ne comprends pas comment vous me demandez de regarder avec un peu plus de bienveillance « mes » frères juifs : les deux photos placées à l’entête de l’article sont de deux petits enfants palestiniens, l’une décapitée ou enterrée vivante, l’autre carbonisé. Avez-vous entendu parler de la Palestine, qu’elle a été usurpée depuis 1948 avec l’approbation et le laisser faire de ceux qui se prennent des Seigneurs et maitres de ce monde ? Avez-vous entendu parler des quelques millions de Palestiniens chassés de leur pays, qui a été accaparé jusqu’à 98 % de sa superficie ? Ou du million ou demi-million de palestiniens encerclés dans une prison à ciel ouvert, à Gaza, qui subissent un génocide atroce, et vivent dans des conditions atroces, rien que parce que ces sionistes veulent réaliser le grand Israël, auquel ils n’ont point aucun droit, ni historique, ni religieux ?? Le gentil petit Vatican connait parfaitement ce que je dis, à savoir le côté religieux, et vous ne saisissez pas encore qu’il y a un complot ?!
Ce n’est pas moi qui va vous faire comprendre les dessous de l’Institution vaticane, et sa participation dans ce désordre mondial que nous vivons, mais je vous passe le lien d’un site où il y a un peu plus d’articles que sur Alterinfo, que je ne connaissais pas à l’époque, et qui, si vous voulez vraiment comprendre, vous trouverez pas mal de verities. Bonne lecture :

http://saaid.net/daeyat/zainab/f.htm

@ 4 – njama,

J’aimerai bien que frère A. Bastien lise ce que vous racontez des nouvelles de la Syrie, des photos truquées ou des médias disqualifiés. Puisse-t-il saisir ce qui se passe en réalité, outre le domaine de la Révélation d’Arès par lequel il est tellement absorbé.

@ 9 – Louise,

Bonjour et merci pour le compliment. Désolée de dire que vous connaissez mal l’histoire du christianisme, et surtout cette du Vatican. Je vous propose le même site qu’au frère A. Bastien, si le cœur vous en dit.

Merci à tous et bonne après-midi

12.Posté par zeinab abdelaziz le 30/11/2015 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A tous ceux et celles qui ne connaissent pas la vérité historique des évangiles,
Ci-suit la lettre de Saint Jérôme, en latin et en français, l'original se trouve à la Bibliothèque Nationale
Sancti Hieronymi operum Tomus Primus
Incipit praefatio
Sti Hieronymi Presbyteri in
Quatuor evangelia

Beatissimo Papae Damaso Hieronymus

Novum opus facere me cogis ex veteri : ut post exemplaria Scripturarum toto orbe dispersa, quasi quidam arbiter sedeam : & quia inter se variant, quae sint illa quae quum Graeca consentiant veritate, decernam. Pius labor, sed periculosa praesumtio, judicare de coeteris, ipsum ab omnibus judicandum : senis mutare linguam, & canescentem jam mundum ad initia retrahere parvulorum. Quis enim doctus pariter vel indoctus, cum in manus volumen assumserit, & à saliva quam semel imbitit, viderit discrepare quod lectitat ; non statim erumpat in vocem, me falsarium, me clamans esse sacrilegum, qui audeam aliquid in veteribus libris addere, mutare, corrigere ? Adversus quam invidiam duplex caussa me sonsolatur : quod & tu qui summus sacerdos es, fieri jubes : & verum non esse quod variat, etiam maledicorum testimonio comprobatur. Si enim Latinis exemplaribus fides est adhibenda, respondeant quibus : tot enim sunt exemplaria paene quot codices. Sin autem veritas est quaerenda de pluribus : cur non ad Graecam originem revertentes, ea quae vel à vitiosis interpretibus male edita, vel a praesumtoribus imperitis emendata perversius, vel à librariis dormitantibus aut addita sunt, aut mutata, corrigimus ? Neque vero ego de Veteri disputo Testamento, quod à septuaginta quid Aquila, quid Symmachus sapiant, quare Theodotion inter novos & veteres medius incedat. Sit illa vera interpretatio quam Apostoli probaverunt. De novo nunc loquor Testamento : quod Graecum esse non dubium est, excepto Apostolo Matttheo, qui primus in Judaea Evangelium Christi Hebraïcis litteris edidit. Hoc certe quum in nostro sermone discordat, & (a ) diversos rivulorum tramites ducit : uno de fonte quaerundum est. Praetermitto eos codices quos à Luciano & Hesychio nuncupatos, paucorum hominum asserit perversa contentio : quibus utique nec in veteri Instrumento post septuaginta Interpretes emendare quid licuit, nec in novo profuit emendasse : quum multarum gentium linguis Scriptura ante translata, doceat falsa esse quae addita sunt. Igitur haec praesens praefatiuncula pollicetur quattuor tantum Evangelia, quorum ordo est iste, Matthaeus, Marcus, Lucas, Johannes : codicum Graecorum emendata collatione, sed veterum. Quae ne multum à lectionis Latinae consuetudine discreparant, ita calamo ( b)temperavimus, ut his tantum quae sensum videbantur mutare correctis, reliqua manere pateremur ut fuerant. Canones quoque, quos Eusebius Caesariensis Episcopus Alexandrinum sequutus Ammonium, in decem numeros ordinavit, sicut in Graeco habentur, expressimus. Quod si quis de curiosis voluerit nosse, quae in Evangeliis, vel eadem, vel vicina, vel sola sint, eorum distinctione cognoscat. Magnus siquidem hic in nostris codicibus error inolevit, dum quod in eadem re alius Evangelista plus dixit, in alio quia minus putaverint, (c) addiderunt. Vel dum eumdem sensum alius aliter expressit, ille qui unum è quattuor primum legerat, ad ejus exemplum coeteros quoque aestimaverit emendandos. Unde accidit ut apud nos mixta sint omnia, & in Marco plura Lucae atque Matthaei, Rursum in Matthaeo plura Johannis & Marci, & in coeteris reliquorum quae aliis propria sunt, inveniantur. Quum itaque canones legeris qui subjecti sunt, consusionis errore sublato, & similia omnius scies, & singulis sua quaeque restitues. In Canone primo concordant quattuor, Mattheeus, Marcus, Lucas, Johannes. In secundo tres, Matthaeus, Marcus, Lucas. In tertio tres, Matthaeus, Lucas, Johannes. In quarto tres, Matthaeus, Marcus, Johannes. In quinto duo, Matthaeus, Lucas . In sexto, Matthaeus, Marcus. In septimo duo, Matthaeus, Johannes. In octavo duo, Lucas, Marcus. In nono duo, Lucas, Johannes. In decimo, propria (a) unusquisque quae non habentur in aliis, ediderunt. Singulis vero Evangeliis : ab uno incipiens usque ad sinem librorum, dispar numerus increscit. Hic nigro colore praescriptus, sub se habet alium ex minio numerum discolorem, quid ad decem usque procedens, indicat prior numerus, in quo sit canone requirendus. Quum igitur aperto codice, verbi gracia, illud sive, illud capitulum scire volueris cujus Canonis sit, statim ex subjecto numero doceberis, & recurrens ad principia, in quibus Canonem est distincta congeries, eodemque statim Canone ex titulo frontis invento, illum quem quaerebas numerum ejusdem Evangelistae, qui & ipse ex inscriptione signatur, invenies ; atque à vicino caeterorum tramitibus inspectis, quos numeros è regione habeant, annotabis : & quum scieris recurres ad volumina singolorum, & sine mora repertis numeris quos ante signaveras, reperies & loca in quibus vel eadem, vel vicina didixerunt (b) . Opto ut in Christo valeas, & mei memineris Papa beatissime.
______
(a) Ita MSS. omnes antiquiores ac melioris notae. Aliquot recentiores cum
editis legunt, in diversos rivulorum tramites : vel, ad diversosos, G
(b) Codices MSS. quamplures, imperavimus
(c ) Consule quae in Prolegomenis nostris diximus de Latino Matthaei Evangelio usu recepto in Ecclesia ante Hieronymum, ubi exempla proposuimus additamentorum hujusmadi.

Jérôme au bienheureux Pape Damase


Tu veux me faire transformer un vieil ouvrage en une œuvre nouvelle, quand tant d’exemplaires des Ecritures sont dispersés dans le monde, je devrais en quelque sorte faire l’arbitre ; décider de ceux qui ont dévié et de ceux qui sont davantage d’accord avec la source grecque. Œuvre de piété sans doute, mais aussi périlleuse aventure que celle de juger des autres quand on doit soi-même être jugé. Il faudrait changer le langage des anciens et ramener à la simplicité de l’enfance un monde qui vieillit déjà. Qui donc parmi les doctes comme parmi les ignorants prenant en main un volume et constatant qu’il diffère de celui qu’il a jadis mouillé de sa salive ne vociférerait pas immédiatement contre moi en me traitant de faussaire et de sacrilège, moi qui oserais changer, ajuster, corriger les anciens livres. Cette impopularité (ce que je vais affronter) il est deux raisons qui m’en consolent, la première est que c’est toi qui m’a donné cet ordre, la seconde est que ce qui est aberrant ne saurait être vrai, chose qui est admise des plus méchantes langues. S’il faut accorder quelque foi aux manuscrits latins des Ecritures, qu’on nous dise quels sont ces exemplaires car il est autant de versions que de manuscrits.
S’il faut mettre à contribution plusieurs manuscrits, pourquoi ne pas retourner tout bonnement à l’original grec, faisant ainsi justice des mauvaises traductions, des corrections intempestives de ceux qui se croyaient savants, et des adjonctions introduites par des éditeurs ensommeillés ? Je ne parle pas de l’Ancien Testament où l’on pourrait se demander ce qu’ Aquila ou Symmaque ou Théodotien, qui tient le milieu entre les deux, ont pensé du texte. Notre traduction sera celle que les Apôtres ont reçue (Jérôme s’en tient donc à la Septante). Je parle à présent du Nouveau Testament qui a été indubitablement rédigé en grec, à l’exception de l’Apôtre Matthieu qui rédigea son Testament en Judée et en hébreu. Je laisse de côté ces versions attribuées à un Lucianus ou un Hesychius et que certains défendent avec un acharnement regrettable. Ces derniers n’avaient pas le droit de corriger ce que, à propos de l’Ancien Testament, la Septante avait mis au point. Le texte des Ecritures reçues par de nombreux peuples montre que leurs adjonctions sont autant d’erreurs.
La modeste préface que voici propose que les quatre évangiles soient rangés de la manière suivante : Matthieu, Marc, Luc et Jean. Ils sont bien le fruit d’une collation de manuscrits grecs mais ces manuscrits sont anciens. Ce qui ne diffère pas beaucoup de la version latine, nous le signifions par la lettre (b). Dans ce cas, nous nous contentons de changer ce qui a trait au sens, mais nous laissons subsister le reste sous sa forme primitive. Quant au contenu des versions, nous le répartissons en dix, ce qu’a fait Eusèbe de Césarée lequel suivait lui-même Ammonius. Que si des curieux veulent connaître des passages des Evangiles qui sont identiques (dans chaque Evangile), proches les uns des autres ou uniques, ce chiffre de dix les satisfera. En effets dans les versions latines s’est installée avec le temps l’erreur qui rend un Evangile et un autre moins formels, nous le signalons par la lettre (c). Il arrive encore que, quand le sens ne change guère d’un Evangile à l’autre, on ait calqué le texte sur celui des Evangiles qui donnent le premier cette leçon. C’est ainsi que chez nous (chez les Latins) tout s’est mélangé, que Marc répète en maints passages Luc et Matthieu, que Matthieu reproduise Jean et Marc, tandis que chaque Evangile conservait ce qui lui appartenait exclusivement. C’est pourquoi que, lorsqu’on lira la version que nous proposons, il n’y aura plus de confusion, que l’on connaîtra ce qui est semblable chez tous et que l’on rendra à chacun ce qui lui appartient.
Dans le premier cas de figure, il y a concordance entre les quatre Evangiles, Matthieu, Marc, Luc et Jean. Dans le second cas, nous ne trouvons plus que trois évangélistes, Matthieu, Marc et Luc. Dans le troisième cas, il y aura Matthieu, Luc, Jean. Dans le quatrième, Matthieu, Marc, Jean. Dans le cinquième, Matthieu et Luc. Dans le sixième, Matthieu et Marc. Dans le septième, Matthieu et Jean. Dans le huitième, Luc et Marc. Dans le neuvième, Luc et Jean. Dans le dixième, on trouvera ce qui est propre à chaque Evangile et qui n’existe pas dans les autres. Dans le cas de chacun des Evangiles, on voit le nombre (des chapitres ?) s’accroître au fur et à mesure que l’on s’éloigne de l’unité.
Le nombre (des chapitres ?) sera de couleur noire. Il en comportera un autre au minium, lequel allant jusqu’à dix, indiquera dans quel évangile on trouvera le passage en question. Lorsqu’on ouvrira son évangéliaires, et qu’on voudra savoir par exemple à quel chapitre appartient telle ou telle version on le verra tout de suite au nombre que nous avons ajouté. On se référera alors au début de l’édition où la masse des versions est consignée. Grâce au nom de la version indiquée au début de chaque Evangile, on trouvera le numéro de chaque évangéliste, avec les titres (?) différents qui appartiennent à chacun d’eux. Trouvant à côté de ce dernier, le nom des autres Evangiles.
Tu pourras ainsi consulter les numéros qui se trouvent sous la même rubrique. Dès que l’on aura consulté ces informations, on pourra recourir aux volumes de chacun des évangélistes et, tenant compte des numéros que l’on aura relevés, on pourra retrouver les passages de contenu identique ou semblable (b).
Je souhaite que tu te portes bien en Christ et aussi que tu ne m’oublies pas, bienheureux Pape.
======

13.Posté par Antoine Bastien le 30/11/2015 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@louise
Je vous remercie pour ce lien très intéressant vers la vidéo d'une conférence du chercheur Daniele Ganser.
Etant viscéralement opposé à toute forme de pouvoir de l'homme sur l'homme, il y a longtemps que je n'ai aucune illusion sur la capacité des serviteurs zélés des pouvoirs à mentir, manipuler et parfois assassiner et il y a beaucoup d'exemples historiques même très lointains qui ont prouvé les "calamités" (Rév d'Arès 22/3) dont les princes religieux et profanes sont capables. C'est encore le cas de nos jours en France.
Sur les théories du complot il y a de nombreux articles sur Internet. En France, dans l'imaginaire populaire, ce furent surtout les juifs et les francs maçons qui étaient injustement accusés en fournissant de fausses preuves comme le "protocole des sages de Sion" auquel certains se réfèrent encore de nos jours, et sur ce site, certains font souvent allusion à un complot alliant "Occident" et juifs sionistes particulièrement dirigé contre les musulmans arabes ou à un "nouvel ordre mondial", probablement en référence à un discours de Bush en 90. Or les actions de Bush et de beaucoup de ses prédécesseurs, en particulier en Amérique Latine et au Moyen Orient, ont abouti à des drames : violence, injustice, crimes, oppression, crises, donc au chaos plus qu'à un quelconque ordre. Et avec l'escalade des dépense militaires partout, les guerres se multiplient.

Ce qui est particulièrement intéressant dans la conférence de D. Ganser c'est qu'il maintient avec vigilance l'attitude de l'historien chercheur sérieux qui se fonde sur les faits prouvés et pas sur des ragots, à l'opposé des médias modernes qui relaient volontairement ou non beaucoup de mensonges ou d'erreurs.
Cette conférence que je recommande aussi est très longue et développe son concept de "guerre masquée", étayé par de nombreux exemples historiques où des mensonges ont volontairement été assénés au public pour les convaincre de l'utilité d'entrer en guerre. Parfois les préparateurs de la "guerre masquée" (unités spéciales de l'armée, agences de renseignements...) ont délibérément tué des innocents pour accuser les ennemis désignés, leur objectif étant d'influer sur une opinion publique de plus en plus réticente à la guerre. Avec le recul de l'histoire, les mensonges sont mis en pleine lumière, ce qui rend de plus en plus difficile la mise en oeuvre des "guerres masquées" qui deviennent plus complexes et cyniques.
Je pense que beaucoup de citoyens comme moi sont maintenant au courant de tous ces mensonges et crimes d'Etat (Iran, Vietnam, Cuba et Chili pour les USA, armée rouge pour l'Italie, Greenpeace pour la France...). Sur des drames plus récents comme celui du 11 septembre aux USA, les historiens ne se sont pas encore prononcés sur les organisateurs réels du massacre et les théories conspirationnistes y voient une illustration de leurs idées.
Mais la masse électorale reste encore relativement passive face à tous ces scandales avérés, perméable au matraquage médiatique et souvent chauvine (les méchants sont ailleurs mais pas chez nous).
Les pouvoirs et les médias qui les servent, le "râle à trois cent gueules" ( RA, XLV/2) ont bien "révélé leur imposture" (RA 22/12) mais il faudra beaucoup de temps au peuple pour se déconditionner et s'en libérer pacifiquement.

Je partage tout à fait la méthode de D. Ganser, sa prudence, son analyse de certains faits historiques que je connaissais pour la plupart et surtout sa conclusion que voici :
1 Il y a bien une réalité de guerre masquée mise en oeuvre par des Etats dans l'ignorance de leur peuple et avec leur argent
2 elle gêne considérablement l'établissement de la paix
3 les responsables et complices de ces actes criminels constituent une toute petite minorité, parfois psychopathe

Donc plus particulièrement à l'adresse des jeunes, il dit : ne perdez pas confiance dans l'humanité, ne soyez pas naïfs ou manipulables, faites vous votre opinion et trouvez beaucoup de force pour établir la paix.

14.Posté par Zlabilla le 30/11/2015 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ A.Bastien et Njama
Encore une fois vous etes arrogant.
Je le repete Mon Dieu est omnipotent.
Sa toute puissance n'annihile en rien le libre arbitre de chacun.
et si vous refusez le fait que Dieu connaisse le passé et le futur de chacun alors vous ne reconnaissez pas les fondamentaux de l'islam. Et donc en cela votre religion et la Mienne ne sont pas les memes.
je vous laisse la déduction du reste.

15.Posté par Antoine Bastien le 30/11/2015 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zeinab
Je salue ma sœur votre fidélité à ce dialogue mutuellement enrichissant avec les commentateurs.

La guerre est toujours une horreur et les responsabilités en sont partagées. Un mort, surtout de mort violente, est une horreur et toujours un mort de trop, un drame individuel pour le décédé et pour ses proches. Si on parle de chiffres, bien sûr, 130 morts c'est relativement peu face aux quelques 1500 personnes qui meurent chaque jour en France de diverses causes, aux centaines de milliers de civils morts en Irak et plus encore dites vous en Syrie (un million ?), mais presque rien face aux 50 millions de morts de la deuxième guerre mondiale, fruit de la rivalité franco allemande attisée depuis tant de siècles par les pouvoirs politiques et religieux. Alors désolé si je ne fais pas une comptabilité précise des morts (impossible d'ailleurs), mais il n'y a pas chez moi d'indignation sélective.

D'autre part il est compréhensible que le massacre du Bataclan touche davantage les français ou les visiteurs de Paris parce qu'ils se sentent mentalement plus proche des lieux, des personnes que des victimes des massacres au Moyen Orient. Il est choquant mais pas étonnant que les médias capitalisent sur ces peurs pour vendre leurs salades et influencer dans le sens souhaité par les pouvoirs et les profiteurs de guerre: plus d'armes, d'uniformes, de contrôle, de méfiance, de bavures, de dégâts collatéraux... Qui n'a pas entendu parler de la Palestine mais aussi des 6 millions de victimes de l'holocauste nazi, des victimes de l'holocauste arménien, du sanguinaire Staline ou de l'idéologue Mao qui se comptent par dizaines de millions ? Mais si on en reste à l'indignation émotionnelle pour tel ou tel drame, celui des palestiniens ou pour les exactions passée du Vatican, cela fera-t-il avancer la cause de la paix dont nos enfants ont tant besoin ? Quelle solution proposez-vous ?

Même si nous nous focalisons sur les souffrances vécues par les musulmans du fait de l'Occident, prenons la majorité, les musulmans asiatiques. Les indonésiens ont horriblement souffert de la colonisation hollandaise, les indiens de la partition initiée par les divisions attisées par les britanniques. Dans ces pays où je suis allé, ils ont largement tourné la page par rapport aux occidentaux et ils ne nous maudissent pas, ils construisent leur avenir avec nous. Les vietnamiens qui ont probablement le plus souffert dans la région des interminables guerres de libération, même s'ils sont dominés par une gérontocratie corrompue, ne passent pas leur temps à dénoncer l'Occident en général et la colonisation passée, un refrain trop souvent entendu dans les pays à majorité musulmane malmenés par l'empire colonial français. Alors, après avoir réfléchi aux causes des maux passés pour qu'elles ne se reproduisent pas, parlons d'avenir!

L'avenir des habitants actuels du Moyen Orient sera déterminé par eux et eux seuls, quelle que soit leur ancienneté sur ces terres, donc juifs israéliens compris. Il doivent vivre en paix ensemble et les interventions extérieures, diplomatiques et surtout guerrières, leur rendent la vie plus difficile car elles créent des divisions et des mouvements erratiques de populations. Qui peut rêver qu'il soit juste ou même possible d'expulser du Moyen Orient tous nos frères juifs qui y habitent depuis si longtemps parce que la "communauté internationale" a complètement ignoré les conséquences pour la population arabe locale de la création de l'Etat d'Israël et les expulsions qui en ont résulté? Il faut rechercher ensemble des compensations équitables pour cette erreur historique plutôt qu'attiser les ressentiments,donc parfois la haine et la "vengeance sans fin" (RA, 27/9).

Vous dites à juste titre que je suis très "absorbé" par mon travail d'apôtre de la RA, c'est parce que je souffre des maux de toute l'humanité et que leur solution est celle indiquée par Allah, le Miséricordieux : pardonner et construire la Paix. Il nous avertit particulièrement en 1977 dans la troisième théophanie sur les drames qui se préparent au Moyen Orient : "Ils appellent "Al!", l’œil voit l’œil, chacun se croit dans Mon Eau et crie : Mauvais pour mauvais!" (XXV/3). Malgré votre sensibilité que je respecte dans votre contexte, il faut faut répandre des paroles de paix pour prépare la Paix du Saint.
Pour saaid.net, j'attire votre attention sur la manière dont certains lecteurs surtout proches de victimes peuvent être ulcérés par certaines de vos expressions ("Charlie Hebdo, quelle blague", "la grande mascarade du 11 septembre"...). Et que penser d'un de vos articles précédés par des images choc, "Maudit soit-tu Netanyahou" ! Au plan spirituel, Jésus, au Nom du Saint dit "La bénédiction la malédiction que Je ne veux pas ne viennent pas" (36/11) comme il avait dit en Palestine, "ne jugez pas et vous ne serez pas jugé". Oui il faut condamner la politique criminelle de la clique au pouvoir en Israël qu'il conduit, mais sans juger l'homme. Pas plus qu'on ne doit juger Staline, Mao ou Hollande. Que savons nous de leur lucidité, de leur intentions? Pour notre "roi noir" français actuel, j'imagine que se poser en chef de guerre peut l'aider dans sa cote de popularité catastrophique et pour sa future réélection. Bien sûr, divers profiteurs de guerre le poussent dans cette impasse, et au niveau d'ignorance, d'inconséquence dans lequel stagne la classe politique française, il peut être sincèrement convaincu qu'une guerre (bombarder la Syrie, c'est la guerre, il n'a pas attendu le Bataclan pour la faire) mettra fin à ce nouveau cycle de violences et rester complètement aveugle, comme les média, aux innocentes victimes locales et aux effets pervers des guerres : la vengeance sans fin. Est-ce que le prophète de l'Islam a maudit Hind ? Non, il a pardonné malgré l'immense souffrance personnelle qu'il ressentait sans aucun doute. Et il a eu raison, spirituellement par principe et politiquement dans ce contexte parce que cela a favorisé la paix à venir qu'il a su établir sur ces peuples violents. Ne renforçons pas par nos propos le camp des faucons !

Oui, il faut dépasser vos ressentiments contre nos frères juifs ou nos frères occidentaux, les catholiques et l'évêque de Rome, ce qui n'empêche pas de lutter pour que le système qu'ils acceptent change de politique. Surtout pour l'Etat d'Israël car le Vatican a fait beaucoup de dégâts dans le passé, mais devient insignifiant et le pape a probablement beaucoup de difficultés avec sa bureaucratie vaticane. Dénoncer sans animosité et sur la base d'une analyse objective les conséquences de leurs actes passés, pourquoi pas, mais il faut proposer une solution durable, "l'alliance fraternelle" à laquelle le Saint nous appelle.
Et pour la construire, il faudra revisiter la lecture des Saints Livres et en dégager la poussière de textes ajoutés pour la Bible (ce qu'illustre la lettre bien connue de Jérôme à son pape que vous publiez), d'interprétations belliqueuses pour le Coran, pour retrouver la voie de l'amour universel, la seule qui nous fera avancer comme l'enseignait déjà le prophète Jésus citant la Bible : 'tu aimeras Dieu de tout cœur, de toute ton âme, de toute ta force et tu aimeras ton prochain comme toi même" ou comme l'enseigne le saint Qu'ran "repousse le mal par le bien". Le Bien. Pour enfin établir la paix et l'équité. C'est le fondement de l'alliance entre nous.

16.Posté par zeinab abdelaziz le 30/11/2015 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ 14 – Zlabilla,

Je viens de prendre connaissance de votre commentaire, fort mal placé, qui manque l’a b c du savoir vivre pour ne pas dire manque de politesse et de courtoisie. Je me permets d’intervenir dans la mesure où ces commentaires sont en rapport avec mon article, ce qui veut dire, en un sens, dans mon domaine.

Il n’est pas permis de blasphémer des personnes qui n’ont absolument rien fait que d’exprimer leur opinion personnelle. Vous avez dépassé les limites, une première fois, à l’égard du frère A. Bastien, et une seconde fois, à l’égard de deux frères : le même A. Bastien et njama, qui voulait, sans vous blesser, vous expliquer logiquement le point de vue de Bastien. Je commence par dire que l’insulte est l’arme du faible et elle ne porte atteinte qu’à celui ou celle qui la prolifère. Et là j’ajoute que vous vous êtes doublement dégradé/e, une fois en refusant la liberté d’expression, d’autant plus qu’aucun de ces deux frères ne vous a blessé, et une deuxième fois en vous abaissant à un niveau qui vous élimine de toute discussion intellectuelle.

Vous n’avez pas le droit de porter un jugement blasphématoire sur quelqu’un qui s’explique ou s’exprime, et vous ne pouvez imposer, ni votre point de vue ni votre religion, - quelle que soit cette religion, par force ou en manquant de respect. Si vous n’êtes pas à la hauteur de suivre une discussion dignement, éloignez-vous. Mais avant de le faire, je vous conseille de vous excuser auprès de ces deux frères que vous avez blessés.

17.Posté par Lecteur le 01/12/2015 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Antoine Bastien

Je vous remercie pour votre post raisonné, posé et surtout respectueux envers toutes les personnes et leurs croyances.

C'est justement ce type de dialogue qui a été cité et encouragé par le Coran, comme le rapelle la sourate de l'Araignée, verset-46.

Dans mon précédent post je voulais attiré votre attention sur un fait qui sépare désormais les musulmans (majorité probalement) et une majorité de non-musulmans.

Quand Zeineb que vous citez dans votre précédent post disait Charlie-Hebdo quelle blague, le 11-sept quelle mascarade, elle ne fait pas partie d'une minorité mais d'une grande majorité de personnes qui voient encore une fois dans ces actes de barbaries (qui le sont d'ailleurs) un moyen pour nuire à l'Islam et aux musulmans. Mais non comme vous l'interprétez un signe de mépris envers les victimes ou leurs familles. Ces victimes de la barbarie, ne sont pas tombées par la barbarie venant de muslumans radicalisés mais par un occident qui ne recule devant rien pour faire avancer son agenda.

Je suis un peu étonné après lecture de vos post qui témoignent par ailleurs de lucidité, de clairvoyance et de justesse d'esprit, du fait que vous semblez (sans offense bien sur) déconnecté de l'actualité géopolitique. L'utilisation de ces jeunes musulmans est devenue un scénario digne du film amateur. Passeport laissé sur la place du crime, des tours qui s'éffondre après l'impact d'avions (les lois de la physique sont largement bafouées...).

Il est temps peut être Cher Antoine, de regarder vers où va le monde, où allons nous tous car nous sommes sur la meme planète et cela pour prévenir l'avenir qui nous concerne tous.

Nous sommes appelés à manifester, rayonner, rendre Dieu visible sur terre. Cette mission apparait dans le Coran sous l’expression " khalîfa ". Coran, Verset 2/30-31 : « Lorsque Ton Seigneur confia aux anges: Je vais établir sur la terre un représentant, ils dirent: Vas-Tu y désigner quelqu’un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier ? – Il dit: En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas !.

Merci

18.Posté par Antoine Bastien le 01/12/2015 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@lecteur
Rassurez vous, à aucun moment je n’interprète les écrits de notre sœur Zeinab comme du mépris pour les victimes. C'est la grande difficulté sémantique, le même mot n'a pas le même sens et surtout ne soulève pas les mêmes émotions suivant les yeux et oreilles qui le reçoivent. Donc quand je lis ses articles, j'essaie de me mettre à sa place même si ce n'est que partiel, celle d'une dame égyptienne, une artiste de grande sensibilité qui a souffert et vu la souffrance autour d'elle causée directement ou non par des pouvoirs occidentaux hier et aujourd'hui.
Mais si ses articles sont lus par des proches de victimes, il peuvent relier ces mots, "blague" et "mascarade" à leur drame personnel et en être ulcéré. De même les lecteurs imbibés de préjugés contres les musulmans et les arabes pourront monter d'un cran dans leur agressivité en pensant ou écrivant des ripostes incendiaires.

Pour le 11 septembre, de sérieuses questions se posent sur les responsables. Je suis plutôt dans l'attitude de D. Ganser, nous n'avons pas encore de certitude solide et l’enquête historique rencontre des obstacles considérables. Mais la plupart des hommes ont une conviction inébranlable, soit que c'est uniquement Al Quaïda parce que des manipulateurs occidentaux commandités par leurs Etats ne pourraient pas provoquer un tel massacre, soit que ce sont uniquement des agents occidentaux cherchant un prétexte pour monter d'un cran dans la violence contre les musulmans arabes. Et ces convictions fondées sur des hypothèses improuvées aboutissent à un dialogue de sourds. Pendant longtemps le français moyen était sûr qu'un tribunal ne pouvait pas se tromper en désignant un coupable, et on a constaté que les erreurs judiciaires abondent et ont ruiné des vies, et pourtant les juges subissent beaucoup moins de pression que les politiciens et les médias.
Donc je n'affirme rien sur ces événements récents, d'autant moins que je n'ai que des informations très partielles. Vous avez raison de dire que je suis en partie déconnecté de l'actualité géopolitique car il y a trop d'informations à chaud dans tous les sens pour mon vieux cerveau, je dois être très sélectif, et je suis heureux d'avoir découvert ce site, alter info que je remercie à nouveau pour leur travail parce qu'il me permet d'avoir des informations et des points de vue que je ne trouve pas ailleurs, comme c'est le cas pour Courrier International qui nous sort du jus médiatique français. Et j'irai voir le film Taj Mahal qui relate parait-il avec assez d'objectivité ce qui s'est passé lors des attentats de Bombay de 2008 (très similaires à ceux de Paris 2015) et comment les rescapés l'ont vécu. Je ne crois pas pour ces attentats que la piste de commanditaires occidentaux ait été évoquée, je pense très vraisemblable que les services spéciaux pakistanais en soient directement ou non responsables en encourageant ceux qui haïssent l'Inde et ce serait alors une synergie toxique entre eux et des individus fanatisés ou psychopathes.

Pour revenir à la sémantique de notre sœur Zeinab, le mot mascarade est objectivement approprié car les violents, agents de guerre masquée ou ignorants fanatiques, mettent un masque réel ou virtuel, d'où l'expression " faux drapeau" utilisée parfois sur ce site." Mascarade" fait écho à la Colère du Père face aux pouvoirs : "Je ne Me suis pas donné de masque, je n'ai pas établi un rang de prince devant Moi pour Me cacher la Face, qu'ils siègent au levant ou au couchant, les prince du culte couronnés et leurs docteurs serviles, qui méditent avec art Ma Parole pour Y trouver des lois qui assurent leurs trônes et leurs chaires, à Jérusalem, à Rome, à Athènes, au delà des mers...". (RA 3/4)
Je suis donc entièrement d'accord avec vous, mon frère lecteur, il faut regarder où va le monde. Et donc agir pour le détourner de l'impasse du "péché des péchés" (RA 38/2) vers lequel il se dirige, la dé-spiritualisation de l'humanité et c'est à nous les humains de le faire avec l'aide du Clément et Miséricordieux, du Saint.
Pour nos enfants et leurs enfants, sereinement, fermement, patiemment :"Quatre générations ne suffiront pas" (RA 24/2).

19.Posté par BAB le 01/12/2015 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout d'abord je vous remercie pour ce forum très intéressant.

Maintenant j'aimerais avoir vos réponses à la question suivante ; .

Dieu c'est quoi ?

Dieu c'est qui ?

Par avance je vous en remercie.

20.Posté par Antoine Bastien le 01/12/2015 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zlabilla
Je respecte votre opinion, une idée culturelle de Dieu assez répandue, la liberté d'expression est essentielle.
Je ne me sens pas blessé si vous me trouvez arrogant, c'est votre impression subjective.
Quand vous dites que "je ne respecte pas les fondamentaux de l'Islam", vous parlez de votre Islam à vous, nous ne donnons pas le même sens à ce mot. Il n'y a qu'un Créateur, qu'un prophète Mouhamad, qu'un prophète Jésus, mais les hommes les voient à leur manière et sont très divisés sur la compréhension de ce que doivent faire ceux qui souhaitent les suivre.
Le Qu'ran dit à propos des bédouins, "vous êtes des musulmans, mais pas des croyants", réfléchissez à cela. Même si je pense être croyant, Allah seul sait et si j'affirme que je suis musulman, c'est au sens que je donne à ce mot : fidèle à Allah et à Ses messagers, donc à l'esprit du Qu'ran comme de l’Évangile. Les interprétations nous séparent.
Soyez une femme ou un homme pieux, suivant sans vous en écarter la Voie Droite, vous serez meilleur(e) que moi.
Par contre quand vous dites "je vous laisse la déduction du reste", ayez conscience que cela peut signifier pour vous ou d'autres qu'ayant fait ma cha'ada, je suis devenu un apostat en lisant le Qu'ran différemment d'une tradition assez répandue. Dans certains pays, cela peut valoir une condamnation officielle à mort et dans d'autres une fatwa de mort...
Je remercie de tout cœur notre sœur Zeinab pour avoir pris ma défense dans son post et je tenais à vous dire cela.
Salam aleikoum

21.Posté par Antoine Bastien le 01/12/2015 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zeinab
Je reviens à votre article, c'est le cadre normal d'un commentaire et aimerais partager mes impressions des photos que vous avez choisies, certainement avec soin.

Celle du milieu, en bleu blanc rouge, évoque pour moi cette culture du drapeau et du patriotisme qui me hérisse. Les drapeaux sont comme des chiffons rouges agités devant des taureaux pour qu'ils chargent, cornes en tête, pour encorner tout ce qui est en face. Ils ont causé tellement de morts, de guerres, que je les vomis quelle que soit leur couleur. En refusant de me lever pour un drapeau ou un hymne et a fortiori de le chanter, je ne me suis pas fait que des amis. Résistance !
Les deux autres photos sont fascinantes. Enfants palestiniens dites vous, je veux bien le croire et je ne soupçonne pas a priori de photomontage, à votre insu ou non.
Sur celui de gauche, je vois le contraste entre le haut du visage angélique de cet enfant qui pourrait dormir et le bas du visage marqué par le sang et la mort. C'est pour moi une illustration de la merveille de la vie que nous apportent les jeunes sur toute la planète et que nous détruisons psychologiquement et parfois physiquement par nos horreurs d'adultes. Honte à nous ! Qu'Allah accueille cet innocent sur Ses Hauteurs Saintes !
Sur celui de droite, je ne l'avais pas vu comme un enfant : corps mutilé, méconnaissable, il me fait symboliquement penser à toute l'humanité qui s'est rabougrie en s'éloignant de son Créateur et de l'Eden, qui s'est mutilée spirituellement en se divisant, en introduisant le mensonge, la jalousie et le meurtre dès la deuxième génération (Caïn). Il faudra attendre le Jour de la Résurrection pour que nous retrouvions enfin notre vraie dimension spirituelle donc psychique et physique. Qu'Allah accueille aussi cet enfant !

Ces vies perdues auraient peut-être permis à ces enfants de devenir des adultes exceptionnels et précieux pour toute l'humanité, c'est donc nous même que nous mutilons en répandant cette violence aveugle.
Heureusement pour eux, nous croyons, nous savons que la mort physique n'est pas une fin et que ces jeunes continuent leur vie ailleurs et jusqu'au Jour dans des mondes spirituels dont nous ne savons pas grand chose. Ils ont peut-être échappé à d'autres souffrances plus terribles qu'une mort brutale, qui sait ?
Au delà de l'émotion à sensibilité variable que les visiteurs du site éprouveront, ces images font réfléchir chacun à sa manière, merci à notre sœur Zeinab pour ce choix guidé par dans son œil artistique et sa compassion spirituelle.

22.Posté par BAB le 02/12/2015 00:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ZEINAB ABDELAZIZ

Je viens de relire votre article et je peux vous dire que les crimes contre toute l'humanité des O.OO1% sont encore bien pires que tout ce que vous pouvez imaginer et que vous décrivez.
C'est une cabale véritablement satanique qui manipule et qui divise tous les humains en les dressant les uns contre les autres et qui leur fait perdre la raison.

23.Posté par zeinab abdelaziz le 03/12/2015 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 21 – Antoine Bastien,

Oui, les photos sont toujours choisies avec soin pour exprimer une chose déterminée, bien qu’elles prêtent d’habitude à plus d’un sens, selon l’état d’âme de celui qui les perçoit. En ce qui concerne mon choix : bien qu’elles soient trois photos, c’est deux groupes, deux modes d’expressions, la majorité (les deux enfants) représente le mode le plus courant. J’ai voulu montrer l’incommensurable écart entre les deux modes de célébrations de la Mort, en référence à des évènements vécus. L’attaque du 13 novembre et les attaques d’Israël contre les Palestiniens. D’un côté, le faste, le chic, la folle exubérance qui plonge dans l’artificiel, en nous matraquant chaque jour de l’attaque ; de l’autre : l’atrocité de la haine, de la destruction, de la négligence qui dépasse l’absurde et la répulsion. Les deux modes résultent d’une même société excessivement disparate.

Le drapeau est un symbole qui représente un pays déterminé, ici c’est la France. D’après le premier paragraphe : votre réaction à l’égard de ce symbole est mal exprimée : on ne vomit pas son pays. Si la France fait un mauvais usage de son symbole, de ce qui la représente dans son ensemble, foncez contre ce mauvais usage et non contre l’abstraction d’un sens.

En ce qui concerne « les mondes spirituels », au fond c’est un monde spirituel à plusieurs niveaux : On connaît actuellement pas mal de choses, ce n’est plus l’incognito d’autrefois, et les références ne manquent point.

Bonne journée

24.Posté par Antoine Bastien le 03/12/2015 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zeinab
Je trouve étrange votre expression “célébration de la Mort”, je n'avais pas vu cela sur les photos. En première lecture, je pensais même à des victimes des bombes françaises.
Pour mon post, je pensais avoir été clair, ce sont les drapeaux de toutes les nations qui m'indisposent, pas uniquement le bleu blanc rouge français car je les associe aux champs de bataille où ils ont été si souvent agités pour rameuter les troupes et continuer le carnage. De même ce chant patriotique français qui appelle des flots de “sang impur” est une horreur. Par contre la devise me convient, surtout la fraternité car la liberté a toujours été très relative et l'égalité impossible. Mais je préfère l'américaine, “in God we trust”.
Ma patrie, ce n'est pas la France, c'est la planète terre et mon pays au sens large, c'est là où Allah pourra me conduire en fonction de l'état de mon âme, avant et après le Jour.
Mais je dois donner une réponse personnelle à BAB et sa question fondamentale : Dieu c'est quoi ? Dieu c'est qui ?

@BAB
Pour un musulman -et Zeinab peut rectifier mon expression-, Allah est Un, le Créateur de tous les mondes (le Qu'ran le rappelle avec insistance), Il est au dessus de tout ce qu'on peut décrire (même si des musulmans égrènent 99 noms ou attributs de Dieu sur leur chapelet). C'est Lui qui a envoyé les prophètes d'Adam à Mouhamad pour le musulman traditionnel, Lui qui parle dans le noble Qu'ran. Pour moi la continuité prophétique inclut aussi Mikal, le prophète de la Révélation d'Arès. C'est assez simple conceptuellement.
Pour nos frères “chrétiens”, cela se complique avec tous ces dogmes, la trinité, l'incarnation, le sacrifice rédempteur, les clergés, les cultes, j'ai souvent l'impression quand je fais référence à Dieu, que c'est une catégorie mentale vide dans leur esprit. C'est très différent avec les musulmans dont le regard brille quand on parle de Lui.
Pour nos frères juifs, Yahweh est avant tout le Dieu de Son peuple Israël (j'en profite pour préciser à notre sœur Zeinab que si la nation d'Israël était bien préparée à recevoir l’Évangile, plus que les païens, cela ne fait pas d'eux une nation supérieure, voire “seigneur et maître” pour reprendre son expression).
Dans la Révélation d'Arès, “J'ai, Je suis” est “l’Étalé”, “Seul hors du temps”.
J'imagine que tout cela est assez banal et ne répond pas à votre difficile question car Mikal, l'homme sur cette planète qui est peut-être le seul de cette génération à avoir eu un contact direct, physique avec Dieu par théophanie comme Moïse, dit : “avant, dans ma religion, je croyais savoir qui était Dieu,maintenant c'est beaucoup moins évident”.

Alors pour les agnostiques réfléchis, prenons d'abord le point de vue logique, Dieu n'est qu'une hypothèse.
Je la relie à deux questions.
La première, Qui a créé les mondes que nous connaissons, Qui permet l'extraordinaire équilibre de l'univers, de la planète Terre, de notre organisme ? Après moult observations et réflexions, j'en conclus que l'hypothèse que tout cela est du au hasard est faible et que celle de Dieu est nettement plus probable. Et comme le dit le Qu'ran, il ne peut y avoir plusieurs dieux créateurs en concurrence.
La deuxième, comment expliquer logiquement les faits prophétiques historiques ? Plus de mille ans plus tard, l'histoire de Moïse, Jésus ou Mouhamad continue à passionner, fasciner des milliards d'hommes. Avant d'être prophète tard dans leur vie, ils étaient inconnus, ignorés sauf de leurs proches, au milieu d'un peuple insignifiant en contraste avec les immenses empires et les prestigieux rois qui les entouraient. L'itinéraire des génies, scientifiques, artistiques est assez compréhensible, mais les prophètes surgissent de nulle part et leur enseignement se rejoint quel que soit le lieu et l'époque. Il vient à l'évidence d'ailleurs que de leur mental.

Il y a aussi l'enseignement subtil de Bouddha;
Il dit : “la question de savoir si Dieu existe ou n'existe pas ne tend pas à édification, vous en discutez en vain depuis des millénaires (la culture brahmane aimait les abstractions sophistiquées). Ce qui tend à édification, c'est la pratique du Noble Sentier (l'équivalent de la Voie Droite du Qu'ran), suivez le et vous trouverez la réponse à vos questions”. Mais il a dit aussi “Il existe, ô moines, un Non Né, Non Devenu, Non Créé, Non Composé, s'Il n'existait pas, il n'y aurait pas moyen de sortir du né, devenu, créé, composé. Il existe mais sur ce sujet le Bouddha gardera un noble silence”.
Cet enseignement diffère de celui des prophètes qui viennent avec un Message explicite de Dieu, je tiens cependant Bouddha pour un envoyé du Créateur car il a insisté sur le fait que son enseignement, le Dharma ne venait pas de lui, qu'il avait toujours existé et qu'il y accéda lors de son illumination, sous l'arbre Bo, après une longue recherche personnelle sans réponse satisfaisante. Et la Voie est sur le Fond la même.

La plupart des êtres humains héritent d'une foi culturelle liée au hasard de leur naissance, ils la garderont jusqu'à leur mort, souvent sans trop se poser de questions. Sont-ils vraiment croyants pour ceux qui se décrivent comme tels et exemplaires dans leur vie ? Souvent très peu. Ont-ils une expérience intime de la relation avec leur Créateur ? On peut en douter, ils ne donnent pas envie. Alors on comprend que l'athéisme et l'agnosticisme se développent partout et soient devenus la référence majoritaire en France comme en Chine.
J'ai été agnostique une dizaine d'année avant de m'ouvrir à la Présence de Dieu, j'ai du passer par cette démarche réfléchie que je viens de décrire, analyse logique et Dharma.
Ma modeste réponse est donc : Dieu est personnel, Il correspond à la question qui et pas quoi, Il est la Vie que je ressens en permanence au plus profond de moi, aussi inexprimable que l'amour que l'on porte à son conjoint et à ses enfants. Mais cet Amour est Absolu et Permanent alors que notre conjoint est toujours libre de nous quitter. Allah demeure plus près de moi que ma veine jugulaire (Qur'an), discret si nous le voulons ainsi ou Lumière éblouissante si nous L'acceptons.
Ses prophètes m'aident à mieux comprendre la direction à prendre et je me rapproche de Lui par la pratique du Bien qu'ils enseignent.
Donc une compréhension dynamique et non statique, dépassant l'intellect sans renier la réflexion, au contraire. La Vie !

25.Posté par BAB le 04/12/2015 01:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Antoine Bastien

Je vous remercie vivement pour votre réponse longue et intéressante.
Je suis d’accord avec vous à 90% sur votre définition de Dieu, être unique et éternel, toujours le même, incompréhensible et inexprimable, tout puissant et créateur de toutes choses visibles et invisibles, qui du néant nous a amenés à être.
Cependant je ne peux adhérer à votre vision des Chrétiens, car, voyiez-vous, je suis moi-même Chrétien Orthodoxe, croyant et pratiquant.
Ceci dit je me sens proche de vous et je partage votre façon de voir les choses et j’estime qu’on aurait tout intérêt à mettre en avant ce qui nous unit plutôt que ce qui nous désunit.
Vous avez aussi évoqué les Juifs mais il s’agit d’une ethnie et non pas d’une religion.
Leur religion est le Judaïsme dans ses diverses formes assez différentes les unes des autres.
Ceux qui se réfèrent à la Thora sont sans doute assez proches de nous mais ceux qui se réfèrent qu’au Talmud sont souvent sataniques.
Quoi qu’il et soit Dieu a d’abord parlé à Abraham, ancêtre des Juifs et des Arabes.

26.Posté par Antoine Bastien le 05/12/2015 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@BAB
Vous avez raison, je suis probablement injuste avec les chrétiens. Je faisais référence à ceux que je croise lors de ma mission apostolique pour la Révélation d'Arès et à qui je parle de Dieu sur la place publique, en Aquitaine, et je ressens à tort ou à raison que leur vie spirituelle et surtout leur rapport à Dieu a souvent été comme siphonné par le matérialisme et l'individualisme ambiant, particulièrement fort en France et surtout en Aquitaine. En d'autres lieux, on rencontre heureusement beaucoup de chrétiens fervents, par exemple aux USA ou aux Philippines, mais ils sont piégés dans leur tradition religieuse et il est très difficile de leur parler de prophétisme, de Mouhamad et a fortiori de Mikal.

Que les juifs soient une ethnie ne fait pas l'unanimité. Génétiquement, les diverses analyses faites ne prouvent pas d'ancestralité commune, au contraire. Au niveau de leurs cultures elles sont très variées, pour la langue, beaucoup ne parlent pas hébreu et pour la religion, beaucoup ne sont pas croyants. Mais ils restent souvent attachés à diverses traditions, en particulier les fêtes juives. Le terme juif lui même est difficile et contesté, leur “judaïté' est souvent utilisée contre eux par ceux qui ne les aiment pas, que ce soit par conflit politique ou jalousie économique. Mais je ne connais pas bien le sujet, je les aime comme des frères humains tels qu'ils sont.

Par contre, je vous prie mon frère de ne pas dire que “ceux qui ne se réfèrent qu'au Talmud sont souvent sataniques”, il ne faut pas se traiter mutuellement de suppôts ou de victimes de Satan. Ils sont simplement dans la confusion entre la Parole et les écrits d'hommes, surtout des théologiens.
Voici ce que nous dit la Parole renouvelée en français à Arès : “Tu n'écarteras aucun de Mes Livres, mais tu écarteras les livres d'hommes, ceux de Pierre, de Paul, d'at-Tabari et des rabbins car dans Ma Parole réside la seule piété” (RA, 35/12). Elle est très sévère à l'égard des “docteurs” de toutes sortes, théologiens ou idéologues profanes : “Bannis les docteurs dont l'ignorance m'est un dégoût, qui emplissent de vent les têtes faibles de Mon Peuple!(RA, 22/4), avertissement répété et renforcé en 32/6 à 7 : “il est vain de discourir sur Mes Œuvres, impie d'entendre les docteurs qui bavardent(...) ils sont le mensonge du mensonge”.
Les fidèles comme les prêcheurs sont avertis, les apôtres relaient l'avertissement mais ne jugent pas ou n'accusent pas de satanisme.

27.Posté par BAB le 06/12/2015 02:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Certes ce n'est pas à nous de juger autrui et seul Dieu peut le faire car seul Dieu connait l'âme de chacun.

Néanmoins je ne crois pas que "tout le monde est bon et que tout le monde est gentil".
Bien au contraire je crois qu'il existe sur terre des gens vraiment sataniques, c'est à dire des gens qui rejettent Dieu et se soumettent au Démon et que ces gens sont très dangereux car ils savent très bien profiter de la naïveté des autres.
Ceci dit je suis d'accord avec vous que les théologiens ont plutôt tendance à diviser les hommes qu'à les unir.

C'est qui Mikal. et la Révélation d' Arès ? Pouvez vous m'éclairer ? J'ignore complètement de quoi il s'agit.

.

28.Posté par zeinab abdelaziz le 06/12/2015 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 27 - Bab

Bonjour Bab,

Frère Bastien, avec tout mon respect, et comme il vous le dit là-haut, fait une « mission apostolique pour la Révélation d'Arès », donc tout jugement qu’il porte sera pro. Si vous voulez vous faire une idée, ensuite à vous de juger, vous avez sur ce site trois articles : « La Révélation d’Arès », « La Révélation d'Arès, suite », et « La Révélation d'Arès, fin ».

Vous pouvez les consulter, avec tous les commentaires qu’ils ont suscités, c’est un autre point de vue.
Bonne lecture.

29.Posté par Antoine Bastien le 06/12/2015 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@BAB
Je cite assez souvent la Révélation d'Arès comme le Qu'ran et la Bible par ce que je pense -à tort ou à raison- que la Source de ces Livres est la même, une Révélation du Créateur. L'avantage de la Révélation d'Arès est qu'elle a été révélée en français, donc pas de problèmes de traduction, et mise par écrit et imprimée sous le contrôle direct de son témoin, donc pas de manipulations ultérieures du texte sauf à postuler la malhonnêteté du témoin. Mikal est le nom que lui donne Dieu dans les théophanies de 1977, assez proches de celles vécues par Moïse. A l'état civil, il s'appelle Michel Potay et était dignitaire orthodoxe avant de voir toutes ses convictions balayées en 1974 d'un geste royal par le Ressuscité, le charpentier de Nazareth.
Vous pouvez la consulter sur le site http://michelpotay.info/ ou la trouver en librairies. Notez également le blog du témoin (http://www.freesoulblog.net/ ) ouvert aux commentateurs bienveillants ou hostiles.
Le Message est occulté par la censure du silence car elle dérange toutes les institutions et traditions en place, il en a toujours été ainsi pour les prophètes.

30.Posté par BAB le 06/12/2015 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zeinab abdelaziz

Vous venez de m'informer de choses extraordinaires et à vrai dire incroyables.

Pouvez- vous me donner les liens des articles sur « La Révélation d’Arès »,

Par avance Merci

31.Posté par Antoine Bastien le 06/12/2015 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@BAB
Je réponds pour Zeinab Abdelaziz au cas où elle serait occupée ailleurs.
Elle a écrit sur ce site trois articles spécifiques sur la Révélation d'Arès que vous trouverez dans la rubrique religions et croyances, le lien vers le dernier est : http://www.alterinfo.net/LA-REVELATION-D-ARES-fin_a118045.html
Il y a eu aussi un article sur le sujet intéressant de la traduction dans la rubrique tribune libre : http://www.alterinfo.net/PROBLEMES-DE-TRADUCTION_a117627.html
C'est dans le cadre de ces articles que nous avons échangé de manière approfondie dans le respect mutuel de nos différences d'analyse et de conviction sur la RA et la fraternité qui devrait être la norme entre croyants.
Au delà de l'opinion que vous pourrez vous faire personnellement sur la véracité de la Révélation d'Arès et ses conséquences, elle pose aussi le problème du pont à faire entre nos frères chrétiens et musulmans qui est plus que jamais d'actualité (l'entrée 158 du blog du témoin est centrée sur ce sujet).
Je vous souhaite une bonne soirée

32.Posté par zeinab abdelaziz le 06/12/2015 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB – 30

Ci-suit les liens des trois articles, mais il faudra les activer, car en les soumettant ils passent comme texte ordinaire, faites du copié collé, et bonne lecture.

A propos, ce ne sont pas des textes à surfer, si jamais vous voulez saisir un peu ce qui se passe.
Bonne soirée !

http://www.alterinfo.net/LA-REVELATION-d-ARES_a116927.html

http://www.alterinfo.net/LA-REVELATION-D-ARES-suite_a117533.html

http://www.alterinfo.net/LA-REVELATION-D-ARES-fin_a118045.html

P.S. mon site n'est pas terminé encore, mais sur Alterinfo vous avez une cinquantaine d'article en français

33.Posté par BAB le 07/12/2015 00:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci de vos réponses.

J'aurais aimé pouvoir lire le texte proprement dit de la Révélation écrit par Michel Potay lui- même.

Peut-on trouver ce texte sur Internet?

Il va falloir me laisser du temps pour étudier tout cela. Ce n'est pas simple quand on veut approfondir.

34.Posté par Antoine Bastien le 07/12/2015 08:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@BAB
Comme indiqué dans mon post 29, vous pouvez y accéder par le site michelpotay.info, l'onglet révélation d'Arès en ligne est le lien http://michelpotay.info/RevelationdAres2009-menu.html.
Notez que si le témoin est sincère et lucide, ce qui me parait évident, c'est un texte révélé qu'il transmet, ce n'est pas lui qui l'a écrit pas plus que ce n'est Mouhamad qui a écrit le Qu'ran contrairement à ce que beaucoup d'analystes "chrétiens" veulent nous faire croire.
Dans le cas des prophètes, il y a une rupture brutale entre la pensée de ces hommes avant la Révélation et le Livre qu'ils apportent au monde qu'ils auraient été absolument incapables d'écrire eux-même.
Bonne lecture, et que cela vous aide à construire un pont solide entre l'univers mental des chrétiens et celui des musulmans. La Paix du Saint est urgente est commence par le Pardon absolu des deux côtés.

35.Posté par Zlabilla le 07/12/2015 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@-16

Bonjour.
Je n'ai insulté ni blasphémé rien ni personne, et je n'ai à aucun moment refusé la liberté d'expression.
il est vrai que je n'ai pas l'habitude de prendre des gants mais mon message était correct.
effectivement je n'ai pas la prétention de tenir des "discussions intellectuelles" de hautes volées, mais peu importe je n'ai pas l'habitude d'être complaisant envers les gens qui se servent de ma religion (en bien ou en mal) pour leur propres intérêts.
la "ra" se sert de la flatterie pour mieux amadouer les musulmans et ainsi essaie de nous égarer. elle se fait sa propre publicité à notre détriment.
D’ailleurs n’en avez-vous pas vous-même fait la publicité(…dénonciation ?) au travers de 3 articles ?
Je suis sûr que certains n’en avaient jamais entendu parler avant que vous n’y consacriez ces quelques lignes.
Le prophète Mohammed (psl) était le sceau des prophètes donc ce « mikal » n’est pour moi pas un prophète et la révélation s’est arrêté avec le dernier des prophètes et la religion a été parachevée avec lui. Donc point de validité de la "ra".
Ce que je veux exprimer ici c’est le fait que A. BASTIEN essaie d’introduire l’idée (et que Dieu me pardonne si je me trompe)
que Dieu (et il est loin et au-dessus de tout cela) ne peut anticiper les conséquences et qu’il peut se tromper.
je vais développer l’idée cachée :
S’ il peut se tromper, alors il a pu se tromper sur le fait que finalement la révélation n’était pas finie et qu’il y’ ait besoin d’un autre prophète finalement.
L’Islam serait donc à l’instar des 2 autres religions monothéistes reléguée au statut d’incomplète ou falsifiée.
Et c’est bien pour cela que j’ai insisté sur le fait que DIEU connait les conséquences de chaque cause et donc sait tout.
Ne soyons pas complaisant avec les gens qui nous veulent du mal.
Et ceci sera ma dernière intervention à ce sujet.
Je ne veux plus polluer cet article.


36.Posté par njama le 07/12/2015 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB
Je rebondis sur les dernières phrases d'Antoine Bastien "et que cela vous aide à construire un pont solide entre l'univers mental des chrétiens et celui des musulmans".

La révélation d'Arès peut aider dans ce sens, de l'univers mental des chrétiens vers celui des musulmans. Ce pont existait par de nombreux versets du Coran concernant les Gens du Livre, et a existé, en Orient comme en Andalousie, au moins à certaines époques ..., il est inscrit dans le fond spirituel de l'Islam, il lui est consubstantiel, donc si cette révélation ouvre une brèche, c'est surtout il me semble dans le mental religieux de l'occident qui a de tous temps ostracisé l'islam, jusqu'à aujourd'hui, une des dernières estocades très regrettable et malveillante étant le Discours de Ratisbonne du pape Benoît XVI.

La première partie dite Évangile concerne essentiellement "l'aire de l'occident" (verset 5/06), autant les croyants que ceux, devenus agnostiques ou athées, désabusés ou scandalisés de la religion, et dans ce premier texte, la parole du Nazaréen "s'entremêle" étroitement avec Celle du Verbe (de Dieu), le contexte aidant clairement et facilement à distinguer l'une de l'autre. Il est par exemple évident que le "Père de l'Univers" (12/4- page 40 en ligne), rectification du "Notre Père" donné aux apôtres et déformé par les siècles, ne peut qu'être que une parole de Jésus, celle donnée de son temps terrestre - au moins dans son sens puisqu'il s'exprimait en araméen -, et pas le Verbe de Dieu.
Cette Prière s'en distingue par son style résolument "actif", le "POUR QUE NOUS FASSIONS TA VOLONTÉ, POUR QUE NOUS ..., POUR QUE NOUS ... ", faire, pardonner, résister,... en contraste de la passivité, ou du fatalisme de la prière transmise au long des siècles, QUE TON RÈGNE VIENNE, QUE TA VOLONTÉ SOIT FAITE ...". Avant de compter sur Dieu et que cela tombe du Ciel, l'homme doit compter sur lui-même, sur l'homme, sur le frère . D'une manière très générale, je dirais que la révélation d'Arès opère une métanoïa (un retournement) spirituel en remettant les bœufs devant la charrue, en replaçant les actes avant la foi, et de là, les différents dogmatiques entre les uns et les autres sont au final de très peu d'importance dans la vie pratique, pour la pratique du Bien ... qui forge l'âme. Tout cela suppose bien sûr une mutation progressive, une métamorphose qui prendra un certain temps car l'héritage religieux et culturel est lourd et sera lent à réformer ... C'est une œuvre de patience, d'échanges fraternels, et d'un autre côté, comme il est entrain de se détricoter à vitesse grand V (désertification des églises, effondrements des vocations, pertes de repères du à la mondialisation ...), cette révélation d'Arès déboule dans cette Bérézina religieuse en apportant un habit neuf (verset 1/01) - par analogie drap neuf, outres neuves Mt 9/16-17- pour redonner cohésion spirituelle à un ensemble éclaté, éparpillé, éculé comme une vieille chaussure, et en voie de désagrégation spirituelle avancée.

@ Antoine Bastien
"La Paix du Saint est urgente est commence par le Pardon absolu des deux côtés. "

N'y a-t-il pas une forme de contradiction dans cette proposition ? que nous cultivions chacun une prédisposition d'esprit à pardonner est une chose, et une très bonne chose, néanmoins quant à se substituer à ceux qui sont victimes en est une toute autre. C'est bien trop simplet et très niais de dire à une victime "Pardonne ..." ou faut pardonner et ça ira mieux, c'est d'ailleurs mot pour mot ce que dit le catéchisme de l'Église.
En raisonnant à la manière du Verbe (imiter Dieu, mettre ses pas dans Ses Pas) "Je ne pardonne pas les péchés ; Mon Salut n’est pas au bout du pardon, mais au bout de la pénitence. Je ne pardonne pas le pécheur ; Ma Volonté est qu’il cesse d’être pécheur", la question n'est pas tellement de pardonner il me semble, le pardon venant au bout de la pénitence, du changement. Si le voleur ne vole plus, si le menteur ne ment plus etc ... le pardon efface la peine, l'offense.
Un cas d'école, vous croyez sincèrement que les Palestiniens oublieraient facilement qu'ils ont été spoliés, massacrés, expulsés de chez eux ? et qu'ils pardonneraient à leurs spoliateurs, tortionnaires, exploiteurs ... ? Ne doivent-ils pas résister ? ce n'est pas une question de fierté mal placée. Par contre si Israël leur donnait les mêmes droits de citoyens sans les discriminer, s'engageait à réparer un peu à la fois les préjudices qui pourraient l'être (car on ne fait pas revenir les morts, ni revivre des villages rasés), s'engageait vraiment résolument dans la voie de la justice, de la paix, de l'équité, à offrir un horizon de ciel bleu à sa jeunesse israélienne et palestinienne ... alors là, oui, l'oubli viendrait un peu à la fois effacer les douleurs, les ressentiments, le passé sombre, et le pardon arriverait comme un printemps ... mais si rien ne change, à quoi bon pardonner ? Ce serait rendre un mauvais service que de laisser bonne conscience à Israël qui n'attend que ça pour se laver de ses fautes. Ce qui n'arrêterait pas d'ailleurs ses mauvais penchants colonisateurs du reste.

Le pardon est un mécanisme complexe et subtil, au cas par cas, je pense qu'il appartient en premier lieu à celui (ceux) qui a (ont) subi le préjudice, le "Mal" et que personne ne peut se mettre à leur place. Il n'y a pas je crois de prêt-à-porter en matière de pardon, mais que du cousu main, du sur mesure.
On peut pardonner seul, que de son côté, c'est possible, comme on a tout à fait la possibilité de ne pas pardonner, mais la plupart du temps le pardon naît du ou d'un changement, ... être pardonné, ça se mérite aussi. La généralisation comme l'absoluité du pardon ne me paraissent pas du tout pertinentes d'un point de vue éducatif.

37.Posté par Antoine Bastien le 07/12/2015 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zlabilla
Non, je n'ai jamais dit que Dieu peut se tromper. Il décide souverainement de garder sa liberté à l'homme.
Nous ne donnons pas le même sens au mot religion et aucune autorité sur terre n'est légitime pour me dénier mon affirmation de foi, cette cha'ada que nous partageons. Je ne nie pas la votre.
@njama
1 Il ne faut pas confondre le Pardon d'Allah et le pardon des hommes entre eux. Nous ne pouvons que tendre par nos efforts vers le pardon absolu, le Pardon
2 Le pardon n'empêche pas la résistance : le prophète Mouhamad, dans les circonstances historiques qu'il affrontait, a choisi la résistance armée. Il est "le plus sage des Messagers", donc Dieu ne lui fait pas reproche de ce choix. Je ne crois pas que ce soit le bon choix au Moyen Orient dans les circonstances actuelles, mais ce n'est que mon avis, je ne suis pas sur place et vous non plus. En tout cas, nous européens n'avons de leçons à donner ni aux israéliens juifs, ni aux israéliens arabes (qu'on entend très peu), ni aux palestiniens arabes, ni aux locaux chrétiens ou aux autres. Je ne peux que leur rappeler la Parole, à eux de L'accomplir.
3 Quand les occidentaux se mêlent de cela, ils compliquent tout. Donc l'action prioritaire pour nous est de travailler d'abord à changer la mentalité publique en Occident, là où nous cohabitons avec des européens de "souche", des musulmans et des juifs, c'est ce je fais dans mon apostolat. Mais ici le choc en retour de la violence au Moyen Orient à laquelle nos politiciens et militaires ont contribué nous complique aussi ce changement car nous constatons de plus en plus un repli identitaire chez les français traditionalistes au lieu d'un accueil fraternel des réfugiés, une grande difficulté pour les israéliens dits "de gauche", les pacifiques et de fortes tensions entre jeunes de cultures différentes.

38.Posté par BAB le 07/12/2015 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Njama 36

Merci beaucoup Njama pour votre long commentaire et pour tout votre intérêt.
Mais voyiez-vous tout cela est pour moi bien compliqué et me dépasse un peu.
Car je n’ai pas lu le Coran ni la Révélation d’Alès.
Me basant sur ce que j’ai pu lire sur ce site personnellement je n’accorde plus
aucune crédibilité à la Révélation d’Alès et je crois que Michel Potay n’est pas un vrai prophète.
Cependant il reste le problème de la bonne entente entre communautés Musulmanes et Chrétiennes qui ont le même intérêt politique face aux tenants d’un mondialisme matérialiste et athée.
C’est donc important si la RA peut faciliter les choses en ce sens, mais je doute que cela puisse avoir beaucoup d’impact car le « fond culturel » en Occident est surtout donné par la TV et les grands médias aux ordres du pouvoir corrompu en place. .
Par contre ce qui est important, qu’on soit Chrétien ou Musulman, est de se rendre compte que le Dieu nous a donné une conscience, avec la connaissance de ce qui est bien et de ce qui est mal et l’intuition qu’on doit faire le bien et rejeter le mal. On peut en conclure que le mieux c’est de montrer soi-même le bon exemple..
Ainsi l’Abbé Pierre, qui passa sa vie à reloger les SDF, était très respecté par les musulmans de son entourage.
Moi-même, je verse régulièrement pour venir en aide à une veuve Palestinienne musulmane ayant des enfants à charge, sans connaître le Coran ni la RA, simplement parce que ma conscience me dicte que c’est ce qu’il faut faire.
C’est Dieu qui ma donné une conscience et non pas les textes (mais néanmoins les textes peuvent aider)
Cependant j’apprécie beaucoup vos commentaires très intéressants sur la RA pour ma culture générale et je vais lire ce texte quand j’en aurais l’occasion.
En laissant de coté les politiques et les dignitaires religieux je crois qu’il ne faut pas ; non plus, trop critiquer les Chrétiens modestes et besogneux qui sont très semblables aux Musulmans modestes et besogneux.
Les uns et les autres étant surtout victimes des mensonges médiatiques.

39.Posté par njama le 08/12/2015 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour BAB

Merci pour votre commentaire chaleureux qui me donne très nettement l'impression que vous avez compris l'Essentiel.
Comme vous je suis très sensible à la ferveur populaire, qui n'a rien à envier à celle des savants, c'est la foi simple de ma grand-mère (catholique) qui m'a transmis cela. L'islam, il m'est rentré par les pores dans ma jeunesse, par des amitiés, par des voyages au Maroc, puis au Moyen-Orient, sans efforts. J'ai très vite ressenti qu'il y avait quelque chose d'authentique, de fort, qui forçait le respect, et d'avoir rencontré des personnes musulmanes dont le sens moral rayonnait, éduquées sur ce seul terreau coranique, avait achevé de me convaincre, sans même avoir lu une seule ligne du Coran. Bien qu'étranger, j'étais des leurs, et comme un poisson dans l'eau. J'ignorais que la RA existait, j'ai juste été heureux de voir qu'elle venait donner par ces Christophanies une Noble place au Messager Mouhamad que le christianisme ne lui avait jamais reconnue.

Ce que vous pourrez pas la suite en apprendre si vous avez un peu de temps à consacrer pour cette aventure vers ces terres fraternelles sera broderies que vous rajouterez sur ce bel habit fraternel que vous portez déjà.

La lecture directe du Coran peut dérouter l'esprit d'un occidental. Sur ce site http://www.lexilogos.com/coran.htm vous pouvez trouver différentes traductions dont celle de Zeinab Abdelaziz auteure de cet article.

"Le Coran" de Régis Blachère dans la Collection Que sais-je ? N° 1245 au Presses Universitaires de France est un résumé court et historique de très bonne facture. Il est épuisé, mais on le trouve d'occasion pour quelques €uros.

J'ai beaucoup apprécié le Liminaire de la traduction du Coran de André Chouraqui très clair et plein de sensibilité ( que vous pouvez lire en ligne ici : http://nachouraqui.tripod.com/id16.htm ). Il a l'avantage aussi de présenter l’ordre chronologique de ses Sourates puisque les médinoises et les mecquoises s’entrelacent, et comme il l'écrit, "Toute lecture chronologique conduit à revivre l’itinéraire du Prophète pendant les vingt deux années de son apostolat." .
(L'Appel : traduction littérale par André Chouraqui (juif) qui a également traduit la Bible (Torah hébraïque & Nouveau Testament grec)

Quelle traduction choisir ? grande question ! Chacune peut revêtir quelques qualités et défauts. Les traducteurs de langue arabe n'ont pas forcément l'excellente maîtrise du français, certaines sont l’œuvre d'un collectif comme celle de Hamza Boubaker (recteur de la mosquée de Paris) qui la signe mais qui a fait travailler des étudiants. Les orientalistes n'ont pas toujours la parfaite maîtrise des multiples nuances et variations de l' arabe. Quoiqu'il en soit, pour tout manque de clarté d'un passage, d'un verset il est préférable de consulter d'autres versions pour comparer, avec Internet c'est si facile, puis de laisser sa conscience nous guider vers la clarté.

Zeinab Abdelaziz, égyptienne, Professeur émérite de civilisation française de 'université Al-Azhar, a travaillé à partir de toutes les traductions en français précédentes existantes. Sa traduction est téléchargeable en ligne au format PDF.
Voilà ce qu'en dit sur la 4° de ouverture l'IDFOR au Maroc (AL IDRISSI Intellectual Foundation for Studies and Research) qui l'a publié en livre :
"Ce qui distingue la traduction de Dr Zeinab Abdelaziz, est qu'elle soit la première traduction en français réalisée par une femme, s'y étant consacrée pendant quinze ans. Elle y a retracé les dangers des traductions des orientalistes et les déviations qui y furent introduites discrètement en jouant sur les terminologies."

Ayant eu la chance de la rencontrer, appréciant son excellente maîtrise du français, comme son exigence intellectuelle reflet de sa droiture d'esprit, sa franchise et sa sensibilité, je n'hésite pas à la recommander car je sais qu'elle y a mis tous son cœur et l'amour de l'ouvrier, espérant que la version en livre plus confortable pour la lecture sera bientôt accessible dans les réseaux de librairies en France.

Merci pour l'échange
Bien à vous

40.Posté par njama le 08/12/2015 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Antoine Bastien

Résistance et pardon ne sont pas incompatibles bien sûr, mais il faut parfois du temps pour que les lignes bougent ... l'important étant que l'ouverture du possible pardon ne se ferme pas, et jamais si possible. La vie n'est pas en mode binaire, le Bien et le Mal, elle est quantique !
Je ne vais pas m'étendre sur ce sujet qui n'est pas celui de l'article. Sur Israël Palestine, sur la paix, sur le pardon, sur Aimer ses ennemis (de 4'20 à la fin 7'28 dans la vidéo ) si les paroles de Michel Sabbah né en 1933 à Nazareth, patriarche latin de Jérusalem jusqu’en 2008, peuvent résumer ce cas pas simple, d'un point de vue évangélique je les partage totalement :
http://www.dailymotion.com/video/x86r0c_monseigneur-michel-sabbah-sur-israe_news

Comme je partage également cette Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien
par Mgr Riah Abu El-Assal, Mgr Swerios Malki Mourad, Sa Béatitude Mgr Michel Sabbah, Sa Grâce Mgr Munib Younan
« Bénis soient les bâtisseurs de paix ils seront appelés les enfants de Dieu » Mathieu (5:9)
http://www.voltairenet.org/article143427.html

Bien fraternellement à toi cher Antoine et merci pour tes contributions.

41.Posté par Lecteur le 08/12/2015 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aujourd'hui la fete de l'Immaculée Conception. Je dois avouer, je ne connais pas le sens historique de cette date du 08 décembre, fetée dans certains pays.

42.Posté par BAB le 08/12/2015 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Lecteur

Le concept de "immaculé Conception" est un dogme Catholique Romain un peu compliqué et long à expliquer qui n'est pas reconnu par les Chrétiens Orthodoxes pour qui la Vierge Marie est une femme humaine comme toutes les autres femmes, qui est pure et sans péché du fait de sa propre volonté. On peut lui faire la fête le 8 décembre.

43.Posté par Antoine Bastien le 08/12/2015 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ lecteur
Sur le détail, vous pouvez vous renseigner sur Internet, mais quelques commentaires ne sont pas inutiles
- la hiérarchie catholique, pour établir son pouvoir sur les fidèles chrétiens qu'elle dominait, fut une grande productrice de dogmes créant la confusion (son côté "docteurs"et de pouvoirs exclusivement attribués à ses prêtres (son côté" princes du culte"), ces deux aspects étant sévèrement dénoncés par la RA.
- le dogme du péché originel permettait de prétendre que seul le baptême catholique (imposé aux enfants) les lavait du "péché originel" et leur permettait d'éviter le purgatoire ou l'enfer; le dogme de l'immaculée conception, plus récent, affirmait que Marie, contrairement à tous les autres humains, avait été conçue sans péché. C'est dans la logique d'un Jésus Dieu et nie toute liberté au prophète et à sa mère, en quelque sorte préprogrammés pour une tâche dont il ne pouvaient que s’acquitter (on retrouve ici certaines idées de la prédestination).
- ces dogmes renforçaient évidemment le culte des statues de Marie ou de Jésus en croix, une pratique du christianisme surtout catholique explicable historiquement par la contagion païenne; d'où les reproches que fait le prophète Jésus à ses disciples de s'être égarés sur des "terres incultes" au lieu de tenir bon sur le "Champ d'Israël" (Rév. d'Arès, veillée 5), l'objectif spécifique assigné au prophète par le Père
- les autres branches chrétiennes ont également subi la contagion païenne de la vénération pour les objets qu'on retrouve dans le culte des icônes chez les orthodoxes ou le culte de la croix chez les protestants

44.Posté par Lecteur le 08/12/2015 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BAB
Antoine,
Merci pour vos éclairages.
C'est vrai, il faudrait une étude profonde pour comprendre les dogmes dans la religion chrétienne et surtout ceux catholiques.
Le Pape vient d'ouvrir la porte sainte et lancer le jubilé qui durera presque toute l'année 2016. Une autre spécificité à comprendre les objectifs et l'impact qu'elle a sur le culte chez les fidèles.

45.Posté par BAB le 08/12/2015 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ njama 39

Chère njama

Je crois qu’on est pareils tous les deux. Sauf que vous êtes une musulmane convainque et passionnée et que moi suis un Chrétien Orthodoxe d’une paroisse Franco-Russe.tout aussi convainque de l’Orthodoxie que vous l’êtes de l’Islam.
Cependant vous pouvez reconnaître les qualités de personnes non Musulmanes et vous faites preuve d’une grande ouverture d’esprit .

Pour la peine je vais donc me procurer un Coran, ne serait-ce que pour ma culture générale, Malheureusement toute traduction et déjà une trahison et on devrait donc lire le Coran en arabe classique.
Comme je connais pas l’arabe je vais donc choisir la traduction du Dr Zeinab Abdelaziz. Merci de me donner le lien pour télécharger le PDF.

Que Dieu vous protège

BAB

46.Posté par Antoine Bastien le 11/12/2015 06:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@BAB
Je suis heureux que les échanges sur le site alter info vous aient décidé à ouvrir le Coran pour le lire sans préjugé, comme vous je préfère lire sur support papier. Tout honnête homme de notre époque devrait avoir lu le Coran, ne serait ce que pour mieux comprendre ce que vivent le milliard et demi d'hommes qui le tiennent pour sacré et a fortiori tout croyant à l'écoute de son Créateur.
Je vous recommande de compléter cette lecture par celle d'un vie de Mouhamad qui permet de mieux connaître le contexte dans lequel le Coran a été révélé et de relativiser certains prescriptions qui peuvent choquer, par exemple le partage entre combattants des captives de guerre comme si elles étaient un simple butin. L'esclavage et la polygamie ne sont pas explicitement abolis par le texte, mais une lecture attentive permet de les écarter. Par contre il y a encore de nos jours des ignorants qui appliquent à la lettre et dans leur lecture rageuse certains versets du Coran comme les suppôts de l'Etat islamique qui n'ont pas hésité à se partager les femmes Yézidites. Ceux qui insistent sur la charia, la prétendue loi “islamique”, oublient ce verset fondamental de la sourate 2 : “pas de contrainte en religion”.
La lecture de la Révélation d'Arès ne pose pas ces problèmes, ni de traduction ni d'actualisation. Vous retrouverez dans l’Évangile, la partie révélée en 1974 par la bouche de Jésus, son style parabolique que vous connaissez déjà. Le Livre révélé en 1977 par théophanies directes est d'une grande densité sémantique, chaque mot étant riche de nombreux sens complémentaires concrets et abstraits, une flexibilité qui nous rapproche des langues sémitiques, Dieu nous invite ainsi à simplifier notre langue qui est devenue ce qu'il appelle le “bruit”, en particulier dans nos langues indo-européennes dont la complexité abstraite facilite le mensonge et la domination des “élites” culturelles.
Le livre de la Révélation d'Arès est facile à trouver en librairie ou à se procurer en ligne
Ces lectures vous permettront de distinguer progressivement dans la Bible telle que nous la connaissons ce qui vient de l'homme ou est circonstanciel et qui doit être écarté et ce qui vient de Dieu, le peu de pages qui contiennent les dits et faits des prophètes. Jésus distinguait bien “la loi et les prophètes” et invitait à dépasser toutes les lois rabbiniques.
Je vous souhaite de bonnes lectures.

47.Posté par BAB le 11/12/2015 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Antoine Bastien

Merci pour vos commentaires sur le Coran..

Concernant les combattants soi- disant Islamistes en Syrie beaucoup ne sont que des mercenaires et des bandits libérés de prison que les services secrets paient pour donner à l’Islam une mauvaise réputation.

Concernant les Evangiles par contre j’aimerais qu’on puisse discuter ici de l’Évangile de Jean

Bien a vous.

48.Posté par BAB le 11/12/2015 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@@ Antoine Bastien(suite)

Peut être pourriez vous nous donner le lien pour le PDF gratuit de la RA ?

Par avance merci

BAB

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires