Sciences et croyances

L'odyssée de Curiosity : La vie sur Mars


CURIOSITY EXPLORE MARS
Et si la vie existe aussi?


«L'atterrissage avec succès de Curiosity constitue un exploit technologique sans précédent qui restera comme un jalon de fierté nationale à l'avenir.»

Président Barack Obama


Sifdouliazin malik
Vendredi 17 Août 2012

L'odyssée de  Curiosity  : La vie sur Mars

6 août 2012 à 7h31 du matin, après huit mois de voyage dans l'espace et 560 millions de kilomètres, le rover Curiosity se posait en douceur sur Mars. 7 minutes plus tard il envoyait sa première photo d'une étonnante précision. Ce saut dans l'espace sidéral est une prouesse! Un mois auparavant, une autre prouesse: la science nous offrait la confirmation de l'existence du boson de Higg responsable de la création de la matière à l'échelle de l'infiniment petit.


Portrait-robot de Curiosity, le nouvel explorateur martien de la Nasa

3 mètres de long pour un poids de 899 kg: avec Curiosity, Ce «rover» - comme on appelle ces robots montés sur roues qui vagabondent à la surface martienne -il est près de cinq fois plus lourd que ses prédécesseurs, Spirit et Opportunity, arrivés sur Mars en 2004 Opportunity fonctionne d'ailleurs encore aujourd'hui. L'une des missions-clés de Curiosity est de traquer le carbone martien. Pour cela, le robot va analyser par dizaines des échantillons rocheux. Avec pour première arme, un outil tout droit issu des romans de science-fiction: l'instrument nommé ChemCam, mis au point par une équipe de Toulouse. L'autre grande nouveauté de Curiosity, par ailleurs, c'est sa source d'énergie. Ses deux prédécesseurs, Spirit et Opportunity, se nourrissaient de rayons lumineux via leurs panneaux solaires. L'ennui, c'est que l'hiver, ils étaient à court de carburant, contraints à l'immobilité en attendant le printemps. De plus, la poussière martienne recouvrait peu à peu les panneaux des rovers diminuant d'autant leur efficacité. Curiosity, lui, pourra travailler toute l'année, grâce à son générateur nucléaire. Enfin, Curiosity gardera le contact via les relais radio que constituent des sondes en orbite autour de Mars. Bref, Curiosity est sans conteste aujourd'huin le rover le plus ambitieux jamais envoyé sur la Planète Rouge (1)

L'exemple de Mars est intéressant, car l'eau liquide a existé à sa surface aux débuts de son Histoire, avant de disparaître assez rapidement: La surface de Mars possédait de l'eau liquide au début de son Histoire, peut-être même sous forme d'océans. Mais du fait de la faible taille de Mars, la majeure partie de cette eau s'est enfuie définitivement depuis cette époque. Tout d'abord, la faible gravité martienne n'a pas pu retenir l'azote présent initialement dans son atmosphère. Mars a perdu plus rapidement son énergie interne. En se refroidissant, son noyau initialement liquide est devenu solide. Cela a entraîné deux conséquences: tout d'abord, la disparition du champ magnétique martien. Il ne restait plus que le dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Or celui-ci tend à se dissoudre dans l'eau liquide et à se déposer au fond des étendues d'eau sous forme de carbonates. (...) Or plus la pression est basse, plus l'état liquide a du mal à se maintenir: l'eau martienne a donc commencé à passer en partie sous forme de vapeur. Finalement, on voit que l'emplacement de Mars est tout aussi favorable à l'existence de l'eau liquide que l'emplacement de la Terre. Si Mars avait été aussi grosse que la Terre, elle aurait certainement possédé des océans d'eau liquide. Cela signifie qu'au sein d'un même système planétaire, la présence de plusieurs planètes possédant des océans d'eau liquide est parfaitement envisageable. Mais comment se fait-il que la vie n'ait été possible que sur Terre? (2)

Recherche de la vie sur Mars: ce sera dans le cratère Gale

L' Objectif de Curiosity est de trouver des traces d'une vie ancienne sous forme de molécules organiques. D'où l'intérêt de se poser sur un terrain sédimentaire. Ce sera Gale, un cratère. L'argile et les dépôts de sulfate situés à plusieurs niveaux d'altitude, à l'intérieur du cratère Gale. La Vie a jailli partout dès que les conditions le permettent... Elle essaie, transforme, mute, s'adapte, ou disparaît au profit d'autres formes de vies. Il a fallu attendre le milieu des années 1950 pour que Stanley Miller, à l'Université de Chicago, reconstitue en laboratoire les conditions postulées par Oparine et Haldane pour l'apparition de la vie, tout au moins de la fabrication des molécules de la vie. En soumettant ces éléments (atmosphère primitive) et en les bombardant de décharges électriques, il trouve des molécules organiques: les premières briques de la vie. On constate de plus que les molécules organiques de départ (ARN et ADN) ne peuvent avoir lieu sans support. Il est possible de faire appel à des surfaces minérales, comme les micas, les argiles qui se trouvent très abondamment sur Terre et sont constituées d'un empilement de couches fines. Entre les différentes couches de l'argile peuvent se glisser certaines petites molécules organiques, ce qui permet une adsorption importante .(3)

En 2007, Helen Hansma, de l'Université de Santa Barbara, proposait que l'apparition des premières cellules vivantes avait eu lieu entre des feuilles de mica. Elle publie un article de fond sur le sujet dans le numéro de septembre 2010 du Journal of Theoretical Biology. Elle observe un détail intrigant dans plusieurs échantillons qu'elle avait collectés dans une mine du Connecticut. La surface de certaines des feuillets de mica était couverte de molécules organiques. Cependant, les formes de vie sont complexes. Pendant longtemps on ne pensait pas que la vie ne peut émerger que de molécules organiques, or dans les sources hydrothermales découvertes en 1977 à 2600 mètres de profondeur, on y a trouvé la vie où on la croyait impossible. A des pH très acides, sans oxygène, voire dans des fumerolles de soufre! Voilà pour l'état de l'apparition de la vie.(3)

La vie sur Mars: une découverte qui changerait la face du monde?

La Nasa a publié de nombreux rapports sur les propriétés essentielles que l'argile possède pour générer la vie! La vie sur la planète Terre aurait commencé dans la glaise, grâce à ses propriétés, l'argile a joué le rôle d'usine chimique de transformation des matières premières inorganiques en des molécules plus complexes. d'où ont émergé les premières formes de vie. Dans la Génèse nous lisons: «Alors l'Eternel modela l'homme avec de la glaise du sol, insuffla dans ses narines une haleine de vie et l'homme devint un être vivant» (Genèse 2-7) Dans le Coran et sans y voir du «concordisme», il est fait mention de l'argile. C'est la rencontre d'une réalité préhumaine (la glaise) et d'une insufflation divine. «C'est Lui le Connaisseur [des mondes] inconnus et visibles, le Puissant, le Miséricordieux, qui a bien fait tout ce qu'Il a créé. Et Il a commencé la création de l'homme à partir de l'argile».(Sourate 32 La prosternation - Versets 6, 7)

La Mission de Curiosity sera d'explorer la planète pour dévoiler de nouveaux mystères. Bien que certaines molécules puissent découler de processus chimiques, si le rover venait à trouver des structures organiques complexes, comme celles que l'on trouve sur Terre, alors le doute serait bien plus faible. Or, si Curiosity faisait une telle découverte, ce serait la première fois de l'Histoire que quelque chose confirme l'existence d'une autre vie dans l'Univers. Assurément de quoi défrayer la chronique, mais une question se pose alors: quel impact l'existence d'une vie sur Mars aurait-elle sur Terre? D'après les chercheurs interrogés par Life's Little Mysteries, si la vie existait sur Mars, il ne serait pas exclu que nous soyons nous-mêmes des Martiens. (..) (4) Néanmoins, si le rover ne trouvait que des organismes martiens bel et bien morts, alors il serait plus compliqué de confirmer une éventuelle proximité, faisant par là-même toute la différence sur notre place dans l'univers. Si la vie n'était apparue qu'une seule fois, cela indiquerait qu'elle est très rare mais si elle était apparue deux fois dans un seul système solaire, «alors cela nous dirait que la vie est en fait très commune». (...) Au vu de l'importance d'une telle découverte pour la science, une question se pose: quel impact aurait une telle annonce sur la population? (...) Les conséquences majeures seraient ainsi davantage de l'ordre de la religion ou de la philosophie. (4)

La signification religieuse de l'existence d'autres mondes habités

Quand le pape, en 2011, lors d'une discussion avec des astronautes, parle de la conquête de nouveaux espaces, c´est un scoop comparativement au dogme de l´inerrance de l´Eglise. «Celui qui louvoie, celui qui tâtonne, celui qui s´adapte au siècle et transige, celui-là peut se donner à lui-même le nom qu´il voudra mais devant Dieu et devant l´Eglise, il est un rebelle et un traitre». Voilà ce que disait la papauté à la fin du XIXe siècle.(5)

Pourquoi en effet, la vie existe uniquement sur une seule planète, la Terre? Alors que des centaines d´autres planètes existent dans le système solaire et autour d´autres étoiles, ceci est prouvé également. C´est dans l´un des rares endroits de l´univers réunissant les conditions très strictes nécessaires que la vie a pu apparaître, et seul le hasard peut expliquer à la fois cette rareté et cette apparition. En octobre 2009, au moment où l´Église catholique se penche sur le «cas Giordano Bruno», on se souvient en effet qu´en 1600, Giordano Bruno pour son ouvrage «De l´infinito universo et mondi», avait été condamné par l´Inquisition romaine à mourir par le feu: elle rejetait, notamment sa théorie sur l´univers infini, habité par d´autres humanités. En décembre 1992, deux mois après la «réhabilitation» de Galilée par Jean-Paul II, à laquelle il avait oeuvré, Coyne avait déclaré: «L´Église n´exclut plus l´existence d´autres êtres intelligents dans l´univers. Aujourd´hui, Giordano Bruno, condamné pour son hérétique affirmation relative à la pluralité des mondes habités, ne ferait plus scandale.»(6)

Les grandes religions terriennes ne réprouvent pas l´idée de l´existence d´autres mondes habités dans l´univers. Beaucoup de textes anciens y font référence: les machines volantes décrites par Ezéchiel (La Bible I 4-14 et 15-28), la guerre aérienne du Ramayana, l´épopée de Gilgamesh, les Elohim de la Genèse (La Bible VI 1 -4), les Veilleurs du ciel dont parle Hénoch (Livre des secrets d´Hénoch VI 1-2, 6; VII 1-2; VIII 1-3; X 10), Le Coran fait explicitement mention de la pluralité des mondes dans le sens où ils obéissent à Dieu. Ainsi les mondes habités sont cités dans neuf sourates. (Coran: Sourate I, Verset1; II, 3; V, 109; VI, 101; X, 3; XI 108; XIII, 15; XXI, 16; XXXVI, 36). (6)

«Lorsque le père José Gabriel Funes, directeur de l'observatoire du Vatican, s'est prononcé en avril dernier sur l'existence d'autres planètes habitées, il a déclenché une grande vague de curiosité: «Tout comme il y a une multitude de créatures sur Terre, il pourrait y avoir d'autres êtres, même des êtres intelligents, créés par Dieu. Cela ne contredit pas notre foi car nous ne pouvons pas poser de limites à la liberté créatrice de Dieu», Finalement, observe Alexandre Vigne, il a fallu attendre octobre 2001 pour qu'un document de l'Église fasse référence à l'existence des exoplanètes, le judaïsme n'est bien sûr pas absent de cette réflexion. Dans un texte consacré aux origines de la création, le talmudiste Hervé Elie Bokobza souligne que le Zohar, un des ouvrages majeurs de la Kabbale, fait état de créatures humaines résidant sur des planètes situées «en dessous» de notre terre. L'Islam va plus loin en faisant la «prédiction» non seulement de l'existence de la vie extraterrestre mais d'une rencontre avec les Terriens: «Parmi Ses Preuves est la création des cieux et de la terre et des êtres vivants qu'Il y a disséminés. Il a en outre le pouvoir de les réunir quand Il voudra.» (42, 29) Et le Coran mentionne l'existence d'autres planètes, via le chiffre 7, qui désigne la multitude: «Allah qui a créé sept cieux et autant de terres» (65, 12). Les religions d'Asie ne sont pas en reste. Le bouddhisme Mahayana comporte des soutras qui stipulent que l'enseignement de l'Éveillé s'étend «à tous les mondes». Dans le soutra de la Contemplation de la vie infinie, Bouddha fait jaillir de son front un rayon de lumière «qui éclaira tous les mondes et revint se poser sur la tête du Bouddha, formant comme une tour de lumière. Dans cette tour, on pouvait voir toutes les terres des bouddhas».(6)

Le réglage des conditions initiales et des constantes fondamentales de l'univers est si précis que, par exemple, si l'on changeait un chiffre 60 zéros après la virgule dans la valeur de la densité initiale de l'univers, les planètes n'auraient pu se constituer et la vie ne serait pas apparue. Du constat de ce réglage fin (fine tuning en anglais), certains tirent un «principe anthropique fort», selon lequel l'univers tendrait «naturellement» vers l'existence de l'homme (anthropos en grec). «Ou plutôt de la conscience», précise l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan, qui en déduit que la vie a de fortes probabilités d'être apparue en de multiples endroits dans l'univers.(6)

Chose troublante, les Ovnis posent problème et dans les dossiers déclassifiés, on apprend à titre d'exemple, en France, que 23% de phénomènes sont inexplicables sur les 6000 observations d'Ovnis d'après le Geipan (Groupe d'étude et d'information des phénomènes aérospatiaux non identifiés ou PAN) c'est-à-dire qu'en dépit de témoignages clairs et cohérents, d'éventuelles traces et d'échos radar, aucune explication en termes conventionnels n'est possible. Si objets volants il y a, c'est dans cette catégorie qu'ils figurent. En 2011, des universitaires américains de la Pennsylvania State University et des scientifiques de la Nasa ont produit une étude prospective d'analyse de scenarios visant à envisager ou préparer une éventuelle rencontre avec des extraterrestres.

Pour «renforcer les chances de survie de l'humanité», certains chercheurs, appellent à la prudence dans l'envoi de signaux dans l'espace. Ils mettent en particulier en garde contre la diffusion d'informations sur notre constitution biologique, qui pourraient être utilisées pour fabriquer des armes ciblant mieux les humains. Certains estiment même que tout contact avec les extraterrestres devraient être limités aux discours mathématiques jusqu'à ce que nous ayons une meilleure idée du type d'intelligence en question. Nous ne devrions pas non plus donner l'impression d'être une civilisation rapidement expansive ni tendant à détruire les écosystèmes, ce qui pourrait nous faire passer pour «nuisibles», vu par le filtre d'une éthique extraterrestre. (7)

Il est à se poser des questions sur le devenir de l'homme si on prouve qu'il n'est plus seul dans l'univers. La Terre n'aurait plus le privilège divin de la vie. Ces questionnements seront de plus en plus récurrents et pour les croyants une relecture des textes sacrés s'impose pour permettre à l'homme de garder la foi malgré tout.

1. Sylvie Rouat: curiosity-un-veritable-laboratoire-mobile. Nouvel Obs.3.08.2012
2.http//www.futura-sciences.com/fr/doc/t/astronomie-1/d/eau-liquide-vie-univers_ 995/c3/221/p9/
3. http://www.mondialisation. ca/PrintArticle.php?articleId=20899
4.http://www.maxisciences.com/rover-curiosity/et-si-curiosity-trouvait-des-traces-de-vie-sur-mars_art26063.htmlInfo rédaction, publiée le 06 août 2012
5.http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_du_professeur_chitour/133035-Les-religions-au-d%C3%A9fi-de-la-pluralit%C3%A9-des-mondes.html?print
6.http://www.lemondedesreligions.fr/archives/2008/09/01/nos-freres-extraterrestres,9515903.php
7. Les extraterrrestres. Encyclopédie Wikipédia


Sifdouliazin malik


Vendredi 17 Août 2012


Commentaires

1.Posté par AS le 18/08/2012 06:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ca c'est la premiere etape de la supercheire qui arrive... les extra terrestres...

2.Posté par Mon oeil le 18/08/2012 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

560 000 000 de kilomètres en 8 mois, ça fait quelquechose comme 2 millions de kilomètres parcourus quotidiennement à travers l'espace, pour un engin un peu plus lourd qu'une voiture !!! Quelle énergie est capable de mouvoir un engin si lourd aussi vite, aussi longtemps et si loin de la Terre ? Faut arrêter que la NASA prennent les gens pour des cons , leurs films de Mars sortis tout droit de chez Pixar sont aussi nuls que ceux de la Lune des épisodes Apollo .

Mars c'est le dieu de la guerre chez les romains , alors est-ce encore un énième symbole à la mord moi le noeud de l'oligarchie dominante qui annonce la troisième Guerre Mondiale?


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires