RELIGIONS ET CROYANCES

L’islam n’est plus religion d’État en Tunisie


Dans la même rubrique:
< >


ana-muslim.org
Lundi 4 Novembre 2013

L’islam n’est plus religion d’État en Tunisie
En effet, l’assemblée constituante tunisienne à retirer la proposition d’article 141 de la constitution stipulant que la religion d’Etat en Tunisie était l’Islam. Cette décision a été prise lors des débats de la commission des consensus réunie le mercredi 30 octobre, hier donc. Ainsi, l’assemblée constituante composée d’une majorité de député nahdaoui ont accepté le »compromis » avec les parti radicaux de gauche en abrogeant la proposition d’article qui faisait de l’islam la religion d’État de la Tunisie. Cette nouvelle abdication des frères musulmans tunisiens montre, s’il le fallait encore, l’inefficacité de leur stratégie ainsi que leur échec total dans la lutte contre les forces laiques en Tunisie. En effet, même ce tout petit article qui proposais de garantir l’islam comme étant la religion d’Etat en Tunisie a fini par être retiré de la liste des articles à mettre dans la nouvelle constitution. A quoi sert il de s’appeler frères musulmans si l’on est pas capable de garder la proposition d’article constitutionnel affirmant que la religion officiel de l’État tunisien était l’islam. Cet proposition d’article pour la nouvelle constitution, ayant dans la réalité très peu d’emprise et ceci depuis l’indépendance de la Tunisien, conserve tout de même une importance à la fois symbolique mais pas seulement.

En effet, cet proposition d’article pour la nouvelle constitution tenait lieu de symbole, symbole d’une Tunisie à jamais lié à l’islam, que l’islam restait, au moins dans les mots, la religion du pays. Dans les faits, l’éviction de cet article dans le projet de la nouvelle constitution n’aura certainement aucune conséquence, enfin pour le moment, mais elle relève surtout de la symbolique. En effet, les parti gauchiste, athée souhaitent éradiqué l’islam du champs politique, du domaine public. Ainsi, c’est le début d’une vision laiciste de la pratique du pouvoir qui est mise en avant dans cette décision. La séparation entre le politique et le religieux, qui est actuellement une réalité, a été par cette décision amené au niveau de la constitution. Or, ce sont les principes contenu dans la constitution qui régisse la vie politique d’un pays. Les incidences, au niveau de la conception du pouvoir, d’un système politique et des lois, de cette décision fait passer le message suivant : l’islam doit rester cantonné à la sphère privée et ne surtout pas entrer dans le champs politique. C’est le chemin qu’avait emprunté la France lorsque la loi de 1905 a été promulgué et qui séparait l’Église catholique de l’État français. Cette séparation se matérialise par le fait que ni le catholicisme ni aucune religion n’est reconnu par l’État.

C’est vers cette amère réalité que veut nous emmener les radicaux de gauche et à laquelle les nahdaouiste n’ont su nous protéger. Wa Allahou lmousta’en

« Non ! … Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence]. »
[Sourate 4, Verset 65]

Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants [Sourate Al-Mâ'ida 5:44]



Lundi 4 Novembre 2013


Commentaires

1.Posté par Al Tayr le 04/11/2013 10:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bientôt on parlera du Maghreb comme on parle aujourd''hui d''Al Andalous...Vu que les Tunisiens n''ont plus rien a faire de la parole d''Allah (swt), objectif dans 5 ans une gay pride avenue bourguiba avec Delanoë et Frederic Mitterand

2.Posté par esma le 04/11/2013 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que c'est plutôt intelligent: que ceux qui ont une foi inébranlable n'ont pas à pratiquer l'islam sous une hypocrisie étatique. Tous les gouvernants qui ont décrété l'islam religion d'état sont des faux dévots qui ont porté préjudice et qui ont plutôt bafoué l'islam. Ils sont les premiers à brader leur identité et leur culture à l'occident: " faites ce que je décrète, mais ne faites pas ce que je fais" telle est leur devise
Regardez les émirs et les rois des pays du Golfe ou du Maghreb, ils sont les plus recherchés pour leurs vices, en occident, ces faux dévots ont complètement dénaturé la religion musulmane au point d'en faire une philosophie du comportement contraire à ce que porte réellement ses préceptes, car ces faux dévots en ont donné une image déformée
Alors laissons l'être humain décider de sa foi en toute liberté, sans qu'il ait à mentir à Dieu , en mentant à lui même et à la société

3.Posté par Al Tayr le 04/11/2013 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ esma

1) On ne peut que douter de "l'Islamité" d'un Musulmans qui considère que les lois humaines (sorties tout droit de cerveaux malades laicards parisiens pour le cas de la Tunisie) sont supérieurs aux ordres d'Allah (swt). Ainsi si on suit votre raisonnement, des hommes pervers, soit disant Musulmans, sont au pouvoir et autorisent au sein de la Oummah ce d'Allah(swt) a rendu interdit comme l'alcool par exemple, la "modirniti" veut que l'on suive les pervers et qu'on mette de coté ou seulement à la maison la parole Divine (et oui le bon sens laicard veut qu' Allah (swt) soit juste le créateur de l'univers mais seulement dans votre appartement, starfiroullah), sinon les français vont se fâcher, vont dire qu'on est des sauvages et mon dieu il n'y aura plus de touristes à qui servir le thé.

2) Si vous mettez en place une constitution laïque qui ne reconnais pas les enseignement Prophétiques et la parole Divine, qui empêchera qu'un jour le mariage homosexuel soi autorisé en Tunisie (dans une ou 2 générations surement)? L'Islam? L'état ne reconnait pas de religion par définition vu qu'il est laïque. L'exemple français devrait vous servir d'exemple.

3) Retirer l'Islam de la politique c'est le sortir du système culturel, éducatif et identitaire d'un peuple. Et comme la nature a horreur du vide, il est remplacé par autre chose, l'occidentalisme laicard matérialiste, aravant qi on en avait encore besoin la colonisation culturelle des pays Musulmans.

" Ne mourra jamais un peuple, qui malgré l'oppression et l'occupation cultive ses traditions, sa langue et sa culture".
Emir AbdelKader

4.Posté par sakkina le 12/11/2013 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est bien la preuve que les FM tunisiens ne sont que des marionnettes.
ceci n'arrivera jamais en Algérie car sa constitution "sacralise" la république et la religion d'état.

5.Posté par vigorem le 12/11/2013 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le plan de l'occident n'a jamais été de mettre ne place des nations islamique, mais de crée des pseudos démocratie dans les pays Arabes pour remplacer le vieux système de dirigeant Arabe qui ne marche plus, ils veulent mettre des démocraties pour contenir les colères dans des jeux politique démocratique, ce système à fait ses preuves en occident.

Et cela détruit totalement les théories complotiste qui prétendait que l'occident voulait crée des états Islamique, en vérité ils veulent crée des démocraties, et il se trouve qu'effectivement certaine révolte ont engendré un certain engouement pour les partis islamique, mais ce n'est pas le but de l'occident

6.Posté par Islam le 27/12/2013 02:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n y a aucun bien apres la rebellion d un peuple sur son gouverneur. Surtout que la ça a été dirigé depuis l occident. J espere que le reste des pays moyslum ne seront pas touché par ce fleau

7.Posté par musulmane le 27/12/2013 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Il n y a aucun bien apres la rebellion d un peuple sur son gouverneur.": Ne mélange pas tout. Le devoir du musulman est de combattre le taghout et les gouverneurs d'aujourd'hui sont TOUS des taghouts. "Islam" tu parles de gouverneur musulman juste ou injuste et non du taghout alors attention de ne pas jouer le jeu des hypocrites et des savants corrompus. Cessez d'encourager les musulmans d'accepter d'être jugé selon les lois des hommes comme le fait très bien les Al Saoud avec leur pseudo charia en contradiction totale avec les Lois d'Allah, azawajal.
Reveillez vous et revenez au Coran et à la Sunna!

8.Posté par slam''''it le 27/12/2013 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

créer des états islamistes .. dessein de l'occident ? ce n'était qu'une étape par laquelle il fallait donner cette ilusion. Mais une bien drôle illusion, le but ultime étant de faire peur tout en stimulant les violences sectaires. nous en avons un pimpant exemple avec l'Egypte et l'arméee, le nouveau sauveur du peuple.

l'analyse n'en est pas moins juste et précise, argumentée.

il n'en a pas fallu moins pour la Syrie, le spectre islamiste à la rescousse - les vases communiquants egypto-syrien. Et les victimes se comptent par centaines de millers et de nouveau en Irak et ses drônes.
Un massacre.

le devoir du musulman est avant tout de se rassembler.

9.Posté par Islam le 27/12/2013 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Revenir au coran et a la sunna ce n est pas se rebeller de n importe quel maniere. Je n ai vu aucune revolution basé sur le coran et la sunna. Et la preuve en est que tout ces pays son dans un etat pire qu ils etaient.

Depuis le debut de l islam aucun peuple ne s est rebeller contre le gouverneur dont la maniere dont vous appellez.
Il faut revenir au coran et a la sunna avec la compréhension des pieux prédécesseur.
Allah ihdina

10.Posté par Saber le 27/12/2013 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ceci n'arrivera jamais en Algérie car sa constitution "sacralise" la république et la religion d'état. ?

Ce que les " boujadis " de tout bord n'ont jamais compris concernant le cas spécifique de l'Algérie. Allah yarham chouhadas. L'islam est Religion d’État. On devrait revenir au lever des couleurs dans toutes écoles par civisme et par patriotisme ce qui par définition veut dire une lutte continue contre l'impérialisme et ses collabos, traitres à leur Religion et à leur pays .

11.Posté par Islam le 28/12/2013 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Saber on rapporte que la prophète a dit que celui qui fait preuve de" nationalisme, tribalisme etc" faites lui mordre le sexe de son pere.

Et aussi que celui qui a un grain de tribalisme dans le coeur ne rentrera pas au paradis.

Arrête avec l Algérie et les autres arrêter avec vos pays. Si un seul état suivait réellement l islam les muslims ne seraient pas les chiffons de la planète. On s est éloigné d Allah, Allah nous a délaissé a nous même.
Revenons au tawhid et à la aqida sahiha. Et cela ne veut pas dire crier a tt va au taghout et au Jihad.
Le prophète a3li wa salam a éduqué la oumma avant de combattre.
Ibn qayyim à dit le jihad est divisé en 10 branches 9 concerne soi meme.
Arreté de crier à la rebellion regarder les milliers de muslims qui se font massacrer, et on sait tous la sacralité d une ame muslima.

12.Posté par bilal abash le 28/12/2013 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@islam
il ne faut pas detourner ce qu a decendu ALLAH swt sur notre prophete asws il ne faut pas ce rebeller contre un gouverneur juste qui gouverne avec l islame mais pas contre nos gouverneurs criminels et corrompus laic etc qui sont au service de l occident les ben ali et compagni donc il faut que ce soit clair car Certes ALLAH a révélé : « Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants (kafirun) », « les voilà les injustes (dhalimun)», « les voilà les pervers (fasiqun) ».

13.Posté par Islam le 28/12/2013 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au sujet du verset que tu ecris ibn abbas a dit il s agit du koufr douna koufr.

Je suis d accord avec toi concernant les gouverneurs ils st injuste mais nous sommes nous juste. Hassan al basri a dit vos gouverneur sont a l image de vos actes, vous serez gouverné selon vos actes. Allah dit dans le sens du verset Allah ne changera pas l etat d un peuple avant qui se change lui meme.
Le prophete dit que viendra un temps ou ne seront gouverné par des gouverneur aux coeurs noir et injuste. Les compagnons ont dit que fautbil faire a rassoul Allah nous rebeller. Rassoul qui repond non, obeissez leurs meme si ils vous casse votre dos.
Dans le coran quand Allah nous parle de moussa qui doit faire nassiha, le bon conseil avec pharaon le pire kafer que la terre est porté. Allah dit a moussa adresse toi a pharaon avec des paroles douce.

Le fait de se rebeller n a jamais été un bien. Regardons l imam ahmed et comment il a été traité comment a t il reagi

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires