Conspiration

L’opération Wikileaks est une opération Rothschild.


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 23 Septembre 2018 - 02:56 Danger de la 5G : cri d'alarme (2 vidéos)



Mercredi 29 Décembre 2010

L’opération Wikileaks est une opération Rothschild.
Voici la preuve que l’avocat de Julian Assange de Wikileaks est lié à la branche anglaise des Rothschild.
htmlA

htmlB

L’avocat de Julian Assange, de Wikileaks, est Mark Stephens.
La preuve en est, par exemple, ce tout premier paragraphe d’une dépêche AFP datée du 15/12/2010 à 11:34, intitulée « WikiLeaks : l’avocat de Julian Assange se plaint de n’avoir pas accès à son client » et publiée notamment dans le point au lien suivant :
http://www.lepoint.fr/monde/wikilea…
Extrait :
« Mark Stephens, l’un des avocats du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, s’est plaint mercredi de n’avoir pas un accès suffisant à son client, emprisonné depuis plus d’une semaine dans l’attente d’une décision sur son éventuelle extradition vers la Suède. »
Or Mark Stephens est aussi un avocat au service des Rothschild.
En effet, le Waddesdon Manor appartient aux Rothschild. En voici la preuve :
http://fr.wikilingue.com/es/Waddesd…
htmlA htmlB
(Au passage, on remarquera que le Wiki-Lingue est vraiment beta !)
Et l’un des cabinets d’avocats du Waddesdon Trust, dont l’un des buts est l’entretien du Waddesdon Manor, est Finers Stephens Innocent (FSI) :
http://www.charityperformance.com/c…
htmlA htmlB
Voici maintenant le site internet du cabinet d’avocats Finers Stephens Innocent (FSI). Vous pourrez y voir défiler sur la gauche une série de photos dont celle de Mark Stephens et à droite une publicité pour le Julian Assange Defence Fund :
http://www.fsilaw.com
htmlA htmlB
CQFD : l’avocat de Julian Assange est au service des Rothschild.
L’on a appris récemment que Julian Assange était en Angleterre depuis trois mois. C’est par conséquent depuis sa résidence anglaise qu’il a organisé les trois dernières séries de "fuites" de documents "secrets".
Si Julian Assange a organisé ces diverses séries de "fuites" depuis l’Angleterrre, c’est bien sûr pour être au plus prêt de ses maîtres, les Rothschild, propriétaires du Waddesdon Manor dont l’avocat est aussi celui de Wikileaks.
htmlA

Les Rothschild sont les grands maîtres du sionisme

C’est à Lord Rothschild que fut adressée en 1917 la déclaration Balfour sur la création d’un foyer national juif en Palestine.
http://www.monde-diplomatique.fr/ca…
2 novembre 1917
Cher Lord Rothschild,
J’ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l’adresse des aspirations sionistes, déclaration soumise au cabinet et approuvée par lui.
« Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civils et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les juifs jouissent dans tout autre pays. »
Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.
Arthur James Balfour

La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France

Extraits d’une biographie de Georges Pompidou :
Georges Pompidou fit parti du cercle restreint des proches du général de Gaulle, et cette proximité lui valut d’être nommé chef de son cabinet d’avril 1948 à 1953.
En 1953, il entra à la banque Rothschild, où il occupa rapidement les fonctions de directeur général et d’administrateur de nombreuses sociétés. Ce fut pour lui l’occasion de participer à la vie économique du pays, d’accroître le champs de ses compétences et d’établir un éventail plus large de relations.
Il rédigea néanmoins, durant cette période d’intense activité, trois présentations de classiques illustrés sur Racine, Taine et Malraux.
Le général de Gaulle élu à la présidence, Georges Pompidou retourna pendant quelques temps vers le monde de l’entreprise en réintégrant la banque Rothschild.
Membre du conseil constitutionnel en 1959, il profita également de cette période pour rédiger une anthologie de la poésie française.
Georges Pompidou s’installa à l’Élysée le 15 juin 1969. Son mandat fut écourté par son décès le 2 avril 1974 à Paris.
3 janvier 1973, réforme de la Banque de France
Dans la loi portant sur la réforme des statuts de la banque de France, nous trouvons en particulier cet article 25 très court, qui bloque toute possibilité d’avance au trésor :
« Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France. »
Ce qui signifie que l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts ; alors qu’avant cette loi, quand l’État empruntait de l’argent, il le faisait auprès de la banque de France qui, lui appartenant, lui prêtait sans intérêt.
Autrement dit : auparavant, l’État français avait le droit de battre monnaie, et avec cette nouvelle loi, il perd ce droit qui est du même coup légué aux banques privées, qui en profitent pour s’enrichir aux dépends de l’État en lui prêtant avec intérêt l’argent dont il a besoin.
Cette décision correspond à une privatisation de l’argent et ramène la nation au même rang que n’importe lequel de ses citoyens.
L’accroissement sans fond de la dette publique trouve son origine précisément là. Voici en effet un graphique représentant l’évolution de la dette, avec et sans intérêt. La courbe rouge représente bien sûr la dette constatée, calculée avec les intérêts.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.
La dette à fin 1979 était de 239 milliards d’euros (*), déjà injustifiables ; la dette à fin 2008 s’établit à 1327 milliards d’euros ! Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros d’intérêts.
1327 - 1306 = 21 Milliards d’Euros ! : Si nous avions pu créer notre monnaie — faire exactement ce qu’ont le droit de faire les banques privées —, la dette publique serait quasiment inexistante aujourd’hui.
Georges Pompidou a été le directeur général de la banque Rothschild ; il en était le valet, il n’est par conséquent pas étonnant qu’il ait fait cette loi du 3 janvier 1973 qui interdit à l’État français de battre monnaie et qui a endetté la France d’une façon structurelle et incommensurable auprès de banques privées comme la banque Rothschild.
C’est pourquoi, cette loi, je propose de l’appeler désormais la loi Rothschild.
NOTE (*) : La dette à la fin 1979 était en réalité de 82,8 milliards d’Euros, soit 21% du PIB ; mais en tenant compte de l’inflation, cela fait aujourd’hui 239 milliards d’Euros.

« Libération » abrite WikiLeaks

http://www.liberation.fr/making-of/…
Libération a décidé de participer au mouvement de soutien qui se met en place sur le Net pour empêcher l’asphyxie du site.
http://www.liberation.fr/making-of/01012307421-liberation-abrite-wikileaks
Par LIBÉRATION.FR
Nous avons choisi d’empêcher l’asphyxie de WikiLeaks à l’heure où des gouvernements et des entreprises cherchent à bloquer son fonctionnement sans même une décision de justice. Comme des milliers d’autres sites, Libération.fr a décidé de participer au mouvement de soutien qui se met en place sur le Net en répliquant le contenu de WikiLeaks à la virgule près. Ces sites dits « miroirs » peuvent être hébergés par tout un chacun disposant d’espace sur des serveurs. C’est ce que nous avons fait afin d’empêcher que disparaissent de la Toile les informations de WikiLeaks sélectionnées avec les journaux partenaires. Nous avons donc ouvert cette adresse :
wikileaks.liberation.fr .

« Libération » de Sartre à Rothschild

http://www.monde-diplomatique.fr/li…
htmlA htmlB Fondé en 1973 par Jean-Paul Sartre, Libération voulait « donner la parole au peuple » et « lutter contre le journalisme couché ». Pour accomplir un tel projet, l’équipe du journal s’accordait sur l’essentiel : pas de publicité, égalité des salaires, le capital aux salariés.
Au début des années 1980, Libération s’est lancé à la conquête des annonceurs publicitaires et des cadres urbains à haut revenu. Il a ouvert son capital. Le journal militant s’est transformé en entreprise de presse, rachetée par le groupe Chargeur en 1996 puis renflouée en 2005 par le banquier Edouard de Rothschild. Aux salariés, ce dernier a expliqué qu’il était « utopique de vouloir différencier rédaction et actionnaire ».
Depuis vingt-cinq ans, le quotidien camoufle son conservatisme économique par ses « audaces » culturelles. Car Libération fut aussi le laboratoire d’une métamorphose. Celle d’une gauche convertie au libéralisme, aiguillonnée par des médias eux-mêmes acquis à ce nouveau culte. A travers l’analyse d’un cas exemplaire, ce livre examine les ressorts d’une révolution conservatrice dans la vie intellectuelle française.

Tentative de traduction du passage de Chossudowsky intitulé : « Wikileaks Social and Corporate Entourage »



http://mai68.org/spip/spip.php?article1865
Entourage social et entrepreneurial de Wikileaks
Wikileaks et The Economist ont conclu une relation très étrange. En effet, Julian Assange, le fondateur et rédacteur en chef de Wikileaks, a remporté en 2008 The Economist’s New Media Award.
The Economist est étroitement lié aux élites financières de Grande-Bretagne. Il s’agit d’un organe d’information qui a, tout compte fait, soutenu la participation de la Grande-Bretagne à la guerre en Irak. Le rédacteur en chef de The Economist, John Micklethwait, a aussi participé à la réunion du groupe Bilderberg en Juin 2010.
The Economist porte également la marque de la famille Rothschild. Sir Evelyn Robert Adrian de Rothschild a été président de The Economist de 1972 à 1989. Son épouse Lynn Forester de Rothschild siège actuellement au conseil d’administration de The Economist. La famille Rothschild détient également un grand nombre d’actions de The Economist. Ancien rédacteur en chef de The Economist (1974-86), Andrew Stephen Bower Knight est actuellement président de la J. Rothschild Capital Management Fund. On dit aussi de lui qu’il est membre du Comité de direction (1986) du Bilderberg.
La grande question est de savoir pourquoi Julian Assange reçoit le soutien d’un organe d’information anglais, The Economist, connu avant tout pour être toujours impliqué dans la désinformation ?
N’avons-nous pas affaire à un cas de « dissidence fabriquée », où l’action de soutenir et récompenser les efforts d’Assange pour Wikileaks, devient un moyen de contrôler et manipuler le projet Wikileaks ; et, du même coup, de l’intégrer aux médias traditionnels ?
Il convient également de mentionner un autre fait important : L’avocat de Julian Assange, Mark Stephens, du Finers Stephens Innocent (FSI), un important cabinet d’avocats de l’élite londonienne, se trouve être aussi le conseiller juridique du Rothschild Waddesdon Trust. Bien qu’en soi cela ne prouve rien, ce fait doit néanmoins être examiné dans le contexte plus large de l’entourage social et d’entreprise de Wikileaks : le New York Times, le CFR, The Economist, Time Magazine, Forbes, Finers Stephens Innocent (FSI), etc.


Mercredi 29 Décembre 2010


Commentaires

1.Posté par n'dikitolè le 29/12/2010 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ha! Ha! on voit que la DÉSESPÉRANCE pour aligner le site Wikileaks et son fondateur Assange dans un des tiroirs des groupuscules CONSPIRATIONISTES qui pilulent sur internet et finalement le DISCREDITER est chaque jour de plus en plus cause d'INQUIETUDE et de TROUBLE!

Pour votre inFORMATION chers lecteurs!

Geoffrey Robertson, Professeur au Queen Mary College de Londres ce personnage de très forte personnalité et possesseur d'une double nationalité (Australienne et Britannique) est la personne choisie par Assange pour assumer sa DEFENSE.
Geoffrey Robertson fondateur et directeur du "Doughty Street Chambers" dont la devise est: "At The Heart of Human Right" en Français "Au Centre Des Droits de l'Homme"
et dont voici le site internet : www.doughtystreet.co.uk. prendra la responsabilité de la defense de Assange dans ce qui semble être un imbroglio quasi probable de son extradition vers les Etats Unis d'Amérique!
Comme on le voit c'est un Buffet d'Avocats spécialisé dans les Droits de l'Homme!
Cet homme était le representant de l'ONG Human Right Watch dans le procès contre le dictateur chilien Augusto Pinochet!
Robertson qui assumira la défense de Assange fondateur de Wikileaks était également le défenseur de Salman Rushdie!
Il a également défendu plusieurs cas de libertés civiles devant le Tribunal Européen des Droits de l'Homme!
On a également vu comme juge d'appelation au Tribunal Special des Nations Unies pour les crimes de guerre en Sierra Leone
Robertson est également auteur de plusieurs libres entre autres:
- The Justice Game
- The Tyrannicide Brief (Qui conte l'histoire de John Cook, jugé pour trahison et exécuté)
Le Brillant avocat défenseur de Wikileaks et de Assange est également protagoniste d'une émission de la Télevion Australienne où les invités; de l'homme de la rue, à la star en passant par les hommes politiques sont invités à débatre sans tabous sur les questions contemporaines en assumant differentes identités et diverses situations hypothétiques.

Bibliografía:

* The Tyrannicide Brief, Chatto & Windus, 2005
* Crimes Against Humanity. The Struggle for Global Justice, Alan Lane, 1999; revised 2002 (Penguin paperback) and 2006. [Crímenes contra la humanidad. La lucha por una justicia global, Madrid. Siglo XXI, 2008]
* The Justice Game, 1998 Chatto; Viking edition 1999
* Media Law (with Andrew Nicol QC), Fourth edition, November 2001, Sweet and Maxwell
* Freedom the Individual and the Law, Penguin, 1993 (7th ed)
* Geoffrey Robertson’s Hypotheticals. A New Collection, ABC, 1991
* Does Dracula Have Aids?, Angus and Robertson, 1987
* Geoffrey Robertson’s Hypotheticals, Angus and Robertson, 1986
* People Against the Press, Quartet, 1983
* Obscenity, Wiedenfeld and Nicolson, 1979

Comme on peut le constater ici il y a manifestement une INTENTION claire de DICREDITER Wikileaks et Assange!
Pourquoi et dans Quel But? THAT'S THE QUESTION! ! !

A suivre. . . . . . . . . . . . .

* Reluctant Judas, Temple-Smith, 1976




2.Posté par kjyf le 29/12/2010 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

n'dikitolè a certainement dû oublier de cliquer ci-dessous :

http://www.fsilaw.com

3.Posté par n'dikitolè le 29/12/2010 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

! ! ! ! L’avocat de Julian Assange, de Wikileaks, est Mark Stephens! ! ! Menteur! Menteur!

FAUX! FAUX! ET ENCORE FAUX PIÈTRE MANIPULATION ET DESinFORMATION MEDIOCRE QUI MANQUE DE GENEROSITÉ!

l'Avocat de Monsieur Assange et de Wikileaks s'appelle: Pr. Geoffrey Robertson!
qu'est ce que vous ne comprenez pas! ou faudrait-il que je vous fasse un dessin!
La site que vous mentionnez est un site qui semble t-il recolte des fonds pour la défense de Monsieur Assange comme il en existe des milliers de par le monde!
De là à dire que ce Mark Stephen serait l'avocat de Monsieur Assange serait faire preuve de mauvaise FOI ou dans les meilleurs des cas tout simplement d'IGNORANCE!
Mais par les temps qui courent et tenant en compte l'amplitude de votre article et du titre plutôt rocambolesque
" L’opération Wikileaks est une opération Rothschild."! Je pencherais plutôt pour la première solution

Bonnes fêtes de fin d'année!.....(;

4.Posté par Geoffrey ASSANGE le 29/12/2010 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

The same geoffrey robertson that thinks 9 11 2001 was made by arabs ??? while more and more people see that it can not have been done by arabs... le même geoffrey robertson qui pense que le 11 septembre EST l'oeuvre des arabes ???

5.Posté par n'dikitolè le 29/12/2010 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le même geoffrey robertson qui pense que le 11 septembre EST l'oeuvre des arabes ???

Ça c'est un autre PROBLÊME! cher monsieur!
J'ai juste voulu vous faire savoir que l'avocat de Monsieur Assange n'etait pas celui de la theorie des CONSPIRATIONISTES! etc,etc,etc,. . . . . Voilà tout

6.Posté par Geoffrey ASSANGE le 29/12/2010 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GEOFFREY ROBERTSON n'est pas L'AVOCAT de ASSANGE, il est un des avocats de ASSANGE parmi tant d'autres dont Mark Stephens et ses liens evident avec les ROSTHCHILD fait aussi partie des avocats de ASSANGE.....

bref l'un ne remplace pas l'autre, ils sont là pour ASSANGE et ils sont nombreux dans le BOX.........pour le reste... des surfeurs vont bientôt trouver tout un tas d'infos croustillantes sur ROBERTSON et ses drôles de liens aussi avec les puissants dominants de ce Monde, qui fait seulement semblant de changer et de défendre les Libertés........

7.Posté par Png le 29/12/2010 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Top article !!!

@ n'dikitolé ,

Et la déclaration Balfour ainsi que la dette colossale de notre pays c'est aussi de la conspiration ?


8.Posté par jesus christ le 29/12/2010 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils savent plus quoi dire... la guerre d irak oui ça c est une partie des Rothschild. mais je vois pas l intérêt des Rothschild. a aller se mettre les usa a dos...c est stupide comme de dire que Israël est derrière assange alors que la survie d Israël dépend des usa!!!

on entend de tout et de rien, mais assange est un vrai journaliste indépendant et qui rapporte la vérité contrairement à l intox générale ou la fabrication des infos afin de combler le planning médiatique...
en tout cas, assange a lui seul a fait plus de dégât qu une armée.. la on peut distinguer le talent et l épanouissement de son œuvre, ceux qui critiquent sont juste des jaloux paramétrés embrigader dans les cases du pouvoir.. la ou il se bat pour la liberté de tous, les haineux qui comprennent rien à la vie, viennent se lamenter... alors que eux sont des gros suceurs, a part sucer, c est tout ce qu ils font, ils parlent mais eux font quoi?? a part se taire et constater, critiquer pendant que l état et le nouvel ordre mondiale leur en met des grosses dans le cul tout jours, ils font quoi pendant ce temps là?? des faibles d esprit complétement endormis et dévouer, il est temps de se réveiller et voir au delà des apparences...!!!

9.Posté par Will le 29/12/2010 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@jesus

Evites trop d'affirmations dans une même phrase s'il te plaît !

Je te renvois le même conseil sur le fait de voir au delà des apparences ....

10.Posté par sagace le 30/12/2010 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à alterinfos, n'dikitole, "geoffrey assange" et tous les autres


Excusez-moi, mais les incohérences sont-elles si grosses qu'on ne les voit plus?
Il y a bien un message de "Geoffrey Assange", du site Wikileaks, qui vient confirmer l'argumentation publiée par alterinfos? A savoir que le monsieur qui porte le même nom et les mêmes intérêts que ce Geoffrey, c'est-à-dire Julian Assange, serait un imposteur au service de la manipulation médiatique à la solde des Rothschild?

J'ai une question toute simple: A qui peut-on encore faire confiance aujourd'hui si on trouve de telles absurdités dangereuses pour l'esprit même dans un site qui se veut indépendant?
Le mensonge et la manipulation sont la marque de la cruauté des temps que nous vivons. Merci de ne pas utiliser l'outil de la médiocrité au service des grandes causes.

Quand à Julian Assange, je ne peux toujours pas me faire d'avis car l'information qui traîne sur la question devient douteuse... Le problème, c'est qu'après, on finit par douter de tout. Et qu'à douter de tout, on avance sur rien.

Le seul fait qu'Assange ait pour avocat un type des Rothschild fait-il de lui un vendu? N'avez-vous pas envisagé l'hypothèse qu'on lui ait demandé de prendre cet avocat tel un loup dans la bergerie pour faire claquer des dents?

11.Posté par sagace le 30/12/2010 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Excusez ma précipitation. je viens de me renseigner un peu sur Geoffrey et Wikilingue.
C'est finalement une bonne nouvelle pour moi que de m'être trompé, une moins bonne pour l'information.
Ne tenez pas compte de mon premier message. Dans ce climat de mensonge, on y voit pas toujours clair.
En ce cas, si Assange est une illusion, il a donc pour mission de contribuer à engendrer le chaos, et de donner une illusion de résistance au pouvoir, laquelle illusion est orchestrée par ce pouvoir lui-même n'est-ce pas?
Ceci serait cohérent avec la logique de créer un contre-pouvoir au système actuel dont on croit qu'il est réel alors qu'en fait, il est destiné à asseoir une autre forme de gouvernance, voulue par ceux qui tiennent déjà les commandes...

12.Posté par ffilou6 le 01/01/2011 02:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est ce que la "loi Rothschild" de 1973 a un lien avec http://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_choc_p%C3%A9trolier ?

13.Posté par obione le 01/01/2011 05:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Assange a promis des révélations prochaines sur Israel. On verra bien s'il tient promesse parce que là, c'est sûr que normalement, il y a un paquet de saloperie sioniste à révéler ...

Le reste paraitra certainement de la piquette. Il aurait gardé le meilleur pour la fin !!!???

On verra bien, s'il tient parole ... Ou s'il ne fournit que des infos insignifiante ou de seconde catégorie.

Dans tous les cas, il nous faudra toujours à l'avenir nous rappeler de cette connexion ASSANGE- ROTSCHILDs !

Assange est-il manipuler à son insu pour déranger principalement l'administration OBAMA ou bien est-il un

appointé servil des Rotschilds car cela serait beaucoup plus grave (bien que pas étonnant) ...

S'il est un appointé des Rotshilds, il ne fournira probablement que des infos insignifiantes sur les dessous de

la politique israélienne ...

Dans tous les cas merci de ses précieuses infos sur cette connexion rotschildienne de Wilkileaks

14.Posté par joszik le 01/01/2011 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est étonnant dans cette affaire, c'est la vassalisation des médias français qui loin d'ignorer ces faits (pour les vrais journalistes) préfèrent les taire.

15.Posté par ffilou6 le 03/01/2011 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut-être une tentative de faire face? à la "loi Rothschild" http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20110101trib000587839/il-faut-renationaliser-la-dette-de-la-france.html.

16.Posté par sagace da powa le 04/01/2011 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme je l'ai dit, pas de conclusions hatives pour ma part. Comme on le sait, Assange n'a pas qu'un avocat...
Il faut pas oublier que Wikileaks diffuse pas non plus des smarties. Ce serait dommage de condamner quelqu'un qui oeuvre pour le bien commun si c'était une erreur. Je pensais pour ma part qu'il subissait des pressions et des menaces de mort, d'où le fait d'avoir une bonne défense...

17.Posté par FiloBedo le 04/01/2011 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'avoue me poser pas mal de questions sur Assange. Franchement, j'aimerais croire que ce type oeuvre réellement pour la vérité mais j'en doute pour plusieurs raisons :

- Les cables envoyés ne nous aprennent rien de nouveau ou sont même carrément anecdotiques (les irakiens sont fous, Sarkozy est un roi nu, les arabes ne s'entendent pas,...) ouais et après ? ou est le scoop ?

- Les cables transmis par Wikileaks sont relayés par des journeaux partisans : Le Monde, El Pais, New York Times,...Il y a donc forcément un tri à un moment ou à un autre vu que ces journaux ne sont aujourd"hui que des instruments de propagande. Mais ce tri a t'il lieu en amont ou en aval ?

- Je lisais qu'avant de se rendre à la police, Assange vivait caché en Angletterre. Cela me parait peu crédible ou alors, faudrait juste m'expliquer comment on se cache dans la patrie d'Echelon. Je veux bien qu'on puisse se cacher au Brésil ou en Indonésie mais en Angletterre...je suis sceptique.

Bref, comme le dit Obione, on verra bien ces fameuses révélations sur Israël, c'est un très bon indicateur et y'a vraiment matière. Assange va t'il tenir sa promesse ? Je ne pense pas.

@Jesus Christ : vous semblez vous intéresser au Nouvel Ordre Mondial et c'est très bien mais l'oligarchie mondialiste qui nous gouverne est composée de gens très, mais alors très intelligents et il est vrai que parfois il est difficile de démasquer leurs supercheries. Sur la guerre d'Irak, il est évident que le clan Rothschild est impliqué, tout comme le clan Rockfeller. La question de se mettre les USA à dos n'est pas juducieuse car cette oligarchie mondialiste, comme son nom l'indique, ne connait pas les frontières.






18.Posté par sagace da powa le 05/01/2011 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A tous et à alterinfos,

Quel que soit le rôle véritable d'Assange, je crois qu'il n'y a plus grand chose à attendre dans l'immédiat de ce côté-là. Qu'il fasse partie d'un plan, l'info sera bidon. Qu'il n'en fasse pas partie, il est certainement fliqué, et l'info risque d'être... sous surveillance. A moins d'un revirement de situation inattendu.

N'hésitez pas à consulter le site www.solidariteetprogres.org, dont la newsletter sous forme de voeux dresse un état du monde pour le moins perspicace, de la part du représentant d'un mouvement politique et citoyen un peu à part: solidarités et progrès

Good luck and peace

19.Posté par georgette le 10/06/2011 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chers amis et amies, l'extrait de pépins de pamplemousse ou encore mieux l'huile de pépins de pamplemousse, le plus puissant antibiotique, entièrement naturel et à très large spectre d'action qui soit ....

INDISPENSABLE : A Ne pas oublier pas dans votre trousse médicale spéciale "fin des temps" !!!

Pour en savoir davantage sur ce produit miracle :
1) http://www.terredefemme.com/lhuile-de-pepins-de-pamplemousse-un-puissant-antibiotique-naturel.html

2) http://www.amazon.fr/Lextrait-p%C3%A9pin-pamplemousse-Allan-Sachs/dp/2813200964/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1307665955&sr=8-1

Et pour se le procurer aisément : http://www.ponroy.com/medecine-douce/complements-alimentaires/preserver-sa-sante/sante-naturelle/extrait-de-pepins-de-pamplemousse/fiche-produit.php?produit=2768&orig=GOOGLE_BE&utm_source=Google&utm_medium=CPC

20.Posté par NN le 10/06/2011 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sommet de Bilderberg: la liste secrète des participants dévoilée

La reine Beatrix des Pays-Bas, Eric Schmid, patron de Google ou encore Peter Brabeck, président de Nestlé: voilà quelques noms des participants au sommet de Bilderberg, dont la liste a été dévoilée.

Les 130 sionistes de conférence :

Cent-trente personnalités du monde de la politique, de l’économie et des médias sont rassemblées depuis jeudi au sein du luxueux hôtel "Suvretta House" à St-Moritz. Habituellement, la liste des participants n’est dévoilée qu’après la fin de la conférence. Pas cette année.

Les membres discutent de l’euro, de la sécurité dans les réseaux sociaux, du Moyen-Orient, de la compétitivité de la Suisse ou encore de la croissance économique. C’est la première fois, dans les 56 ans d’histoire du sommet, que les participants rendent publics les thèmes de leurs discussions. Leur objectif est de couper l’herbe sous les pieds des opposants à la conférence, qui critiquent son opacité et son manque de contrôle démocratique.


Liste secrète dévoilée


- Peter Brabeck, Nestlé
- Hans Groth, Pfizer Europe
- Janom Steiner, canton des Grisons
- André Kudelski, Kudelski
- Doris Leuthard, conseillère fédérale
- Martin Schmid, canton des Grisons
- Eric Schmid, Google
- Rolf Schweiger, conseiller aux Etats
- Rolf Soiron, Holcim, Lonza
- Daniel Vasella, Novartis
- Jürg Witmer, Givaudan et Clariant

Ci-dessous, la liste complète (en anglais):



Belgique

Coene, Luc Governor, National Bank of Belgium

Davignon, Etienne Minister of State

Leysen, Thomas Chairman, Umicore

Chine

Fu, Ying Vice Minister of Foreign Affairs

Huang, Yiping Professor of Economics, China Center for Economic Research, Peking University

Danemark

Eldrup, Anders CEO, DONG Energy

Federspiel, Ulrik Vice President, Global Affairs, Haldor Topsøe A/S

Schütze, Peter Member of the Executive Management, Nordea Bank AB

Allemagne

Ackermann, Josef Chairman of the Management Board and the Group Executive Committee, Deutsche Bank

Enders, Thomas CEO, Airbus SAS

Löscher, Peter President and CEO, Siemens AG

Nass, Matthias Chief International Correspondent, Die Zeit

Steinbrück, Peer Member of the Bundestag; Former Minister of Finance

Finlande

Apunen, Matti Director, Finnish Business and Policy Forum EVA

Johansson, Ole Chairman, Confederation of the Finnish Industries EK

Ollila, Jorma Chairman, Royal Dutch Shell

Pentikäinen, Mikael Publisher and Senior Editor-in-Chief, Helsingin Sanomat

France

Baverez, Nicolas Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP

Bazire, Nicolas Managing Director, Groupe Arnault /LVMH

Castries, Henri de Chairman and CEO, AXA

Lévy, Maurice Chairman and CEO, Publicis Groupe S.A.

Montbrial, Thierry de President, French Institute for International Relations

Roy, Olivier Professor of Social and Political Theory, European University Institute

Grande-Bretagne

Agius, Marcus Chairman, Barclays PLC

Flint, Douglas J. Group Chairman, HSBC Holdings

Kerr, John Member, House of Lords; Deputy Chairman, Royal Dutch Shell

Lambert, Richard Independent Non-Executive Director, Ernst & Young

Mandelson, Peter Member, House of Lords; Chairman, Global Counsel

Micklethwait, John Editor-in-Chief, The Economist

Osborne, George Chancellor of the Exchequer

Stewart, Rory Member of Parliament

Taylor, J. Martin Chairman, Syngenta International AG

Grèce

David, George A. Chairman, Coca-Cola H.B.C. S.A.

Hardouvelis, Gikas A. Chief Economist and Head of Research, Eurobank EFG

Papaconstantinou, George Minister of Finance

Tsoukalis, Loukas President, ELIAMEP Grisons

Organisations internationales

Almunia, Joaquín Vice President, European Commission

Daele, Frans van Chief of Staff to the President of the European Council

Kroes, Neelie Vice President, European Commission; Commissioner for Digital

Lamy, Pascal Director General, World Trade Organization

Rompuy, Herman van President, European Council

Sheeran, Josette Executive Director, United Nations World Food Programme

Solana Madariaga, Javier President, ESADEgeo Center for Global Economy and Geopolitics

Trichet, Jean-Claude President, European Central Bank

Zoellick, Robert B. President, The World Bank Group

Irlande

Gallagher, Paul Senior Counsel; Former Attorney General

McDowell, Michael Senior Counsel, Law Library; Former Deputy Prime Minister

Sutherland, Peter D. Chairman, Goldman Sachs International

Italie

Bernabè, Franco CEO, Telecom lia SpA

Elkann, John Chairman, Fiat S.p.A.

Monti, Mario President, Univers Commerciale Luigi Bocconi

Scaroni, Paolo CEO, Eni S.p.A.

Tremonti, Giulio Minister of Economy and Finance

Canada

Carney, Mark J. Governor, Bank of Canada

Clark, Edmund President and CEO, TD Bank Financial Group

McKenna, Frank Deputy Chair, TD Bank Financial Group

Orbinksi, James Professor of Medicine and Political Science, University of Toronto

Prichard, J. Robert S. Chair, Torys LLP

Reisman, Heather Chair and CEO, Indigo Books & Music Inc. Center, Brookings Institution

Pays-Bas

Bolland, Marc J. Chief Executive, Marks and Spencer Group plc

Chavannes, Marc E. Political Columnist, NRC Handelsblad; Professor of Journalism

Halberstadt, Victor Professor of Economics, Leiden University; Former Honorary

H.M. the Queen of the Netherlands

Rosenthal, Uri Minister of Foreign Affairs

Winter, Jaap W. Partner, De Brauw Blackstone Westbroek

Norvège

Myklebust, Egil Former Chairman of the Board of Directors SAS, sk Hydro ASA

H.R.H. Crown Prince Haakon of Norway

Ottersen, Ole Petter Rector, University of Oslo

Solberg, Erna Leader of the Conservative Party

Autriche

Bronner, Oscar CEO and Publisher, Standard Medien AG

Faymann, Werner Federal Chancellor

Rothensteiner, Walter Chairman of the Board, Raiffeisen Zentralbank Österreich AG

Scholten, Rudolf Member of the Board of Executive Directors, Oesterreichische Kontrollbank AG

Portugal

Balsemão, Francisco Pinto Chairman and CEO, IMPRESA, S.G.P.S.; Former Prime Minister

Ferreira Alves, Clara CEO, Claref LDA; writer

Nogueira Leite, António Member of the Board, José de Mello Investimentos, SGPS, SA

Russie

Mordashov, Alexey A. CEO, Severstal

Suède

Bildt, Carl Minister of Foreign Affairs

Björling, Ewa Minister for Trade

Wallenberg, Jacob Chairman, Investor AB

Suisse

Brabeck-Letmathe, Peter Chairman, Nestlé S.A.

Groth, Hans Senior Director, Healthcare Policy & Market Access, Oncology Business Unit, Pfizer Europe

Janom Steiner, Barbara Head of the Department of Justice, Security and Health, Canton

Kudelski, André Chairman and CEO, Kudelski Group SA

Leuthard, Doris Federal Councillor

Schmid, Martin President, Government of the Canton Grisons

Schmid, Eric, Executive Chairman, Google Inc.

Schweiger, Rolf Member of the Swiss Council of States

Soiron, Rolf Chairman of the Board, Holcim Ltd., Lonza Ltd.

Vasella, Daniel L. Chairman, Novartis AG

Witmer, Jürg Chairman, Givaudan SA and Clariant AG

Espagne

Cebrián, Juan Luis CEO, PRISA

Cospedal, María Dolores de Secretary General, Partido Popular

León Gross, Bernardino Secretary General of the Spanish Presidency

Nin Génova, Juan María President and CEO, La Caixa

H.M. the Queen of Spain

Turquie

Ciliv, Süreyya CEO, kcell Iletisim Hizmetleri A.S.

Gülek Domac, Tayyibe Former Minister of State

Koç, Mustafa V. Chairman, Koç Holding A.S.

Pekin Sefika, Founding Partner, Pekin & Bayar Law Firm

USA

Alexander, Keith B. Commander, USCYBERCOM; Director, National Security Agency

Altman, Roger C. Chairman, Evercore Partners Inc.

Bezos, Jeff Founder and CEO, Amazon.com

Collins, Timothy C. CEO, Ripplewood Holdings, LLC

Feldstein, Martin S. George F. Baker Professor of Economics, Harvard University

Hoffman, Reid Co-founder and Executive Chairman, LinkedIn

Hughes, Chris R. Co-founder, Facebook

Jacobs, Kenneth M. Chairman & CEO, Lazard

Johnson, James A. Vice Chairman, Perseus, LLC

Jordan, Jr., Vernon E. Senior Managing Director, Lazard Frères & Co. LLC

Keane, John M. Senior Partner, SCP Partners; General, US Army, Retired

Kissinger, Henry A. Chairman, Kissinger Associates, Inc
.
Kleinfeld, Klaus Chairman and CEO, Alcoa

Kravis, Henry R. Co-Chairman and co-CEO, Kohlberg Kravis Roberts & Co.

Kravis, Marie-Josée Senior Fellow, Hudson Institute, Inc.

Li, Cheng Senior Fellow and Director of Research, John L. Thornton China

Mundie, Craig J. Chief Research and Strategy Officer, Microsoft Corporation

Orszag, Peter R. Vice Chairman, Citigroup Global Markets, Inc.

Perle, Richard N. Resident Fellow, American Enterprise Institute for Public Policy Research

Rockefeller, David Former Chairman, Chase Manhattan Bank

Rose, Charlie Executive Editor and Anchor, Charlie Rose

Rubin, Robert E. Co-Chairman, Council on Foreign Relations; Former Secretary of the Treasury

Steinberg, James B. Deputy Secretary of State

Thiel, Peter A. President, Clarium Capital Management, LLC

Varney, Christine A. Assistant Attorney General for Antitrust

Vaupel, James W. Founding Director, Max Planck Institute for Demographic Research

Warsh, Kevin Former Governor, Federal Reserve Board

Wolfensohn, James D. Chairman, Wolfensohn & Company, LLC



Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires