Conspiration

LA LIBYE ET LES TRAITRES LIBYENS


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 17 Septembre 2018 - 01:52 La Puissante Famille Rothschild (vidéo)


Voilà comment on détruit son propre pays.


Saladin
Vendredi 28 Octobre 2011

LA LIBYE  ET LES TRAITRES LIBYENS
La France préparait depuis novembre le renversement de Kadhafi


Selon le journaliste de la droite libérale italienne Franco Bechis, la révolte de Benghazi aurait été préparée depuis novembre 2010 par les services secrets français. Comme le remarque Miguel Martinez du site internet progressiste ComeDonChisciotte, ces révélations, encouragées par les services secrets italiens, doivent se comprendre comme une rivalité au sein du capitalisme européen.
Le Réseau Voltaire précise que Paris a rapidement associé Londres à son projet de renversement du colonel Kadhafi (force expéditionnaire franco-britannique). Ce plan a été modifié dans le contexte des révolutions arabes et pris en main par Washington qui a imposé ses propres objectifs (contre-révolution dans le monde arabe et débarquement de l’Africom sur le continent noir). La coalition actuelle est donc la résultante de ces ambitions distinctes, ce qui explique ses contradictions internes.
Première étape du voyage, 20 octobre 2010, Tunis. C’est là qu’est descendu avec toute sa famille d’un avion de Libyan Airlines, Nouri Mesmari, chef du protocole de la cour du colonel Muhamar Kadhafi. C’est un des grands perroquets du régime libyen, depuis toujours aux côtés du colonel.
Le seul -comprenons-nous- qui avec le minsitre des Affaires étrangères Moussa Koussa avait un accès direct à la résidence du raïs sans avoir à frapper (avant d’entrer, NdT).
Le seul à pouvoir franchir le seuil de la suite 204 du vieux cercle officiel de Benghazi où le colonel libyen a accueilli avec tous les honneurs le Premier ministre italien Silvio Berlusconi pendant la visite officielle en Libye. Cette visite de Mesmari à Tunis ne dure que quelques heures. On ne sait pas qui il rencontre dans la capitale où la révolte contre Ben Ali couve sous la cendre. Mais il est désormais certain que dans ces heures-là et dans celles qui ont immédiatement suivi, Mesmari jette les ponts de ce qui, à la mi-février, allait devenir la rébellion de la Cyrénaïque. Et prépare l’estocade contre Kadhafi en cherchant et obtenant l’alliance sur deux fronts : le premier est celui de la dissidence tunisienne. Le second est celui de la France de Nicolas Sarkozy. Et les deux alliances lui réussissent.
C’est ce dont témoignent des documents de la DGSE, le service secret français, et une série de nouvelles fracassantes qui ont circulé dans les milieux diplomatiques français à partir de la lettre confidentielle, Maghreb Confidential (dont il existe une version synthétique et accessible payante).
Mesmari arrive à Paris le lendemain, 21 octobre. Et il n’en bougera plus. En Libye il n’a pas caché son voyage en France, puisqu’il a emmené avec lui toute sa famille. La version est qu’à Paris il doit subir un traitement médical et probablement une opération. Mais il ne verra pas l’ombre d’un médecin. Ceux qu’il verra seront par contre, tous les jours, des fonctionnaires des services secrets français.
La réunion. On a vu de façon certaine au début du mois de novembre, entrer à l’Hôtel Concorde Lafayette de Paris, où Mesmari réside, d’étroits collaborateurs du président français. Le 16 novembre, une file de voitures bleues est devant l’hôtel. Dense et longue réunion dans la suite de Mesmari. Deux jours plus tard une dense et étrange délégation française part pour Benghazi. Avec des fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, des dirigeants de France Export Céréales et de France Agrimer, des managers de Soufflet, de Louis Dreyfus, de Glencore, de Cani Céréales, Cargill et Conagra.
Expédition commerciale, sur le papier, pour essayer d’obtenir à Benghazi justement de riches commandes libyennes. Mais se trouvent aussi dans le groupe des militaires français, déguisés en hommes d’affaire.
À Bengazi ils vont rencontrer un colonel de l’aéronautique libyenne indiqué par Mesmari : Abdallah Gehani. Il est au-dessus de tout soupçon, mais l’ex-chef du protocole de Kadhafi a révélé qu’il était prêt à déserter et qu’il a aussi de bons contacts avec la dissidence tunisienne.
L’opération est menée en grand secret, mais quelque chose filtre jusqu’aux hommes les plus proches de Kadhafi Le colonel se doute de quelque chose. Le 28 novembre il signe un mandat d’arrêt international à l’égard de Mesmari. L’ordre arrive aussi en France à travers les canaux protocolaires. Les Français s’alarment et décident de suivre de façon formelle l’arrêt
Quatre jours plus tard, le 2 décembre, la nouvelle filtre justement depuis Paris. On ne donne pas de nom mais on révèle que la police française a arrêté un des principaux collaborateurs de Kadhafi. La Libye, au premier abord, retrouve son calme. Puis apprend que Mesmari est en réalité aux arrêts domiciliaires dans la suite du Concorde Lafayette. Et le raïs commence à s’agiter.
La colère du raïs. Quand arrive la nouvelle que Mesmari a demandé officiellement l’asile politique à la France, la colère de Kadhafi éclate, il fait retirer son passeport même au ministre des Affaires étrangères, Moussa Koussa, accusé de responsabilité dans la défection de Mesmari. Il essaie ensuite d’envoyer ses hommes à Paris avec des messages pour le traître : « Reviens, tu seras pardonné ». Le 16 décembre, c’est Abdallah Mansour, chef de la télévision libyenne, qui essaie. Les Français l’arrêtent à l’entrée de l’hôtel. Le 23 décembre d’autres Libyens arrivent à Paris. Ce sont Farj Charrant, Fathi Boukhris et All Ounes Mansouri.
Nous les connaîtrons d’avantage après le 17 février : parce que ce sont justement eux, avec Al Hadji, qui vont mener la révolte de Benghazi contre les miliciens du colonel.
Les trois sont autorisés par les Français à sortir dîner avec Mesmari dans un élégant restaurant des Champs-Élysée. Il y a aussi là des fonctionnaires de l’Élysée et quelques dirigeants des services secrets français. Entre Noël et le Jour de l’an sort dans Maghreb Confidential la nouvelle que Benghazi est en ébullition (à ce moment-là personne ne le sait encore), et aussi quelques indiscrétions sur certaines aides logistiques et militaires qui seraient arrivées dans la seconde ville libyenne, en provenance justement de la France. Il est désormais clair que Mesmari est devenu un levier aux mains de Sarkozy pour faire sauter Kadhafi en Libye. La lettre confidentielle sur le Maghreb commence à faire filtrer les contenus de cette collaboration.
Mesmari est nommé « Libyan Wikileak », parce qu’il révèle un après l’autre les secrets de la défense militaire du colonel et raconte tous les détails des alliances diplomatiques et financières du régime, en décrivant même la carte du désaccord et les forces qui sont sur le terrain. À la mi-janvier la France a dans les mains toutes les clés pour tenter de renverser le colonel. Mais il y a une fuite. Le 22 janvier le chef des services secrets de Cyrénaïque, un fidèle du colonel, le général Aoudh Saaiti, arrête le colonel d’aviation Gehani, référant secret des Français depuis le 18 novembre.
Le 24 janvier il est transféré dans une prison de Tripoli, avec l’accusation d’avoir créé un réseau social en Cyrénaïque, qui faisait les louanges de la contestation tunisienne contre Ben Ali. Mais c’est trop tard : Gehani a déjà préparé la révolte de Benghazi, avec les Français.


Franco Bechis
Directeur adjoint du quotidien italien Libero.
Traduction Marie-Ange Patrizio


Vendredi 28 Octobre 2011


Commentaires

1.Posté par MOSSINGUE_MOUTSINGA le 28/10/2011 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
LIBYA LIBYAN and traitors

2.Posté par Libya le 03/11/2011 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous insultez les Libyens, en leur disant que ce sont les occidentaux qui ont préparé leur révolution.

Vous nous dépossédez de notre révolution.

La révolution Libyenne était tout simplement une suite logique des révolutions Tunisiennes et Egyptiennes.

On était entre les deux, arrêtez de faire de la France plus intelligente qu'elle ne l'est, arrêtez d'insulter l'intelligence des arabes.

Le 11 septembre et l'injustice de ce que nous avons subi à travers le monde, et la façon dont on a sali et nos origines et notre religion est une des explications du printemps arabe.

Personne ne l'avait vu venir, vu comment Israël a paniqué et panique encore.

Personne ne s'y attendait.

Les grands de ce monde à force de jouer aux apprentis sorciers, ils ont créé les talibans, les Saddam Hussein, les Kadhafi, mais ne se rendent pas compte qu'ils ont créé tout autant un vrai contre-pouvoir.

Le peuple !

Je vous souhaite à tous, à l'Europe, et aux Etats-Unis de vous débarrasser tout autant de vos bourreaux, les multinationales, et autres capitalistes qui vous ont rendu tout autant esclaves, tout autant pris au pièges, les taxes, les impôts, les contraventions, les crédits, les taux d'intérêt, les banques.

Nous sommes tous victimes des mêmes.

Mais le peuple quand il est uni, rien ne peut plus rien contre lui.

Je vous souhaite donc une bonne révolution arabe !!!

Unis contre tous !


Simplement arrêtez de donner trop de pouvoirs à ceux qui n'en ont pas.

La preuve que la France n'est pas derrière la révolution Tunisienne.

Le peuple Tunisien a voté pour un parti islamique.

LOL !!!

Donc arrêtez le délire les gens.

Le printemps arabe, c'est l'histoire de peuples qui en ont eu ras le bol !!!

C'est les Ben Ali, Kadhafi, Hossni Mubarak, qui servaient les intérêts des occidents, des Américains et d'Israël.

Donc arrêtez un peu le délire les gens.

Arrêtez de vous croire plus intelligents que vous ne l'êtes.

3.Posté par mayday le 04/11/2011 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Libya
Cessez de comparer les idiots benali _moubarak à kadhafi !
Vous avez tort de prendre Kadhafi pour votre bourreau et vous allez regrettez l'ingérence étrangère dans votre pays la Libye .
On n'a jamais dit que les révolutions tuniso-égyptienne sont fabriquées par l'occident mais on dit tout simplement que les euro-us profitent de la brèche "révolutionnaire arabe" et s'y engouffrent pour la détourner d'une façon très rusée.
Quant à la Libye , rien à voir ce n'est pas une révolution arabe mais une réaction d'un groupuscule liée à des faits précis à Benghazi et chemin faisant arrive des traitres libyens à leur t^te mahmoud jibril en désaccord total avec la politique de redistribution des richesses de Kadhafi. Ils ont décidé de le déposer, en profitant des évènements de Benghazi, pour prendre le pouvoir. Sachant que ces "khawana" étaient les ministres et bras droit de Kadhafi. moussa kouça jibril chalgham jalloud et "juda" oh excusez moi abdjallil.
Nous souhaitons tellement nous tromper.
Allah yester le peuple Libyen wa essalam .

4.Posté par Mina le 04/11/2011 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lybia
T'appelle sa révolution, le meurtres de tes frères, bientôt tu mangeras du rat mort
Tfou.

5.Posté par calamité le 04/11/2011 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

àlybia
Tu n es pas un libyen sinon un jordhane CNTiste , revolution : quelle révolution et plus tu veux cacher le soleil avec un tamis n'est-ce pas tes maitres coalisés qui vous ont hissé sur un trone que vous quitterez de sitot
Tfou alik et ceux de ton espece

6.Posté par nazou le 04/11/2011 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lybia vos amis vous on bombardez . les revoltes tunisien egyptiens n etaient pas armes
libya il est ou votre argent? place par kadhafi en occident
pourquoi le cnt afait appel au fmi
kadhafi etait entoure de traitres ils aurai pue l assassiner lui seul , mais non il fallait demolir et apres vous envoyez des entreprises pour reconstruire et en plus vous faire payer le prix fort
reveillez vous

7.Posté par Syphax le 04/11/2011 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Dieu vous maudisse, vous aviez fait appel à des kouffars pour tuer vos frères musulmans, vous aviez torturé, tué des prisonniers sans jugement, vous aviez massacré des civils sans défenses, vous profanez les tombes, vous etes pires que les charognards, vous appelez cela revolution, na3latou allah 3alaikoum hatta youm eddine, votre fin est proche,vous allez vous entretuer.

8.Posté par FARID FOUAD le 08/11/2011 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Libya,

Ah bon ! La révolution venait des lybiens ? Et de quoi se plaignaient-ils ? de la faim ? du chomage ?

En Tunisie et en Egypte c'est un autre cas : Leur peuple souffrait de tous les maux (injustice, chomage, pauvreté, mal-logement, etc...) alors que la Lybie de Khadafi vous a épargné tous ces malheurs ! Quel pays au monde ou l'électricité, l'éducation universitaire, la santé, le logement est quasiment gratuit ?

Quel pays propose 65 000 dollards aux nouveaux mariés avec un logement de surcroit ?

En tout cas l'Histoire retiendra votre monumentale betise d'avoir trahi et renversé Kadafi, celui qui vous a mis au dessus de tous les africains y compris les pays dites démocrates.

Maintenant, montrez-nous, si je me trompe, que vous allez faire mieux que Kadafi pour le bien être des lybiens.
Et surtout ne me raconter pas les thèmes de la liberté ou de la démocratie n'ont pas de prix (je risque de vomir rien qu'a entendre ces mots)

Après tout, Kadafi avait peut être tort d'habiller et d’honorer des ânes comme toi (traitre libien) :



9.Posté par MVL17 le 08/11/2011 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Libya

Bravo, vous avez bien retenu la leçon de BHL !!!

"La révolution Libyenne était tout simplement une suite logique des révolutions Tunisiennes et Egyptiennes."...
Mais, il n'y a pas eu de révolution libyenne car Mouammar Kadhafi n'a jamais été le tyran dont l'Occident a vendu le portrait.
Le CNT est à la solde de l'OTAN et a contribué au hold-up international de la Libye par des étranger....
Vos lendemains vont, hélas pour les vrais Libyens, déchanter.... car le pays est ravagé.

Les amis de Kadhafi et certaines tribus veillent et feront payer leurs crimes au CNT.

Voir

* http://salam-akwaba.over-blog.com/article-libye-fin-de-l-operation-predateurs-unifies-de-l-otan-88007194.html : sont inclus d'autres liens

* http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27363

10.Posté par tout à fait thierry le 22/11/2011 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

libya tu as fumé quoi serrieux

après tout ce qui a été dis dans les commentaires fait arreter

la ce qui va vous arrivez ça sera bien fait pour ceux qui l'ont souhaité

et faudra pas venir pleurniché après

sniff on est endetter la vie est cher les prix monte

y a pas plus répugnant comme race sur cette planète que celle des traitres

y en a eu dans tous les peuples des traitres mais alors vous les libyens vous avez surclassé tous les autres

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires