Sciences et croyances

L’effondrement de l’Etat d’Israël à la lumière du Coran : ces deux prophéties-promesses qui expliquent tout



Ahmadou kanté
Vendredi 26 Janvier 2018

L’effondrement de l’Etat d’Israël à la lumière du Coran : ces deux prophéties-promesses qui expliquent tout
Introduction : juifs et chrétiens face au Temple de Salomon

L’annonce de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël par le président américain Donald Trump le mercredi 06 décembre 2017 a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Elle a provoqué un regain d’intérêt relativement aux prophéties de l’Ancien comme du nouveau Testament sur le destin d’Israël et sa relation avec ce qui est communément appelé dans la littérature eschatologique, « la fin des temps »

Selon le judaïsme rabbinique, Israël est en attente du Messie qui viendra le sauver, vaincre ses ennemis et lui restituer sa totale souveraineté politique et religieuse. Ce Messie sera en charge de la reconstruction du Temple et du retour de tous les juifs de la diaspora sur la « terre promise » Etant entendu que le Messie qui est attendu est un descendant du roi David (paix sur lui). Ce Messie aura donc un père issu de la lignée de David (paix sur lui) et une mère comme tout le monde (de quelle lignée !). Cette attente messianique dure depuis la première destruction du Temple de Salomon (paix sur lui) et la déportation de la majeure partie des israélites habitant le royaume de Juda en 587-586 avant l’ère grégorienne. L’assaut final sur Jérusalem par les forces babyloniennes a fait suite à un conflit d’une dizaine d’années entre elles et les israélites habitant Juda.

On voit là un des points de divergence irréductible avec la croyance chrétienne d’un Messie sans père et de filiation divine que serait Jésus (paix sur lui). L’attente messianique s’est accentuée avec la tragédie de la deuxième destruction du Temple par les forces romaines en 70 du calendrier grégorien. Selon toujours le judaïsme rabbinique majoritaire, la troisième reconstruction du Temple de Salomon (paix sur lui) se fera sous la houlette du Messie fils de David, c’est pourquoi il n’appartient pas aux humains d’initier quoi que ce soit en la matière. Cette posture rabbinique met un bémol aux initiatives et provocations des activistes juifs sous la houlette de l’organisation de l’Institut du Temple créé en 1987 par le rabbin Yisrael Ariel. Cette organisation considère qu’il est légitime pour le peuple juif d’aider ou de hâter la venue du Messie. A cette fin, toute sortes d’initiatives sont prises par ladite organisation pour la reconstruction du Temple et pour la reprise du culte y associé notamment les sacrifices quotidiens de bêtes.

In fine, pour cette organisation, il faut que l’Etat d’Israël autorise la reconstruction du temple sans tarder dans son emplacement originel qui serait le lieu actuel de la Mosquée al aqsâ, ce qui suppose la destruction de celle-ci ! Depuis 1948, aucun régime ayant eu à gouverner l’Etat d’Israël n’a voulu franchir ce pas. Dans ce cadre, la décision du président américain Donald Trump opère comme un catalyseur pour les activistes juifs favorables à la reconstruction du Temple quel qu’en soit le prix à payer pour Israël. En effet, si Jérusalem est reconnue comme la capitale officielle, indivisible et éternelle de l’Etat d’Israël, cela voudra dire que cet Etat a plein droit de prendre des décisions souveraines sur ce territoire et notamment celle consistant à autoriser la reconstruction du Temple.

Voyons maintenant du côté du christianisme ce qu’il en est de l’attente messianique. En général, les auteurs chrétiens considèrent qu’il existe des prophéties bibliques sur ce que deviendra Israël avant la seconde venue de Jésus (paix sur lui), le Messie que ce même Israël n’a pas reconnu ou a rejeté. Grosso modo, la littérature chrétienne sur la « Fin des temps » mentionne qu’Israël va connaitre maintes tribulations avec ses ennemis mais qu’il va se convertir en reconnaissant Jésus (paix sur lui), lors de sa seconde venue, comme le Messie jadis rejeté et fils de Dieu qui a accepté de se faire crucifier pour racheter les péchés de l’humanité. Selon cette posture, toute reconstruction du Temple de Salomon (qui adviendra selon les prophéties du nouveau Testament) avant la seconde venue de Jésus (paix sur lui) sera l’occasion pour le faux Messie (l’Antéchrist), de s’y installer et de se déclarer dieu. C’est ainsi que les juifs, parce que pressés et gagnés par la fièvre de l’attente messianique, seront séduits et trompés par le faux Messie qui accomplira des « miracles » et se fera obéir de partout dans le monde qu’il va parcourir de bout en bout. Finalement, c’est Jésus (paix sur lui) qui viendra à bout de cet homme démoniaque. Pour les auteurs chrétiens, les prophéties du Nouveau Testament sur le destin d’Israël sont à prendre très au sérieux étant donné que selon l’Evangile, Jésus (paix sur lui) avait annoncé que le Temple juif serait détruit, qu’aucune pierre n’en restera et c’est arrivé.

En 70 du calendrier grégorien, les troupes romaines sous le commandement de Titus détruisent à nouveau le Temple qui avait été reconstruit vers les années 576 et agrandi par Hérode le Grand vers les années 20 avant l’ère grégorienne. S’y ajoute que selon la croyance chrétienne, le temps du Temple physique est révolu, il ne peut s’agir depuis la première venue de Jésus (paix sur lui) que du Temple spirituel que devient le cœur de la personne elle-même qui croit en Jésus comme le rédempteur de l’humanité. C’est la foi en Jésus comme fils de Dieu qui sauve et c’est l’Eglise qui devient le peuple de Dieu. Il en découle que les pays où l’Eglise a encore de l’influence ne verront pas d’un bon œil et ne soutiendront aucune initiative ayant pour but la reconstruction du Temple et répétons-le encore, la destruction de la mosquée d’al Aqsa que cela suppose.

Que nous dit le Coran sur le passé et l’avenir d’Israël ?

Le Coran se dit être une source de discernement (furqân), de guidance (hudan) ainsi que d’éclaircissement (Tibyân) de toute chose. Il existe d’autres noms et attributs ou qualificatifs du Coran qui indiquent chacun une dimension de ce Livre que les musulmans croient être le couronnement de la révélation dont Dieu a fait de la descendance d’Abraham (paix sur lui), le dépositaire. Dans les lignes qui suivent, notre but est de recenser dans les récits portant sur l’histoire des fils d’Israël (« Banî isrâ-îl » dans le Coran), ce qui peut éclairer notre lanterne au sujet du destin de ce peuple. Rappelons juste que le récit sur les fils d’Israël est le plus récurent et le plus détaillé dans le Coran de même que Moïse (Mûsâ dans le Coran - paix sur lui) est le prophète le plus cité dans ce Livre. Notons aussi qu’Israël est un autre nom de Jacob (ya ‘qûb dans le Coran – paix sur lui), fils d’Isaac (Ishâq dans le Coran – paix sur lui), fils d’Abraham (Ibrâhîm dans le Coran – paix sur lui). C’est utile de retenir aussi que Muhammad (saws) est un lointain descendant d’Ismaël (ismâ ‘îl dans le Coran), fils aîné d’Abraham (paix sur lui). Donc selon le Coran, les fils d’Israël sont les descendants issus d’un même géniteur à savoir Israël (Jacob) et n’oublions pas que la dénomination traditionnelle chez eux se fait sous le mode « fils ou fille d’un tel », c’est-à-dire le nom du père.

A la découverte de deux énigmatiques prophéties-promesses du Coran

Autant le Coran est une révélation qui traite de dogme, de culte, de morale, de récits sur les prophètes (paix sur eux), de licite et d’illicite, autant il contient des prophéties. Une de ces prophéties a mentionné la victoire des Romains plus précisément des Byzantins (Empire romain d’Orient) sur les Perses. Voici les versets en question :
« Alif, Lâm, Mîm (1), les Romains ont été vaincus (2) dans la terre voisine, mais après leur défaite, ils seront vainqueurs (3), dans quelques années . A Dieu appartient la décision, avant comme après. Et ce jour-là, les croyants se réjouiront (4) du secours d’Allah. Il accorde la victoire à qui Il veut, et Il est le Tout-Puissant, le Tout Miséricordieux (5). C’est une promesse de Dieu, Qui ne manque jamais à Sa promesse quoique la plupart des gens ne le sachent pas (6) » (Coran 30 : 1-6)

Les arabes mecquois et idolâtres éprouvaient beaucoup de sympathie pour les Perses qui étaient à cette époque zoroastriens, adorateurs du Feu. Ils se réjouirent de la cuisante défaite d’Héraclius qui commandait l’armée byzantine face aux Perses en 614, à Jérusalem, son armée fut presque anéantie. De leur côté, les chrétiens étaient effondrés ainsi que le prophète Muhammad (paix sur lui) et les premiers musulmans en raison de leur statut commun de gens du Livre et d’appartenance à la tradition abrahamique. Un redressement et une victoire des Byzantins sur les Perses semblaient impossibles à court et moyen terme étant donné l’ampleur du désastre avec des conséquences dépassant largement la dimension militaire du conflit. Les Perses étaient tellement puissants qu’ils envahirent l’Egypte après cette victoire.

Pourtant, de façon humainement imprédictible dans le contexte de l’époque, et de surcroit pour un arabe illettré résident à la Mecque, comme le fut Muhammad (saws), le Coran annonce une victoire prochaine à travers l’expression « Fî bid ‘i sinîn ». Les commentateurs du Coran, surtout ceux qui sont le plus versés dans la linguistique nous disent que cette expression était employée chez les arabes dans le sens d’un intervalle de temps entre trois (3) et neuf (9) années, ou selon une autre expression « moins de dix (10). » Cela suppose que la victoire prophétisée par le Coran ne devait se réaliser et d’autre part pas au-delà de 10 ans révolus. Abu Bakr, futur premier Calife des musulmans après le rappel à Dieu du prophète (paix sur lui), qui avait fait un pari avec des mecquois idolâtres qui n’y croyaient pas fut très inquiet quand cinq (5) ans après cette prophétie coranique, il ne voyait toujours rien venir. L’accomplissement de la prophétie coranique porte donc sur le relèvement et la victoire spectaculaires et extraordinaires des byzantins sous le commandement d’Héraclius face aux Perses à partir de 622 et notamment en 623-624, la même année que celle des musulmans contre à Badr !

Examinons maintenant les prophéties coraniques relatives aux fils d’Israël. Nombre d’annonces liées au futur des fils d’Israël sont mentionnées par le Coran. Par exemple, Dieu dit à Moïse (paix sur lui) de quitter nuitamment l’Egypte (Exode dans la Bible) tout en signalant que lui et les autres fils d’Israël seront poursuivis par Pharaon et son armée qui seront engloutis dans les eaux. Ce qui arriva comme annoncé. Quand les fils d’Israël, après maintes péripéties et violations de l’Alliance établie entre eux et Dieu arrivent en terre de Palestine, on est à environ 12 siècles avant notre ère, le Coran fait deux prophéties-promesses qui disent tout sur le destin d’Israël à condition de bien les comprendre. Voici les versets en question et la traduction provisoire que nous en proposons :
« Gloire et Pureté à Celui qui fit voyager Son serviteur de nuit, de la Mosquée Sainte à la Mosquée la plus éloignée dont Nous avons béni le(s) alentour(s), afin de lui faire voir certains de Nos signes. Il est vraiment Celui qui entend et voit tout. (1) Et Nous avions donné à Moïse le Livre et Nous en avons fait un guide pour les enfants d'Israël : ‘Ne prenez pas de protecteur en dehors de Moi’. (2) Descendants de ceux que Nous avons transportés dans l'arche avec Noé. Il était vraiment un serviteur fort reconnaissant. (3) Nous avons annoncé aux fils d'Israël dans le Livre : ‘Par deux fois, vous ferez œuvre de corruption sur terre et vous ferez montre d’une grande arrogance ’ (4) Lorsqu’adviendra la promesse de la première des deux , Nous enverrons contre vous des serviteurs à Nous d’une dureté implacable au combat, qui défileront à l'intérieur des demeures. Et ainsi, la promesse s’accomplira. (5) Puis, Nous vous donnâmes la revanche sur eux et Nous vous renforçâmes en biens et en enfants. Et Nous vous fîmes plus nombreux. (6) Si vous faites le bien, vous le faites pour vous-mêmes et si vous faites le mal, c’est à votre détriment. Puis, quand adviendra l’autre promesse , (…) pour qu'ils marquent vos visages d’affliction et qu’ils entrent dans la Mosquée comme ils y étaient entrés la première fois et qu'ils saccagent complètement ce dont ils se sont emparés. (7) Il se peut que votre Seigneur vous fasse miséricorde. Mais si vous récidivez, Nous récidiverons. Et Nous avons fait de la Géhenne un lieu de détention pour les mécréants (8)» (Coran 17 : 1-8)

Plus loin, dans la même sourate :
« Et certes, Nous donnâmes à Moïse neuf signes manifestes. Demande donc aux enfants d'Israël, lorsqu'il vint vers eux et que Pharaon lui dit : ‘Ô Moïse, je pense que tu es ensorcelé.’ (101) Il dit : ‘Tu sais fort bien que ceux-là , seul le Seigneur des cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves éclatantes et certes, Ô Pharaon, je te crois perdu.’ (102)
Il voulut les expulser de la terre , mais, Nous les noyâmes tous ensemble, lui et ceux qui étaient avec lui. (103) Et Nous dîmes, après lui , aux enfants d'Israël : ‘Habitez la terre ’ Puis, lorsqu’adviendra l’autre promesse , Nous vous ferons venir en foule mélangée . (104) Nous l’avons fait descendre en toute vérité et avec la vérité il est descendu et nous ne t’avons envoyé qu’en annonciateur et avertisseur (105) » (Coran 17 : 101-105)

Tous les commentateurs du Coran s’accordent à dire que ces versets contiennent deux promesses qui sont en fait des prophéties annonçant des actes d’une gravité singulière de la part des fils d’Israël et de leurs conséquences en termes de punition divine y associée. Les hésitations et divergences au sein des commentateurs du Coran dans l’interprétation de ces deux prophéties-promesses de punition associées à deux œuvres de corruption et d’arrogance concernent leur accomplissement ou non, dans ce monde ou dans l’autre, les parties prenantes, etc., comme nous le verrons par la suite, plaise à Dieu ! La grande impasse réside dans le fait que la plupart des commentateurs du Coran pensent que l’autre promesse « wa ‘dul âkhirati » concerne l’autre monde, c’est-à-dire, le temps de la résurrection des corps. Partant de cette compréhension, ils proposent des interprétations problématiques de cette « autre promesse » associée à la deuxième œuvre de corruption et d’arrogance dont les fils d’Israël seront les auteurs.

A notre humble avis, le contexte ainsi que l’application du principe d’exégèse « Le Coran explique le Coran » permettent de se rendre compte que :
Premièrement, la première des deux prophéties-promesses de punition « wa ‘du ûlâhumâ » des fils d’Israël mentionnée dans le verset 5 de la sourate 17 s’est accomplie à travers la première destruction de la Mosquée-Temple de Salomon par les forces babyloniennes en 586-587 avant l’ère grégorienne ;
Deuxièmement, l’autre promesse « wa ‘dul âkhirati » pas encore accomplie, mentionnée seulement deux (2) fois dans le Coran et dans la même sourate 17, aux versets 5 et 104, n’est autre, clairement à notre sens, que celle associée à la deuxième œuvre de corruption et d’arrogance à venir de la part des fils d’Israël. C’est-dire que cette autre, deuxième et dernière prophétie-promesse de punition va advenir dans ce monde ici-bas.
Nous montrerons par la suite comment nous avons compris que le verset 104 de la sourate 17 mis en dialogue avec le verset 5 de la même sourate à travers l’application du principe d’exégèse « Le Coran explique le Coran », révèle dans un premier temps, la montée miraculeuse en puissance d’Israël, et puis, dans un deuxième et dernier temps, son effondrement tragique.
Nous sommes convaincus que si notre compréhension est satisfaisante, elle nous permettra de nous affranchir d’une méprise millénaire de la part des premiers commentateurs du Coran, malheureusement reprise par les contemporains, sur l’expression « wa ‘dul âkhirati » (L’autre promesse).

Ces versets parlent de choses qui vont arriver aux fils d’Israël. Il se trouve que certains ont fini par oublier le sujet traité et tomber dans des interprétations éloignées du contexte, du contenu littéral des versets en question et de ce qui est suffisamment connu dans l’histoire du monde et des fils d’Israël. Les commentateurs s’accordent à dire que la Mosquée la plus éloignée (al masjidil aqsâ) fait référence à la Mosquée-Temple de Jérusalem construite ou reconstruite par Salomon (paix sur lui). Le Coran affirme donc la sainteté de cette Mosquée-Temple comme cela apparait dans l’expression : « dont Nous avons béni l’(les) alentour(s) » Certains commentateurs notent qu’il est possible de penser que les signes qui seront montrés au prophète Muhammad (paix sur lui) appelé serviteur dans le premier verset, à l’emplacement de la Mosquée-Temple de Salomon (paix sur lui), concernent l’avenir des fils d’Israël. D’autres lui seront présentés au-delà de « Sidratul muntahâ » (le Lotus de la limite), quand il effectuera le voyage céleste. Quelques détails du voyage céleste sont donnés dans les premiers versets de la sourate 53 « an-najm » (l’Etoile).

Ensuite, il est question du Livre ou de l’Ecriture donnée à Moïse (paix sur lui) qui est bien évidemment ce que le Coran appelle at-tawrât et que nous appelons la Torah originelle reçue de Dieu par ce prophète (paix sur lui). Dans cette Ecriture révélée à Moïse (paix sur lui) dont la vocation est de servir de guidance aux fils d’Israël, il est mentionné au verset 2, une information dont l’importance nous est apparue capitale, à savoir que Dieu a interdit à ces derniers de prendre pour protecteur « wakîl » autre que Lui. Il y a donc là un avertissement fort en direction des fils d’Israël à ne pas compter sur autre que Dieu pour réaliser un objectif ou se prémunir d’un préjudice ou rester endurant dans l’épreuve. Nous verrons par la suite qu’il existe un lien étroit entre cette injonction aux fils d’Israël de ne placer totalement leur confiance qu’en Dieu et rien qu’en Lui et ce que l’histoire et les sources scripturaires israélites nous laissent comprendre.

A Noter que l’expression « ‘ibâdan lanâ » (des serviteurs à Nous) présente une nuance, comme on le verra plus loin, avec « ‘ibâdanâ » (Nos serviteurs). En effet, l’expression « des serviteurs à Nous » ne renvoie pas forcément à des croyants mais à des créatures humaines que Dieu a mises dans les conditions de Le servir aux fins de la réalisation des deux prophéties-promesses de punition des fils d’Israël susmentionnées. Il se peut que ces créatures ne se rendent même pas compte des implications de leurs agissements.
(A suivre)



Vendredi 26 Janvier 2018


Commentaires

1.Posté par malik le 26/01/2018 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

excellent analyse ... je vais juste revenir sur une chose a savoir que la deuxieme punition qui a était prédit s,est déja realiser et se trouve dans le verset suivant:Si vous faites le bien; vous le faites à vous-mêmes; et si vous faites le mal, vous le faites à vous [aussi]». Puis, quand vint la dernière [prédiction,] ce fut pour qu’ils(3) affligent vos visages et entrent dans la Mosquée comme ils y étaient entrés la première fois, et pour qu’ils détruisent complètement ce dont ils se sont emparés.


puis quant viens la derniére ce fut pour qu’ils(3) affligent vos visages et entrent dans la Mosquée comme ils y étaient entrés la première fois, et pour qu’ils détruisent complètement ce dont ils se sont emparés.
il s,agit de l,intervention faite par les romains en 70 de notre érè.

en revenche le verset 8:Il se peut que votre Seigneur vous fasse miséricorde. Mais si vous récidivez, Nous récidiverons. Et Nous avons assigné l’Enfer comme camp de détention aux infidèles.

mais si vous récidivez,nous récidiverons,ce se verset qui a mettre en dialogue avec le verst 104.ce la prouve donc que les juifs subiront un 3e chatiment

2.Posté par Saber le 27/01/2018 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que nous dit le Coran sur le passé et l’avenir d’Israël ?

Ils sont venus (les sionistes) pour le temple du diable et le vol des ressources fossiles.
Les deux impostures, économique et idéologique, même pas militaire.

3.Posté par Zaheer le 27/01/2018 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sionisme repose sur ces principaux amalgames encrés chez la majorité des gens : Israël = Ya'qoub as, Israélites = juifs et chrétiens, SEULEMENT.
Tant que ces amalgames subsistent dans l'esprit de beaucoup de musulmans jamais vous ne vaincrez le sionisme puisque leur fausse idéologie est impregnez en vous.
Le salut viendra d'Allah swt.

4.Posté par Yas le 27/01/2018 20:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israël n''''est pas Jacob ! Israël est Cain, celui qui se cache de Dieu
Israël veut dire: celui qui voyage caché de la face de Dieu

5.Posté par Zaheer le 27/01/2018 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Israël est Cain" Cette affirmation non plus n'existe pas dans le Qoran.

6.Posté par Saber le 28/01/2018 03:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant que ces amalgames subsistent dans l'esprit de beaucoup de musulmans ?

Chez les chouyoukhs wahhabites seulement.

7.Posté par Zaheer le 28/01/2018 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Saber

L'auteur de l'article est un "wahabite" peut être ? Désolé le combat entre sectes ne m'intéresse pas, elles se valent toutes. Consacres ton temps à d'autres choses.

8.Posté par Rabah le 28/01/2018 16:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam, si vous considéré aussi d''autre versets de sourate Al Anbia ''''oua haramoun ala karyatine ahlaknaha anahoum la yardjioune hâta '''' ça devient assez claire et ça fait le liens avec gog et Magog, le rôle joué par les khazars en 1948

9.Posté par YYY le 29/01/2018 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


بِسْمِ ٱللَّهِ ٱلرَّحْمَـٰنِ ٱلرَّحِيمِ

Ta-ha Ma-ri-ama l-Noor

Ta Ha S20 V25 à V35
قَالَ رَبِّ ٱشْرَحْ لِى صَدْرِى ﴿٢٥﴾ وَيَسِّرْ لِىٓ أَمْرِى ﴿٢٦﴾ وَٱحْلُلْ عُقْدَةًۭ مِّن لِّسَانِى ﴿٢٧﴾ يَفْقَهُوا۟ قَوْلِى ﴿٢٨﴾ وَٱجْعَل لِّى وَزِيرًۭا مِّنْ أَهْلِى ﴿٢٩﴾ هَـٰرُونَ أَخِى ﴿٣٠﴾ ٱشْدُدْ بِهِۦٓ أَزْرِى ﴿٣١﴾ وَأَشْرِكْهُ فِىٓ أَمْرِى ﴿٣٢﴾ كَىْ نُسَبِّحَكَ كَثِيرًۭا ﴿٣٣﴾ وَنَذْكُرَكَ كَثِيرًا ﴿٣٤﴾ إِنَّكَ كُنتَ بِنَا بَصِيرًۭا
Ma-ri-am S19 V97
فَإِنَّمَا يَسَّرْنَـٰهُ بِلِسَانِكَ لِتُبَشِّرَ بِهِ ٱلْمُتَّقِينَ وَتُنذِرَ بِهِۦ قَوْمًۭا لُّدًّۭا ﴿٩٧
Al Noor S24 V15
إِذْ تَلَقَّوْنَهُۥ بِأَلْسِنَتِكُمْ وَتَقُولُونَ بِأَفْوَاهِكُم مَّا لَيْسَ لَكُم بِهِۦ عِلْمٌۭ وَتَحْسَبُونَهُۥ هَيِّنًۭا وَهُوَ عِندَ ٱللَّهِ عَظِيمٌ

@malik
Les traductions sont orientées. Votre analogie vous a fait déduire un 3eme 'ad Al-lah' ce qui est faux ??? Vous inventez une suite soit 'ad D'al-Lah' qui ne vient pas d’Al-Lah ?
Cet article est une Rrouma:
''Notons aussi qu’Israël est un autre nom de Jacob (ya ‘qûb dans le Coran – paix sur lui)'' cela est faux, Al-Lah ne dit pas dans le Qor'an que le Prophète Israa-iila (as) est le Prophète Ya'cob (as).
NB: Les bèni Israaiila sont les créatures qui composent le monde, ce ne sont pas les Yahoudia/juifs

Les liens fait avec les époques sont basés sur ''une histoire'' écrite et réécrite par la main de l'homme et par quels hommes et/ou djinns ?!?
Ismaïl (as) - Ishaq/Isaac (as) - les 6 fils de Ketura troisième femme d'Abraham... et Madian et tous les autres qu'on cherche à occulter (Rrouma) ?!?
Ce qui est raconté dans cet article est une des manières qui a égaré les bèni Israaiila (tout le monde) à toutes les époques, c'est à dire, l'associationnisme et les cultes inventés (soufismes et gnoses...) qui mènent/Isra a El=diable !!!

Sourate Al Maiida La Table (venue du ciel) S5 V78
لُعِنَ ٱلَّذِينَ كَفَرُوا۟ مِنۢ بَنِىٓ إِسْرَ ٰٓءِيلَ عَلَىٰ لِسَانِ دَاوُۥدَ وَعِيسَى ٱبْنِ مَرْيَمَ ۚ ذَ ٰلِكَ بِمَا عَصَوا۟ وَّكَانُوا۟ يَعْتَدُونَ
Un sens proche:
La malédiction, de ceux qui ont mécrus d'entre les Bèni Israaiila, est sur la langue de David (as) et de Isa/Isae (as) fils de Mariam. Ainsi cela, de parce qu'ils oppressent/endurcir et ils sont/fond des ennemis.

PM: Al Zabur fut révélé au Prophète David (as) fils de Isae/Jessé (as) et au Prophète Salomon (as) petit fils de Isae/Jessé (as). Ne pas confondre avec Isae/Issa/Jésus abnou Mariam dont le surnom Jésus est inspiré de Jessé et le surnom Christ est inspiré de la croix. C'est justement Isae/Jessé qui avait annoncé la venue de l'Enfant de la Jeune Fille (donc la Vierge) et du Prophète Illettré (Mouhammed).

Al 'Araf S7 V137
وَأَوْرَثْنَا ٱلْقَوْمَ ٱلَّذِينَ كَانُوا۟ يُسْتَضْعَفُونَ مَشَـٰرِقَ ٱلْأَرْضِ وَمَغَـٰرِبَهَا ٱلَّتِى بَـٰرَكْنَا فِيهَا ۖ وَتَمَّتْ كَلِمَتُ رَبِّكَ ٱلْحُسْنَىٰ عَلَىٰ بَنِىٓ إِسْرَ ٰٓءِيلَ بِمَا صَبَرُوا۟ ۖ وَدَمَّرْنَا مَا كَانَ يَصْنَعُ فِرْعَوْنُ وَقَوْمُهُۥ وَمَا كَانُوا۟ يَعْرِشُونَ
Et les gens qui étaient opprimés, Nous les avons fait hériter les contrées orientales et occidentales de la terre que Nous avons bénies. Et la très belle promesse de ton Seigneur sur les enfants d'Israël s'accomplit pour prix de leur endurance. Et Nous avons détruit ce que faisaient Pharaon et son peuple, ainsi que ce qu'ils construisaient.

Et Nous Fîmes hériter les gens, qui étaient opprimés, les levants de la terre et ses ponants, que Nous Avions Bénis. Et la Bonne Parole de ton Seigneur fut réalisée pour les fils d'Israël à cause de leur persévérance. Et Nous Détruisîmes ce que faisaient Pharaon et son peuple, et ce qu'ils ont édifié.

La Terre Promise a donc déjà été donnée à l'époque de Moïse. Heretz Israël est donc un erzats, une falsification ! Al-Lah a déjà tenu sa Promesse et actuellement ce sont les chayyatins (diables/EL) qui revendiquent cette terre.

Bèni Israaiila et Prophète Israaiila (as) et Israa-ila et Israël et …
(7 homonymies possibles, j'en vois que 4)

1---Les bèni Israaiila sont nommés dans l'époque d'Adam,

Sourate Al Maiida La Table. (La Table descendue du ciel par Al-Lah)
S5 V27 à V32: Traduction Zeinab Abdelaziz
27) Raconte-leur, en toute vérité, l'histoire des deux fils d'Adam, lorsqu'ils firent une offrande et qu'elle fut acceptée de l'un d'entre eux et ne fut pas acceptée de l'autre. Celui-ci dit : « Je te tuerai sûrement ». Il dit:« Mais Allah n'Accepte que des pieux.
28) Si jamais tu tends ta main vers moi pour me tuer, je ne tendrai point ma main vers toi pour te tuer. Je crains Allah, Seigneur des Univers.
29) Je veux que tu supportes mon péché et ton péché, pour que tu sois des condamnés au Feu. Cela est la punition des injustes ».
30) Mais son ego l'inclina à tuer son frère, et il le tua. Alors il fut du nombre des perdus.
31) Puis Allah envoya un corbeau gratter le sol pour lui montrer comment ensevelir l'avarie de son frère. Il dit:« Malheur à moi! Ai-je donc été incapable d'être comme ce corbeau et ensevelir l'avarie de mon frère ! » Et il fut de ceux qui ont du remords.
32) En raison de cela Nous Avons Prescrit aux fils d'Israël que : « Quiconque tue une personne sans qu'elle ait tué ou corrompu de par la terre, serait comme s'il avait tué les hommes en totalité, mais quiconque la laisse vivre, serait comme s'il avait laissé vivre les hommes en totalité». Nos Messagers leur sont venus, en fait, avec les évidences. Ensuite, beaucoup d'entre eux, après cela, sont des dissipateurs de par la terre.

( Cette Loi du Divin concernant le meurtre est de l'époque des fils d'Adama, prescrite en l’occurrence à tous et explicitement ici aux bèni Israaiila=tout le monde.)


2---Le Prophète Israaiil (as) est contemporain (même époque) du prophète Abraham (as) ainsi que Lot (as).

Sourate Mariam S19 V58
Voilà ceux qu'a comblé Al-Lah de ses faveurs, de parmi les prophètes de parmi les descendants/progénitures d'Adama, et de ceux d'entre les transportés avec Noé, et parmi les descendants/progénitures d'Abraham et d'Israaiil, et parmi ceux que Nous avons guidés et choisis pour faire paraître / ajta-bayna. Quand/si tu leur psalmodies les versets donnés du Tout Miséricordieux, ils tombent prosternés en pleurant. (58)۩
S19 V59 ainsi/fa leur succèdent des générations qui changent/délaissent la prière et suivent leurs passions/concupiscentes. Ainsi ils trouveront Rayy-an / un enfer / le choix
S19 V60 sauf celui qui se repent, à la Foi/aman et fait le bien ceux-là entreront dans le Paradis et ils ne font de l'obscurité en aucune chose/et ne subiront aucune injustice.

Sourate Ali Imran (la Famille Imran) S3 V93-V94
S3 V93 Toute nourriture était licite aux enfants d'Israaiila, sauf celle que s'interdit Israaiilou lui-même, avant que ne descende la Torah. Dis "Apportez la Torah et psalmodiez-la, si vous êtes véridique/sadiqin!
S3 V94 Donc/Fa, quiconque, ''invente/ٱفْتَرَىٰ/ AftaraA/imagine'' contre Allah des mensonges après ça là, ceux-là sont les injuste-ténébreux.



3---Israaiila
Sourate La Vache S2 V30 V31
Un sens par Zeinab Abdelaziz
V30) Et lorsque ton Seigneur Dit aux Anges : « Je Vais Instituer un remplaçant* sur terre», ils dirent: « Vas-Tu y établir celui qui y sèmera la corruption et versera le sang, alors que nous, nous exaltons Tes Louanges et Te vénérons ? » Il Dit : « Je Sais ce que vous ne savez point».
V31) Et Il Apprit à Adam les noms en totalité, puis les Exposa aux Anges et Dit:« Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes véridiques ».
(*Les exégètes pensent que le mot "remplaçant" désigne quelqu'un qui prend la place des djinns qui se trouvaient sur terre, ou qui assume la responsabilité de peupler la terre dont Allah l 'A Chargé.)

Sourate La Vache S2 V47
Un sens:
V47) ô bèni Israaiila (tout le monde), évoquez / rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés et Je vous ai favorisés en l'apprentissage / par le Savoir/ par ''les mondes''/ 'ala al'alamine

S2 V30, Les Anges auraient voulu être les Khoulafa / ''remplaçants'' car ils sont parfaits dans l'adoration/soumission (nou-qadisou-lak) mais les favorisés sont le bèni israaiila, les transportés à Al-Lah (C'est tout le monde qui sera ramené à Al-Lah.)

4---Israël = Isra ËL.

ËL un des noms des cornées/cornes du diable et un des noms de Moloch le Hibou qui voit la nuit (cornées), de vrais diables...



Sourate Les Fourmis S27 V76
V76) En cela, ce Qor'an yaqoso/raconte/ tranche/ réduit aux bèni Israaiila, de la plupart des sujets qu'ils échangent/transforment/remplacent/divergent.

Les Kafirins et les Mouminins sont des Bèni Israa-i-ila si ils se réforment / yatoubou lil Lah
(Les israEl ont déjà pris le raccourci direct Nar, le feu.)


La radicale rama = étouffer = jeter = imbroglio =...

Exemple: Armi-ha = jette- la, roum fomok = étouffe ta bouche, rououmha = il a fait l’imbroglio/tout mélangé
Ce sont les expressions maghrébines qui ont préservé le sens de la radicale.

Sourate Al Rroum S 30 = L’imbroglio/asphyxiant car Les romains = Al Roumyin; Le romain = Al Roumi

Sourate Al-Anfal Le Butin S8 V17
فَلَمْ تَقْتُلُوهُمْ وَلَـٰكِنَّ ٱللَّهَ قَتَلَهُمْ ۚ وَمَا رَمَيْتَ إِذْ رَمَيْتَ وَلَـٰكِنَّ ٱللَّهَ رَمَىٰ ۚ وَلِيُبْلِىَ ٱلْمُؤْمِنِينَ مِنْهُ بَلَآءً حَسَنًا ۚ إِنَّ ٱللَّهَ سَمِيعٌ عَلِيمٌۭ
Un sens par Zainab Abdelaziz
Vous ne les avez pas tués, c'est Allah qui les Tua. Et tu n'as point lancé/RAMAYTA, lorsque tu as lancé/RAMAYATA, c'est Allah qui Lança/RAMA-A afin d' accorder aux croyants, de Lui-même, un résultat favorable. Certes, Allah Est Omni-Audient, Tout-Scient.

Autre sens :
Vous ne les avez pas tués, c'est Allah qui les Tua. Et tu n'as point étouffé-fait taire/RAMAYTA, lorsque tu as étouffé-fait taire/RAMAYTA, c'est Allah qui étouffé/RAMA-A afin d'accorder aux croyants, de Lui-même, un résultat favorable. Certes, Allah Est Omni-Audient, Tout-Scient.

Sourate An-Noor S24 V4

Et ceux qui lancent des accusations/ jetez l'opprobre contre des femmes chastes / Wa alladzina YARMOUNA (radicale RAMA) almouhsanati, sans produire par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n'acceptez plus jamais leur témoignage. Et ceux-là sont les pervers,

PM
Sourata Isra S17 V7
إِنْ أَحْسَنتُمْ أَحْسَنتُمْ لِأَنفُسِ وَإِنْ أَسَأْتُمْ فَلَه فَإِذَا جَآءَ وَعْدُ ٱلْءَاخِرَةِ لِيَسُۥٓـُٔوا۟ وُجُوهَكُمْ وَلِيَدْخُلُوا۟ ٱلْمَسْجِدَ كَمَا دَخَلُوهُ أَوَّلَ مَرَّةٍۢ وَلِيُتَبِّرُوا۟ مَا عَلَوْا۟ تَتْبِيرًا
Si vous faites le bien/ihsantoum; vous le faites à vos Nefs/soi-même. ۖ Et si vous faites du ''mauvais / asaatoum'' c'est à elle (Nefs). ۚ Subséquemment quand viendra Son ordonnance la dernière qui avilie et noircie vos visages / لِيَسُۥٓـُٔوا۟ وُجُوهَكُمْ / li y a souou oujouhakoum, de ceux/du fait que, de ce qu'ils entrent dans la Mosquée comme sont ceux qui sont entrés la première fois et de ceux qui s’enfonce se perde a quel point ils ont élevé avec ce qui enfonce, noie.

وَعْدُ ٱلْءَاخِرَة : wa'dou / Sa menace-promesse-sanction al A-akhirati / soit l'autre-dernière-finale

Sourate Al-Rroum S30 V7
يَعْلَمُونَ ظَـٰهِرًۭا مِّنَ ٱلْحَيَوٰةِ ٱلدُّنْيَا وَهُمْ عَنِ ٱلْءَاخِرَةِ هُمْ غَـٰفِلُونَ
Ils connaissent ce qui parait de la vie de dounia et tandis que de al A-akhirati eux y sont inattentifs/ils s'en duppent.

Sourata Isra S17 V8
عَسَىٰ رَبُّكُمْ أَن يَرْحَمَكُمْ وَإِنْ عُدتُّمْ عُدْنَا وَجَعَلْنَا جَهَنَّمَ لِلْكَٰفِرِينَ حَصِيرًا
Surveillant «votre Éducateur qui vous à éduqué»/Rabboukoum s' Il doit vous apaiser/In yaRahama-koum ۚ et dans le cas où vous recommencez/'oudtoum (Nous) recommencerons/'oudna et Avons fait la Gehenne pour les mécréants/kaifirin cernés.

Sourate Al-An'am S6 V133
وَرَبُّكَ ٱلْغَنِىُّ ذُو ٱلرَّحْمَةِ ۚ إِن يَشَأْ يُذْهِبْكُمْ وَيَسْتَخْلِفْ مِنۢ بَعْدِكُم مَّا يَشَآءُ كَمَآ أَنشَأَكُم مِّن ذُرِّيَّةِ قَوْمٍ ءَاخَرِين
Un sens par Zeinab Abdelaziz :
Ton Seigneur Est le Tout-Riche, Détenteur de la Miséricorde. S'Il le Veut, Il vous Anéantirait et Remplacerait après vous qui Il Veut, comme Il vous A Formés de la progéniture d'autres gens.

Wa Al-Lahou A'Lam

10.Posté par YYY le 29/01/2018 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

*dans mon commentaire la méthode de traduction du verset S17 V7 n' est pas très claire. Je refais une traduction littérale.
Sourat Isra S17 V7
إِنْ أَحْسَنتُمْ أَحْسَنتُمْ لِأَنفُسِكُمْ ۖ وَإِنْ أَسَأْتُمْ فَلَهَا ۚ فَإِذَا جَآءَ وَعْدُ ٱلْءَاخِرَةِ لِيَسُـۥـٓـُٔوا۟ وُجُوهَكُمْ وَلِيَدْخُلُوا۟ ٱلْمَسْجِدَ كَمَا دَخَلُوهُ أَوَّلَ مَرَّةٍۢ وَلِيُتَبِّرُوا۟ مَا عَلَوْا۟ تَتْبِيرًا

إِنْ أَحْسَنتُمْ = ine ahsantoum /Si vous faites le bien/si vous devenez bon,
أَحْسَنتُمْ = ahsantoum / vous avez fait le bien
لِأَنفُسِكُمْ= li anfousikoum / pour votre Nefs / à votre Nefs
وَ =wa / et
إِنْ أَسَأْتُمْ = ine asaatoum / si vous faites le mal si vous devenez mauvais
فَلَهَا = fa-laha / ainsi c'est pour elle/ ainsi c'est à elle (nefs).
فَإِذَا = fa idzaa / subséquemment / quand ultérieurement
جَآءَ = jaA / vient
وَعْدُ = wa'dou / promesse/sanction/ordonnance
ٱلْءَاخِرَةِ = al A-akhirati / l'autre / la dernière / l'Au-delà
لِيَسُۥٓـُٔوا۟ = li-ya-souou-ou/ qui avilie / qui déforme/ le pire mauvais
وُجُوهَكُمْ = woujouhakoum / vos visages / vos faces
وَلِيَدْخُلُوا۟ = wa li yadkhoulou/ et de ce qu' ils entrent
ٱلْمَسْجِدَ = dans la Mosquée
كَمَا = kama/ comme
دَخَلُوهُ = ils y sont entrés
أَوَّلَ = awwala/ la première
مَرَّةٍۢ = marrat / une fois ''sous entendu une seule fois pas une autre''
وَلِيُتَبِّرُوا۟ = wa li youtabbirou/ et de ce qui enfonce / et de ceux qui s’enfoncent / égarent/ perdent
مَا = ma/ avec / a quel point
عَلَوْا۟ = 'alaw / ils ont élevé/est élevé / énorme
تَتْبِيرًا = tatbirA / ce qui enfonce-égare-mène à la perdition.

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires