RELIGIONS ET CROYANCES

L’histoire biblique de Joseph coule comme le Titanic


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 18 Juin 2018 - 12:02 Maîtres chrétiens esclaves musulmans !


Dans ma vie, j’ai entendu bien trop d’histoires bizarroïdes que mon esprit ne pouvait pas percevoir comme vraies. Une des plus bizarres et incroyables d’entre elles est l’histoire biblique de l’Exode. J’aurais pu la réfuter comme tous les autres contes du passé lointain qui ne demandait pas nécessairement observation et enquête pour valider son historicité et authenticité, si ce n’avait pas été une histoire biblique et si je n’avais pas été égyptien.


Dr Ashraf Ezzat
Mardi 27 Juin 2017

L’histoire biblique de Joseph coule comme le Titanic
Le défi réside dans le fait que l’Exode est une histoire biblique et elle est peut-être l’histoire la plus dramatique jamais narrée dans la bible. L’exode, oserais-je dire, est le lit même dans lequel repose toute la construction de la foi judéo-chrétienne et peut-être même celle de l’islam. (NdT: l’islam est présenté comme la 3ème religion abramique, il est donc aussi directement connecté, en tant que “religion du livre”, aux mêmes contes des religions monothéistes antérieures…)

Si l’histoire de l’Exode a été déformée ou falsifiée, alors tous les contes israélites qui ont suivi seront estampillés du faux. Les histoires comme celles de la conquête de la terre promise et de l’établissement du temple de Salomon et du royaume de David en Palestine seront discréditées et ébranlées jusque dans leur cœur le plus profond. Dans ma recherche (et en collaboration avec de grands universitaires, érudits et historiens, spécialistes du sujet), nous argumentons et disputons le fait que la géographie des histoires bibliques et de manière plus importante, celle de l’Exode, ont été falsifiées et changées comparées aux anciennes données bibliques.

Proprement exposé, ce scenario, dont nous soutenons la validité en accord avec les preuves trouvées et exposées dans mon livre (“Egypt Knew no Pharaohs nor Israelites”), transformera la bible, celle-là même qui est niché sous de nombreux oreillers bien douillets, en un vieux texte archaïque mensonger de dimension massive.

La plupart des juifs, des chrétiens et des musulmans pensent que cette histoire de l’Exode est un évènement historique réel. Plus important, ils n’ont de plus aucun doute sur le fait que l’histoire biblique de Moïse et du Pharaon s’est passée dans l’Egypte antique et c’est là que tous ces dévots se sont lourdement trompés.

D’après notre enquête, si l’histoire de Moïse et du Pharaon était vraie et donc un évènement historique, alors celle-ci a dû se passer dans l’Arabie antique et non pas dans l’Egypte antique.

L’histoire de l’Exode est un vieux conte arabe et tout à son sujet est arabe: son vocabulaire, sa culture, sa géographie et même son milieu éthique.

Dans le monde de l’écriture de script, avant de s’embarquer dans la création même de l’histoire, le rédacteur doit créer le bon “environnement” socio-historique pour son film.

L””environnement” crée l’ambiance générale qui rend l’histoire distincte et la rend originale par son dialogue, sa géo-location et son arrière-plan culturel uniques.

Par exemple, dans un roman ou un film comme “Titanic”, vous vous attendez à ce que le script, qui va créer le bon “environnement” pour l’histoire du naufrage de ce navire géant, inclut et utilise ces choses des plus notoires pour le bien de l’histoire et de son narratif:

Le tournage doit avoir lieu dans un décor à l’architecture et au design similaires à celui utilisé dans la réalité de ce paquebot géant à vapeur.
L’Atlantique-Nord doit être omni-présent dans le script et durant le tournage.
L’histoire doit commencer dans le port de Southampton en Angleterre et bouger en direction de New-York en Amérique.
La plupart des acteurs doivent parler anglais (et dans le vocabulaire et style grammatical utilisés au début du XXème siècle)
La garde-robe des personnages doit refléter la mode des années 1910.
Les noms des principaux personnages de l’histoire doivent être britanniques et en accord avec les us et coutumes des noms les plus populaires de la fin XIXème et début XXème siècles
Le dialogue ayant cours entre les personnages principaux (élite et du commun) doit refléter la toile de fond socio-culturelle de l’époque précédant juste la première guerre mondiale.

Le script/film est éventuellement jugé sur la précision avec laquelle le réalisateur/écrivain a retranscrit l’évènement historique. En d’autres termes, sur le comment l’environnement du film/script reflète au plus près la réalité historique de ce que fut en l’occurence, le naufrage du Titanic.

D’après la bible hébraïque, l’histoire de l’Exode commence quelques 260 à 300 ans avant la vente du patriarche Joseph comme esclave. Bien que notre recherche présente de très forts arguments contre le fait que l’Egypte ait été la terre sur laquelle l’histoire des Israélites se soit déroulée (incluant en cela celle de Joseph…), mettons cela de côté pour le moment et creusons un peu plus cette histoire de Joseph.

La Génèse, 37 (Genesis – 37, ), nous raconte l’histoire de Joseph et de son drôle de rêve, comment il fut le fils préféré de son père, les tentatives de le tuer venant de ses frères jaloux, l’abandon de Joseph dans une citerne dans le désert, son sauvetage par un Midianite, ses frères observant une caravane d’ismaélites approchant, la vente de Joseph comme esclave et lorsque leur caravane chargée de myrrhe et d’encens arriva dans une ville appelée “Mizraïm”, et non ! Mizraïm n’est pas le mot hébreu pour “Egypte” comme on vous a bourré le crâne, Joseph fut de nouveau vendu à Potiphar, les chef des gardes de la ville.

Analysons l’histoire de Joseph comme celle du script d’un film. Creusons le texte et essayons de trouver des mots clefs spécifiques qui nous aiderons à construire son environnement géographique et culturel et même l’époque probable à laquelle cette histoire aurait dû se passer.

Pour vous donner un exemple de notre méthodologie, examinons le texte suivant tiré de la Génèse, 38 (Genesis – 38:):

“Judas a choisi une épouse pour son fils aîné Er. Son nom était Tamar. Er mit dieu en colère. Alors dieu lui enleva la vie. Puis Judas dit à Onan, ‘couche avec la veuve de ton frère.’ Mais Onan savait que le descendant ne lui appartiendrait pas, il ne coucha alors jamais avec la veuve de son frère, il gaspilla son sperme sur le sol afin de ne pas donner de descendant à son frère. Ce qu’Onan fit mit dieu tant en colère que celui-ci prit aussi la vie d’Onan.”

En appliquant une analyse textuelle et une comparaison éthique du texte ci-dessus, nous pouvons parfaitement comprendre et identifier quelques normes éthiques et sociales des patriarches israélites et même de leur dieu. L’analyse révèle une conduite sociale très primitive consistante avec une tribu nomade luttant pour sa survie dans un désert cruel, contrôlée par un dieu non moins cruel.

Une norme sociale importante qui est aussi décrite dans le texte est le droit/devoir d’un frère de coucher avec l’épouse de son frère décédé. Le but de cette conduite inhabituelle (comparé aux normes morales modernes) était de soutenir la tribu en augmentant le nombre de ses membres coûte que coûte. Cet objectif était atteint en maintenant les femmes de la tribu constamment dans le processus de reproduction, par tous les moyens possibles.

Cette norme socialement et moralement acceptée, un prototype de la polygamie, était historiquement très commune dans l’Arabie antique and dans les terres africaines sub-sahariennes.

Ce qui est aussi intéressant est le nom de “Tamr/Tamar”, qui était très populaire pour les filles dans l’Arabie antique. Tamar veut dire “les dates de palmiers/datiers”, le fruit et l’arbre caractéristiques et symboliques de toute l’Arabie et du Yémen. Dans le texte de la Génèse 37-38, nous trouvons quelques mots clefs très intéressants, qui nous aident à identifier l’environnement de cette histoire biblique. En fait, il y a plein de ces mots clefs, en voici quelques-uns des plus significatifs:

“Troupeaux, Shechem, Joseph/Youssef, Dothan, citernes, animal sauvage, citerne dans le désert, caravane d’Ismaélites, dromadaires transportant myrrhe et encens, marchands midanites, ishmaélites, chèvre tuée, Shelah, Onan, Tamar, Hirah, Adullam, Kezib et tout le jargon des bergers.”

Les mots “troupeaux, animal sauvage, dromadaires, chèvre et berger”, indiquent clairement que ces versets de la bible décrivent un environnement nomade. En d’autres termes, quelques grandes tribus vivant dans le désert aride et élevant des chèvres et des dromadaires.

Le “dromadaire” est ici un mot clef exceptionnel, car l’Arabie antique est l’endroit où le chameau à une bosse (dromadaire) a été domestiqué en premier lieu et ce ne fut pas avant le 9ème siècle Av. JC. En d’autres termes, les dromadaires n’avaient rien à faire non seulement dans l’histoire de Joseph mais de fait, dans tout le livre de la Génèse.

Au fait, l’Egypte antique n’a pas connu les dromadaires et certainement pas la culture nomade. Les dromadaires furent introduits en Egypte ancienne après la conquête d’Alexandre le Grand en 332 Av.JC. Et quand je dit l’Egypte antique, je veux dire l’Egypte et les territoires qu’elle contrôlait, de la Nubie au sud jusqu’à la Palestine dans l’extrême nord-est. Oui, la Palestine, où (d’après la bible) la plupart des histoires impliquant les Israélites se sont soi-disant tenues.

A ce point de notre recherche, nous avons été confrontés à un terrible anachronisme qui rendait l’historicité de cette histoire de Joseph, une théorie impossible à soutenir, car en accord avec la chronologie biblique, Joseph aurait été vendu comme esclave vers 1546 Av.JC.

Historiquement, la caravane de dromadaires qui aurait emmené Joseph à Mizraïm (confondue avec l’Egypte…), n’aurait pas pu exister avant le 7ème siècle Av.JC pour deux raisons:

Premièrement, comme nous venons de le mentionner, les dromadaires furent en premier lieu domestiqués en Arabie et au Yémen antiques vers le 9ème siècle Av.JC et deuxièmement, la route antique de l’encens qui transportait épices, myrrhe, encens, ivoire et textiles de l’ancien Yémen (où se situe le Midian biblique), vers le Nord et la Mésopotamie et la Syrie (Assyrie) n’a commencé que vers le 7ème-5ème siècles Av.JC.

Ainsi, en gardant à l’esprit ces faits historiques tout à fait vérifiés, nous parlons ici d’une différence de quelques 800 ans entre les temps bibliques de l’histoire de Joseph et un environnement historique plausible…

Dans son ouvrage à succès “The Bible Unearthed”. le professeur Israël Finkelstein, un archéologue israélien, a confirmé que les histoires des Israélites (incluant celles de Joseph et de Moïse) ne pouvaient pas avoir été écrites/composées avant le 7ème siècle Av.JC. La découverte de Finkelstein ne jette pas seulement un doute sur la chronologie biblique et le quand furent écrites les histoires des Israélites, mais aussi sur le fait de savoir si ces faits représentent bien la réalité historique dans un premier temps.

Cette conclusion de Finkelstein vérifiée officiellement va sûrement ajouter plus d’évidence pour notre thèse de recherche disant que l’Egypte antique ne fut pas la terre qui vit l’Exode des Israélites et que la Palestine n’était pas leur terre promise.

Si l’histoire de Joseph n’a pas pu se produire avant le 7ème siècle Av.JC, ceci renverrait automatiquement l’histoire de l’Exode dans cette nouvelle chronologie biblique vers le milieu du 4ème siècle Av.JC, en d’autres termes durant la période grecque de la direction de l’Egypte, ce qui représente une autre impossibilité théorique.

Revenons à l’environnement de la saga de Joseph et glânnons-y des mots clefs du langage utilisés dans le livre de la Génèse:

Les noms de “Youssef (traduit en langues occidentales comme “Joseph”), Shelah, Onan, Tamar, Hirah et Adullam” sont tous de véritables noms arabes qui étaient très commun dans l’antiquité arabe et yéménite.
La mention des ismaélites (traduit en anglais en Ishmaelites) a fortement confirmé l’origine arabe de l’histoire.
Il est très connu (au travers de la tradition orale et des archives historiques) qu’Ismaël est l’ancêtre de toutes les tribus arabes (incluant les tribus israélites).
Par une analyse littéraire des psaumes/versets bibliques, nous pourrions facilement détecter une culture arabe de l’esclavage et du commerce des esclaves profondément impliquée.
Esclave en arabe se dit Abd. Savez-vous ce qu’est sa transcription en hébreu ? C’est Abad (dans la bible hébraïque, ce terme se retrouve partout…). Ceci ne peut pas être une surprise, car l’Hébreu, aussi loin que la phonétique soit concernée, est une des langues ou plutôt dialectes de l’arabe ancien, tout comme l’histoire de Joseph n’est qu’un des vieux contes arabes antiques.
L’alternative au meurtre de Joseph (dans l’histoire) était simplement de l’abandonner de façon à ce qu’il soit récupéré et vendu comme esclave.
Ce scénario est tellement révélateur de la culture très répandue du commerce des esclaves dans l’Arabie antique, où cette histoire s’est déroulée.
Comme nous venons de l’élaborer, la mention des dromadaires et des caravanes de dromadaires a aussi aidé à identifier l’Arabie antique comme la théâtre/la patrie de l’histoire de Joseph.

Dans l’Egypte antique, de jeunes enfants perdus n’étaient JAMAIS capturés et vendus comme esclaves pour la simple et bonne raison que le commerce des esclaves n’y était pas commun du tout. De plus, la terre du Nil n’a jamais eu de marchés publics pour le commerce des esclaves comme nous l’avons expliqué dans la véritable histoire de l’esclavage dans l’Egypte antique dans un essai et une vidéo.

Si l’Egypte antique n’avait pas de marchés publics aux esclaves, alors nous devons nous demander comment diable Joseph, le patriarche israélite, a bien pu être introduit en Egypte en tant qu’esclave ?…

De manière regrettable, en ce qui concerne l’archéologie biblique, la plupart des gens se fie sur les résultats d’expéditions archéologiques et universitaires biaisés, partiaux, honteusement et grassement financées, qui n’ont rien fait d’autre que de déranger l’histoire antique du proche-orient, et ce juste pour corroborer leurs croyances et préjudices bibliques. Ces archéologues bibliquement corrects et ces universitaires ont manipulés les faits et plantés de fausses reliques et de faux vestiges afin de soutenir leur (fausse) conviction que toutes les histoires des Israélites se sont déroulées en Egypte antique et que la Palestine est leur soi-disante “terre promise”.

Les universitaires et archéologues bibliques vont toujours nier toute autre explication de l’historicité des histoires de la bible.

Bien que beaucoup d’historiens des temps bibliques soient parfaitement au courant de l’origine arabe (et non pas palestinienne) de l’histoire des Israélites, ils n’en parleront seulement qu’à huis-clos.

Ce déni des faits me rappelle ceux qui n’accepteront jamais, jusqu’à aujourd’hui, que le Titanic a fait naufrage depuis longtemps et repose maintenant au fond de l’océan Atlantique.

Il est tout aussi regrettable que le fait qu’aucun universitaire régulier de l’histoire biblique ne veuille enquêter sur les faits culturels, anthropologiques et géographiques sous-jacents de ces histoires. Seuls quelques chercheurs indépendants ont fouillé profondément dans ce contexte biblique, si profond que le véritable environnement arabe de ces contes bibliques ont commencé à se révéler devant leurs yeux investigateurs.

Tout comme l’environnement de l’histoire du Titanic nous a aidé à revisiter, à recréer un des plus dramatiques naufrages des temps modernes, l’environnement de l’histoire de Joseph, la culture et la géographie arabes, ont aussi produit une des histoires les plus importantes de la bible et pourtant bien mal interprétée.


~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

url de l’article original:

https://ashraf62.wordpress.com/2017/06/22/story-of-joseph-sinks-like-the-titanic/


Mardi 27 Juin 2017


Commentaires

1.Posté par Bina le 27/06/2017 05:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce fut un régal de lire cette étude sur l'Histoire et les Langues.....ça ne va pas plaire à tout le monde.


""La plupart des juifs, des chrétiens et des musulmans pensent que cette histoire de l’Exode est un évènement historique réel.""

C'est malheureusement vrai.....ça fait quinze ans que je me suis penchée là-dessus et avant ça je faisais partie de "la plupart".

2.Posté par alex le 27/06/2017 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre article repose sur des assertions et non sur une démonstration scientifique bien que vous tentez de le le colorer ainsi. Le récit coranique est La Parole Seigneuriale d Allah, il confirme aussi bien la fuite des hébreux d'Egypte et la mission prophétique de Youssouf, Paix sur lui. Aussi, votre tentative est guère convaincante. Qui plus est, la Sunna bénie est claire à ce sujet.

3.Posté par JBL1960 le 27/06/2017 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me permets de rajouter le lien vers le PDF que j'ai réalisé en collaboration avec R71 mis à jour avec cette toute dernière publication ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/06/pdfashrafezzatjuin2017.pdf

Ce PDF est présenté comme suit ;

Présentation par JBL1960 des raisons de ce PDF – Page 2
Histoire, science, mensonge et falsification…
La tradition orale contre la tradition écrite… Vérité contre mensonge ? Présentation R71 : Page 3
L’Égypte antique n’a jamais connu ni Pharaons, ni Israélites – Page 5
Les racines juives de la culture takfirie – Page 10
Le Messie Arabe – Page 15
La résolution de l’UNESCO sur Jérusalem : La vérité cachée – Page 21
Pourquoi ne trouve-t-on aucune mention des pyramides d’Égypte dans la bible ? Page 25
Jérusalem, rien de saint à propos de la ville sainte… Page 28
La fuite de la Sainte Famille en Égypte est elle un mythe ? – 21/02/2017 – Page 36
L’esclavage n’était pas une pratique fréquente en Égypte – 7 juin 2017 – Page 40
L’histoire biblique de Joseph coule comme le Titanic – 22 juin 2017 – Page 43

Et dans ce billet de présentation j'explique pourquoi il est indispensable de relayer les travaux de recherche du Dr. A. Ezzat, entre autres ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/26/lhistoire-biblique-de-joseph-coule-comme-le-titanic-par-le-dr-ashraf-ezzat/

4.Posté par Bina le 27/06/2017 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Alex,

Où dans le Coran il est marqué Egypte ? Cette analyse ne remet pas en cause la vie de Youssef (as) ou le périple du peuple d'Israël (as), elle parle de la localisation géographique des événements. Cette étude est scientifique puisqu'elle analyse au travers de la linguistique et de la théologie.

5.Posté par Alex le 27/06/2017 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Bina / Je me suis personnellement rendu en Egypte et visiter les sites et discuter avec des égyptologues locaux et étrangers. Tous m'ont confirmés que les pharaons étaient égyptiens. Je me défie de mes propres lumières mais j exprime mon point de vue sur le sujet.

6.Posté par Saber le 27/06/2017 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est très connu (au travers de la tradition orale et des archives historiques) qu’Ismaël est l’ancêtre de toutes les tribus arabes (incluant les tribus israélites).

La nuance est claire dans le saint coran concernant les banu-israel et les juifs (judéens).

7.Posté par Philou´s Off le 28/06/2017 00:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A ceci prés que la bible englobe une histoire qui se déroule sur plus de 1000 ans (probablement histoire orale á ses débuts au départ de Tell Amarna dans le sillage d´Ákhenaton) puis qui s´est ensuite, (beaucoup, beaucoup plus tard) écrite, romancée et enjolivée avec les esséniens.

Pour faire prendre cette mayonnaise, il suffisait de raconter la fable du patriarche Abraham qui vécut 930 ans.
En ce sens, la longue errance dans le désert de la cour royale d´Akhénaton qui ruina l´Egypte devient crédible.

8.Posté par Bina le 28/06/2017 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui exprimes-toi et c'est avec un grand plaisir que je te lis.

Le Mot "pharaon" donné aux rois d'Egypte est en lui-même une imposture....Ce pays ne se résumait pas à cette époque, d'un point vue géographique, à l'Egypte actuelle.

Me dire que tu as été en Egypte et vu des égyptologues du coin ou étrangers (?) ne suffit pas à faire contre-poids sur des études sérieuses et scientifiques.

9.Posté par alex le 29/06/2017 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bina.

Le Pharaon qui repose au Musée du Caire, qui fut analysé par Maurice Bucaille, Dieu lui fasse miséricorde, était il autre qu'égyptien selon toi ? Maurice Bucaille s'est converti après avoir démontré que le corps était imbibé de sel marin et qu'il fut mort de noyade. Ceci en écho de La Parole Seigneuriale « Nous allons aujourd'hui épargner ton corps, afin que tu deviennes un signe à tes successeurs. Cependant beaucoup de gens ne prêtent aucune attention à Nos signes (d'avertissement). » Sourate Jonas, verset 92 - Saint Coran. Aussi, sache que sur ce sujet " Ma lampe et la tienne ne seront jamais témoins du même spectacle" Démosthène

10.Posté par AK47 le 29/06/2017 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bina

Dans le Coran, justement dans la Sourate Youssouf le mot "Misr" designe Egypte.

11.Posté par Bina le 29/06/2017 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Alex,

Non là, tu me parles d'autre chose comme à chaque fois....Je parlais du mot "pharaon" et le nom de celui que le Pr Bucaille a autopsié n'était pas" pharaon" à proprement dit selon des égyptologues. Il y donc une erreur de ces derniers.

@AK47,

Misr "désigne" mais ne veut pas DIRE Egypte...il y a une nuance évidente...

12.Posté par lalia le 29/06/2017 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le le Coran sourate 43 verset 51 , il y-a le mot misr ?
J'aimerais avoir votre réflexion Bina,en vous remerciant ;)
wa selem

13.Posté par Bina le 29/06/2017 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Laïla,

L'Egypte désignée dans le Coran El Karim n'a rien à voir avec l'Egypte actuelle. Ses terres s'étendait jusqu'à la Palestine actuelle et le Yémen.

Le Coran se lit dans sa langue, toutes traductions induisent en erreur et d'ailleurs ce sont des essais donc rien à voir avec une traduction juste de Sa langue, en plus, de la localisation géographique citées dans le Livre Saint. Pour un seul mot, il faut parfois 3 ans d'études pour trouver Sa définition ou ce qu'il désigne en Arabe alors pour une autre langue...bonne chance!!

De plus, Laïla, je ne suis ni une érudit ni un savant.....j'ai pu répondre à cette question mais je ne pourrais faire plus, désolée.

Wa'laïk salam.

14.Posté par Tono Tony le 30/06/2017 02:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au temps du prophète Muhammad (saws) (570-­‐632 apr. J.C.), l’Égypte était connue des Arabes sous le nom de Al-­gipt .

L’usage du nom de Misr chez les premiers Musulmans existait déjà à cette époque, voire même avant la période islamique. La différence entre les deux noms à l’époque est significative, Misr est utilisé à l’intérieur de l’Arabie seulement et il a une origine biblique. Quant à Gypt, il est utilisé avec les égyptiens et le reste du monde, lesquels ne reconnaissent pas Misr comme l’Égypte.

En d’autres termes, les peuples Arabes jusqu’à l’avènement de l’Islam partageaient le même nom que le reste du monde pour désigner l’Égypte, Al-­Gipt. Ce n’est qu’après avoir conquis l’Égypte que le terme Misr vint se substituer et s’imposer jusqu’à aujourd’hui.

Oubliez les mises en scène de Cecil B.DeMile , le cinéma talmudiste hollywoodien en général et les légendes bibliques c'est plus de 2000 ans de mensonges.

https://eschatologiablog.wordpress.com/2017/05/15/document-exclusif-al-%C2%ADhijaz-terre-dorigine-dabraham-et-des-prophetes-israelites/

15.Posté par Zaheer le 30/06/2017 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Où localisez vous Masjid el aqsa ?

16.Posté par bouamama le 30/06/2017 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tous les récits des prophètes ont été effacés de la mémoire terrestre afin de jeter le doute dans l'esprit humain , tout est question de foi , comment les simples gestes quotidiens des égyptiens ont été gravés et mémorisés alors que l'exode, le naufrage de pharaon n’apparaissent sur aucune stèle ? le séjour de Youssouf (qssl) en Egypte aussi etc ....

17.Posté par bouamama le 30/06/2017 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Misr et Amsar veut dire en arabe toute localité où vivent des gens . pour ceux qui doutent des récits prophétiques doivent savoir que l'instigateur de cette amnésie généralisée n'est qu'autre qu'Iblis ( Satan) qui a juré la perte de l'humanité toute entière sauf quelques élus à voir ce qu'est devenue l'humanité aujourd'hui je crois qu'il a réussi!!!!

18.Posté par Tono Tony le 30/06/2017 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De la bouche même d'un archéologue juif ;

Ze’ev Herzog, chef du département d’archéologie et d’études de l’ancien Proche-Orient à l’université de Tel-Aviv, dans un entretien avec le magazine Ha’aretz le 29 octobre 1999~ ;

“Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarque sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.”

le Docteur Ashraf Ezzat ;

Soutenu par une communauté d’universitaires connus et de haut niveau ainsi que par leurs recherches et trouvailles impressionnantes dans le domaine, et qui révèle un des plus grands actes de déception et de tromperie de l’histoire, responsable de la création et du concoctage du mythe des pharaons égyptiens.

Je cite ;

« Oui, l’histoire d’une Egypte ayant toujours été dirigée dans les temps anciens par des pharaons n’est rien d’autre qu’un mythe et un mensonge éhonté. En fait, la célèbre histoire de Moïse et du Pharaon ne s’est jamais produite dans l’Egypte antique, l’histoire de l’exode du peuple juif tel qu’elle est narrée dans la bible hébraïque, s’est produite dans un obscur petit village du nom de Misraïm (qui, sur une carte moderne, serait localisé dans le nord du Yémen).

@ Zaheer, la mosquée d'Al Alqsa se trouve bien à Al Qods en Palestine occupée, le salut et la paix sur toi ( PNG si tu te rappelles :))

19.Posté par Zaheer le 30/06/2017 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tono Tony

Salem. Évidemment que je me souviens de toi sous ton pseudo @png. Ça fait toujours plaisir de relire des anciens d'Alterinfo.

Si pour toi l'esplanade el Aqsa se situe bien à elQods en Palestine occupée. Il ne semble pas que ce soit le cas du Dr Ashraf Ezzat.
Je le cites : "Les histoires comme celles de la conquête de la terre promise et de l’établissement du temple de Salomon et du royaume de David en Palestine seront discréditées et ébranlées jusque dans leur cœur le plus profond."


20.Posté par Tono Tony le 01/07/2017 00:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zaheer,

Et c'est aussi un plaisir de te lire et comme à ton habitude ta question est pertinente.

Le cas de Salomon( as) est à part car il avait une gouvernance mondiale et donc certainement des palais et temples dans plusieurs régions et pays, Salomon (as) s'est établi au delà du Hijaz et en toute humilité c'est le seul point de désaccord que j'ai avec les travaux du Dr Ezzat.

Pour preuve le Miraj (voyage nocturne) du prophète Muhammad (saws) à partir de cet endroit et non de la Mecque ou de Médine.

Suleyman (as) a atteint l'orient et l'occident et il lui a été donné un pouvoir qu'aucun homme n'a eu ou n'aura, rien ne nous empêche donc de situer un Temple à Al Qods contrairement aux autres prophètes (as) qui eux étaient bien géolocaliser dans le Hijaz.

Nous avons consacré un article en deux parties sur ce grand prophète ,tu y trouveras d'autres éléments de réponses.

21.Posté par Bledmiki-99 le 01/07/2017 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam Tono Tony ex-PNG ;),

Bon retour sur Alterinfo...peux-tu me dire où je peux lire ton article sur le Prophète Souleiman s'il te plaît ? Merci

22.Posté par Tono Tony le 01/07/2017 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Salam Bledmiki-99 ;)

Je suis heureux de te relire :) , un superbe article qui va en déstabiliser plus d'un ;

https://eschatologiablog.wordpress.com/2017/01/12/un-autre-regard-sur-dhul-qarnayn-et-la-barriere-de-gog-et-magog/

Je t'invite aussi à poursuivre avec la seconde partir sur Gog et Magog et la barrière.

https://eschatologiablog.wordpress.com/2017/03/08/un-autre-regard-sur-dhul-qarnayn-et-la-barriere-de-gog-et-magog-2/

PNG.

23.Posté par malik le 01/07/2017 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout ce qui sont musulmans et qui approuvent cette article ne font que démentir le coran ,ce n,est rien d,autre que de la mécrèance.le coran est clair à ce sujet sur la présence des fils d,israel en égypte.,lorsque joseph (as)à etait vendu il a était acceuilli par le gouverneur du pays et à finit par le volonté de dieu à devenir un membre important du pays ,ce qu,il a permis de rapatrier toute sa famille en egypte.ils ont vecu en egypte jusqu,a leurs persécution à l,époque de moise.rapelons qu,allah désigne le dirigeant du pays par le therme pharaon,or il n,éxiste qu,un seul pays au monde ou ce titre est donné ,a savoir l,egypte antique ,ce qui prouve bien que ceci c,est passé en egypte et non en arabie ou je ne sais qu,elle autre ineptie.ce article n,apporte que des théories.

http://www.maison-islam.com/articles/?p=417

24.Posté par Dawoud le 02/07/2017 02:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Revenez au tafsir de la sourate le figuier deux premiers versets sont mentionnés l'endroit de la révélation des trois religions le sinai pour moussa c'est où ?

25.Posté par oh-daz le 02/07/2017 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parmi les 10 plaies d'Egypte, le NIL a été transformé en sang.... le NIL se trouve bien en Egypte... non ?

26.Posté par lalia le 02/07/2017 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le jabal alwaz en Arabie serait le mont Sinaï, voir la vidéo YouTube avec un archéologue au il l'explique.

27.Posté par Bledmiki-99 le 04/07/2017 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam Tono Tony,

merci pour le lien😉, désolé du retard car, je n'avais pas eu le temps de lire l'article de Sherazad en une seules fois. Je suis allé sur son blog une ou deux fois déjà, mais c'était tellement longtemps que j'ai oublié son existence.
Pour revenir à l'article, mashaAllah...vous aviez, toi et sherazad, fait du bon boulot ( comme dirait l'autre 😊 ), très très intéressant et les commentaires pas moins. Et comme toujours, tes commentaires très justes et avec une pointe d'humour 😊. Merci encore une fois, et qu'Allah vous protège, wa salam

28.Posté par Bina le 04/07/2017 03:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous les récits des Prophètes (as) proviennent de récits israélites comme l'a bien précisé Ibn Kathir dans ses ouvrages.....

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires