Néolibéralisme et conséquences

L'« indice Big-Mac », référentiel économique et monétaire


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 11 Décembre 2018 - 02:00 AMLO : « Privatiser, c’est du vol »



Irina Popova
Mercredi 17 Juillet 2013

L'« indice Big-Mac », référentiel économique et monétaire
La revue britannique The Economist a publié les dernières données de l’Indice Big-Mac. Le prix du burger dans divers pays reflète le niveau du développement économique et social et la valeur relativement objective des monnaies mondiales. Les dernières données témoignent de la récession dans la zone euro: le cours de l’euro est surévalué de 2%, et les disparités en terme de développement des économies de divers pays restent grandes.

Les nouvelles statistiques de l’indice Big-Mac montre les contrastes économiques et sociaux en Europe.

L’indice Big Mac est calculé à la base de la théorie du pouvoir d’achat mais au lieu du panier de consommation, on prend le prix du burger dans différents pays. Le Big-Mac n’est pas choisi par hasard : le réseau de la restauration rapide MacDonald’s est présent dans près de 120 pays du monde, et les ingrédients, à quelques différences près, sont partout les mêmes. Ce sont le pain, la viande, le fromage, les légumes – les aliments de base du panier de consommation traditionnel. En plus, l’indice tient compte du coût du travail et des frais logistiques.

Bien que l’indice soit assez primitif, il permet de juger des tendances principales du développement économique et social d’un pays concret. Donc, on peut utiliser les prix du Big Mac pour caractériser la situation économique dans différents pays, a raconté à La Voix de la Russie le chef du département analytique de FOREX Club Andrei Dirguine.

« Pour ce qui est de l’indice Big Mac, c’est une appréciation représentative de la situation économique. Mais, en réalité, dans notre monde interdépendant, plutôt dans les pays industrialisés ou dans les grosses économies émergeantes, l’indice Big Mac en dit long sur l’état de telle ou telle économie ».

Mais il ne faut pas oublier que les évaluations et les prévisions sont d’habitude subjectives. En ce moment, la plupart des économistes croient que l’euro est surévalué, probablement de plus de 2%. C’est ce que croit le directeur de l’Institut bancaire de la Grande Ecole d’Economie Vassili Solodkov.

« A mon avis, l’euro est très surévalué – avant tout, par rapport au dollar américain. Si vous comparez les prix des produits de consommation courante, des vêtements, vous verrez que les prix en Europe et aux Etats-Unis se ressemblent beaucoup, que ce soit en euros ou en dollars. Naturellement, le cours de l’euro par rapport au dollar est 1,3 ».

Le cours surévalué de la monnaie crée des difficultés, en premier lieu pour les exportateurs qui vendent leurs produits sur les marchés extérieurs, puisque la concurrence tombe considérablement.

Ainsi, malgré le caractère peu sérieux en apparence de l’indice Big Mac, ce dernier reflète les tendances générales du développement économique des pays concrets et de l’orientation de la politique des autorités.  



Mercredi 17 Juillet 2013


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires