ALTER INFO

L'accord Kerry Lavrov de Genève 1 sur l'Ukraine


Dans la même rubrique:
< >


Dimanche 20 Avril 2014

L'accord Kerry Lavrov de Genève 1 sur l'Ukraine
 
 

The vineyard of the saker
 
Ok, d'abord une nécessaire mise en garde :
 
1) Kerry et Lavrov ont déjà conclu un accord sur la Syrie aussi à Genève, mais ensuite les Etats-Unis l'ont renié.
2) L'Union Européenne a aussi conclu un accord sur l'Ukraine avec Ianoukovitch qui a été renversé sans ménagements le jour suivant.
3) les Etats-Unis, l'OTAN et l'UE ont menti, triché, déformé, contourné et tout simplement trahi toutes les promesses qu'ils avaient faites à la Russie depuis qu'elle s'est libérée du joug communiste en 1991.
4) Les Etats-Unis ne contrôlent probablement pas davantage les excités ukrainiens du Secteur Droit qu'ils ne contrôlent al-Qaeda.
5) Poutine bénéficie d'une grande popularité chez les gens du peuple en Ukraine orientale mais cette popularité est loin d'être infinie.  
6) Les Etats-Unis ont un contrôle total sur les oligarques ukrainiens, mais eux, de leur côté, sont en conflit avec les excités nationalistes qui détiennent plus d'armes et sont plus prêts à se battre que les oligarques. 
 
A ces réserves, je veux ajouter quelques éléments de réflexion car les commentaires que mon article précédent a suscités me font penser que beaucoup d'entre vous sur-réagissent aux derniers développements. Pour remettre les choses en perspective, il faut donc garder à l'esprit que:
 
1) Le régime de Kiev a prouvé qu'il n'avait pas les moyens d'écraser la rébellion orientale.  
2) Pour des raisons dont j'ai déjà souvent parlé, l'OTAN et les Etats-Unis ne peuvent pas recourir à l'option militaire en Ukraine.
3)  Les sanctions occidentales ne font pas grand tort à la Russie, au contraire elles boostent la popularité de Poutine et son programme de réformes.
4) Le temps ne joue pas en faveur du régime de Kiev puisque l'Occident n'est pas en mesure de sauver l'Ukraine; la Russie l'est mais elle ne le fera pas tant que le régime au pouvoir sera illégitime et déraisonnable.
5) Les milices populaires qui se sont créées en une nuit peuvent aussi se dissoudre en une nuit.
6) Jusqu'à maintenant Kiev a rejeté toute négociation avec l'Est du pays.
7) Kiev a mis des dizaines ou même des centaines de militants anti-fascistes en prison.
8) La population qui souffrira en cas de guerre ouverte est celle de l'Est.
 
Ok, maintenant que nous avons rappelé le contexte, voyons ce qui se passe aujourd'hui :
 
1) Kiev a accepté de négocier avec l'Est.
2) Tous les groupes armés illégaux devront déposer les armes (ce qui faisait déjà partie de l'accord entre Ianoukovitch l'UE).
3) Des délégués de l'OSCE seront envoyés sur place pour contrôler la situation.
4) Kiev s'est engagé à accepter de donner à l'Est une plus grande autonomie.
5) La Crimée n'a pas été évoquée.
6) L'UE a accepté la proposition de Poutine de discuter des livraisons de gaz.
7) Personne ne sera poursuivi en justice, à moins d'avoir commis une grave offense.
 
A mon avis, les protagonistes ne se sont mis d'accord que sur très peu de choses, et ce sur quoi ils se sont mis d'accord est vague, ambigu avec des délais de mise en oeuvre non spécifiés.
 
Tout cela explique pourquoi je ne suis pas du tout d'accord avec ceux qui pensent que la Russie a mangé son chapeau et encore moins avec ceux qui traitent un diplomate hors pair et particulièrement adroit de tous les noms.
 
Qui plus est, et c'est la seule nouvelle importante, les Etats-Unis, l'UE et Kiev ont accepté de négocier avec la Russie, une chose qu'ils avaient toujours refusé catégoriquement de faire (sauf pour l'accord avec Ianoukovitch qui n'a duré qu'un seul jour et que les Etats-Unis n'avaient pas signé). Quant à la Crimée, elle n'a tout simplement pas fait partie des négociations et elle restera juste une merveilleuse occasion de faire monter la pression chaque fois que les ennemis de la Russie en ressentiront le besoin.
 
Les groupes illégaux et leurs armes? Je suppose que si les choses se passent bien, ils vont graduellement libérer les bâtiments dont ils restent actuellement pour des raisons symboliques; quant à leurs armes, ils les cacheront (et augmenteront leur stock dans leur temps libre!) Aucun des ces militants ne sera arrêté et franchement je ne crois pas que Kiev puissent garder plus longtemps en prison les militants anti-Nazi qu'il détient. A ce moment précis, les russophones, loin d'avoir quitté les bâtiments qu'ils occupaient, en ont investi un de plus.
 
Les sanctions? Celles qui ont été mises en place seront maintenues, l'Occident va menacer encore et encore les Ruskovs de sanctions s'ils ne se conduisent pas bien  mais il ne fera rien ; Poutine va considérer que les sanctions ne seront pas levées et que d'autres vont y être ajoutées (cela sert son programme de réformes économiques).  
 
La Crimée? Elle va bénéficier d'un grand boom économique qui va commencer cet été avec une vague de "tourisme patriotique" et des investissements massifs du monde des affaires russe qui aura l'opportunité d'acheter et d'investir dans les infrastructures à l'abandon que les Ukrainiens ont laissé derrière eux et les innombrables demeures de luxe que les oligarques ukrainiens avaient construites. La Crimée deviendra la "perle de la mer Noire" et la locomotive économique du sud de la Russie. Des contrats militaires, d'énormes contrats, vont arriver (la marine russe a commandé 5 navires aujourd'hui).
 
L'Ukraine?  Elle va s'appauvrir, l'instabilité va augmenter et elle deviendra complètement dépendante de l'aide humanitaire occidentale ce qui ne permettra pas au régime de se maintenir au pouvoir à moins que les révolutionnaires qui le composent ne retrouvent la raison et ne chassent l'oncle Sam. D'une manière ou d'une autre, aussi longtemps que l'état-croupion ukrainien restera anti-russe (sans même parler d'un Banderastan* nazi), la faillite sera son lot.  
 
La Russie?  Elle va continuer exactement dans la même voie et adaptera sa politique au ratio raison/folie qu'elle détectera chez ses "partenaires occidentaux".
 
 
Ainsi, l'accord de ce jour n'est ni bon ni mauvais ; en fait, il n'a pas grande importance. Soit il ne durera pas plus longtemps que l'accord entre l'UE et Ianoukovitch, soit il sera mis en place cahin-caha et en zigzags. Quoiqu'il en soit, cela n'affectera pas les profondes dynamiques qui ont été enclenchées et qui suivront leur cours avec une puissance que personne ne pourra endiguer.
 
La tentative de réprimer l'Ukraine orientale semble avoir échouée et la clique d'excités néo-nazis a moins de chances que jamais de parvenir à transformer le Donbass en "Banderastan oriental". En d'autres termes, on dirait que la phase actuelle de la guerre civile ukrainienne est terminée.
 
L'un dans l'autre, tout cela ne se passe pas trop mal, je trouve.
 
The Saker
 
Note:
The Saker explique ce qu'il entend par Banderastan dans un autre article:
"Banderastan c'est l'Ukraine que Dmitry Iarosh, Andrei Parubii ou Oleg Tiagnibok veulent créer : un état " national socialiste" dont le pricipe fondateur serait "Бий жидів та москалів - Україна для українців" ("Débarrassons-nous de Juifs et des Russes - L'Ukraine aux Ukrainiens"). Simple et clair. L'état aurait une seule langue (l'Ukrainien), une seule ethnie (Ukrainienne), un seul leader (Iarosh) et un seul père fondateur (Bandera). Le but à long terme ce de régime serait  de "recouvrir" le "reste"de la "terre ukrainienne" qui est actuellement "occupée" par les Polonais et les Russes et de "punir" les "traîtres" à la "patrie". Les "Banderites" sont la version ukrainiennes des Talibans, en infiniment plus bêtes et méchants. Quelque chose comme la version ukrainienne de la milice rwandaise Interahamwe, peut-être?"
http://www.interet-general.info/spip.php?article19442&artpage=2-11
 
Pour consulter l'original: http://vineyardsaker.blogspot.be/2014/04/making-sense-of-latest-kerry-lavrov-deal.html
 
Voir aussi l'analyse que fait de cet article Philippe Grasset : http://www.dedefensa.org/article-la_crise_ukrainienne_s_offre_son_gen_ve-i__18_04_2014.html
 
Traduction: Dominique Muselet


Dimanche 20 Avril 2014


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires