RELIGIONS ET CROYANCES

L'Opus Dei attaque ses détracteurs en justice pour masquer la vérité!


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 18 Juin 2018 - 12:02 Maîtres chrétiens esclaves musulmans !


L'Opus Dei attaque en justice le site qui publie ses documents internes et qui a dénoncé ses pratiques sectaires au Vatican.


Bruno Devos
Samedi 22 Octobre 2011

L'Opus Dei attaque ses détracteurs en justice pour masquer la vérité!
Depuis 2002, le site internet opuslibros.org publie les règlements internes de l'Opus Dei.
L'examen de ces documents permet de démontrer que le mode de fonctionnement internet de l'organisation est contraire non seulement aux dispositions inscrites dans les statuts qui ont été approuvés par le Saint Siège, mais aussi au droit canon, en particulier en ce qui concerne la direction spirituelle, comme le résume ce document de 2006. En 2008, 165 anciens membres ont envoyé une dénonciation formelle au Vatican.

Benoit XVI a reçu trois fois le prélat de l'Opus Dei en audience privée: le 2 juin 2007, le 21 janvier 2010 et le premier février 2011. Les sujets traités durant ces audiences ne sont pas connus, toutefois on peut soupçonner que le pape demandait au prélat de corriger les abus dénoncés.

Le prélat Javier Echevarria a réagi de trois manière:

1) D'une part, il a tenté de masquer les problèmes en changeant les formulation inscrites dans les règlements internes de l'Opus Dei :
- il a retiré de la circulation un règlement qu'il avait lui-même rédigé en 2001.
- en 2010, il a publié une nouvelle version du catéchisme interne. La liste des changements entre la nouvelle et l'ancienne version prouve que ces corrections tentent à masquer les liens d'obéissance qui existent entre les membres de l'Opus Dei et leurs directeurs laïques.

2) D'un autre côté, dans sa lettre du 2 octobre 2011, il explique aux membres de l'Opus Dei que rien n'a vraiment changé et que l'Opus Dei n'a rien à corriger.

3) Enfin, il s'en prend au site internet opuslibros.org de trois manières:
a) en l'attaquant en justice pour lui faire retirer les documents internes de l'Opus Dei. (Voir le jugement prononcé le 11 octobre 2011).
b) en lui ordonnant de retirer toute référence à Fernando Ocariz, alors que ce dernier est le numéro 2 de l'Opus Dei, et que son parcours est publié sur le site officiel: ici et ici.
c) en menant une attaque informatique contre le site opuslibros.org et le courriel de l'administrateur (le 6 octobre 2011). En conséquence de cette attaque, le site a été inaccessible pendant 3 jours.

Merci de relayer l'information dans les médias et autour de vous.


Samedi 22 Octobre 2011


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires