Economie et pouvoir financier

L'or des réserves étasuniennes étant de piètre qualité, leur audit ne sera jamais autorisé



Russia Today
Lundi 1 Janvier 2018


    Selon Ronan Manly, expert ès métaux précieux chez BullionStar à Singapour, les États-Unis ne laissent personne examiner leurs réserves d'or. Même si le Trésor a le nombre de milliards qu'il prétend avoir, cet or n’est pas négociable.


    Le gouvernement étasunien prétend détenir 8133,5 tonnes d'or métal dans ses réserves officielles. Cinquante-huit pour cent seraient à Fort Knox, dans le Kentucky, 20 pour cent à West Point, dans l'État de New York, 16 pour cent à l’Hôtel des Monnaie de Denver, dans le Colorado, et cinq pour cent à la Réserve fédérale de New York.


    « Toute l’affaire entourant les réserves d'or étasuniennes est opaque et secrète. Ces réserves n’ont jamais fait l’objet d’un audit complet indépendant, et leurs gardiens à l’Hôtel des Monnaies et à la Fed de New York, ne laisseront personne entrer dans les chambres fortes pour les voir afin d’en faire le décompte, » a dit Manly à RT.


    De toutes les façons, selon l'expert, bien que le Trésor étasunien ait été de nombreuses fois accusé de posséder bien moins d'or qu'il ne le prétend, il y a une autre raison : l'or étasunien est de mauvaise qualité.


    « Même les détails qui ont été fournis sur les présumées réserves d'or étasuniennes, montrent que la majorité des lingots ont un faible titre d’or et leur poids n’est pas conformes aux spécifications de la barre d'or standard « de bon aloi », a-t-il ajouté.


    « C’est pourquoi, même si les États-Unis ont la quantité d'or qu'ils prétendent avoir, la majeure partie de cet or est inacceptable sur le marché international et ne peut servir que dans des échanges avec d'autres banques centrales qui souhaitent troquer des barres d’or de bon aloi contre celles de qualité inférieure et de poids inhabituel des États-Unis, » a-t-il ajouté.


    S’il est vrai que les réserves d'or étasuniennes sont moindres que ce qui est prétendu, cela pourrait remanier entièrement l'économie mondiale, prédit Manly. Cela ne toucherait pas directement le dollar US, ni n'entraînerait de changement immédiat dans le recours au dollar US dans le commerce international, mais les conséquences seraient considérables.


    « En premier lieu, la preuve que les réserves d'or étasuniennes sont moins importantes que ce qui est prétendu rajouterait de la pression en faveur d’un audit indépendant complet de toutes les réserves d'or étasuniennes. Cela braquerait aussi les projecteurs sur les réserves d'or des autres grands blocs commerciaux, comme l’eurozone, la Chine et la Russie, et ouvrirait le débat sur le rôle de l'or dans le système monétaire international. Chose que le gouvernement étasunien essaie constamment d'éviter, » dit l'expert.


    « Il faudrait ensuite reporter l'attention sur les détenteurs internationaux de dollars US avant août 1971, moment où Nixon a fermé le comptoir d’échange d'or, car après tout, ces dollars en suspens de règlement, détenus à l'époque par les banques centrales étrangères, sont toujours techniquement convertibles en or au prix officiel de l'or de l’époque, » a-t-il ajouté.


    Et qui plus est, si l’or détenu par le Trésor étasunien est dénaturé, cela mettra une pression supplémentaire sur les autres banques centrales du monde dont l'or est aux États-Unis.


    Le vrai audit des réserves d'or des États-Unis devrait inclure la pesée de tous les lingots, la vérification de leur teneur en or et la publication d’une liste de leur poids total dans le domaine public ; la vérification devrait être faite par un commissaire aux comptes totalement indépendant. Selon Manly, Washington ne permettra jamais ça.


RT, 30 décembre 2017

Original : https://on.rt.com/8vwy
Traduction Petrus Lombard



Lundi 1 Janvier 2018


Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires