Lobbying et conséquences

L'antisionisme bientôt pénalement répréhensible en Argentine


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



redaction@mecanopolis.org
Lundi 23 Mars 2009

L'antisionisme bientôt pénalement répréhensible en Argentine

Par Chevalier Jedi

Un certain nombre de pays, comme la France ou les États-Unis, s'apprêtent pénaliser l'antsionisme au même titre que l'antisémitisme. En Argentine, c'est déjà la réalité. Toute critique envers l'Etat juif et sa politique fascisante y sera bientôt considérée comme un délit punissable de la prison.

Faisant suite à de fortes critiques à l'encontre de l'État d'Israël, en raison de son offensive contre Gaza au début de cette année, et sous la pression de la communauté juive très largement représentée Argentine (1), l'INADI (Institut National contre la discrimination, la xénophobie et le racisme) qui dépend directement du Ministère Argentin de la Justice, de la Sécurité et des droits de l'Homme, dénonce et condamne toutes personnes ou organisations qui porteraient des critiques envers l'État hébreu ou l'une de ses représentations politiques, économiques ou idéologiques.

La présidente de l'INADI, Maria José Libertino avait dans un premier temps eu tendance a justifier les manifestations qui dénonçaient l'offensive de l'État juif contre Gaza et sa population en déclarant publiquement Israël avait violé les règles du droit international et qu'il fallait maintenant et que ces manifestations n'en étaient que la juste conséquence.

Mais, sous la pression et les menaces des instances sionistes et du gouvernement local, Mme Libertino a du changer de ton.

Sous prétexte de détecter tout type d'attitudes discriminatoires contre le respect des diversités, cet institut a ordonné a toutes ses délégations présentes sur le territoire national argentin de bien vouloir relever toutes communications entre personnes et/ou organisations antisionistes, ceci sous le prétexte fallacieux de répondre aux inquiétudes de la communauté juive d'Argentine.

Le 2 février dernier, la même Mme Libertino, en signe d'allégeance à Israël, a organisé une réunion de travail avec les représentants de la DAIA (Confédération des associations israelo-argentines) et de l'AMIA (Association Mutuelle israelo-argentine) dans le but d'obtenir des institutions nationales de police et justice des enquêtes contre tous les éléments qui formuleraient publiquement des critiques ou des manifestations à l'encontre des juifs ou des institutions directement liées à l'État d'Israël.

Le 19 février suivant, l'INADI, qui fut présent lors d'un acte contre l'antisémitisme organisé par la DAIA et l'AMIA, confirma qu'une demande était en cours pour solliciter au Congres national et a la législature de la Province de Buenos Aires, de bien vouloir déclarer « persona non grata » l'évêque Richard Williamson qui niait l'existence de l'holocauste, ou pour le moins le minimisait, et de procéder a son expulsion dans les 10 jours.

Bien que les déclarations de ce dernier aient été faites il y a déjà longtemps de cela, et de surcroît en Suède, et même si ses déclarations sont condamnables (encore faudrait-il les remettres dans leur contexte), avec raison, par bon nombre de personnes, il apparaît évident que Williamson n'a été, dans cette affaire, qu'un prétexte pour atteindre l'Église catholique d'argentine après sa réhabilitation par le Pape Benoît XVI.

Au-delà de cette affaire précise, c'est, par amalgame, la porte de la pénalisation de l'antisionisme qui s'est ouverte, et pour laquelle un projet de loi est à l'étude au Parlement argentin. On peut compter sur les relais des organisations politiques juives pour faire pression et faire en sorte que ce projet devienne réalité.

Drôle d'époque et drôle de justice, ou les mécanismes institutionnels internationaux fonctionnent mieux pour punir les délits d'opinion et mettre sous les verrous ceux dont les propos dérangent, plutôt que d'agir à l'encontre de ceux qui organisent les massacres en cours, comme en Irak, en Palestine, au Pakistan ou en Afghanistan.

Vous avez dit : deux poids et deux mesures ?

Chevalier Jedi, pour Mecanopolis

Buenos Aires, Mars 2009

(1) La communauté juive en Argentine est la troisième au monde, après les Etats-Unis et la France.



Mardi 24 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par rachidttoi le 23/03/2009 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le NWO avance

2.Posté par rachidttoi le 23/03/2009 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la confrontation approche

3.Posté par sam le 23/03/2009 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L ONU n a t il pas declarer que le sionisme etait du "racisme" dans une de ses résolutions...................
De ce fait l Argentine, membre de L ONU peut elle legiférer et rendre le sionisme " legale"?

4.Posté par Esther LA REINE le 23/03/2009 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui gouverne officiellement?

Et qui prend le pouvoir en réalité?

Le sionisme doit se sentir très menacé. Unissons-nous, Juifs et Musulmans et toute personne éprise de Justice, et continuons le combat jusqu'à son anéantissement total!

Pour les Français et Européens, alliez-vous derrière l'étandard du P.A.S. (Parti Anti-Sioniste).

5.Posté par mimoun le 23/03/2009 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il ya eu le nazisme helas
maintenant le sionisme helas
tout les deux tuent des innocents helas

6.Posté par DURANDUPONT le 24/03/2009 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA METASTASE SIONISTE EVOLUE AVEC L'ASSENTIMENT DE NOS DIRIGEANTS SOUMIS...UNE TELLE MESURE NE ME PARAIT SOUHAITABLE TANT ELLE COMPORTE DE RISQUE D'AMALGAME PREJUDICIABLE A L'ENSEMBLE DES JUIFS DONT BON NOMBRE N'ADHERENT PAS A L'IDEOLOGIE SIONISTE..CETTE MESURE POURAIT DONNE NAISSANCE A UNE NOUVELLE FORME D'ANTISEMITISME LARVEE ET INCONTROLABLE EN RAISON DU SENTIMENT DE REVOLTE QU'ELLE SUSCITERAIT AU SEIN DE MULTIPLES SENSIBILITES DIFFERENTESQUI SERAIENT ALORS TENTEES DE SE REGROUPER POUR SE LIVRER A UNE VERITABLEGUERRE SECRETE

7.Posté par DURANDUPONT le 24/03/2009 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ETANT DONNE QUE MES COMMENTAIRES N'APPARAISSENT PAS ,DOIS JE COMPRENDRE QUE JE NE SUIS PAS ELOIGNE DE LA VERITE ? MON PROPOS NE ME SEMBLE POURTANT PAS AGRESSIF..EN TOUT CAS JE SUIS SOLIDAIRE DE VOTRE COMBAT ET JE VOUS REMERCIE DE VOTRE COURAGE QUI JE L'ESPERE PARTICIPERA AU TRIOMPHE DE LA JUSTICE

8.Posté par Nicole le 24/03/2009 08:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L résolution dont tu parles sam c'est la 3379 (il y a un article d'alterinfo dessus)



Elle a été abrogée et ne l'aurait pas dû.

Bientôt, il va faloir identfier les lieux où il n'y a pas de lobby soniste pour aller y vivre.

9.Posté par setta le 24/03/2009 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le sionisme est une idéologie raciste qui si nous la détruisons pas c est elle qui nous détruira

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires