MONDE

L’attaque rebelle de la résidence du président repoussée par l’armée ivoirienne


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Mercredi 6 Avril 2011

L’attaque rebelle de la résidence du président repoussée par l’armée ivoirienne
Il est actuellement 12h30, les tirs ont cessé. La raison, l’armée ivoirienne vient de repousser l’attaque des rebelles d’Alassane Ouattara contre la résidence du Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo, a révélé à une source militaire sur le théatre des opérations.

La résidence du président ivoirien était pilonnée mercredi en début de matinée à l’arme lourde. « Nous sommes à l’intérieur, on nous tire dessus depuis 6 heures du matin, ça doit être des chars », avait déclaré Michel Gbagbo. « Nous avons réussi à prendre le dessus, nous les avons repoussé », a précisé notre source.

Cette attaque intervient alors que mardi un cessez-le-feu avait était en vigueur après le bombardement aérien de cibles civiles et militaires par les forces françaises et onusiennes. « C’est une tentative d’assassinat », a indiqué un proche du président ivoirien rappelant que les Nations unies ont réaffirmé que la résolution 1975 avait pour but de détruire des cibles militaires et non civiles encore moins de s’en prendre « à la vie du président et à celle de ses proches », s’est-il offusqué.

Certains témoins sur place évoquent des « des tirs d’obus ». « Nous avons entendu de fortes détonations pendant plusieurs heures », affirme Paterne B, qui habite à moins de 1 kilometre de la résidence du Chef de l’Etat.

Les réactions dans le monde se sont multipliées mardi contre les bombardements aériens des forces françaises en Côte d’Ivoire. La Russie a exigé l’évaluation de la légitimité des bombardements effectués par les forces françaises et onusiennes en Côte d’Ivoire.

Le président de l’Union africaine, Teodoro Obiang Nguema, a dénoncé mardi le recours à la force par l’Onu et la France. A Paris, le Parti Communiste , le Nouveau Parti Anti-capitaliste (NPA) et Lutte ouvrière par un communiqué ont exigé le retrait   « immédiat » de  Côte d’Ivoire des  troupes françaises.

lundi, le sénateur américain Jim Inhofe (R-Okla.), membre éminent de la commission sénatoriale des services armés (SASC) et du comité chargés des relations étrangères du Sénat (SFR), avait indiqué que l’opposant ivoirien Alassane Ouattara  était « illégitime pour diriger la Côte d’Ivoire », estimant que   « les récents rapports des massacres perpétrés par les forces de Ouattara » constituent des « preuves supplémentaires » qui doivent emmener  les États-Unis à « changer leur position » dans la crise ivoirienne .

Un contentieux post-électoral oppose le Président Laurent Gbagbo, déclaré élu par le Conseil Constitutionnel, plus haute juridiction chargée de donner les résultats définitifs en Côte d’Ivoire, à l’opposant Alassane Ouattara, candidat malheureux à cette élection, mais reconnu vainqueur par le chef de l’opération des nations unies en Côte d’Ivoire.

La dernière résolution (1975) de l’ONU sur la Côte d’Ivoire, votée le 30 mars à l’initiative de la France, a demandé « à toutes les parties d’œuvrer à la solution politique d’ensemble de l’Union Africaine (UA) » et s’est félicitée de la décision prise (…) de nommer un haut représentant chargé de la mise en œuvre de la solution politique d’ensemble » par de voies pacifiques. Cette résolution a engagé par ailleurs « toutes les parties à coopérer pleinement » avec ce haut représentant.

Alassane Ouattara, proche de Nicolas Sarkozy, a récusé ce haut représentant déjà désigné puis, déclenché les hostilités militaires en ouvrant des fronts à l’ouest, au centre et à l’est du pays avant d’engager la « bataille d’Abidjan » contre le Président Laurent Gbagbo ; et ce, avec l’appui de l’onuci et de la force française Licorne qui ont notamment détruit tout l’armement lourd de l’armée ivoirienne.

Soure: Autre presse



Mercredi 6 Avril 2011


Commentaires

1.Posté par mamadou le 06/04/2011 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien triste pour Laurent Gbagbo.

Je ne comprends pas l'ONU.

Il me semble que cette organisation n'a plus son rôle
et devrait être dissolue.

2.Posté par boa44 le 06/04/2011 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est juste un pare vue pour organiser leurs magouilles.
Tant qu'il laissait la France se servir ça allait bien mais quand il a voulu
garder les ressources pour son pays ça été beaucoup plus difficile pour lui

3.Posté par le_tout_puissant le 07/04/2011 00:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui! Il est tellement plus facile de massacrer des civiles que de se battre contre des hommes armés et motivés!
L'engeance occidentale est dans l'embarras de voir un Gbagbo prêt à tenir jusqu'au bout.

Il ne faut faudrait pas un dixième de ce qu'endure Gbagbo pour qu'un Sarkozy ou n'importe quel autre homme politique d'une "démocrassie" occidentale se sauve la queue entre les jambes! Dans ce monde il y a ceux qui vivent uniquement pour le bling bling, la coke et les partouzes et d'autres qui ont des aspirations un peu plus héroïques et nobles...

4.Posté par pa le 07/04/2011 03:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

-Pourquoi Watara et les forces étrangères en côte d’ivoire refusent tout dialogue ou enquête sur les élections?

-Pourquoi l’Onusi ne joue pas le rôle pour lequel elle avait le mandat?

-Que fait la Licorne en côte d’ivoire, alors quelle constitue une force d’occupation?

La cour constitutionnelle ivoirienne seule, était habilité à proclamer les résultats des élections. Or cette instance a donné Gbagbo vainqueur.
Le rôle de la commission indépendante était de superviser le bon déroulement de ces élections, or celle-ci s’est précipité d’annoncer Watara vainqueur.

Si les résultats n’avaient pas été clairs, le rôle de la commission indépendante aurait été de constater les fraudes et de demander une enquête voire le recomptage des voix. Elle se précipite alors de proclamer watara vainqueur contre la décision de la cour constitutionnelle puis à partir de cette situation Watara,, l’Onusi et la Licorne lancent une attaque sauvage pour prendre possession du pays. massacrer des civils et assassiner son président.

Tout le monde sait que Gbabo bénéficie d’un large soutien des Ivoiriens à part une partie minoritaire du nord du pays en faveur de Watara. Logiquement donc, les élections étaient acquises á Gbagbo.
L’Onusi elle a été mandatée par l’Onu, pour jouer le rôle d’interposition et de protection des civils. Ce quelle ne semble pas faire.
Quant à la Licorne, c’est tout simplement l’armée Francaise sur place, c’est -à-dire une force d’occupation étrangère et par conséquent illégale.

Il faut dire qu’après la mort de Houphouet de Boigny, l’homme de l’indépendance Ivoirienne au service de la France, la côte d’Ivoire a connu une période de guerre civile dans laquelle plusieurs clans se sont affrontés pour la quête du pouvoir. Il faut dire que le pays est riche et convoité non seulement par les clans locaux mais aussi par les puissances Occidentales. Ainsi l’ancienne puissance coloniale, à savoir la France, contrôlait le pays à la fois économiquement et militairement, jusqu’à l’arrivée de Gbagbo qui voulu mettre un terme à cette main mise. Un attitude mal prise par Paris mais aussi par les Etats-Unis, qui voient en Gbagbo un obstacle à leurs intérêts.

Ceci explique la situation dans laquelle se trouve désormais le pays ainsi que le comportement invraisemblable des forces étrangères, derrière lesquelles les grands lobbys pour lesquels Sarkozy et Obama travaillent, s’acharnent à tirer les ficelles.

5.Posté par côte d'ivoire mon pays le 09/04/2011 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler




afrique CÔTE D’IVOIRE. LA MOBILISATION CONTINUE À PARIS ET DANS LE MONDE.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=qPiwpi8-Zg8&hl=en_US&feature=player_embedded&version=3

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires