Néolibéralisme et conséquences

LA FORCE DE LA LOI



Djeha
Lundi 10 Septembre 2012

LA FORCE DE LA LOI
Le patron de LVMH songe à se faire Belge pour fuir le fisc gaulois. C'est pas une blague!

Les bavards s’en mêlent.

Le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque s’esclaffe sur France 3: « C'est immoral par rapport à la situation des salariés dont il a la responsabilité et sur lesquels il s'enrichit ». « Il y a de l'immoralité dans l'air ». « C'est un récidiviste », souligne le responsable de la CFDT, relevant qu'en 1981, M. Arnault s'était exilé aux Etats-Unis pendant trois ans après la victoire de la gauche.

Et alors ? Qu’est-ce qu’il suggère de faire ?

RIEN.

Juste une causerie morale dominicale.
Une indignation stérile pour alimenter les médias qui adorent ergoter longuement sur les mœurs sexuelles des moustiques.

Une réaction typiquement socialiste.
Ils font appel à la morale au lieu de faire appel à la loi.

Cette affaire n’a rien à voir ni avec la morale, ni avec le patriotisme claironné par l’autre extrême qui veut noyer le problème dans la multinationnalité, avec pour objectif final d’en découdre avec les « cosmopolites » israélo-français, comme à la bonne époque du boulangisme, et d’en finir en attendant avec les reliquats de la « guerre d’Algérie » et ses binationaux.

Des baratineurs de première. En particulier l’hypocrite taulier de la CFDT qui acceptait la semaine dernière le projet de hausse de la compétitivité française par la baisse des rémunérations salariales exigée par le MEDEF, association où se réunissent tous les Arnault de France et de Navarre.

Qu'il ravale sa morale à deux sous.
Le comportement de Bernard Arnault est parfaitement légal.
Il fait ce qu’il veut de son argent.

Le problème n’est pas qu’il devienne belge.
Le problème est qu’il cesse de devenir français pour s'improviser résident Monégasque défiscalisé.

Jean-Philippe Smet, alias Johnny Hallyday, actuellement aux States fâché avec la médecine française, a déjà songé à la même stratégie.
Et les naïfs croyaient la romance de ce copain de Sarko que c’était par fidélité aux frittes et aux moules de la patrie de son papa.

La morale est la force des faibles.

Au lieu de commenter et de pleurnicher, les socialistes n’ont qu’à utiliser leur majorité à l’Assemblée pour faire voter des lois qui rendront illégales l’évasion et la compétition fiscales, aujourd’hui légalement pratiquées par ces nababs qui font la loi sur les marchés et les pays parasites (la Grande Bretagne et certains PECO, sans compter ces coffres-forts sur pattes que sont la Suisse, le Luxembourg, Monaco, Andorre, le Liechtenstein…) qui baissent leur fiscalité pour profiter d’une richesse produite ailleurs que chez eux.

Que le président français se mette debout, réponde à la détresse de ceux qui l’ont élu et se souvienne du mot de Lacordaire :

« Sachent donc ceux qui l'ignorent, qu'entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui libère ». 45e conférence de carême prononcée dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, 1848, Henri LACORDAIRE (1802-1861).
 
Djeha,
D. 09 septembre 2012.
 
PS : Chez nous les titis algérois, bousboussettes de rigueur, préfèrent deviser sur le foutoir que produirait la mort de Boutef (qui nous a quittés en réalité depuis longtemps). Peut-être alors arriverait-on à mettre dans la rue plus que les trois ou quatre schtroumpfs et pieds nickelés "démocrates du samedi soir" qui rêvent de destin historique, avec l’aide de… la VIème flotte.

Au moins, les médias d’en face (les seuls qui comptent et qui s'en lèchent les babines rien que d'y penser) ne feraient pas le voyage pour rien.

Pauv' truffes!!!


Lundi 10 Septembre 2012


Commentaires

1.Posté par bob le 10/09/2012 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Bernard Arnault gagne 10 millions par an au titre de président de son groupe de luxe LVMH et 200 millions de revenu du capital. D’où vient cet argent si ce n’est du travail de milliers de salariés ! Il a bâti sa fortune grâce aux aides publiques. C’est le gouvernement Fabius qui lui a mis le pied à l’étrier en lui faisant le cadeau du groupe Boussac, puis les commandes de l’Etat français, les subventions, les cadeaux en tout genre ont continué ce qui lui a permis d’avoir sur son compte en banque, 35 milliards d’euros. 35 milliards, c’est plus que n’en cherche aujourd’hui le gouvernement !

On nous parle de « capitaines d’industrie », on nous dit qu’ils font beaucoup pour le pays. Mais il y a une chose et une seule qui compte pour eux : leur portefeuille, leur fortune et leurs milliards. Et quand le gouvernement veut, au nom des « sacrifices partagés », les faire un peu contribuer, les voilà qu’ils menacent de partir ! Eh bien, je dis : expropriation ! Qu’il parte, bon débarras, mais on garde tout, jusqu’au dernier centime d’euro !

Nathalie Arthaud


2.Posté par Atmane le 11/09/2012 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Francais les plus populaires sont tous éxilés à l'étranger ( au pays des helvètes ) Noah - Aznavour - Delon - Prost - la plupart des sportifs les plus connus ont tous élus résidence en Suisse .
Danny Boon - Omar Sy - ont choisis les US - Zydane l'Espagne - ....
Plus de 6000 Francais fortunés ont choisis le royaume de Belgique - des millliers d'autres les principautés - .....




Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires