MONDE

L'argent n'existe pas


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE



Badi BALTAZAR
Lundi 23 Mai 2011

L'argent n'existe pas
Chers Etres Humains, L'écrasante majorité d'entre nous n'aspire qu'à une seule chose : vivre libre, dignement et en paix. Néanmoins, l'état du monde et ses perspectives de réhabilitation sont loin d'être rassurants. En effet, nous sommes faussement convaincu d'être maître de nos choix, mais nous oublions souvent qu'il existe un élément extérieur à nous et dont nous dépendons. Il s'agit bien évidemment de l'argent. Cela étant, l'évidence me force à me poser les questions suivantes : comment se fait-il que l'humanité soit déchirée de toutes parts par les inégalités entre les riches et les pauvres alors qu'elle aspire à la liberté, la dignité et la paix ? Comment se fait-il dans ces conditions que les riches s'enrichissent et que les pauvres s'appauvrissent ? Il serait en apparence pertinent d'oser affirmer que les causes de ces dérèglements sont simplement dues à la nature humaine, aux rivalités religieuses, à la compétition économique, aux hégémonies impérialistes, aux dictatures, etc...mais en l'occurrence, je vous propose de prendre un peu de hauteur et d'envisager que l'origine du déséquilibre ne serait pas dans ce que l'on fait grâce à l'argent, mais qu'il trouverait plutôt sa source dans la notion même d'argent. Voltaire écrivait dans Candide : “ Une monnaie-papier, basée sur la seule confiance dans le gouvernement qui l’imprime, finit toujours par retourner à sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire zéro.” Afin de tenter de déceler les tenants et aboutissants de ce qu’est l’argent, voyons ce qui se cache derrière ce mot à travers une simple question : Comment crée-t'on l'argent ? Sachez que ce que vous allez voir ne va ni plus ni moins que vous faire basculer dans le monde réel. Car le monde dans lequel nous vivons n'est en fait qu'une apparence. Et l'omerta qui règne sur cette vérité en est le témoin le plus accablant. De fait, je tiens à réaffirmer que ce que vous lisez et ce que vous allez voir n'a rien d'une théorie du complot ou d'une quelconque tentative de manipulation. Il s'agit bien de nous, de nos actes et de notre monde réel. Si vous décidez de passer de l'autre côté et de prendre connaissance de ce qu'est le plus grand enjeu de notre génération, à savoir l'argent, les conditions de sa naissance, de son parcours et son rôle psychologique, sociétal et géopolitique, je vous encourage à visionner le documentaire réalisé sur ce sujet par Paul Grignon : http://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4 Pour approfondir la question de l'argent dette, voici le deuxième film réalisé par Paul Grignon : http://www.youtube.com/watch?v=mC9rpRa8zlw&feature=related Si vous avez visionné les films de Paul Grignon, vous devez sans doute éprouver un sentiment mitigé, de colère et/ou de stupéfaction. Mais soyez-en sûr, vous ne rêvez pas. Vous avez simplement pris connaissance de notre éclatante réalité et à fortiori de celle de l'humanité tout entière. Vous conviendrez que cette dernière est tellement claire et facile à comprendre que nos réflexes pavloviens nous poussent à opter pour l’incrédulité. Car notre esprit a évidemment du mal à se faire à l’idée que l’argent puisse être créé à partir de rien. Et cela pour la simple et bonne raison que ce constat va à l’encontre de ce que nous avons toujours cru. Et pourtant, ce n’est que la simple vérité. La génération qui est la nôtre a dès lors de lourdes responsabilités. La solution qui est proposée par Paul Grignon mérite que l'on s'y intéresse. L'idée que nos gouvernements - qui seraient nos représentants - reprennent le pouvoir de créer l'argent eux-mêmes, dans le but de stabiliser la masse monétaire, de supprimer les intérêts, et de dévier l'humanité de cette impasse inévitable qu'est la croissance par l'endettement perpétuel au profit d’un cartel de banquiers privés, est plus qu'une nécessité, c'est un besoin vital pour la pérennité des peuples de cette planète. Le 21è siècle, j'en suis convaincu, sera celui de la mise à mort du système monétaire mondial actuel ou sera celui du plus grand effondrement qu'une civilisation n'ait jamais connu. C'est donc à nous qu'il incombe de diffuser intelligemment et le plus largement possible la vérité autour de nous. La solution doit venir du peuple, il ne peut en être autrement. Analyser, comprendre, partager, se mobiliser : en un mot, reprendre le contrôle de nos vies et de nos consciences. En faire une affaire personnelle à travers son caractère universel. Sartre a écrit : "Si je range l'impossible Salut au magasin des accessoires, que reste-t-il ? Tout un homme, fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n'importe qui." A nous donc de reconquérir ce que nous avons de plus cher : notre vraie liberté. For english speaking visitors, I encourage you to take a look to the below Edward Griffin speech that explains how the Federal Reserve System has been created : http://www.youtube.com/watch?v=7auQEXTWomA&feature=related Je dédie ce buvard à ceux pour qui le verbe être a plus de poids que le verbe avoir. Amitiés, Badi BALTAZAR www.lebuvardbavard.com


Lundi 23 Mai 2011


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

106.Posté par gustav le 29/05/2011 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yuca ... je n'ai rien à ajouter et rien à faire avec des fumiers. Si vous ne comprenez pas l'argent dette, alors occupez vous d'autre chose.

105.Posté par nawak le 29/05/2011 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.facebook.com/event.php?eid=175618109161566¬if_t=event_wall#wall_posts

dossier sur le sujet

104.Posté par gdm le 29/05/2011 01:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Yuca965
Bravo! vous avez compris la paradoxe des intérêts manquants. Une fois qu'on l'a compris, c'est évident.

Je suis partisan du free-banking. C'est à dire une monnaie sans aucun contrôle de l'Etat, sans aucune intervention de l'Etat. Un tel système monétaire a fonctionné pendant 130 ans en Ecosse entre 1715 et 1845. Il y avait 30 banques concurrentes, sans banque centrale. Chaque banque émettait ses propres billets de banque. Chaque billet de banque était une promesse de la banque de verser de l'or. En 130 ans, aucun utilisateur n'a été lésé, malgré la faillite d'une des banques. Et bien sur, aucune inflation par rapport à l'or. La différence avec les monnaies actuelles est saisissante!

Au 20e siècle, la monnaie français avait perdu 99% de sa valeur en un siècle. La comparaison historique avec le free-banking est montre la supériorité du free-banking. Le free-banking est, amha, de toute évidence, le seul principe de création monétaire sans aucun défaut de conception. Je suis un adversaire du système de banque centrale. Il a plein de défauts de conception. Il est fondamentalement non optimal. Je suis un adversaire de toute intervention de l'Etat dans la monnaie.

103.Posté par Yuca965 le 28/05/2011 23:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En effet, la banque peut se créer elle-même un euros, et donc il n'y a pas d'intérêt manquant, je peux retourner le problème dans tout les sens, je ne trouve pas de chemin pour comprendre les intérêt manquants.

A moins que Gustav ou Kalix on trouvé une erreur dans notre raisonnement et nous l'explique...

En revanche, bien que les intérêts peuvent être remboursé et donc l'équation P/P+I est fausse (à moins que qui que ce soit puissent nous l'expliquer), il reste vrai néanmoins que le système financier est plutôt mal fait...

Je pense que je vais revisionner plusieurs fois l'argent dette de Paul grignon, et peut-être que j'apprendrais quelque chose que je n'ai pas vu la première fois (et la deuxième non plus) ?

102.Posté par gdm le 28/05/2011 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Yucca965
Vous dites "Le problème, c'est que si tout l'argent est créer par les banques à partir des dettes, alors cela veut dire que l'argent des intérêts n'est pas créer par la banque". Votre syllogisme est exact. Mais la prémisse est fausse. Il existe, non pas une, mais deux manières de créer de la monnaie. La première manière est la création monétaire au moment d'un emprunt. Et vous avez bien compris la logique de cette première manière de créer de la monnaie.

Dans votre exemple, la monnaie est "une promesse de verser un euro". Ce sont des "euro-yucca". La banque yucca émet, c'est a dire crée, des euro-yucca. Un euro-yucca est une promesse de verser un euro-BCE.

La deuxième manière de créer de la monnaie est la création de monnaie par la banque elle-même pour ses dépenses "personnelles". Si la banque yucca possède des euros, elle peut payer son boulanger avec des euro-yucca. Et la banque yucca émet, c'est à dire crée des euro-yucca.

Dès lors, tout devient logique. La banque yucca prête 10 euros à Nicolas. Nicolas doit rembourser 11 euros. la banque crée et dépense un euro-yucca. Nicolas trouvera donc les 11 euros-yucca pour rembourser la banque yucca.

101.Posté par gdm le 28/05/2011 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Yucca965
Votre exemple de la banque yucca et de l'emprunteur Nicolas est un bon exemple. Vous avez compris correctement le fonctionnement de la monnaie-promesse, ou encore monnaie-dette, sans intérêt.

Pour le fonctionnement de la monnaie avec des intérêts à rembourser, le schéma est presque le même. En fait la banque yucca n'émet pas un billet de 11 euros. Elle donne un billet de 10 euros à Nicolas, emprunteur. Puis la banque yucca crée un euro, c'est à dire émet un euro. La banque yucca dépense 1 euro pour s'acheter un pain pour elle-même. Ainsi, les 11 euros sont en circulation. Et Nicolas pourra trouver les 11 euros a rembourser.

100.Posté par gdm le 28/05/2011 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@gustav
Mais non! Les intérêts ne proviennent pas de la hausse des prix. C'est le fameux paradoxe des "intérêts manquants". Ces intérêts ne manquent par car la banque les émets pour ses propres dépenses. L'emprunteur peut donc rembourser le principal et les intérêts. Cet argent circule dans l'économie. Allez voir ma réfutation de paradoxe:
http://gidmoz.wordpress.com/2011/04/01/refutation-des-interets-manquants/

Vous y verrez aussi les quelques commentaires, dont celui d'un prof d'économie-finance de HEC.

99.Posté par gustav le 28/05/2011 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les intérêts sont remboursés par la hausse des prix. Les intérêts est un vol des banksters sur l'économie réelle car les intérêts n'ont pas d'équivalent réels. C'est l'exemple du 17 ème: les orfèvres volaient l'or commun pour se payer.
Et réinjectaient cet valeur volée dans l'économie réelle .... que se passe-t-il ... et bien les prix augmentent pour payer les banksters. Pas les quantités.
Posez-vous la question de ce fumeux PIB: c'est quoi qui augmente. Les prix ou les quantités?
Pourquoi y-a-t-il toujours plus de pauvres alors que les riches s'enrichissent toujours plus?
Effectivement, tout ceci est logique, mais une logique de fumiers, de fumistes: le système capitaliste est un vol des plus humbles pour transférer l'argent au plus riches. C'est cela la confrontation sur un marché: celui qui a déjà les moyens fera augmenter les prix et pourra acquérir le bien. Celui qui n'a pas les moyens peut crever. Cela n'est pas dit en éco, mais l'offre et la demande, c'est l'exclusion du marché de ceux qui n'ont pas les moyens.

Jean-Marc

98.Posté par gustav le 28/05/2011 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Il ne faudrait pas se focaliser exclusivement sur la question monétaire pour comprendre vraiment comment tout est orchestré. L'économie de marché est le pire des systèmes, nous en vivons actuellement les dernières (j'espère) aberrations. Les économistes (pas tous) prônent la concurrence, le prix qui se forme par "confrontation" entre acheteurs et vendeurs.
Il est malheureux que les économistes fassent de petits arrangements avec la théorie de base pour sauver la face.
Par exemple, Maurice Allais disait qu'il fallait fermer les frontières avec les pays socialement les plus pauvres, comme la Chine, car il est impossible d'entrer en concurrence avec ces marchés, et pour cause.
Pour ma part, je considère que les choses doivent être limpides: où on choisit la concurrence, ou on change son fusil d'épaule. On voit bien sur cet exemple comment l'attitude dogmatique peut aveugler (??) les plus "éminents" des économistes. D'ailleurs, ne dit-on pas que DSK était un éminent économiste? Alors que DSK ne fait que servir les intérêts des plus riches.
Mais j'espère sur la jeune génération d'économistes qui sont confrontés à la réalité: ceux dont l'économie est un métier. C'est à eux de remettre l'ouvrage sur le pétrin. Car l'ouvrage est biaisé depuis le départ à tous les niveaux. Je désespère quand je lis encore certains économistes parler de "la loi d'airain" de l'offre et de la demande. Eux sont irrémédiablement perdus.

Jean-Marc

97.Posté par gdm le 28/05/2011 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Yucca965
Vous évoquez le fameux paradoxe des "intérêts manquants". Ces intérêts ne manquent par car la banque les émets pour ses propres dépenses. L'emprunteur peut donc rembourser le principal et les intérêts. Cet argent circule dans l'économie. Allez voir ma réfutation de paradoxe:
http://gidmoz.wordpress.com/2011/04/01/refutation-des-interets-manquants/

Vous verrez aussi les quelques commentaires, dont celui d'un prof d'économie-finance de HEC.

96.Posté par nabs le 28/05/2011 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin."...h.ford

95.Posté par Yuca965 le 28/05/2011 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon, je crois avoir compris : pour comprendre, il faut considérer que le seul argent créer au monde est créer non pas par les planches à billets, mais par les banques, elle le créer à partir des dettes de quelqu'un, c'est la notion d'argent dette, un particulier doit 50 euros à la banque donc la banque peut créer 50euros.
Le problème, c'est que si tout l'argent est créer par les banques à partir des dettes, alors cela veut dire que l'argent des intérêts n'est pas créer par la banque.
Dans un monde où je suis la banque, et donc le seul capable de créer de l'argent :

L'histoire sans intérêts :

Si par exemple Nicolas m'emprunte 10 euros, alors Nicolas me doit 10 euros, malheureusement je veux acheter un gâteau chez le boulanger, mais il me faut 10euros et je les ais prêté à Nicolas, alors je peux dire au boulanger que Nicolas me doit plus rien, mais que Nicolas doit dorénavant 10 euros au boulanger. L'argent dette.
En fait un coupon a été créer qui veut en fait dire : "Nicolas vous doit 10euros" ; Ce coupon peut passer de mains en mains comme de l'argent réel, et lorsque ce coupon reviens a Nicolas ( parce que Nicolas bosse dur) alors Nicolas peut annuler sa dette, Nicolas ne doit plus rien à personne.
Dans ce cas pas de problème avec l'argent dette, tant que Nicolas est capable un jour de rembourser sa dette et de récupérer le coupon "Nicolas vous doit 10euros" alors cette argent ne pose pas de problème.


L'histoire avec intérêt :

Si maintenant, la banque demande à Nicolas -après avoir créer le fameux coupon "Nicolas vous doit 10euros"-
un intérêt de 1 euros (pour le service) alors Nicolas doit 11 euros à la banque, mais il y a que 10euros en coupon qui circule dans le monde, il est donc impossible pour Nicolas de rembourser son prêt !

En revanche, la question que je me pose maintenant, c'est pourquoi la Banque de peut pas créer un coupon de 11 euros plutôt que de 10 ? Enfin, c'est là que je comprends pas moi-même, la Banque n'a qu'à créer 1euros d'intérêt qui lui manque, plutôt que de faire un billet de 10euros d'argent dette, elle fait un billet de 11euros d'argent dette, ainsi Nicolas peut retrouver le 1euros qui lui manque pour rembourser les intérêts :o

94.Posté par Yuca965 le 28/05/2011 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois que j'ai compris : o

l'équation P/P+I : En fait tout l'argent créer au monde n'est pas basé sur de l'or ou un objet quelconque, mais sur la dette de quelqu'un (Monsieur A doit 50euros à la banque, donc la banque possède 50euros), c'est en fait la banque qui créer de l'argent, et non l'imprimante à billets. Donc si la banque créer 50 euros, qu'elle prête ces mêmes 50euros à quelqu'un, qu'ensuite l'emprunteur fait circuler dans l'économie ces 50 euros jusqu'à qu'il revienne à lui, alors il peut rembourser le prêt. Mais si la banque demande des intérêts, si elle demande 10euros en intérêt, alors comme la banque ne les a jamais créer cet personne ne pourra jamais les trouver ( et donc devra se défaire d'un biens personnel au profit de la banque)(tout du moins, il est impossible que tout le monde rembourse ces intérêts)

@gdm : vous dites exactement : "La banque prête 100 et l'emprunteur doit rembourser 110. Et bien, la banque émet et dépense 10 pour ses dépenses personnelles."

Par émettre vous entendez créer ? Puisque à la base il n'y a que 100 euros en tout dans le monde, si c'est bien cela la banque créer 10 euros pour elle, sauf que pour créer ces 10euros elle à besoin que quelqu'un emprunte 10 euros (car la banque créer de l'argent à partir des dettes de quelqu'un, et non grâce à la planche à billet), donc pour créer ces 10 euros qui serviront à la première personne pour rembourser son emprunt elle a besoin qu'une autre personne emprunte, et cela à l'infini malheureusement :s .

Il faut bien comprendre que l'argent n'est pas créer à partir de la planche à billet, mais à partir de la dette de quelqu'un, si par exemple vous me devez 10euros, cela veut dire que je dois recevoir 10 euros de votre part, donc moi j'ai +10 et vous -10, alors c'est l'équivalent de posséder 10 euros en espèce sonnante, je vais donc pouvoir échanger votre promesse de remboursement à quelqu'un d'autre, si j'achète un gâteau chez le boulanger, alors vous devrez 10 euros au boulanger, cet argent est fictif.
Si maintenant on comprend que cet argent est créer par la banque, si la banque demande plus d'argent qu'elle n'en créer, c'est infaisable. Vous me direz qu'il y a de l'argent réel en circulation, non pas de l'argent-dette mais de l'argent créer à partir de la planche à billet et non à partir des dettes, mais cet argent ne suffira pas à long terme pour rembourser les intérêts.

93.Posté par gustav le 26/05/2011 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Kalix,

Oui, ce qui est dit me semble véridique. Un an environ avant la crise des subprimes, j'avais rencontré par hasard une ancienne copine de fac pourtant restée dans le giron libéral à droite toute. Je lui avais soulevé la question de la prochaine crise. Comme moi, elle ne fait plus d'éco depuis bien longtemps, mais elle savait que la bulle monétaire n'était plus tenable. Beaucoup de gens savaient en fait que cette crise (non encore terminée) était inévitable, certains sans vraiment savoir jusqu'à quel point elle est grave. Chez sociétalisme aussi ils l'avaient prévu. Il est troublant tout de même que des individus lambda avec un peu de connaissance savaient et que nos dirigeants, eux, ne savaient pas!! Bien sûr que les banquiers savaient. Cela ne fait aucun doute. Ce n'est pas un pékin moyen qui va apprendre son job à un banquier ;-)
Ce sont des fumiers, mais ils ne sont pas cons!!

Jean-Marc

92.Posté par Kalix le 26/05/2011 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gustav,

Un grand merci pour ses précieuses clarifications, à un maestro en la matière qui s'est pas fait berné par l'entourloupe, ah c'est beau ! L'intelligence transcendé par la Vérité ! ...

Justement mon cher, regarde sur quoi je tombe Article : un Interview de Heinrich Wohlmeyer, docteur en droit et ingénieur agronome, Autriche --> http://www.mecanopolis.org/?p=23240

Un mastodonte qui se met à table,... les termes sont très techniques (trop pour moi) mais des pures vérités me semble t il !, je serai intrigué d'avoir ton retour...

Bien à toi

91.Posté par gustav le 26/05/2011 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je sais que vous savez tous combien la population française rembourse ne serait-ce que d'intérêt année après année aux banksters.
Que m'importe la circulation de la monnaie si la plus maigre partie circule en bas et la plus grosse partie ne s'échange qu'en haut? Quel esprit normal pourrait accepter cela?
Et je sais que vous savez tous que si la crise des subprimes n'a pas été provoquée par les banques, par qui donc, hein ... c'est bien là la question!!
Il est bien évident que celui qui est en haut du triangle, il a tout intérêt à faire gonfler toujours plus les échanges dit "économiques": c'est autant d'intérêts ponctionnés sur la population. Vive les guerres s'écrie le bankster. C'est l'évidence même.
C'est entre autre pour cela que l'une des actions politiques qui serait vraiment lucide, ce serait de dire "stop, nous ne remboursons plus rien aux banksters". Peut-être je me trompe, mais qui a proposé en France l'annulation de la dette française? Et c'est idem pour tous les pays. Toutes les populations du monde devraient se lever et dire stop, nous ne donnerons plus rien aux banksters.
Et fini les ventes forcées comme par exemple la vaccination obligatoire. Seuls ceux qui croient encore à la médecine pourront volontairement se faire vacciner.
J'avais il y a bien longtemps parlé de "sociétalisme" sur Alterinfo: ils ont quelques bonnes idées, mais aussi de très mauvaises. Je connais quelques uns des meneurs de ce groupe, ils se trompent sur pas mal de choses. Personne n'est parfait et l'on apprend plus de ses erreurs: ce doit être cela la signification de la mise à l'épreuve divine?

Jean-Marc


90.Posté par gustav le 26/05/2011 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout-à-fait exact Kalix, c'est ainsi que c'est présenté en fac d'éco: le triangle dont la base est le flux réel de biens (entre acheteurs et vendeurs) et en haut, c'est l'argent.
Et encore exact Kalix, j'attendais le moment propice mais à quoi bon: les intérêts déjà au 17 ème siècle n'avaient pas de contrepartie en or. Seul le capital au départ a une contrepartie. Si le banquier utilisait ses intérêts, et il le faisait obligatoirement, par exemple pour se payer une prostituée (récompense de son dur labeur ;-), alors c'est le stock d'or qui diminue (qu'il utilise de l'or réel ou la fumeuse "promesse" en papier qui reviendrait tôt ou tard pour être retiré en or) et donc la population du village est réellement appauvrie par le banquier. Et de crédit en crédit, d'intérêts en intérêts gonflant toujours plus, et bien on arrive à la situation avant 1971 (avant la loi Nixon), où les fumeuses "promesses" issues des intérêts étaient déjà supérieures à la valeur réelle en or dans les coffres. Dont acte. Les US en ont fait une loi. C'est aussi simple que cela. Désormais, le billet ne peut plus être adossé à l'or. La France suivra peut après 1971: la porte est ouverte à tous les abus pour les banksters. Car s'il était très difficile de se procurer de l'or (mine, travail inhumain, long, meurtrier), maintenant il n'est plus nécessaire de le faire pour les banquiers. Faut-il rappeler d'ailleurs que Roosevelt (donc bien avant 1971), après la crise des années 30 avait récupérer l'or de force que les gens les plus chanceux avaient pu se procurer.
Je suis très médisant sur les économistes, mais il y en a pas mal de la jeune génération qui se réveillent.
Pour rendre hommage tout de même à Maurice Allais, notre prix nobel d'éco franchouillard, lui même disait que les banquiers se comportent comme des faux monnayeurs.
Après, pierre paul jacques peuvent dire ce qu'ils veulent, j'en ai plus rien à cirer: leur petit monde s'écroule tout seul, et le pire, c'est qu'ils ne savent même pas que c'est les grandes dynasties aux commandes des banques qui planifient tout ceci.
C'est à rire ou à en pleurer, au choix.
De mon côté, il me tarde vraiment que tout s'effondre, puisque nous ne sommes que dans l'oeil du cyclone. J'observe comme tout le monde sur Alterinfo comment évoluent les révolutions, la dernière en date et la plus proche de la France, celle d'Espagne.
Mais il ne faut pas se voiler la face. Les gens honnêtes qui seront dans les rues, si cela arrive, devront se battre non seulement contre les forces de l'ordre, mais aussi contre tout un pan de la société française conservatrice jusqu'à la moelle.
Je suis français et j'ai honte de l'être. La France, si certains rappellent la commune pour faire nonne figure, je préfère rappeler le pétainisme. C'est bien plus proche et bien plus valide sociologiquement.

Bien à vous mes amis musulmans.

Jean-Marc

89.Posté par Kalix le 26/05/2011 00:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

erratum: me suis trompé ! en bas dans le triangle, c'est l'acheteur à gauche, et le vendeur à droite... le principe reste le même..

88.Posté par Kalix le 26/05/2011 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais quelle banane alors ce système bancaire ! On fini par se demander comment nos ascendants n'ont pas fait pour la voir ?

Un enfant comprendrait : Un triangle avec le Banquier en haut, le préteur en bas à gauche, l’emprunteur à droite... un flux monétaire réel du préteur vers l’emprunteur, une fraction de ce flux (toujours réel) vers le Banquier en guise de frais de gestion, une autre fraction plus grosse mais virtuel (les intérêts), que le Banquier inscrit dans les acquis long terme et introduit dans le Pool spéculatif, jusqu’à ce que le Crédit soit soldé, il démonétisera ce Flux fictif qui en a tout de même engendré beaucoup d'autres entre temps....

ET bien, moi qui ne connaissais pratiquement rien de l'économie-finance (à peine des rudiments), on en apprend de belles ici...

87.Posté par Saber le 25/05/2011 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE MESSAGER.

http://www.youtube.com/watch?v=mPfH9xR75es&feature=related


86.Posté par gdm le 25/05/2011 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kalix
Vous dites que que l'emprunteur ne pourra pas rembourser les intérêts puisqu'ils ne sont pas en circulation. C'est inexact. La banque prête 100 et l'emprunteur doit rembourser 110. Et bien, la banque émet et dépense 10 pour ses dépenses personnelles. Ainsi, les 10 circulent. L'argent des intérêts circule. L'emprunteur pourra donc rembourser les 110.

85.Posté par gdm le 25/05/2011 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@gustav
Je suis d'accord avec votre demande de placer la question dans une banque du 17e siècle. Vous me demandez que ce va faire la banque lorsqu'un utilisateur lui remet un billet de banque. Il y a deux cas. Soit il rembourse un emprunt. Soit il demande l'or promis par le billet.

Si l'utilisateur rembourse un emprunt, la banque reçoit sa propre promesse de verser de l'or. L'emprunteur aura ca de moins à rembourser. le billet de banque n'a aucune valeur dans les mains de la banque. Une promesse de la banque fait à elle-même n'a pas de valeur pour quiconque. Ce billet est alors démonétisé. sa seule valeur est le prix du papier imprimé.

Soit l'utilisateur demande le versement en or. Et la banque lui remet l'or promis.



84.Posté par Png le 25/05/2011 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ Kalix,

Wa 'aleykum salam wa rahmatou Allahi wa barakatu cher frére en Dieu et de coeur , je me régale de ta démonstration :) .

@ Gustav ,

Je comprend ta colére et je la partage largement , continuer à defendre l'indéfendable alors que la France à cesser d'imprimer sa monnaie en 1973 donnant ainsi le droit aux banques centrales de décider de l'avenir de toute une nation ...Oui la dette vient de là et sans ce braquage en bonne et due forme il n'y aurait pas de chômage aujourd'hui en France !

Non satisfait d'imprimer les billets des nations ils ont enchainé les écritures fictives et les spéculations ou arnaques les plus folles ( Madoff) et si le monde est ce qu'il est aujourd'hui c'est bien à cause de ces pourritures de banksters rotshildiens source du malheur principale de l'humanité .

C'est sur que si ont encore là à débattre c'est qu'on a en réalité le monde que l'on mérite ...

"Je considère que les institutions bancaires sont plus dangereuses qu'une armée. Si jamais le peuple américain autorise les banques privées à contrôler leur masse monétaire, les banques et les corporations qui se développeront autour d'elles vont dépouiller les gens de leurs biens jusqu'au jour où leurs enfants se réveilleront sans domicile sur le continent que leur Pères avaient conquis..."

Thomas jefferson ... un visionnaire

«Si la population comprenait le système bancaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin.»

Henry Ford

83.Posté par pascal le 25/05/2011 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.lelivredevie.com/les-regles-de-l-existence/le-pouvoir-et-l-argent.php

82.Posté par Henri Géradon le 25/05/2011 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hum ... Les délires d'adeptes de sectes mortifères me semblent presque aussi dangereux que le système qu'ils critiquent, à raison, mais avec des objectifs faisant irrésistiblement revenir à l'esprit cette phrase : "C'est hôpital qui se fout de la charité".

Blagues à part : J'ai lu une partie des réactions sur ce sujet. J'avoue ma parfaite ignorance en matière d'économie. En revanche la logique et la simplification de données multiples ; Ça me connait. Alors voici des données simplifiée issues de chiffres généreusement fournis par notre vénéré gouvernement avant qu'il ne soit provisoirement définitif à durée indéterminée. (OK, ça ce n'est pas de la simplification). Il semblerait bien que le pékin moyen bosse jusqu'à début aout de chaque année pour financer le remboursement des dettes que l'état à contractées en notre nom, encore 1 ou 2 mois de salaire pour casquer les intérêts, frais bancaires et autres joyeusetés agrémentant de menue monnaie l'escarcelle rebondie des organismes bancaires. Reste donc 3 à 4 mois de salaire pour aider notre courageux travailleur à profiter pleinement des nombreux loisirs que lui offre gentiment (mais néanmoins contre monnaie sonnante et trébuchante) notre société bienveillante.

Bref, le plus clair du temps est consacré au remboursement d'un pognon dont nous n'avons pas vu la couleur et qui, semblerait il selon notre brillant économiste en culotte moyennement longue, ne serait principalement constitué que de promesses dont la valeur est quasiment aussi estimable, d'un point de vue bêtement moral, qu'un slip de shtroumpf resté pendu trois semaines au fil à linge d'un Gargamel négligeant.

Mais ... le pognon que moi je donne ... C'est aussi une promesse? Parce que si ce n'est qu'une promesse alors j’arrête de me gâcher la vie douze heures par jour et de me priver de trucs bien plus intéressants avec mes enfants et mes amis! Je ne travaille plus alors !!! Je me contente de promettre à mon banquier !! J'irai même jusqu'à lui promettre de lui faire un gros bisous le 30 février de chaque année.

81.Posté par pascal le 25/05/2011 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour celui qui veut lire sur l'argent et bien plus

80.Posté par gustav le 25/05/2011 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est inimaginable que des guguss croient encore que le système est logique alors qu'en réalité, c'est un dogme, une croyance que des Stiglitz ou autre, même s'ils paraissent plus raisonnables que d'autres extrémistes comme les Friedmann et consort dont j'avais lu un bouquin étant jeune: cette chose appelée économiste demandait dans ce bouquin à tous ses étudiants d'être des prosélytes partout dans le monde des idées libérales US.
L'économie est un milieu qui se comporte comme une secte, un peu comme les évangélistes: ils veulent convertir tout le monde. Comme ils voient qu'ils n'y arrivent pas, alors, oui, vient le puçage et le reste. Et tout ceci est bien planifié depuis longtemps.

Jean-Marc

79.Posté par gustav le 25/05/2011 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PNG, à l'époque aussi le clergé voulait interdire l'usure. Je me rappel de ce cours comme si c'était hier:
le prof nous disait qu'encore une fois, l'église voulait empêcher le progrès.
A un autre cours sur l'histoire de la pensée économique, la prof nous "démontrait" (comme le fait guguss) que l'apartheid en Afrique du Sud était normal car ceux qui ont apporté le "progrès" avait tou fait là-bas (c'était encore à une époque où Mandela était en prison)

Je connais parfaitement ce type de pensée, qui est à vomir, et que je ne peux plus supporter car j'ai baigné dans cette merde. C'est auprès de ces gens que guguss a dû apprendre deux trois choses en éco.

Par ailleurs, navré pour ceux qui ont du mal à suivre ce fil, mais guguss ressort texto des trucs qui copie-colle sans en comprendre le sens, tout comme mes profs à l'époque, et ça me met hors de moi qu'en pleine crise causée par les banksters, une m.... viennent encore se la ramener pour nous expliquer que les banques n'ont rien à voir là-dedans. Combien de fois j'ai entendu ce genre de saloperie de la par de prof d'éco, qui deviennent après de Stiglitz ou autre, peu importe.

Jean-Marc

78.Posté par Kalix le 25/05/2011 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Png, un grand Slm à mon frère tant apprécié...

Gustav : Ils ne leur restent plus longtemps, ils le savent, c'est pourquoi le programme du chaos généralisé, pour faire la transition dans le système full DIGITAL, avec la puce RFID, les moutons seront cuit.... Enfin, c'est ce qu'ils pensent,... Ils ont oublié que la mort est là ! Et que la Vérité perdure et triomphera...

77.Posté par Kalix le 25/05/2011 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gustav,

Pas la peine de t'emporter ! le minus n'en vaut pas la peine ! Et il faut pas lui en vouloir de ne pas être clairvoyant ! Même si il est mal intentionné, en s'emportant, on arrive plus à faire passer les messages, et on passe pour des colériques - parano, ou je ne sait quoi d'autre de négatif... A ce moment là, ils ont gagnés... Bien à toi

76.Posté par gustav le 25/05/2011 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Kalix, exact, mais il faut que guguss morde la poussière ... ce moment commence à arriver. Après, il ira faire sa messe au figaro, là où il sera compris.

Même sarko a plus de connaissance que lui sur l'éco, c'est pour dire!!!!

Pour sarko "l'homme n'est pas une marchandise comme une autre". Effectivement, il a bien écouté ses conseillés banquiers, mais comme il a tendance à parler avant de réfléchir, c'est sorti tout seul!!

Jean-Marc

75.Posté par Png le 25/05/2011 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allah subhanahu dit :

{ Ceux qui mangent (pratiquent) de l' intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu' ils disent: "Le commerce est tout à fait comme l' intérêt". Alors qu' Allah a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu' il a acquis auparavant; et son affaire dépend d' Allah. Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement. Allah anéantit l' intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n' aime pas le mécréant pécheur. } [Sourate 2 - Versets 275 -27 ]

Il a été rapporté de façon sûre d’après Djabir(raa) que le Messager d’Allah(sws) a maudit celui qui se nourrit d'usure, celui qui la produit, celui qui l’enregistre et celui qui en sert de témoin… Il a dit qu’ils sont tous pareils. [Rapporté par Mouslim ].

Voici aussi et entre autre pourquoi le NOM satanique n'aime pas l'Islam .

74.Posté par gustav le 25/05/2011 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LOGIQUE ... OUI, POUR L'ENRICHISSEMENT DES BANQUIERS ET L'APPAUVRISSEMENT DE LA POPULATION ... CA POUR CA, CA EN EST MÊME SATANIQUE COMME FONCTIONNEMENT CAR IL N'Y A AUCUNE CONSIDERATION ETHIQUE OU MORALE. TOUT S'ACHETE ET SE VEND, Y COMPRIS LA BARBAQUE HUMAINE QUE LES ECONOMISTES DU FOUQUETS NOMMENT "agent économiques, teuffff, teufff, teufff ..."

MAIS C'EST CE QUE VOUS AVEZ OMIS DANS VOS COURTES LECTURES ICI OU LA SUR L'ECO, C'EST QUE LE SYSTEME A ETE MIS EN PLACE PAR LES POSSEDANT, ET SEULEMENT APRES LA SCIENCE ECO EST NEE PETIT A PETIT ....

KILLER NEUNEU

73.Posté par Kalix le 25/05/2011 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gdm,
Des extraits de ce que tu oses avancer, avec mes commentaires si tu permets, pour débroussailler :

« Aujourd’hui, un billet de banque est une promesse de pouvoir d’acheter des marchandises. ( Kalix : Si les marchandises viennent à manquer, et le processus de production trop couteux, la promesse ( l’argent) condamné à dévaluer... à terme la promesse deviendra caduque...) C'est une promesse de la Banque Centrale, une promesse de l'Etat. ( Ce n’est pas pareil, les fonds de la FED appartiennent à un groupe de privés AUJOURD’HUI, tu connais la différence entre privatif et étatique tout de même) »

« Lorsque l'emprunteur rembourse, la banque a des ses mains les billets de banque. Chaque billet est une promesse de la banque de se verser de l'or à elle-même. Une telle promesse n'a aucune valeur entre les mains de la banque. La valeur de la monnaie remboursée devient donc nulle. Les billets sont dit "démonétisé". Leur valeur est nulle. La monnaie est ainsi détruite par le remboursement du prêt. » ( Kalix : Il y a aucunes preuves de ce que tu dis ici, en plus lorsqu’on rembourse un prêt, on le fait rarement avec des billets de banques, mais par transfert, c’est donc, pour les banksters, de l’argent digital (scriptural) bénie, avec laquelle ils peuvent faire mumuse, on sait, en réalité, qu’ils font mumuse avec, dés l’accord du prêt, avec la part de intérêt bien sur (qui n’appartient ni à la Banque, ni au vendeur, ni à l’acquéreur !! Enfin, elle constitue une promesse de remboursement pour ce dernier (pauvre de lui)... Avec le système à réserve fractionnel, ils produisent de l’argent papier à partir de rien, je ne vois pas pourquoi, ils ne consommeraient (utiliseraient) pas de l’argent (issu des intérêts) qui n’est encore rien : une promesse de remboursement amputé au client, Comme en Bourse et les vente à la baisse... C’est une vérité certes que tu déblatères ici... mais sans faire exprès, tu viens de dénoncer la mascarade...)

« La dette de chaque emprunteur est exactement égale à de la monnaie qui circule. La dette totale de tous les emprunteurs est parfaitement égale à la monnaie qui circule à l'unité près. C'est une égalité comptable nécessaire. » ( Kalix : Et là, c’est beau, tu viens de démontrer A + B la carotte du système. L’argent réellement émis à la suite d’un accord de crédit est le montant qui sera versé au Vendeur, plus frais annexes, Pourtant l’Acheteur doit se dépatouiller pour rembourser la somme de la dette (en réel circulation) PLUS LES INTERETS !!! ( qui eux ne sont pas en circulation), c’est pourquoi les bankster peuvent danser avec dans la bulle spéculative alimentée par l’argent digital : l’argent-intérêt, de l’argent qui n’existe pas, n’appartient à personne, n’a été produit de RIEN, de l’ARGENT MALSAIN ! La gangrène qui a pourri tout le système pour les honnêtes gens... Une fois le crédit SOLDé, ces vermines, après avoir bien fait fructifier l’argent-intérêt virtuel, ils s’empressent de la détruire (démonétiser) en se donnant bonne conscience... Misérables cafards !

Appoint pour les frères :

C'est bien pourquoi Allah le Tout-Puissant a explicitement interdit la Ribaa (les intérêts), Et qu'Il précise, que l'utiliser revient à Lui faire la guerre !! Normal, ceux qui jouent avec la propriété souveraine d'ALLAH, avec l'arrogance de créer des richesses à partir de RIEN s'érigent en concurrent direct du PUISSANT ET TOUT-MISÉRICORDIEUX CREATEUR !

Seul Allah le tout-Puissant peut créer les choses à partir de RIEN ! La Ribaa est très grave, débarrassez vous en si vous vous êtes fait piégé...

72.Posté par gustav le 25/05/2011 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NON GEUDEUNEUNEU MEUMEU ... REVENONS AU 17eme MA QUESTION N'ETAIT PAS ASSEZ CLAIRE???????????? VOUS ETES UN PUTAIN DE MANIPULATEUR ... UN ILLUSIONISTE.
COMMENCONS PAR CE QUI SE PASSAIT AU 17ème C'EST CLAIR LA? QUE FAIT LE GUGUSS QUAND IL VA RENDRE UN BILLET A LA BANQUE ET QUE FAIT LA BANQUE?

LA QUESTION EST SIMPLE ET EST DANS LE CONTEXTE DU 17eme. JE PEUX PAS FAIRE PLUS CLAIR.

APRES, SUIVANT, ON PASSERA A NOTRE EPOQUE. MAIS CHAQUE CHOSE EN SON TEMPS. COMME DEJA VOUS NE COMPRENEZ PAS LE 17 eme ....

71.Posté par gdm le 25/05/2011 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Saber
Un banquier n'a rien d'un illusionniste. Tout est parfaitement logique dans le processus de la création monétaire.

70.Posté par gdm le 25/05/2011 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@gustav
Vous avez mal lu. Un prêt remboursé est de la monnaie détruite. En effet, la monnaie est une promesse de la banque qui a émis la monnaie. Une promesse de la banque à elle-même n'a pas de valeur. Elle est nulle, détruite.

69.Posté par Saber le 25/05/2011 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'adage dit que :" l'argent ne fait pas le bonheur" il faut croire qu'il n'existe pas vraiment et que les banquiers sont des illusionnistes satanistes.

68.Posté par gustav le 25/05/2011 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GEUDEUMEUMEU ... REPONDEZ D'ABORD A LA QUESTION: QUE FAIT LE GUGUSS AU 17 ème QUAND IL VA DEPOSER UN BILLET DE SA BANQUE ... ALLEZ, REPONDEZ EN ESSAYANT D'ETRE CLAIR ... ON SAIT JAMAIS!!
VOTRE REPONSE, SI ELLE ABOUTI TOUJOURS A "LA MONNAIE EST DETRUITE" JE SENS QUE L'ON VA BIEN S'AMUSER:
CERTES, TRES CHER, NOUS NE SOMMES PAS AU FOUQUETS MAIS ON PEUT TOUT DE MËME RIRE DES GUEUX QUI NE COMPRENNENT PAS CE QUE L'ON DIT, N'EST-CE PAS??
AMUSONS-NOUS, AMUSONS-NOUS, PENDANT QUE LES GUEUX TRIMENT POUR NOUS ENRICHIR. D'AILLEURS, NE SONT-ILS PAS NAIT POUR CELA? DIEU NOUS A BENI, MON AMI. VOUS REPRENDREZ BIEN UN PEU DE CE CHARMANT THE DE L'INDE, ILS SONT EPOUSTOUFLANT CES ANGLAIS DE POUVOIR NOUS RAMENER CE FAMEUX THE, ISN'T IT?

KILLER NEUNEU

67.Posté par gdm le 25/05/2011 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@gustav
Qu'appelez-vous "retirer son flouze"? Demander des billets de banque à son agence bancaire?

66.Posté par gustav le 25/05/2011 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GEUDEUMEUMEU NEUNEU ... UN TEST GRANDEUR NATURE: SI TOUT LE MONDE, STRICTEMENT TOUT LE MONDE VA RETIRER SON FLOUZE, LES BANQUES SONT FOUTUES, ELLES PEUVENT PAS REMBOURSER. SI UNE BANQUE ISOLEE A BIEN UN BILAN EQUILIBRE, AU GLOBAL, IL NE PEUT PAS Y AVOIR EQUILIBRE. TOUT SIMPLEMENT CAR IL Y A 100 DE MONNAIE EN CIRCULATION ET QU'IL N'Y A QUE 5 EN BIENS MATERIELS.

C'est d'ailleurs ce qui est en train de se passer, les banques font des pieds et des mains pour trouver des lignes comptables afin de continuer à faire semblant!!! quitte à escroquer les petits vieux en général, qui découvrent stupéfiés que leur banquier à transféré leur fric sans leur accord (sont gentils les banksters, c'est sûr) pour en faire un joujou en bourse.
A PART DE LA MASTURBATION, TU FAIS QUOI DANS LA VIE GEUDEUMEUMEU???
DE TOUTE EVIDENCE? TU N'AS PAS COMPRIS QU'IL N'Y A PLUS DE SEPARATION ENTRE BANQUE DE COMMERCE ET BANQUE D'AFFAIRE.

Post 63: le fameux sophisme hypocrite. MON P'TIT BONHOMME, TOUT D'UN COUP, LORSQUE LE GUGUSS VA RENDRE SON BILLET, PFUIT, YA PLUS D'INTERêts (HMMMM ... Z'ONT DISPARUS LES INTERÊTS???)
ET CE PASSAGE AU COMBIEN SUAVE DE CONNERIE MONTRE A QUEL POINT VOUS NE COMPRENEZ PAS COMMENT CA FONCTIONNE. QUANT UN GUGUSS VA A SA BANQUE DONNER UN BILLET DE CETTE BANQUE, A L'EPOQUE, DONT VOUS CROYEZ PARLER CAR VOUS MELANGEZ ALLEGREMENT CE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT ET CE QUI SE PASSAIT AU 17ème (BIZARRE, NON ????), ET BEN LE GUGUSS, Y VA TOUT BONNEMENT POUR AVOIR DE L'OR EN ECHANGE.

IL N'Y JAMAIS EU DESTRUCTION DE QUOI QUE CE SOIT ... A PART DANS VOTRE CRANE DE NEUNEU OU DE VICELARD ....

Jean-Marc

PS: au fait AVEZ VOUS UN JOUR SUIVI DES COURS D'ECONOMIE ??? C'EST CERTAIN QUE NON.

65.Posté par gustav le 25/05/2011 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bon, Grignon parle au global, et pas pour un particulier. Dans le cas global, pour une société entière si vous voulez, il est bien évident qu'il est impossible de rembourser les intérêts. Bizarre que geudeumeu n'ai pas compris cela ... ahh, ben oui, c'est vrai, il n'a écouté que les premières minutes!!! et le 17/05/2011, il fait un billet sur la vidéo de Grigon qui a déjà des années !!! bizarre bizarre.

Mais reprenons depuis le début car le geudeumeu neuneu use d'un subterfuge de manipulateur bien connu:
je cite, hein, je précise car entre Yuca 666 qui comprend strictement rien et geudeumeu qui manipule les benêts (ben oui mon p'tit bonhomme, ton système est en fin de vie et il te reste plus que ça, convertir des benêts à ta secte???) on s'en sort plus. Je pose une citation, c'est clair, et je précise que C'EST UNE CITATION DE GEUDEUMEU PROVENANT DE SON SITE (vu clair, compris ou pas ???):
"J’ai visionné 8 minutes de la vidéo de Grignon sur l’Argent-Dette. J’ai interrompu car le texte comportait trop d’erreurs. Un autre jour, je continuerai peut-être à voir la fin de la vidéo. Un intérêt de cette vidéo semble être son exceptionnelle densité des erreurs classiques sur la monnaie."

ça, c'est typique du manipulateur ... d'abord dénigrer celui qui présente des idées qui VONT CONTRE SES INTERÊTS (...)

Je RECITE ENCORE UNE FOIS LA PREMIERE DEFINITION TIREE DU SITE DE GEUDEUMEUMEU NEUNEU:
" 1er avertissement: le mot « prêt » Un prêt bancaire n’est pas un prêt. En effet, c’est un échange entre la banque et l’emprunteur. L’emprunteur devient propriétaire de la monnaie « prêtée ». La banque devient propriétaire de la reconnaissance de dette de l’emprunteur. Donc ce n’est pas un prêt au sens de prêter son bouquin a un copain et qui vous le rendra. Dans un « prêt bancaire », on ne « prête » rien. On ne « rend » rien. On échange des biens, des droits de propriété. Il est fréquent qu’un mot du langage courant ait deux significations différentes dans un contexte différent." z'avez vu, j'ai même mis des guillemets, terrible comme je connais la langue française ;-)

DONC, LA C'EST MOI QUI PARLE ET PAS GEUDEUMEUMEU NEUNEU:
A PART DU VENT GEUGEUMEUMEU TA DEFINITION VEUT DIRE QUOI???? RIEN, STRICTEMENT RIEN EN BON FRANCAIS. POUR TES COPAINS LES BANKSTERS, ILS TE PRÊTENT UN BOUQUIN, ET EN PLUS IL FAUT QUE TU TE DÉMERDE POUR LEUR RENDRE AVEC DES PAGES EN PLUS. SONT SYMPAS TES COPAINS BANKSTERS, Y DOIVENT ETRE AUSSI NEUNEU QUE TOI POUR VOULOIR UN BOUQUIN AVEC DES PAGES EN PLUS, hein, non .... BEN? REFLECHI, TU VAS ECRIRE QUOI SUR CES PAGES EN PLUS TOI QUI N'EST PAS LITTERAIRE POUR UN SOUS!!!!!! arrrrfffff
IL EST CLAIR QUE TU NE COMPRENDS PAS CE TU AVANCE ... C'EST GRAVE! UN PRET EST UN PRET ET TA VERSION DES FAITS, C'EST COMME CELLE DE DSK AVEC LE SIMPLE TROUSSAGE (J'INSERE A BON ESCIENT CECI, RASSUREZ VOUS JE NE MELANGE PAS TOUT CAR TOUT CECI EST TRES LIE: LES POSSEDANT S'IMAGINENT QU'ILS POSSEDENT TOUT, Y COMPRIS LA VIE DES AUTRES)

par ailleurs GEUDEUMEUMEU NEUNEU avance (entre autre absurdité) (OLA, DU BALCON, VOUS M'ENTENDEZ???? C'EST GEUDEUMEUMEU NEUNEU QUI AVANCE CETTE ABSURDITE, OK, CLAIR, ON PEUT CONTINUER????), donc avance que l'argent est détruit quand il est rembourser !!!!!! arrrffff et après, il va nous raconter comment ça se passait au 17ème siècle ou au 19ème!!!

AU SECOURS, A L'AIDE, C'EST L'ASILE PSYCHIATRIQUE POUR GEUDEUMEUMEU NEUNEU.

DONC, GEUDEUMEUMEU NEUNEU, PASSES TON CHEMIN, LES BAVARDAGES DES POSSEDANTS, ICI, ON APPRECIE PAS ... C'EST PAS UN SALON DE NEUILLY ICI, C'EST PAS LA BANDE DU FOUQUETS, OK, PIGE????

Faudra que je pense à aller voir ce Stiglitz que les benêts prennent pour un génie pour lui parler des ventes forcées comme, au choix, les vaccins, les assurances ... heuuu .... les guerres, arrfff ... c'est comme M Allais, cet ancien du mont pélerin (dont font parti certains de mes anciens profs) prix nobel ... mais bon, obama mama, il a eu son nobel de la paix aussi ... donc, faut être indulgent avec les nobels ...
Mais des ventes forcées, il y en a tout un tas: et la première est celle concernant les biens de première nécessité.
Il est assumé en éco que pour certains bien, il existe un calcul d'élasticité du prix (propension de la variation du prix à influer sur la demande) qui est figée: le prix de la baguette de pain peut allègrement augmenter (où est l'accord que GEUDEUNEUNEU A PASSE AVEC SON BOULANGER !!!! arfff) sans que la demande ne diminue.

Et c'est à ce stade maintenant que nous allons devoir faire face grâce à nos amis BANKSTERS ET LEURS SALOPERIES EN BOURSE ... VU CLAIR, COMPRIS, FAUT REPETER (DITES MOI EN QUELLE LANGUE) ????
Car nos amis bankster savent parfaitement ce qu'ils font ...

Jean-Marc

64.Posté par gdm le 25/05/2011 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Yucca965
La formule de Grignon est "P/P+I". Par cette formule, Grignon exprime sa crainte d'un déséquilibre comptable. Selon Grignon, la monnaie nécessaire pour payer les intérêts va finir par manquer. La raisonnement de Grignon est inexact. En effet lorsque la banque prête 100, la banque dépense 10 pour ses dépenses personnelles. Et la banque y a droit puisque elle recevra les intérêts prochainement. J'avais le sentiment que vous aviez déjà compris cet aspect du mécanisme monétaire.

Ensuite, vous faites un raisonnement erroné sur ce qu'il advient d'une somme de 100 euros qui sert à rémunérer divers agents économiques. La dette de chaque emprunteur est exactement égale à de la monnaie qui circule. La dette totale de tous les emprunteurs est parfaitement égale à la monnaie qui circule à l'unité près. C'est une égalité comptable nécessaire. Je fais ici la simplification que toute la monnaie circulant provient d'un prêt bancaire.

63.Posté par gdm le 25/05/2011 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@yucca965
Lisez mon message précédent sur la monnaie du 19e siècle. Le billet était une promesse de la banque. Une promesse de verser de l'or. La monnaie est créée au moment du prêt bancaire. Chaque billet émis est une dette de la banque. En échange la banque devient propriétaire de la reconnaissance de dette de l'emprunteur.

Lorsque l'emprunteur rembourse, la banque a des ses mains les billets de banque. Chaque billet est une promesse de la banque de se verser de l'or à elle-même. Une telle promesse n'a aucune valeur entre les mains de la banque. La valeur de la monnaie remboursée devient donc nulle. Les billets sont dit "démonétisé". Leur valeur est nulle. La monnaie est ainsi détruite par le remboursement du prêt.

62.Posté par Yuca965 le 25/05/2011 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin ca "P/P+I" je ne comprends pas, bien que cela paraît simple, je veux dire les banques ne font que des transaction, si vous voulez je vais acheter un vase pour 100 euros avec ma carte crédit, en fait je fait la promesse de donner 100euros à la banque pour que elle ensuite les donnent au marchand de vase, je lui paye le transport de l'argent en payant des "intérêt".

huum, en revanche, ce que je ne comprends pas, c'est comment une personne endetté peut se faire de l'argent pour rembourser ses prêts si tout les autres personnes sont endettés y compris l'état.
En fait avec ce système "P/P+I" à chaque fois qu'on échange de l'argent on en perd une partie, si on prend 1% et qu'il y a 100 euros en tout dans le monde alors cela fera : - 1euros pour la banque reste 99euros - 0.99euros pour la banque reste 98.01 - ensuite c'est 0.98 environ pour la banque et reste 97euros-etc

Avec ce système on peut se faire facilement de l'argent, mais si ce 1% d'intérêt est réutilisé pour acheter des bijoux alors le monde regagne de l'argent et passe de 97 à 98 euros et donc la balance se rééquilibre.
Bien qu'ils finiront propriétaire de tout les biens matériels >.< (puisqu'à l'inverse du poste ils n'ont pas besoin de dépenser pour une voiture, un vélo, ou payer une personne pour faire la transaction de l'argent).
Ils gagnent sans rien perdent.

C'est cela qu'il y avait à comprendre ?

61.Posté par gdm le 25/05/2011 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kalix
Au 17e siècle et jusqu'au 19e siècle, un billet de banque était une promesse de verser de l'or. Et la banque versait l'or promis. Donc la monnaie était alors une promesse, une monnaie-promesse. Aujourdhui, on dirait qu'un tel billet de banque est un "titre financier".

En écosse, pendant 130 ans, 30 banques privées, concurrentes, indépendantes de l'Etat, émettaient des billets de banque. L'Etat écossais ne s’occupait pas du tout de la monnaie. Et l'Ecosse était plus prospère que l'Angleterre. En 130 ans, aucun utilisateur de billet n'a été spolié. Chaque billet était convertible en or. Donc aucune dévaluation en 130 ans. Aucune spoliation monétaire.

Aujourdhui, un billet de banque est une promesse de pouvoir d’acheter des marchandises. C'est une promesse de la Banque Centrale, une promesse de l'Etat.

60.Posté par Yuca965 le 25/05/2011 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@gustav : "Yuca965, faire de l'argent avec de l'argent ne vous dérange pas" SI cela me dérange.

"quand on rembourse, l'argent est détruit"

l'intérêt ou la dette ou les deux ? Si on le détruit, il y a moins d'argent en circulation, donc on à la déflation, mais s'il détruise tout l'argent qu'ils (les banques) récupèrent pour provoquer une crise, alors là il y a complot pour créer la déflation, et donc ce n'est pas due au système lui-même mais au personnes qui récupères ces intérêts.

@Kalix : "Comment l'Argent par nature valorisant peut être valorisé lui aussi à son tour ?" Disons que ce n'est pas l'argent qui est valorisé et taxé par les intérêt des banques, mais le services de transaction rendu.
Si je vous achète une voiture pour 10 000 euros après avoir emprunté à la banque ces même 10 000 euros, alors en fait je vous dois 10 000 euros à vous, le vendeur, la banque fait juste la transaction entre l'acheteur et le vendeur.
Comme je le vois c'est la même chose que paypal, on échange un bien contre de l'argent et l'intermédiaire reçoit une taxe sur la transaction.

@ Je ne suis pas pour les banksters et leur système, et en effet, la richesse ne se trouve pas dans ces billets verts, mais gdm est simplement logique, si les 10euros d'intérêt sont réinvesti dans l'économie alors il n'y a pas déflation.
A moins que vous soutenez que le riche qui reçoit ces intérêts décide de mettre son argent au feu plutôt que de le réinvestir.

Moi je veux apprendre, mais il faudrait arriver à m'expliquer si vous le voulez bien.

59.Posté par Kalix le 25/05/2011 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

gdm, t'es bidon, gustav, on le connaît depuis des lustres ici, toi t'as le profil type du cafard lobotomisé ou 'agencé'... Peu importe !

La convertibilité Or-Argent, c'était au début du système, quand ils avaient pas encore acquis le stock d'Or mondial, au fur et à mesure des crises (fomenté par leur soin) pour faire passé les lois, ils ont verrouillé... L'étalon Or , puis l'étalon Devise...etc. Et depuis les accords Breton Woods, c'est Mort !

Mais bon, puisque t'as l'air si futé ! on va te poser des questions, parce que nous on a du mal à comprendre, ai au moins l’honnêteté d'y répondre :

Comment l'Argent par nature valorisant (qui sert à valoriser les biens et services pour des échanges) peut être valorisé lui aussi à son tour ? Pourtant l'argent n'est ni un bien en soi, ni un service, c'est un moyen (laisse tomber l'histoire de la promesse, on nous a promis que le père Noël existait, on s'est vite rendu compte, qu'il en était pas), dans l'état actuel des choses, si on venait à valoriser l'argent, il ne vaut que son papier et sa ferraille... Pas la peine de nous expliquer le cour des changes et Devises, toute l'illusion (la carotte) se trouve là.

Alors ! comment du papier et de la ferraille peuvent contenir une valeur autre que ce qu'ils sont , et ne pas être indexé sur une base Or (puisque la convertibilité argent-or a été sauté) à défaut d'être elle-même cet Or ?

ATTENTION A TOUS !

Comme le papier Q ne vaudra bientôt plus rien (du coup en passe de virtualisation), il faut que l'Or ne valent plus rien également, c'est le seul moyen qu'on a de les entuber ! NE VOUS FAITES PAS PIÉGER PAR LA RUÉE VERS L'OR ? Les vampires oligarques l'instrumente de nouveau (les américains se sont bien fait avoir au XVIII°), ils exacerbent la demande en métal précieux (par diverses propagandes l'argent ne vaut rien, n'existe pas, la crise imminente,... l'or est une valeur sure...etc), pour monter en flèche la valeur de ce derniers ( c'est ce qui se passe, le lingot à 33000 E, était à 7000E en 99). Normale, c'est eux qui disposent de la majorité du Stock d'Or mondial...

Gosub

Tu l'as dis! la vraie richesse (matérielle) se trouve en dessous de nos pied, mais pour nous cela va plus loin, la richesse pure est celle spirituelle, elle se trouve dans le cœur... Si on regarde bien, tout est gratuit, c'est une question d'amour, de partage, et d'effort collectif,....de suffisance...etc. Ces Pd de banksters ont tout valorisé en stimulant et régénérant les besoins et l'individualisme cupide des consciences. Tout ceci pour mieux nous facturer ( se remplir la poire à l'infini) et surtout pour concrétiser la part fictive ex-nihilo et exponentiel des masses monétaire issu de l'usure.... Soyez smart !

58.Posté par gdm le 25/05/2011 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Yucca965
Grignon parle d’intérêt en disant qu'il est impossible de rembourser les intérêts. Grignon dit: la banque prête 100 et demande de rembourser 110. Grignon soutient que l'emprunteur ne pourra pas rembourser les "10 qui manquent". Grignon n'a pas vu que c'est la banque elle-même qui émet ces 10 pour ses dépense personnelles. ces 10 circulent donc dans l'économie. Et c'est bien logique puisque les intérêts sont destinés à être dépensés par la banque.

C'est une grave erreur de Grignon sur la monnaie. Grignon n'a pas compris la création de monnaie. Il voit une incohérence, alors c'est parfaitement logique.



57.Posté par tartuz le 24/05/2011 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'argent c'est le malin la perte de la valeur humaine.

1 2 3
Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires